• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Francois Asselineau, Patrick Cohen : complotisme ou obscurantisme (...)

Francois Asselineau, Patrick Cohen : complotisme ou obscurantisme ?

Il y a une semaine, le journaliste Patrick Cohen diffusait à l'antenne de France-Inter un montage ayant pour but de discréditer François Asselineau (candidat à l'élection présidentielle). La polémique opposant ces deux hommes a suscité relativement peu de réactions chez les journalistes, ni d'ailleurs chez les "spécialistes de la critique des médias". Pourtant, pour quiconque veut bien prendre la peine de la regarder d'un peu plus près, cette polémique se révèle riche en enseignements.

 

Épisode 1 : un auditeur interpelle Patrick Cohen au sujet de la censure qui frappe François Asselineau

Le 06 Mars 2017, un auditeur demande au journaliste de France-Inter Patrick Cohen de faire le bilan des politiques européennes actuellement à l'oeuvre, et l'interpelle sur le fait qu'en 10 ans François Asselineau n'a jamais été invité sur France-Inter.
Patrick Cohen lui répond de façon méprisante : "à moi il ne me manque pas".

 

lien vidéo

 

 

Épisode 2 : François Asselineau mentionne l'exemple Patrick Cohen lors de sa conférence de presse

 
Le 10 Mars 2017, fort des 500 parrainages qu'il vient d'obtenir, François Asselineau donne une conférence de presse pour officialiser sa candidature à l'élection présidentielle.
La journaliste de France-Inter Valérie Letesse interroge François Asselineau au sujet de sa volonté d'assurer "davantage de pluralisme dans les médias". Dans sa réponse, François Asselineau mentionne l'existence de la Charte de Munich de 1971 sur la déontologie du journalisme (dont la journaliste semble avoir oublié l'existence), et il mentionne également l'exemple de Patrick Cohen dont j'ai parlé précédemment.
 

lien vidéo (entre 1h 14m 40s et 1h 20m 45s)

 
 

 

Épisode 3 : Patrick Cohen diffuse un montage visant à discréditer François Asselineau

 
Le 13 Mars 2017 à 7h43, Patrick Cohen diffuse une petite chronique de 2 minutes dans laquelle il commente un montage d'extraits hors-contexte d'interventions de François Asselineau. Son ton ironique et les rires des autres intervenants visent à discréditer le candidat en le faisant passer pour un hurluberlu, justifiant au passage la censure qui lui a été appliquée sur France Inter.

 

lien vidéo

 

 

Les faits

 
Le montage volontairement décousu des extraits sélectionnés par Patrick Cohen peut donner l'impression à un auditeur non-averti que les propos de François Asselineau n'ont aucune justification. Et pourtant, il est intéressant de revenir sur chacune de ses affirmations.
Les sources que je vais donner n'ont évidemment pas pour vocation d'être exhaustives. Mais elles sont en tous cas largement suffisantes pour montrer que les citations d'Asselineau ne peuvent pas être balayées d'un revers de main et méritent discussion. Les liens que je vais donner prouvent donc sans ambiguïté la mauvaise foi manifeste de Patrick Cohen.
 
 

"(...) pour donner tout pouvoir à l'empire Euro-Atlantiste dirigé depuis Washington pour dominer l'univers"

 
source : article Slate

[...] c'est le président François Mitterrand. Au crépuscule de son ultime mandat, il confiait à Georges-Marc Benhamou une observation que le journaliste retranscrirait dans son livre Le dernier Mitterrand :
 
« La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l'Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort apparemment. Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. C'est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort. »

 
 

Zbigniew Brzezinski a été conseiller du président Lyndon Johson de 1966 à 1968, puis conseiller à la sécurité nationale de Jimmy Carter (de 1977 à 1981), et a été à ce titre un artisan majeur de la politique étrangère de Washington. En 2007 il soutient la candidature de Barack Obama. Ce dernier dira de lui que Brzezinski est "one of our most outstanding thinkers".
Il est l'auteur du livre "The Grand Chessboard : American Primacy and Its Geostrategic Imperatives" (1997). Dans cet ouvrage, Brzesinski explique que suite à l'effondrement du bloc soviétique, les Etats-Unis sont desormais la seule super-puissance planétaire, et que pour maintenir cette position de domination mondiale incontestée ils doivent coûte que coûte empêcher l'émergence de tout rival potentiel sur le continent eurasiatique.
Extraits du livre : "The Grand Chessboard"
 

The last decade of the twentieth century has witnessed a tectonic shift in world affairs. For the first time ever, a non-Eurasian power has emerged not only as the key arbiter of Eurasian power relations but also as the world's paramount power. The defeat and collapse of the Soviet Union was the final step in the rapid ascendance of a Western Hemisphere power, the United States, as the sole and, indeed, the first truly global power.
 
[...]
 
it is imperative that no Eurasian challenger emerges, capable of dominating Eurasia and thus also of challenging America.
 
[...]
 
America's global primacy is directly dependent on how long and how effectively its preponderance on the Eurasian continent is sustained.
 
[...]
 
In that context, how America "manages" Eurasia is critical. Eurasia is the globe's largest continent and is geopolitically axial. A power that dominates Eurasia would control two of the world's three most advanced and economically productive regions. A mere glance at the map also suggests that control over Eurasia would almost automatically entail Africa's subordination, rendering the Western Hemisphere and Oceania geopolitically peripheral to the world's central continent see map on page 32). About 75 percent of the world's people live in Eurasia, and most of the world's physical wealth is there as well, both in its enterprises and underneath its soil. Eurasia accounts for about 60 percent of the world's GNP and about three-fourths of the world's known energy resources (see tables on page 33).
 
[...]
 
Two basic steps are thus required :
 * first, to identify the geostrategically dynamic Eurasian states that have the power to cause a potentially important shift in the international distribution of power and to decipher the central external goals of their respective political elites and the likely consequences of their seeking to attain them ; and to pinpoint the geopolitically critical Eurasian states whose location and/or existence have catalytic effects either on the more active geostrategic players or on regional conditions ;
 * second,  to formulate specific U.S. policies to offset, co-opt, and/or control the above, so as to preserve and promote vital U.S. interests, and to conceptualize a more comprehensive geostrategy that establishes on a global scale the interconnection between the more specific U.S. policies.
 
[...]
 
In brief, for the United States, Eurasian geostrategy involves the purposeful management of geostrategically dynamic states and the careful handling of geopolitically catalytic states, in keeping with the twin interests of America in the short-term preservation of its unique global power and in the long-run transformation of it into increasingly institutionalized global cooperation. To put it in a terminology that hearkens back to the more brutal age of ancient empires, the three grand imperatives of imperial geostrategy are to prevent collusion and maintain security dependence among the vassals, to keep tributaries pliant and protected, and to keep the barbarians from coming together.
 
[...]
 
Moreover, as America becomes an increasingly multicultural society, it may find it more difficult to fashion a consensus on foreign policy issues, except in the circumstances of a truly massive and widely perceived direct external threat.

 
 
 

"Les pères de la construction européenne ont été financés par la CIA"
"L'euro est une invention américaine"

source : article Daily Telegraph (voir traduction)

DECLASSIFIED American government documents show that the US intelligence community ran a campaign in the Fifties and Sixties to build momentum for a united Europe. It funded and directed the European federalist movement.

The documents confirm suspicions voiced at the time that America was working aggressively behind the scenes to push Britain into a European state. One memorandum, dated July 26, 1950, gives instructions for a campaign to promote a fully fledged European parliament. It is signed by Gen William J Donovan, head of the American wartime Office of Strategic Services, precursor of the CIA.

The documents were found by Joshua Paul, a researcher at Georgetown University in Washington. They include files released by the US National Archives. Washington's main tool for shaping the European agenda was the American Committee for a United Europe, created in 1948. The chairman was Donovan, ostensibly a private lawyer by then.

The vice-chairman was Allen Dulles, the CIA director in the Fifties. The board included Walter Bedell Smith, the CIA's first director, and a roster of ex-OSS figures and officials who moved in and out of the CIA. The documents show that ACUE financed the European Movement, the most important federalist organisation in the post-war years. In 1958, for example, it provided 53.5 per cent of the movement's funds.

The European Youth Campaign, an arm of the European Movement, was wholly funded and controlled by Washington. The Belgian director, Baron Boel, received monthly payments into a special account. When the head of the European Movement, Polish-born Joseph Retinger, bridled at this degree of American control and tried to raise money in Europe, he was quickly reprimanded.

The leaders of the European Movement - Retinger, the visionary Robert Schuman and the former Belgian prime minister Paul-Henri Spaak - were all treated as hired hands by their American sponsors. The US role was handled as a covert operation. ACUE's funding came from the Ford and Rockefeller foundations as well as business groups with close ties to the US government.

The head of the Ford Foundation, ex-OSS officer Paul Hoffman, doubled as head of ACUE in the late Fifties. The State Department also played a role. A memo from the European section, dated June 11, 1965, advises the vice-president of the European Economic Community, Robert Marjolin, to pursue monetary union by stealth.
It recommends suppressing debate until the point at which "adoption of such proposals would become virtually inescapable".

 
Pour aller plus loin, voir également ces quelques liens :

 

"Daesh et Al-Quaida ont été créés par les États-Unis"

source : Hillary Clinton
Hillary Clinton reconnait que les Etats-Unis ont créé Al-Quaida (voir extrait video), ce qui est de notoriété publique.
 
source : article Daily Express

'CIA created ISIS', says Julian Assange as Wikileaks releases 500k US cables

 

source : COMPTES RENDUS DE LA COMMISSION DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA DEFENSE ET DES FORCES ARMEES

le 17 décembre 2014, Débat en séance publique sur la prolongation de l'opération Chammal en Irak - Audition du Général de division (r) Vincent Desportes, professeur associé à Sciences Po Paris

[...]

Daech dispose d'équipements militaires nombreux, rustiques mais aussi lourds et sophistiqués. Plus que d'une mouvance terroriste, nous sommes confrontés à une véritable armée encadrée par des militaires professionnels.

Quel est le docteur Frankenstein qui a créé ce monstre ? Affirmons-le clairement, parce que cela a des conséquences : ce sont les Etats-Unis. Par intérêt politique à court terme, d'autres acteurs - dont certains s'affichent en amis de l'Occident - d'autres acteurs donc, par complaisance ou par volonté délibérée, ont contribué à cette construction et à son renforcement. Mais les premiers responsables sont les Etats-Unis.

 
 

 

"Si nous avons procédé à l'élargissement des pays de l'est, c'est parce que les Etats-Unis l'ont exigé"

source : The Brookings Institution

For all the differences between the foreign policies of the Bush administration and the Clinton administration, policy toward NATO enlargement has been one area of significant continuity. The core of the Clinton strategy was to promote peace and stability on the European continent through the integration of the new Central and Eastern European democracies into a wider Euro-Atlantic community, in which the United States would remain deeply engaged. A revitalized NATO was an important tool for the maintenance of American engagement and leadership, and its expansion to the new democracies—especially given the delays in their efforts to join the European Union (EU)—was a key part of the strategy.

 
source : Libération

George Bush en visite en Pologne.
Il est favorable à l'extension de l'UE et de l'Otan à l'est.
[...]
Dans son discours, M. Bush s'est livré à un vibrant plaidoyer pour l'élargissement des deux grandes institutions européennes : l'Otan et l'UE. « Mon gouvernement estime que l'Otan doit s'élargir. Nous pensons que personne ne doit être exclu en raison de l'histoire ou de sa géographie. Nous pensons qu'aucun pays ne doit avoir un droit de veto sur qui est accepté » dans l'Alliance, a dit le Président faisant allusion à la Russie, opposée à l'entrée dans l'Otan de tout pays de l'ex-URSS.

 

source : American Presidency Project (APP), discours de G. W. Bush 15th june 2001

All of Europe's new democracies, from the Baltic to the Black Sea and all that lie between, should have the same chance for security and freedom—and the same chance to join the institutions of Europe— as Europe's old democracies have.

 

 

"L'objectif des redécoupages territoriaux, avoir la même granulométrie que les États-Unis d'Amérique"

La remise en contexte de ces déclarations est suffisante pour montrer la pertinence de cette analyse.
Pour cela, on peut se référer à la présentation du programme présidentiel de François Asselineau, dans lequel il fait le lien entre la réforme territoriale actuellement à l'oeuvre, la politique promue par l'European Free Alliance et le discours de Philippe Seguin à l'Assemblée Nationale le 5 mai 1992.

 

extrait vidéo entre 1h 8m 17s et 1h 26m 0s

 
 

 

"Renationaliser TF1"

Il n'y a pas grand chose de choquant là-dedans. Comme le disait assez justement François Bayrou il y a 10 ans :
source : Acrimed

« La loi votée il y a vingt ans (...) stipulait qu’il fallait vérifier que les engagements pris par les chaînes, notamment en matière de programmes culturels, étaient tenus. Ces rendez-vous fixés par la loi n’ont jamais été honorés. Et l’on a prolongé, sans que personne ne s’en aperçoive, les concessions sans la moindre discussion. Ce n’est pas juste. »

 
 
 

"Le Dalaï Lama est un agent américain"

source : Libération

 

Le dalaï-lama a été financé par la CIA
Dans les années 60, la CIA versait 180 000 dollars par an (1 million de francs) au dalaï- lama, rapporte dans son édition d'hier le Los Angeles Times, en citant des documents secret défense récemment déclassifiés par le département d'Etat. Au total, c'est 1,7 million de dollars que le mouvement tibétain en exil recevait annuellement des services de renseignement américains, au titre de leur effort de déstabilisation des régimes communistes, en pleine guerre froide.

 

 

"Nicolas Dupont-Aignan n'a jamais dit un mot sur le rôle joué par les Etats-Unis dans la construction européenne".

C'est un fait.
 
 

"Qui a financé le Front National entre 1985 et 1992 ? C'est Mr Pierre Ceyrac, qui était membre de causa-international, le bras financier de la secte Moon. Causa-international, c'est la CIA et la famille Bush qui est derrière"

 
source : France3

Avec les zones d'ombre, combines et petits arrangements entre amis d'un parti décidément pas comme les autres : argent, barbouzeries, tractations avec la secte Moon, communauté d’intérêts avec François Mitterrand et rendez-vous secrets avec Jacques Chirac...

 
source : France3, extrait du documentaire "Le diable de la République" :


Qui finançait le Front National dans les années...

Pour aller plus loin :

 

 

Conclusion

 

Les quelques liens que j'ai donnés montrent de façon claire la mauvaise foi de Patrick Cohen.
Que penser de l'absence de réaction de la part de ses pairs journalistes, de la part des organisations de "surveillance" ou de "critique" des médias, et au sens plus large de la part des intellectuels de ce pays ?

Cette affaire a le mérite de montrer l'absurdité de la situation politique et médiatique dans laquelle nous nous trouvons aujourd'hui en France : pour discréditer un candidat à l'élection présidentielle qui dit la vérité, il suffit qu'un journaliste fasse un montage de 2 minutes en prenant des citations hors-contexte, le tout agrémenté de petites piques et du gloussement stupide des quelques commentateurs qui sont autour de la table. La plupart des auditeurs sont tellement désinformés et tellement intimidés qu'il ne leur viendrait même pas à l'esprit vérifier par eux-mêmes. C'est fascinant !

Mais paradoxalement, la candidature de François Asselineau peut constituer un formidable révélateur du niveau de verrouillage médiatique et idéologique de la société française. La candidature d'Asselineau peut susciter une prise de conscience salutaire chez nos compatriotes qui accordent encore une confiance démesurée dans les principaux médias de ce pays. Les faits. Les faits, et leur formidable éloquence.

 

Tout le monde à le droit de se tromper. Mais à partir du moment où l'on prend conscience de son erreur, la situation change. Une personne qui continue à se tromper tout en sachant qu'elle se trompe, n'est plus une personne qui se trompe... c'est une personne qui ment.

 

Si j'en crois Wikipedia :

Un obscurantiste prône et défend une attitude de négation du savoir. Il refuse de reconnaître pour vraies des choses démontrées. Il pose des restrictions dans la diffusion de connaissances.

Patrick Cohen est un obscurantiste. Ceux qui en ont pris conscience mais qui choisissent de garder le silence sont complices de la situation.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.37/5   (57 votes)




Réagissez à l'article

193 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 21 mars 10:17

    « Ceux qui en ont pris conscience mais qui choisissent de garder le silence sont complices de la situation. »


    Voilà un raisonnement digne de l’inquisition : coupable par défaut.
    Un peu comme la notion de « non assistance à personne en danger », la seule loi française qui sanctionne pour ce qu’on n’a pas fait et non pour ce qu’on a fait et qui date... de l’occupation : Vichy avait instaurer cette loi pour punir la population qui n’intervenait pas si un soldat allemand était attaqué par la résistance.

    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 21 mars 10:18

      @Jeussey de Sourcesûre

      Il est vrai que sous le régime de vIchy, les résistants étaient appelés « terroristes » !

    • zzz999 21 mars 10:32

      @Jeussey de Sourcesûre

      L’inquisition punissait y compris des innocents, là on parle de gens qui savent qu’on leur ment mais choisissent de continuer d’écouter un menteur ce qui n’a pas grand chose à voir, et ce qui fait d’eux de toute évidence des complices, appelons un chat un chat.


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 21 mars 11:16

      @zzz999

      Cohen est un enfoiré, on le sait. Ce n’est pas une raison pour culpabiliser ses victimes. S’en prendre à lui et le dénoncer est suffisant. Ce genre de mise en demeure est contre productive.

    • manu manu 21 mars 12:37


      F. Asselineau travaille pour l’IGF : il a comme collègue par exemple Emmanuel macron, Alain Juppé, etc... voir le lien en dessous.

      Wiki Inspection Générale des Finances (France) :

       "L’inspection a la réputation d’être un formidable accélérateur de carrière. La plupart des membres du corps poursuivent une carrière dans le service public, dans des administrations centrales de l’État (notamment à la direction générale du Trésor), dans des établissements publics, dans des autorités de régulation, dans des collectivités territoriales ou dans des organisations internationales.« 

        »Sorte d’« élite de l’élite », au sommet de la hiérarchie créée par la sélection à la française, l’Inspection des finances alimente nombre de suspicions et de critiques, justifiées ou exagérées, sur le caractère fermé et mandarinal du pouvoir en France. Dans les années 1990, les scandales financiers dont ont été victimes des entreprises à la tête desquelles se trouvaient des inspecteurs des finances (Vivendi avec J.-M. Messier, Alstom avec P. Bilger, Crédit lyonnais avec J.-Y. Haberer, France Telecom avec M. Bon, Elf avec P. Jaffré) ont alimenté les critiques de l’institution."

      -

      Un article très intéressant : Des tas de rentiers d’État.

      -

      Une des choses que ses militants répètent le plus c’est on ne peut pas désobéir aux traités européens, même quand on vient de leur prouver le contraire, si ça c’est pas de la soumission et de la protection du système.

      Asselineau peut promettre se qu’il veut dans son programme, qu’est ce que sa change ? Il n’a aucune chance d’être élu son programme c’est prendre des voix à Mélenchon.


    • Leonard Leonard 21 mars 15:44

      @Jeussey de Sourcesûre

      « Le mal n’est pas fait pas ceux qui font le mal, mais par ceux qui le regarde sans rien faire » A.Einstein

      « Pour Triompher le mal n’a besoin que de l’inaction des gens de bien » E.Burke

      Pour vous c’est de l’inquisition ?


    • Leonard Leonard 21 mars 15:46

      @manu

      FA se bat depuis 10 ans pour que l’on se renseigne sur notre Histoire.

      Ses conférences sont passionnantes.

      Il a été blackouté des médias, car ces idées ne conviennent pas à l’Histoire de nos livres...

      Et tous les candidats sont quasiment rentier d’état....


    • jesuisdesordonne 21 mars 17:44

      @manu
      Vous dites : (copié-collé tel quel)
      "Asselineau peut promettre se qu’il veut dans son programme, qu’est ce que sa change ? Il n’a aucune chance d’être élu son programme c’est prendre des voix à Mélenchon."
      L’analyse du sondage ci-contre infirme plutôt votre opinion gratuite, non ?


    • Ar zen Ar zen 21 mars 18:40

      @manu

      Jean Luc Mélenchon, « l’anti-capitaliste » insoumis qui se déplace en voiture avec chauffeur, aux frais de la princesse, pour rencontrer son ami milliardaire marchand d’armes Serge Dassault.

      A partir de 05m15 c’est édifiant !





      Sachant qu’un vote « rectifié » n’est rectifié que dans les annales. C’est le vote « ’primaire qui est pris en compte ». Pauvre Jean Luc il vote pour les farines animales. Il a la tête ailleurs. 

      « Selon les statistiques du parlement entre juillet 2014 et octobre 2015 et grâce à une base de données fournie par nos confrères de chez Europaportalen, les eurodéputés qui ont le plus corrigé leur vote sont Jean-Luc Mélenchon (Front de Gauche) et Dominique Bilde (FN) ex-eaquo avec 108 corrections de vote. Ils sont suivis de l’élue portugaise Claudia Monteiro puis de Brice Hortefeux (Les Républicains) avec 90 corrections de vote ».





      J’arrête, parce que l’on s’aperçoit vite que l’on a affaire à une personnalité droite, honnête et désintéressée ! J’oubliais : en qui les électrices et électeurs peuvent avoir confiance ! 


    • Ar zen Ar zen 21 mars 18:46

      @Leonard

      La deuxième citation c’est John Stuart Mill, mais attribuée, à tort, à Sir E. Burke.


      « Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look and do nothing ». 


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 mars 21:41

      @manu
      Mélenchon, le copain du milliardaire Dassault, c’est la vraie Gauche, non ?


      Et puis Mélenchon est très honnête, sauf quand il aide Hollande à tricher sur les votes lors d’un Congrès ...

      Il triche aussi sur « les like », qu’il achète pour ses réseaux sociaux ...

    • Maurice Bouchon 21 mars 23:37

      @Jeussey de Sourcesûre
      > Cohen est un enfoiré, on le sait. Ce n’est pas une raison pour culpabiliser
      > ses victimes. S’en prendre à lui et le dénoncer est suffisant. Ce genre de
      > mise en demeure est contre productive.

      Je ne culpabilise ses victimes en aucune manière ! Par définition, « ses victimes » sont ceux qui n’ont pas encore pris conscience qu’ils sont manipulés. A partir du moment où l’on prend conscience de la manipulation, on n’est plus victime, on devient acteur.

      Relisez bien ce que j’ai dit :
      > Patrick Cohen est un obscurantiste. Ceux qui en ont pris conscience mais
      > qui choisissent de garder le silence sont complices de la situation.

      Cette phrase fait écho à ce que je disais précédemment :
      > Que penser de l’absence de réaction de la part de ses pairs journalistes,
      > de la part des organisations de « surveillance » ou de « critique » des médias,
      > et au sens plus large de la part des intellectuels de ce pays ?

      Le montage de Cohen aurait du provoquer une levée de boucliers. Oui, il faut critiquer ce personnage, mais pas seulement lui. Ceux que je qualifie de « complices de la situation » sont tous ceux qui ne sont plus dupes, mais qui par lâcheté ou par intérêt préfèrent détourner le regard.


    • RICAURET 22 mars 00:28

      @Jeussey de Sourcesûre
      et lui il est pas contre productif a cause de mec comme lui la France deviendra une république bananière


    • franc 22 mars 04:36
      @Leonard
       
      Oui ,le mensonge par omission est aussi grave que le mensonge direct et même est plus pernicieux ,car le mensonge qui est dit peut être contredit ou réfuté mais le mensonge non-dit on ne sait même pas que la chose existe et par là ne peut être contredit ou réfuté.


       Un exemple frappant de la gravité du mensonge par omission est l’ omission de dire la réalité de la préparation et du déroulement du génocide des tutsies au Rwanda ,le génocide n’a été révélé qu’après le génocide et une fois que l’armée des tutsies a repris l’avantage pour arrêter le génocide .les journalistes savaient la préparation du génocide et n’ont pas diffusé les images du massacre qui était en train de se dérouler c’est seulement à la fin du massacre qu’ils ont révélé l’information et les images .

    • Pic de la Mirandole Pic de la Mirandole 22 mars 13:33

      @manu

      Moi je sais pas à qui prendre des voix, mais je veux SORTIR DE L’UE.
      C’est pourquoi je vote ASSELINEAU = FREXIT !

    • manu manu 22 mars 20:06

      @Ar zen

      J’ai lu tous tes liens et ça fait un peu pitié ce que tu lui reproche, ça me réconforte de savoir qu’il n’a rien de grave à se reprocher en fait (car j’imagine que vous êtes bien informé),

      Et encore une fois ça montre que les infos que je fournis font bien mal.

      Allé vous inquiétez pas vous allez réussir à dépasser les 3% vu se que le FN prend dans la tronche vous allez bien récupérer quelques unes de leurs voix.


    • COURTILLE COURTILLE 13 avril 23:01

      @Jeussey de Sourcesûre
      COHEN est un agent de la synagogue et c’est en tant que juif qu’il agit dans ce média, il est dans son rôle là , ce juif. Tout comme son coreligionnaire BHL a agit en tant que juif pour que ces mercenaires de l’armée française bombardent le peuple libyen qui n’ avait jamais fait de mal au peuple français !


    • zzz999 21 mars 10:30

      La plupart des journalistes ne connaissant pas de toute évidence la charte de Munich, il est compréhensible qu’ils ne sachent pas faire leur boulot. Quant aux rares qui la connaissent, Patrick Cohen comme BHL a l’exhorbitant pouvoir de faire partie de la police de la pensée et donc d’être juge et bourreau éventuel de ses pairs, d’où leur frilosité à l’attaquer.


      • Doume65 21 mars 14:22

        @zzz999

        Les inspirateurs de Cohen : BHL, Caroline Fourest (eh oui, on peut appeler un pitbull Caroline), Philippe Val, Bernard Guetta...
        En revanche, Frédéric Taddeï n’aura jamais de prise sur lui.
        Est-il nécessaire d’en dire plus ?


      • doctorix doctorix 21 mars 19:36

        @zzz999

        Cohen est la lie du journalisme.
        Cela fait 7 ans qu’il nous enfume avec son collègue young leader Bernard Guetta et maintenant la carpette Thomas Legrand qui sévit aussi dans le 28 minutes.
        Un grand ménage s’impose.

      • kader kader 21 mars 21:11

        @zzz999
        carrement cohen croit que cest SA radio...



      • Yanleroc Yanleroc 22 mars 11:11

        @Fifi Brind_acier

        Ecœurant. Il n’étaient pas encore très familiers du complotisme à cette époque, maintenant ça commence à rentrer, on le voit bien avec les dernières interventions des chiens de garde face à F.A.
        qui se méfient pour s’être fait renvoyer la balle en pleine poire et qui ne trouvent rien à répondre à part censurer. 
        Plus tôt la Lumière pénétrera leur glande pinéale calcifiée et fluorée, moins ils auront l’air ridicules ! 

      • Hecetuye howahkan howahkan 21 mars 10:35

        Salut, je suis passé à la conclusion, sans radio , ni télé depuis si longtemps je ne peux écouter leur propagande de bas étages....comme le sont les morpions..

        Les propagandiste du NOM, utilisent être autre les bases de l’analyse transactionnelle et l’attaque en meute sur leurs victimes, avec interruption constante..

        Cette analyse transactionnelle est utilisée dans la vente, dans le marketing, en politique...mais si dans les deux premiers cas de figure on a affaire à des professionnels dont toutes les parties connaissent cette technique de manipulation, par contre en politique le public lui ne connaît rien de cela

        Je vous donne un exemple...le propagandiste lui va toujours se positionner en parole et dans le ton et attitude physique en tant que « parents autoritaire » qui sait tout donc est l’autorité et qui s’adresse toujours au coté enfant soumis de son adversaire...écoute mon petit gars  !!!

        si celui qui est attaqué n’arrive pas à se sortir de ce schéma , il est foutu...

        il doit alors si il veut s’en sortir ne pas répliquer en tant que « enfant soumis » attaqué qui essaye de réagir à une situation ou il est dominé, pour au moins remettre le discours lui aussi en tant que « parent autoritaire », et là on a un combat inaudible mais pas perdu ni gagné, le mieux étant de se replacer si possible soi mème dans la position « adulte » qui ne s’ occupe que de faits prouvables , objectifs etc tout en s’adressant soi même soit au coté adulte de l’autre soit au coté enfant soumis voir enfant adapté...
        Dans la vente non forcée lorsque vous rencontrez une personne avec un coté adulte comme vous, là c’est efficace, conscient ,rapide, équitable etc quasiment très sympa...il est bien sur possible d’être naturellement comme cela dans la vie..mais là on parle de technique pour niquer ne pas oublier

        Si cela vous intéresse , euh y’a pas mal de lecture..avant que de saisir de manière à bien comprendre les manipulateurs si besoin est..dans la vie amicale de tous les jours..c’est bien sur à jeter à la poubelle..

        en vente marketing nous avions les mêmes formateurs que les journalistes et politiciens sur ce sujet, entre autre...

        et oui on fait de la politique ou du journalisme comme on vend de la lessive..

        merci...désolé d’avoir dérivé un peu ... smiley


        • Rincevent Rincevent 21 mars 12:50

          @howahkan

          Vous n’avez pas dérivé, il serait bon que des techniques comme l’AT soient plus connues du public : https://fr.wikipedia.org/wiki/Analyse_transactionnelle

          Tant que ça reste ignoré c’est diablement efficace, ça fait partie du « soft power » qui nous ligote doucement mais surement. J’ai été moi aussi formé à cette technique, mais dans le domaine thérapeutique, et je peux témoigner que ça marche. En somme, c’est comme la langue d’Ésope : la pire ou la meilleure des choses. Tout dépend de l’intention et, en politique, les intentions sont rarement vertueuses…


        • Hecetuye howahkan howahkan 21 mars 13:40

          @Rincevent

          Salut, oui tout à fait..

           smiley


        • Yanleroc Yanleroc 22 mars 11:19

          @howahkan

          Dis donc, toi aussi tu as un passé un peu chelou smiley c’est le grand Coming-out à l’UPR, lol ?

          « Les propagandiste du NOM, utilisent être autre les bases de l’analyse transactionnelle et l’attaque en meute sur leurs victimes,  »
          Ils ne sont même pas conscients du NOM, ils réagissent juste suite à un réflexe pavlovien : le complot c’est pas bien !

          Père pardonne leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font..

        • Michel DROUET Michel DROUET 21 mars 11:00

          Quel foutoir, cet « article ». J’ai décroché rapidement.
          L’auteur doit être en cours de formation à l’école de propagande de l’Upr.
          Il a cependant bien pigé qu’il fallait beaucoup de liens, comme ses collègues.
          Une nouveauté : toute une partie en anglais
          Bref le genre de truc pour lequel la lecture et la synthèse doit prendre deux heures pour un esprit normalement constitué.

          L’auteur se résume très bien dans son texte :
          "Le montage volontairement décousu des extraits sélectionnés par Patrick Cohen peut donner l’impression à un auditeur non-averti... "


          • Tythan 21 mars 15:00

            @Michel DROUET

            L’article est t très mal écrit.


          • Hecetuye howahkan howahkan 21 mars 15:40

            @Tythan

            t t ta phrase aussi...


          • doctorix doctorix 21 mars 19:50

            @Michel DROUET

            Tenez, fumez, c’est du belge :

            Wallstein est un personnage qu’il faut absolument connaitre, en tant que premier président de la commission européenne, après avoir été, en tant que juriste Nazi, le père du projet Européen de Hitler et de Mussolini en 1941.

            C’est un nazi recyclé par les américains, pour détruire les nations d’europe et les placer sous une autorité dicatatoriale.
            Comme d’habitude, F Asselineau nous l’explique parfaitement, en une version courte (3’30")
            Et une version plus détaillée, encore plus intéressante (20’)


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 mars 21:51

            @Michel DROUET
            Tout ce qu’Asselineau fait découvrir sur le dessous des cartes, défrisent tous les bien pensants de la pensée unique .... C’est un plaisir, sauf pour ceux qui avalent tout rond ce que les médias leur racontent...

            Car savez -vous à quoi servent les médias occidentaux ? A penser à votre place.


            Une journaliste américaine a fait un lapsus :
            « C’est aux médias de contrôler ce que les gens pensent ! »

            Internet les rend malades, car il permet de se passer d’eux !


          • Maurice Bouchon 21 mars 22:35

            @Michel DROUET
            Vous semblez avoir un peu de mal à vous y retrouver. J’en suis désolé. Je vais vous aider un peu.
            La polémique qui oppose Asselineau et Cohen se déroule en 3 étapes. Je commence donc par décrire chacune de ces étapes (dans des parties que je nomme « Etape1 », « Etape2 » et « Etape3 ») en indiquant la date et en donnant un extrait vidéo correspondent.

            Puis, dans une partie plus longue, qui fait « foutoir » et que je nomme « les faits », je reviens sur chacune des affirmations sélectionnées par Cohen, en indiquant à chaque fois un certain nombre de sources correspondantes. Si vous n’avez pas compris qu’il s’agit de coller point par point à la chronique de Patrick Cohen, j’en suis navré.


          • Michel DROUET Michel DROUET 22 mars 07:33

            @Maurice Bouchon
            J’ai surtout compris que la compilation de liens, de vidéos et de textes en anglais ne faisaient jamais un article, et que l’esprit de synthèse était indispensable pour être compris.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 mars 07:43

            @Michel DROUET
            Voici la traduction du document déclassifié découvert par Pritchard sur la création de la zone euro en 1965 à Washington.


          • Maurice Bouchon 22 mars 09:21

            @Michel DROUET
            Je pense que vous n’avez pas compris la démarche. Je me focalise sur le montage de Patrick Cohen, et je le démonte point par point en montrant la supercherie qu’il constitue et sa mauvaise foi manifeste.
            Pour cela, je traite méthodiquement chacune des affimations sélectionnées par Patrick Cohen, dans l’ordre dans lequel elles apparaissent, en indiquant à chaque fois quelques sources qui montrent que ces affirmations s’appuient sur des éléments solides. Alors oui, c’est fastidieux et chiant à lire, je vous l’accorde. Mais cette approche a le mérite de mettre clairement en évidence la paresse intellectuelle et l’obscurantisme qui anime Patrick Cohen et tous ceux qui hurlent volontiers au « complotisme » sans même faire le travail élémentaire de vérification des faits qui s’impose.


          • Tythan 22 mars 10:33

            @howahkan

            Mon clavier a fourché ! Après, je reconnais volontiers écrire trop vite dans mes commentaires, que je n’ai pas l’habitude de relire. Mais d’un autre côté, il faut quand même dire aussi que l’exigence n’est pas la même entre un article et un simple commentaire (qui est évidemment beaucoup moins lu).

            Ce que je reproche à l’article, c’est de faire long, avec des extraits qui sont parfois mal choisis et qui surtout ne sont pas contextualisés. Je pense qu’il est beaucoup plus efficace de contextualiser une information en mettant un lien.

            Après, libre à l’auteur de faire ses choix.


          • Yanleroc Yanleroc 22 mars 11:33

            @Tythan
            Personnellement je lis surtout les coms, et après, si la discussion est enrichissante et s’il me manque trop d’éléments, je lis l’article. Dans ce cas précis, étant rédhibitoirement allergique à Cohen qui m’a traité de cerveau malade, j’ai naturellement zappé. 

            D’ailleurs personne ne devrait parler de Cohen, ni de Fillon, ni de Macron, pourquoi ne les zappez vous pas comme on zappe les trolls ? Il faut tellement peu de vocabulaire pour les résumer !


          • Zolko Zolko 27 mars 11:03

            @Maurice Bouchon : « La polémique qui oppose Asselineau et Cohen se déroule en 3 étapes »
             
            si vous écoutez et donnez de l’importance à un crétin comme ce Cohen, c’est entièrement de votre faute. Moi je l’écoute pas, et donc je m’en fous. Si ça vous scandalise tant que ça, pourquoi vous l’écoutez ?
             
            En fait, avec cet article, vous faites la pub de l’émission de Patrick Cohen, vous lui donnez de l’importance, et ce faisant vous lui amenez de nouveaux auditeurs. Vous rendez-vous compte de la stupidité de votre démarche ?


          • Maurice Bouchon 28 mars 00:31

            @Zolko
            Je ne suis pas d’accord avec vous.
            Je n’accorde aucun crédit à Patrick Cohen. Mais je sais que beaucoup d’auditeurs l’écoutent de bonne foi, et se laissent berner par le personnage. Pour vous, cet article enfonce des portes ouvertes, sans doute. Je me réjouis du fait que vous ne m’ayez pas attendu (moi non plus je n’ai pas attendu de lire cet article, figurez-vous  smiley ).

            Mais, aussi curieux que cela puisse vous paraitre, d’autres, encore trop nombreux, se laissent encore berner. C’est d’abord et avant tout à eux que s’adresse cet article. Je vois trop souvent des articles ou des commentaires méprisants à l’égard des auditeurs qui se laissent encore berner par les manipulations à la Cohen (ils seraient « trop cons » pour comprendre). Non et non ! Il faut faire la différence entre ceux qui n’ont pas encore compris, et ceux qui ont compris mais qui s’en accomodent par paresse ou par lacheté.

            Je montre de manière claire, précise et factuelle que Patrick Cohen est un obscurantiste. La chronique de Cohen a duré 2 minutes. J’ai passé plusieurs heures à collecter les liens que je mentionne dans cet article et à les mettre en forme. Mon travail est encore largement insuffisant, puisque comme il me l’a été gentiment reproché dans certains commentaires, je n’ai pas fait le travail de traduction de tous les articles que je mentionne. Mais c’est tout de même un bon début.
            Avec cet article, quelqu’un qui découvre cette question dispose de tous les éléments nécessaires pour comprendre la tentative de manipulation dont il est l’objet. Et par extension, cet exemple détaillé n’est pas à prendre de façon isolé, il fait partie d’un ensemble d’articles rédigés dans le même esprit.

            Les obscurantistes comme Patrick Cohen doivent comprendre qu’à chacune de leur tentatives de manipuler l’opinion, nous serons là. L’intelligence, l’honnêteté intellectuelle, l’exposition précise et sourcée des faits doivent être notre combat. Nous ne devons rien laisser passer. Nous devons exposer de façon claire et précise leurs manipulations grotesques. Et nous devons partager ces contenus avec nos concitoyens.

            Une fois que ce travail est fait, la situation devient plus claire. Comme je le disais en conclusion de l’article :

            ---------------------------------------------
            Tout le monde à le droit de se tromper. Mais à partir du moment où l’on prend conscience de son erreur, la situation change. Une personne qui continue à se tromper tout en sachant qu’elle se trompe, n’est plus une personne qui se trompe... c’est une personne qui ment. [...] Patrick Cohen est un obscurantiste. Ceux qui en ont pris conscience mais qui choisissent de garder le silence sont complices de la situation.

            ---------------------------------------------

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Maurice Bouchon


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès