• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

yvesduc

Informaticien, 43 ans.

Tableau de bord

  • Premier article le 14/02/2007
  • Modérateur depuis le 19/01/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 30 1606 3228
1 mois 0 5 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 44 39 5
1 mois 1 1 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • yvesduc 10 décembre 16:35

    À notre époque, les meilleurs étudiants deviennent traders ou avocats fiscalistes… S’ils s’étaient dirigés vers la médecine, nul doute que cette pandémie de cancers serait déjà en voie de disparition ! smiley



  • yvesduc 29 novembre 20:08

    Votre article fera très certainement le plus grand plaisir aux oligarques de l’Empire. Il démontre que leur propagande va parfois jusqu’à être acceptée par les victimes. Cependant, la plupart des lecteurs d’AgoraVox sont passionnés d’information et ne se laisseront pas berner par cet exercice grossier.



  • yvesduc 29 novembre 20:07

    En d’autres termes, vous le jugez d’avance et lui refusez le droit de changer… Maintenant, évidemment que Le Média n’aura pas la ligne éditoriale d’AgoraVox et qu’il (auto-)censurera de nombreux sujets dont on parle ici. Mais comparativement à l’abîme moral des medias de masse, toute initiative s’écartant de la pensée unique est bonne à prendre.



  • yvesduc 20 novembre 20:46

    Les capacités meurtrières des États-Unis m’étonneront toujours, et pourtant, les précédents annonçaient la couleur : guerres du Vietnam et de Corée, Seconde Guerre Mondiale et bombardement de Dresde et Tokyo, etc. Les psychopathes à l’oeuvre !



  • yvesduc 19 novembre 08:20

    Il faut un toupet extraordinaire et un total aveuglement pour écrire qu’ « Il serait plus judicieux de dire que le nazisme d’aujourd’hui est l’islamisme radical. » Comparer une doctrine d’État avec des individus isolés, sans relais politique ni d’aucune sorte (ni syndical, ni médiatique, etc.) relève d’un sommet de mauvaise foi. Je parle bien de la situation en France. Rappelons qu’une idée la plus mauvaise qui soit, est sans danger tant qu’elle n’est pas associée à un pouvoir, c’est-à-dire à une capacité à la mettre en œuvre. La plupart des citoyens n’ont qu’un pouvoir très limité et à une toute petite échelle. Quant à l’Irak et à la Syrie où Daech s’épanouit, cela s’explique par le fait que des pays du nord et du Moyent Orient les soutiennent (les financent, les arment, les entraînent, les coordonnent, blanchissent leur pétrole de contre-bande, etc.). La puissance de Daech, c’est la puissance des États géniteurs : France, Qatar, Turquie, Arabie Saoudite, États-Unis, etc. Puissance actuellement dirigée contre la Syrie (et l’Irak). L’Islam radical ne devient dangereux que soutenu par la puissance de l’État !

Voir tous ses commentaires (20 par page)



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Macron, le candidat sans casserole




Palmarès