• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Wanted Pedo

Wanted Pedo

Association de lutte contre la pédocriminalité et les réseaux pédocriminels.
Honneur, force et courage.
Ne rien dire c’est accepter, ne rien faire c’est cautionner.

Tableau de bord

  • Premier article le 25/12/2017
  • Modérateur depuis le 03/01/2018
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 6 59 151
1 mois 6 59 151
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 2 2 0
1 mois 2 2 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique









Derniers commentaires



  • Wanted Pedo Wanted Pedo 9 janvier 15:57

    @Debrief

    C’est fou le nombre de troll qu’il y a ici...

    Ne mélangez pas « manipuler un enfant » et un « syndrome clinique ».

    Dans la plupart des cas le SAP est utilisé contre la mère protectrice qui dénonce les actes pédo du père suite aux dires des enfants. Ainsi le père se venge en privant la mère de la garde, si par exemple il y a eu un classement sans suite.

    Mais je ne vous apprends rien, donc bye bye



  • Wanted Pedo Wanted Pedo 9 janvier 15:53

    @SPQR Sono Pazzi Questi Romani

    Non, la compassion et la clairvoyance ne sont pas l’apanage des femmes...

    ni la bêtise l’apanage des hommes même si sur Agoravox on tendrait à en douter.

    Encore du cas particulier...

    Alors rappel : 95% de la pédophilie est le fait d’homme sur des petites filles.

    Voilà pourquoi il est particulièrement déplacé (mal intentionné plutôt dans ce cas) de pointer les femmes du doigt même si la pédophilie féminine existe aussi (notamment dans les réseaux d’abus rituels).



  • Wanted Pedo Wanted Pedo 8 janvier 15:21

    @the clone

    Je ne dis pas le contraire, il y a des femmes qui ont 6 enfants de six pères différents et tous placés. Il y a même des parents qui acceptent de fermer leur gueule alors que leurs gamins se sont faits violés.

    Et alors ? Quel pourcentage de la population ? on est dans le BFMTV là, on prend un cas particulier pour en faire une généralité à dessin. Très peu pour moi.

    Il y a aussi des juges qui violent des gosses. Quelle conclusion en tirez vous ?

    Je trouve ça très malsain de culpabiliser les victimes même si il faut responsabiliser les gens.

    Cette sortie dans ce contexte a tendance je trouve à émettre des non dits malsains.

    Exprimez clairement le fond de votre pensée.



  • Wanted Pedo Wanted Pedo 8 janvier 01:24

    Donc pour les sources on va avoir ça pour l’instant :

    Jane Fortin, Children’s Rights and the Developing Law, Cambridge University Press, 2003 (ISBN 9780521606486), 263 [archive]

    Andrew Bainham, Children : The Modern Law, Jordans, 2005 (ISBN 9780853089391), p. 161

    C. Sturge et D. Glaser, « Contact and domestic violence – the experts’ court report », Family Law, vol. 615,‎ 2000

    Et effectivement ce n’est pas la « loi » qui interdit l’utilisation du SAP mais bien la jurisprudence où il a, à plusieurs reprises, été jugé irrecevable par des cours d’appels par exemple.

     



  • Wanted Pedo Wanted Pedo 7 janvier 20:15

    @victorious

    Avec plaisir je demande à l’auteur.

    Votre premier lien parle d’un organisme indépendant qui a bénéficié d’une sorte de privatisation d’une partie de l’aide juridique et sociale au Royaume-Uni.

    Il essuie de lourdes critiques et je ne trouve pas/je n’ai pas compris qui le finance.

    https://en.wikipedia.org/wiki/Children_and_Family_Court_Advisory_and_Support _Service#Criticism

    Votre second lien dit exactement le contraire, il est titré :

    Putting an End to PAS (Parental Alienation Syndrome)

    et milite pour la fin du SAP dans les tribunaux anglais...

    Non, le SAP n’est pas pris très au sérieux (par les tribunaux anglais si je vous comprend bien) !

    Il est combattu par les gens sérieux plutôt.

    Ou sérieusement considérer comme une menace grave sur les familles.

    Il est plutôt décrédibilisé en somme.

    http://www.sfla.co.uk/pasincourt.htm

    Courts in the UK have generally been reluctant to rely upon Parental Alienation Syndrome in deciding custody cases. Critics of Parental Alienation Syndrome claim that it is not a widely accepted theory and that it lacks a widely agreed upon definition.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès