• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

yvesduc

Informaticien, 43 ans.

Tableau de bord

  • Premier article le 14/02/2007
  • Modérateur depuis le 19/01/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 30 1661 3227
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 44 39 5
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • yvesduc 17 novembre 2018 08:08

    Le « pactole de 40 milliards » (42, en fait) du CICE correspond au quinquennat Hollande. Le dispositif a été rehaussé et monte quasiment à 20 milliards par an (Ruffin). Mais je voulais en venir à ceci : la nouvelle hausse des taxes sur les carburants permettra à l’État de prélever 4 milliards d’euros supplémentaires en 2019 (Marianne). 4 milliards versus 20 milliards : cherchez l’erreur… Ces français ordinaires, non politisés, qui ne bougent pas lorsque trois gouvernements de droite successifs (Hollande est de droite…) leur font les poches dans les grandes largeurs, se révoltent soudainement pour 4 petits milliards. Mais mieux vaut tard que jamais…



  • yvesduc 17 novembre 2018 08:05

    Est-ce du lard ou du cochon ?…



  • yvesduc 11 novembre 2018 15:23

    Merci pour votre article. Ces boutiques sont d’autant plus clinquantes qu’il s’agit de faire oublier que les vêtements sont fabriqués pour quelques euros dans des pays à bas coût, que les produits électroniques reposent sur les terres rares causant des pollutions considérables en Chine et en Asie, que l’alimentation conventionnelle contient des pesticides et de moins en moins de nutriments utiles à notre santé (vitamines, etc.), bref un envers du décor pas toujours très reluisant. Je ne dénigre pas le principe de l’industrie en soi. De façon générale, l’industrie hisse la qualité vers le haut en garantissant cette qualité quel que soit le point de vente (exemple : une Tesla reste une Tesla quel que soit l’endroit ou le pays où vous l’achetez). Cependant, la taille gigantesque acquise par l’industrie et la petitesse relative du pouvoir politique, ouvre la voie à différents excès (sociaux, écologiques et autres escroqueries).



  • yvesduc 11 novembre 2018 15:20

    Merci pour votre article. Faisant partie des très rares réfractaires, je peux témoigner que l’absence de mobile est relativement peu pénalisante… pour l’instant. Les principaux problèmes sont la vie sociale, si vos amis et proches s’organisent par SMS, ce qui n’est pas mon cas, et certaines opérations bancaires qui exigent un mobile, par exemple le dispositif de sécurité 3D-Secure pour le paiement en ligne. Pour ce dernier, la banque m’a fourni un petit terminal de substitution. Cependant, à l’avenir, ne pas avoir de mobile risque d’être de plus en plus difficile, par exemple si les QR-Codes viennent à s’imposer dans certains usages (billet de train, etc.).



  • yvesduc 1er novembre 2018 11:12

    Merci pour votre article.

    La diversion montée par la macronie semble cependant avoir réussi : la nomination du nouveau gouvernement est passé inaperçue. Pas moins de cinq personnes ont refusé d’y être (RTL). Deux semaines ont été nécessaires pour, finalement, placer des copains dans les ministères. Les ministres sous Macron ont bien compris qu’ils n’ont aucun pouvoir, sinon de lire le texte qu’on a préparé pour eux. Comme Valls, ils se trouvent ensuite grillés politiquement. Ce cafouillage en dit long sur notre époque. Priver les cadres de la France Insoumise de leur téléphone toute la journée, a heureusement fait taire une partie des critiques !

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès