Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Hollande 2017 : Capitulation en rase campagne sur champs de ruines (...)

Hollande 2017 : Capitulation en rase campagne sur champs de ruines (Allégorie)

Et loin de nos villes /Comme octobre l'est d'avril
Puisque ta maison/ Aujourd'hui c'est l'horizon (...)

Puisque tu pars/ Dans ton histoire
Garde en mémoire/ Notre au revoir !

J-J. Goldman, Puisque tu pars

 

Associés à la déclaration de F. Hollande par laquelle celui-ci informe le pays de son intention de ne pas briguer un second mandat présidentiel, les regrets du chef de l'Etat ne sont jamais plus que les commentaires désabusés d'un champ de ruines.

Son annonce intervient alors que la campagne pour la primaire à gauche a officiellement débuté ce jeudi. Les spéculations sur une éventuelle candidature de François Hollande avaient redoublé cette semaine alors que Manuel Valls n'a pas exclu de se présenter à cette primaire prévue les 22 et 29 janvier 2017.

La décision de F. Hollande de ne pas se représenter est "le choix d'un homme d'Etat", a déclaré M. Manuel Valls, faisant part à l'adresse du chef de l'Etat de ses "émotion", "respect", "fidélité" et "affection".

"C'est un choix difficile, mûri, grave. C'est le choix d'un homme d'Etat. Je veux dire à François Hollande mon émotion, mon respect, ma fidélité et mon affection", écrit encore le chef du gouvernement dans son communiqué, sans évoquer son éventuelle candidature à la primaire initiée par le PS.

I- La vérité est toute autre et l'aveuglement comme le déni de réalité atteignent des sommets.

« Promettre, expliquer, regretter est le symptôme de la faiblesse, l'asile de l'impuissance » comme l'écrivait avec justesse Frédéric Amiel dans son Journal.

- Cette vérité est tout d'abord celle de l'implacable constat de l'impasse politique, économique et sociale qui était celle du chef de l'Etat et du PS dès le début de son mandat, impasse qui n'a cessé de se révéler par la suite comme une réédition des Hauteurs béantes et des faux « avenirs radieux » décrits dans le roman éponyme d'A. Zinoviev, cette faiblesse et cette impuissance qui ont scientifiquement conduit l'URSS à l'échec et désormais le PS.

- Ce déni de réalité est ensuite, par delà le plaidoyer pro domo quasi-larmoyant du chef de l'Etat tentant de justifier son action par des « efforts sincères dont les fruits tardent à venir », l'impossibilité de reconnaître le caractère mortifère de certains aspects de sa politique prise dans un domaine - celui de l'économie et des finances -, dans lequel l'intéressé a amplement démontré et prouvé qu'il n'y connaissait strictement rien.

On retiendra à cet effet sa protestation de bonne foi pour dire qu'il aura « tout fait pour que la Grèce reste dans la zone Euro parce que sinon elle aurait éclaté » - sans voir que la Grèce a malgré tout éclaté, au point qu'elle est désormais à genoux économiquement, politiquement et socialement, préfigurant de toute manière l'éclatement en cours d'une zone euro mal en point et promise à une disparition prochaine inéluctable tout en créant une situation géopolitique alarmante au flanc sud-est de l'Europe avec la Turquie.

« Au niveau européen, j’ai agi en votre nom pour que l’austérité puisse être enfin terminée pour beaucoup de peuples et j’ai fait en sorte que la Grèce puisse rester dans la zone euro parce que sinon elle aurait éclaté cette zone euro, tellement elle était traversée de tensions et de crises. J’ai également régulé la finance, oui la finance, et le système bancaire, parce que ce que j’avais trouvé en 2012 était source de tous les risques. »

« J’ai également régulé la finance, oui la finance, et le système bancaire ». On observera sans rire qu'il est sûr désormais que la Finance a aujourd'hui perdu un ennemi implacable !

Pareil aveuglement qui aura conduit à rester dans le dogmatisme le plus pur qui soit pour accentuer les aspects d'une austérité économique et financière ingérable comme les conséquences d'une dislocation violente de la zone euro n'est pas acceptable.

http://www.lacrisedesannees2010.com/2016/08/l-euro-le-talisman-qui-a-bientot-fini-de-detruire-l-union-europeenne.html

Mais on retiendra surtout l'affirmation par laquelle F. Hollande, protestant de son « devoir de continuer à diriger le pays (sic) et l'Etat », dit sa volonté de préserver le pays de tout aventurisme (« Je ne veux pas que la France soit exposée à des aventures qui seraient coûteuses et même dangereuses pour son unité, pour sa cohésion, pour ses équilibres sociaux »), oubliant la politique migratoire criminelle mise en place pour accueillir et répartir sur tout le territoire devenu un champ de mines les métastases de populations allogènes irréductibles à toute vie commune et à toute assimilation associées à marche forcée à une préférence islamo-gauchiste imposée à la France au mépris de ses propres valeurs, de son identité nationale et de son équilibre dans toutes ses composantes démographiques, politiques, économiques et sociologiques, le tout sur fond de terrorisme islamique.

Tant de mauvaise foi et d'inconscience réunies sont inadmissibles et conduisent à saluer, sans préjuger des comptes que l'intéressé aura à rendre à la Nation, la décision opportune de débarrasser le plancher plutôt que de devoir subir une défaite encore plus cuisante, offrant ainsi à la France la meilleure décision prise au cours de cet invraisemblable et pitoyable quinquennat.

II- Avis de grand frais :

Le tableau est désormais très simple. Sept candidats se sont déclarés à ce jour : Arnaud Montebourg, Benoît Hamon, Marie-Noëlle Lienemann, François de Rugy, Jean-Luc Bennahmias, Gérard Filoche et Pierre Larrouturou. Manu et les Sept Nains, en quelque sorte, avec, en embuscade, Mélenchon-le-Chasseur. Huit candidats de trop.

Peu importe, en réalité, car un autre désastre final se prépare dans la mesure où l'enchevêtrement des candidatures dites de gauche (Mélenchon-Valls-Macron) ne sera que le dernier clou sur le cercueil du PS. Le fourgon funèbre est prêt à s'en aller vers un ailleurs qui n'intéresse plus personne.

Confronté à l'aveu lucide et pitoyable de son échec, lorsque M. Hollande explique dans son oraison funèbre que la seule chose qu’il regrette est d’avoir proposé la déchéance de nationalité pour des terroristes alors que c’était là la seule décision intelligente qui s'imposait (et qui s'imposera, qu'on le veuille ou non), on en vient à conclure que la moindre des choses est que la France aurait amplement pu faire l'économie d'un quinquennat et d'un « président » aussi lamentables l'un que l'autre.

L'autre oraison funèbre est sans doute celle prononcée par Jean-Luc Mélenchon, ce 1er Décembre 2016 : "François Hollande a totalement désorganisé son camp. Ceux qui l'ont élu pour combattre la finance ou renégocier les traités européens ont été roulés, trompés, trahis". 

« Il n'y aura plus de grand président après moi. Il n'y aura plus que des gestionnaires », avait déclaré F. Mitterrand. Il aurait dû plutôt parler de liquidateurs ou de fossoyeurs.

Bon débarras ! On laissera donc la gauche à la paix des cimetières, les incapables avec les incapables.

L'expérience socialiste a vécu. Elle est morte, tuée par son incurie et son incapacité à comprendre et à s'adapter à un monde en pleine mutation. R.I.P.

Une autre expérience politique et économique se profile déjà qui exige sans plus attendre la mise en place de correctifs immédiats assortie d'une rigoureuse vigilance. Les choses ne font en effet que commencer et l'on peut sans se tromper déjà annoncer un avis de grand frais assorti de turbulences certaines.(A suivre).

Sources

Verbatim

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/election-presidentielle-2017/20161201.OBS2055/ce-qu-a-dit-francois-hollande-dans-son-discours-de-renoncement.html

Sur le bilan de F. Hollande

http://www.boursorama.com/actualites/chomage-mariage-pour-tous-securite-le-bilan-de-hollande-53ae07d1499d880d22165402fd26fbc3


Moyenne des avis sur cet article :  3.85/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

93 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 2 décembre 08:51

    "...Une autre expérience politique et économique se profile déjà qui exige sans plus attendre la mise en place de correctifs immédiats assortie d’une rigoureuse vigilance. Les choses ne font en effet que commencer et l’on peut sans se tromper déjà annoncer un avis de grand frais assorti de turbulences certaines.(A suivre).....« 

    Pourquoi ai-je l’impression que vous pensez à F.Fillon ? Je pense que ce serait une erreur. Fillon représente momentanément le rejet de Sarkozy et Juppé, également le choix des retraités de droite, pas le choix des Français dans leur ensemble.
    De plus en plus de gens expriment un rejet du »système" en place. Des élus corruptibles et qui ne servent que les 1%. Or, ce rejet est représenté actuellement par MLPen et JLMelenchon. (Méme si la première ne pourrait pas gouverner et le deuxième a déjà trahi ses électeurs)

    Les Français iront ils au bout de cette logique ? La suite va être passionnante.


    • ZenZoe ZenZoe 2 décembre 10:14

      @Alpo47
      Je suis comme vous, je pense que l’élection de Fillon en 2017 n’est pas acquise. D’ailleurs, les Français dans leur ensemble rejettent déjà une bonne partie de son programme même pas une semaine après sa victoire, et 5 mois, c’est long, plein de choses peuvent se passer d’ici là !


    • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 2 décembre 11:07

      @ZenZoe
      Bonjour ZenZoe.
      Oui, l’élection de Fillon en 2017 n’est pas acquise et il est probable que les Français dans leur ensemble examinent très attentivement son programme pour faire le tri entre le possible, l’acceptable, l’utopique et le raisonnable.


    • Elliot Elliot 2 décembre 14:09

      @Renaud Bouchard


      «   il est probable que les Français dans leur ensemble examinent très attentivement son programme pour faire le tri entre le possible, l’acceptable, l’utopique et le raisonnable  ».

      Votre tri est très sélectif, vous oubliez le principal : l’inacceptable.

    • gogoRat gogoRat 2 décembre 14:50

       Sans compter que le seul ’mea culpa’ reconnu ne fait que souligner ce qui ressemble à un acte manqué ou lapsus. Comme si cette idée de ’déchéance de nationalité’ avait pu être inspirée (inconsciemment ?) par cette exaspération bien connue : « Protégez-moi de mes amis, mes ennemis, je m’en charge ».
       Comme si notre très bientôt ex_Président, craignant la concurrence d’un rival espagnol, avait rêvé de devoir obliger un présidentiable à choisir sa nationalité ?
       Mais, bien sûr, lorsqu’on instrumentalise des campagnes ’anti-racistes’ à travers tout le pays ( financées par ce préjugé ’raciste’ de con-tribuable sans-dents) on n’ose pas conscientiser pareille ignominie. Sauf que quand la marmite bout, il faut bien que la vapeur s’échappe d’une façon ou d’une autre. (sous forme de lapsus)
       
       Et si cette question était révélatrice d’un problème de fond, d’un tabou, qui empêche la réflexion et le dépassement de toutes les idéologies qui plombent actuellement notre pays ?
       Autant à Gauche, qu’à Droite, autant qu’aux dites ’extrêmes’ , ou même que, théoriquement, dans le Contrat Social de JJ Rousseau, personne n’a encore osé théoriser ce qu’il fallait faire de tous ces gens, nés sur place, mais qui ne sont pas d’accord pour signer le fameux ’Contrat social’ !
       
       Pourquoi ne pas savoir envisager que, en contrepartie de la ’dictature de la majorité’ à laquelle ils sont contraints de se plier, le minimum qu’on devrait moralement leur accorder devrait être un Revenu Minimal d’Existence ?
       Et, ce qui coince la bien-pensance, c’est alors la nécessité de frontières pour réserver ce RME aux résidents Français.
       D’où hypocrisie des statutaires militaires qui, fiers de leur patriotisme, vont réciter :
       « La vie est un combat, accepte-le » 
       mais, qui, sous prétexte de leur mérite personnel au service des Armes payés par le cochon de sans-dents, se glorifiera d’abandonner les chômeurs + RMistes + SDF à la rue, pour concurrencer, ’avec leur bite et leur couteau’, sans aucune ’assistance’ , les hordes de réfugiés d’une mondialisation et de dictateurs sans pitié.

       La comédie humaine, peut faire rire, par compensation ... mais ne peuvent vraiment rire que ceux qui ne sont pas absolument dans le besoin


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 2 décembre 15:52

      La « stratégie Chirac » de François Hollande :
      Suite à son « renoncement », François Hollande
      1)
      s’épargne toute critique sur son futur projet présidentiel 2017-2022
      2)
      verra sa popularité croître (comme celle de Chirac après son deuxième mandat)
      3)
      bénéficiera de l’analyse sereine des Français(es) sur la dangerosité des autres candidatures
      4)
      et sera rappelé par le Peuple avant l’élection présidentielle 2017...


    • PiXels PiXels 2 décembre 17:30

      @Renaud Bouchard


      Pour « faire le tri entre le possible, l’acceptable, l’utopique et le raisonnable. »... encore faudrait-il que certaines propositions soient « raisonnables » et/ou « acceptables »...
      Mais si je ne vois pas beaucoup « d’utopie » dans les « promesses » du nouveau « favori des sondages » (à moins que l’enfer ne soit une utopie ce qui finalement serait une bonne nouvelle) La Caste nous a appris (à nos dépends) qu’avec eux... Le Pire est TOUJOURS « possible » !

    • BOBW BOBW 2 décembre 18:37

      @Renaud Bouchard : et le « dégueu »et l’inacceptable (S.S. Privatisations et accroissement de l’austérité pour les moins riches.Cadeaux démesurés au m.e.d.e.f....)


    • baldis30 2 décembre 18:47

      @Jean-Pierre Llabrés

      bonsoir,

      A la condition qu’il reste 500 signataires pour sa candidature ....


    • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 2 décembre 19:26

      @baldis30
      « A la condition qu’il reste 500 signataires pour sa candidature .... »
      Effectivement.
      Les choses ne vont pas être simples !
      Renaud Bouchard


    • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 2 décembre 19:30

      @PiXels

      Pour « faire le tri entre le possible, l’acceptable, l’utopique et le raisonnable. »... encore faudrait-il que certaines propositions soient « raisonnables » et/ou « acceptables »...Mais si je ne vois pas beaucoup « d’utopie » dans les « promesses » du nouveau « favori des sondages » (à moins que l’enfer ne soit une utopie ce qui finalement serait une bonne nouvelle) La Caste nous a appris (à nos dépends) qu’avec eux... Le Pire est TOUJOURS « possible » !

      Oui Pixels. Avec une nuance pour vous rassurer (j’ai un bon fond) : « Qui pense au pire devine (souvent) juste. »


    • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 2 décembre 19:34


      @Jean-Pierre Llabrés
      Bonsoir !
      Un ouvrage qui devrait vous intéresser :
      L’élection présidentielle n’aura pas lieu.
      https://www.numilog.com/Pages/Livres/Fiche.aspx?LIVRE_ID=711220

      Mêlant récit d’anticipation et analyse politique, ce texte anonyme est la voix de ceux qui ne veulent pas jouer le jeu de la mascarade présidentielle et qui rêvent d’une tout autre histoire.

      " Je n’en ai pas envie. Tu n’en as pas envie. Nous n’en avons pas envie. Vous n’en avez pas envie. Seuls quelques uns en ont envie et y pensent vraiment, tous les matins.
      Mais soudain les primaires s’enferrent. La campagne déraille. Les communicants paniquent. Le scénario change. La télévision est éteinte. Les affiches arrachées. Les petites phrases ravalées. Les candidats recalés. Les meetings empêchés. Les bureaux de vote bloqués. Les bulletins incendiés. La comédie terminée. La vieille politique congédiée.
      On a du mal à croire qu’un tel événement est seulement possible tant on nous fait croire depuis tout petit que l’élection présidentielle est le moment le plus fort de notre vie politique, l’acte refondateur de notre communauté nationale.
      Et pourtant non. L’élection présidentielle n’aura pas lieu. "

      Récit d’anticipation et livre politique, ce texte est la voix de ceux qui ne veulent pas jouer le jeu de la mascarade présidentielle et qui rêvent d’une tout autre histoire.


    • JBL1960 JBL1960 2 décembre 21:18

      @Elliot Des gens de gauches ont voté Fillon pour être sûrs et certains de gicler Sarkozy puis après on lu son programme au Fion ; Trop tard. Perso, bien que j’appelle à ne pas voter et à changer de paradigme, je l’ai intégré dans mon dernier billet sur Fillon ici = https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/11/30/fillon-avec-tambours-et-trumpettes/ Et suite à la nomination de John « Mad Dog » Mattis en Trumpette, j’ai rappelé que le François y pensait à Henry de Castries pour Bercy quand il sera Président là = https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/12/02/mad-dog-on-the-line/
      Résistance71 nous précise ceci dans son billet du jour : il devient de plus en plus inutile de dire que voter en 2017 sera, plus que jamais, un acte de complicité aux crimes commis et à commettre de toutes ces ordures du pouvoir corrompu. Manu voudrait bien nous apprendre à Vallser lui ! Pétard, on nage en plein cauchemar, non ?


    • gogoRat gogoRat 2 décembre 22:08

       à l’actif de cette bien-pensance de Droite , de Gauche autant que des extrêmes qui, par pure idéologie intello refuse ce qu’ils ont le culot abject de nommer péjorativement ’assistanat’, refusent les premiers soins d’un Revenu Minimun d’Existence à leurs ’frère-compatriotes-égaux-en dignité’ :
       


       

    • baldis30 2 décembre 08:57

      Voilà où nous a conduit la consanguinité énarchique !

      Si l’on désire une traduction plus industrielle de ces termes : le défaut générique de la formation énarchique .

      On pourrait encore dire : la cooptation énarchique !

      Aucune diversification intellectuelle, tant à droite qu’à gauche, et encore plus sous Hollande, aucune diversification de formation sinon que l’on a vu arriver deux médecins dont l’un.... (no comment) . Vaguement quelques juristes sous contrôle total ....

      Une entreprise importante qui resterait coincé dans un tel carcan intellectuel-sic serait vite mise à mal par ses concurrents. Quant à la société civile dont on nous abreuve dès qu’elle peut se débarrasser de ses incompétents elle les envoie vers la politique ....


      • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 2 décembre 09:33

        @baldis30
        Bonjour Baldis.
        Vous écrivez :"Une entreprise importante qui resterait coincé dans un tel carcan intellectuel-sic serait vite mise à mal par ses concurrents.« 
        C’est déjà le cas, avec un pillage et une sujétion économique et financière évidente à laquelle contribuent des gens comme M. Macron qui jouent contre les intérêts économiques de la France (Alstom, A&roports de Toulouse, Lyon, Nice, Qatar etc).

         » Quant à la société civile dont on nous abreuve dès qu’elle peut se débarrasser de ses incompétents elle les envoie vers la politique ...« , ajoutez-vous. Certes. Mais elle peut aussi, dans un accès de lucidité, les envoyer à l’échafaud en un syndrome »Marie-Antoinette". Cela s’est déjà vu.


      • baldis30 2 décembre 11:28

        @Renaud Bouchard

        effectivement, on peut comparer ces administrateurs incapables aux fermiers généraux qui subirent le syndrome Marie-Antoinette.

        bonne journée


      • fred.foyn fred.foyn 2 décembre 09:18

        Soyez courageux...en 2017, vous aurez Fillon le chouchou des patrons !


        • manu manu 2 décembre 18:46

          @fred.foyn

          Ouais je pense que c’est Fion, Valls et le pen qui devrait être nos cibles principales. Hollande c’est le passé on à eu ce qu’on c’était donné les moyens d’avoir.


        • howahkan howahkan 2 décembre 09:19

          Salut,

           pour moi l’expérience dite socialiste, on aunait pu aussi bien l’appeler expérience jambon beurre, n’a fait que produire ce qu’elle devait faire et ce pourquoi elle a toujours existé..créer les conditions et un groupe suffisamment apparemment proche du peuple tout en ne l’ étant pas du tout, pour mieux le niquer et ce depuis leurs début il y a un siècle voir plus avec des théoriciens intellectuels, ont jamais bossé donc,, un groupe Trotsko bolchevique, dont Jo spin fut membre etc..enfant chéri caché des francs mâcons dont pas un ne sait faire un mur simple....

          ce groupe en Europe et bien +++++ est et fut le cheval de Troie de l’ancien désordre mondial , ADM qui étrangement peut aussi vouloir dire arme de destruction massive.....l’hydre mondialiste à d’autres ressources encore...

          et elle est basé sur la volonté du bon peuple a ne vouloir ni coopérer ni partager..mais a se combattre les uns les autres..donc a avoir une société pyramidale financière et sociale, ou chaque strate écrase celle d’en dessous ou celui qui grâce à qui nous survivons, le travailleur manuel celui qui produit, est totalement mis sous la domination de parasites uniquement intellectuels qui n’aurons jamais produit un seul objet de leur vie ....les vrais seuls fainéants sont là dans ce groupe..

          Hélas le bon peuple est bien l’origine, la source du mal, et aussi le terreau sur lequel le maître peut bâtir son empire..par son refus de collaborer et de partager....avec équité, dans un esprit de paix..etc parce que l’humain dont une majorité ne le sait pas est en fait en guerre avec lui même dans sa propre vie avant tout....ce qui se repends ensuite partout..bien sur ceci n’est habituellement jamais perçu au mieux, et n’évoque donc rien..quoi moi responsable de quoi que ce soit ? tu rigoles..c’est les autres...moi je suis parfait !!

          rien n’est encore compris a ce que je vois en Europe mais aussi ailleurs, quoique certains se réveillent ici et là , se réveillent de cette trop longue nuit noire démente et criminelle des humains...

           pour l’instant ce a quoi on assiste n’est que le bal des gens qui ont joué et perdu en pensant tous gagner bien sur..n’ayant jamais remarqué que dans un marathon il n’y a que un seul gagnant et 99 perdants , c’est donc le bal des perdants revanchard qui est en cours...rien de plus..il n’y a aucune profondeur dans cette grogne du mauvais perdant...qui pensait bien gagner..

          je trouve cela pitoyable

          merci et salutations...


          • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 2 décembre 09:39

            @howahkan
            Bonjour Howakhan et merci pour ce bon commentaire.

            Vous écrivez : "Hélas le bon peuple est bien l’origine, la source du mal, et aussi le terreau sur lequel le maître peut bâtir son empire..par son refus de collaborer et de partager....avec équité, dans un esprit de paix..etc parce que l’humain dont une majorité ne le sait pas est en fait en guerre avec lui même dans sa propre vie avant tout.« 

            Certes, mais ce même Humain trouve aussi en lui, de temps à autre, la conscience et la ressource pour se réveiller comme vous le dites en un belle image »de cette trop longue nuit noire et démente".

            Alors confiance et action ! En avant, droit et calme !


          • howahkan howahkan 2 décembre 10:09

            @Renaud Bouchard

            Salut Renaud...j’insiste sur ce point parce que de ce que j’en vois pour moi même avant toute chose et par expérience, il est impératif de connaître la source du mal, quelque soit le mal..sinon si la source n’est pas tarie il demeure...

            or là on est uniquement dans le survivre...comment survivre ? on se combat tous est l’option toujours violente retenue depuis des siècles, quoique quand il s’agit de produire du vrai du réel il y a « coopération » mais à à marche forcée car seul, personne ne survit...la drame apparaît seulement au partage au début et aujourd’hui cela a tout gangrené alors que l’on peut très bien coopérer...et partager..

            là se trouve de facto sans le chercher la seule sécurité physico-mentale relative que les humains auront jamais par le biais de la coopération volontaire entre tous selon capacités, talents , nécessités et goûts personnel......quand à la sécurité mentale recherché,issue de la fuite de la mort entre autre mais pas seulement bien sur , elle est une des illusions qui nous tends fou de douleur..etc

            Pour le moment je ne vois pas de groupe uni sur quoique ce soit de créateur et en paix...

            ce qui veut dire que rien n’est résolu du tout...des gens comme poutine et ceux qui sont derrière lui et ailleurs encore on entamé une ère de coopération différente..là des choses se passent effectivement...

            mais pour le moment les pays de l’Ue, entre autre, n’en sont que à la grogne, humiliés d’avoir joué bien sur en pensant gagner sur le dos de la « bête » et perdu..rien de plus...certes cela peut à tout moment radicalement changer..

            si changement il y aura ce que je ne sais pas, il sera majeur et profond..et devra toucher chacun d’entre nous....avant tout...

            je ne rencontre plus les autres pour m’en servir mais pour coopérer volontairement sur de bons projet pour organiser la survie avec art pour tous et en paix...c’est une base qu’il va falloir installer en soi même d’abord......et là c’est pas du tout mais pas du tout gagné..car ce sujet nous est encore totalement inconnu car ceci demande un changement radical en chacun ou en tous les cas pour une majorité suffisante ...or nous ne connaissons que ce qui nous est extérieur et ce que MOI JE veux..

            re salutations...


          • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 2 décembre 11:15

            @howahkan
            Pensée profonde et solide : "Je ne rencontre plus les autres pour m’en servir mais pour coopérer volontairement sur de bons projet pour organiser la survie avec art pour tous et en paix...C’est une base qu’il va falloir installer en soi même d’abord......et là c’est pas du tout mais pas du tout gagné..car ce sujet nous est encore totalement inconnu car ceci demande un changement radical en chacun ou en tous les cas pour une majorité suffisante."

            Certes, mais le premier pas est fait dès lors que l’on prend conscience de la question à résoudre.
            Un peu de Rimbaud pour sortir de cette saison en Enfer. Tout y est :

            Oui, l’heure nouvelle est au moins très sévère.
            Car je puis dire que la victoire m’est acquise : les grincements de dents, les
            sifflements de feu, les soupirs empestés se modèrent. Tous les souvenirs immondes
            s’effacent. Mes derniers regrets détalent, - des jalousies pour les mendiants, les brigands,
            les amis de la mort, les arriérés de toutes sortes. - Damnés, si je me vengeais !
            Il faut être absolument moderne.
            Point de cantiques : tenir le pas gagné. Dure nuit ! le sang séché fume sur ma face, et
            je n’ai rien derrière moi, que cet horrible arbrisseau !... Le combat spirituel est aussi brutal
            que la bataille d’hommes ; mais la vision de la justice est le plaisir de Dieu seul.
            Cependant c’est la veille. Recevons tous les influx de vigueur et de tendresse réelle.
            Et à l’aurore, armés d’une ardente patience, nous entrerons aux splendides villes.



          • howahkan howahkan 2 décembre 16:53

            @Renaud Bouchard

            oui pour le premier pas, mais l’éternité nous n’avons pas, le train de l’éveil passe s’arrête , monteront nous dedans avant qu’il ne reparte ? qui sait ? pas moi.....merci de ce texte..de Arthur Rimbaud..

            salutations..et merci..


          • Trelawney Trelawney 2 décembre 09:21

            Dans le discourt de Hollande il y a tous les traits de caractères qui fait qu’il est un mauvais président.

            Pendant les huit premières minutes, il fait le bilan de son quinquennat en énumérant les bonnes choses. A ce moment là, personne ne sait pourquoi il est devant la caméra, et même les rares personnes qui ont été mis dans la confidence ne savent pas ce qu’il va dire. Va-t-il se présenter ou pas ? A ce moment il ne le sait même pas lui même.
            Puis tout à coup « J’ai décidé de ne pas me présenter »
            Voilà le personnage : incapable de prendre une décision sur quoique ce soit et lorsqu’il en prend une, c’est parce qu’il est acculé à le faire et ne peut plus y échapper.

            Hollande est arrivé là suite à l’affaire DSK. Sa bonhomie a fait le reste. Et je suis certain que si Sarkozy ne s’était pas présenté en 2012, il n’aurait jamais été élu président.

            Bon débarras


            • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 2 décembre 09:47

              @Trelawney
              Bonjour Trelawney.

              "Hollande est arrivé là suite à l’affaire DSK. Sa bonhomie a fait le reste. Et je suis certain que si Sarkozy ne s’était pas présenté en 2012, il n’aurait jamais été élu président.« 

              Effectivement. Le PS n’avait rien préparé, comptant sur le »candidat naturel" DSK, lequel a explosé en plein vol comme une supernova et ce dans un scandale mondial qui a fort heureusement évité à la France d’avoir à subir les ricanements qui n’auraient pas manqué face aux frasques d’un Satyre dans les bureaux de l’Elysée.

              Le PS s’est alors avisé de prendre avec F. Hollande le seul bibelot qui traînait sur l’étagère et de le proposer comme candidat à la présidence de la République. Un malentendu fondamental et un moyen pour permettre à un électorat excédé de se débarrasser d’une autre erreur de casting qui aura vrillé le cerveau des Français pendant 5 ans.

              Il faut donc désormais tout faire pour que le pays ne reparte pas avec une version 2.3 de ce qu’il aura déjà subi durant 10 années.


            • ZenZoe ZenZoe 2 décembre 10:18

              @Renaud Bouchard
              ...évité à la France d’avoir à subir les ricanements qui n’auraient pas manqué face aux frasques d’un Satyre dans les bureaux de l’Elysée

              Il y a quand même eu des ricanements avec les frasques de Hollande non ?


            • Trelawney Trelawney 2 décembre 10:47

              @Renaud Bouchard
              Il faut donc désormais tout faire pour que le pays ne reparte pas avec une version 2.3 de ce qu’il aura déjà subi durant 10 années.

              On va déjà attendre de ce qui va se passer ce dimanche en Italie et en Autriche. parce qu’avec ce qui s’est passé en Angleterre, aux USA et même aux primaires de la droite. Il faut s’attendre à des surprises d’un électorat plus trés enclin à valider la bonne conscience des journalistes.
              Quoiqu’il en soit :
              Macron qui n’a que son égo comme programme (il n’a échappé à personne que son mouvement En Marche sont ses initiales)
              Fillion qui pense qu’en cassant tout on peut reconstruire sur des décombres
              Valls qui pense que l’OPA agressive qu’il a fait sur le PS peut lui faire croire qu’il n’y aura pas de réactions à son encontre 
              Bayrou qui se prend pour un prophète
              Mélenchon qui pense être à lui seul la solution, alors qu’il n’a pas de solution
              Lepen qui dit la même chose que Mélenchon mais qui fera comme Hollande c’est à dire le contraire de ce qu’elle dit 

              Bref retour à la case départ l’espoir en moins

            • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 2 décembre 11:19

              @ZenZoe
              Oui car on a eu affaire à un goujat de premier ordre mais qui est tombé sur un os avec sa compagne du moment qui n’a pas accepté (avec raison) de jouer le rôle de femme bafouée.
              Il est des comportements qui sont inadmissibles par essence et qui le sont encore plus lorsque l’on exerce des fonctions officielles.


            • baldis30 2 décembre 11:47

              @Trelawney
              bonjour,

              Attendre dites-vous ! Et si nous étions nous-mêmes, au lieu de copier les autres,... quelle que soit mon admiration pour l’Italie qui résiste aussi bien à berlussolini, à renzi, à draghi et à combien d’autres, dans une ambiance très ... mafieuse ! 

              Les leçons sont déjà tirées : les peuples sont fatigués ( litote ...) des incompétences, des mensonges, des traquenards, des renoncements. Ils réagissent par le refus et dès qu’ils peuvent sanctionner ils le font par un vote d’opposition, pas nécessairement négatif... qu’on veuille bien comprendre la différence « hénaurme » entre vote d’opposition et vote négatif !

              La bonne conscience des journalistes : elle est merveilleuse de béatitude et d’hypocrisie surtout en France où de fait la presse n’est pas libre en raison des subventions qu’elle touche qu’il s’agisse d’aides directes ou de subventions déguisées au niveau local ....

              Le premier progrès à faire en France est celui de libérer la presse afin d’avoir une diversité qui existe réellement en Italie facilitant l’analyse tranquille loin des querelles énarchiques.


            • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 2 décembre 12:13

              @Trelawney
              Vous écrivez : « Il faut s’attendre à des surprises d’un électorat plus très enclin à valider la bonne conscience des journalistes. »
              Effectivement !
              Cette profession - je parle de tous ces imposteurs qui ont galvaudé le titre comme la profession de journalistes : Ocrent, Apathie, Pujadas, vous compléterez la liste) est bouffie de suffisance et d’à-peu-près quand il ne s’agit pas tout simplement d’approximations et de préjugés : la « victoire » de Clinton contre « l’affreux Trump », etc.
              L’électorat, loin d’être versatile, a parfaitement compris que l ’on tentait de penser à sa place en lui faisant avaler une bouillie immangeable.
              Il a surtout compris que la réalité était toute autre.

              Une note d’optimisme et de réalisme.En avant ! calme et droit ! On passe à autre chose.


            • izarn 2 décembre 16:21

              @Renaud Bouchard
              Non, il n’y avait pas que le capitaine de pédalo, mais Martine Aubry qui l’avait affublé avec juste raison « d’homme du Système »
              Et elle a été battue....
              « On » a voulu le mettre la...
              Et vu la politique de Hollande, il est facile de savoir qui est « on »...


            • eric 2 décembre 09:26

              Il ne faut pas trop se faire d’illusion. Les différentes gauches sont peu nombreuses mais bien placées , très disponibles ( 32 heures) et âpres au gain. Enkystées dans des îlots sociologiques, en général, d’une manière ou d’une autre au frais de la princesse, elles conservent en tout état de cause de vraies capacités de nuisance. Elles défendrons leurs beefsteak jusqu’au bout et à tout prix, et il ne faut pas trop se fier à leur prétendue dissensions.

              Qu’on se souvienne Mélenchon en 2012, paniqué à l’idée de la remontée dans les sondages de Sarko, et se ralliant sans condition à un type qu’il savait nul et menteur depuis des dizaines d’années !
              Qu’on se souvienne d’ Arlette appelant à voter Ségo malgré son physique de classe... !

              Ces gens n’ont pas de conscience, pas de scrupules et pas de convictions démocratique pour beaucoup d’entre eux. Ils savent que cette fois-ci, on va vraiment leur demander ce qu’ils font à avec l’argent des pauvres. Ils ne veulent pas en entendre parler.

              Ils ont 6 mois pour faire semblant de s’entendre et acheter les suffrages de toutes les minorités achetables.

              Songez que Mélenchon en est à trianguler le Front National !

              Tenez, je prends les paris. Avant la fin de la campagne, il va y avoir un segment marketing à gauche pour défendre la déchéance de nationalité....


              • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 2 décembre 09:59

                @eric
                Bonjour et merci pour votre observation.
                Ces gens n’ont effectivement aucune conscience, pas de scrupules et encore moins de convictions démocratique pour beaucoup d’entre eux. I"ls savent que cette fois-ci, on va vraiment leur demander ce qu’ils font avec l’argent des pauvres et ne veulent pas en entendre parler« , dites-vous. »Ils ont 6 mois pour faire semblant de s’entendre et acheter les suffrages de toutes les minorités achetables.Songez que Mélenchon en est à trianguler le Front National ! Tenez, je prends les paris. Avant la fin de la campagne, il va y avoir un segment marketing à gauche pour défendre la déchéance de nationalité."
                Il est probable que vous ayez gagné votre pari...


              • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 2 décembre 09:27

                =A Alpo 47 et Baldis
                Bonjour et merci pour vos observations.

                Alpo : F. Fillon représente effectivement et momentanément le rejet de Sarkozy et Juppé, également le choix des retraités de droite, pas le choix des Français dans leur ensemble.Il est le candidat d’une « France BLAC » pour reprendre un acronyme récemment créé (Bourgeoise, Libérale, Âgée, Catholique et Conservatrice) - rien de mal en soi, bien au contraire - mais dont l’horizon psychologique demeure, fragilité fondamentale, en sérieux décalage avec le reste d’une population à laquelle il ne faut plus trop en promettre et qui n’est pas prête à se soumettre au « lobby vieux ».

                Comme l’explique P. Célérier (http://www.bvoltaire.fr/pascalcelerier/fillon-la-france-blac-et-le-peuple,296870) "Le libéralisme de M. Fillon lui va très bien : demander à tous les salariés de travailler plus, augmenter la TVA, repousser l’âge de la retraite pour les actifs, supprimer 500.000 postes de fonctionnaires. Pas de souci pour cette France âgée, car elle ne sera pas touchée. Mieux : l’objectif est de sauvegarder son niveau de vie, ses rentes, ses retraites. Tout bon du côté portefeuille.« Et du côté valeurs »la défense sereine de quelques valeurs familiales, plus par l’incarnation que M. Fillon en donne – ce qui est déjà beaucoup ! — que par ses engagements programmatiques, lui va aussi très bien« . Or il se trouve, écrit-i,l qu’au mois de mai 2017 » c’est tout le peuple qui votera, toute la pyramide, et pas seulement la France BLAC« , ajoutant que »le peuple, lui, fait un raisonnement imparable : « On va me demander de travailler plus, de faire des efforts ? Mais pour financer quoi ? La construction de mosquées ? La rémunération des imams ? L’accueil de milliers de migrants ? Des centres de déradicalisation ? Des prisons pleines à 80 % de Français “issus de l’immigration” ? Des banlieues communautarisées prises en charge, à coup de milliards d’euros, par la politique de la ville et des élus clientélistes, et d’où sont sortis nos terroristes islamistes ? »

                C’est effectivement ce cri, d’abord, qui monte « du plus profond de l’âme française ». C’est ce cri qui a retenti au Royaume-Uni en juin avec le Brexit, aux États-Unis avec l’élection de Trump, dimanche prochain en Italie avec (peut-être) le « non » au référendum de M. Renzi, en Autriche très prochainement. Et peut-être là encore en France avec F. Fillon en 2017, car rien n’est acquis comme on l’a vu avec MM. Sarkozy et Juppé qui, tel le Christ marchant sur les eaux voici quelques semaines, ont pourtant fait naufrage.


                • njama njama 2 décembre 10:52

                  @Renaud Bouchard

                  L’extrême-droite combien de divisions ?
                  Manque plus qu’un candidat « saucisson et pinard » pour la présidentielle, histoire qu’on s’amuse un peu  smiley Menard président ?

                  P. Célérier de Boulevard Voltaire qui se prend à penser ce que pense le peuple ! ça fait bien rire, même s’il faut au passage supporter son vomi islamophobe.

                  Des prisons pleines à 80 % de Français “issus de l’immigration” ?

                  En plus de douter du chiffre qu’il avance pour cause de statistiques ethniques inconstitutionnelles s’il était un peu mieux renseigné, il saurait que c’est la politique sécuritaire de Sarkozy qui a surpeuplé les prisons, 20.000 détenus de plus en 10 ans de pouvoir de la droite !
                  On a critiqué Christine Taubira, mais elle n’a fait que maintenir ce chiffre, bilan des incarcérations du gouvernement précédent parce que la durée des peines se comptent souvent en années.
                   
                  C’est effectivement ce cri, d’abord, qui monte « du plus profond de l’âme française »...

                  Vous pressentez un coup d’État ?


                • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 2 décembre 11:28

                  @njama
                  "C’est effectivement ce cri, d’abord, qui monte « du plus profond de l’âme française »...Vous pressentez un coup d’État ?« , demandez-vous.
                  Tout est toujours possible en ce domaine. On peut imaginer -ce que je ne souhaite pas -, une situation qui se dégrade brusquement et présente des risques politiques tels qu’une reprise en main brutale puisse se produire (attentat, embrasement de banlieue, bref, tout ce qui peut ressortir de l’imprévisible). Il peut aussi se produire une déstabilisation telle que face à une situation qui déplairait à des institutions européennes qui verraient leur modèle politique et économique courir le risque d’être remis en cause (Italie, Autriche, France, qui sait ?), on assisterait à des opérations de déstabilisation sous »false flag".


                • eric 2 décembre 13:35

                  @njama

                  Je ne me permettrai pas de vous dire abstenez vous d’écrire si c’est pour proférer de telles contre vérité trop aisément vérifiables...Mais quand même vous ne faites pas honneur à vos courants de pensée qui ont toujours eu des prétentions à la connaissance, la culture et la raison raisonnante.

                  Les statistiques ethniques ne sont pas inconstitutionnelles. elles ne sont même pas vraiment illégales. Tout au plus considérées comme illégitimes par certains. Lisez Taubira pour les détails.

                  Il n’y a pas eu 20 000 détenus de plus puisqu’on est passé de 60 000 en 2006 à 68 000 en 2013.

                  Il se trouve aussi que cette hausse correspond à peu prêt à la hausse du nombre de place sur la période ( +7000), donc pas de hausse massive du surpeuplement.

                  Enfin, il est absurde de prétendre, comme toutes les gauches ( Vals et l’apartheid) que les français issus de l’immigration seraient en but à toutes les discrimination, exclusion, pauvreté etc, et dans la foulée, de nier que cela puisse avoir des répercussion en terme d’inclusion sociale et donc notamment de criminalité...

                  Vérifiez...A qui cela sert ces glapissement hors réel ? C’est cela qui explique l’implosion des gauches. Quand on glapit au lieu de penser, on a du mal à convaincre les non militants....


                • njama njama 2 décembre 14:52

                  @eric

                  j’avais précisé en 10 ans de pouvoir de la droite et il y avait bien plus détails et de chiffres pour l’attester si vous aviez suivi mon lien
                  donc de 48594 détenus en 2002 on passe à 67 373 détenus* au 1er juillet 2012, c’est presque 20.000 de plus en 10 ans, 18779 exactement.
                  * (50 235 (75 %) sont condamnées - 17 138 (25 %) sont des prévenus, c’est-à-dire en attente de procès)

                  pour une capacité d’accueil des prisons françaises de 57 680 places, soit déjà une surpopulation carcérale de 9693 détenus
                  La capacité carcérale a été portée à 58.683, soit 1000 places de plus

                  68 859 personnes étaient incarcérées au 1er avril 2014
                  68 253 personnes écrouées détenues au 1°septembre 2016 dont 48 879 (71.5 %) sont condamnées et 19 384 (28.5 %) sont des prévenus, c’est-à-dire en attente de procès

                  Augmentation de la population carcérale du 1° juillet 2012 au 1° sept. 2016 : 880 


                • njama njama 2 décembre 14:58

                  @eric

                  il n’y a aucune statistique officielle sur base ethnique, la loi l’interdit depuis 1872, et c’est une bonne chose. Un principe réaffirmé dans la Loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 (article 8) :

                  « Il est interdit de collecter ou de traiter des données à caractère personnel qui font apparaître, directement ou indirectement, les origines raciales ou ethniques, les opinions politiques, philosophiques ou religieuses... »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès