• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Zone 51/CIA : maintenant on sait à quoi sert ce hangar !

Zone 51/CIA : maintenant on sait à quoi sert ce hangar !

Je vous avais évoqué dans ma saga sur la base de la Zone 51 la présence d'un grand hangar énigmatique, susceptible de renfermer un nouvel aéronef, à ce jour encore jamais vu. Les s tournant autour de deux candidats : un successeur du SR-71 (j'y reviendrai bientôt) ou un engin de grande envergure, à savoir un bombardier en développement, le successeur du B-2 (le futur B-3 ?), ou bien un drone de grande taille. Depuis quelques jours, grâce au magazine Aviation Week et sa couverture de décembre fort parlante, on sait que ces nouvelles installations ont été créées pour accueillir la deuxième solution, à savoir le RQ-180, successeur à la fois du RQ-170 mais aussi des grands drones qui l'ont précédé, tels le Global Hawk, "résultat de 30 ans de recherche chez Ryan" avais -je moi-même précisé, ou les éphémères prototypes intermédiaires qu'auront été le RQ-3 ”Darkstar” ou le "Polecat" de Lockheed. Retour sur le nouvel engin qui n'est toujours pas une soucoupe volante (*), n'en déplaise à ceux qui voudraient toujours faire de la région un nid d'extraterrestres capturés et choyés par les militaires US (quand donc cette thèse imbécile, va-t-elle disparaître, je me le demande bien !).

C'est donc le bon vieux Compass Cope (YQM-98A Compass Cope R), sorti en 1994 qui a gagné, question généalogie (compliquée, à en croire Aviation Week). Car le nouveau s'annonce aussi gigantesque que le modèle sorti voici maintenant vingt ans. Avec ses 24,5 mètres d'envergure, il faisait déjà figure d'appareil volant à part des autres. Le nouveau en fait presque le double avec ses 40 mètres d'envergure (soit 130 pieds là-bas aux USA). Comme ascendants, il ne possède visiblement pas que le Compass Call : extérieurement, il doit beaucoup pour sa portion centrale au X-45 et X-47B, des prototypes parmi ceux qui qui auront volé le plus longtemps de façon à permettre de finaliser des tas de processus, tels le largage de bombes ou même le ravitaillement en vol, la prochaine campagne d'essais de ce type a été annulée en avril dernier, faute de crédits suffisants. L'engin est en effet un croisement entre un X-47B et un Polecat, un drone de taille respectable disparu des tablettes après seulement trois vols d'essais, crashé le 18 décembre 2006 sur le Nevada Test Range. Il faisait déjà 90 pieds d'envergure, celui-là (27,42 m, dépassant son ancêtre YQM-98A), ce qui faisait juste en dessous de l'envergure d'un Boeing 737. Le développement de drones de grande taille n'aura pas été une sinécure, on le sait. 

L'idée qui avait prévalu au départ avec les modéles Darkstar de Lockheed-Martin (de 69 pieds d'envergure, soit 21 mètres) et Polecat, des célèbres Skunkworks de Nortrhop, était avant tout de fabriquer un engin plus simple à fabriquer et moins lourd que l'encombrant Global Hawk, de la taille d'un chasseur lourd et à l'envergure de Boeing (il pèse près de 15 tonnes dans sa version la plus élaborée, alors que le Polecat n'en dépassait pas 5 !). L'accent avait été mis sur la miniaturisation des composants, et surtout sur la légéreté de la structure. C'était nettement une différence de génération en conception, tant le Global Hawk avait un type de construction traditionnelle, avec embrures d'aluminium et rivets à profusion pour fixer le tout. Le Polecat avait en effet beaucoup innové, contrairement aux apparences : il était fait à 90% de composites, avec moins de 200 pièces différentes seulement, des colles sophistiquées remplaçant les rivets pour fixer les éléments ensemble et alléger encore l'appareil. Des techniques empruntées au génie de Burt Rutan : "ces panneaux principaux sont probablement fabriqués à partir du procédé de chez Advanced Composites Group Inc, et son LTM45 à durcissement à basse température des matériaux en fibre de carbone. Ceux-ci durcissent à des températures beaucoup plus faibles que les matériaux concurrents, à environ 150 degrés F, (à peine 65°C, et même à partir de 50°C !) ce qui évite la nécessité d'autoclaves. SpaceShipOne, le lauréat du prix Ansari X Burt Rutan conçu par Scaled Composites est annoncé comme composé principalement de cette matière". Pour le Darkstar, c'est un laser qui déposait les fibres en nano-tubes de carbone, empilant les couches une à une en les fondant et en les amalgamant. On minimise le travail de l'équipe de Rutan chez les militaires : à bien regarder ; il a toujours été derrière certains projets, dès que ces derniers abordaient les composites dont il a été le promoteur. Son extraordinaire Proteus, par exemple, a été récupéré par l'Air Force pour défricher certains domaines, notamment pour tester des radars embarqués (ou des caméras) ou servir de lanceur écononomique d'altitude. Scaled Composites construisant un drone pilotable fort prometteur.

Pour faire encore baisser le poids, on avait eu recours aussi à la miniturisation des composants embarqués. Pour simplifier l'embarquement à bord, deux grandes baies droites avaient été conçues pour emporter les différents types de radars à tester. Une disposition pratique, que reprendra le RQ-170 Sentinel. "Le RQ- 3 Darkstar (le "père du Polecat", donc) a été conçu pour pénétrer profondément dans l'espace aérien ennemi , à une altitude d'environ 50.000 pieds, et pour fournir en continu, en temps réel des informations tactiques aux commandants sur le théâtre des opératiions, et il devait faire tout cela à un prix abordable. Sa taille serait à peu près la moitié de celui de son cousin TIER 2/ Global Hawk, et il devait partager la même fonctionnalité de commandes et de contrôles au sol du matériel "semi-autonome" développé par Raytheon pour le fonctionnement de ce dernier. Ce système permettrait au drone de se rendre sur sur sa mission comme prévu, sans le pilotage de l'aéronef d'une manière traditionnelle, mais en même temps, il devait être en mesure d'en changer, pour une mission " avec l'homme aux commandes " modifiable à tout moment. Le drone serait capable de flâner dans le ciel pendant environ huit heures, en utilisant la série de capteurs électro-optiques grâce à sa faible probabilité d'interception avec son radar à ouverture synthétique pour surveiller sa cible, sans pour autant avoir à se rendre à proximité de la cible. Une différence essentielle entre le Darkstar et la capacité et de la charge utile du Global Hawk était que le Darkstar ne pouvait emporter que du matériel radar miniaturisé, soit EO ou soit SAR (Synthetic Aperture Radar) à la fois, alors que les deux pouvient être menées à la fois à bord du plus grand Global Hawk. Tout les renseignements « finaux » réunis devaient alors être traités une fois de plus par la station de base commune de Raytheon qui servirait les deux plates-formes. On disait aussi que le Darkstar emporterait un radar d'alerte de pointe et un équipement de géolocalisation de taille plus petite mais aux capacités en augmentation, une sorte d'ELINT secondaire et même qu' une éventuelle capacité de brouillage tactique pourrait lui être ajouté plus tard"

Mais ce qui avait marqué l'évènement du drone géant, c'était sa conception interne proprement dite. Le Polecat avait poursuivi ces techniques complexes et révolutionnaires de construction, à base de matériaux composites, au point d'être surnommé "le premier engin volant sorti d'une imprimante 3D", car c'est ainsi qu'il avait été conçu, nous rappelle avec justesse l'Heriot Watt University : c'était bien la poursuite de ce qui avait été élaboré pour le Darkstar. "Dans ce prototypage rapide, une conception en trois dimensions pour une partie - à savoir l'âme principale de l'aile - est alimentée par une conception assistée par ordinateur (CAO) vers un four à micro-ondes de taille conséquente doublé d'une imprimante 3D. A l'intérieur de la chambre, un ordinateur dirige deux puissants faisceaux laser finement focalisés vers une poudre de polymère ou métallique, la frittant et la fondant couche par couche, pour former des formes solides 3D complexes. La technique est largement utilisée dans l'industrie pour fabriquer des pièces de prototypes - pour voir si, par exemple, elles ont la bonne forme et l'épaisseur pour le travail à la main-. Maintenant, la résistance des pièces imprimées de cette façon s'est améliorée à tel point qu'elles peuvent être utilisées en tant que composants de travail proprements dits".

Le Polecat avait donc, avec le Darkstar (qui n'avait fait qu'un vol réussi, se crashant dès le second !), ouvert la voie d'une nouvelle façon de construire les drones. Un autre engin l'avait fait avancer également, un appareil destiné à tester la forme d'aile définitive de l'engin final, et qui disposait pour ça d'une particularité intéressante : il était capable de changer très rapidement d'aile. Muni de deux petits réacteurs JetCat P240, utilisés en maquettisme le X-56 MUTT” (pour Multi-Use Technology Testbed) ce drone de fort petite taille avait été présenté comme un appareil de recherche de la NASA, pour les formes que pourraient présenter les longs courriers futurs. En fait, l'engin a servi à définir quelle profil d'aile posséderait le futur Q-180. L'engin avait été pris en main après sur la base d'Edwards AFB en juin 2012 et ses vols placés sous la responsabilité du 452nd Flight Test Squadron, une partie du 412th Test Wing. C'est le juste retour aux basiques : l'escadron est celui qui avait testé l'Airacomet. Sur une des vues du X-56 en vol, on pouvait voir en arrière plan la fameuse rose des vents d'Edwards, alors baptisée Muroc ! Le fameux paradis des essais en vol... et des programmes secrets ! On notera au passage le rôle ambigu de la NASA, société de recherches civiles censée ne pas s'occuper du domaine militaire et utliisant depuis longtemps des appareils militaires, notamment en fin de vie (le SR-71 y avait terminé son existence, au milieu d'autres engins de recherche).

Voilà donc l'engin révélé à la presse, bien avant sa mise en service. Un mix de tout ce qu'on vient de décrire, en définitive, signe de l'évidente continuité des recherches, malgré les différents sortes de modéles sortis en qualité de prototypes. Conçu et réalisé par Northrop Grumman, sur les cendres du projet J-UCAS qui visait à doter l’US Air Force et l’US Navy d'un drone commun. La signature extérieure de Northrop est évidente : c'est le constructeur du Global Hawk et du XB-47, le premier drone a avoir apponté (non sans difficultés, j'y reviendrai plus tard ici) : si l'on mélange les deux formes, on obtient presque le nouveau venu, l'aile droite du Global Hawk prenant la forme des moignons étendus du projet J-UCAS. Ce n'est pas l'engin lui-même qui nous donne sa date de construction, mais son hangar, repéré lors de nos recherches antérieures sur la base 51. Or ce dernier a été bâti dès 2006, et il fait 108 mètres de large, de quoi en entreposer deux exemplaires ! Chez Grumman, à Palmdale, on a retrouvé deux bâtiments de taille conséquente pouvant le contenir. Ceux-là font 52 mètres de large, et ont été construits à deux exemplaires bien avant (on les distingue déjà en 2003, preuve que le projet a de la bouteille, déjà !)... constitués au départ d'un simple paravent extérieur sans toit et à deux plateaux jointifs, un rectangulaire (aux paravents haubannés) et un carré de plus grande taille, ces abris ont reçu successivement un toit, qui semble fait de toile tendue... et une énorme centrale de fourniture d'air frais (pour des bureaux, situés en hauteur et desservis extérieurement par des escaliers visibles). Un B-2 venu en visite aux ateliers proches permet de vérifier s'il y entre. C'est bien trop juste (le B-2 fait 52,43 m d'envergure !), et ce n'est pas là où il a été repeint non plus, ni construit. Bref, les deux grands hangars sont destinés soit au Global Hawk (39,9 m d'envergure en modèle Block 20), soit à une nouvelle génération de drones de grande envergure. Bingo !

L'examen de l'historique de la zone de construction révèle des choses intéressantes : un B-2 en visite, en 2003, par exemple, ou des Global Hawks en maintenance ou juste sorti des chaînes de construction, mais aussi des formes de construction destinées à contenir les appareils construits, ainsi que les passages sous formes d'escaliers à étages et demi-étages pour les établis des techniciens ou destinées à tester la résistance du prototype, ou simplement à le soutenir, et mis à la feraille à l'extérieur après. C'est ainsi qu'on découvre deux formes ayant pu contenir les X-47, et une plus intriguante car faisant 23 mètres de large celle-là, contenant un engin de type RQ-180 à l'échelle un demi ou un X-47 doublé de taille : on le voit, chez Grumman on a construit des modèles intermédiaires qui ont peut-être volé, ces formes étant celles permettant la construction à le fois de maquettes d'aménagement comme celle de construction finales. C'est à ce genre de détails que l'on mesure l'intensite et la diversité des recherches menées à Palmdale, et des différentes options constamment tentées ou expérimentées.

Pourquoi donc annoncer en cette fin d'année 2013 un nouveau drone ? La diffusion du "scoop" d'Aviation Week n'obéit pas de la part du magazine a un effet d'annonce mais bien à une contrainte : l'engin, où plutôt sa maquette, avait été tout simplement découvert par des "spotters" curieux, et il était devenu de plus en plus difficile à en dissimuler l'existence. La photo était sortie le 5 septembre dernier seulement chez l'excellent "Aviationintel" de Tyler Rogoway. Sous l'un des hangars du fameux "Plant 42" de Northrop, un engin beaucoup plus grand que le RQ-170, qui avait défrayé la chronique en Iran (voir plus bas en annexe) avait été saisi par un spotter lors de ce qui semble un atterrisage commercial à Palmdale. Dissimulé sous un abri de toile construit en 2010, un RQ-170 d'une bien plus grande envergure avait été pris en photo. Un cliché remontant déjà à 16 mois d'existence paraît-il. Un Global Hawk plus "discret" ("invisible") concluait avec justesse l'auteur de l'article. Un auteur qui reliait aussitôt l'abri au hangar le plus grand construit à Groom Lake... mais en se trompant quelque peu de cible : juste à côté, un hangar provisoire correspondant à la taille des deux grands hangars fixes avait été érigé récemment. Le RQ-180 a très certainement connu un modèle d'essai de taille réduite, celui pris en photo par AviationIntel avant d'être construit à sa taille définitive, celle à laquelle il nous sera bientôt présenté !!!

L'Air Force a donc choisi : pour sa reconnaissance en haute altitude, elle table désormais sur le drone furtif géant dessiné par l'équipe de Northrop, toujours dans la limite de Mach1 (en haute altitude sans déclenchement de trainées de condensation), pour effectuer des missions d' espionnage (Intelligence aux USA), de Surveillance et de Reconnaissance (ou ISR), celles dévolues jadis à l 'U-2, prolongé quelques années pour éviter une fronde de ses pilotes, et même au défunt SR-71. Un choix du moment, car dans ses cartons, un SR-72 vient aussi d'être dévoilé... que nous étudierons juste après ce modèle, si vous le voulez bien... L'engin pourrait bien aussi sortir des cartons de Palmdale, lui aussi, en effet.... En fait, ce nouveau drone met fin directement à la carrière à la fois des U-2 et du Global Hawk : "la conception de cet avion est la clé pour le passage des engins ISR de la Force aérienne des environnements « utilisables » comme l'Irak et l'Afghanistan, où le non-furtif Northrop Grumman Global Hawk et le Reaper de General Atomics fonctionnent - et vers des opérations vers des espaces aériens moins "faciles". Le nouveau drone sous-tend la détermination de l'Armée de l'Air de mettre à la retraite le RQ-4B Global Hawk après 2014, malgré la résistance du Congrès. Le RQ-180 éclipse le plus petit, moins furtif et à plus courte portée RQ-170 Sentinel". On annonce déjà entre 8 et 12 engins à construire, chacun valant 100 millions de dollars pièce. Ce ne sera pas le pire des budgets du Pentagone en termes de dépenses (merci la conception assistée et les imprimantes 3D géantes !).

Car il n'y a pas que cette flotte là à renouveler : il y a aussi le cas des bombardiers à étudier de près. Les B-52 tiennent l'air par on ne sait quel miracle, le B-1 est sujet à des criques dangereuses (la décision d'en faire un bombardier de basse altitude ayant beaucoup fatigué les cellules), et le B-2 se fait déjà vieux, lui aussi (ou plus exactement sa conception en fait un engin qui ne pourra survivre aussi longtemps que le B-52, loin de là : il n'en reste déjà plus que 16 exemplaires en état de vol constant, avec les mises à jours par "block" à faire). Les russes ayant exprimé le souhait de construire eux aussi leur futur bombardier (le PAK-DA, qui s'annonce plutôt massif), poussant un peu plus les américains à faire le leur. Si de plus Northrop décide de participer au concours pour l'attribution du futur "Next Gen Bomber" B-3 (abandonné et déjà devenu LRS-B program, dont des vues d'artiste ont rappelé certains engins dessinés jadis par Robert H.Widmer), et remporte le contrat, il ne restera rien à ses concurents, dont Boeing. Comme cela semble impensable, aux USA, où l'Etat a toujours tenu soin à répartir les marchés sensibles entre entreprises pour maintenir les emplois au maximum) on peut déjà tabler sur un futur bombardier US construit par Boeing, en association avec Lockheed-Martin, ce qui donnerait cette forme bien particulière, à vrai dire, sorte de B-2 aux ailes de planeur sophistiqué et aux entrées d'air en forme de paupières de héros de Muppet Show (ici une vue de ce que pourrait être le modèle de Northrop). La presse spécialisée, en tout cas, à déjà choisi son vainqueur : Forbes, le 29 octobre dernier, affirmait que l'offre de Boeing "serait très difficile à battre". Pour des questions d'argent, en fait. Northrop-Grumman ne pèsant en effet pas assez financièrmement face au géant d'en face : 24 milliards de contrats signés en 2013 contre 130 milliards ! 8,7 milliards ont été prévus jusque 2018 pour sa recherche sur le "B-3", l'ensemble du programme avoisinant... les 100 milliards de dollars pour 80 appareils construits (et non plus 20 !) qui devraient être mis en service vers 2024-2026. Les jeux semblent étre déjà faits et l'attribution du marché du drone géant un lot de consolation pour Northrop-Grumman. Bref, ce n'est pas encore demain que le budget ultra-déficitaire des USA, devenu gouffre abyssal, ne sera réglé, hélas pour toute la planète !

(*) Pour s'y retrouver entre modèles de drones, le Daily Mail a ressorti les contours ombrés qu'utilisaient les aviateurs lors de la seconde guerre mondiale.  Ne cherchez pas le RQ-180, il n'y figure pas encore (mais le chinois Soraing Dragon aux deux ailes reliées si !). L'original est de Ruben Pater. Le designer hollandais est plein d'humour : l'original est imprimé sur une feuille d'alumimium pour dit-il "leurrer les drones" !

 

On peut relire :

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/un-drone-pose-comme-une-fleur-106388

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/zone-51-cia-une-longue-tradition-140006

On notera que la base d'essais de drones à l'Ouest de la zone 51 s'est beaucoup agrandie depuis.

 

Les articles précédents sur la Zone 51 :

 

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/zone-51-cia-une-redite-comme-139732

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/zone-51-cia-la-difficile-mise-au-139978

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/zone-51-cia-un-u-2-special-rien-139795

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/zone-51-cia-des-ballons-enormes-139766

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/zone-51-cia-oxcart-cinquante-ans-d-139829

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/zone-51-cia-dompter-le-titane-et-139984

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/zone-51-cia-le-successeur-cache-le-139755

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/zone-51-cia-une-longue-tradition-140006

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/zone-51-cia-les-multiples-facettes-139988

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/zone-51-cia-le-drone-oublie-ou-140692

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/zone-51-cia-l-invention-du-141088

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/zone-51-cia-autour-de-la-zone-51-140026

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/zone-51-cia-l-enigmatique-dorito-141617

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/zone-51-cia-le-b-2-ou-le-sommet-d-140201

 

Moyenne des avis sur cet article :  3.09/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 27 décembre 2013 13:34

    Super...ce nouveau drone va pouvoir emporter un max de bombes pour le plus grands plaisir des dégâts collatéraux à venir.. !


    • morice morice 27 décembre 2013 17:32

      j’ai indiqué ce que j’en pense = je crois que vous n’avez pas bien lu....


      • wawa wawa 27 décembre 2013 17:53

        ah momo, ce que vous faites de mieux ce sont les nartic sur les navion.


        • Aristoto Aristoto 27 décembre 2013 17:57

          Morice tu nous confirme que les USA army ont fait des recherches sur le para-psi ( tous est bon pour la défense de la nation) !? Enfin ce truc remonte à la guerre froide et ils ont surement trouver quelque chose, les recherche les plus vaines débouche toujours sur qqchose !!!

          ET ça doit interpeller si les USA army sont pret à débloquer des fonds pour le para-psi, qu’en est il des projet qui peuvent sembler beaucoup plus plausible : armes a anti-matière, IA super développé, la MHD de ce papy JPP... !!


          • morice morice 27 décembre 2013 21:08

            « Morice tu nous confirme que les USA army ont fait des recherches sur le para-psi  »


            ah ouais, et où dans cet article et les autres ? nul part !!

            essayez autre chose de moins crétin !

          • Aristoto Aristoto 28 décembre 2013 02:06

            http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=136356.html

            Allons morice ne sois pas la chèvre de la farce !


          • morice morice 28 décembre 2013 02:46

            Par Aristoto (---.---.74.88) 2 décembre 13:16

            Que les français disparaisse, ces réel traitre anti-patriote !!! LEs vrai patriote sont ceux qui sont conscient que l’effondrement de l’europe c le vrai recul face à la puissance etat unienne !!!



            votre orthographe et votre style ou plutôt leur totale absence rappellent quelqu’un ici, déjà viré 7 fois de suite....


          • wawa wawa 27 décembre 2013 17:57

            je suis toujours étonné que les b52 soient encore en service, et largement utilisés


            • morice morice 27 décembre 2013 21:14

              En résumé... Ils entreposent des avions dans les hangars d’une base aérienne !


              euh ça commence par le nom de la base, la série.

              déjà qu’on vous sentait pas trop fûté, mais là... ça devient chronique....

            • Chamiot 27 décembre 2013 19:42

              1168 articles « publiés », et tout cela sans avoir jamais appris à écrire en français, ça se fête  smiley  !!!!


              • morice morice 27 décembre 2013 21:12

                « Cet auteur avait publié 7 articles sous le pseudo »Pluto« (et pas..568 comme »certains«  !). Ils ont disparu lors d’un autodafé électronique (suppression soudaine et inexpliquée de mon compte !). Quoique...trop bien écrits peut-être ? »


                Pluto a été viré pour apologie des thèses hitlériennes....

              • morice morice 27 décembre 2013 21:07

                il a utilisé les conseils de survie d’un manuel publié par Al Qaeda !!!!!


                plein d’humour, donc.... car je ne sais pas si vous comprenez tout, à vous lire, mais il se moque... surrtout d’Al Qaida... (« se cacher derrière de gros arbres »)

                prendre ça au sérieux de sa part c’est en avoir une bonne de dose.... !!!!

                pathétique, à ce stade ! à moins que vous seriez du genre à vous cacher derrière des bouleaux....

                • morice morice 27 décembre 2013 22:15

                  j’adore votre tête de con, j’en ai ici décrit les effets néfastes ’(je parle de votre« colonel »)


                  le voici décrit par Bloomberg

                  C’est un « Former Military Intelligence Officer, U.S. Air Force »


                  bref il est à la retraite (dorée)


                  cela signifie qu’il est civil désormais et bosse comme consultant pour faire peur en brandissant le spectre des talians qui vous vous rendez compte se cachent derrière les arbres !!!


                  http://www.bloomberglink.com/people/colonel-cedric-leighton/


                  son boulot :



                  Following his Air Staff tour, Colonel Leighton became the Director of Operations for the 70th Intelligence Wing at Fort Meade, Maryland. In this capacity he was instrumental in developing the Air Force’s National-Tactical Integration initiative, which made possible the first-ever seamless integration of Signals Intelligence-derived data into the Air Component Commanders targeting process. This initiative became operational on the night of September 11, 2001.


                  ah merde, juste le jour où il a commencé et n’a rien vu venir... il y a des arbres, autour du WTC, c’est là qu’ils devaient être....


                  Led a National-Tactical Integration Team and was deployed to Saudi Arabia in support of the “shock and awe” phase of Operation Iraqi Freedom. The team he led was credited with enabling the destruction of 95 percent of Saddam Hussein’s air defense system, facilitating US and allied air supremacy over Iraqi airspace. He was also assigned to the United States Special Operations Command where he managed sensitive intelligence missions in the Middle East.


                  il a détruit 95% des défenses aériennes de Saddam. D’un coup de baguette magique !


                  depuis il a sa boîte privée


                  Cedric Leighton is CEO of Cedric Leighton Associates, a Washington, DC strategic risk and leadership consultancy specializing in global risk assessments for companies and organizations of any size. Leighton currently advises multinational businesses in the U.S. and abroad on cyber attacks and the management of complex global strategies to reduce risk and unpredictability.


                  et fait le tour des studios pour parler arbres et talibans...


                  A well-respected speaker and TV guest, Cedric Leighton has extensive media experience and appears regularly on CNN as well as AP Television, Fox Business News, Fox News, Bloomberg, C-Span, MSNBC, Maryland Public Television, Canadian TV, Chinese Central TV, CNBC. com, Huffington Post, AOL Defense, National Journal Insider Poll, Leadership Excellence, Defense Systems, TheStreet, and is a regular cyber news analyst for Washington D.C.’s Capital Insider.


                  bref, plus les arbres qu’il décrit sont gros, plus on construit de drones, plus il s’en fout plein les poches en en parlant.


                  super vos sources ...


                  ah ah ah impayable le mec !


                • morice morice 28 décembre 2013 02:43

                  http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/moise-liberateur-exterminateur-142148


                  ah là ça vole beaucoup plus haut en effet.... 

                  De nos jours, un individu avec le palmarès de Moïse serait poursuivi par le Tribunal Pénal Internationalpour crimes contre l’humanité. Au préalable, l’UEJF et la Licra l’auraient cité à comparaître devant la 17e chambre du Tribunal correctionnel de Paris pour incitation au meurtre et injures racistes (il accusa les Hébreux de “race perverse”).

                  il va nous expliquer pourquoi il a cité seulement l’UEJF et la Licra, ; tiens, pour qu’on rigole...

                • morice morice 27 décembre 2013 21:15

                  En attendant, vous nous aviez promis une suite à votre article sur les sous-marins. 


                  aucunement : c’est une série sur l’atome. Apprenez donc à lire avant de revenir....

                  • magneticpole magneticpole 27 décembre 2013 23:00

                    Toujours aussi bon en aviation mais toujours aussi mauvais en nouvelles technologies !


                    Morice, l’aviation a évolué, vos bijoux high tech restent définitivement subsonique ?! (pour pas avoir de trainées de condensations en plus ! Puis-je en rire ?)

                    Pauvre Morice qui n’a pas accès à toute les connaissances nécessaire en EHD, MHD et autres monstruosités électromagnétique !

                    Des fois je me demande …. qui vous êtes.

                    Bref, au XXIeme siècle les USA volent toujours a 900 km/h ou pas loin… Wouaw allo Nabilla tu entends ça c’est pire que la guerre de 74 !

                    Tiens un peu de lecture de choses déjà anciennes pour parfaire ta science aéronautique, un peu trop statique et officielle, fais nous rêver Morice n’attends pas qu’Edward Snowden te double !






                    • morice morice 28 décembre 2013 02:03

                      Pauvre Morice qui n’a pas accès à toute les connaissances nécessaire en EHD, MHD et autres monstruosités électromagnétique !

                      ah les adeptes de l’adorateur des Ummites est venu nous dire que les extraterrestres dirigent les véhicules de la zone 51.. j’ai pourtant écrit en exergue rumeur pour imbéciles, mais bon....

                      allez, une seule photo pour que vous PIGIEZ...


                      je vous engage à relire ceci....

                      Les traînées de vapeur sont l’ennemi de tous les avions qui prétend être furtif. Aussi avait-on dit tout d’abord que le B-2 utiliserait de « l’acide chloro-fluorosulfonique » ("sulfuryl chloride fluoride"ou fluorure de chlorosulfonyle) qui aurait été injecté dans les gaz d’échappement pour inhiber la formation de traînées de condensation à haute altitude. A l’arrière de l’appareil, une caméra noyée dans le fuselage devait la détecter et devait envoyer l’acide automatiquement dès que quelques cristaux apparaissaient. Jusqu’ici, on pensait que des sels comme l’iodure d’ammonium, le fluorure d’ammonium, l’iodure d’argent ou du chlorure de calcium auraient pu être utilisés. Des assertions qui étaient crédibles : l’avion présente bien une baie de chaque côté de chacun des puits de trains d’atterrissage principal qui devaient initialement stocker des produits chimiques chargé de cette suppression mais cela n’a jamais été utilisé, en fait. Selon un rapport , « l’acide chlorofluorosulphonique » qui devait être injecté dans l’échappement n’a pas été effectivement utilisé. Plusieurs autres acides ont été testés aussi, mais le résultat a été que ces produits chimiques étaient bien trop corrosifs pour pouvoir être utilisés. En réalité, on a changé de méthode : "en 1994, le gouvernement a accordé un contrat de 63,5 millions de dollars (d’autres sources rapportent 16 millions de dollars)à la Northrop Corporation pour peaufiner les bombardiers furtifs dans un certain nombre de domaines. Une rénovation a consisté à la mise en place de « systèmes de gestion des traînées ». Ophir, un fabricant de capteurs optiques à Littleton, au Colorado, a remporté la mise . Son système d’alerte pilote utilise un « lidar » (light detection and ranging) pour différencier les traînées de nuages ​​et de dire au pilote de changer son altitude lorsque son avion « laisse des traces »... En somme, on a rien trouvé d’efficace dans le domaine de l’élilimination des condensations, et on a choisi la seule méthode qui vaille, celle de changer d’altitude.... C’est un faisceau laser envoyé dans l’axe des réacteurs qui prévient le pilote qu’il est en train de fabriquer des traînées. 


                      renseignez-vous donc avant de sortir les idioties d’un Petit.....

                      quant à vos sources chez « actualités OVNIS »....

                      ah ah ah....

                    • morice morice 28 décembre 2013 02:19

                      ah j’avais raté cette belle phrase dans vos sources 


                      « Le docteur Steven Greer du »Disclosure Project" a fait état en de nombreuses occasions qu’il a été raconté que les américains avaient un avion capable d’aller et venir vers la lune sans problème ! Mais sachant que le B-1 avait connu des problèmes de fuite de carburant, il faudrait que le B-2 soit sacrément étanche ! Donc je resterai prudent avec cette affirmation.

                      aller sur la Lune en avion.... ah ouais.... votre Greer, c’est l’autre abruti dont j’ai déjà dénoncé ici les calembredaines....

                    • morice morice 28 décembre 2013 02:25

                      dans votre texte il est rapporté que Aviation Week aurait dit que le B-2 avait « un champ électrique émis » : or ce n’est en rien le magazine qui l’a dit mais Paul LaViolette :


                      or c’est qui celui-là ? Ça :



                      voilà comment on crée des rumeurs....

                    • morice morice 28 décembre 2013 02:34

                      votre gugusse de Air et Cosmos qui n’y est pas resté longtemps :




                      En 1998 est paru le premier volume de la collection ’’Histoire secrète de l’antigravité - l’effet Biefeld Brown’’ par Alexandre Szames. 

                      vendeur de bouquins.... avec des acheteurs rigolos :


                      ah ah ah !!!


                      on cite dedans le Philadelphia Experiment cette escroquerie :

                      L’effet est devenu connu dans le monde des OVNIs, où il est vu comme plus exotique que l’électrocinétique. Charles Berlitz a consacré un chapitre entier de son livreThe Philadelphia Experiment pour reformuler les premiers travaux de Brown sur cet effet, suggérant qu’il avait découvert un nouvel effet d’électrogravité utilisé par les OVNIs. Un article de M. Tajmar décrit une expérience conçue pour tester la possibilité que cet effet puisse avoir besoin d’un autre effet qu’un vent d’ions comme explication. Aucun effet n’a été trouvé, dans les limites de la précision de cette expérience.

                      bref, le mec est voisin de Berlitz : je vous parle de sa théorie du Triangle des Bermudes ou pas ???? auntant continuer dans les imbécillités !

                    • TicTac TicTac 28 décembre 2013 10:31

                      « Les traînées de vapeur sont l’ennemi de tous les avions qui prétend être furtif.  »

                      Quand je pense que vous donniez des leçons de style et d’orthographe un peu plus haut...

                    • Muse 28 décembre 2013 10:55

                      Tu parles de ranta mon grand ? 


                    • TicTac TicTac 28 décembre 2013 11:00

                      Maman, maman ! Au secours !


                       smiley

                      Dis, j’ai une idée : pourquoi tu tournerais pas les talons tout de suite ?

                    • Muse 28 décembre 2013 11:12

                      Non, je résiste pas au plaisir de revenir voir votre ramassis d’escrocs, de menteurs et de faux nez. Toi et les autres profitez bien de l’absence de contrôle ici et de l’anonymat pour vos basses oeuvres, faut accepter que ça aille dans les deux sens mon garçon, t’as pas appris ça dans ta scolarité ? smiley


                    • Muse 28 décembre 2013 11:21

                      Au fait, tu parles plus mariage homo ces derniers temps. Pourquoi ? A une époque, on sentait que tout ce qui était histoires de quéquette te bottait, qu’est ce qui t’arrive ? Tu t’es fait une raison, t’as plus de libido, t’as eu un problème de santé et t’es impuissant ? 


                    • TicTac TicTac 28 décembre 2013 11:22

                      C’est ça, ton problème : tu résistes pas.


                    • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 28 décembre 2013 06:43
                      « Zone 51/CIA : maintenant on sait à quoi sert ce hangar ! »
                      A stocker les articles non encore publiés de Morice ?   smiley

                      • morice morice 28 décembre 2013 10:23

                        le hangar est bien trop petit : j’ai une saga anti-Dieudonné et plusieurs articles anti-Ayoub qui ne sont pas passés...


                        quelle surprise, hein.. !!!

                        le jour où Dieudonné l’antisémite ira en prison on se tournera vers ceux qui l’ont supporté. Tel Agoravox, hélas pour ce site désormais aux mains de l’extrême droite à la Meyssan-Soral-Dieudonné-Ayoub.... tous supporters du négationniste Faurisson.

                        Agoravox se traîne une lourde responsabilité là en ayant fait la promo de ces abrutis....

                      • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 28 décembre 2013 10:34

                        On est toujours l’abruti de quelqu’un. Il vaut donc mieux tolérer les autres abrutis que de vouloir faire taire tous les abrutis. 


                      • morice morice 28 décembre 2013 11:21

                        On est toujours l’abruti de quelqu’un. Il vaut donc mieux tolérer les autres abrutis que de vouloir faire taire tous les abrutis. 


                        vous tolérez Dieudonné, moi pas.

                      • Aristoto Aristoto 28 décembre 2013 08:22

                        Un peu dur cette croisade contre papy morice !!

                        Je veux bien qu’on le taquine, surtout qu’il es vachement caractériel et impulsif et c si délicieux d’user du troll permanent face a de genre papy gronchon !! Mais là sérieusement les crtitiques sont bien au premier dégré, on reproche à Morice de faire des articles chiant !!! Et bien on aura tout compris qu’on vous voit pas vous plaindre de ne pas voire de la culture ou de l’educatif sur r
                        tf1 vu comment ça a l’air de vous faire chier !!

                        Morice je ne desespere pas dans peu de temps tu nous sortie un série d’article « rédemption » sur le krach de roswelte !


                        • zygzornifle zygzornifle 28 décembre 2013 09:19

                          La zone 51 en France se situe a Marseille car il y a le Pastis 51 smiley


                          • christophe nicolas christophe nicolas 28 décembre 2013 11:05

                            Il est vrai que la zone 51 fait fantasmer. Y a t’il une base souterraine avec des recherches secrètes ?

                            Je ne peux pas vous répondre, ils ont parait-il des corps et des restes de vaisseaux allienigènes. Sans doute quelque part.

                            Maitrisent-ils l’antigravité telle qu’elle est décrite par les différentes observations d’ovnis faites par les autorités militaires et civiles et décrites dans le rapport COMETA ? Là, je peux répondre parce que Morice montre des photos aériennes.

                            Les Américains ne maîtrisent absolument pas l’antigravité. S’ils ont des vaisseaux, ils viennent d’une civilisations extérieures et cela je peux le prouver car il est impossible de faire de l’antigravité sous terre, c’est également très délicat de stabiliser un engin volant près du sol. A la moindre variation d’assiette, il y a une très forte gravité latérale qui se crée. En résumé, faire des essais antigravité sous terre rend les expériences incompréhensibles tant qu’on n’a pas compris la théorie de l’intrication et d’autres choses qui en découlent. C’est également extrêmement dangereux pour le personnel, un vrai suicide.

                            Pour faire des essais à l’air libre, il faut disposer d’une croix aérienne comme celle que Jésus à demandé à Madeleine Aumont à Dozulé, une croix de 738 m. Il faut cela pour réellement étudier les phénomènes et ne pas perdre les engins. Un site avec une croix de plusieurs centaines de mètres n’est pas discret et on ne voit rien sur la zone 51. Il est donc impossible que les Américains aient découvert le fonctionnement de l’antigravité. Il est certain qu’ils font des expériences mais comme ils ont dû les faire dans des laboratoires souterrains, ils ne pigent rien.

                            L’antigravité se fera aux yeux du monde ou ne se fera pas donc les accrocs du « secret défense » et autres comploteurs l’ont dans le baba... pour rester poli.

                            J’ai un petit message pour mes copains du Cern : Jésus est vainqueur par KO, Lucifer s’est enterré tout seul. Comprenez vous que Jésus nous sauve la mise à tous ?


                            • Stealthy75 4 juillet 2014 00:44

                              Même si les Américains maîtrisaient l’antigravité ce dont je doute fort,quels sont les êtres Humains qui seraient capables de piloter des engins avec une telle technologie,avec des accélérations foudroyantes de l’ordre de centaines de G ?? Aucun ! Un Humain peut résister à 10G grand maximum et encore avec des tenues adéquates ! Et sincèrement si j’étais un ET,j’aurais envoyé chier depuis longtemps les Américains ! Je pense que les Américains se servent du phénomène OVNI pour faire croire qu’ils maîtrisent cette technologie venant d’ailleurs voire même,à faire croire qu’ils sont en contact avec une civilisation supérieure mais en fait,que Nenni ! Ils mentent juste comme ils savent le faire !


                            • morice morice 28 décembre 2013 11:20

                              peux pas vous répondre, ils ont parait-il des corps et des restes de vaisseaux allienigènes. Sans doute quelque part.


                               S’ils ont des vaisseaux, ils viennent d’une civilisations extérieures 

                              Pour faire des essais à l’air libre, il faut disposer d’une croix aérienne comme celle que Jésus à demandé à Madeleine Aumont à Dozulé, une croix de 738 m

                              j’ai écrit au début : 

                               (quand donc cette thèse imbécile, va-t-elle disparaître, je me le demande bien !).

                              visiblement vous ne l’avez pas lu...

                              pénible....

                              • morice morice 30 décembre 2013 10:16

                                Je me suis donc penchée sur le pourquoi de cette agressivité fréquente


                                Faites vous harceler 6 ans de suite par des fachos dont la modération efface les textes mais ne leur retire pas leur droit de poster et on en reparlera

                                On m’a menacé de mort , moi et les enfants en postant la photo de ma maison faite oar un gars qui a fait de la prison pour meurtre . À part ça à ma place vous seriez un agneau bien sûr.
                                Votes n’avez aucune idée de en qu’est ce harcélement de malades mentaux. Il est journalier depuis 6 ans...

                              • Werner Laferier Werner Laferier 28 décembre 2013 12:28

                                Je pense que l’auteur essaye de vous faire perdre du temps, il n’y à rien d’intéressant à la zone 51 , elle sert juste d’observatoire spatial, ou les scientifiques regardent les étoiles, les différentes planètes, ect.... Ce n’est certainement pas une base pour aéronef.

                                Bref, on est habitué avec les articles paranoïaque de l’auteur, prenons ces articles par le rire et passons à autre chose.


                                • morice morice 30 décembre 2013 10:28

                                  Il n’y à rien d’intéressant à la zone 51 , elle sert juste d’observatoire spatial, ou les scientifiques regardent les étoiles, les différentes planètes, ect


                                  Déjà entendu des conneries mais là c’est le pompon.

                                  Il n’y a pas un seul télescope surf la zone ! 

                                  Le mec confond avec des théodolites pour suivre et photographier les avions...

                                  L’avis correspond au site du mec, d’une crétinerie profonde. Du genre à ramasser toutes les rumeurs pourvu qu’elles soient en faveur de son idole : le système américain, dont il ne connaît que fort peu de choses en prime... Une caricature véritable de pro US...proche des demeurés vivants au fond de l’Arkansas, je ne vois que ça comme similitude.



                                • ETTORE ETTORE 28 décembre 2013 13:26

                                  Oui ! je le reconnais, depuis que je fréquente AGORAVOX je « lis » les articles de....Morice.

                                  je les lis, mais une fois lus, je ne vote pas, je ne vote que rétro-activement en lisant ses réponses 
                                  Avec lui, ses articles semblent écrits d’une toute autre main que celle des réactions aux appréciations de ses lecteurs, et c’est là que je le reconnais....je le vote ----
                                  Etonnante cette différenciation d’écriture, deux cerveaux ? 
                                  Même si je sais déjà qu’il va me répondre que si, pour ma part, j’e n’en n’aurai qu’ UN , que je pourrais m’en m’estimer heureux !

                                  • morice morice 30 décembre 2013 10:21

                                    Avec lui, ses articles semblent écrits d’une toute autre main que celle des réactions 


                                    Et toujours la même tentative de laisser croire qu’il y a plusieurs auteurs !!!

                                    Car derrière la dissociation créée c’est bien cette notion perverse qui est installée.

                                    Les fachos ont collé méthode perverse l’idée de déstabiliser les lecteurs en faisant courir des rumeurs... Sur deux qu’ils veulent éjecter des sites où ils ont pris racine.

                                    Votes n’échappez pas à la règle... En avez vous conscience au moins ? 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès