• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Attilax

Attilax

Artiste dégagé.

Tableau de bord

  • Premier article le 28/07/2011
  • Modérateur depuis le 01/06/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 5 1910 771
1 mois 0 33 0
5 jours 0 2 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 73 71 2
1 mois 6 6 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique








Derniers commentaires



  • Attilax Attilax 15 décembre 11:15

    @Massada

    Vous ne pouvez à la fois dire sur ce post que les palestiniens doivent retourner à la table des négociations et sur un autre expliquer qu’ils n’ont aucun droit car cette terre appartiendrait aux hébreux selon la Bible. C’est soit l’un soit l’autre. Je suis toujours surpris par vos commentaires : c’est un mélange de grande sincérité et d’hypocrisie, d’aveuglement et de lucidité, de vérités et de mensonges. Mais il y a une chose que j’apprécie chez vous, c’est que vous n’avancez pas masqué et que vous n’êtes pas fermé à la discussion... J’estime avoir le droit d’avoir un avis en tant que ’gentil’, même si je ne suis ni juif ni palestinien, ça ne m’empêche pas de penser. Merci de nous laisser au moins ça...



  • Attilax Attilax 15 décembre 11:01

    @antiireac

    Bien sûr que si : ce sont les nantis sémites.



  • Attilax Attilax 10 décembre 23:11

    @Dzan

    Moi, voir tous ces gars de bords différents voire opposés s’unir pour envoyer chier le gouvernement (et indirectement Bruxelles) j’ai trouvé ça énorme. C’est la seule fois où j’ai vu des trotskars et des anars défiler dans le même cortège que des FN, du jamais vu ! Ils ont obtenu gain de cause et n’ont pas été punis, tant mieux pour eux.

    Et franchement, organiser une contre manif à Caraix avec 600 pékins en traitant les 50000 autres de benêts tout en pleurnichant parce qu’on en était pas, c’était pathétique.


  • Attilax Attilax 10 décembre 21:31

    @Le421

    Je partage, évidemment. S’il ne va pas assez loin à mon goût, c’est évident qu’il va trop loin pour eux.
    Perso je me suis plongé dans le programme de la FI dès le début. j’y ai vu des choses qui m’ont plu, d’autres moins, et quelques incohérences tout à fait pardonnables. J’ai regretté certains pans des projets de 2012 qui avaient disparu, dommage. Mais plus que ça, et en dehors de la profonde déception qu’a été l’annonce du maintien dans l’UE quoi qu’il arrive, j’ai trouvé que ce programme ne tranchait pas suffisamment et se contentait d’arranger la société plutôt que d’en inventer une nouvelle. C’est mieux que rien, me direz-vous ? Je n’en suis pas sûr, puisque je pense que le rôle de la gauche est d’inventer et pas de gérer. Je ne crois pas à la politique des petits pas, on a vu ce que ça donnait. On n’a plus le temps, ils sont en train de nous dépecer.


  • Attilax Attilax 10 décembre 11:45

    @Le421

    C’est clair : on n’a plus que de la droite. Mais seulement parce que la gauche s’est vendue ! Quand vous parlez du PS qui se reconstruit, vous parlez de la FI, que rejoindra de toute façon le PCF ? Car on sait tous les deux que le PS historique est mort de chez mort, et que la seule force de gauche qui pèse encore est la FI et seulement la FI. C’est un peu le problème, ce leadership vous condamne à rester dans les clous pour espérer accéder au pouvoir, comme le PS à son époque... Un pas en avant, deux pas en arrière, c’est la spécialité de Méluche : il est capable d’enchaîner le discours de la Bastille qui le porte aux nues et celui de Marseille ou il chute de moitié, capable de prôner la sortie de l’UE puis de l’enterrer juste avant les élections, capable de fédérer des luttes sociales mais aussi d’essayer de les détruire s’il ne les contrôle pas, comme avec les bonnets rouges. Ces nombreuses incohérences font que pour l’instant, la FI n’est à mon avis pas crédible, en tout cas pas plus que les autres. Et ce n’est pas l’attitude de ses cadres dirigeants qui donne l’exemple, Ruffin excepté. Médaille d’or à Garrido qui quitte le parti pour rester chez Ardisson. C’est tellement symptomatique. L’étiquette certifiée « de gauche » ne suffit pas. Je dis ça car car la droite et Wauquiez, je m’en contrefous, je n’ai jamais voté pour eux. Qu’ils disparaissent ou non ne changera rien pour moi. En revanche, j’ai vraiment été très en colère de ne pouvoir décemment voter à gauche, car j’étais une fois de plus cocu. Vous comprenez ou toujours pas ? C’est pour ça que la gauche disparaît. Ça et l’exclusion systématique : malgré un discours « on est le peuple » vous pratiquez beaucoup l’entre-soi et avez tendance à classer à droite, voire de traiter de facho quiconque ne rentrant pas dans le cadre. Un peu comme Nuit Debout, mouvement censé se faire avec tout le monde, mais qui refusait l’accès à tous ceux qui ne plaisaient pas aux antifas de service. On voit où ça a mené, toute cette branlette : nulle part.
    La gauche doit être radicale. Ne pas viser l’idéal, ne pas rêver, c’est déjà accepter les règles qu’on nous impose et gérer au lieu d’inventer. Le plan B, ce n’est pas le plan A. Tant que la gauche restera dans les clous de la bien-pensance européenne en agitant la marionnette FN, la droite se régalera... Et quand je parle de la droite ici, je ne parle pas de LR mais de l’oligarchie qui nous gouverne en réalité, car les partis de droite vont aussi mal que ceux de gauche, peut-être l’avez-vous noté...

Voir tous ses commentaires (20 par page)



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Lettre ouverte à Jean-Luc Mélenchon




Palmarès