• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

yvesduc

Informaticien, 43 ans.

Tableau de bord

  • Premier article le 14/02/2007
  • Modérateur depuis le 19/01/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 31 1683 3360
1 mois 0 2 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 54 47 7
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • yvesduc 5 novembre 20:53

    Le RIP sur la privatisation des aéroports de Paris peine (1) à atteindre 20 % des voix nécessaires, malgré une opinion publique massivement hostile (2) à la privatisation. Vous pouvez avoir la meilleure constitution du monde, tant que les milliardaires tiennent les médias, ils contrôlent (à peu près) la population. Et de toute façon, ils n’en font qu’à leur tête : les exemples ne manquent pas d’élections dont les résultats sont gentiment piétinés par les « élites ». Ça ne veut pas dire qu’il ne faut pas chercher à améliorer la constitution mais, qu’à titre personnel, je considère les initiatives consistant à lancer des médias de masse indépendants (Le Média par exemple) comme infiniment plus prometteuses. La première chose à faire, c’est de réparer le thermomètre. Après, on discutera de savoir s’il vaut mieux tel ou tel médicament.

    (1) https://www.la-croix.com/France/Politique/Privatisation-dAeroports-Paris-difficile-mobilisation-obtenir-referendum-2019-09-25-1201049943 
    (2) https://www.huffingtonpost.fr/entry/referendum-sur-adp-75-des-francais-pret-a-signer-une-petition-pour-le-reclamer-sondage-exclusif_fr_5d1b5d02e4b07f6ca5841d1d 



  • yvesduc 23 octobre 20:01

    Pas un mot dans le film pour dire que les rebelles en Syrie sont coordonnés, financés et armés par les puissances de l’OTAN, j’imagine ?



  • yvesduc 17 septembre 20:16

    Le simple nom de « Fourest » me donne envie de courir dans la direction opposée, mais vous avez bien réussi à vendre le film. Je n’exclus pas totalement de le voir…



  • yvesduc 8 septembre 17:04

    En France, les femmes portent le voile tout à fait librement ! Ça s’appelle la bigoterie.



  • yvesduc 3 septembre 19:06

    Merci pour votre article sur le « mal du siècle ».

    La difficulté avec les hernies discales et autres discopathies, est qu’elles diffèrent d’un individu à l’autre. Le disque intervertébral abîmé peut laisser échapper son noyau vers le haut ou vers le bas, vers l’avant ou vers l’arrière, sur le côté, etc. Des débris de l’enveloppe fibreuse s’échappent également. Si ces débris arrivent dans la zone grise de la moelle épinière, le malade ne sent rien. Si en revanche ils touchent les nerfs, une douleur intense apparaît mais ressentie à un autre endroit du corps : à la jambe, par exemple. Le problème est que l’IRM a une résolution insuffisante pour visualiser précisément où sont les débris et que, d’autre part, la position du malade dans l’appareil est uniquement une position allongée et statique, qui bien sûr ne correspond pas à la vie réelle. La seule solution pour le malade est de travailler par essai-erreurs et d’identifier par lui-même les positions favorables et celles à éviter. Aucun médecin ni kiné n’est à vos côtés 24 heures sur 24 et ne peut vous les indiquer – car, oui, la position pendant votre sommeil est importante aussi !

    Me concernant, la bonne pratique était de cambrer le dos et celle à éviter absolument était de me pencher en avant. Pour un collègue de travail, c’était l’inverse. Il a été opéré, avec succès. Me concernant, je m’en suis sorti tout seul, en cinq ans, grâce à un peu de sport et à une discipline quotidienne. Les globules blancs ont fini par digérer les débris.

    Le rôle des ligaments inter-vertébraux, hélas rarement présents dans les dessins montrant les vertèbres et les disques, doit aussi être souligné. Dans mon cas, ils étaient la clé de la guérison. Concrètement, si les ligaments sont souples, ils laissent le disque abîmé déborder de son logement. Si au contraire ils sont rigides, le disque est mieux contenu. Bon, je ne dis pas que dans tous les cas les ligaments sont importants, mais me concernant, j’enchainais les crises jusqu’à ce que je comprenne ce truc. La difficulté étant qu’assouplir ou rigidifier le ligament demande un certain temps, d’où effet retard entre la bonne (ou mauvaise) position et la survenue de la douleur, typiquement le lendemain ou surlendemain. Le rhumato m’a confirmé que ce genre de décalage temporel touchait d’autres malades, mais ne m’en avait pas expliqué la raison.

    La kiné a joué un rôle mais j’ai surtout profité des échanges avec le kiné. L’effet bénéfique de la séance en elle-même ne durait que quelques heures. J’ai arrêté assez vite.

    Un manque de musculature du dos et de mauvaises pratiques (par exemple soulever une charge lourde en penchant son buste en avant) peuvent être à l’origine de ce « mal du siècle ». Prenez l’habitude de vous tenir droit SANS vous appuyer sur le dossier de votre siège, et vous protègerez votre dos.

    J’avais quasiment le même âge que vous lorsque ma protrusion discale s’est déclenchée !

Voir tous ses commentaires (20 par page)



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Gilets Jaunes, acte 18 : Fouquet’s brûlé, Macron grillé




Palmarès