• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

hommelibre

hommelibre

Auteur d'un recueil : "Les contes de Crocodile River" (2013), de deux albums 12 titres : "Doa" et "Contre-Courant", d'un roman : "Le diable en été", d'un essai critique : "Féminista : ras-le-bol !". Site ici.

Tableau de bord

  • Premier article le 04/06/2010
  • Modérateur depuis le 23/02/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 403 2056 16462
1 mois 3 0 200
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 94 72 22
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • hommelibre hommelibre 20 décembre 2016 07:32

    Sur les officiers pris à Alep-est, il ne faut pas s’emballer. Cela peut aussi faire partie de la propagande de guerre. 


  • hommelibre hommelibre 20 décembre 2016 07:24

    Les journalistes de la RTS et les responsables du CICR, présents sur place pour sortir les civils du ghetto islamiste, n’ont pas vu une population massivement massacrée.

    Car il semble qu’il n’y ait pas de massacres d’enfants ni de viols de masse comme une certaine presse sensationnaliste l’avait annoncé. Au contraire Mise au Point montre : 1. que les femmes de Damas sortent librement en boîte, cheveux aux vents et bras nus – confirmant le reportage de Julien Rochedy « Syriennes » qui montre un pays quasi européen, et 2. qu’Alep se libère enfin du joug djihadiste.

    Mise au Point n’a certes pas été à l’intérieur du ghetto, mais les civils qui en sortaient semblaient plutôt soulagés. Ils vont enfin pouvoir manger et se soigner. Car leurs gardiens islamistes accaparaient nourriture et médocs pour eux-mêmes. Bah, un civil qui meurt, c’est un encombrant de moins.

    France Info a aussi fait un petit effort en mentionnant les fausses images, dont celle que j’ai publiée.


  • hommelibre hommelibre 18 décembre 2016 09:45

    @vélosolex


    J’ajoute que je ne vois personne ici se réjouir des morts. Être touché par le sort actuel de la population d’Alep-est ne fait pas oublier que cette population était prisonnière depuis 4 ans de combattants que l’occident a armés, ni les charniers découverts depuis des années dans la banlieue d’Alep. Cette population n’est pas « assaillie » soudainement et sans raison par des hordes barbares.

  • hommelibre hommelibre 18 décembre 2016 09:22

    @velosolex

    J’hésitais à vous répondre. Finalement je le fais.
    Votre commentaire est légitime dans le sens qu’il appartient à votre liberté de penser et d’exprimer. Toutefois il est très réducteur.

    Je reprends d’abord trois phrases du 1er comm plus haut :

    « Ne pas dire les choses, Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde »


    « leur esprit et leur empathie sont morts depuis longtemps »


    « de désigner les coupables, et de se transformer en anges rédempteurs. »


    Je suis d’accord avec Camus, et c’est aussi pour cette raison que je ne suis pas convaincu par ce qui se dit sur Alep. Le doute est légitime en soi, et encore plus ici. Sur l’empathie vous vous permettez de juger sans savoir, c’est une technique de discrédit de l’autre sur un fond émotionnel : sans pertinence et sans intérêt sinon que cela parle de vous, pas de moi. Désigner les coupables et se transformer en rédempteur : c’est ce que vous faites, il me semble.


    Sur le comm ci-dessus, chacun choisit son camp. Votre propre commentaire est-il neutre et expression de toute la réalité ? Non, vous avez choisi un camp. Pas la peine donc de reprocher aux autres de faire pareil. Chacun tente d’approcher l’information, en n’étant pas sur place, donc chacun tente de trouver les traces qu’il peut, à partir d’indices, de mises en questions, des lacunes de l’info « officielle », celle relayée par Ayrault par exemple, qui affirme sans rien prouver. Les affirmations d’Ayrault ne me suffisent pas. Pourquoi donnerais-je un chèque en blanc à un membre d’un régime qui n’a jamais eu d’autre intention que celle de renverser un pouvoir comme au bon vieux temps des colonies ?

    Sur la fascination des tyrans, je ne vois pas où vous avez trouvé cela. 


    « ... et raillant les gosses qu’on massacre en syrie, (un montage) »

    Il s’agit bien d’un montage, ne vous déplaise. Cela ne veut pas dire que tous les cas en seront, mais celui-ci devrait inciter à la réflexion sur ce que l’on veut faire croire au monde. D’autre part je vois que vous prenez la part la plus « payante » : les enfants massacrés. Les femmes aussi sont massacrées, les hommes aussi, mais c’est moins payant pour l’émotionnel lambda de dire : « en raillant les hommes qui se font massacrer ». 

    Toutes les guerres font des victimes civiles. Ici rien ne prouve qu’il y ait des massacres intentionnels de la part de l’armée syrienne. 465 morts civils en un mois d’offensive (selon l’OSDH), quand les civils sont pris en otage par des combattants, c’est toujours trop, mais la guerre n’est jamais belle. 

    Vous n’exaspérez pas, non, ne vous donnez pas tant d’importance même si vous vous trouvez si beau dans ce miroir faisant appel aux années 30 et à la Pravda. Facile et non pertinent. C’est justement le côté Pravda de l’information officielle, celle de Ayrault par exemple, qui donne envie de contester.

    Pour le reste : « Ou que je leur rende service, trouvant un moyen de dénoncer l’influence des « médias mainstream », ou de « la clique onusienne ».  » vous coupez d’avance tout débat. Grand démocrate, vous ! Mais vous vous donnez un peu trop d’importance. 

    Les enfants d’Alep vous ont donné votre quart d’heure d’existence, à défaut de célébrité. Ils vous en félicitent.


  • hommelibre hommelibre 18 novembre 2016 12:44

    @OMAR

    Pas grave Omar. Je m’y attendais. J’ai voulu passer un texte inhabituel sur AV, je suis même étonné qu’il ait été publié.