• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Watson

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 115 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Watson 10 décembre 2010 11:48

    Au contraire, pour toute particule matérielle se déplaçant à v<c dans un référentiel d’inertie, il est possible de trouver un référentiel où sa vitesse est nulle ; et donc sa masse au repos est bien définie.



    Je me suis mal exprimé. Oui la masse au repos elle est parfaitement définie et c’est pour cela que j’ai écrit : "pour autant elle a un sens autant que la masse d’une particule peut en avoir« 

     »Donc la masse au repos stricto sensu fait complètement sens pour une particule matérielle, et cela n’est pas lié au fait qu’il n’y a pas de référentiel absolu en relativité restreinte."

    je suis d’accord mais peut être que je me suis mal exprimé. Ce que j’ai voulu dire c’est que cette masse au repos n’exige nullement un référentiel absolu.

    Non. Ce que la relativité dit, c’est que pour un photon se déplaçant à c dans un référentiel d’inertie, il est impossible de trouver un autre référentiel d’inertie où sa vitesse serait nulle.
    La masse au repos du photon n’est donc pas une notion évidente.

    Oui la mesure de C est indépendant du référentiel d’inertie...

    Je suis désolé d’avoir abusivement utiliser le terme de masse au repos pour le photon, promis je ne le referai plus mais écrire mc²=hnu donc nu=0 c’est vraiment con...

    Pour le reste, je n’ai jamais dit que Rosser prenait le problème à l’envers mais vous, ce qui est un peu différent, ou alors dites clairement de quoi vous partez et ou vous voulez arriver. Ile ne suffit pas d’extraire une équation d’un type connu pour montrer la véracité de ce que l’on dit.




  • Watson 10 décembre 2010 10:52

    Je suis d’accord le terme masse au repos est un abus de language pour désigner une energie lorsque v=0. Or il n’y a pas de référenciel absolu donc effectivement une masse au repos stricto sensu ne veut rien dire. Ce que ce terme signifie c’est l’équivalence masse energie que l’on désigne abusivement comme masse au repos car elle apparaît lorsque v=0. Pour autant elle a un sens autant que la masse d’une particule peut en avoir. Et cette équivalence masse energie intervient de façon claire dans la fusion ou fission nucléaire.
    Mais rien ne vous empêche d’associer une masse (fictive) à hnu à part que dans le contexte cela n’amène rien et surtout vous prenez le problème à l’envers...



  • Watson 10 décembre 2010 10:07

    Et pour le reste étant donné votre nullite dans la compréhension des éléments basiques, comme vous venez de me le montrer, je vous laisse à vos délires,



  • Watson 10 décembre 2010 10:03

    @Watson :
    E=mc²=hν, la masse du photon est nulle, donc le photon n’a pas de fréquence ?

    ffi vous êtes un âne...

    E=mc² est ce que l’on appèle une masse au repose. Par exemple lorsqu’on dit que le proton à une masse de 938Mev (c=1) c’est la masse ou Energie au repos, i.e. à v=0.
    L’energie d’un particule dans la relativité c’est E²=m²c^4+p²c². Or m=0 donc E=pc. En calculant p vous avez une forme indéterminée et non pas une division par 0. Or on sait aussi que E=hnu vous en déduisez p. Et vous retrouvez p=hbarre k. avec k=2*pi/lambda, lambda longueur d’onde. Ou vous pouvez faire l’inverse.

    Pas mon truc. J’ai abandonné la compréhension de la relativité depuis longtemps. Pourquoi donc se soucier d’une choses incompréhensible et pleine de paradoxe ? Autant passer à autre chose.


    Donc si vous ne comprenez pas c’est qu’il y a plein de paradoxes et qu’il faut passer à autre chose. Vous faites fausse route si vous ne comprenez rien c’est..parce que vous ne comprenez rien...tout simplement...



  • Watson 10 décembre 2010 00:41

    Expériences dans des cavités résonnantes ! Ca démontre que l’éther ne traverse pas la matière, mais cela n’interdit pas qu’il « circule » avec les astres. Comme je l’ai dit, une expérience en cavité ne donne pas forcément les mêmes résultats qu’un interféromètre ouvert à tout vent (qui donne un résultat de 8 km/s (selon Michelson-Morley et Dayton C Miller)) s’il s’agit de mesurer un phénomène cosmique.


    Evidemment suis je bête parce que l’atmosphère ce n’est pas de la matière... on se demande bien ce que c’est...

    PS : la seule référence valide, c’est la raison.

    Oui évidemment donc la physique quantique qui est une théorie qui défie le bon sens et la raison c’est de la merde aussi...dis donc il y a vraiment de stars sur Agoravox...

    La division par zéro ? le √(1-v²/c²) au dénominateur en relativité restreinte, ça fait un peu tâche. Ca ne marche pas pour le photon (Pour le photon, le temps ne passe pas ou le temps passe ?).

    Je ne vois qu’une tache c’est toi. Cela marche parfaitement pour le photon, il suffit de combiner les equations de l’energie et de l’impulsion pour sortir de la forme indéterminée qui est du type 0/0. Car pour le photon la masse est nulle donc on a aussi 0 en numérateur. Forme indéterminée ne signifie pas du tout que ne sait pas résoudre mais juste qu’il suffit de réecrire les équations de façon plus appropriée pour lever l’indertermination. C’est du niveau collège.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité