• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > À bas Poutine ! Non à l’invasion de l’Ukraine !

À bas Poutine ! Non à l’invasion de l’Ukraine !

La situation évoluant rapidement en Ukraine, je transmets une nouvelle déclaration de la direction de l’UIT-QI (Union Internationale des Travailleurs – Quatrième Internationale)

Pour l’AGIMO, Jean Dugenêt

JPEG

1. Depuis le 25 février, l'invasion de l'impérialisme russe en Ukraine est en cours. Au moment de l'adoption de cette résolution par l’UIT-QI le 26 février 2022, les combats se poursuivaient autour de Kiev, sa capitale, et dans d'autres villes du pays. Vladimir Poutine avait appelé les militaires ukrainiens à organiser un coup d'État et, jusqu'à présent, la réponse a été négative. La résistance des forces armées ukrainiennes serait plus importante que prévu. Il y a aussi des sections de la population qui auraient pris les armes pour affronter les envahisseurs. La supériorité militaire de la Russie rend possible la prise de contrôle de Kiev et de l'Ukraine, mais jusqu'à présent, ces objectifs n'ont pas été atteints et la résistance se poursuit, malgré les attaques criminelles de missiles sur la population civile de Kiev.

2. L'UIT-QI, confirme sa condamnation de l'invasion et exprime son soutien au peuple ukrainien contre l'agresseur impérialiste. En tant que socialistes internationalistes, nous ne sommes pas neutres au moment du combat. Nous soutenons la résistance du peuple ukrainien face à l'envahisseur. Nous le faisons sans apporter aucun soutien politique au gouvernement capitaliste de Volodímir Zelensky ni faire confiance à sa direction militaire et politique. Nous soutenons l'armement populaire de la classe ouvrière, du peuple ukrainien et de ses organisations.

3. Pour l'instant, il n'y a pas de guerre inter-impérialiste en Ukraine. Jusqu'à présent, il n'y a pas eu d'intervention des forces militaires de l'OTAN ou des États-Unis. Au contraire, Biden et l'OTAN ont répété qu'ils n'avaient pas l'intention d'intervenir militairement. Ils se concentrent uniquement sur les sanctions économiques contre la Russie. Au point que le président Zelensky lui-même a dénoncé le fait qu'"ils nous ont laissés seuls". Cela montre qu'en fait, ils ont laissé faire l'invasion et apparaissent comme des complices de l'action criminelle de Poutine. Au point que Macron, le président de la France, et le gouvernement américain ont offert à Zelensky l’"aide" pour quitter le pays. Ce qui équivaut à une invitation à se rendre.

4. C'est pourquoi nous sommes en désaccord avec les positions nombreux partis de « gauche » qui ; dans le monde, refusent de s'exprimer contre l'invasion de Poutine ou se déclarent neutres. Des secteurs de la gauche post-stalinienne, ainsi que des pays comme la Chine, Cuba, le Nicaragua ou le Venezuela, soutiennent l'invasion russe et Poutine comme s'il était une "victime" et un combattant "anti-impérialiste" parce qu'il affronte les États-Unis. Poutine dirige un régime capitaliste-impérialiste en Russie, soutenu par la répression et une mafia d'oligarques du pétrole et du gaz. Son conflit avec l'impérialisme américain et européen porte simplement sur le contrôle politique et économique de l'Ukraine. Nous dénonçons également ce conflit.

5. Notre appel à la solidarité avec le peuple ukrainien n'a rien à voir avec l'"opposition" à l'invasion des Biden, Macron ou Boris Johnson. Ils cherchent à tirer profit de leurs projets impérialistes de domination de l'Ukraine. C'est pourquoi l'UIT-QI réaffirme son rejet de toute ingérence impérialiste en Ukraine, que ce soit par l'impérialisme russe, l'impérialisme américain, l'impérialisme européen ou l'OTAN.

6. Nous défendons la libre autodétermination du peuple ukrainien, comme Lénine et Trotsky l'ont proposé et réalisé après la révolution socialiste de 1917. L'Ukraine sera véritablement indépendante sous un gouvernement de la classe ouvrière et des secteurs populaires et dans une Ukraine socialiste.

7. L'UIT-QI continue d'appeler les peuples du monde à rejeter l'invasion et à soutenir la résistance du peuple ukrainien. Dans les principales capitales du monde, des milliers et des milliers de personnes sont descendues dans la rue pour manifester leur opposition à Poutine et à l'invasion de la Russie. Des manifestations ont eu lieu sont devant les ambassades russes. Parmi les faits marquants, citons les manifestations à Moscou et à Saint-Pétersbourg en Russie, au cours desquelles des milliers de personnes ont été arrêtées par la police. 664 scientifiques russes ont protesté "contre les actes de guerre de la Russie" et ont exigé leur cessation. Ils sont dirigés par des membres de l'Académie des sciences russe et par Konstantin Novosiolov, lauréat du prix Nobel de physique 2010. Des marches de masse ont eu lieu en Géorgie. Des événements et des mobilisations ont eu lieu à Barcelone, Madrid, Paris, Londres, Lisbonne, Rome, Budapest, Berlin, Istanbul, New York, à Mexico, à Buenos Aires, à Santiago du Chili, dans des villes du Brésil et du reste de l'Amérique latine.

8. Nous devons poursuivre sur cette voie de la solidarité internationale avec le peuple ukrainien. Nous disons non à l'invasion, non aux bombardements ! Que les troupes russes s'en aillent ! Que tous les gouvernements rompent leurs relations avec la Russie ! Pour la victoire de la résistance du peuple ukrainien ! Non à toute ingérence impérialiste en Ukraine, qu'elle soit de la Russie, de l'OTAN, des États-Unis ou de l'UE !

Soutenez la résistance du peuple ukrainien !

Comité exécutif international (CEI) de l'Unité internationale des travailleurs-Quatrième Internationale (UIT-QI)

Le 26 février 2022


Moyenne des avis sur cet article :  1.51/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

130 réactions à cet article    


  • tonimarus45 28 février 17:08

     @ Jean Dugenêt ---  juste un renseignement concernant les insultes dont est abreuve poutine ainsi que les sanctions touchant son pays et directement lui et son premier ministre, Ou etait tout cela quand les usa envahirent et la grenade, le panama, l« irak,,sans parler du crime contre l’humanite avere que fut l’embargo irakien ???Concernant l’otan, qui bombarda pendant 78 jours,SANS MANDAT DE L’ONU QUI GARANTISSAIT L’INTEGRITE TERRITORIALE DE CE PAYS, la serbie pour lui faire avaler ’l »independance du « kosovo »( j’avais dit alors « là vous avez ouvert la boite de pandore ??) ???ET puisque on affuble poutine du qualificatif de dictateur (dictateur elu tout de meme) qui etaient les dictateurs et qui etaient les cingles dans les agresions que je viens de citer. ???Alors quand pendant trente ans on a fait avaler des couleuvres et meme des pythons, a poutine, lui mentant effrontement parfois, il arrive ce qui arrive...Le president russe n’a jamais dit que l’ukraine ne devait pas rentrer dans l’europe ,d’ailleurs le contenu de la demande d’accord envoye et aux usa et a leurs valets habituels le prouve ; il demandait qu’on lui garantisse sa securites.la ligne rouge et ce n’etait pas nouveau, etait que et l’ukraine et la georgie ne rentre pas dans l’otan 
    C’est un peu comme quand un commerçant exede par des cambriolages a repetion tire sur le voyou et le tue, evidemment on lui retorquera , que selon la loi »la riposte doit etre proportionnelle a l’attaque« , que »il n’a pas le droit de se faire justice« , mais ne peut t’on trouver quelques circonstances attenuantes



    • Lynwec 28 février 17:33

      @tonimarus45
      Vous n’avez pas encore compris le sens exact de la démarche des protestataires contre l’ignoble tyran du KGB ?

      Toute démarche autre qu’une évacuation complète du territoire de la Russie par ses actuels occupants qui se relocaliseraient par exemple en Sibérie orientale et laisseraient libre accès et usage gratuit des immenses ressources du territoire russe indûment occupé est par nature inacceptable.

      La Russie est COUPABLE : elle a placé l’intégralité de ses frontières à proximité des bases de l’Otan, une démarche foncièrement offensive et agressive que toute grande démocratie ne saurait tolérer...


    • Fergus Fergus 28 février 17:41

      Bonjour, tonimarus45

      Une enquête Harris Interactive montre ce jour que 94 % de nos compatriotes sont solidaires des Ukrainiens agressés par Poutine et la Russie sur des prétextes aussi mensongers (l’Otan na jamais manifesté l’intention d’intégrer l’Ukraine) que débiles (dirigeants ukrainiens drogués et néo-nazis).

      Même Mélenchon dénonce l’agression et se montre moins sectaire et moins poutinolâtre que les gens comme vous. Continuez comme cela, et ce sont des pans entiers de l’électorat LFI, sensibilisés au drame injuste que vivent les Ukrainiens qui se détourneront de lui le 10 avril du fait de votre aveuglement !!! 

      Vous êtes pitoyable  !


    • samy Levrai samy Levrai 28 février 17:55

      @Fergus
      Envoie donc tes enfants mourir pour que les américains puissent ouvrir une base toujours plus près des frontières russes, pitoyable clown drogué à la propagande pour imbeciles.
      Es tu prêt à combattre jusqu’au dernier ukrainien ou veux tu aller jusqu’au dernier europeen pour aider tes maitres jouant avec le feu depuis des décennies ? 
      Montre nous que tu en as et montre l’exemple, encourage les actes de guerres contre la Russie de notre part, menace la, envoie armes et personnels... mais ne vient pas pleurer quand on demande de payer pour tes actions. 


    • Lynwec 28 février 19:05

      @Fergus

      Il est admirable de lire des choses de ce genre : les Ukrainiens n’ont commencé à vivre un drame injuste qu’à la minute même où les troupes russes sont entrées en action.
      Les bombardements durant huit ans sur le Donbass ? Des disputes localisées entre supporters d’équipes rivales.
      Les reportages montrant clairement les unités néonazies ukrainiennes (symboles reconnaissables), probablement des montages, de toute évidence...
      https://www.facebook.com/media/set/?set=a.654388861292736.1073741827.161681187230175&type=3

      Bhl lui, n’a bien sur pas vu de néonazis ni d’antisémites, mais il est notoirement connu pour manquer de lucidité, Botul en sait quelque chose...
      https://blogs.mediapart.fr/di-leta/blog/200214/bernard-henri-levy-une-erreur-de-la-nature

      https://www.youtube.com/watch?v=IcTP-mmnIsY

      Nier l’évidence est une attitude intellectuelle qui offre certains avantages, mais présente de sévères limites (et a des conséquences sur la crédibilité du discours...)


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 28 février 19:40

      @tonimarus45
      Vous nous remettez sans arrêt le même discours. Beaucoup d’autres que Poutine ont commis des saloperies diverses. Les dirigeants américains ont assurément été dans ce style des grands champions.
      Première question  : Ai-je dis le contraire ?
      Deuxième question  : Est ce que les saloperies commises par d’autres seraient une autorisation donnée à Poutine d’en commettre autant qu’il le veut ?

      Avez-vous remarqué que tout votre discours est un aveu. En cela je vous remercie. Oui ! Ce que fait aujourd’hui Poutine est immonde, insupportable... Il est vrai que vous en êtes à chercher des circonstances atténuantes. Je n’en connais pas.


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 28 février 19:47

      @Lynwec
      "Toute démarche autre qu’une évacuation complète du territoire de la Russie par ses actuels occupants (...) est par nature inacceptable."

      Exact ! C’est ce qu’il convient de dire chaque fois que se produit une occupation.


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 28 février 20:22

      @Satanas

      « ces mots sans justifications »

      De quoi parlez-vous ?


    • tonimarus45 28 février 20:31

      @Fergus---FERGFUGUS En plus d’etre mauvaise foi vous mentez par omission,.En effet Alors que les usa poussaient pour l’adhesion a l’otan de l’ukraine , la france et l’allemagne ont repondu NON ;; MAIS ONT AJOUTE NOUS LAISSONS LA PORTE OUVERTE ?????????
      Mais pouquoi les russes en sont arrives là ,.Et bien cela remonte a trente ans ou lors de la chute de l’urss, il leur avait ete promis, et il y a des preuves de cela que l’otan ne s’etendrait pas aux ex republique sovietique(VOUS AVEZ OUBLIE). ???? Pendant trente ans de promesses en mensonges on a fait avaler aux dirigeants de ce pays,des couleuvres et meme des pythons ?Dans la demande d’accords dont le texte integral a ete publie en français sur ago, poutine demandait de discuter de sa securite ;; ; il demandait que l’otan ne s’etende pas, encore plus vers ses frontieres ? c’est a dire en ukraine et en georgie la reponse qu’il a reçu c’est NON,Poutine devait t’il encore une fois courber l’echine. De plus que pensez vous de l’essentiel de mon article qu’elles argumentations ??????ET j’ajouterais qu’ils ont du avaler aussi le fait que les maidans apres avoir signe des accords avec ianoukovitch ,des le lendemain( sous la pression des usa) ces documents etaient dechires occasionnant la fuite du president ELU qui craignait pour sa vie ?ils ont du avaler aussi la destruction de la yougoslavie et surtout le bombardement pendant l’otan a des altitudes incroyables de la serbie pendant 78 jours( quel pays de l’otan la sebie agressait) et que diriez vous si poutine procedait ainsi , c’est adire npyer un pays sous un tapis de bombe ?????????LE pitre c’est vous qui faites semblant d’oublier ce qui ne vous conviens pas


    • Joséphine Joséphine 28 février 20:33

      @Satanas

      Non Satanas, ces nouveaux « Charlie Ukrainiens » qui ne savaient même pas situer Lviv sur une carte de géographie il y’a deux jours ne reviendront jamais sur leurs mots et ne reconnaitront jamais leurs erreurs.


    • tonimarus45 28 février 20:45

      @Jean Dugenêt---Je connais la rengaine de ceux qui n’ont comme arguments « c’est pas parce que.ECT » ou « C’est pas pareil »—Le probleme est que dans le passe je ne vous ai jamais, a l’image des journalopes des mrdias , vu critiquer les exactions des usa et leurs caniches, a la grenade , au panama, en irak sans parler de l’embargo qui fut un crime contre l’humanite (quel tribunal les a juges pour cette tragedie , la yougoslavie , la syrie, la libye et j’en passe.QUAND AVEZ VOUS DIT QUE LES DIRIGEANTS DE CES PAYS ETAIENT IMMONDE ET QUI ETAIENT LES DICTATEURS A CES MOMENTS Là.Surtout posez vous la question du pourquoi poutine en est arrive là ????une reponse a cela a etee donnee a fergugus


    • tonimarus45 28 février 21:10

      @Lynwec---FERGUGUS NE SAIT PAS QUI EST BOTUL


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 28 février 23:09

      @tonimarus45
      Vous vous croyez autorisé à donner des leçons. Commencez donc par donner l’exemple ! Quels livres avez-vous écrits contre Macron ? Pour dénoncer l’UE avez vous produit l’équivalent de ce que j’ai écrit ? Pensez-vous que mon dossier sur Walter Hallstein était fait pour faire plaisir aux américains ? Dites-moi seulement ce que vous avez produit et en quoi ça a dérangé des réactionnaires !

      Vos questions du type : pourquoi poutine en est arrive là

       ? Comment voulez vous que j’y réponde. J’avoue être incapable de me mettre dans la peau d’un type comme ça.

      Ce type commence sa vie professionnelle comme agent du KGB ! Pourrais-je déjà me mettre dans sa peau à ce moment-là ? Quand la Russie vit les années noires de 1991 à 2000, il devient milliardaire avec les mêmes méthodes que tous les russes qui sont devenus capitalistes dans ces sombres années : le gangstérisme, la loi de la jungle entre escrocs. Il parait qu’à ce jeu là, il a été doué. Il se fait élire à la tête du pays mais il est ennuyé par des règles démocratiques qui bloquent la reconduction des mandats. Il magouille pour passer outre. Je crois qu’il a réussi à faire sauter tous les verrous pour pouvoir être dictateur à vie... Le magazine Forbes qui propose un classement des plus grosses fortunes mondiales est en difficulté pour évaluer sa fortune personnelle. Trop d’incertitudes. Il pourrait être l’homme le plus riche du monde. Il poursuit en parallèle son rôle de chef d’état en même temps qu’il continue à s’enrichir. La notion de conflit d’intérêt n’existe pas dans son régime... Vous me posez comme question : pourquoi Poutine en est arrivé là ? Que voulez vous donc que je réponde ? Je ne sais pas si c’est parce que c’est une ordure ou un fou furieux.


    • SilentArrow 1er mars 08:45

      @Fergus

      on lui retorquera , que selon la loi »la riposte doit etre proportionnelle a l’attaque


      Non, je ne crois pas. On lui dira que la riposte doit être proportionnée, ce qui est assez vague et laisse beaucoup à l’interprétation du juge.
      Si la loi disait proportionnelle, elle devrait déclarer le coefficient de proportionnalité.

    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 1er mars 09:56

      @Satanas
      Voir ci-dessous une partie de son CV sans parler de la Syrie, du Kazakhstan, de l’Ukraine


    • troletbuse troletbuse 1er mars 10:04

      @Fergus
      94% . Ah oui, c’est bien un score de téléspectateurs BFM ou autres, enfin un score de république bananière et la France en est une, peut-être encore pire que les autres. Et vous applaudissez en assénant vos vérités jamais prouvées d’ailleurs, jamais un lien.Vous êtes la VERITE  smiley


    • vachefolle vachefolle 1er mars 10:16

      @tonimarus45

      Est-ce que vous comprenez que POUTINE en envahissant l’Ukraine vient de faire la plus grande publicité de l’OTAN pour les 10 prochaines années ???

      En résumé je suis un peuple de l’Est, j’ai le choix entre :

      • Devenir une simple province de Russie comme le Belarus ou le Donbass, et devenir l’esclave de Poutine en me soumettant.
      • Rester neutre et a tout moment risquer de me faire envahir par la Russie au nom de l’ESPACE VITAL. Comme la finlande en 39, la pologne en 40, la crimée, la georgie, .. dés lors que le le tsar Russe le décide en se levant le matin
      • Entrer dans l’OTAN et etre protégé par le parapluie américain et pouvoir vivre tranquillement.

      A votre avis quel est le choix de tous ces peuples et pays entre : La soumission au Tsar, la menace et le chantage permanent ou la tranquillité et la liberté ?

      La conséquence de cette derniere agression Russe sera trés probablement l’adhésion de la finlande et de la Suede a l’OTAN.

      Et le pire c’est que vous ne comprendrez toujours pas pourquoi.


    • tonimarus45 1er mars 11:03

      @Jean Dugenêt—Vous savez tres bien pourquoi poutine c’est senti oblige d’en arriver la , et cela remonte a trente ans , depuis la promesse que l’otan ne s’etendrait pas aux ex republique sovietique.trente ans ou les russes ont du avaler des couleuvres d’abord le maidan ou des accords entre maidan et ianoukovitch ,ont ete dechires le lendemain sou la pression « us », puis la yougosla vie y compris independance du kosovo et bombardement de la serbie par l’otan(quel pays de l’otan menaçaient t’ils) ,la libye, la syrie et j’en passe.Comme l’on dit« tant va la cruche a l’eau qu’elle casse » ou « le vase etait plein » telement qu’il a deborde Et pour vous devancer ,si oui a la pression des usa pour faire rentrer l’ukraine dans l’otan,si la france et l’allemagne ont repondu non, ils ont ajoute ,« MAIS LA PORTE RESTE OUVERTE »


    • Feste Feste 1er mars 17:29

      @Fergus
      Tu es sur que ce n’est pas 104% Comme pour le nb de vaccinés ?


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 1er mars 17:55

      @Jean Dugenêt
      Quand j’ai écrit mon seule article au sujet de cette guerre, il a un préambule « Le but de ce billet n’est pas de dire qui a raison ou qui a tort, mais de remonter à la source de ce qui constitue une guerre d’opinions opposées et idéologiques. Il y a un agresseur et c’est la Russie. Il y a un agressé actuellement et c’est l’Ukraine ».
      Les raisons de cette situation sont très bien expliquées dans cette vidéo 
      Le choix entre deux mondes qui s’opposent, c’est Jean Ferrat qui y répond par une première chanson « Dans la jungle ou dans le zoo ». 
      La formation de l’état d’esprit de Poutine actuel, c’est aussi Poutine qui en donne une raison « Nul guérit de son enfance ».
      Quant au respect de vivre comme avant ou autrement, c’est aux populations de le défendre. 


    • Séraphin Lampion Kaa 28 février 17:10

      « C’est pourquoi l’UIT-QI réaffirme son rejet de toute ingérence impérialiste en Ukraine, que ce soit par l’impérialisme russe, l’impérialisme américain, l’impérialisme européen ou l’OTAN. »

      Alors, complétez le titre de l’article :

      « à bas Poutine, Biden, Von der Leyen et Macron !"


      • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 28 février 19:43

        @Kaa
        Aujourd’hui c’est Poutine qui envahit l’Ukraine. Ce n’est ni Biden ni Macron.

        Je pourrais écrire un article intitulé : Tous pourris (Biden, Macron, Poutine...). ! Mais, ce ne serait pas un article sur l’actualité.


      • sylvain sylvain 28 février 20:54

        @Kaa
        On a sous traité toute l’industrie, pourquoi ne pas sous traiter nos guerres .


      • Séraphin Lampion Kaa 1er mars 08:01

        @Jean Dugenêt

        Vous voulez de l’actualité pour des conflits amés internationaux ?

        • Congo
        • Nigeria
        • Mali
        • Burkina Faso
        • Syrie
        • Yémen
        • Erythrée
        • Pakistan, Inde, Iran (Baloutches)
        • Kurdistan
        • Sahara occidental
        • Azerbaïdjan
        • Tchad

        La nationalité des armées d’occupation vous donnera du grain à moudre pour dénoncer les dictateurs qui sont à l’origine des agressions et invasions.


      • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 1er mars 08:52

        @Kaa
        Merci.
        Serait-il utile de défendre Poutine pour condamner ceux qui agressent dans ces pays ?
        Il me semble d’ailleurs que l’AGIMO est la seule organisation à mettre dans son programme :

        Retrait immédiat de toutes les troupes françaises qui sont sur des territoires étrangers, en Afrique ou ailleurs, et rapatriement sur le sol français.

        Voyez vous cela au PC, au PRCF, chez Mélenchon ?


      • tonimarus45 28 février 17:10

        - @ Jean Dugenêt----  Les chefs de nos soit disant de democratieeEEEEEs ,c’est a dire en fait les « usa » et leurs valets, compte tenue de ce qu’ils ont fait dans un passe recent et plus eloigne , devraient balayer devant leurs portes


        • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 28 février 19:57

          @tonimarus45
          "Les chefs de nos soit disant de democratie (...) devraient balayer devant leurs portes"

          Je suis entièrement d’accord avec ça. Ai-je dis le contraire ? La déclaration de l’UIT-QI insiste sur le fait que notre condamnation de l’agression de Poutine ne doit en aucun cas être assimilée à un quelconque appui donné aux dirigeants des USA, de l’UE, de l’OTAN...

          Voici quelques phrases de la déclaration :

          — "Nous le faisons (soutien à la résistance du peuple ukrainien) sans apporter aucun soutien politique au gouvernement capitaliste de Volodímir Zelensky ni faire confiance à sa direction militaire et politique."

           "Notre appel à la solidarité avec le peuple ukrainien n’a rien à voir avec l’« opposition » à l’invasion des Biden, Macron ou Boris Johnson.« 

            » l’UIT-QI réaffirme son rejet de toute ingérence impérialiste en Ukraine, que ce soit par l’impérialisme russe, l’impérialisme américain, l’impérialisme européen ou l’OTAN."



        • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 28 février 20:27

          @Satanas
          Je parlais d’impérialisme à propos de la politique de Poutine avant même les « événements en cours ». Toute sa politique est impérialiste. Il veut reconstruire la grande Russie. Il est déjà passé aux actes. Que fait-il au khazakhstan ? Qu’a t-il fait en Syrie ? Il essaie d’étendre son influence. C’est cela l’impérialisme. La Suisse (par exemple) ne pratique pas cette politique.


        • tonimarus45 28 février 20:56

          @Jean Dugenêt—IL Y A LOnGTEMPS QUE JE SUIS SUR AGO ET JE NE VOUS AU JAMAIS ENTENDU CRITIQUER LES EXACTIONS DES USA ET LEURS CANICHES ;.PLUS PRES dans le temps je ne vous jamais vu critiquer le fait que et les amerloques et les turcs ont annexes une partie de la syrie(là ou il ya le petrole) ,sans mandat de l’onu, au detriment du gouvernement syrien legal ,reconnu par l’onu.alors arretez avec votre cinema qui consiste a dire « C’est pas parce que ect »


        • tonimarus45 28 février 21:02

          @Jean Dugenêt au khasakhstan comme en syrie il y est en toute legalite a la demande des gouvernements reconnus par l’onu ??mais que font en syrie les amerloques et les tiurcs, (dont vous oubliez de parler) en toute illlegalite sans mandat de l’onu ????


        • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 28 février 22:36

          @tonimarus45

          Vous n’avez aucun recul quand vous parlez de « droit international », de « mandat de l’ONU »... Vous confondez les internationalistes, les révolutionnaires avec les politiciens bourgeois. Le droit international c’est le droit des capitalistes à interdire toutes les révolutions et à exploiter les prolétaires autant qu’ils le veulent. Ce sont les règles aussi qu’ils se fixent entre eux pour se partager la plus value produite par les ouvriers. Je me fiche de savoir si c’est légal au nom de ces lois là qu’une armée vienne mâter des travailleurs qui se révoltent quand les capitalistes s’attaquent à leur pouvoir d’achat.

          Si Macron avait appelé les ricains ou les russes à venir avec des chars mâter les gilets jaunes vous seriez en train de dire : c’est conforme au droit international et aux règles de l’ONU.


        • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 28 février 22:43

          @Satanas
          Vous conjuguez trop à l’impératif ! J’ai toujours eu du mal à obéir à des petits chefs alors vous pouvez ramasser vos ordres. Je n’ai pas de comptes à vous rendre. Vous vous prenez pour qui ?


        • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 1er mars 11:01

          @tonimarus45
          « votre exemple sorti tout droit d’un cerveau enfume »

          C’est une insulte.


        • SilentArrow 1er mars 13:36

          @Jean Dugenêt

          La Suisse (par exemple) ne pratique pas cette politique.


          Mais elle sait s’en rendre complice. Vous n’avez pas lu le livre de Jean Ziegler « Une Suisse au dessus de tout soupçon » ?
          Il y parle du rôle de la Suisse dans le coup d’état contre Salvador Allende.

        • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 1er mars 13:44

          @SilentArrow
          Je suis d’accord à propos de la Suisse et notamment avec la question du secret bancaire. La Suisse n’est pas un ilôt vivant en autonomie à l’écart du capitalisme. Idem pour tous les autres pays.

          Cela ne change rien à ce que j’ai dit. La Suisse contrairement à la Russie de Poutine et aux USA n’a pas de visée impérialiste.


        • SilentArrow 1er mars 14:50

          @Jean Dugenêt

          Puisqu’on parle d’impérialisme...

          Diriez-vous que la Turquie d’Erdogan est impérialiste ?

          L’armée turque a envahi et occupe le nord de Chypre et y a remplacé la population non islamique par des arriérés d’Anatolie.


        • samy Levrai samy Levrai 28 février 17:14

          Radio Paris ment, Radio Paris ment, radio Paris est allemand.


          • tonimarus45 28 février 17:29

            @samy Levrai depuis deux jours ,aucun article de «  »« christelle neant »"La censure sur ago est telle en marche ???????


          • samy Levrai samy Levrai 28 février 17:46

            @tonimarus45
            Pendant la guerre, le brouillard domine et les propagandes font rages.
            Rien de bien bon à attendre ces derniers jours, c’est frustrant mais il faut attendre.


          • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 28 février 18:15

            @tonimarus45

            Il n’y a pas actuellement d’article proposé par Christelle en modération.


          • jocelyne 28 février 18:18

            @cettegrenouille-là
            mais elle passe sur agora tv


          • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 28 février 20:02

            @tonimarus45
            J’ai proposé un article où je parle de christelle néant mais il est censuré par les agents de Poutine qui sévissent parmi les modérateurs.

            Il commence ainsi :

            "Agora Vox commence à être envahi par les organes de propagande de Poutine. Il est fréquent de trouver, parmi les articles publiés sur Agora Vox cinq ou six articles venant plus ou moins des officines russes. Aujourd’hui, 2 février 2022, j’en compte six dont trois qui viennent de Patrice Bravo, un de « Le cri du peuple » et deux de Christelle Néant. Quatre auteurs alimentent ainsi régulièrement le site d’articles pro-Poutine :

            — Patrice Bravo nous envoie des copier/coller d’articles de « Observateur Continental ».

            — « Le cri du peuple » nous envoie des traductions des articles de RT.

            — Christelle Néant reproduit les articles du site Donbass Insider.

            — Philippe Khalfine, nous envoie les articles de News-Front.

            Ces quatre-là utilisent Agora Vox comme caisse de résonance pour diffuser la propagande du Kremlin« 

            Et il se termine ainsi :

             »Revenons à la question de cet envahissement d’Agora Vox par la propagande venant directement des services à Poutine. Est-on condamné à laisser faire ? Si c’est le cas, la qualité d’Agora Vox va se dégrader. Je ne propose pas de modifier les règles de sélection des articles. Il est sans doute possible de les améliorer mais je ne vois pas précisément comment faire. J’espère seulement que les modérateurs crypto-staliniens auront à cœur de ne pas voir Agora Vox se transformer en une officine d’une puissance étrangère et j’invite donc les modérateurs à la vigilance pour éviter qu’Agora Vox soit référencé dans la « Liste des sites et pages Facebook Françaises pro-russes et soutenant « Novorossia ».  »"


          • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 28 février 20:30

            @Satanas
            « Je suis sûre que vous n’avez pas défendu Assange  »
            Vous diffamez !

            « Oser faire un article, vous savez combien ça coûte un procès en diffamation ? »

            Que celui qui veut jouer à ça ne se prive pas.


          • eau-mission eau-pression 28 février 20:35

            @Jean Dugenêt

            Ce n’est pas clair.
            Les modérateurs d’Avox sont crypto-staliniens ... soit.
            Ch.Néant, Bravo et les 2 autres soutiennent l’impérialisme poutinien.

            Comment qualifiez-vous ceux qui piaffent de voir Poutine en HP ? Exemple


          • Joséphine Joséphine 28 février 20:36

            @Satanas

            Il n’a pas défendu Assange, il était Charlie, il a voté Macron en 2017 au deuxième tour pour faire barrage à la mère Le Pen, et il a reçu ses trois doses. Cet homme est un vrai livre ouvert. C’est ça qu’on appelle un PNJ. 


          • tonimarus45 28 février 21:04

            @cettegrenouille-là merci de cette precision.comme generalement il y avait un article d’elle tous les jours je m’etonnais


          • tonimarus45 28 février 21:07

            @Jean Dugenêt je ne suis pas moderateur


          • tonimarus45 28 février 21:27

            @Jean Dugenêt----ARRETEZ VOTRE CHAR (SI VOUS PUBLIEZ SUR AGO ANISI QUE DAUTRES PoUTINOPHBES ?C’EST QUE VOUS N’ETES PAS CENSURE ?Ceci dit les auteurs que vous citez et qui n« ont que l’audience des agoravoxiens ,nous changent de la propagance ehontee de TOUS nos mrdias poutinophpbes qui eux touchent des millions de français( AH QUE CEUX LA VOUS LES AIMEZ )PUBLIEZ UN ARTICLE EQUILIBRE OU VOUS N’AVANCEZ PAS DES ACCUSATIONS SANS PREUVE ;; DISANT POURQUOI ON EN EST ERRIVE LA ET POUR CELA REVENEZ TRENTE ANS EN ARRIERE A LA CHUTE DE L »URSS ET VOUS VERREZ QUE VOUS SEREZ APPRECIE


          • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 28 février 22:46

            @Satanas
            Il y a un article où je parle d’elle qui n’est pas publié et ce n’est pas de ma faute. J’espère bien qu’il le sera. Dites à vos copains de ne pas le rejeter et ça se fera peut-être. Quant à la néant si elle veut s’y précipiter, elle le peut. Je ne fais aucune diffamation. Qu’elle essaye d’y venir et on va rigoler.


          • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 28 février 23:57

            @tonimarus45
            Je sature. Si vous pouviez faire un petit effort pour être lisible et cohérent, il serait possible de discuter.
            Il est question dans les reproches que vous faites et que je ne comprends pas bien d’avancer des accusations sans preuves. Je vous prie de citer les passages où il y a dans l’article des « accusations sans preuve » et on pourra en discuter.
            Vous parlez des auteur que je cite "Ceci dit les auteurs que vous citez

            « . De quj s’agit-il ? Donnez moi les noms et les citations que j’ai faites sinon je ne peux pas répondre.
            Vous semblez donnez des conseils pour être apprécié. »VOUS VERREZ QUE VOUS SEREZ APPRECIE"

            dites vous. Je ne cherche pas à être apprécié. J’essaie de convaincre et d’ailleurs souvent je perds du temps. Je n’ai nul besoin de plaire à n’importe qui. Je construis une organisation. J’essaie de repérer des intervenants avec lesquels il est possible d’approfondir en visioconférence.


          • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 1er mars 00:02

            @eau-pression
            Vous faites fort. Vous me demandez d’aller examiner des commentaires fait sur d’autres fils de discussion pour que je les condamne. Désolé, mais j’ai déjà beaucoup à faire avec ceux qui sont publiés à la suite de mes articles. J’en ai publié 6 depuis le 15 février.


          • tonimarus45 1er mars 09:12

            @cettegrenouille-là----’’’’Il n’y a pas actuellement d’article proposé par Christelle en modération«  »«  »merci , mais il y a une autre possibilite ;« que ses articles ne soient pas proposes en moderation » c’est a dire bloques avant


          • vachefolle vachefolle 1er mars 10:23

            @Jean Dugenêt

            Mes 2 derniers articles sur le COVID n’ont jamais été publiés....
            La seule facon de publier des articles en evitant la censure et des les mettre directement en commentaires.

            He oui, c’est le mode de fonctionnement sovietique, mais personne n’est dupe.


          • vachefolle vachefolle 1er mars 10:24

            @tonimarus45

            A voir votre état de panique, l’invasion Russe a l’air vraiment de mal se passer en Ukraine.....


          • eau-mission eau-pression 1er mars 12:06

            Bonjour @Jean Dugenêt

            Figurez-vous que je ne compte pas qu’on me réponde sous l’autre article, et que si je vous donne le lien en question, c’est parce que la question que je vous pose est du même tonneau.

            Je pensais que vous auriez la politesse de me répondre, et je vous en remercie.

            Je précise donc ce qui m’interpelle, et que vous, ayant trempé toute sa vie dans les relations troskystes-staliniens-mondialistesla, pouvez m’aider à concevoir.
            Je ne comprends pas comment certains pensent résoudre le conflit actuel en mettant V.Poutine à l’HP. Méthode stalinienne s’il en est. A mes yeux ces gens, au fond d’eux-mêmes mondialistes, sont les staliniens.

            Comme il a passé un peu d’eau sous les ponts depuis hier, comment en arrivez-vous à dire que V.Poutine pourrait être l’homme le plus riche sur terre ? Dit autrement, V.Poutine nous offre-t-il une résurgence du culte de la personnalité, ou est-ce qu’on ne plaquerait pas sur la situation actuelle des schémas anciens ? Personnellement, je penche vers la seconde hypothèse.


          • yakafokon 1er mars 12:38

            @Jean Dugenêt
            évidemment « rigolo », que Christelle Néant reproduit les articles du site Donbass Insider, puisque c’est elle qui anime ce site, en qualité de journaliste !
            www.donbass-insider.com
            Cette française qui vit depuis années à Donetsk, dans le Donbass, s’est même transformée en correspondante de guerre, et relate jour après jour, des détails sur les obus de tous calibres tirés par les « démocrates ukrainiens du bataillon Azov » ( 14.000 civils ont été tués selon les observateurs de l’ O.S.C.E. ).
            Ces comptes-rendus sont nettement plus précis que ceux pondus par nos journalistes d’opérette, qui se contentent de reprendre les infos de l’agence France Presse, le cul bien calé devant leur ordinateur à Paris !
            Comme la France n’est jamais que l’un des 27 esclaves de Washington, ça m’étonnerait fortement qu’elle condamne les quantités de pétrole brut Urals ( soit 538.000 barils par jour ) et de gaz naturel liquéfié que les Etats-Unis achètent à la Russie, dans la discrétion la plus totale !
            Le jour où la Russie va se mettre à renvoyer la balle, en cessant totalement se exportations en direction des pays qui la sanctionnent ( arrêt immédiat des livraisons de gaz et de pétrole, redirigées vers la Chine ), j’en connais certains qui vont commencer à se mordre les doigts !
            Les Etats-Unis se sont tirés une balle dans le pied, en se privant du pétrole et du gaz du Venezuela, leur principal partenaire ( Nicola Maduro n’a pas apprécié les sanctions et le blocus de son pays ), et en se tournant vers la Russie !
            Et ça leur retombe sur le coin de la gueule, comme d’habitude !
            Mais avec un Alzheimer à la tête du pays, ça n’a rien d’étonnant !


          • Feste Feste 1er mars 17:33

            @Jean Dugenêt
            J’ai proposé un article où je parle de christelle néant mais il est censuré par les agents de Poutine qui sévissent parmi les modérateurs.

            Vous êtes pas gonflé d’écrire que des agents poutiniens vous censurent dans un article qui a passé la modération de ces mêmes soit disant agents poutiniens censurants. smiley
            Vous devenez tous tarés. Quel clown


          • Valas Valas 28 février 17:16

            @l’auteur,

            En regardant la liste des articles publiés, je ne vois aucune publication, à propos des bombardement subis par la population du le Donbass depuis 2014, de votre part. Pourtant il y a beaucoup de morts parmis les civils qui demandent juste que les nazis ukrainiens, installés au pouvoir à Kiev depuis le Maidan, arretent de les persécuter.

            Je ne comprends pas ce deux poids deux mesures, vous etes russophobe Jean ?


            • Lynwec 28 février 17:35

              @Valas
              Indignation à géométrie variable, ne cherchez pas, c’est signé, comme on dit...


            • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 28 février 20:09

              @Valas
              « En regardant la liste des articles publiés, je ne vois aucune publication, à propos des bombardements... »

              J’ai beaucoup de talents mais je n’ai pas encore celui d’écrire sur tous les sujets d’actualité. Puisque vous m’avez fait l’honneur de vous renseigner sur mes articles peut-être avez vous remarqué que mon objectif actuel est d’écrire un livre et que la plupart de mes articles en seront les chapitres. Ce livre sera intitulé « Défense du trotskysme III ». Vous pouvez consulté ce qui est déjà écrit ici.

              Je suis vraiment désolé que vous préoccupations ne soient pas les miennes. Mais, il ne faut pas vous priver d’écrire tout ce que vous voulez.


            • tonimarus45 28 février 21:32

              @Jean Dugenêt------«  »«  »J’ai beaucoup de talents mais je n’ai pas encore celui d’écrire sur tous les sujets d’actualité.«  »«  »«  »-----SUPERBE COUP DE PED EN TOUCHE.DISONS QUE VOUS VOUS ETES REVEILLE A C’EST INSTANT POUR DIRE TOUT LE MAL QUE VOUS PENSEZ DE POUTINE,BEN VOYONS


            • tonimarus45 28 février 21:33

              @Valas-----.«  »«  »DISONS QU"IL C’EST REVEILLE A C’EST INSTANT POUR DIRE TOUT LE MAL QUE VOUS PENSEZ DE POUTINE,BEN VOYONS


            • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 28 février 23:24

              @tonimarus45
              Vous rigolez ! Vous avez beaucoup d’exigences pour les autres mais je ne vois rien de mirobolant dans ce que vous faites. Je viens de regarder ce que vous produisez sur Agora Vox. Il n’y a aucun article. Vous avez peut-être comme moi un blog ailleurs. Vous gérez sans doute comme moi un site web. Vous avez peut-être comme moi une page sur Facebook et un groupe de discussion avec plus de 850 membres. Vous organisez des visio-conférences. Vous avez créé un groupe de militants en France et vous avez des contacts à l’échelle internationale qui vous permettent comme je le fais ici de publier les déclarations d’une organisation internationale.


            • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 28 février 23:48

              @Valas

              J’ai aussi regardé la liste des articles que vous avez publié. Vous êtes mal placé pour donner des leçons.


            • tonimarus45 1er mars 09:17

              @Jean Dugenêt je n’ai pas la facilite d’ecriture de certains comme vous c’est pourquoi je ne produit aucun article.Mais vous concernant ; qu’en 8 ans de guerre au donbass vous n’ayez pas eu le temps de pondre un article ,ni un commentaire me parait curieux


            • tonimarus45 1er mars 09:20

              @Jean Dugenêt ET si je n’ecris pas d’article , j’en suis quand meme a plus de 4000 comentaires


            • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 1er mars 09:22

              @tonimarus45
              J’ai tout de même fait un peu de publicité pour ceux qui animent le « Collectif France-Russie  » et le «  Comité France-Donbass représentant français de Novorossia  ». Svetlana Kissileva (Kysilyova), présidente de Novopole, André Chanclu et Alain Benajam, secrétaires et adjoints sont, rien de moins que les représentants officiels des « Etats indépendants de la Novorossia en France ». . On les voit tous les trois dans la vidéo intitulée « Débats avec le comité France-Donbass  ».

              Je parle d’eux dans deux articles consacrés à la nouvelle extrême-droite.


            • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 1er mars 09:23

              @tonimarus45
              Félicitations ! J’ai remarqué en effet que vous êtes prodigue en la matière.



              • Clocel Clocel 28 février 17:23

                Va falloir un bel Armageddon pour faire passer l’ardoise COVID...

                Va falloir être courageux les gôgôchons, ça va être long et douloureux...


                • tonimarus45 28 février 17:32

                  @Clocel

                   evitez les « gogochons », je suis de gauche et pourtant ,lisez mes posts

                • Clocel Clocel 28 février 17:42

                  @tonimarus45

                  Sorry, mais là c’est chevrotine only, je ne vais pas faire dans le détail ! smiley


                • Clocel Clocel 28 février 17:44

                  @tonimarus45

                  Et couine pas, je nettoie ton camp, tu me remercieras plus tard ! smiley


                • tonimarus45 28 février 21:36

                  @Clocel—MERCI MAIS JE SAIS LE FAIRE MOI MEME .A 
                  82 ANS J’AI L’HABITUDE


                • itzi bitsy cyrus 1er mars 00:00

                  @tonimarus45

                  OMAR m’ as tué ....


                • Fergus Fergus 28 février 17:31

                  Bonjour, Jean

                  Même message qu’a Sylvain Rakotoarison ce jour :


                  « Je vous souhaite très sincèrement du courage de devoir subir les offensives agressives des poutinolâtres béats, en l’occurrence ceux qui, sur ce site et ailleurs, défendent le droit des peuples russophones à déterminer eux-mêmes leur avenir dans la Fédération de Russie, mais dénient aux autres le droit de se tourner vers une autre culture et un autre modèle politique. »


                  • tonimarus45 28 février 17:33

                    @Fergus— Tartuffe juste un renseignement concernant les insultes dont est abreuve poutine ainsi que les sanctions touchant son pays et directement lui et son premier ministre, Ou etait tout cela quand les usa envahirent et la grenade, le panama, l« irak,,sans parler du crime contre l’humanite avere que fut l’embargo irakien ???Concernant l’otan, qui bombarda pendant 78 jours,SANS MANDAT DE L’ONU QUI GARANTISSAIT L’INTEGRITE TERRITORIALE DE CE PAYS, la serbie pour lui faire avaler ’l »independance du « kosovo »( j’avais dit alors « là vous avez ouvert la boite de pandore ??) ???ET puisque on affuble poutine du qualificatif de dictateur (dictateur elu tout de meme) qui etaient les dictateurs et qui etaient les cingles dans les agresions que je viens de citer. ???Alors quand pendant trente ans on a fait avaler des couleuvres et meme des pythons, a poutine, lui mentant effrontement parfois, il arrive ce qui arrive...Le president russe n’a jamais dit que l’ukraine ne devait pas rentrer dans l’europe ,d’ailleurs le contenu de la demande d’accord envoye et aux usa et a leurs valets habituels le prouve ; il demandait qu’on lui garantisse sa securites.la ligne rouge et ce n’etait pas nouveau, etait que et l’ukraine et la georgie ne rentre pas dans l’otan 
                    C’est un peu comme quand un commerçant exede par des cambriolages a repetion tire sur le voyou et le tue, evidemment on lui retorquera , que selon la loi »la riposte doit etre proportionnelle a l’attaque« , que »il n’a pas le droit de se faire justice« , mais ne peut t’on trouver quelques circonstances attenuantes


                  • tonimarus45 28 février 17:34

                    @Fergus----  Les chefs de nos soit disant de democratieeEEEEEs ,c’est a dire en fait les « usa » et leurs valets, compte tenue de ce qu’ils ont fait dans un passe recent et plus eloigne , devraient balayer devant leurs portes


                  • Lynwec 28 février 19:12

                    @Fergus
                    Il va falloir vous renouveler. Autant la verve déployée avec « poutinolâtres béats » pouvait être jugée digne d’intérêt au premier déploiement, autant elle perd rapidement tout son lustre pour devenir d’une banalité affligeante.

                    Il est vrai que dénier à un peuple le droit de se tourner vers la culture et le modèle politique nazi est une grande offense à la conception du mot « démocratie ».
                    Pour rappel, au cas où vous auriez manqué la première diffusion :
                    https://www.facebook.com/media/set/?set=a.654388861292736.1073741827.161681187230175&type=3

                    Le droit de se tourner vers une autre culture et un autre modèle politique disions-nous ? C’est cela, oui...


                  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 28 février 20:19

                    @Fergus
                    Merci. Il est évident que les défenseurs de Poutine sont nombreux. C’est un phénomène mondial dont il est question dans l’article :

                    "de nombreux partis de « gauche » qui ; dans le monde, refusent de s’exprimer contre l’invasion de Poutine ou se déclarent neutres. Des secteurs de la gauche post-stalinienne, ainsi que des pays comme la Chine, Cuba, le Nicaragua ou le Venezuela, soutiennent l’invasion russe et Poutine comme s’il était une « victime » et un combattant « anti-impérialiste » parce qu’il affronte les États-Unis. "

                    Leur erreur est de croire que parce que Poutine s’oppose aux dirigeants des USA il serait anti-impérialiste. C’est le contraire. Il est lui-même impérialiste. C’est d’ailleurs un milliardaire. A la différence de Macron qui est le larbin des milliardaires, Poutine est lui-même un milliardaire.

                    Poutine et les USA sont deux puissances impérialistes en concurrence. Les internationalistes ne choisissaient pas en 1914 entre la triple entente ou la triple alliance. Ils étaient contre la guerre.

                    Aujourd’hui, les internationalistes ne choisissent pas entre Poutine et les dirigeants américains. Ils sont contre la guerre.

                    Nous sommes avec les travailleurs, les jeunes, les ouvriers et les paysans de tous les pays pour qu’ils en finissent avec les agresseurs de tout genre, avec les bandes fascistes, avec les politiques qui dressent les peuples les uns contre les autres et avec le capitalisme.


                  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 28 février 20:33

                    "Les chefs de nos soit disant de democratie (...) devraient balayer devant leurs portes"

                    Je suis entièrement d’accord avec ça. Ai-je dis le contraire ? La déclaration de l’UIT-QI insiste sur le fait que notre condamnation de l’agression de Poutine ne doit en aucun cas être assimilée à un quelconque appui donné aux dirigeants des USA, de l’UE, de l’OTAN...

                    Voici quelques phrases de la déclaration :

                    — "Nous le faisons (soutien à la résistance du peuple ukrainien) sans apporter aucun soutien politique au gouvernement capitaliste de Volodímir Zelensky ni faire confiance à sa direction militaire et politique."

                    — "Notre appel à la solidarité avec le peuple ukrainien n’a rien à voir avec l’« opposition » à l’invasion des Biden, Macron ou Boris Johnson.« 

                    — » l’UIT-QI réaffirme son rejet de toute ingérence impérialiste en Ukraine, que ce soit par l’impérialisme russe, l’impérialisme américain, l’impérialisme européen ou l’OTAN."

                    @tonimarus45


                  • vachefolle vachefolle 1er mars 10:33

                    @Jean Dugenêt

                    Les Poutinolatres confondent plusieurs choses, ils ont un esprit embrumé.

                    Ils confondent la Russie avec l’URSS et le communisme. La russie aujourdhui est une simple dictature oligarchique et impéraliste. Mais il y a certain « coco gocho » des années 70 qui par idéologie identifient encore la Russie de Poutine avec le communisme de leur enfance.

                    Ils confondent rejet de la Russie avec accord avec les US.
                    Cad dire que leur haine des US les fait donc accepter n’importe quelle action ou dérive de la Russie.

                    Ils ne comprennent pas qu’on puisse dire A LA FOIS que l’invasion des US en IRAK etait un scandale ET que l’invasion de l’Ukraine par la Russie est un scandale.

                    Ils confondent démocratie et autocratie, et ont le culte de l’Homme fort qui a des couilles et tape sur la table. Ce sont les m^mes qui soutenaient cet abruti de TRUMP et POUTINE. Ce sont les premiers a demander le droit des peuples a etre dirigé par un CHEF, un vrai.....

                    Bref, il faut les excuser... ils ne savent pas ce qu’ils disent.



                  • vachefolle vachefolle 1er mars 10:37

                    @vachefolle
                     J’ajouterai qu’ils confondent aussi OTAN et UE, US et France.

                    Ils parlent de « l’occident » agressif, qui inclue aussi bien le Brésil que l’Australie, le Japon, la Corée.... voire l’Inde.... bref tout le monde....

                    Perso, En tant que Francais, je n’ai pas a défendre ou etre responsable de ce que fait ou ont fait les US. Chirac s’est opposé par exemple a la guerre en Irak, ce qui d’ailleurs a valu a la France un boycott commercial et diplomatique de plusieurs années....


                  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 1er mars 11:08

                    @vachefolle

                    Je suis en effet assez souvent anéanti par ce que lis dans les commentaires.

                    Ils ont une haine contre ce pays néo-nazi dirigé par un juif et envahit par la volonté d’un dictateur ultra-nationaliste... Tout cela au nom de la liberté et de la démocratie. Je ne sais pas s’ils sont conscients de ce qu’ils disent.


                  • Feste Feste 1er mars 17:38

                    @Jean Dugenêt
                    Il est évident que les défenseurs de Poutine sont nombreux.
                    Ah d’après le sondage qui ne ment pas de Fergus, 96% des gens sont anti poutine en France, faudrait savoir smiley


                  • charclot charclot 28 février 19:07

                    Non a la guerre vive la révolution. ben au moins t’as pas peur des paras d’Oxe...

                    Peut être serait il temps de supprimer un R


                    • cétacose2 28 février 21:11

                      Souhaitons que lors de son victorieux élan le Vladimir vienne aussi Poutiniser notre petit pays....


                      • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 1er mars 09:18

                        @cétacose2
                        Si Macron le lui demande, ce sera conforme au droit international.


                      • sylvain sylvain 28 février 21:12

                        Je suis d’accord sur le fond .Fais chier de devoir faire l’arbitre entre deux impérialisme .Les mouvements populaires se sont toujours perdus dans les nationalismes .Les deux guerres mondiales sont édifiantes sur ce sujet .Le colonialisme aussi .

                        Ceci dit, je ne suis pas tout a fait d’accord sur le fait que le conflit ukrainien ne soit pas une guerre entre deux impérialisme, que poutine soit là mais pas l’OTAN. L’amérique a sous traité sa guerre intelligemment, mais le pouvoir en place, l’armement .. tout ce qui est face aux russes en ukraine vient de l’OTAN .Et ça n’est pas arrivé par hasard

                        Le peuple, ou l’internationale, enfin autre chose qu’un état capitaliste, n’a pas d’arme et n’est pas organisé .Donc en pratique, ce qui se passe est bien un affrontement entre deux impérialisme, et l’OTAN est allé chercher les russes a la maison .


                        • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 28 février 23:41

                          @sylvain
                          Bonsoir Sylvain,
                          Je suis d’accord pour dire que c’est une lutte entre secteurs bourgeois-impérialistes. Nous avons vu comment les américains s’y sont pris pour étendre leur influence le plus possible vers l’Est après l’éclatement de l’URSS et ils ont tout fait pour cela y compris en Ukraine. Ceci dit il n’y a aucune raison fondamentale pour que Poutine déclare que l’Ukraine fait partie de la Russie et favorise la création d’enclaves pour les rattacher à la Russie. Cela était expliqué dans la déclaration précédente. La présente déclaration est courte. Elle ne revient pas sur l’historique. Chaque point a été discuté et amendé pour être accepté par toutes les organisations de l’UIT-QI.

                          Je remarque d’ailleurs qu’actuellement on voit fleurir une quantité d’ « histoire de l’Ukraine » qui sont souvent très différentes. Chacun fabrique son « histoire » pour lui permettre de justifier sa position dans le conflit actuel. Il est remarquable que quasiment personne de parle de l’influence des tatares et des mongols dans l’histoire de la Russie. Elle fut pourtant très importante pendant trois siècles à la fin du moyen-âge. C’étaient justement les tatars qui occupaient majoritairement la Crimée avant d’être déportés en1944 par Staline pour russifier la région. Il n’y avait pas deux langues parlées en Ukraine, comme beaucoup le disent, mais trois : russe, ukrainien et tatare.


                        • charclot charclot 1er mars 10:09

                          @sylvain
                          alors là j’ai d’accord mais on ne peut pas empêcher un système fondé sur le mensonge et donc la manipulation, comme tous systèmes dominants, de reprocher aux autres les fautes qu’il commet lui même . Le rasoir à deux lames UE USA commence à rouiller et s’aveugle volontairement quant aux changements d’influences mondiales. Le pouvoir est désormais en Chine et le jour où elle décide des sanctions économiques contre les capitalistes occidentaux faudra juste mettre la clé sous le paillasson... ! (et les grandes gueules n’y changeront rien, le capital avec la complicité des dirigeants du PC a choisi la chine de changer en vivier d’esclaves et la réponse de la part d’une civilisation pluri millénaire ne saurait tarder)


                        • njama njama 1er mars 08:39

                          Deux cartes qui résument tout ou presque, les frontières de l’Otan en 1990 et en 2022

                          https://www.profession-gendarme.com/la-crise-ukrainienne-au-28-fevrier-2022-0h00-gmt-en-deux-cartes-commentees-par-le-general-dominique-delawarde/

                          qui provoque ?

                          qui menace qui ?

                          qui trahit les Accords passés ? la réponse claire de Roland Dumas

                          « Cette discussion a eu lieu » : Dumas sur la promesse occidentale de non-extension de l’OTAN en 1990

                          https://reseauinternational.net/cette-discussion-a-eu-lieu-dumas-sur-la-promesse-occidentale-de-non-extension-de-lotan-en-1990/


                          • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 1er mars 09:11

                            @njama

                             Vous revoilà avec vos discours éculés.
                            Comme toujours, vous venez vous faire voir sans avoir lu l’article.
                            Avez vous lu dans l’article que nous nions que l’OTAN agrandit sans arrêt sa zone notamment depuis le chute de l’URSS ? Pourquoi rappeler ces évidences que personne ne nie ? On se fout de vos cartes !

                            Poutine envahit l’Ukraine et vous osez poser les questions :

                            "qui provoque ?

                            qui menace qui ?"

                            Vous m’avez laché le slip pendant quelques temps cela me convenez très bien. Il est inutile de me citer ce que Meyssan raconte à ce sujet. L’extrême-droite ne m’intéresse pas plus que les néo-staliniens. Il est vrai qu’ils sont souvent ensemble notamment à propos de la Syrie et que vous défendez toujours les mêmes.

                            Vos amis sont les fachos qui animent le « Collectif France-Russie  » et le «  Comité France-Donbass représentant français de Novorossia  ». Svetlana Kissileva (Kysilyova), présidente de Novopole, André Chanclu et Alain Benajam, secrétaires et adjoints sont, rien de moins que les représentants officiels des « Etats indépendants de la Novorossia en France ». . On les voit tous les trois dans la vidéo intitulée « Débats avec le comité France-Donbass  ».

                            Faites moi des discours sur l’Ukraine état de néonazis dirigé par un juif et combattu par un ultranationaliste nommé Poutine qui prône le retour à la domination des Grands russes...

                            Je répète :

                            Nous sommes avec les travailleurs, les jeunes, les ouvriers et les paysans de tous les pays pour qu’ils en finissent avec les agresseurs de tout genre, avec les bandes fascistes, avec les politiques qui dressent les peuples les uns contre les autres et avec le capitalisme.


                          • njama njama 1er mars 09:52

                            @Jean Dugenêt

                            La Russie s’étale sur 11 fuseaux horaires... êtes-vous si certain que Poutine souhaiterait envahir l’Ukraine, un état en quasi faillite subventionné par l’U€, et qu’il ne s’agit pas plutôt et simplement d’une intervention militaire contre l’armée ukrainienne et plus particulièrement pour neutraliser les régiments bandéristes... démilitarisation et dénazification pour résumer.

                            La question d’être pro ou anti Poutine comme option politique

                            ne concerne que les russes, la question est de mettre fin à l’extension de l’OTAN en Ukraine comme ailleurs, ce qui est un objectif politique géostratégique compréhensible pour garantir la sécurité de la Russie.

                            Karine Bechet-Golovslo, ça peut vous aller comme référence ?
                            La Russie ne fait pas la guerre à l’Ukraine, mais à l’atlantisme
                            http://russiepolitics.blogspot.com/2022/02/la-russie-ne-fait-pas-la-guerre.html

                            Ou Xavier Moreau ? Bulletin N°68. Blitzkrieg russe en Ukraine. 28.02.2022
                            https://www.youtube.com/watch?v=t8jpQ8OHwl4

                            Avez-vous simplement lu le discours de Poutine ? quoi que l’on pense du personnage, il a le mérite d’être d’une très grande clarté.


                          • vachefolle vachefolle 1er mars 10:41

                            @njama
                            Incroyable....
                            La Russie s’étale sur 11 fuseaux horaires... 

                            le pays le plus grand du monde... et il leur faut encore de l’espace VITAL...... C’est encore trop petit ?????

                            est-ce que l’espace VITAL russe va aller jusqu’a Brest ?


                          • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 1er mars 10:56

                            @njama

                            "Avez-vous simplement lu le discours de Poutine ? quoi que l’on pense du personnage, il a le mérite d’être d’une très grande clarté."

                            Il est aussi clair que Bachar el Assad !

                            Il est ultra-nationaliste. Admirateur de l’éternelle grande-Russie : celle des tsars et de Staline. Je dis bien qu’il admire la Russie de Staline. Il déteste par contre les bolchéviks et la révolution de 1917.

                            Bref ! Il est à l’exact opposé de ce que veulent les révolutionnaires internationalistes.

                            Et si vous pouviez changé votre style prétentieux ce serait un progrès. Vous vous prenez pour qui ?. Avez vous simplement lu les contes de Perrault ?


                          • SilentArrow 1er mars 08:55

                            @Jean Dugenêt

                            La Russie ne peut accepter que l’Ukraine entre dans l’OTAN qui viendra immanquablement installer ses missiles sous sa gorge.

                            Pas plus que le USA n’ont pu accepter les missiles que l’URSS avait instalés à Cuba. On a frôlé la guerre nucléaire en 1962.


                            • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 1er mars 09:13

                              @SilentArrow

                              Merci pour le renseignement. C’est un scoop !


                            • Lynwec 1er mars 13:03

                              @SilentArrow

                              Ce qu’on ne dit pas haut et fort, c’est que les missiles installés à Cuba le furent en réactions aux missiles en Turquie et en Italie.
                              https://fr.wikipedia.org/wiki/Crise_des_missiles_de_Cuba
                              Alors, les bouffons qui viennent pleurnicher à l’agression injustifiable et sans raisons démontrent ce qu’ils sont et le font avec la grande classe.

                              Tout le monde est d’accord pour détester la guerre. Mais certains font tout ce qu’ils peuvent pour la provoquer, comme la brute de collège qui harcèle en permanence jusqu’à se prendre un poing dans le pif... Pas de harcèlement, pas de poing dans le pif, c’est pourtant simple à comprendre...


                            • SilentArrow 1er mars 13:21

                              @Jean Dugenêt

                              Merci pour le renseignement. C’est un scoop !

                              C’est moi qui devrais vous remercier.

                              J’ai été longtemps interdit sous vos articles et je viens de constater que dans votre immense bonté et votre proverbial respect pour les avis qui ne sont pas les vôtres, vous veniez de me débloquer.


                            • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 1er mars 13:41

                              @SilentArrow
                              J’ai en effet adopté cette politique qui m’a été recommandée par un adversaire. Il n’y a aucune raison de supporter ceux qui ne font pas le minimum d’efforts pour respecter la charte d’Agora Vox. Je fais cet effort. Je ne demande qu’à discuter. Je perds souvent mon temps dans des discussions qui ne mènent à rien avec des esprits obtus qui ne cherchent pas à comprendre. J’accepte tout ça. Mais quand en plus ils tiennent des propos insultants, je n’hésite plus : ils dégagent.

                              Comme, par ailleurs, les commentaires sont trop nombreux pour que je puisse répondre à tous cela me fais une saine simplification.


                            • njama njama 1er mars 08:58

                              Crise en Ukraine. La preuve que les occidentaux s’étaient engagés à ne pas étendre l’Otan vers l’Est

                              Un document émanant des archives britanniques, révélé par le magazine allemand Der Spiegel, souligne que des accords écrits ont bien été passés avec Moscou pour ne pas étendre la sphère d’influence et d’action de l’Alliance atlantique « au delà de l’Elbe ».
                              Publié le Lundi 21 Février 2022
                              Bruno Odent

                              Ce texte, longtemps classé secret défense, a été remonté des profondeurs des archives nationales britanniques par le chercheur états-unien Joshua Shifrinson, professeur à l’université de Boston.
                              (...)
                              https://www.humanite.fr/monde/otan/crise-en-ukraine-la-preuve-que-les-occidentaux-setaient-engages-ne-pas-etendre-lotan-vers


                              • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 1er mars 09:16

                                @njama

                                Ben ! Heureusement que vous êtes là pour nous faire la revue de presse !


                              • vachefolle vachefolle 1er mars 10:46

                                @njama

                                Donc je résume la pensée colonialiste Poutine :
                                Un pays demande son adhésion a l’OTAN, je l’envahi et je le rase.

                                La vie est simple chez vous.

                                Solution plus avancée dans l’échelle de la civilisation :
                                J’organise une grande réunion de négociation, sur ce sujet et je tape sur la table.
                                J’obtiens ce que je veux en echange d’autres compensations (forcément ca s’appelle de la négociation).

                                résultat = ZERO guerre, mort.


                              • Lynwec 1er mars 11:32

                                @vachefolle
                                On a très bien compris votre point de vue.
                                En dehors d’une évacuation totale de la Russie par les occupants actuels ( à relocaliser comme ils le pourront...ce n’est pas un point essentiel...) qui donnerait libre accès au nouvel occupant (de préférence anglo-saxon ?) aux ressources naturelles considérables de cet immense pays, rien n’est acceptable.
                                Cette position Otanienne en diable ( le mot est bien adapté, non ? ) est parfaitement compréhensible et tout à fait cohérente avec les actions des trente dernières années.


                              • mursili mursili 1er mars 10:49

                                Vive l’OTAN ! Vive la CIA ! Vive l’État profond américain, lâchement attaqué en Ukraine ! Solidarité avec tous les pouvoirs mafieux soutenus par l’Occident !


                                • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 1er mars 10:58

                                  @mursili

                                  Je me répète :

                                  Nous sommes avec les travailleurs, les jeunes, les ouvriers et les paysans de tous les pays pour qu’ils en finissent avec les agresseurs de tout genre, avec les bandes fascistes, avec les politiques qui dressent les peuples les uns contre les autres et avec le capitalisme.


                                • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 1er mars 20:20

                                  @Satanas
                                  « vous êtes donc en fraternité avec le Donbass ! MERCI ! »

                                  NON ! Je ne suis pas en fraternité avec le Donbass, ni avec la Russie, ni avec les USA... Il faut que je répète combien de fois la même chose. Vous avez décidé de ne rien comprendre. Un pays, une région, une ville n’est pas une entité homogène. Je ne suis pas en « fraternité » (comme vous dites avec un langage catho qui n’est pas le mien) globalement avec les exploiteurs et les exploités.

                                  Je défends les exploités.

                                  Lisez donc ce que j’écris et n’interprétez pas tous avec votre regard de nationaliste. Au Donbass comme ailleurs, je défends la femme de ménage et pas le chatelain. Dis comme ça, arrivez-vous à comprendre ou est-ce vraiment au dessus de vos possibilités ?

                                  Je ne défends ni les fachos d’Ukraine ni ceux du Donbass. Je ne défends pas le « Collectif France-Russie » et le « Comité France-Donbass représentant français de Novorossia ».

                                  Svetlana Kissileva (Kysilyova), présidente de Novopole, André Chanclu et Alain Benajam, secrétaires et adjoints sont, rien de moins que les représentants officiels des « Etats indépendants de la Novorossia en France ». On les voit tous les trois dans la vidéo intitulée « Débats avec le comité France-Donbass  ». Ce sont des fascistes de la pire espèce. André Chanclu est co-auteur avec Jacques Mayadoux du livre « Ordre Nouveau raconté par ses militants ». Il explique notamment que ce sont eux qui ont décidé de créer le FN en 1972 pour donner aux fascistes français une apparence institutionnellement acceptable.


                                • mursili mursili 1er mars 23:22

                                  @Jean Dugenêt

                                  Oui, ça ne mange pas de pain...

                                  Si tous les gars du monde
                                  Décidaient d’être copains
                                  Et partageaient un beau matin
                                  Leurs espoirs et leurs chagrins
                                  Si tous les gars du monde
                                  Devenaient de bons copains
                                  Et marchaient la main dans la main
                                  Le bonheur serait pour demain

                                  mais on y arrive comment à cette société idéale ?


                                • PascalDemoriane 1er mars 11:16

                                  Tout cela, cette proclamation, me semble hâtive et doctrinale, voire cléricale ! Donc assez loin d’un matérialisme dialectique digne de l’héritage méthodologique radical de Marx-Engels. Esquisse brouillonne d’une critique imparfaite :

                                  Au point 2 : « L’UIT-QI, confirme sa condamnation de l’invasion et exprime son soutien au peuple ukrainien contre l’agresseur impérialiste. »

                                  Outre la question de savoir vraiment qui « parle et d’où, en tant que quoi » dans ce propos, la question est déjà ici de savoir qui est ce « peuple » et qu’est-ce qu’un « peuple » au regard de la notion dialectique de classe par opposition à un « peuple » au regard de la notion bourgeoise ?

                                  Tout le problème générique d’une collectivité de la classe prolétarisée, c’est qu’elle n’a pas les moyens objectifs de prendre conscience d’elle-même par elle-même « pour s’abolir comme telle ». Et pourquoi ne l’a t’elle pas ? Ben parce que précisément et paradoxalement, elle est amputée de son propre mode de production et de reproduction autonome. Une collectivité prolétaire est donc celle qui se voit confisquer sa propre identité réflexive (=d’elle-même), se voit aliénée à la superstructure mentale du dominant (faction locale du capital). Donc c’est çà un « peuple », c’est un rapport de domination collective, d’aliénation territorialisé, fiscalisé, exploité.

                                  Donc une IP (Intern. Prolétarienne au sens du manifeste de 48) ne peut pas en cohérence « soutenir un peuple » en tant que tel, çà c’est une approche bourgeoise ! Approche qui dérive vite ici sur une argumentation de légitimité conflictuelle sur des antériorités inter-ethniques, linguistiques, religieuses et tant qu’à faire, allons-y, raciale ! de l’histoire ukrainienne, tout en dénonçant les tentations nationalistes ! Juste délirant !

                                  Jean parlant des langues, aurais-tu légitimé une Crimée Tartare parce que de pure race ? L’anti-racisme inconscient conduit toujours à un racisme implicite !

                                  Tu pose : « il n’y a aucune raison fondamentale pour que Poutine déclare que l’Ukraine fait partie de la Russie et favorise la création d’enclaves ». Ok.

                                  1. A propos des enclaves : anthropologie et lutte de classe

                                  Il y a consensus je crois sur le constat en Ukraine d’un fait anthropologique (au sens de Todd par ex.) de divergence entre le tropisme occidental des uns et le tropisme oriental des autres. Bien.

                                  Si des humains d’Ukraine de l’est, du Dombas se sentent bien en tant que communauté plutôt russophone, plutôt orthodoxe et de tradition conservatrice, laissons leur la liberté de s’émanciper de cette façon. Ce n’est pas Poutine qui fait âme et conscience collective de ses gens réels ni aucune Internationale trotskyste qui peut les stigmatiser comme « anti-populaires parce qu’anti-progressistes » non LGTB, qui pourra leur imposer une « identité », une sexualité et une nationalité arbitraire en guise de « solution ».

                                  Tentation stalinienne refoulée, Jean ?

                                  L’histoire de l’Ukraine est une instance parmi tant d’autres (ex. les Afriques ) de la territorialisation arbitraire des peuples contre eux-mêmes, c’est à dire des enclosures domesticatoires des prolétaires opérées pour casser leur autonomie communautaire relative et archaïques et leur confisquer la propriété des moyens de production (terre, culture, langue... de Cromwell à Staline, toujours la même méthode). Poutine est en phase inverse de réajustement identitaire, car :

                                  2. A propos des non « raisons fondamentales » de Poutine : un peu de dialectique ne nuit pas ! Si on se réclame de l’hégéliano-marrxisme.

                                  Ni Poutine ni Biden n’ont besoin d’autre raison fondamentale pour déchirer une enclosure territoriale tampon mafieuse et non viable, dont les prolétaires ne veulent plus, d’autre raison que l’automouvement de la contradiction dialectique fondamentale et immanente du capital hégémonique ! Il n’ont pas le choix ! Sur le grand échiquier (Brezinsky) de la mondialisation totalitaire de la marchandise du capital en crise finale ils ne sont que des joueurs, pas maître du jeu global en voie de caducité.
                                  Poutine, juriste distingué, se sait dans l’illégalité, oui... comme le capital sub-otanien l’est lui-même ne faisant loi que de lui-même. La raison fondamentale ? c’est qu’il n’y a plus ni raison ni loi qui comptent ! D’où le risque nucléaire qui ne sera que le débouché logique irrépressible de l’ineptie capitaliste, de l’illusion des vertues de la valeur d’échange.

                                  Nous savons bien que la France elle-même n’est plus un état de droit, plus qu’une petite entreprise en forme de sous-république bananière inscrite au registre du commerce d’un empire bancaire néo-colonial (Valérie Bugault) auquel elle s’est démocratiquement vassalisée, filialisée. Pas de quoi donner des leçons à nos semblables russes ou ukrainiens dans l’épreuve ni faire de grandes envolées déclaratives, ni de crier avec les loups et les chiens de garde... fussent-ils d’avant garde !

                                  Amicalement. C’est dur d’être marxiste !


                                  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 1er mars 12:43

                                    @PascalDemoriane

                                    Bonjour Pascal,
                                    Je vais apporter quelques précisions. En premier lieu il s’agit d’une déclaration de l’UIT-QI qui a été discutée point par point pour recueillir l’accord de toutes les organisations de l’internationale. C’est pourquoi il s’agit d’un texte court qui prend acte d’une invasion sans revenir sur l’historique des évènements qui ont précédé.

                                    "Outre la question de savoir vraiment qui « parle et d’où, en tant que quoi » dans ce propos, la question est déjà ici de savoir qui est ce « peuple » et qu’est-ce qu’un « peuple » au regard de la notion dialectique de classe par opposition à un « peuple » au regard de la notion bourgeoise ?« 

                                    J’ai donc précisé qui parle, d’où et en tant que toi. Cette déclaration engage toute l’UIT-QI. Je profite de l’occasion pour dire que d’autres expriment un point vue internationaliste notamment le LIS-ISL. Il est bon de consulter aussi leur déclaration.
                                    Ils parlent eux aussi de : »solidarité avec les travailleuses, les travaileurs et le peuple ukrainien« . La notion de »peuple" existe en effet chez Marx et les marxistes. Elle est héritée de la révolution française sans être détachée de tout clivage social. Je ne vais pas reprendre tout ce qui a été dit à ce sujet. La question a été maintes fois débattue notamment ici.

                                    Tu en viens à dire qu’une internationale révolutionnaire ne peut pas en cohérence « soutenir un peuple » en tant que tel. Je crois que si. C’est notamment le cas avec le colonialisme. L’internationale soutient les luttes d’indépendance des peuples colonisés alors même que ceux qui se placent à la tête des insurgés sont souvent des chefs féodaux des régimes antérieurs. C’est en ce sens que nous soutenons un peuple agressé par une invasion. En même temps nous sommes pour la révolution prolétarienne.

                                    "Jean parlant des langues, aurais-tu légitimé une Crimée Tartare parce que de pure race ?"

                                    Ce n’est pas si simple. Il faut remarquer qu’actuellement, nous sommes dans une période très riche en ce qui concerne les histoires de l’Ukraine. Elles arrivent à foison. Chacun essayant de justifier ses positions par rapport au conflit actuel en racontant la version de cette histoire qui lui convient (Asselineau est remarquable à ce sujet). Reconnaissons tout de même qu’elles ont toutes des points communs. En général, elles ne disent pas un mot des mongols et des tatares.

                                    L’Empire mongol a pourtant eu une grande influence dans l’histoire de la Russie. Les mongols ont organisé une expédition militaire au XIIIè siècle pour envahir la Rus’ de Kiev. Ils ont alors détruit de nombreuses cités dont Riazan, Kolomna, Moscou, Vladimir et Kiev. C’est depuis cette période que les Slaves orientaux sont divisés en trois nations, qui correspondent, à l’heure actuelle, à la Russie, la Biélorussie et l’Ukraine et c’est grâce à la destruction totale du Rus’ que la Grande-principauté de Moscou a pu prendre son essor. Les Russes parlent de « joug » mongol ou tatar pour désigner cette période. Un impôt nommé « tribut » a été prélevé par les mongols pendant près de deux siècles.

                                    Je me permets de donner quelques infos ou rappels à ce sujet. La capitale des tatars fut Saraï, fondée par Batu, petit-fils de Gengis Khan, vers 1240. Elle était située sur la basse Volga, près de Volgograd, dans l’actuel Oblast d’Astrakhan. Depuis Sarai, les tatares ont régné sur une grande partie de la Russie pendant près de trois siècles. Ceci est souvent omis par les divers politiciens qui s’improvisent en tant qu’historiens. Tous les États russes, y compris Novgorod, Smolensk, Galich et Pskov, leur ont été soumis et leur ont payé tribut. À partir de 1371, les princes russes refusent de payer le tribut. Ils repoussent une expédition lancée contre eux et qui est dispersée à Koulikovo, au confluent du Don et de la Népriavda, le 8 septembre 1380.

                                    Mais, le chef tatar Tokhtamych obligea de nouveau les princes russes à se rendre à Saraï avec des tributs. Dans un premier temps ceux-ci refusèrent. Tokhtamych entreprit alors une campagne contre les principautés russes : il incendia Souzdal, Vladimir, puis pilla et brûla Moscou le 26 août 1382.

                                    An moment où les grandes nations européennes sortent du Moyen Age au cours duquel elles se sont forgées, l’influence des tatares est primordiale en Russie. C’est en Europe la période des immenses découvertes qui permet un nouvel essor en rompant avec les structures médiévales pour s’ouvrir sur la Renaissance, la Réforme et le Cinquecento. Il est bon de rappeler que dans cette période d’essor prodigieux la Russie était culturellement liée à la culture des mongols et des tatares

                                    Ce rappel était indispensable car, dans pratiquement toutes les histoires de l’Ukraine que vous trouverez, il est expliqué qu’il y avait et qu’il y a encore deux langues qui sont parlées en Ukraine : le russe et l’ukrainien. C’est faux ! Il y a trois langues : le russe, l’ukrainien et le tatar. Précisons que la langue des tatars actuels a probablement peu de points communs avec celle des mongols car elle a été de multiples fois créolisée notamment au contact de peuplades turques. Précisons aussi que les tatars sont maintenant peu nombreux car ils ont été massivement déportés par Staline (principalement en 1944) en Sibérie et en Ouzbékistan. C’était une volonté délibérée de Staline de russifier cette région. Il a ensuite encouragé l’immigration russe. Cette russification a été poursuivie par Poutine qui a notamment encouragé les familles des marins à venir s’installer en Crimée. Quand on dit que la Crimée est russophone, c’est exact. Elle est autant russophone que le rocher de Gilbratar est anglophone et qu’en Israël on parle l’hébreu. C’est ce qu’on appelle une « enclave ». Depuis des tatars sont revenus en Crimée. Le 11 mars 2014 , la Rada de Crimée a approuvé un décret garantissant la restauration des droits des Tatars de Crimée et leur réintégration dans la société de Crimée tout en reconnaissant le « sort tragique » du peuple tatar. 

                                    Cette question n’est pas reprise dans le texte présent car elle fait l’objet de discussions internes dans l’UIT-QI. Remarquons tout de même qu’elle mérite d’être signalée.

                                    Je m’arrête là car mon commentaire risque d’être trop long pour passer.



                                  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 1er mars 13:02

                                    @PascalDemoriane

                                    J’essaie de continuer.

                                    "Si des humains d’Ukraine de l’est, du Dombas se sentent bien en tant que communauté plutôt russophone, plutôt orthodoxe et de tradition conservatrice, laissons leur la liberté de s’émanciper de cette façon« 

                                    Je suis assez d’accord avec ça mais mon avis n’est ni tranché ni définitif. Il est clair qu’il y a quelque chose d’artificiel dans la création d’une enclave (pensons notamment à Israël) avec un peuplement venu de l’extérieur. Il est certain qu’au bout d’un moment ces populations nouvellement implantées se sentent chez elles. Est-ce une raison pour dénier les droits des populations d’origine ? La question reste en suspens. Elle est évitée dans la présente déclaration.

                                    Je ne suis pas certain de suivre tout ce que tu dis ensuite mais je suis assurément d’accord avec ça :
                                     »Poutine, juriste distingué, se sait dans l’illégalité, oui... comme le capital sub-otanien l’est lui-même ne faisant loi que de lui-même.« 

                                    Assurément ces deux puissances impérialistes ne sont guidées que par leurs appétits conquérants qui inévitablement s’entrechoquent. L’Ukraine est seulement le lieu où le choc se produit.

                                    Effectivement, ta conclusion s’impose : »La raison fondamentale ? c’est qu’il n’y a plus ni raison ni loi qui comptent ! D’où le risque nucléaire qui ne sera que le débouché logique irrépressible de l’ineptie capitaliste, de l’illusion des vertus de la valeur d’échange."

                                    Bien à toi. Pour la révolution.
                                    Jean


                                  • Lynwec 1er mars 13:12

                                    @Jean Dugenêt
                                    Puissances impérialistes. Appétits conquérants...
                                    Moi je veux bien.
                                    https://www.entfernungsrechner.net/fr/distance/country/us/country/iq
                                    distance USA Irak 11 136 km environ. Les USA immédiatement menacés à leurs frontières par le tyran Saddam n’avaient d’autre choix que d’attaquer, chacun le comprendra...
                                    Allez, par comparaison, Russie Mexique 10 222 km. Ah mince, la Russie impérialiste aux appétits conquérants n’a PAS attaqué le Mexique. Raté....

                                    Chaque fois que je me heurte à de la mauvaise foi, ça me fait réagir, je n’ai pas encore réussi à développer une immunité. Hé, Bourla, y aurait un créneau porteur, là....


                                  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 1er mars 13:19

                                    @Lynwec
                                    Ce n’est pas une question de distances.

                                    La phrase complète était la suivante :
                                    "Assurément ces deux puissances impérialistes ne sont guidées que par leurs appétits conquérants qui inévitablement s’entrechoquent. L’Ukraine est seulement le lieu où le choc se produit."

                                    Le fait d’être plus ou moins éloigné de la zone de choc donne-t-il des droits supplémentaires ?


                                  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 2 mars 19:04

                                    @PascalDemoriane
                                    Salut Pascal,
                                    Je te signale un article sérieux sur l’histoire de l’Ukraine. Il est publié sur Agora Vox.
                                    Bien évidemment, il est limité. Il n’est pas facile de traiter 2000 ans d’histoire dans un seul article. Mais, c’est le plus important il n’a pas le travers qu’on voit un peu partout : des histoires taillées sur mesure pour justifier une position politique par rapport au conflit actuel.


                                  • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 1er mars 11:23

                                    Non à l’invasion de l’Ukraine par les missiles de l’OTAN.


                                    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 1er mars 13:09

                                      @Francis, agnotologue
                                      Dans le texte que vous n’avez peut-être pas lu, il est écrit :

                                      "l’UIT-QI réaffirme son rejet de toute ingérence impérialiste en Ukraine, que ce soit par l’impérialisme russe, l’impérialisme américain, l’impérialisme européen ou l’OTAN."


                                    • Lynwec 1er mars 13:16

                                      @Jean Dugenêt
                                      Rejet somme toute rien moins que tardif, vu que l’ingérence impérialiste US est actée depuis huit ans ( sanctionnée d’un « Fuck the UE » par V. Nuland ). En gros, le statu quo une fois le vol réalisé conviendrait mieux ?
                                      Je comprends parfaitement ce type de raisonnement, l’état profond US doit le valider, pour la Russie, je pense qu’ils s’en battent l’œil d’une force....


                                    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 1er mars 13:22

                                      @Lynwec
                                      « l’ingérence impérialiste US est actée depuis huit ans »

                                      Ni la distance, ni le temps ne change quoi que ce soit au problème. Je suis désolé mais je suis saturé de toutes ces arguties qui ne changent rien au problème de fond dont je discutais avec Pascal Demoriane.


                                    • Mellipheme Mellipheme 1er mars 15:01

                                      Quand même, nous étions bien tranquille au temps de l’URSS, Khrouchtchev à Moscou et Georges Marchais à Paris !

                                       smiley


                                      • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 1er mars 19:58

                                        Je vais faire une intervention qui devrait être faite par les militants du mouvement de Jean-Luc Mélenchon. Il me semble qu’ils sont défaillant. Je suis loin de partager complètement l’avis de Mélenchon mais il me semble qu’il est différent de ce que j’en ai entendu dire par ses propres militants.
                                        Je donne donc la transcription en deux parties de son discours à l’assemblée nationale.
                                        ======================première partie ===========================

                                        Quelles que soient les causes de l’invasion de l’Ukraine rien ne peut l’excuser ni la relativiser. La menace que contient cette invasion c’est celle d’une guerre mondiale totale et cela en fait un crime contre l’intérêt général humain de notre temps. Le gouvernement de M. Poutine en porte la totale responsabilité puisque c’est lui et personne d’autre qui est passé à l’acte. De la sorte, l’honneur de la condition humaine est évidemment dans la résistance des ukrainiens mais elle est aussi dans la résistance des russes eux-mêmes : ceux qui avec courage manifestent contre la décision de guerre de leur propre pays. Ils témoignent pour l’aspiration universelle à la paix. Leur manifestation nous donne un modèle d’action. Elle mine politiquement la cohésion de l’appareil du gouvernement russe. Dès lors, ne l’oublions jamais, le peuple russe n’est pas notre ennemi. Nous, français, ne le confondons pas avec le régime nationaliste qui est en place. Nous savons désormais dans quelle alternative nous sommes enfermés. Aucune participation à la guerre ne pourrait rester limitée : actions et réactions s’enchaîneraient implacablement et sans limite face à une puissance nucléaire comme la Russie, la destruction nucléaire générale serait l’horizon prévisible. D’ailleurs, M. Poutine n’a pas hésité à en menacer lui-même le monde. Dès lors, si frustrant que cela soit, le seul chemin rationnel est celui de la paix. Il porte un nom clair : la désescalade. Si frustrant que ce soit, l’alternative reste simple : ou bien la diplomatie ou bien la guerre totale. Tout doit aller à la diplomatie et rien, si peu que ce soit, à la guerre. Méfions-nous des solutions improvisées et des conforts de posture. Les moyens que nous employons ne doivent jamais pouvoir se retourner contre nous. Pourtant, je regrette que l’Union Européenne ait décidé de « fournir des armements nécessaires à une guerre », selon les termes du commissaire Joseph Borel chargé des relations extérieures. Cette décision ferait de nous des cobelligérants. Un engrenage s’enclenche : avec quelle légitimité ? Quand notre parlement l’a-t-il décidé ? Pourquoi avoir rompu ce que le commissaire Borel a lui-même qualifié de « tabou de l’histoire de l’Union » à savoir « ne jamais fournir d’armes à des belligérants ». Orienter ces armes à partir de la Pologne, terre d’OTAN, n’est ce pas se mettre à la merci de toutes les provocations de parties prenantes au conflit ? Couper le circuit financier Swift n’est ce pas engager une escalade mondiale en poussant russes et chinois à utiliser désormais exclusivement leurs propres circuits ? Quel avantage pour la paix ? Mieux voudrait plutôt prendre une initiative diplomatique radicale. C’est-à-dire accepter de traiter, franchement, directement, le fond du problème posé : la sécurité de chaque nation en Europe. Cette question est restée ouverte après l’implosion de l’URSS puisque, pour la première fois dans l’histoire contemporaine, un empire s’est effondré sans qu’on discute les nouvelles frontières. C’est possible. L’outil existe. Il faut pour cela ouvrir une cession extraordinaire de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE). Organisation créée pour cela par les accords d’Helsinski en 1975. Ce moyen existe ; déclenchons-le. La solution existe aussi. C’est la proclamation de la neutralité de l’Ukraine. Le président Zélenski s’y est dit officiellement prêt. D’ailleurs, cette neutralité avait été adoptée par le parlement de l’Ukraine en 1990, le jour de sa déclaration de souveraineté par 339 voix contre 5. Cette déclaration dit que : « l’Ukraine déclare solennellement son intention d’être un état perpétuellement neutre qui ne participe à aucun bloc militaire ».


                                        • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 1er mars 19:59

                                          @Jean Dugenêt
                                          ================== deuxième partie ===================

                                          A cette heure, il s’agit de rendre la diplomatie plus profitable que la guerre. Il s’agit de contraindre à la négociation et, si l’offre en était faite, la contrepartie pourrait être le cessez-le-feu immédiat pour que cesse le martyr des ukrainiens. Disons encore qu’une telle négociation est de notre intérêt le plus direct comme français car, nous aussi, nous avons des revendications de sécurité et la première est de voir interdit l’installation de missiles de moyenne portée capables d’atteindre la France depuis le sol de la Russie ou de ses alliés. En toute hypothèse, nous venons de toucher du doigt les limites de la doctrine de dissuasion nucléaire terrestre – je dis bien terrestre – face à un adversaire résolu car le tout ou rien enferme clairement dans le rien si on n’est pas prêt à se faire sauter soi-même. La guerre d’Ukraine nous oblige donc à repenser beaucoup sur nous-même. La dénucléarisation du monde doit redevenir un objectif concret de notre diplomatie puisque la surenchère nucléaire ne peut pas avoir de sens concret. La guerre d’Ukraine vient de le prouver et souvenons-nous à cet instant, nonobstant les cris que vous poussez, du nombre de conflits de frontières qui s’expriment encore d’une façon ou d’une autre sur le sol du vieux continent. Aujourd’hui, treize pays sont concernés soit le quart des nations du vieux continent. Cela prouve combien il vaudrait mieux convoquer à temps une conférence européenne des frontières qui permette de définir les modalités de règlement des conflits dans chaque cas et d’établir ainsi une doctrine partagée par tous. La crise que nous venons de vivre interroge toutes les certitudes et les doctrines passées. A l’ONU, dans le vote sur la résolution à propos de l’Ukraine, notons l’abstention de l’Inde et de la Chine, c’est-à-dire de 50% de l’humanité : c’est un signal d’une extrême importance. Un autre ordre géopolitique du monde s’installe déjà à partir de l’Asie. Il est temps alors d’actualiser nos conceptions. Le régime nationaliste russe actuel agit comme un capitalisme oligarchique autoritaire. L’invasion de l’Ukraine signe une nouvelle carte d’identité après trente ans de mutation continue. De même, s’en est terminé du nouvel ordre mondial annoncé par Georges Bush en 1991. Le moment est entré d’une réorganisation générale. Poussées dans les bras l’une de l’autre par la stratégie des USA, Russie et Chine font émerger un nouveau bloc. Hélas, nous avons été incapables de promouvoir l’Europe de l’Atlantique à l’Oural. Est-il trop tard ? Dans ce contexte, les automatismes et les allégeances du passé ont-ils un intérêt pour nous français. Je ne le crois pas. Le non-alignement est notre intérêt. Dans la situation mouvante de notre temps, nous ne devons être les obligés de personne. La sortie de l’OTAN, organisation inefficace, participe par sa volonté d’expansion aux tensions guerrières sur notre continent. Non-alignement ne signifie pas neutralité. Le choix de la France la met du côté du droit international et ce droit est du côté de l’Ukraine. Non-alignés, nous serons libre pour mener une diplomatie vraiment altermondialiste. D’une faiblesse, faisons une force. La crise en cours comporte tous les risques mais tous les moyens d’un rebond positif. Attention ! Les postures de va-t-en-guerre pullulent toujours autour des conflits mais l’action politique démocratique à toutes les échelles n’est rien d’autre qu’un effort toujours recommencé pour régler par la discussion et la décision collective la violence des conflits qui divisent la société. La démocratie reste un choix d’optimisme politique. A cette heure c’est la démonstration que nous devons en faire à propos de la crise de l’Ukraine.


                                        • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 2 mars 13:45

                                          @Jean Dugenêt

                                          Asselineau, pour sa part, s’est fendu d’une longue déclaration le 24 février 2022.

                                          Elle commence ainsi :
                                          " L’actualité est évidemment dominée par la décision de Vladimir Poutine d’envahir l’Ukraine avec l’armée russe. Après avoir dit pendant des semaines qu’il en était hors de question au moment même où les américains suspectés la Russie de vouloir intervenir. Alors, c’est évidemment un évènement d’une très grande importance qui remet en cause les relations Est/Ouest. Qui remet en cause les rapports de l’OTAN, des pays occidentaux non seulement avec la Russie mais aussi avec la Chine, mais aussi avec un grand nombre de pays du monde et il est donc important de s’intéresser à cet événement. Un événement qui est traité en France, comme la plupart d’ailleurs des événements, d’une façon superficielle et hâtive et qui, comme un Western américain, présente d’un côté le méchant : Vladimir Poutine, de l’autre côté les gentils, les ukrainiens, et peut être que certains, par esprit de contradiction, ont un peu tendance à renverser les rôles et à présenter Vladimir Poutine comme le gentil et les ukrainiens comme les méchants. En fait, comme dans toute chose la vérité est un peu plus compliquée et je vous invite à essayer avec moi de trier le bon grain de l’ivrée dans cette actualité.

                                          La toute première chose que je voudrais dire quand même c’est que on ne peut pas tolérer qu’un état se fasse justice soi-même. C’est condamné par le droit international."


                                        • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 2 mars 14:00

                                          @Jean Dugenêt

                                          Qu’il s’agisse des militants de l’UPR ou des mélenchonnistes, je constate que dans les deux cas ils sont contredits par leurs chefs.

                                          Assurément, Asselineau explique que Samy Levrai est un individu animé par un esprit de contradiction qui l’amène systématiquement à dire le contraire de l’avis quasi unanime. On pourra me rétorquer qu’Asselineau n’a jamais dit cela. C’est vrai ! Mais il a dit :

                                          "Un événement qui est traité en France, comme la plupart d’ailleurs des événements, d’une façon superficielle et hâtive et qui, comme un Western américain, présente d’un côté le méchant : Vladimir Poutine, de l’autre côté les gentils, les ukrainiens, et peut être que certains, par esprit de contradiction, ont un peu tendance à renverser les rôles et à présenter Vladimir Poutine comme le gentil et les ukrainiens comme les méchants« 

                                          Quant aux Mélenchonnistes, il faut leur rappeler, à eux aussi, le début de l’intervention de JL Mélenchon à l’assemblée nationale. Ils ont avec force excès voulu me contredire alors que manifestement Mélenchon est plus proche de mes positions que des leurs. Rappelons quelques-uns de leurs débordements. Pratiquant la même généralisation abusive que Poutine, ils ont expliqué que les ukrainiens sont des néo-nazis par ailleurs dirigés par un juif (C’est une première !) et je passe sur le reste... Ils iront sans doute dire à Mélenchon qu’il est aux bottes de l’OTAN à force d’être abreuvé par la propagande occidentale. Voici ce qu’il a dit :

                                           »Quelles que soient les causes de l’invasion de l’Ukraine rien ne peut l’excuser ni la relativiser. La menace que contient cette invasion c’est celle d’une guerre mondiale totale et cela en fait un crime contre l’intérêt général humain de notre temps. Le gouvernement de M. Poutine en porte la totale responsabilité puisque c’est lui et personne d’autre qui est passé à l’acte. De la sorte, l’honneur de la condition humaine est évidemment dans la résistance des ukrainiens mais elle est aussi dans la résistance des russes eux-mêmes : ceux qui avec courage manifestent contre la décision de guerre de leur propre pays. Ils témoignent pour l’aspiration universelle à la paix. Leur manifestation nous donne un modèle d’action. Elle mine politiquement la cohésion de l’appareil du gouvernement russe. Dès lors, ne l’oublions jamais, le peuple russe n’est pas notre ennemi. Nous, français, ne le confondons pas avec le régime nationaliste qui est en place. "


                                        • microf 2 mars 14:56

                                          @Jean Dugenêt, qu´en dites-vous ?

                                          Nelson Mandela.

                                          https://youtu.be/WA67pvbgDK4

                                          If there is a country that has commited unspeakable atrocities in the world it is the United States of America.

                                          They don´t care for human beings. Fifty seven years ago, when Japan was reteating on all fronts, they decided to drop an atom bomb on Hiroshima and Nagasaky, killed a lot of innocent people, who are still suffering from the effects of those bombs.

                                          Those bombs were not aimed against the Japanese, they aimed against Soviet Union to say, look, this is the power that we have, if you dare oppose what we we do, this is what is going to happen to you.

                                          Because they are so atrrogant, the decided to kill innocent people in Japan who are still suffering from that. Who are they now to pretend that they are the policemen of the world ?

                                          Traduction version francaise :

                                          S’il y a un pays qui a commis des atrocités innommables dans le monde, ce sont les États-Unis d’Amérique. Ils ne se soucient pas des êtres humains.  Il y a cinquante-sept ans, alors que le Japon reculait sur tous les fronts, ils ont décidé de larguer une bombe atomique sur Hiroshima et Nagasaky, tuant beaucoup d’innocents, qui souffrent encore des effets de ces bombes. Ces bombes n’étaient pas dirigées contre les Japonais, elles visaient l’Union soviétique pour dire, regardez, c’est le pouvoir que nous avons, si vous osez vous opposer à ce que nous faisons, c’est ce qui va vous arriver. Parce qu’ils sont si atrrogants, ils ont décidé de tuer des innocents au Japon qui souffrent encore de cela. Qui sont-ils aujourd’hui pour prétendre qu’ils sont les gendarmes du monde ?

                                        • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 2 mars 17:29

                                          @microf

                                          Quel est le rapport avec mon article ?

                                          J’approuve entièrement ce texte. Pourquoi le communiquer ici ?

                                          Peut-être n’avez vous pas lu mon article ? J’ai aussi plein de beaux textes de MalcomX et de pleins d’autres militants.

                                          Surtout, mon texte est en fait une déclaration de l’UIT-QI. Cette organisation est issue du militantisme de Nahuel Moreno. Au cours des nombreux combats qu’il a mené en Amérique Latine contre l’impérialisme américain, il a lui même écrit une quantité de textes auxquels je me réfère fréquemment.

                                          Il est vrai que dans les commentaires précédents un tas d’abrutis ont expliqué que ceux qui condamnent Poutine (comme Mélenchon, Asselineau et moi-même) sont obligatoirement des amis de l’impérialisme US.

                                          Ceux-là sont bien mal placé pour donner des leçons à l’UIT-QI. Pendant la dictature de Veleda, en Argentine, le parti de Moreno a eu près de 250 militants emprisonnés et plus de 100 morts ou disparus. Ils ont participé ensuite à la brigade Simon Bolivar lors de la révolution au Nicaragua...

                                          Quel est donc ce tas de p’tits cons qui prétendent donner des leçons à l’UIT-QI en matière de lutte contre l’impérialisme US ? Au nom de quel bilan se permettent-ils cela ?

                                          Comment faut-il que je m’y prenne pour exiger un minimum de respect ?


                                        • Mellipheme Mellipheme 1er mars 21:34

                                          Mélenchon déclare : "Le choix de la France la met du côté du droit international et ce droit est du côté de l’Ukraine."

                                          Ok, mais en 2014, le droit international était clairement du côté de la Russie. Que disait Mélenchon à cette époque ?


                                          • Claude Simon Claude Simon 3 mars 09:04

                                            Il m’est impossible de reprocher à quelqu’un qui a tout essayé pacifiquement de faire respecter la sécurité de sa sphère d’influence, puisque l’agression de l’Ukraine suit la reconnaissance de Donetsk et du Dombass.

                                            Soit il partait la queue entre les jambes, mais la Douma en a décidé autrement.

                                            Il est regrettable que l’Ukraine n’est pas réussi à faire taire les armes avant qu’elles parlent chez elle.

                                            Visiblement, ceux qui souhaitent mettre de l’huile sur le feu du côté occidental ne sont guère plus avisés.
                                            La périphérie de sphères d’influences est délicate pour tous, gardons toute la mesure nécessaire afin de provoquer la désescalade indispensable à la vie civile.


                                            • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 3 mars 10:09

                                              @Claude Simon

                                              Vous inversez agresseurs et agressés.

                                              Au nom de quoi Poutine va-t-il bombarder en Syrie ?

                                              Au nom de quoi Poutine va-t-il déployer ses forces contre-révolutionnaire aux Kazakhstan pour mâter les révoltes légitimes d’un peuple qui subit les affres d’une exploitation capitaliste débridée ?

                                              Au nom de quoi va-t-il agresser maintenant en Ukraine ?

                                              Vous osez expliquer cela en ces termes :

                                              « quelqu’un qui a tout essayé pacifiquement de faire respecter la sécurité de sa sphère d’influence »

                                              Hitler aurait-il eu raison d’annexer l’Autriche puis les Sudètes et tout le reste. Son projet était-il légitime ? Il voulait « la sécurité de sa sphère d’influence » c’est à dire de la « Grande Allemagne ». Il estimait que les populations qui parlaient l’allemand devaient légitimement faire partie de la Grande Allemagne. Il estimait venir au secours de ses populations qui l’ont d’ailleurs bien accueilli.

                                              Aujourd’hui Poutine veut regroupait dans son Empire la Grande Russie. Il estime que tous ceux qui parlent russe doivent en faire partie. Il considère que ceux qui ne le laisse pas faire sont des agresseurs.

                                              Et vous venez benoitement nous dire que vous partagez son avis.

                                              Ce sanguinaire abruti est pire qu’Hitler. D’où sort-il ? C’est un ancien agent du KGB (Stalinien amateur de toutes les pires méthodes de répression). Il est devenu milliardaire pendant les « années noires » qui ont suivi de démantèlement de l’URSS. Comme tous les autres nouveaux capitalistes, il a pour cela œuvré en gangster. Il parait que la loi de la jungle lui a été bénéfique. Il était doué pour cela. Arrivé au pouvoir, il était trop bridé par des lois démocratiques qui limitaient le nombre de mandats successifs possibles. Il a magouillé pour faire sauter tous ces verrous. Il peut maintenant être dictateur à vie. Mais, il n’est pas satisfait. Ses rêves de puissance ne peuvent pas se limiter à n’être qu’à la tête de la seule Russie. Il ne pense qu’en référence à la Grande Russie des tsars et de Staline. Tous les puissants dictateurs sont pour lui des modèles. Il a seulement en détestation la révolution russe de 1917 avec Lénine et les bolcheviks. Ce sont eux, ces infâmes révolutionnaires, qui ont laissé les peuples décider eux-mêmes s’ils voulaient rester dans la Russie.

                                              Il n’est pas comme Macron un simple larbin des milliardaires, il est lui même milliardaire. La magazine Forbes qui classe tous les ans les plus grosses fortunes mondiale a des difficultés avec lui : trop de secrets, trop d’imprécisions. Ils ne savent pas comment le classer. Il pourrait être l’homme le plus riche au monde. Il continue à s’enrichir en dirigeant la Russie. La notion de conflit d’intérêt n’existe pas sous sa dictature.

                                              La dictature qu’il impose au courageux peuple russe nous fait frémir. Nous élevons mille protestations contre les méthodes utilisées par Macron pour réprimer le mouvement des gilets jaunes. Mais les méthodes de Poutine pour interdire au peuple russe de protester contre ses ambitions impériales sont mille fois pire. Pour interdire que des manifestants se regroupent, ils déploient des milliers de policiers qui contrôlent les passants en les choisissant au faciès, à l’apparence. Les jeunes sont systématiquement contrôlés. S’ils sont étudiants, ils vont directement en prison sans autres formes de procès. Il ne veut pas réprimer une manifestation. Il veut faire en sorte qu’il soit matériellement impossible de manifester. Vous trouvez légitime qu’il exporte cette politique dans d’autres pays !

                                              Voilà l’individu que vous défendez en expliquant sans doute que c’est un anti-impérialiste puisqu’il s’oppose aux USA. Mais c’est le pire des impérialistes et vous êtes en train de couvrir et cautionner ses conquêtes impériales.


                                            • Claude Simon Claude Simon 3 mars 13:41

                                              @Jean Dugenêt

                                              J’ai relevé un fait qui n’avait pas été rédigé jusqu’à présent, concernant la gestion des manifestations.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité