• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Le PEUPLE de DIEU

Le PEUPLE de DIEU

L'objet de cet Article est d'approfondir un peu ce lien entre 'Dieu' et 'Peuple' :

 

> Dans un premier temps, pour nous remémorer les élaborations que les Anciens avaient su proposer en leurs temps.

 

> Dans un second temps, pour questionner l'infiltration dominatrice du religieux dans le politique durant ces derniers siècles.

 

> Pour enfin aborder le sujet de l'exploitation opérationnelle du politique par le religieux.

 

La Carte du Monde du temps de Hérodote (V s. av. JC) pourrait ressembler à ceci : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Herodotus_world_map-en.svg

 

Le Livre des Portes (vers 1300 av. JC, reproduit des textes probablement très antérieurs. Le texte de ce Livre mentionne 4 'races' traditionnelles de l'humanité : Les Libyens - Les Nubiens (au Sud de la 1 ière cataracte du Nil) – Les Asiatiques (Syrie-Palestine) – et Les Égyptiens = le ''Bétail de Rê'' (=Peuple de Rê) – (7) p.109

Image = Vue d'artiste d'une fresque de la tombe du pharaon Séti Ier (XIII siècle avant JC). Credit : Unknown (original) Heinrich Menu von Minutoli (1772–1846) (drawing) - Cropped from File:Races2.jpg, Hornung, The Tomb of Pharaoh Seti I, 1991. - Public Domain.

 

 

Parfois, « l'humanité cesse aux frontières de la tribu(…) ; un grand nombre de populations dites primitives se désignent d'un nom qui signifie (…) les ''bons'', les ''excellents'', les ''complets'', impliquant que les autres (…) sont tout au plus composés de ''mauvais'', de ''méchants'', de ''singes de terre'' ou d' ''œufs de pou''.  »

(...)

«  Sans doute les grands systèmes philosophiques et religieux de l'humanité, qu'il s'agisse du bouddhisme, du christianisme ou de l'islam, (…) se sont-ils constamment élevés contre cette aberration. » (1) p.20-22

 

En vain, semble-t-il : en Occident, abaisser l'humanité des uns et/ou distinguer celle des autres sont les deux moyens qui semblent absolument nécessaires pour bien hiérarchiser ''eux'' et ''nous''. Voir aussi (2)

 

 

Voici le Plan de cet Article :

I - L' ÈRE des ANCIENS

II - L' INFILTRATION du RELIGIEUX dans le POLITIQUE

III - L' ÈRE de l' AMÉRIQUE

 

 

 

I – L' ÈRE des ANCIENS

 

>>> L'ÉGYPTE est le '' PAYS AIMÉ '' DE DIEU.

 

Au XIV s. avant JC, le roi Akhénaton ''lance'' sa nouvelle religion, monothéiste, avec Dieu représenté par le Disque Solaire.

 

Il composa lui-même un très long Chant que l'égyptologue François DAUMAS propose dans son ouvrage en notant que «  son lyrisme est d'une telle puissance et d'une telle intensité qu'il a pu inspirer des passages du fameux psaume CIV [de la Bible]. C'est un des joyaux de la littérature universelle. »

(…)

« Le pluriel du mot ''dieu'' fut impitoyablement effacé. Il n'y avait donc qu'un seul dieu unique, Aton. C'est le seul créateur des hommes, étrangers ou égyptiens, ils sont les fils d'un même Dieu qui songe à leur procurer tout le nécessaire. » (3) p.324-5

 

En voici un bref extrait :

 

« (…)

Tu as mis chaque homme à sa place et as pourvu à son nécessaire.

Chacun possède de quoi manger et le temps de sa vie est compté.

Les langues sont variées dans leurs expressions ;

Leurs caractères comme les couleurs sont distincts,

Puisque tu as distingué les étrangers.

 

Tu crées le Nil dans le monde inférieur

Et tu le fais venir à ta volonté pour faire vivre les Égyptiens,

Comme tu les as créés pour toi,

(...)

Disque du jour au prodigieux prestige !

Tout pays étranger, si loin soit-il, tu le fais vivre aussi :

Tu as placé un Nil dans le ciel qui descende pour eux ; (...)

Tout comme le Nil qui vient du monde inférieur pour le Pays-aimé.

(...)  » Traduction Gustave LEFEBVRE (4)

 

L’Égypte est bien le pays aimé, et Dieu a créé les Égyptiens pour lui. Cependant, Dieu a aussi créé les autres peuples, et il les traite avec la même attention dans leurs pays lointains.

 

Le règne d'Akhenaton est « une tentative pour faire pénétrer dans la trame des événements politiques un souffle de spiritualité et de vérité religieuse destiné à faire lever la pâte et à transformer l'humanité. » (3) p.327

 

Outre les intentions pures, un empire se gouverne quand même plus facilement si les pays vassaux ont la même vision du monde... et la même religion.

 

 

>>> En PERSE fut inventé l' HUMANISME GÉNÉRALISÉ.

 

Paul Du BREUIL souligne qu' « En obligeant l'homme à méditer sur la valeur universelle de la vie, [Zoroastre] modifia profondément la portée de la morale tribale. » (5) p.136

 

Voici ce que disaient de grands penseurs, au sujet du zoroastrisme originel, dès le V ième siècle avant JC : « Platon, Xénophon, Hérodote, Strabon s'étonnèrent de l’extrême moralité de la religion Perse. Eratosthène reconnaît que, contrairement à la division raciste entre Grecs et Barbares, ''la seule division possible à établir entre les hommes est celle qui a pour base le bien et le mal''. » (6) p.109

 

 

Le concept d' Humanisme généralisé a été précisé par Claude LÉVI-STRAUSS : « (...) un humanisme bien ordonné ne commence pas par soi-même mais place le monde avant la vie, la vie avant l'homme, le respect des autres êtres avant l'amour-propre. »

 

Vers le X ième siècle avant JC, Zoroastre l'exprime aussi, avec ses propres mots : «  Nous prions pour toutes les eaux... Nous prions pour toute la terre … pour le ciel … pour toutes les étoiles et pour la lune et le soleil. Nous prions pour toute la lumière infinie … pour tous les animaux, pour ceux qui vivent dans l'eau, pour ceux qui vivent sous terre, pour ceux qui volent, pour ceux qui courent, pour ceux qui paissent. » (Yasna 71.9)

 

L' Alliance créée par Dieu entre les Hommes et les Animaux incite les premiers à protéger les seconds, et avec eux leurs biotopes.

« Et voici une règle étrangement d'actualité en nos temps de pollution généralisée [règle en son temps décrite par Xénophon] : ''Jamais les Perses n'urinent dans un fleuve, jamais ils ne s'y lavent ni ne s'y baignent, jamais il n'y jettent rien qui soit réputé impur''. » (6) p.110

 

En résumé le 'Peuple de Dieu' de Zoroastre est formé de l'ensemble des êtres dotés d'une âme (y compris donc les animaux). Toutes les âmes purifiées entreront au Royaume de Dieu, dotées d'un corps spirituel parfait et immortel. L'humanité a été distinguée par rapport aux animaux car elle a la responsabilité de leur protection. Les humains sont laissés libres de faire le Bon ou le Mauvais choix. Ils sont donc pleinement responsables, et seront jugés post-mortem.

 

 

>>> Les ANCIENS ISRAELITES et leur DIEU TRIBAL

 

Jusqu'à peu de siècles avant notre ère, les Anciens Israélites vivaient sans perspective d'un ''au-delà''. La relation avec le divin se terminait à la mort.

 

Chaque peuple de la région avait son dieu tribal/national principal : El est le Dieu d'Ougarit, Kemosh est le dieu de Moab, Qaus celui d’Edom, Hadad, celui de Bagdad, Yahvé celui de Juda, et Elohim celui d' Israël.

 

Voici quelques extraits de la Bible qui me semblent illustrer l'essentiel de la relation du Peuple avec son Dieu  :

 

« J'établirai mon alliance entre moi et toi, et tes descendants après toi, selon leurs générations : ce sera une alliance perpétuelle, en vertu de laquelle je serai ton Dieu et celui de ta postérité après toi. » (*) (Genèse 17:7)

 

« Car tu es un peuple saint pour l'Éternel, ton Dieu ; et l'Éternel, ton Dieu, t'a choisi, pour que tu fusses un peuple qui lui appartînt entre tous les peuples qui sont sur la face de la terre. » (*) (Deutéronome 14:2)

 

« [Moïse] prit le livre de l'alliance, et le lut en présence du peuple ; ils dirent : Nous ferons tout ce que l'Éternel a dit, et nous obéirons. » (*) (Exode 24:6-7)

 

« Mais si ton coeur se détourne, si tu n'obéis point, (…) je vous déclare aujourd'hui que vous périrez, (…). » (*) (Deutéronome 30 : 17>18)

 

 

Ce que résume Paul Du BREUIL : « Toute la morale religieuse du Sinaï se contenait dans l'alliance du peuple élu avec son dieu ethnique. » (5) p.246

 

 

>>> Le PEUPLE de DIEU des JUDÉO-CHRÉTIENS

 

« On ne peut parler de juif ou de judaïsme avant l'époque perse,voire avant l'époque hellénistique, car c'est seulement vers le IV ième ou III ième siècle [avant JC] que se met en place un système religieux qui ressemble à ce que l'on désigne aujourd'hui sous le nom de judaïsme. » (8) p.20

 

Il semble évident pour les Judéo-Chrétiens que les Juifs ont été les premiers dans le monde à bénéficier de la proximité de Dieu et à recevoir Son Enseignement. Lequel comprend le concept monothéiste ainsi que des éléments d'éthique et de morale.

 

Dieu est le Dieu Créateur de tous les peuples. Il apparaît qu'ils ne le savent pas encore tous. D'où le devoir moral de conserver l'Enseignement reçu et, éventuellement, de le partager avec les personnes qui le souhaitent.

 

C'est en ce sens que doit se comprendre le terme de Peuple Élu, lequel doit suivre l'Enseignement reçu, le conserver, et éventuellement le partager. C'est une charge, un devoir, un sacrifice à accomplir. Avec humilité et amour.

 

Les Catholiques ont posté un Article relativement clair et bref sur le thème du ''Peuple de Dieu'' : (9).

 

Très tôt, le Judaïsme fut une religion qui se diffusa librement en Méditerranée. Des vestiges du II ième siècle avant JC ont été trouvés au Maroc.

La loi d'amour du Christ fut très vite dévoyée. L'historien latin Ammien Marcellin a écrit dès le IV siècle : «  Il n'y a pas de bêtes si cruelles aux hommes que la plupart des chrétiens le sont les uns pour les autres.  » (5) p.14

 

En résumé, quiconque peut donc faire partie du Peuple de Dieu, s'il adhère aux Valeurs de la communauté considérée, et après avoir, éventuellement, satisfait à certains rites (baptême, circoncision, etc)

Note : la circoncision était aussi une pratique égyptienne courante et très ancienne. (dès 2700 ans avant JC). «  La plupart des personnages nus dans les mastabas de l'Ancien Empire sont circoncis.  » (3) D'après Hérodote, les prêtres Égyptiens devaient être circoncis.

 

Cependant, certains groupes ou certains individus, humblement, se considèrent être de simples instruments de Dieu pour la mise en œuvre de Son dessein. Ce qui ouvre de nouvelles perspectives... et de nouveaux horizons...

 

 

II – L' INFILTRATION du RELIGIEUX dans le POLITIQUE

 

« Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtement de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs.  » (Matthieu 7 : 16)

 

Pour Claude LÉVI-STRAUSS, « (…) la notion d'humanité, englobant sans distinction de race et de civilisation, toutes les formes de l'espèce humaine, est d'apparition fort tardive et d'expansion limitée. (…) il n'est nullement certain -l'histoire récente le prouve- qu'elle soit établie à l'abri des équivoques ou des régressions. » (1) p.20

 

En effet. Se pose donc la question de savoir comment conserver les conviction de ''supériorité 'tribale'' évoquées en introduction, tout en promouvant l'amour du 'prochain' et en faisant mine de reconnaître l'unité de l'humanité dans sa diversité ?

On le fait simplement à travers une logique de ''faux évolutionnisme'', qui est «  une tentative pour supprimer la diversité des cultures tout en feignant de la reconnaître pleinement. Car, si on traite les différents états où se trouvent les sociétés humaines (…) comme des stades ou des étapes d'un développement unique qui, partant du même point, doit les faire converger vers le même but, on voit bien que la diversité n'est plus qu'apparente. » (1) p.23 Certains pensent être ''en avance'' par rapport à ceux qui sont ''en retard''. Et on se gardera bien d'utiliser les termes ''supérieur'' ou ''inférieur''.

 

En pratique, il suffira donc d'affirmer qu' ''ils'' sont en retard et que notre mission civilisatrice est de leur faire profiter de notre savoir. Bien entendu, c'est pour leur bien. Pour les aider à progresser, à ''sauter les étapes'', notre bonté peut nous amener à les ''bousculer'' un peu (ou à expliquer qu'ils ne sont pas encore prêts à exercer l' auto-détermination que le Droit International leur accorde pourtant). En Occident, c'est une musique que l'on joue depuis bien longtemps aux peuples 'en retard', ou à ceux adeptes d'une religion qui les empêcheraient de raisonner correctement.

 

 

>>> Les FILS INVISIBLES entre CROYANCES et POLITIQUE

 

Ces fils sautent aux yeux dans le livre de Henry Kissinger « L'Ordre du monde ». (14)

Quand on entend condamner tout monothéisme qui ne fait pas de distinction entre la Loi de Dieu et la Loi de l’État, il est nécessaire d'essayer de faire croire que nous autres, en Occident, n'avons pas ce travers.

 

C'est ce que tente de montrer Henry KISSINGER dans son ouvrage. Il y insiste sur le fait qu' « au fil du temps, le christianisme est devenu une notion philosophique, renonçant à s'affirmer comme un principe opérationnel de stratégie d'ordre mondial  » et explique que « ce processus a été facilité par la distinction qu'avait établi le monde chrétien entre ''ce qui est à César'' et ''ce qui est à Dieu'', permettant une évolution (…) au sein du système international reposant sur l’État. »

 

Cette analyse permet à Kissinger de bien ''évacuer'' l'aspect religieux du discours ''officiel'' Américain, et d'affirmer sans démontrer que « La politique étrangère de l'Amérique a reflété la certitude que ses principes intérieurs possédaient une valeur universelle (…).  » Concept qu'il exprime de manière 'opérationnelle' : « les principes américains étaient valables pour l'ensemble du monde. »

 

Il s'agissait là, concluait-il, du produit de « deux éléments parfaitement distincts (…) mais qu'on est parvenu, en Amérique, à incorporer en quelque sorte l'un dans l'autre, et à combiner merveilleusement. Je veux parler de l'esprit de religion et de l'esprit de liberté.'' »

 

En deux mots, l’État Américain et la Religion Américaine seraient deux choses distinctes. Cependant, on voit bien que les valeurs de l'une se retrouvent dans les principes de l'autre ! Dès lors, à mon sens, il me semble saugrenu d'invoquer l'universalité des principes de l’État Américain.

 

Kissinger donne des exemples de la stabilité de cette vision Américaine à travers les siècles. (14) Inquiétante stabilité !

 

 

En fait, selon Alexis de TOCQUEVILLE, « A côté de chaque religion se trouve une opinion politique qui, par affinité, lui est jointe. Laissez l'esprit humain suivre sa tendance, et il réglera d'une manière uniforme la société politique et la société divine ; il cherchera, si j'ose dire, à harmoniser la terre avec le ciel. » (...)

« Ne dirait-on pas, à voir ce qui se passe dans le monde, que l'Européen est aux hommes des autres races ce que l'homme lui-même est aux animaux ? Il les fait servir à son usage, et quand il ne peut les plier, il les détruit. » (10) p.426 & 467

 

 

III - L' ÈRE de l' AMÉRIQUE

 

>>> Petit HISTORIQUE du PEUPLE immigré aux USA

 

L'homme politique puritain Américain William Stoughton disait déjà en 1610 : «  Dieu a passé toute une nation au crible afin de pouvoir envoyer son meilleur grain dans cette contrée sauvage ». (11)

 

A partir des années 1770, dans leurs innombrables écrits et sermons, les ecclésiastiques, comparèrent le peuple américain au peuple hébreu.

 

John Adams, futur second président des États-Unis disait déjà que « L'Amérique a été désignée par la Providence pour être le théâtre où l'homme doit atteindre sa véritable stature, où la science, la vertu, la liberté, le bonheur et la gloire doivent s'épanouir dans la paix ». (11)

 

Liliane CRÉTÉ analyse : « On voit déjà poindre la notion de mission, de croisade chère aux Américains. La raison d'être des États-Unis est de défendre la perfection du système américain, la plénitude des libertés et les bienfaits de la vertu au genre humain tout entier. »

 

En Préface à l'ouvrage d'Alexis de TOCQUEVILLE (10), André JARDIN explique : «  En Amérique, les moeurs avaient produit des lois, en France, les lois devraient faciliter des moeurs capables de faire coexister égalité et liberté. »

Cependant, l'on voit bien que la France, dite ''Patrie des Droits de l'Homme'' est venue, progressivement, à plier sans effort pour s'ajuster, dans la pratique, sur les positions Américaines, dans de nombreux domaines.

 

 

>>> Le SIONISME et les PEUPLES

 

Le Sionisme est une idéologie politique nationaliste qui opère dans l'ombre du Judaïsme sans cependant adhérer à ses Valeurs. Sa mise en œuvre a été théorisée par Theodor HERZL. J'en ai parlé dans plusieurs articles cités en (15). Il convient de souligner que ''Juif'', ''Sioniste'' et ''Israélien'' sont trois concepts bien distincts, que les activistes & politiques de tout poil se plaisent à confondre.

 

Certains groupes Chrétiens soutiennent très activement le Sionisme, pour des raisons religieuses bien particulières : ils croient que le Sionisme participera à la ''seconde venue de Jésus''. Ce soutien est souvent appelé ''Sionisme Chrétien''.

 

« Le câlin de l'Ours Évangélique » est le titre de l'Article du journal Israélien HAARETZ (16), dont je résume ci-dessous le passage qui est en lien avec mon Article.

 

« Depuis des années, la droite Israélienne a travaillé à créer des liens politiques plus étroits et une alliance financière avec les Chrétiens Évangéliques, lesquels soutiennent l'entreprise Sioniste et le retour des Juifs à leur terre car c'est la condition préalable à la seconde venue de Jésus à la fin des temps »(…)

« Le lobby évangélique a été une contribution décisive pour la décision de Trump de déplacer l’Ambassade des USA à Jérusalem et pour reconnaître la souveraineté d’Israël sur le plateau du Golan. Le lobby a aussi directement influencé la politique américaine sur l'Iran, la volonté de fermer l' Office de l'ONU pour les Réfugiés en lui coupant les financements, (...).

La cérémonie d'inauguration à l'ambassade de Jérusalem incluait des parties évangéliques, comme le discours du Pasteur John Hagee, fondateur de Christians United for Israel. (...)  »

 

Il va sans dire que l'environnement politique direct du Président Trump est truffé d'évangélistes. Plus des 3 /4 des évangélistes américains sont pro-Trump. Et les évangélistes 'travaillent' aussi avec succès en Australie, Brésil, Philippines, ...

 

…..................

 

Le Vice Président des États-Unis, Mike Pence, a fait un discours début 2018, à la Knesset (le Parlement d’Israël), au sujet, entre autres, de l'ouverture de l'ambassade Américaine à Jérusalem..

 

Ce qu'il est important de noter est la grande cohérence des déclarations d'aujourd'hui des USA avec les déclarations des siècles passés, et le nombre impressionnant de références religieuses des officiels US. Voici un très bref extrait du discours du Vice Président des États-Unis, que l'on trouve en entier en (17) dans le journal Israélien HAARETZ .

(...)

«  Nous sommes aux côtés d’Israël car votre cause est notre cause, vos valeurs sont nos valeurs, et votre combat est notre combat.

Nous sommes aux côtés d’Israël car nous croyons au vrai plutôt qu'au faux, au bien plutôt qu'au mal, et à la liberté plutôt qu'à la tyrannie.

Nous sommes aux côtés d’Israël car c'est ce que les Américains ont toujours fait, et ce depuis les premiers jours de mon pays. »

(...)

« Dans l'histoire des Juifs, nous avons toujours vu l'histoire de l'Amérique. C'est l'histoire d'un exode, un voyage de la persécution à la liberté, une histoire qui montre la puissance de la foi et une promesse d'espérance.

Les premiers colons de mon pays se voyaient aussi comme des pèlerins, envoyés par la Providence, pour construire une nouvelle Terre Promise. »

(...)

« Notre second Président, John Adams, déclara que les Juifs, selon ses propres termes, ''ont fait plus pour la civilisation que l'importe quelle autre nation.'' »

 

On notera que cette déclaration de John Adams, faite voici une paire de siècles est rapportée en 2018 par le VP des USA ! Elle suggère aussi, directement, une ''supériorité'' civilisationnelle de la contribution des ''Juifs''. Affirmation de ''supériorité'' qui est d'ordinaire considérée comme un jugement d'antisémite.

 

Dans son discours, après avoir longuement exposé les motivation fondamentalement religieuses du transfert de l'ambassade, Mike Pence affirme : « Notre Président a pris sa décision, selon ses propres termes ''dans l'intérêt supérieur des États-Unis'' »

 

 

>>> QUELS FRUITS pour les PEUPLES INDIGÈNES ?

 

«  Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu. C'est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.  » (Matthieu 7 : 19-20)

 

Quels Fruits ? Droits & Justice, Égalité, Dignité, Équité, ...

 

 

Alexis de Tocqueville confie (à propos du traitement des Indiens d'Amérique) : «  Les États-Unis veulent bien accorder la paix à la nation des Cherokees mais (…) ils seront assujettis à s'éloigner quand les États qui les avoisinent demanderont qu'ils le fassent (…). Jamais nos pères n'eussent consenti à un traité dont le résultat eut été de les priver de leurs droits les plus sacrés et de leur ravir leur pays.  » (...)

« Plus j'y songe et plus je pense que la seule différence entre l'homme civilisé et celui qui ne l'est pas, par rapport à la justice, est celle-ci : l'un conteste à la justice des droits que l'autre se contente de violer.  » (…)

« La conduite des Américains des États-Unis envers les indigènes respire (…) le plus pur amour des formes et de la légalité (…) sans violer un seul des grands principes de la morale aux yeux du monde. » (10) p.498

 

On comprend mieux ce dernier point à la lecture du Rapport du Comité des Affaires Indiennes du 24 février 1830, que rapporte Tocqueville. Ce rapport explique que le Principe Fondamental (selon lequel les Indiens, en vertu de leur ancienne possession, n'ont acquis aucun droit de propriété ni de souveraineté.), n'a jamais été abandonné, ni expressément, ni tacitement. (12)

 

C'est le même esprit qui guidait Winston Churchill en 1937, niant les droits des Palestiniens sur leurs terres : « Je ne pense pas que le chien dans la crèche ait un droit à la crèche, même s’il y est depuis longtemps. Je n’admets pas ce droit. Je n’admets pas, par exemple, qu’un grand tort ait été causé aux Indiens d’Amérique ou aux populations noires de l’Australie. Je n’admets pas qu’un tort ait été causé à ces peuples parce qu’une race plus forte, une race de plus haut grade, une race plus consciente des réalités pour ainsi dire, est venue et a pris sa place » (13) (18)

 

Les réfugiés Palestiniens sont aujourd'hui 6 millions de personnes (un nombre maudit !). Voici 70 ans, leurs parents ont été chassés de leurs terres (qui furent ensuite confisquées). La plupart n'étaient pas encore nés à l'époque du ''nettoyage''. Ces réfugiés se trouvent concentrés à Gaza, en Jordanie, au Liban et en Syrie.

La situation est contraire à la morale et au droit international. Mais que dire et que faire pour ne pas déplaire à l'Amérique ? Tout en prétendant être 'clean' moralement et en droit ? On dira que les Palestiniens doivent négocier d'égal à égal avec le 'team' USA-Israel, et on s'en lave les mains.

 

Alexis de TOCQUEVILLE disait avec justesse qu' « Il y a une grande différence entre faire ce que l'on n'approuve pas, ou feindre d'approuver ce que l'on fait : l'un est un homme faible, mais l'autre n'appartient qu'aux habitudes d'un valet.  »

 

 

Regardant l'avenir et les changements longtemps attendus qu'il apportera, je termine avec d'intéressantes déclarations de Tocqueville (10) p.357 & 501 :

 

« L'idée des droits n'est autre chose que l'idée de la vertu introduite dans le monde politique. (…) Il n'est pas de grands hommes sans vertu ; sans respect des droits il n'y a pas de grand peuple. »

 

Mais «  Les modernes, après avoir aboli l'esclavage, ont donc encore à détruire trois préjugés bien plus insaisissables et plus tenaces que lui : le préjugé du maître, le préjugé de race, et enfin le préjugé du blanc. »

 

 

JPCiron

 

 

 :: :: :: :: :: :: : NOTES :: :: :: :: :: :: :

.. (*) - Traduction de la Bible par Louis SEGOND - 1910

 

.. (1) – Ouvrage «  Race et Histoire  » par Claude Lévi-Strauss – Médiations/ Gonthier - 1961

 

.. (2) – Article « EUX et NOUS » par JPCiron - https://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/eux-et-nous-217616

 

.. (3) - Ouvrage «  La Civilisation de Égypte Pharaonique  » par François DAUMAS – Arthaud – 1965

 

.. (4) - Traductions de Gustave LEFEBVRE – Égyptologue et Helléniste (1879 – 1857) – Conservateur du Musée du Caire 1919 – 1928 – Directeur d’Études à La Sorbonne.

 

.. (5) – Ouvrage « Zarathoustra et la transfiguration du monde » – Paul du BREUIL – Payot - 1978.

 

.. (6) – Ouvrage « Quelle religion pour l'Europe ? » Propos rassemblés par Démètre THERAIOS – Georg – 1990 (Contribution de Paul Du BREUIL)

 

.. (7) - Ouvrage « Mythes Égyptiens » par George HART – Seuil/ Points – 1993

 

.. (8) – Ouvrage «  L' invention de Dieu » par Thomas RÖMER – Seuil - 2017

 

.. (9) – Article sur le thème du ''Peuple de Dieu'' » - par Église Catholique – Juin 2013 - https://eglise.catholique.fr/actualites/dossiers/dossiers-de-2012/anniversaire-de-vatican-ii/359251-le-pape-francois-explique-leglise-peuple-de-dieu/

 

.. (10) - Ouvrage « De la Démocratie en Amérique » – Alexis de Tocqueville (1835) – Gallimard - 2014

 

.. (11) – CRÉTÉ Liliane. « Révolution américaine et éthique protestante. » In : Autres Temps. Les cahiers du christianisme social. N°22, 1989. pp. 18-28 ;

doi : https://doi.org/10.3406/chris.1989.1300 - https://www.persee.fr/doc/chris_0753-2776_1989_num_22_1_1300 -

.. (12) – Le Indian Removal Act (Loi sur le déplacement des Indiens) du 28 mai 1830 se base sur la décision de la Cour Suprême de 1823 qui statue que, si les Indiens occupent et contrôlent des terres à l'intérieur des États-Unis, ils ne peuvent pas avoir titre sur ces terres. « (…) Indians could occupy and control lands within the United States but could not hold title to those lands.  »

.. (13) – Article « Le Sionisme : la déclassification progressive des archives change le regard des historiens sur les Processus associés à sa mise en oeuvre  » par JPCiron https://www.agoravox.fr/actualites/international/article/le-sionisme-la-declassification-209989

 

.. (14) – Ouvrage « L'Ordre du monde » de Henry KISSINGER – Fayard - 2016

Article de JPCiron sur l'ouvrage : https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/extraits-d-ouvrages/article/l-ordre-du-monde-de-henry-207974

Dans son ouvrage, Kissinger donne des exemples de l'inquiétante stabilité de la vision Américaine au cours du temps :

 

Il rappelle ainsi que, pour la ''Conquête de l'Ouest'', « L'Amérique affirma énergiquement que son entreprise ne relevait pas de l'expansion territoriale au sens traditionnel, mais de la propagation des principes de liberté ordonnée par Dieu »

1800 -Il cite ''The United States Magazine and Democratic Review'' : ''Nous sommes la nation du progrès humain (…) et, qui pourra imposer des limites à notre marche en avant ? Puisque la Providence est avec nous, aucune puissance ne le pourra. ».

Il précise qu'à l'époque, « les États Unis n'étaient donc pas simplement un pays mais le moteur d'un plan divin et la quintessence de l'ordre mondial. »

 

1900, au moment de le ''petite guerre contre l'Espagne pour les îles'', le Président McKinley déclara que « le drapeau américain n'a pas été planté sur un sol étranger en vue de l'acquisition d'un nouveau territoire, mais pour le bien de l'humanité »

 

1916, Kissinger cite le Président Woodrow Wilson : ''C'était (...) comme si la Providence divine avait tenu en réserve un continent qui attendait qu'un peuple pacifique, chérissant plus que tout la liberté et les droits de l'homme, vint établir une démocratie ignorant l'égoïsme.''.

Et il ajoute : « La prémisse de la grandiose stratégie de Wilson était que tous les peuples du monde étaient motivés par les mêmes valeurs que l'Amérique. »

 

Kissinger insiste sur le fait que « (…) chaque président ou presque rappelait avec insistance que l'Amérique possédait des principes universels, tandis que les autres pays n'avaient que des intérêts nationaux (…).  »

 

.. (15) – Sélection d' Articles de JPCiron traitant du Sionisme :

 

Le Sionisme : la déclassification progressive des archives (...)

https://www.agoravox.fr/actualites/international/article/le-sionisme-la-declassification-209989

 

Vaincre l'Anti-Sémitisme par le Sionisme (...)

https://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/vaincre-l-antisemitisme-par-le-213131

 

Le viol de nos Principes et Valeurs ont accompagné le processus Sioniste (…)

https://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/le-viol-de-nos-actuels-principes-214231

 

Le Sionisme : Bon pour Israel, Mauvais pour les Juifs .

https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-sionisme-bon-pour-israel-219643

 

 

.. (16) - Article du Journal Israélien HAARETZ « The Evangelical Bear Hug  » par Haaretz Editorial – 09 juillet 2019 - ( Extraits traduits) https://www.haaretz.com/opinion/editorial/the-evangelical-bear-hug-1.7482828

 

.. (17) - Article du Journal HAARETZ «  FULL TEXT : U.S. Vice President Mike Pence's Speech at Israel's Knesset  » - 22 janvier 2018 –

https://www.haaretz.com/israel-news/full-text-u-s-vice-president-mike-pence-s-speech-at-the-knesset-1.5751264

 

.. (18) – Article «  Quelle PAIX pour les 'indiens' de Palestine ?  » par JPCiron -

https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/quelle-paix-pour-les-indiens-de-211789

 

 :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: ::


Moyenne des avis sur cet article :  3.42/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • Docteur Faustroll Séraphin Lampion 5 mai 2020 17:01

    « En tant que citoyen israélien, je trouve absurde que quelqu’un qui était sur une terre il y a deux mille ans puisse prétendre avoir des droits historiques sur cette même terre. Ou alors il faudrait faire sortir tous les Blancs des États-Unis, faire rentrer les Arabes en Espagne. [...] non, il n’y a pas de droit historique des Juifs sur la terre de Palestine, qu’ils soient de Jérusalem ou d’ailleurs. »

    « Il était plus logique de créer un État juif en Europe » - Shlomo Sand - 2010


    • JPCiron JPCiron 5 mai 2020 19:00

      @Séraphin Lampion
      .
      La logique et la (géo)politique sont effectivement deux mondes distincts.
      On pourrait dire la même chose de la morale et de la politique.
      Ou du droit et du juste...
      .
      Nous vivons dans un monde fou...
      .


    • Pic de la Mirandole Pic de la Mirandole 5 mai 2020 19:26

      @Séraphin Lampion

      Parce que maintenant, en plus de l’Albanie et de la Macédoine, vous voulez intégrer Israël dans l’UE ???!


    • JPCiron JPCiron 5 mai 2020 22:34

      @Pic de la Mirandole
      .
      En fait, le ’’plan’’ serait (tout en laissant Israël là où il est) de l’intégrer... tout comme cela a été fait pour Chypre, qui est en face d’Israel.
      Les Israéliens (ceux qui ont des droits nationaux, pas les autres) sont de souche européenne/ occidentale, pour la plupart.
      .
      Vous remarquerez que les productions (agricoles, mais pas seulement) produites hors d’Israel sur les terres « empruntées » aux Palestiniens (que l’on a poussé hors de leurs terres) ne peuvent pas être importées en Europe avec le label ’’Israel’’. 
      .
      Mais les règles définies l’ont été de manière telle que l’on ne puisse pas -en pratique- empêcher/détecter ces pratiques malhonnêtes. 
      .
      Et on ferme les yeux. Ce qui revient -dans la pratique- à acter par anticipation des annexions que l’on prétend condamner.
      .
      On a déjà eu l’Eurovision. La machine est en marche...
      .


    • jamjam 6 mai 2020 13:12

      @JPCiron
      oui, « de souche européenne » et leurs aïeux (Khazars) n’ont jamais vécu en Israël si l’on en croit Arthur Koestler et Shlomo Sand. Les Palestiniens musulmans seraient les vrais descendants des juifs de l’antiquité.


    • JPCiron JPCiron 6 mai 2020 13:47

      @jamjam

      La Bible nous dit que Juda a autant de dieux que de villes, et que Jerusalem (qui était alors un gros village) en avait autant que de rues.
      .
      En fait, tout le pays de Canaan était polythéiste. La distinction entre Israélites et Cananéens était à mon sens une ’séparation’ artificielle pour des raisons théologiques.
      .
      Ensuite, l’histoire a suivi son cours et, en Palestine, il y avait 3 ou 4 religions principales il y a un siècle (dont Musulmans, Juifs, Chrétiens,...). Tous étaient indigènes.
      .
      Avant la Création d’Israel, les ’’grandes manœuvres’’ ont commencé. Et l’on s’est dirigé vers un plan de colonisation. Les Sionistes l’ont appelé comme cela, dès la première heure.
      .
      Si vous cliquez sur JPCiron, vous trouverez un certain nombre d’Articles qui décrivent comment cela s’est passé.

      https://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/le-viol-de-nos-actuels-

      https://www.agoravox.fr/actualites/international/article/le-sionisme-la-declassification-209989

      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-sionisme-bon-pour-israel-219643

      etc...


    • Gollum Gollum 5 mai 2020 17:22

      Excellent. Et quelle claque pour les biblistes !


      • JPCiron JPCiron 5 mai 2020 19:07

        @Gollum

        .
        En fait, de mon côté, j’essaie simplement de remettre les choses dans l’ordre...

        Il est vrai que certains peuvent le ressentir autrement, s’ils placent l’orgueil, le mensonge, ou un monde imaginaire au-dessus de la réalité...
        ... réalité somme toute banale et sans relief (si l’on ne compte pas les emprunts et les inventions). Bien loin de ce qui est présenté au chaland.


      • macchia 6 mai 2020 12:10

        @JPCiron
        Que pensez vous des archéologues qui n’ont pas trouvé de preuves du « séjours » israélien en Egypte avant la garnison 500 env. A.C. de mercenaires au service des Persans ?


      • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 6 mai 2020 14:22

        Ah les archéologues !

        N’y a-t-il pas un Bahr Yûsef (Canal de Joseph) qui mène les eaux au Fayoum ?

        Joseph l’a construit alors qu’il était chargé par Pharaon de minimiser les 7 années de disettes que Pharaon avait eu en songe.

         

        N’y a-t-il pas un Bir Yousouf (puits de Joseph) de 88,33 m de profondeur dont l’eau est remontée par une double sâqiyèh (P. Casanova le fait venir de la légende du patriarche Joseph, toujours vivante en Egypte). Ebers l’attribue aussi à Joseph et il en décrit le double fonctionnement dans L’Egypte, traduction Maspéro, Firmin –  Didot, Paris, 1880, p. 279.Les archéologues ne savent même pas lire correctement les hiéroglyphes et ils se mêlent de dire qu’ils n’ont pas trouvé de preuves des Isra2lites en Egypte.

         

        Fernand Crombette qui, lui, sait traduire les hiéroglyphes, en a trouvé des tonnes.

        http://ceshe.chez.com/travaux/histoire/joseph.htm


      • JPCiron JPCiron 6 mai 2020 14:44

        @macchia

        Je ne sais pas à quelles recherches vous faites allusion.
        .
        Mais il me semble me souvenir que des documents et éléments archéologiques ont été trouvés à Eléphantine, datée du Ve siècle av. JC.
        .
        Ces éléments mettent en évidence que les Israélites d’alors étaient paisiblement installés là depuis un bout de temps, puisqu’ils vénéraient plusieurs dieux/déesses Cananéennes en même temps que des dieux Égyptiens. Ils étaient donc bien intégrés en Egypte.
        .
        L’Egypte a connu des tas de mouvements de populations depuis les temps les plus anciens. Ils ont eu des pharaons noirs, et des sémites se sont aussi installés à partir du delta. Les prisonniers et les étrangers s’intégraient semble-t-il facilement.
        .

        .


      • JPCiron JPCiron 6 mai 2020 15:26

        @Daniel PIGNARD
        .
        Il y a plus d’un prophète ou traducteur à qui un séjour rafraîchissant ferait le plus grand bien !
        .


      • Gollum Gollum 5 mai 2020 17:25

        Y en a un à qui ça n’a pas plu... Il a mis une étoile. (Suffit de faire le calcul sur 4 votes).. Je me demande qui ça peut être... Laconique ? Pascal L ? Jonas ? Abed ?

         smiley


        • Pour le Président Wilson : lire le livre le moins connu de Freud. Très instructif ;



          • JPCiron JPCiron 5 mai 2020 19:08

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            le livre le moins connu de Freud >
            .
            Lequel est-ce ?



          • JPCiron JPCiron 5 mai 2020 22:13

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            .

            < God ordained that I should be the next President of the United States. Neither you nor any other mortal could have prevented that. >

            .

            Complètement allumé le pauvre T. W. Wilson ! La conclusion de Freud est que Wilson, fanatique dangereux, est inapte pour le job : un corps étranger dans notre monde.

            .

            L’analyse de Freud que vous venez de ma passer explique la « faille psychologique » que j’avais noté dans deux Articles, sans pouvoir l’expliquer. Faille par laquelle Wilson ignore les faits (le plan Sioniste implique le viol de ses Valeurs affichées) et néanmoins, il se fie uniquement à son intuition, et décide (implicitement) de piétiner ses Valeurs.

            Wilson avait envoyé une commission en Palestine pour vérifier que les Valeurs de l’Amérique seraient respectées >> Le rapport conclut le contraire.

            .

            https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/quelle-paix-pour-les-indiens-de-211789

            (note 14) : « In 1919, Wilson dispatched a fact-finding commission to Palestine. Known as the King-Crane Commission, its report to Wilson confirmed Arab fears. It said that "the Zionists looked forward to a practically complete dispossession of the present non-Jewish inhabitants (...)." »

            .

            https://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/le-viol-de-nos-actuels-principes-214231

            Annexe 2 : Des informations explicites recueillies sur le terrain par la Commission King-Crane ont été rapportées dans le rapport : « Les Sionistes espèrent pouvoir déposséder de manière quasi complète les actuels habitants non-Juifs. »

            En moins de deux ans, on assiste à un retournement de situation : le Président Américain Woodrow Wilson en est venu à pencher pour le Sionisme. Le rapport King-Crane fut enterré.


          • @JPCiron

             Wilson était un dangereux « normopathe ». Freud n’était pas pour la création d’un Etat juif. https://www.cairn.info/revue-cliniques-mediterraneennes-2004-2-page-5.htm. 


          • JPCiron JPCiron 6 mai 2020 12:22

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.
            .
             Freud n’était pas pour la création d’un Etat juif > 
            .
            Einstein non plus. En fait, nombre de gens exceptionnels étaient à minima dubitatifs, pour deux types de raisons principales :
            > Car la colonisation et le ’nettoyage’ de la population indigène implique des activités contraires aux Valeurs du Judaïsme (et aussi contraires au Droit International). C’était une des raisons avancées par Einstein. C’est aussi une raison avancée par Herzl : c’est pourquoi il voulait une ’autorisation’ préalable des grandes puissances.
            > Car ce qui est ’bon’ pour l’Etat d’Israël ne l’est pas nécessairement pour les Juifs du monde. Car cela peut créer un doute (injustifié) sur la loyauté des citoyens Juifs de différents Etats dans le monde. En tour cas, c’est un argument utilisé par les antisémites. C’était une des raisons invoquées par Rothschild parlant à Herzl.
            .
            Ensuite, le droit international a créé Israel. Cet Etat s’était engagé à respecter le Droit International et les recommandations de l’ONU (dans sa déclaration d’indépendance de 1948). Jamais appliqué.


          • popov 8 mai 2020 16:13

            @JPCiron

            À part Israël, il y a l’oblast autonome juif de Birodidjan créé par Staline. La langue officielle est le yiddish.


          • JPCiron JPCiron 8 mai 2020 17:56

            @popov
            .
            Très Juste ! Merci de le rappeler.
            .
            Cette ’Terre autonome’ avait été mal préparée et mal financée.
            Pour Israël, c’est tout l’inverse.
            .
            Mais votre remarque vient à propos pour rappeler que, si on veut, on peut créer/ réserver un territoire (au besoin en modalité ’’colonie’’) attribuée à une catégorie particulière de population.
            On a justement 6 millions de réfugiés Palestiniens dont on ne sait que faire. Pourquoi ne pas leur créer une ’Terre’ quelque part en Europe ou en Amérique. Ou au Moyen-Orient... 

            Nous autres Judéo-Chrétiens avons des Valeurs que nous pourrions mettre en oeuvre...
            .


          • popov 9 mai 2020 09:06

            @JPCiron

            6 millions de réfugiés palestiniens. L’Allemagne aurait dû leur offrir la nationalité allemande juste après la guerre, cela aurait renfloué leur population qui venait d’être amputée de 6 millions de citoyens, et , de toutes façon, si un état palestinien était créé, c’est en Occident que ses citoyens chercheraient à émigrer.


          • Prudence Prudence 5 mai 2020 23:47

            L’antisémitisme, masqué sous la forme plus politiquement correcte de l’antisionisme, n’en finit plus de devenir une sorte de sport national en France.

            On ne sait où cela s’arrêtera, on n’ose plus parler de la tristesse que cela cause, tant on est sidéré.

            On peut juste espérer.


            • rogal 6 mai 2020 06:03

              @Prudence
              Il est à craindre que ce ne soit toute l’argumentation qu’il faille revoir, et pas seulement le pathos mis dans sa formulation.


            • JPCiron JPCiron 6 mai 2020 08:44

              @Prudence
              .

              « que l’antisionisme soit en tant que tel une idéologie antisémite est une idée infamante et erronée. » (Sylvain Cypel)

              https://orientxxi.info/magazine/non-l-antisionisme-n-est-pas-un-antisemitisme-reinvente,1954

              .
              « Appel de 127 intellectuels juifs aux députés français : ’’Ne soutenez pas la proposition de résolution assimilant l’antisionisme à l’antisémitisme’’ »

              https://www.lemonde.fr/idees/article/2019/12/02/appel-de-127-universitaires-juifs-aux-deputes-francais-ne-soutenez-pas-la-proposition-de-resolution-assimilant-l-antisionisme-a-l-antisemitisme_6021348_3232.html

              .

              Antisionisme et antisémitisme : un amalgame honteux- Que des antisémites se fassent passer pour des antisionistes pour échapper à la loi n’autorise pas le législateur à entretenir la confusion. L’antisionisme ne conteste pas l’existence d’Israël, mais la façon dont ce droit est mis en œuvre au détriment des Palestiniens. https://www.liberation.fr/debats/2019/03/11/antisionisme-et-antisemitisme-un-amalgame-honteux_1714388

              .

              « Pourquoi assimiler l’antisionisme à l’antisémitisme est inepte et dangereux » https://www.marianne.net/debattons/billets/pourquoi-assimiler-l-antisionisme-l-antisemitisme-est-inepte-et-dangereux

              .

              « Antisémitisme et antisionisme : une confusion délétère »

              https://www.liberation.fr/debats/2019/12/03/antisemitisme-et-antisionisme-une-confusion-deletere_1766993

              .



            • Copain 6 mai 2020 05:01

              Et rien sur l’Eglise de Satan.e, la franc-maçonnerie


              • Il n’y a pas de peuple élu. Chaque être humain (juif ou non sur le plan racial) peut avoir accès au SOLEIL intérieur. Mais il s’agit d’une démarche personnelle. Qui n’a nul besoin du support d’une secte quelconque ;


                • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 6 mai 2020 13:28

                  Allez les petits gars, excitez-vous l’un l’autre contre Israël, en ignorant les prophéties. On vous regarde avec attention nous qui savons ce qu’il en adviendra.

                  Ne lisez surtout pas ce qui suit, ça vous découragerait.

                   

                  « Oracle, parole de l’Éternel sur Israël. Ainsi parle l’Éternel, qui a étendu les cieux et fondé la terre, Et qui a formé l’esprit de l’homme au dedans de lui :

                  Voici, je ferai de Jérusalem une coupe d’étourdissement Pour tous les peuples d’alentour, Et aussi pour Juda dans le siège de Jérusalem.

                  En ce jour-là, je ferai de Jérusalem une pierre pesante pour tous les peuples ; Tous ceux qui la soulèveront seront meurtris ; Et toutes les nations de la terre s’assembleront contre elle.

                  En ce jour-là, dit l’Éternel, Je frapperai d’étourdissement tous les chevaux, Et de délire ceux qui les monteront ; Mais j’aurai les yeux ouverts sur la maison de Juda, Quand je frapperai d’aveuglement tous les chevaux des peuples.

                  Les chefs de Juda diront en leur coeur : Les habitants de Jérusalem sont notre force, Par l’Éternel des armées, leur Dieu.

                  En ce jour-là, je ferai des chefs de Juda Comme un foyer ardent parmi du bois, Comme une torche enflammée parmi des gerbes ; Ils dévoreront à droite et à gauche tous les peuples d’alentour, Et Jérusalem restera à sa place, à Jérusalem. » (Za 12 :1-6)


                  • JPCiron JPCiron 6 mai 2020 15:14

                    @Daniel PIGNARD

                    .
                    Allez les petits gars >
                    Voilà une expression bien arrogante et dominatrice pour ces pauvres petits qui vous lisent.
                    .
                    < toutes les nations de la terre s’assembleront contre elle. >
                    Mais pourquoi diable ce Dieu Tout Puissant des Judéo-Chrétiens a-t-il décidé et promis de faire en sorte que toutes les nations s’assemblent contre elle... ???
                    .
                    < Ils dévoreront à droite et à gauche tous les peuples d’alentour, Et Jérusalem restera à sa place, à Jérusalem > 

                    ... pour ensuite pouvoir montrer sa puissance et les écraser toutes  ???
                    .
                    Mon sentiment est que les théologiens & prophètes de l’époque se sont un peu trop lâchés ! Ce genre de prophéties guerrières devraient être classées parmi les apocryphes !! Absolument !
                    D’autant que cela montre un grand mépris pour les autres peuples. Ce qui ne correspond pas aux Valeurs Judéo-Chhrétiennes !

                    .


                  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 6 mai 2020 15:50

                    @JPCiron
                    Meuh oui !


                  • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 6 mai 2020 16:14

                    Réhabilitons l’exil, mieux la peine de mort, pour les suprémacistes.


                  • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 6 mai 2020 16:04

                    On voit bien, notamment grâce à l’intervention du militant Daniel Pignard ci-dessus, que le vers est dans le fruit à l’origine. Il y a suprémacisme spirituel, qui dégénère fatalement en suprémacisme politique, en passant par l’absolutisme des principes et pas que des principes.

                    En-dehors de ça, monsieur Chiron, j’ai découvert pas plus tard qu’hier que le monothéisme serait un concept africain qui a été repris par les religions abrahamiques. Je vous suggère, pour commencer, de lire ce livre.

                    D’après les travaux de l’historien et anthropologue Cheikh Anta Diop, on a découvert que l’Égypte antique était monothéiste. Toutes les autres religions d’Afrique sont des variantes de cette religion. Le vodoun comme les autres croyances de l’Afrique australe que vous évoquez sont toutes des religions monothéistes, avec dans la pratique des références à plusieurs déités (les vodouns, les orishas etc...) qui sont l’incarnation d’un dieu unique qui porte des noms différents selon les cultures, (Olodumare, Olorum, Mawu-Lissa, Mahu etc...) Comme aucun culte ne lui est voué, les non-initiés ne perçoivent que la pratique polythéiste. N’étant pas un spécialiste, juste passionné, je vous invite plutôt à découvrir et à parcourir ses travaux, qui ne sont pas moins que les fondements de l’histoire Africaine moderne. Si vous deviez commencer à étudier l’histoire de l’Afrique (Kemet) c’est Cheikh Anta Diop la plus grande référence aujourd’hui encore. Son premier livre, qui est en fait sa thèse, "Nations nègre, et culture" pose les bases de toute son œuvre. Pour en savoir d’avantage je vous propose de consulter ce site.

                    Un autre historien et écrivain prolifique (qui s’appelle Dibombari Mbok), qui a développé une méthode pour déchiffrer les hiéroglyphes à partir de l’œuvre de Cheikh Anta Diop, que je vous suggère fortement. Je vous met en lien la vidéo teaser de sa chaine youtube.

                    En Afrique australe les peuples sont plutôt monothéistes comme les Natifs Américains, entre Loup Blanc et Waka Tanka. En Afrique australe existe un peuple les Lembas, qui sont juifs de très longue date, bien avant la colonisation. Ils n’ont pas de langue et parlent les langues des différents peuples avec qui chaque groupe vit. En Afrique du Sud ils vivent parmis les vhaVenda et parlent exactement la même langue. Au Mozambique ou ailleurs ils parlent tsonga, chopi....au Zimbabwe shona ou ndebele/matabele (très proche du zoulou puisqu’ils en sont une branche nguni). Enfin voilà Afrique australe et de l’est plutôt monothéistes Afrique de l’ouest polythéistes vodoun (certains émettent l’hypothèse que les déités vodoun seraient différentes incarnations d’un même dieu central... mais c’est un autre très gros débat).

                    Néanmoins on a d’une part l’influence des monothéismes réputés tels (judaïsme, christianisme, et plus récemment islamisme) et d’autre part un Ancien quoi - panthéisme ? panenthéisme ? hénothéisme ?

                    Et quid de la notion d’animisme, et la notion de chamanisme ? Ce dieu semble trop transcendant !

                    Mais quid de la transcendance divine des « trois religions du livre » en Afrique ? et ce "monothéisme africain" donne-t-il un panthéisme, un panenthéisme ou un hénothéisme ? ... Je lis que les différents dieux seraient les avatars d’un seul, comme dans l’hindouisme ? Enfin dans l’hindouisme ce n’est pas vraiment un dieu, encore moins transcendant, qui est l’Athman (qui donne notre atm-osphère). Au mieux c’est panenthéiste, mais il se trouve que la notion de théisme laisse ici à désirer, en dehors du polythéisme par lequel s’individualise l’Athman. Où en est-on « en Afrique » (c’est vaste un continent, je sais bien, mais en dehors des "trois religions du livre") ?


                    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 6 mai 2020 16:07

                      Cela ne m’étonnerait pas, que les Africains aient ainsi conçu Dieu anciennement. J’avais lu un recueil de récits africains issus de diverses régions/traditions continentales, qui m’avaient surpris dans leur évocation de Dieu, cela dit ces récits pouvaient être désormais influencés par les monothéismes, de même que le Livre des Conquêtes d’Irlande ou les Eddas nordiques, rédigées par des moines au XIIème siècle, « décident » de plonger la généalogie de ses peuples jusqu’à Noé, « la Bible ne pouvait qu’avoir raison » ... ce qui était, aussi, une façon de sauvegarder ces récits, en excusant leur paganisme par l’ignorance des « vraies origines » ... M’enfin. La notion de « gourou » au sens africain (le mot exact m’échappe là, ce n’est pas « manitou » non plus ... ) dispose d’un tel charisme pragmatique que ce que la quatrième de couverture de ce livre suggère. C’en est effrayant à mon sens, en vérité, car ça prive la Vie d’une part d’imaginaire créatif. Enfin cela produit d’autres moeurs. Mais les monothéismes réputés tels (religions « du Livre ») disposent néanmoins du même pan-empirisme dans leur absolutisme, jusqu’à la perversion. Les « Africains » (c’est vaste, mais j’en ai fréquenté un paquet, du Sénégal à Djibouti, en passant par le Mali et le Congo, même un prince tchadien en exil en France) au moins, n’ont pas de perversion à ce niveau, "se contentant de rétorsions".


                    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 6 mai 2020 16:12

                      Enfin bon, un autre militant musulman cette fois viendra bientôt nous expliquer que son dieu aurait envoyé des milliers de prophètes, et qu’en conséquence le reste n’est que foi dégénérée. Mais c’est le monothéisme, qui est dégénéré, et les fonctionnements de l’esprit humain temoin Plotin et Kant qui oscillent entre l’Un et le Multiple, à notre niveau.

                      Mais, dernière remarque : fallait-il nommer le zoroastrime, serait-ce sur la base de grands anthropologues, un humanisme ? Pour moi, il y a théocentrisme, et humainement universalisme ; L’universalisme est toujours une velléité suprémaciste à bonnes intentions, dont l’enfer est pavé. C’est ainsi donc que le ver (et non le vers comme j’ai écrit plus haut, encore que cela fasse sens ... ) est dans le fruit dès l’origine.


                    • Gollum Gollum 6 mai 2020 16:16

                      @Mervis Nocteau

                      Intéressant. Mais dans le fond, cela donne raison à Guénon qui a toujours proclamé que le monothéisme précédait le polythéisme... et non pas l’inverse comme le proclamaient les universitaires de son temps..

                      Mais il y a une différence radicale entre ces monothéismes évoqués c’est qu’ils s’accordent fort bien d’un polythéisme pratique avec le Dieu transcendant remisé à l’arrière plan.

                      Dans l’hindouisme c’est le Brahman qui joue le rôle de Dieu ultime inconnaissable.
                      Et l’hindouisme pratique préfère le polythéisme plus adapté à la pluralité polymorphe des individus..

                      Alors que le monothéisme biblique est fanatique par essence, ne voulant pas de la diversité, briseur d’idoles, et posant des anathèmes.


                    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 6 mai 2020 16:25

                      Au plan métaphysique, qui est un plan cognitif pur (je disais de Plotin à Kant) Guénon est au point, et son islamisme ainsi que son appréciation par les musulmans est justifiée. Évidemment, les chrétiens militants ne peuvent pas souscrire, encore que dans l’idée ça veut bien leur donner raison aussi ... mais René Guénon n’est qu’un métaphysicien, et en vérité toutes ces reductio ad unum sont essentiellement théoriques, de sa part ou d’autres, là uniquement pour les besoins de l’observation intellectuelle ! avec leur oscillation vers le Multiple. Pour ma part, j’opte pour le Multiple en ceci, et ceci seulement, je suis Alain Badiou mais on voit bien que c’est compliquer de fonder quoi que ce soit « dans l’absolu suprême et total ». Aussi vais-je vers le Multiple, en ce sens qu’il est comme un antidote à tous les « dans l’absolu suprême et total » intrinsèquement fanatiques dès le germe.


                    • Gollum Gollum 6 mai 2020 16:42

                      @Mervis Nocteau

                      Pour ma part, j’opte pour le Multiple

                      Je n’ai rien contre. Toutes les démarches sont valables. Perso je préfère poser Un mais sous une multitude de formes. C’est un polythéisme unifié où les discordances des dieux s’inscrivent dans une complémentarité profonde. Et ça, ça risque de disparaitre avec un polythéisme pur.


                    • JPCiron JPCiron 6 mai 2020 16:51

                      @Mervis Nocteau

                      Merci pour vos liens. C’est une documentation généreuse.
                      .
                      suprémacisme politique >
                      .
                      L’Histoire et la pratique quotidienne actuelle nous montrent, directement ou indirectement, que nos monothéismes peuvent très facilement dériver vers tendances suprémacistes. A leur corps défendant, et en dépit des Valeurs affichées.
                      .
                      Une âme (et surtout une âme blanche et pure) peut-elle habiter un corps tout noir ?  Cette question des siècles passés est toujours là ! Pour les Noirs, pour les ’Basanés’, et même pour les blancs ’Étrangers’...
                      .
                      .
                      Il y a plus d’un demi-siècle, en Afrique Centrale, j’ai pu côtoyer des tribus animistes. On allait chasser le petit gibier, et on restait quelques jours dans un village ou un autre. En discutant avec les anciens, j’ai pu comprendre plusieurs choses :

                      > Le Respect des êtres vivants (y compris plantes, y compris les lieux), car ils ont tous un ’esprit’. Pour nos besoins, on coupe, on plante, on chasse, on consomme, mais avec respect de l’esprit de l’être.
                      > Le Dieu Créateur a créé tout ce qui est l’a fait il y a très longtemps, et il s’est retiré très loin d’ici. Il ne s’est jamais manifesté depuis.

                      > Nos monothéismes ont été assez facilement acceptés : ils donnent un visage au Dieu créateur. Nos monothéismes sont donc une « couche » qui vient en plus de la tradition Animiste. Sans la remplacer.
                      .


                    • JPCiron JPCiron 6 mai 2020 16:59

                      @Gollum
                      .
                       le monothéisme précédait le polythéisme. > 
                      .
                      Chez les Anciens Égyptiens, les théologiens qui ont conçu la religion avaient me semble-t-il l’idée d’une unité du Divin, qui se manifestait de différentes manières. Chacune avait un nom.
                      Le peuple et les étrangers voyaient sûrement là un polythéisme pur et dur.
                      .
                      Dans le Christianisme, c’est différent : il n’y a qu’un Dieu qui se manifeste de différentes manières : Père, Fils, Saint Esprit, ainsi que via l’intercession de divers Saints, de la Vierge, etc

                      .


                    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 6 mai 2020 19:03

                      @JPCiron. J’ai tendance à réprouver la notion de monothéisme ou d’unithéisme, pour ma part, et j’escompte vraiment que les Africains tiennent du panenthéisme, du panthéisme ou de l’hénothéisme comme je disais, réservant la notion de monothéisme aux religions « du livre ». Néanmoins, avec l’animisme dont vous parlez, j’ai le sentiment d’un spirithéisme, justement comme chez les Anciens Américains du Nord, qui pourtant pratiquaient des formes de polythéismes.

                      Ainsi @Gollum, il y a certes oscillation Un-Multiple et retour, redépart, intermèdes et flottements (l’athéisme semblant comme tenir le milieu en vérité), sans possibilité d’affirmer que l’Un soit originaire. Nietzsche par exemple, parle d’Un originaire dans la Naissance de la tragédie, et puis il le regrette et renonce à la métaphysique. Pour ma part, je n’osais parler métaphysiquement du Multiple (Badiou, etc.) que pour me faire entendre, mais je suis du genre à renoncer aux principes aussi purs (raison pure kantienne...). Disons qu’il y a du Divers en Devenir et du Devenir Diversifiant-Diversifié, mon genre à moi de Natura nturans ac natura naturata ... aussitôt dit aussitôt insatisfait. Mais c’est que je ne quête pas la Satisfaction non plus. Tout précisément cette quête-là me semble morbide. Alors « ma métaphysique » (qui est une physique au sens présocratique) oscille entre Être et Devenir, enregistrant l’Événément du Tout avant tout, et surtout de ce qui m’appert comme Tout, sans vraie possibilité d’Unité ; tournant donc au Multiple. Aussitôt dit aussitôt insatisfait — — —



                      • Jean Keim Jean Keim 6 mai 2020 21:09

                        Bon finalement et pour simplifier : tout ce qui a été dit, est dit et sera dit sur Dieu, les dieux, a été formulé... non pas formulé mais pensé par des êtres humains qui avait sur la chose un savoir à exprimer.


                        • JPCiron JPCiron 6 mai 2020 23:33

                          @Jean Keim

                          Bon finalement et pour simplifier : tout ce qui a été dit, est dit et sera dit sur Dieu, les dieux, a été formulé... non pas formulé mais pensé par des êtres humains qui avait sur la chose un savoir à exprimer. >

                          Au final, tout ce qui a été dit et sera dit ne sont que des moyens d’occuper l’esprit du bon peuple. Dieu, comme la démocratie, sont de belles images présentées à nos yeux éblouis.

                          Le monde réel se situe au-delà. Et les finalités réelles sont messianiques, mises en oeuvre via des ’outils’ = le médiatique, l’économique et le politique.

                          https://youtu.be/f-9mE9DSdAE 


                          .


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité