Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Actualités > Santé > Enfumés par le saumon

Enfumés par le saumon

Le scandale des lasagnes au cheval n’est probablement que la partie visible de l’iceberg de la mal bouffe.

Les amateurs de saumon fumé vont peut-être y regarder à 2 fois avant de se régaler de ces fines tranches fumées, surtout lorsque celles-ci viennent de certains élevages de saumons.

Bien sûr, les promoteurs de l’élevage argumenteront : si on avait continué à ne consommer que des saumons sauvages, on serait arrivé très rapidement à la disparition de ce magnifique poisson pour cause de surpêche, ajoutant que ces saumons d’élevage ne présentent pas de problèmes sanitaires, sont générateurs d’emplois, représentant un « modèle de durabilité de l’environnement  », assurant même que ces poissons d’élevage sont rarement infestés par des parasites, affirmation bien légère, comme on le verra. lien

Au-delà de la surpêche, le problème n’est-il pas plutôt lié à la qualité de l’eau ?

Sur cette carte, on constate la diminution drastique des saumons dans nos rivières françaises, entre 1929 et aujourd’hui, même si depuis peu, ces poissons font leur réapparition : en 2008, un saumon a été capturé dans la Seine…et depuis d’autres ont suivi.

C’est à Vichy qu’a été installé en 1996 un « observatoire des poissons migrateurs », et fin 2005, plus d’un million de poissons ont été comptabilisés, dont 25 000 se partagent entre saumons, aloses, lamproies, truites de mer et anguilles. lien

Sur ce lien, une webcam filme en continu le passage des poissons.

Ceci dit, on peut logiquement s’interroger sur la santé de ces poissons, quand on connait l’état sanitaire des eaux de nos cours d’eau, dans lesquels la féminisation des espèces bat son plein sous l’effet des agents chimiques que nous rejetons. lien

En Irlande, en 2007, le ministre irlandais de la pêche a décidé d’un quota de prise, limitant la pêche à 17 625 saumons, plus prudent que ses experts, lesquels avaient fixé la barre beaucoup plus haut : 100 000 saumons par an. lien

Le ministre a aussi autorisé la technique dite de la senne, mais à condition de ne mener les embarcations qu’à l’aviron.

En Ecosse, les saumons sauvages semblent bien se porter, puisque ils ont obtenu le « label rouge  » label obtenu dans le cadre d’une IGP (indication géographique protégée) ce qui lui donne une reconnaissance officielle garantissant la qualité supérieure. lien

Toutefois, le consommateur doit être prudent car il existe 2 labels rouges : le 1er est le plus important, car il porte sur « la matière première  », le 2ème portant uniquement sur la transformation.

Or un saumon peut être « labellisé rouge » même s’il ne répond qu’à la 2ème condition, d’où l’intérêt de faire plutôt confiance aux artisans, dans ce domaine, comme dans d’autres. lien

Les problèmes posés par la pratique de l’élevage sont multiples : au-delà de la nourriture qui sera bientôt à base de farine d’élevage pour les poissons, puisque l’Europe vient de l’autoriser, (en 2014, l’autorisation touchera les poulets, et les porcs) la pisciculture intensive amène fatalement des maladies, de la vaccination, des soins antibiotiques ce qui inquiète à raison les consommateurs. lien

A cela pourrait s’ajouter la pollution génétique, puisque le saumon transgénique pourrait bientôt être autorisé aux USA, et qu’il n’est pas improbable d’envisager que ces saumons OGM s’évadent de leur prison « dorée » pour rejoindre le milieu sauvage. lien

Les puissants lobbys américains ne désespèrent pas d’obtenir cette autorisation : (lien) ces poissons atteignent l’âge adulte en 16 mois, au lieu de 30 normalement, ce qui augmenterait les marges de profit …mais le jeu en vaut-il la chandelle ? lien

Aujourd’hui, un poisson sur deux que nous consommons provient de l’élevage, ( lien) ce qui représente 60 millions de tonnes par an, poissons nourris avec des farines et des huiles de poisson et tous les ans, ce sont 600 000 tonnes de saumons qui débarquent sur nos étals. lien

Mais voilà, depuis quelques années, les aqua-fermes se trouvent confrontées à un parasite, le pou du poisson, lequel provoque des dégâts considérables. lien

En effet, en Ecosse, tout comme en Norvège, (et ailleurs) où est pratiquée intensivement l’élevage du saumon, ceux-ci sont menacés par ce parasite, qu’il est très difficile d’éradiquer. lien

Dans les élevages norvégiens, sur les 400 000 saumons détenus dans chaque cage, la moitié de ces poissons périront, soit à cause du manque d’espace, soit à cause des poux, ou pour d’autres raisons.

Ces poux provoquent de gros trous dans la chair des saumons, les rendant plus fragiles aux attaques bactériennes.

Il a fallu donc traiter les poissons aux antibiotiques, sauf que les poux de mer devenaient de plus en plus résistants aux traitements.

Les éleveurs sont donc passés à l’usage d’un pesticide, le Diflubenzuron, incorporant ce produit cancérigène à la nourriture des poissons.

Rappelons que ce pesticide, commercialisé sous le nom de Dimilin, est utilisé en France, parfois en épandage par hélicoptères,  pour détruire les chenilles processionnaires qui viennent parasiter les pins, et il est probable que les cigales doivent aussi déguster. lien

D’ailleurs, ce pesticide est autorisé en France dans la composition de préparations bénéficiant d’une autorisation de mise sur le marché. lien

LISBETH Berg-Hansen, la ministre norvégienne de la pêche se veut rassurante, assurant que les conditions d’utilisation du pesticide seraient conformes aux règlementations communautaires et l’agence de sécurité sanitaire norvégienne dément toute toxicité pour la consommation. lien

Les autorités sanitaires ne sont pas inquiètes, et selon EMEA, (agence européenne des médicaments) ce pesticide n’aurait pas d’effet sur la santé des poissons d’autant qu’un rapport de l’OMS publié en 2008 affirme que « dépasser les doses journalières acceptables ne résultent pas forcément en des effets indésirables », ce qui est loin d’être prouvé. lien

En effet, en caméra caché, une équipe de télévision est allé enquêter auprès d’un éleveur de saumon, lequel a confirmé qu’après chaque traitement au diflubenzuron, plusieurs centaines de poissons trouvaient la mort. lien

Il faut ajouter qu’au lieu de mettre uniquement ce pesticide dans la nourriture des poissons, il est aussi dispersé dans les filets, et répandu en mer.

Plus grave, alors que certains saumons survivent à ce traitement, tous les autres poissons à proximités meurent, y compris de petits requins.

Pas fou, l’éleveur interviewé avoue ne plus manger de saumon, poisson qu’il consommait avec plaisir auparavant.

Pourtant la règlementation européenne interdit que l’on répande des pesticides dans le milieu aquatique.

Cerise sur le gâteau, l’Europe vient d’autoriser à nourrir les poissons d’élevage avec des farines animales, expliquant que les saumons sont carnivores, ne voyant pas où serait le problème de nourrir ces animaux avec ces farines.

S’il est vrai que le saumon se nourrit essentiellement d’abord d’éphémères, de phryganes, de perles, de gammares, puis plus tard, qu’il passera au petits poissons, ou au krill, une petite crevette, nourriture favorite des baleines, il n’est sur que ces farines animales soient sans danger pour ce poisson. lien

Mais les problèmes liés à l’élevage du saumon ne se limitent pas à la Norvège, au Canada ou à l’Ecosse : au Chili, ou l’élevage s’est beaucoup développé, un virus s’est répandu comme une trainée de poudre dès 2009, diminuant drastiquement les populations de poissons, et faisant bondir le cours du saumon de 50% aux USA. lien

Quant à la mise à mort de ces poissons : par asphyxie, voire dans un bain de dioxyde de carbone, la cruauté est au rendez vous. lien

Le fumage du saumon, pour sa part, relève parfois de l’enfumage en bonne et due forme.

L’authentique fumage consiste à allumer un feu de sciure de hêtre, d’en éteindre les flammes pour n’avoir finalement que de la fumée, plaçant le poisson au dessus de celle-ci, sauf que le fumage, lorsqu’il est industriel, peut être aussi à base de « fumée liquide » qui consiste à utiliser un appareil électrique générant de la fumée, au moyen d’un liquide « fumigène » ayant le parfum de la fumée. lien

A grande échelle, il est appelé « fumage électrostatique » et il est probable que cette pratique se soit aujourd’hui généralisée.

Même si des tests proposés à des gouteurs de l’Ifremer ont pu démontrer le peu de différence entre le procédé traditionnel, et le procédé électrostatique, il n’est pas sur que le consommateur y trouve son compte. lien

Décidément la mal bouffe continue, et la crise actuelle « Findus  », qui est en train de se répandre dans toute l’Europe, ne changera peut-être pas grand-chose, sinon d’encourager le consommateur à ne plus avoir confiance dans la nourriture dite industrielle en général, et dans les plats préparés en particulier. lien

On se souvient que la marque de surgelés incriminée nous avait affirmé dans une pub diffusée en 1992 : « je crois que vous allez être étonnés »…Ils ont tenu parole. lien

Comme dit mon vieil ami africain : « le Monde est sombre quand on garde les yeux fermés ».

L’image illustrant l’article vient de « petitparisentreamis.com »

Merci aux internautes de leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

Du round up aux OGM

Globalement mauvais

Je vais vomir un peu et je reviens

Les abeilles ont le bourdon

La planète des singes

Dans le secret des labos noirs

Arrêtez la Terre , je veux descendre !

A l’oreille des feuilles

La faim du monde

Les vilains secrets du terroir

Les microbes auront le dernier mot

Monsanto, un cadeau empoisonné

Alimentaire, mon cher Watson

Les larmes du paysan

Menace sur le BIO

Le jardin extraordinaire

Des piquants qui protègent

Ces plantes qui tuent les virus

OGM, l’Amérique s’inquiète

L’amarante, plante espiègle

Les mâles se font la malle

Où sont les hommes ?

A voir plusieurs films :

Celui de Jean Paul Jaud, « tous cobayes  » et le film « le monde selon Monsanto » ici

A voir aussi ce court doc : « oui les OGM sont un poison » ici

On peut signer la pétition anti OGM sur ce lien

On peut aussi signer la pétition qui soutien Kokopelli ici



Sur le même thème

Guérir ou mourir en mangeant
La santé en bouteille
Lettre à toi ami végétarien
Pesticides: La mort aux trousses!... Une guerre de 14 qui ne dit pas son nom!
Pesticides : un danger sous-évalué ?


Les réactions les plus appréciées

  • Par Gollum (---.---.---.42) 21 février 2013 09:24
    Gollum

    Quant au saumon il suffit d’avoir bonne mémoire (et être assez vieux..) et de se rappeler la différence entre un pavé de saumon cuit il y a 20/30 ans et celui d’aujourd’hui. 


    Le saumon d’aujourd’hui rejette à la cuisson une espèce de matière blanchâtre dont on se demande bien ce que cela peut être mais on se doute bien que c’est le rejet de toutes les merdes qu’il a pu avaler toute sa vie...

    Les poissons de pêche n’ont jamais ce genre de rejet (la viande de porc elle par contre ça arrive..)

    Inutile de dire que je n’en achète plus depuis longtemps. 

    De toute façon avec la crise qui vient les « accidents » sanitaires vont devenir légion et je conseille à ceux qui n’ont pas de capacités financières à se reconvertir dans le végétalisme..

    Les animaux vous en seront d’ailleurs reconnaissants.
  • Par ZenZoe (---.---.---.167) 21 février 2013 12:06
    ZenZoe

    « le Monde est sombre quand on garde les yeux fermés »

    Bonjour Olivier,
    En ce qui me concerne, j’ai ouvert les yeux après la crise de la vache folle et je ne les ai plus jamais refermés. J’ai peu à peu délaissé les produits « carnés » comme on dit et même les produits laitiers, pour préserver ma santé. D’ailleurs, en plus, ça tombe bien, l’abattage halal me révulse, l’élevage des porcs dans leurs camps de concentration aussi, les poulets en batterie pareil et oui, aussi les saumons qui vivent dans des batteries aquatiques infestées de parasites et contaminées par des produits « phytosanitaires » (un joli mot pour « poison mortel »). Parait aussi que l’élevage bovin cause des ravages sur l’environnement. J’ai juste gardé les oeufs (bio ou label rouge), un petit poulet fermier de temps à autre quand même, et je vis toujours, et fort bien même.

    Je voudrais aussi faire un commentaire sur le danger que représente le futur accord commercial entre l’Europe et les Etats-Unis. On en parle vraiment peu, et c’est très inquiétant. Vous mentionnez le saumon transgénique. Si c’est américain, on y aura droit, plus de choix. Vous imaginez, un saumon transgénique, nourri aux antibios et rincé à l’eau de javel !!!

    Les consommateurs ne se rendent même pas compte du tort qu’ils se font à eux-mêmes en achetant n’importe quoi et en ne lisant pas les étiquettes que des associations se battent pour obtenir. C’est à se cogner la tête contre les murs. Aujourd’hui c’est les lasagnes, hier le steak haché, et je suis certaine qu’il y a encore plein de merveilles à découvrir dans les rayons des magasins et les camions frigorifiques qui encombrent les autoroutes.
    Pourtant, c’est des consommateurs uniquement que peut venir le changement. Les politiques sont vendus aux multinationales et ne feront rien. Par contre, si les consommateurs commencent à vraiment tiquer et boycotter certains produiits, la donne peut changer. Hélas, je suis pessimiste...

    Pardon pour la longueur du poste Olivier, j’ai perdu plusieurs proches de cancers divers, et le sujet de la malnutrition me touche beaucoup.

    Ah oui, et aussi merci pour les articles bien documentés que vous écrivez. Vous faites oeuvre de salubrité pubique, parfaitement !

  • Par jcl44 (---.---.---.165) 21 février 2013 13:00
    jcl44

    Je viens de regarder la video (à diffuser largement - je vais m’y employer si tu le permets) . Un bon résumé en 6mn de la société de merde que nous (l’on) nous (a)vons créé. La chute est pathétique - le gavage des « oies » n’a qu’à bien se tenir.

    L’article sur le saumon est très complet. Grand merci. Les lobbies américains ont bien travaillé à la chambre d’enregistrement européenne - les commissions et contre-parties doivent être grasses.

  • Par eau-du-robinet (---.---.---.197) 21 février 2013 16:02
    eau-du-robinet

    Premier constat  : la surpopulation de la planète terre, planète devenu trop petite pour accueillir autant d’humain (9 milliards en 2050), engendre une multitude de problèmes notamment celui de la pénurie alimentaire (surpêche ...etc) . Puis il y la mauvaise gestion des aliments. 50% des aliments produites sont jette.

    Deuxième constat  : Le profit prévôt avant l’écologie et le respect (qualité) alimentaire. La crise de la vache folle été un scandale alimentaire et sanitaire du premier ordre !
    Pour augmenter le profits, des procédés non naturelles sont expérimenté et employé à grande échelle. Un exemple : une vache est un animal par nature herbivore hors il sont désormais nourrie avec des déchets animalier (viandes et os ...). Le retour du bâton été douloureux sur le coup, mais quelle leçon à ton tiré de cette crise d’envergure mondiale ?
    Aucune, les industrielles persistent voire renforcent leur dispositifs de malbouffe.
    Des nombreuses semences naturelles, les quelles ne sont « volontairement » pas catalogue dans le catalogue dit des « semences officiellement autorisé à la vente » ne sont pas autorisé à la vente. Un bien naturel appartenant à l’humanité entière à été confisque par des multinationales notamment américaines. C’est un véritable hold-up des multinationales voire un crime contre l’humanité !

    Troisième constat  : Le Etats-Unis poussent la libéralisation des marchés à l’extrême et par ce fait des scandales alimentaires vont se multiplier comme le tempête suite au réchauffement climatique !

    Quatrième constat : Comme la malbouffe rend beaucoup de gens malades voire obèse, etc., les frais des soins, des médicaments, des hospitalisations, etc. risquent d’exploser ! En réalité nous supportons déjà ses chargées financières due aux effets secondaire de la malbouffe !
    La malbouffe ouvre une nouvelle porte très lucrative pour l’industrie chimique d’un côte qui fabrique les pesticides, les insecticides, les fongicides, etc. et le l’autre coté pour l’industrie pharmaceutique qui profite avec la vente des médicaments pour « soigner » la population mondiale avec les médicaments, souvent chimiques.
    On dirait que c’est voulu, qu’ils font exprès, car ce qui compte c’est faire du fric sur notre dos entant que consommateurs et patients ! Le marché mondial (chiffre d’affaire) prime avant la santé et la protection de l’environnement. C’est une logique mortelle, mais qui rapporte gros aux multinationales.

    L’UE et les États-Unis sont à deux dois (2015) de conclure le grand marché transatlantique ainsi nous n’avons PLUS AUCUN RECOURS à nous protéger contre la malbouffe qui à déjà largement envahie le marché Européen. Environ 75% des animaux en France sont nourrie à base des produits OGM !

    Il y urgence de comprendre que c’est l’Europe, notamment les traitées de Maastricht et de Lisbonne, qui ont permis, d’accélérer la déréglementation ou « libéralisation » des marchés.

    L’Europe nous à vendu aux multinationales. L’Europe n’est plus contrôle par les peuples mais bel et bien par les multinationales, notamment américaines !

    Il y à urgence de sortir de l’Europe ... il est « minuit - 5 » !

Réactions à cet article

  • Par Gollum (---.---.---.42) 21 février 2013 09:16
    Gollum

    Rappelons que ce pesticide, commercialisé sous le nom de Dimilin, est utilisé en France, parfois en épandage par hélicoptères pour détruire les chenilles processionnaires qui viennent parasiter les pins, et il est probable que les cigales doivent aussi déguster.


    Oui il est assez amusant de voir comme le gouvernement emmerde régulièrement les particuliers qui se doivent de lutter contre ces chenilles dans leurs jardins sous prétexte qu’elles causeraient des allergies, ce qui n’est pas faux, mais doit être assez exceptionnel quand même, alors que dans le même temps on est saturé de produits chimiques de toutes sortes avec une bienveillance qui frise le délire... On marche sur la tête quelque part.

  • Par Gollum (---.---.---.42) 21 février 2013 09:24
    Gollum

    Quant au saumon il suffit d’avoir bonne mémoire (et être assez vieux..) et de se rappeler la différence entre un pavé de saumon cuit il y a 20/30 ans et celui d’aujourd’hui. 


    Le saumon d’aujourd’hui rejette à la cuisson une espèce de matière blanchâtre dont on se demande bien ce que cela peut être mais on se doute bien que c’est le rejet de toutes les merdes qu’il a pu avaler toute sa vie...

    Les poissons de pêche n’ont jamais ce genre de rejet (la viande de porc elle par contre ça arrive..)

    Inutile de dire que je n’en achète plus depuis longtemps. 

    De toute façon avec la crise qui vient les « accidents » sanitaires vont devenir légion et je conseille à ceux qui n’ont pas de capacités financières à se reconvertir dans le végétalisme..

    Les animaux vous en seront d’ailleurs reconnaissants.
    • Par olivier cabanel (---.---.---.183) 21 février 2013 10:15
      olivier cabanel

      Gollum

      végétalisme, bien sur, encore faut-il ne se nourrir que de légumes sains...
      et là, c’est pas gagné.
       smiley
      je pense qu’il y a une autre solution, boycotter la nourriture industrielle.
      j’ai reçu ce matin une vidéo effarante, et je dois avouer que je n’ai pu la visionner jusqu’à la fin.
      elle est pourtant courte...dites moi si vous avez tenu jusqu’au bout.
    • Par Gollum (---.---.---.42) 21 février 2013 10:35
      Gollum

      Je n’ai évoqué cela que pour les petits budgets qui sont ceux qui vont le plus dérouiller sur le plan santé.. 


      Personnellement je ne prends que des trucs labellisés (Label Rouge, etc..)

      On trouve d’excellents producteurs artisanaux sur Internet mais c’est plus cher. Personnellement je préfère payer plus cher. C’est meilleur pour moi et on encourage les honnêtes producteurs qui font du bon boulot. Le droit de vote cela s’exerce tous les jours avec notre porte-monnaie.
      Il est même plus important que le droit de vote politique.


      Faut absolument boycotter ces productions industrielles que cette excellente vidéo (la fin est excellente) dénonce. Notons ici que les gens entassés dans le métro ou dans certaines usines sont traités exactement de la même manière.

      On vit vraiment dans un monde de fous. 
    • Par olivier cabanel (---.---.---.183) 21 février 2013 10:44
      olivier cabanel

      Gollum

      c’est vrai que c’est généralement plus cher, mais je préfère payer un peu plus...d’autant que ceux qui mangent « moins cher », risquent de gros problème de santé, et qu’en fin de compte, ce sont eux qui auront l’addition la plus salée.
       smiley
    • Par Alinea (---.---.---.247) 21 février 2013 12:55
      alinea

      L’homme est formidable ! Vous ne trouvez pas ?
      J’ ai juste regardé la fin si bonne !,

    • Par jcl44 (---.---.---.165) 21 février 2013 13:00
      jcl44

      Je viens de regarder la video (à diffuser largement - je vais m’y employer si tu le permets) . Un bon résumé en 6mn de la société de merde que nous (l’on) nous (a)vons créé. La chute est pathétique - le gavage des « oies » n’a qu’à bien se tenir.

      L’article sur le saumon est très complet. Grand merci. Les lobbies américains ont bien travaillé à la chambre d’enregistrement européenne - les commissions et contre-parties doivent être grasses.

    • Par sisyphe (---.---.---.205) 21 février 2013 13:20
      sisyphe

      Ne nous laissons plus empoisonner par les géants de l’agro-alimentaire industriel
      1) Signez la pétition pour l’interdiction des farines animales
      2) Boycott des saumons d’élevage ; arrêtons de manger ces produits saturés de saloperies.

      Ne mangez que du poisson frais, ou des sardines en boite ; c’est délicieux, et ça n’est pas contaminé.
      Les principaux élevages de poisson concernent les saumons et les crevettes : boycott.

    • Par olivier cabanel (---.---.---.183) 21 février 2013 13:23
      olivier cabanel

      jc

      bien sur, je le permet, voire je l’encourage.
      cette vidéo est magistrale.
      si je l’avais eu avant la publication de l’article, je l’aurais bien sur incluse.
      merci d’avance.
    • Par olivier cabanel (---.---.---.183) 21 février 2013 13:25
      olivier cabanel

      sisyphe

      je partage et remercie.
       smiley
    • Par julius 1ER (---.---.---.249) 21 février 2013 13:43

      Cabanel, tu n’es qu’un empêcheur de tourner en rond !


      aujourdhui au menu j’hésitai entre une lasagne et un pavé de saumon à l’oseille fraîche fleur d’écume de finance corrompue, 
      alors entre le phénylbutazone et le diflubenzuron je dois dire que le choix est difficile car sur le menu on peut pas dire que çà sonne très « enjoleur » ni racoleur, donc moi aussi je vais devenir 
      végétarien !!!
    • Par olivier cabanel (---.---.---.183) 21 février 2013 13:50
      olivier cabanel

      julius

      désolé...
      j’aimerais mieux annoncer de temps à autre de bonnes nouvelles.
      mais elles se font rares.
       smiley
      bon appétit quand même.
    • Par gaijin (---.---.---.218) 21 février 2013 16:28
      gaijin

      bien la vidéo
      ça rappelle koyaniskatsi et ça donne envie de trouver une porte pour vite descendre de cette folie
      oui il faut boycotter la bouffe de merde : c’est le seul semblant de pouvoir qui nous reste

    • Par appoline (---.---.---.48) 21 février 2013 18:46
      appoline

      On en revient toujours au même problème : nous sommes trop nombreux et maintenant nous voulons la quantité, la qualité. Il fallait s’attendre à ce que le bât blesse à un moment ou un autre ; rajoutons à cela des industriels peu scrupuleux....... Ce n’est que le commencement, de plus il y a ce qu’on sait et ce que l’on ne sait pas.


      J’ai un ami qui bossait dans les Landes chez un grossiste en foie gras et autres conserves, quand il y avait de la moisissure sur la barbaque, qu’à cela ne tienne on malaxait le tout et ça partait dans les conserves. C’est chez quasiment tout le monde pareil, pas de perte = plus de sous, ce con de consommateur n’y voit rien.
    • Par Tseng (---.---.---.231) 21 février 2013 21:37

      Je préfère tuer un poireau ou une courgette et même jusqu’à me pourrir la santé avec des légumes bourrés de pesticide si je n’ai pas le choix que d’être responsable de la mort d’un animal en achetant des produits dérivés et ce, même en ayant un petit salaire.

      >olivier cabanel
      « dites moi si vous avez tenu jusqu’au bout.. »
      J’ai tenu mais avec de la peine. Mais d’autres pratiques sont encore plus alarmantes...
      Comment est ce possible ? certains demanderont.

      Réponse :

      En regardant ces vidéos mettant en avant tout ce que l’humain a de plus beau dans son geste, ses actes, lui même robotisé à cause de la pression constante de l’économie, de la croissance, du toujours plus et pour faire bénéficier toujours les mêmes (attention vidéos particulièrement choquantes) :

      http://www.youtube.com/watch?v=ce4D... ; (sous titre français activable, 1h30, reportage abordant des thèmes comme la vivisection, l’industrie animale, la tauromachie etc... images choquantes tout le long du reportage)

      http://www.youtube.com/watch?v=9ivP... ; (Fr, 1h10, discours d’un végétalien expliquant ses choix à ne plus manger de produits animaux, images choquantes à partir de 16 minutes et à partir de 1h)

      http://www.youtube.com/watch?v=nBTu... ; (Fr, 2 minutes, Phoques, images choquantes)

      Et on pourrait trouver encore et encore ce genre de vidéos, censuré par youtube du fait d’actes encore plus barbares...preuve de l’ampleur du désastre...

      Quand on pense que la terre supporte encore ces afflictions, ces maux, que l’homme exécute à la lettre tel un fanatique inconscient, et quand bien même lorsque l’animal lui montre d’un simple regard le supplice enduré, à laquelle un enfant ne pourrait être indifférent ... pourquoi ne pas vouloir changer au vu de cette réalité ? On ne peut pas la nier, c’est impossible. C’est pourquoi, transmettre aux gens cette souffrance, pour tenter d’éveiller les consciences, tout comme vous -olivier, Agoravox et bien d’autre- faites pour informer, éduquer, choquer aussi, mais ainsi améliorer petit à petit le comportement de la populace qui sont à l’heure actuelle indifférents, effacés, apathiques envers ces situations alarmantes, dont les médias ne s’en inquiète pas le moins du monde et n’en parlent même pas. Les mentalités changent petit à petit.

      Quand on sait que les quelques tribus restantes sur terre respectent la vie sous toutes ses formes du fait d’une expérience et d’une sagesse accumulé pendant 200 000 ans, mais nous, SUPERHUMAN, d’un revers de main, avons supprimés ces valeurs, avons prônés notre suprématie sur la vie, ayant même réussi à nous faire aimer cette fonction de bourreau.
      Que penseront nos enfants de leurs ainés quand il regarderont derrière eux ? Égoïsme, cruauté, simplicité d’esprit, avilissement... rien de positif... à part peut être auront-ils une petite pensée pour ceux qui se seront levé pour dénoncer ce système infernal, peut être...

      On peut reprocher à ce genre de message de faire du tord aux petits bouchers locaux, de n’avoir rien compris, de vouloir choquer pour choquer, d’émouvoir, que cela ne vas pas changer grand chose, d’être dans l’inaction, d’en faire culpabiliser... ce n’est pourtant pas ma volonté. 
      Je ne peux rester insensible, inanimé, froid face à ce bilan, c’est pourquoi je ne suis plus un viandard et autres depuis quelques années.

      Il faut retrouver cette vision qu’à l’enfant sous sa forme la plus pure, avec des émotions, une vision et une sensibilité que nous avons du mal à nous réapproprier, regardez les choses autrement, regardez autrement.

    • Par K-Trunc (---.---.---.109) 22 février 2013 04:13
      K-Trunc

      Dans la vidéo on passe à une autre échelle, production chinoise (ce qui n’enlève rien à l’horreur).

      Le gavage de nos oies et canards, parqués dans des je ne sais quoi, mais de taille ridicule, avec le tuyaux enfoncé jusqu’à l’estomac pour les gaver, c’est le prix de notre cher noël.

      Mais je ne doute pas qu’à la Thanksgiving les familles américaines se font un plaisir d’étriper 130 millions de dindes en une seule journée.

      Allez pour ne pas faire de jaloux, et ne pas oublier les musulmans, combien de moutons meurent le jour de l’Aïd El-Kebir ?

      (grosso modo, 1,6 milliard de pratiquants, compter 300 millions de familles -> 300 millions de moutons tués en un seul jour) ... mais ils se rattrapent sur le reste de l’année cependant, ce qui n’est pas le cas en occident.

      En analysant le nombre de bestiaux tués chaque année, on se demande si bouddha ne s’est pas trompé dans ses calculs de karmas.

      Quant au poisson ... sachant que les norvégien n’ont absolument pas à rendre de comptes sur le taux de pesticide de leurs saumons à destinition de l’UE, on est dans la mouise.

      PS : je confirme, le pavé de saumon s’est détérioré depuis quelques années, personnellement je n’en mange plus depuis 2007, il me dégoutait trop).

       

    • Par olivier cabanel (---.---.---.183) 22 février 2013 08:05
      olivier cabanel

      Ktrunck

      au sujet du gavage des oies, pour éclairer le lecteur, il suffit simplement de dire que pour obtenir ses énormes foies, on ne fait rien d’autre que de coller une cirrhose du foie à ses pauvres oies et canards...
    • Par olivier cabanel (---.---.---.183) 22 février 2013 08:07
      olivier cabanel

      Tseng

      merci pour ces autres vidéos.
      c’est un voyage au bout de l’enfer.
       smiley
    • Par Croa (---.---.---.93) 22 février 2013 22:52
      Croa

      « encore faut-il ne se nourrir que de légumes sains... »

      Et de bon pain !

      Car nous n’y pensons pas mais le pire c’est le pain !

      Nous pouvons nettoyer les légumes, reste ce qu’il y a dedans mais si on varie au moins peut-on espérer limiter les doses de chaque poisons... En ce qui concerne le pain (non bio) nous sommes baisé de toute manière car le blé est traité deux fois, la seconde étant la pire et c’est dans les silos de stockage qu’elle a lieu. Lorsque ce blé est transformé en farine plus rien n’est possible et il faudra tout avaler ou se priver de pain !  smiley

    • Par olivier cabanel (---.---.---.183) 23 février 2013 06:16
      olivier cabanel

      Croa

      ça fait des années que je n’achète plus de pain.
      c’est tellement facile à faire soi même et contrairement à une idée reçue, en temps additionné, ça ne prend pas plus de temps que d’aller le chercher à la boulangerie.
      farine bio complete, levain, sel marin et eau...un plaisir au rendez vous, et de plus, on économise de l’argent.
       smiley
    • Par mortelune (---.---.---.194) 24 février 2013 08:34
      mortelune
      @ Olivier,
      J’ai tenue... Le début de la vidéo est à la hauteur de ce que je pense de l’homme : un danger pour la planète. Cruel à souhait ! 
      J’aime bien la fin puisqu’au final il y a un gros qui se fait ouvrir le ventre ,o)
      J’y songe, sur la page agora où j’écris ces lignes il y a une pub pour ABRELAX3. Un comprimé pour 3 actions « Vos kilos en trop sont stockés au niveau du ventre, cuisses et fesses ».

    • Par olivier cabanel (---.---.---.183) 24 février 2013 08:49
      olivier cabanel

      Mortelune

      j’adore ces télescopages entre pub et réalité.
       smiley
  • Par Dwaabala (---.---.---.35) 21 février 2013 09:28
    Dwaabala

    A table ! et bon appétit.
    Seigneur, bénis ce repas, ceux qui l’ont préparé, et procure du pain à ceux qui n’en ont pas.

  • Par ARMINIUS (---.---.---.210) 21 février 2013 10:13
    ARMINIUS

    Merci pour cet article anti-malbouffe, pour ma part il y a longtemps que je ne consomme plus que du saumon Labellisé, qu’il soit frais ou fumé. La truite des Pyrénées peut aussi être une alternative quoique là aussi il y a des ratées...en particulier sur une grande marque spécialisée dans le foie gras...il faut aussi faire attention au salage : à la main et au sel sec...
    Attention aussi aux huîtres OGM (organisme génétiquement manipulé) ou huitres issues de naissains triploïdes, ces huitres qui ne sont jamais laiteuses et qu’on peut donc manger toute l’année...quelle connerie ! Hyper mortalité et recours obligatoire à l’achat de naissains manipulés,
    puisqu’elles sont stériles ! C’est de l’OGM appliqué à la mer, comme pour cette saloperie de saumon américain...il y a du rififi chez les ostréïculteurs, interrogez le votre !

    • Par olivier cabanel (---.---.---.183) 21 février 2013 10:20
      olivier cabanel

      Arminius

      je suis pécheur...et je vais tenter un de ces quatre de fumer moi même une de mes truites ...
      un ami m’a expliqué comment on peut fumer soi même avec un simple morceau de tuyau de poêle, une grille, et un peu de sciure...simple et efficace.
      il devrait le faire breveter.
       smiley
      merci pour l’info sur les huitres, je découvre !
      si vous avez plus de détails, je prends.
    • Par Gollum (---.---.---.42) 21 février 2013 10:28
      Gollum

      Pour les huitres le summum ce sont les Gillardeau. Bon c’est de la pub, c’est plus cher aussi, mais tout se paye.. 

    • Par alberto (---.---.---.165) 21 février 2013 13:50
      alberto

      Olivier, pauvre pêcheur !

      Faute avouée est à demi pardonnée... smiley

      Voir ça.

    • Par Je Me Souviens (---.---.---.231) 21 février 2013 14:43
      Je Me Souviens

      @l’auteur

      Ayant la chance d’avoir accès par le fond de mon jardin à un lac où la perche abonde,plus deux rivières à truite à moins d’un km de la maison,je me suis attaqué au fumage de mon poisson il y a longtemps déjà.Fabriquer le fumoir est en fait la partie facile si on est un peu bricoleur,obtenir un bon résultat à été plus compliqué et a nécessité bien des tâtonnements.
      Pour le fumoir j’ai utilisé un vieux réfrigérateur connecté à un petit barbecue rond par un tuyau de 6 pouces.Simple,pas esthétique,mais efficace.Googlez « homemade fish smoker »,ça devrait vous donner des idées.

      Sinon,on peut aussi fumer son poisson maison à l’aide d’un wok.On place une feuille d’aluminium dans le fond,on y met une poignée de riz,une poignée de thé,de la badiane et de la citronnelle puis on fait chauffer jusqu’à obtention d’une belle fumée.On retire du feu,place son filet sur la grille du wok,on remet le couvercle et on attend 20 min.
      Et Voila !

      Quant à votre vidéo,j’ai lâché après 15 secondes et je n’y retournerai pas,garanti !

    • Par olivier cabanel (---.---.---.183) 21 février 2013 15:31
      olivier cabanel

      jemesouviens

      merci pour ces procédés de fumage.
      par contre, je vous encourage à la plus grande prudence sur l’utilisation du papier aluminium...
      chauffé à température importante, pas sur qu’il soit innocent ;
      mais j’en dirais plus sous peu...
    • Par olivier cabanel (---.---.---.183) 21 février 2013 15:47
      olivier cabanel

      merci...

      je ne peche que pour ma consommation, et si par bonheur je prends un brochet, je range l’attirail, et rentre au foyer...
      merci pour le lien concernant les huitres.
      un vrai sujet à traiter.
    • Par foufouille (---.---.---.77) 21 février 2013 16:06
      foufouille

      pour fumer, le moins cher, est un fumoir barbecook
      70 a 130€
      il fait aussi barbecue sur la partie basse

    • Par olivier cabanel (---.---.---.183) 21 février 2013 16:09
      olivier cabanel

      foufouille

      merci de l’info
      voila le lien pour les lecteurs
    • Par Je Me Souviens (---.---.---.231) 21 février 2013 16:29
      Je Me Souviens

      @foufouille

      Ce genre de fumoir où le combustible est directement en dessous dégage trop de chaleur.On obtient de bien meilleurs résultats avec un système en deux parties.

    • Par foufouille (---.---.---.77) 21 février 2013 17:57
      foufouille

      @ je me souviens

      avec des copeaux et du bois, j’ai 60° dans la partie haute voire moins
      il y aussi un bol fourni avec pour ralentir et rfoidir les fumees

    • Par Je Me Souviens (---.---.---.231) 21 février 2013 23:07
      Je Me Souviens

      Il y a deux façons de fumer,à froid(- de 40 degrés) et à chaud(+ de 40 degrés)
      Le fumage à froid est un processus plus long,mais le goût est plus raffiné,et le poisson se conserve plus longtemps.

    • Par olivier cabanel (---.---.---.183) 22 février 2013 08:08
      olivier cabanel

      jemesouviens

      je partage ça.
      le fumage à très basse température donne un résultat bien plus intéressant.
    • Par foufouille (---.---.---.199) 22 février 2013 11:45
      foufouille

      pour le fumage a froid, on verra plus tard
      il faut du temps pour apprendre

  • Par olivier cabanel (---.---.---.183) 21 février 2013 10:42
    olivier cabanel

    quelques articles en vrac sur ce lien

    édifiant !
  • Par Sacotin (---.---.---.193) 21 février 2013 11:38
    Sacotin

    Le saumon, je n’en mange plus et je sabre le poisson d’élevage (mais arnaque possible je pense, ou la non indication de provenance). 

    J’essaie de ne manger que du poisson péché, mais là,encore certaines espèces sont touchées par la pollution des mers - le thon, mercuré par exemple - et c’est un peu l’inconnu pour les autres espèces (est-il procédé à des analyses systématiques des saloperies que pourraient contenir les poissons péchês en mer ?).

    En ce qui concerne les huitres Gillardeau, il me semble que même elles ne sont pas affinées sur leur lieu d’élevage ? Me trompé-je ? Si elles sont affinées autre part, c’est peut-être pour améliorer leur qualité gustative. Non ?



  • Par ZenZoe (---.---.---.167) 21 février 2013 12:06
    ZenZoe

    « le Monde est sombre quand on garde les yeux fermés »

    Bonjour Olivier,
    En ce qui me concerne, j’ai ouvert les yeux après la crise de la vache folle et je ne les ai plus jamais refermés. J’ai peu à peu délaissé les produits « carnés » comme on dit et même les produits laitiers, pour préserver ma santé. D’ailleurs, en plus, ça tombe bien, l’abattage halal me révulse, l’élevage des porcs dans leurs camps de concentration aussi, les poulets en batterie pareil et oui, aussi les saumons qui vivent dans des batteries aquatiques infestées de parasites et contaminées par des produits « phytosanitaires » (un joli mot pour « poison mortel »). Parait aussi que l’élevage bovin cause des ravages sur l’environnement. J’ai juste gardé les oeufs (bio ou label rouge), un petit poulet fermier de temps à autre quand même, et je vis toujours, et fort bien même.

    Je voudrais aussi faire un commentaire sur le danger que représente le futur accord commercial entre l’Europe et les Etats-Unis. On en parle vraiment peu, et c’est très inquiétant. Vous mentionnez le saumon transgénique. Si c’est américain, on y aura droit, plus de choix. Vous imaginez, un saumon transgénique, nourri aux antibios et rincé à l’eau de javel !!!

    Les consommateurs ne se rendent même pas compte du tort qu’ils se font à eux-mêmes en achetant n’importe quoi et en ne lisant pas les étiquettes que des associations se battent pour obtenir. C’est à se cogner la tête contre les murs. Aujourd’hui c’est les lasagnes, hier le steak haché, et je suis certaine qu’il y a encore plein de merveilles à découvrir dans les rayons des magasins et les camions frigorifiques qui encombrent les autoroutes.
    Pourtant, c’est des consommateurs uniquement que peut venir le changement. Les politiques sont vendus aux multinationales et ne feront rien. Par contre, si les consommateurs commencent à vraiment tiquer et boycotter certains produiits, la donne peut changer. Hélas, je suis pessimiste...

    Pardon pour la longueur du poste Olivier, j’ai perdu plusieurs proches de cancers divers, et le sujet de la malnutrition me touche beaucoup.

    Ah oui, et aussi merci pour les articles bien documentés que vous écrivez. Vous faites oeuvre de salubrité pubique, parfaitement !

  • Par Sacotin (---.---.---.193) 21 février 2013 12:08
    Sacotin

    Pas une analyse pour chaque poisson, OLivier mais des analyses ponctuelles sur des échantillons.
    Quant au thon, c’est certain, mais surtout pour une espèce, il me semble. A voir.
    Il fixe particulièrement le mercure par rapport aux autres poissons, d’après mes souvenirs, mais peut-être que les autres poissons gras, maquereaux, sardines, le chargent un peu aussi.
    Le mercure est une véritable saloperie, on l’a supprimé des thermomètres mais on en bouffe !

  • Par soi même (---.---.---.146) 21 février 2013 12:11
    soi même

    Merci Olivier, il y a de quoi coupé l’appétit, tant qu’il y aura pas de réflexion sérieux sur la chaîne alimentaire des espèces animales.
     il est a prévoir que nous cressons notre propre tombe.
    C’est bien le résultat d’une vision purement économiste qui est à la racine de tous ses maux.
    On voit bien dans c’est exemple évoqué comment un point de vue de rentabilité excessive nous à fais perdre le sens que dans la nature tous chose à sa raison d’être.
    Et que nous avons perdue ne sera pas facilement retrouvé, la générosité de l’exubérance vitalité de la nature à s’auto-générer par la prolifération des espèces végétal et animal.

    Il y a un exemple de ce qui se passe en Chine devrait alerté nos responsables, les chinois sont réduit maintenant à pollinisé les arbres fruitier à manuellement du fait que les abeilles ont totalement disparue de leurs environnements, suite à des épandages massifs d’insecticides qui résultait qui avaient éradiquer tous les oiseaux de leurs campagnes qui à générer une prolifération massive d’inceste nuisible.

    C’est la même chose qui est en trait de se passé avec les élevages de pisciculture, ils se retrouvent .dans une impasse avec l’alimentation des poissons carnivores.
    Jusqu’à présent leurs granulés venaient pour l’existentielle des espèces pêches non commercialisable et des banc d’anchois pêches aux larges des cotes du Chili.
    Et comme c’est la rentabilité excessive de l’économie qui priment actuellement, il est fort à parier que dans un avenir proche que cette source va se tarir, et c’est sans doute le pourquoi qu’il y a une exploration d’autre solution hasardeuse pour nourri toutes la chaîne industrielle de la pisciculture d’élevage intensif qui est en trains de remplacer le poisson sauvage sur nos étals des poissonnier.

    Il est évident que s’y arrivons à ses extrémités et ses absurdités, c’est que nous avons pas pris en compte l’importance du rôle ce que nous définitions comme indésirables, espèces nuisible, leurs véritablement rôles régulateurs dans la nature. Et nous avons crues qu’avec des moyens modernes éradiqués ce qui empêchaient d’avoir des productions quantitatives.

    Nous arrivions aux ternes de cette logique, et nous retrouvons confronter à des choix qui vont êtres de plus en plus évidents, il faudra changer notre manière de se nourrir, et individuellement nous rentrons en résistance, en évitent d’acheté des produits alimentaires douteux, et l’autre action est d’éviter si cela est possible les restaurants de collectivités qui écoulent en masses toutes ses produits .

    Le choix n’est pas facile, surtout qui est lier aux moyens des personnes qui ne peuvent pas tous acheter des articles qui ont les certifications Bios.

    A défaut de cela, il faudrait sans doutes privilégier des produits simples qui ont encore une tradition artisanal de fabrication, c’est un vaste débat qui ne pourra se régler si nous avons la volonté de prendre conscience que nos choix alimentaires deviens un acte thérapeutique dans le fait que nous préservons notre santé et que l’on redeviens maître de l’offre et de la demande.

    .
    .

     
     

  • Par Sacotin (---.---.---.193) 21 février 2013 12:13
    Sacotin

    Adhérez à une association de consommateurs. Plus on sera...
    Il n’y a pas assez d’adhérents en France. Il faut peser LOURD. C’est vital.

  • Par hunter (---.---.---.66) 21 février 2013 12:56
    hunter

    Hello Olivier,

    Bon papier, comme d’hab !

    La vidéo est effectivement insoutenable, mais j’ai réussi tenir jusqu’au bout.
    Par contre, une chose est sure, je ne mangerai pas à midi.

    Faut d’ugence que vous envoyiez la vidéo à Joeletaxi, grand maître des enclumes, car je suis sur qu’en la voyant, il va peut-être nous faire un p’tit orgasme !

     smiley

    Take care

    H/

  • Par Loatse (---.---.---.42) 21 février 2013 13:00
    Loatse

    Bonjour Olivier,

    Bon.. exit le saumon ! Fumé ça ne me dérange pas trop (ce n’est pas Nouvel an tous les jours :) mais frais, ca me barbe d’une force... et pétard, l’écosse c’est loin (en pluche, vaut mieux ne pas être dans mes pattes lorsque je pêche au risque de se recevoir un poisson sur la figure :)

    Contrairement aux idées reçues que le saumon est un poasson de luxe, il est souvent nettement moins cher que le boeuf et meilleur pour la santé (plein d’omega 3)

    et là encore je m’aperçois que je me suis fait avoir... avec mes pavés d’élevage.. smiley

    « Il existe deux grandes catégories de saumon correspondant à la localisation océane, à savoir le saumon du Pacifique et le saumon de l’Atlantique. Mais avec les fermes en mer, du saumon de l’Atlantique est maintenant élevé dans l’océan... Pacifique ! Plusieurs facteurs peuvent intervenir dans la teneur en acides gras oméga-3 : l’origine géographique, l’espèce, la nourriture, l’âge, le niveau de maturité, l’étape de migration, la partie du saumon analysée, etc.
     
    Il paraît donc bien aventureux de donner des chiffres sûrs, cependant, le saumon atlantique (1,6 g pour une portion de 85 g) et le saumon quinnat détiennent la médaille d’or suivis de près par le saumon rouge (sockeye). Vient ensuite le saumon coho (0,9 g pour une portion de 85 g). Le saumon rose et le saumon kéta sont considérés de qualité moindre dans ce domaine. Les deux médaillés d’or ne se trouvent habituellement pas en conserve. »

    http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Nouvelles/Fiche.aspx?doc=2002030801

    Ah en ce qui concerne, votre système de fumage de truites, Olivier, les amis chez qui je passais mes vacances en Normandie les fumaient en utilisant un vieux bidon en guise de brasero sur lequel ils posaient un sorte de grillage..

    • Par olivier cabanel (---.---.---.183) 21 février 2013 13:21
      olivier cabanel

      loatse

      pour l’info sur les saumons, j’en profite pour remercier l’entreprise qui m’a renseigné...
      je les avais interrogé sur leur production, et j’ai eu une réponse tout à fait claire, qui en plus m’apprenait qu’il y a avait label rouge, et label rouge...
      je pense que peu de consommateurs le savent.
      pour le fumage, mon ami a mis au point une jolie invention : un court tuyau de poêle (1m) posé sur un socle, avec en dessous un réservoir dans lequel il met sa sciure de hêtre.
      en haut de son tuyau, il a une grille, afin de suspendre ce qu’il veut fumer : filet de poisson, poulet, voire légumes...ça marche très bien.
      en tout cas pour avoir gouté sa production, je n’ai pas été déçu.
      en conclusion, pour en revenir aux saumons, je crois qu’il faille privilégier le bio....ou le sauvage avec label...ou de les pêcher soi même. smiley
      c’est quand même terrible d’en arriver là !
    • Par julius 1ER (---.---.---.249) 21 février 2013 14:09

      en fait pour le fumage et l’enfumage, une seule adresse« élysée. gouv »

      pas de problème, ils sont très fort dans ce domaine et ont réponse à tout !!!!!
    • Par Le printemps arrive (---.---.---.6) 21 février 2013 15:20
      Le printemps arrive

      En Franche comté, il y a le tuyé pour le fumage, c’est un peu plus gros qu’un tuyau de poêle !

    • Par France (---.---.---.211) 21 février 2013 22:49

      Même si tu fumes toi-même un bon poisson sauvage, ça ne te met pas à l’abri des saloperies.

      comme le montre ce lien : : http://promo152.free.fr/Cle_cube_15...

      Le fumage dépose sur le poisson des furanes qui sont connus pour être cancérigènes. Et ce n’est certainement pas le seul composé cancérigène du à la fumée. Actuellement, on se pose la question de la pollution de l’air due à la combustion du bois dans les cheminées. Elle est d’autant plus grande que la combustion est incomplète, faite sur des bois humides, et à basse température : Exactement ce à quoi correspond le fumage alimentaire. On recherche donc le maximum de fumée, c’est à dire le maximum de pollution !
    • Par hunter (---.---.---.66) 21 février 2013 13:32
      hunter

      Parce que vous croyez que Barroso il s’en soucie de vos pétitions ?

      Il vous pisse à la raie oui !

      Si vous voulez que ces satanistes disparaissent, c’est louable, mais il va falloir songer à d’autres méthodes.

      H/

    • Par olivier cabanel (---.---.---.183) 21 février 2013 13:48
      olivier cabanel

      hunter

      c’est vrai que parfois on se demande quelle pression peut exercer une pétition ?
      à moins qu’elle soit portée de taille, au niveau européen...
      il faut quand même pas mal de signatures (article 227 du traité européen) pour obliger l’europe d’en prendre acte.
       smiley
    • Par hunter (---.---.---.66) 21 février 2013 13:57
      hunter

      Oui Olivier, la synarchie, par les textes, s’est bien protégée :elle fait ce qu’elle veut, et les dominés n’ont qu’à fermer leur gueule !

      D’ailleurs, ça fait combien d’années qu’on parle d’un équivalent ici de la « class action » en droit étasunien ?

      C’est l’arlésienne ce truc !

      Mais bon, ça ne se fera jamais, notre synarchie veut trop continuer à tout contrôler.

      Cordialement

      H/

  • Par sampiero (---.---.---.244) 21 février 2013 13:27
    sampiero

    Pour ne pas manger de farines animales le mieux est de ne pas manger. Pour avoir l’appétit coupé branchons nous sur RMC le matin.

    Ça commence avec bourdin(la voix de son maître qui s’auto-congratule°. Ce matin il prenait les appels d’un tas de chefs d’entreprise qui disaient que les français sont des fainéants et que l’abruti américain a eu raison d’insulter les salariés français.

    Après ce sont les gueules grandes goinfrées aux niches fiscales qui nous bassinent avec leurs conneries sans compter le brunet, pendant une heure à vomir sa haine du social.

    Avec ça, on perd l’appétit et donc pas miam miam farines.
    • Par olivier cabanel (---.---.---.183) 21 février 2013 13:30
      olivier cabanel

      sampiero

      ce bourdin semble mériter le gourdin.
      comme tu l’écris, ces grandes gueules ne méritent même pas qu’on s’y intéresse.
      ceci dit, on peut toujours signer la pétition...mais je pense que le boycott de la nourriture industrielle foutrait un joli bordel.
      il n’y a que ça qu’ils comprennent.
       smiley
    • Par Sacotin (---.---.---.193) 21 février 2013 14:15
      Sacotin

      Mais pourquoi écoutez vous RMC, alors ? Quant à Brunet, le procureur à charge, et quelle charge !!! son outrance est indigne d’un journaliste (ou un ancien ?), on le sait.

  • Par alberto (---.---.---.165) 21 février 2013 13:42
    alberto

    Olivier,

    Pour info, la censure a frappé : le lien que tu proposes « Oui les OGM sont un poison » n’est plus accessible...

    Ceci dit la mal bouffe nous envahi de tout côté, difficile de garantir l’innocuité des nourritures terrestres et marines offertes (au meilleur prix !) aux consommateurs :

    L ’Industrie alimentaire « cartellisée » économiquement par le truchement de groupes financiers apatrides contrôlant les filières  : producteurs + phytosanitaires + emballage/transport/stockage + grande distribution, s’étend sur de vastes territoires avec la collaboration des instances désignées pour instaurer des « règles » réputées protéger la santé des consommateurs !

    Ceci dit, j’ai chez moi à l’attention de mes invités qui seraient « anti-bio » une burette en plus de celles de l’huile du vinaigre, le sel et le poivre, cette burette supplémentaire est marquée :« pesticides »...

    Tu ne peux t’imaginer comme la conversion au « Bio » est rapide chez moi ?

    Bien à toi.

  • Par hunter (---.---.---.66) 21 février 2013 13:44
    hunter

    Exact ! Les toucher au portefeuille, c’est la seule chose qui leur importe, vu que toutes ces multinationales ne vivent que pour une chose : le profit, l’actionnaire, les 15% de rentabilité annuelle.

    Et si l’aspect fric ne suffit bien, il existe bien d’autres idées, mais bon, je vais me faire moinsser.

    H/

  • Par Loup Rebel (---.---.---.248) 21 février 2013 14:04
    Loup Rebel

    Comme toujours, un billet plein de vérité.

    ***Le scandale des lasagnes au cheval n’est probablement que la partie visible de l’iceberg de la mal bouffe***

    Si je m’appelais Dupont ou Dupond, je dirais même plus : c’est l’arbre qui cache la forêt.

    La forêt, vous en parlez un peu dans votre billet. Des centaines n’y suffiraient pas pour tout dire.

  • Par jerome (---.---.---.59) 21 février 2013 14:20

    @l’auteur : bon article, merci !
    Ce qui est stupéfiant est la passivité du consommateur : il semble que pratiquement tout le
    monde ( en France ) est maintenant connecté, au moins pour jouer ou regarder des conneries ...
    Mais ça s’ arrête là : alors que si chacun envoyait un mail à ses fournisseurs habituels, en gros
    une centaine de firmes, disant « stop aux cochonneries ou j’ achète plus », ce serait une
    révolution ...
    A part les intervenants ici ou sur d ’ autres forum, la masse s’ en fout on dirait ?

    Attention à la Chine : ce pays honteusement esclavagiste, totalement dictatorial et cruel,
    pourrait bien un jour décider que le « tout chimie » ça suffit, avec obligation de passer au tout
    bio : alors là, attention Monsanto , CEE et autres empoisonneurs  ! On sera tous obligés
    d’ y passer ! Comme quoi d’ une horreur peut se dégager un bien !

  • Par hunter (---.---.---.66) 21 février 2013 14:34
    hunter

    Comme vous dites Jerome, « la masse s’en fout » !

    Oui c’est ça ! Sont trop occupés à faire du commérage sur fesse de bouc !

    Pauvre France !

    H /

  • Par pallas (---.---.---.187) 21 février 2013 15:24

    Le slogan de Mai 68 « Interdit d’interdire ».

    Donc la nourriture qui ne soit que « Poison », c’est tout de même cela.

    On ne s’interdit rien, ça n’inquiète uniquement quand sa touche directement.

    La pire société qui soit, mais les fauteurs sont devenus les victimes, qu’ils prient donc !.

    La conclusion : l’argent n’apporte rien, ne sauve pas, ne guérie pas.

    Les Papy Boomers devraient être fière de leurs choix et des individus qu’ils ont choisirent aux manettes.

    Un scandale de plus de trente ans.

    Le Naufrage de la Vieillesse, vous y voila Papy Boomers, Séniors, ou bien Génération Mai 68.

    La fameuse génération Ultime, de la médiocrité !!!!!!!!.

    Applaudissez !!!!!!!!!!!!, il faut etre fier de son ouvrage.

    • Par olivier cabanel (---.---.---.183) 21 février 2013 15:50
      olivier cabanel

      pallas

      et si vous alliez troller ailleurs ?
       smiley
    • Par Loup Rebel (---.---.---.248) 21 février 2013 16:06
      Loup Rebel

      @ Pallas

      Manifestement, Pallas, vous avez un problème avec les séniors ; que vous écrivez quand même Séniors. Merci pour le respect, ça mérite bien d’être souligné.

      Les conséquences d’une révolution (même culturelle) ne sont pas prévisibles. Et elles ne dépendent pas de celles et ceux qui l’ont fait.

      Après celles de 1789, parmi ceux-là mêmes qui l’avaient fomentée, quelques-uns se sont retrouvés sous la lame. Pourtant, personne ne prétend aujourd’hui que cette révolution a été le fiasco total du projet qu’elle portait.

      Auriez-vous eu le cran de vous opposer face aux rangs serrés des CRS armés de matraques pour mater les jeunes rebelles du mouvement, aujourd’hui les séniors ?

      À vous de faire votre révolution, mais si c’est juste pour dénigrer les précédents révolutionnaires vous n’apporterez pas de grands changements.

      Je vous laisse à vos méditations politiques, avec tout mon respect.

  • Par agathe zeblouze (---.---.---.207) 21 février 2013 15:50

    sans compter les saumons de l’est canadien, qui ont profités, étant en haut de la chaine alimentaire, de ce que les japonais ont involontairement relâchés via fukushima grâce aux courants marins , autant dire que ces poissons doivent éclairer les frigos naturellement .... 

  • Par eau-du-robinet (---.---.---.197) 21 février 2013 16:02
    eau-du-robinet

    Premier constat  : la surpopulation de la planète terre, planète devenu trop petite pour accueillir autant d’humain (9 milliards en 2050), engendre une multitude de problèmes notamment celui de la pénurie alimentaire (surpêche ...etc) . Puis il y la mauvaise gestion des aliments. 50% des aliments produites sont jette.

    Deuxième constat  : Le profit prévôt avant l’écologie et le respect (qualité) alimentaire. La crise de la vache folle été un scandale alimentaire et sanitaire du premier ordre !
    Pour augmenter le profits, des procédés non naturelles sont expérimenté et employé à grande échelle. Un exemple : une vache est un animal par nature herbivore hors il sont désormais nourrie avec des déchets animalier (viandes et os ...). Le retour du bâton été douloureux sur le coup, mais quelle leçon à ton tiré de cette crise d’envergure mondiale ?
    Aucune, les industrielles persistent voire renforcent leur dispositifs de malbouffe.
    Des nombreuses semences naturelles, les quelles ne sont « volontairement » pas catalogue dans le catalogue dit des « semences officiellement autorisé à la vente » ne sont pas autorisé à la vente. Un bien naturel appartenant à l’humanité entière à été confisque par des multinationales notamment américaines. C’est un véritable hold-up des multinationales voire un crime contre l’humanité !

    Troisième constat  : Le Etats-Unis poussent la libéralisation des marchés à l’extrême et par ce fait des scandales alimentaires vont se multiplier comme le tempête suite au réchauffement climatique !

    Quatrième constat : Comme la malbouffe rend beaucoup de gens malades voire obèse, etc., les frais des soins, des médicaments, des hospitalisations, etc. risquent d’exploser ! En réalité nous supportons déjà ses chargées financières due aux effets secondaire de la malbouffe !
    La malbouffe ouvre une nouvelle porte très lucrative pour l’industrie chimique d’un côte qui fabrique les pesticides, les insecticides, les fongicides, etc. et le l’autre coté pour l’industrie pharmaceutique qui profite avec la vente des médicaments pour « soigner » la population mondiale avec les médicaments, souvent chimiques.
    On dirait que c’est voulu, qu’ils font exprès, car ce qui compte c’est faire du fric sur notre dos entant que consommateurs et patients ! Le marché mondial (chiffre d’affaire) prime avant la santé et la protection de l’environnement. C’est une logique mortelle, mais qui rapporte gros aux multinationales.

    L’UE et les États-Unis sont à deux dois (2015) de conclure le grand marché transatlantique ainsi nous n’avons PLUS AUCUN RECOURS à nous protéger contre la malbouffe qui à déjà largement envahie le marché Européen. Environ 75% des animaux en France sont nourrie à base des produits OGM !

    Il y urgence de comprendre que c’est l’Europe, notamment les traitées de Maastricht et de Lisbonne, qui ont permis, d’accélérer la déréglementation ou « libéralisation » des marchés.

    L’Europe nous à vendu aux multinationales. L’Europe n’est plus contrôle par les peuples mais bel et bien par les multinationales, notamment américaines !

    Il y à urgence de sortir de l’Europe ... il est « minuit - 5 » !

  • Par agathe zeblouze (---.---.---.207) 21 février 2013 16:10

    merci olivier, je vous suis regulierement ! merci pour vos posts !


  • Par pallas (---.---.---.187) 21 février 2013 16:14

    olivier cabanel,

    Je ne suis pas un troll, la création de cette dénomination est simplement pour viré quiconque dérange.

    Par exemple, je sais ce qui se passe, je n’en fais pas un article pour autant, je répond aux articles, laissant libre choix aux autorités.

    En d’autre terme, Vous devriez faire un article sur « La libre expression sur internet »", qui disparait.

    Proclamant la fin de celui ci.

    Les problèmes actuels, auquel vous êtes d’accord, dates depuis 30 années.

    Je pense pas recevoir de leçon de votre part, je paie votre Retraite, et je subis les conséquences en plus de ça.

    Une conséquence, la nourriture qui n’est que Poison, Vous même ne pouvez pas en défaussé.

    Je paie et subit, je pense avoir Mot à dire, vous ne pensez pas ?.

    • Par olivier cabanel (---.---.---.183) 21 février 2013 16:20
      olivier cabanel

      pallas

      ça fait plusieurs fois que je surpris par vos réflexions, a savoir les « vieux » de 68 sont responsables de tous vos malheurs...
      d’abord, vous pratiquez un jeunisme de mauvais aloi,
      et ensuite, je trouve votre explication par trop radicale, et pas argumentée.
      par exemple, je considère que sarko n’a pas laissé un souvenir impérissable, et que la république en a souffert...et je ne le crois pas soixantehuitard
      dont acte.
      en tout cas, votre attitude, c’est peut être pas du trollisme, mais ça y ressemble.
      le ciel vous tienne en joie
       smiley
    • Par Le421 (---.---.---.253) 3 mars 2013 19:16
      Le421

      Je rajouterais même, pour certaines personnes clairvoyantes et impartiales* que les problèmes d’aujourd’hui viennent tous de 1981 et de l’élection de François Mitterrand. Quand le problême des 35H, autre cause de tous les maux, ne fait plus recette, on passe à 1981. Et quand ça ne suffit pas, on revient à Mai 68, voir le CNR d’après la deuxième guerre mondiale.
      Je conseille à tous ces bornés de critiquer 1789 et la révolution française et même la poule au pot d’Henri IV...
      Bonjours les réacs !!
      Avec la catastrophe Sarkozy, il n’y a pas d’autre mot, ils se tapent la nostalgie...
      *Bien évidemment, je n’en pense rien...

  • Par olivier cabanel (---.---.---.183) 21 février 2013 16:15
    olivier cabanel

    @ tous

    pour les bricoleurs
    un fumoir à construire soi même ici
     smiley
    et une méthode beaucoup plus simple ici
  • Par sirocco (---.---.---.73) 21 février 2013 16:47
    sirocco

    Bon article.

    Quelqu’un pourrait-il nous faire une petite liste de poissons (un peu connus quand même, et si possible de prix abordable) dont on est sûr qu’ils ne proviennent pas d’élevages et qu’ils n’ont donc pas été nourris aux farines et aux antibiotiques ? (bon, ils contiennent sans doute des métaux lourds mais on ne peut pas échapper à tout...)

    • Par olivier cabanel (---.---.---.183) 21 février 2013 17:02
      olivier cabanel

      sirocco

      hélas, du cabillaud, au bar, en passant par le turbot, la daurade, l’esturgeon, le tilapia, la panga, la sole, l’anguille, le flétan, la truite, il n’y a guère de poissons qui ne passent pas de la case élevage à la case « nos assiêtes »....
      voir ce lien
       smiley
      si des lecteurs ont des infos sur les oubliés ?
  • Par hunter (---.---.---.68) 21 février 2013 17:17
    hunter

    sirocco,

    que ce soient métaux lourds d’un côté ou bien farines et antibio de l’autre, il ne faut pas chercher le moindre mal, car de chaque côté, ça déglingue votre santé.

    Comme le disait quelqu’un ici plus haut et fort justement, nous sommes arrivés à un tel niveau d’empoisonnement de notre environnement, qu’il est impossible d’échapper à toutes les substances toxiques qu’il recèle, substances déversées par les apprenti-sorciers du monde « libre et développé » !

    Même vos tomates poussées dans votre potager, plantées par vos soins et entretenues sans le concours des satanistes de Monsanto, auront baigné dans un air (certes à plus ou moins haut niveau), regorgeant de substances dangereuses.

    Quid de la flotte que vous aurez utilisé pour les arroser ?

    Même l’eau de pluie est chargée comme un vieux rocker en fin de carrière !

    Le point de non retour est atteint depuis longtemps. Pour revenir à un environnement sain, pour les eaux, la Terre et l’air, il faudrait immédiatement arrêter l’utilisation de centaines de milliers de molécules dégueulasses, et attendre que la biosphère élimine petit à petit.
    Ce sont des centaines d’années qu’il faudrait, peut-être même des milliers sans doute.

    Mais bon, tant que l’humanité tolèrera de vivre dans ce système d’ultra concurrence, où seuls le profit et l’argent (nouveaux dieux vénérés, avec la laïcité des frères troispoints) ont droit de citer, tant que l’humanité tolèrera d’être asservie par Monsanto et consorts, rien, absolument rien ne changera.

    Et l’humanité doit alors accepter de voir ses effectifs diminuer !

    Tant que pour le terrien moyen, il sera plus important d’avoir le dernier i-phone, ou le dernier écran plat, que d’avoir un environnement sain, rien ne pourra changer !

    Maintenant, éliminer Monsanto et consorts, ce sera difficile, mais c’est jouable.
    Surtout qu’avec internet, loger les responsables satanistes, c’est pas trop dur.

    Après, ben, il y a la phase de traitement (eh oui, les parasites, ça se traite) :et là, c’est nettement plus difficile à mettre en place, car ça va impliquer des sacrifices.

    La question se pose alors : les terriens accepteront-ils les risques et les sacrifices ?

    Peut-être, mais en tout cas pas maintenant ! Les gens ne sont pas prêts.

    Le problème est que lorsqu’ils le seront, pour la biosphère, ça risque d’être trop tard.

    H/

    • Par jacques lemiere (---.---.---.26) 24 février 2013 12:16

      sauf que ce discours est tenu depuis longtemps , en gros , c’est le progrès n’est qu’apparent et la dégradation de l’environnement va nous faire payer le prix fort...attendons que ça se produise...en attendant le progrès à fait faire des progrès tels à l’humanité que la pollution va avoir du boulot pour revenir au niveau de bonheur du bon veux temps...

       ...
      je vous propose quelques animations « mondiales qui vous montrent » clairement la vraie évolution du monde depuis un siècle...regardez d’’où on part , votre monde de rêve aux rivières pures qu’en tant que pêcheur je regrette aussi, et le monde actuel pollué..
      regardez les ravages de la vaccination, des énergies fossiles, regardez les coups portés au coeur de l’humanité...
      vite vite revenons à un age plus sobre..


      Oh que le système est vilain ! jetons tout ça au clou !!!

      Vous êtes des gosses pourris gâtes en fait jaloux de voir que vous n’êtes plus les plus riches..

  • Par sirocco (---.---.---.73) 21 février 2013 17:35
    sirocco

    Il conviendrait donc de se rabattre sur des espèces pas très prestigieuses (c’est pour ça qu’elles ne font pas encore l’objet d’un élevage) mais peut-être un peu moins nocives pour notre santé, comme le hareng, le merlan, le maquereau, la sardine...

  • Par Sacotin (---.---.---.193) 21 février 2013 17:43
    Sacotin

    Olivier, il y a encore du bar ne provenant pas de fermes, les bars de ligne, mais là il faut sortir son marlingue !
    Il y a quelques années, j’avais un frère qui pêchait du bar dans la Manche, à Coutainville, et pas qu’un.
    D’après les derniers échos on n’en pêche plus depuis un un moment.
    Mon grand-pére tendait des lignes aux marées, toujours à Coutainville, mais dans les 35-45, il prenait plus d’une centaine de poissons à chaque relevée de lignes.
    La sole abondait, les gens de pays la prenait au picot, dans le sable, quand la mer découvrait. Il n’y a plus rien depuis belle lurette...

    • Par olivier cabanel (---.---.---.183) 21 février 2013 18:04
      olivier cabanel

      Sacotin

      c’est vrai !
      en méditerranée, pareil...avec les tensio actifs, et tout le reste, les poissons se font de plus en plus rares.
      mais pourtant, il ne faudrait pas grand chose pour que la situation n’empire plus, voire qu’elle s’améliore.
      qu’on arrête de prendre les mers et les océans pour des poubelles...
      qu’on respecte un peu plus les fleuves, les rivières, les torrents, voire les sources.
      et que les industriels de la malbouffe cessent de nous prendre pour des poires.
       smiley

  • Par pallas (---.---.---.187) 21 février 2013 17:43

    olivier cabanel,

    Le terme Troll ne me correspond pas, car en vérité il n’y en a plus du tout sur internet, qui est devenu pire que le monde réel, empêchant toute forme d’expression (dictature).

    Il n’y a que sur Agoravox auquel je peut m’exprimer sans etre banni, un comble à vrai dire.

    Les sites, actuellement empeche toute forme de débat, ne laissant que les memes s’exprimer, donc ne menant à rien.

    Je suis l’expression de la colère, et uniquement cela.

    Je pourrai détruire les Trentenaires ou les plus Jeunes, mais ils ne sont pas la, internet n’est devenu que le repaire des Séniors.

    Cette fois l’attaque est envers ceux de ma génération et des plus jeunes, ils sont trop faibles, trop laches, sans ambitions, ils sont inexistants, la preuve, ils ne sont pas la !!!.

    Mais d’un autre coté tant mieux, ils sont Vos Enfants.

    Il ne réagiront jamais, ils ne se révolteront jamais, ils n’ont qu’une ambition, le dernier joujou technologique, et c’est tout.

    Quand j’écris « Naufrage de Votre Vieillesse »", cela inclue le naufrage de ma Génération, qui n’est que l’inexistance total, ils ne sont rien, et je la deteste en vérité.

    Vos Enfants, voila le véritable probleme, Faible, Laches, ils se feront balayé et c’est déja le cas, par les autres pays, tel La Chine, L’Inde, La Turquie, etc etc.

    C’est cela avoir sacrifié ses enfants et en recevoir le résultat.

    • Par olivier cabanel (---.---.---.183) 21 février 2013 17:55
      olivier cabanel

      pallas

      jusqu’à présent, je n’ai pas imaginé bannir qui que ce soit...
      il est m’est arrivé de replier un commentaire lorsque l’injure s’invitait.
      c’est marrant votre approche sur le thème de la génération.
      pour ma part, je pense qu’il y a des cons à tous les ages.
      et que, comme disait le grand Georges, l’age ne fait rien à l’affaire (lien)
      les personnes que je fréquente sont de toutes les classes d’age, 
      seul m’intéressent ceux que je trouve ouverts, pas dogmatiques, sans idée arrêtée.
      et manifestement vous ne rentrez pas dans cette case.
      mais vous avez le temps de changer.
       smiley
    • Par Loup Rebel (---.---.---.248) 21 février 2013 21:55
      Loup Rebel

      Pallas, je crois qu’on a compris.

      En tout cas je vous comprends.

      Vous avez la lucidité de voir le monde tel qu’il est, en cours de destruction. Vous voyez juste. Le billet que vous commentez parle précisément de cette destruction, que vous appelez « naufrage ». Et l’auteur tente de réveiller les consciences endormies qui n’auraient pas mesuré l’ampleur des dommages.

      Vous n’êtes pas « rien », Pallas, au contraire, puisque vous venez ici crier votre révolte.

      Je partage votre colère causée par cette dévastation de la planète. Ce n’est pas un phénomène franco-français, mais à l’échelle mondiale, comme vous le dites. Dans votre colère vous parlez des victimes : vous, nous tous, jeunes et vieux. Victime d’une minorité de sans foi ni loi qui détruisent la planète au nom du profit.

      Je vous encourage à mieux cibler vos ennemis.

      Tournez votre révolte contre les responsables, ladite minorité, pas contre vous-mêmes et les victimes.

      Votre génération n’est pas « rien », elle est l’espoir d’un sursaut pour vous/nous sauver de ce massacre de la nature. Fuir serait une lâcheté, vous mobiliser est le seul moyen pour empêcher le balayage dont vous parlez à très juste titre.

      Je vous invite aussi, quand votre colère sera calmée, à retrouver un peu d’amour pour vos congénères. Je vous assure qu’aimer rend beaucoup plus heureux que détester.

      Je vous comprends, et je vous aime, Pallas.

    • Par kéké02360 (---.---.---.174) 22 février 2013 10:10

      Tu as raison Pallas les << vieux >> genre Cabanel ConneBendit du haut de leur suffisance ne peuvent se dédouaner du bilan économique, politique , écologique .... désastreux qu’ils lèguent eux aussi aux générations à venir ........ smiley

      L’ouverture d’esprit ne leur ferait pas de fracture du crâne !!!!!!! smiley

      Continues à hurler ta colère et entraine un maximum de jeunes avec toi, il est temps de redonner vie à cette société qui meurt .....

      En même temps dès qu’un jeune a l’age de voter il devient responsable à son tour de l’avenir .............

    • Par Loup Rebel (---.---.---.248) 22 février 2013 14:04
      Loup Rebel

      OK pour votre conclusion, kéké, mais pour le reste, vous vous trompez de révolution.

      Relisez mon commentaire « une minorité de sans foi ni loi qui détruisent la planète au nom du profit. » Ce sont eux, les responsables, pas les révolutionnaires de 68 (dont je fais aussi partie, avec quelques cicatrices en prime).

       smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires