• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

barbarossa

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 12/08/2017
  • Modérateur depuis le 15/08/2017
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 26 192 509
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 446 356 90
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • barbarossa 16 mai 2021 02:33

    @C BARRATIER
    L’Armée n’est pas composée de mercenaires (sauf partiellement la Légion) mais de volontaires tout comme la Justice. Les 2 sont au service du Pays et devraient accomplir leur mission sans discuter. Personne ne les a obligés à choisir leur voie.



  • barbarossa 16 mai 2021 02:23

    @Yann Esteveny
    « ce qui est bien différent ».
    Les faits étant prouvés, être accusé ou s’autoaccuser au final je ne vois pas la différence.
    Pouvez vous m’éclairer ?
    merci



  • barbarossa 14 mai 2021 20:45

    Trump a été défini par un politologue « sanglier » par ses méthodes peu orthodoxes. Il a été honni et vilipendé par toute la presse qui le détestait. Personnellement je ne partirai pas en vacances avec lui. Mais il faut tout de même reconnaître qu’il a eu le courage de ses opinions, a tenu en grande partie (là où il n’a pas été contré par une opposition politicarde  mais c’est le plus grand défaut du système électoral américain qui produit des cohabitations à longueur de mandats et qui privilégient la bataille systématique à l’intérêt du peuple). de ses engagements avec des grandes réussites. Aux dernières nouvelles il est en train de phagocyter le parti républicain (il a traité publiquement le chef républicain des sénateurs « fils de pute » et, pas plus tard qu’hier il a fait exclure du parti une importante élue qui le critiquait) à ce stade, un retour aux commandes n’est pas à exclure.

    L’augmentation des impôts sur les bénéfices envisagée par Biden est une balle dans le pied, les grands sponsors étant en train de verser leurs contributions dans les caisses de Trump (on parle déjà de plus de 100 millions, largement supérieurs à ce que les démocrates peuvent aligner). 

    Alors, prêts pour Trump II, le retour ?

    Trump s’était aussi retiré de ce marché des dupes que sont les accords de Paris (ce qui en définitive nous arrangeait bien malgré les invectives de circonstance de nos dirigeants). 

    Biden les réintègre (au moins à paroles) mais c’est loin d’être gagné. 



  • barbarossa 23 décembre 2020 18:54

    @foufouille
    faux, le temps de plaidoirie est pratiquement le même pour tout le monde.
    Maintenant un truc : si tu as des prétentions financières conséquentes, tu peux proposer à ton avocat de travailler uniquement à la commission, comme aux USA. Soit gagnant-gagnant, soit perdant-perdant. Ton avocat en principe te répondra qu’il ne peut pas, que c’est interdit par la loi française. Pas vrai. La loi française stipule que les honoraires des avocats ne peuvent pas dépendre uniquement du résultat. Mais comme par ailleurs il n’y a pas de tarif officiel, l’euro symbolique + pourcentage c’est parfaitement légal. Seulement les avocats n’aiment pas ça. Ils n’ont pas l’obligation du résultat et préfèrent l’assurance d’un revenu. Et comme ils travaillent « au kilomètre » ils s’arrangent d’une part pour rédiger des actes prolixes (à tôt de l’heure) et ensuite de multiplier les actes de procédure. Un procès terminé c’est un client de perdu. Car « mon » avocat, comme « mon » coiffeur, « mon » employé, « mon » boucher, ils ne travaillent pas pour moi mais pour eux mêmes comme de juste. A la fin du mois c’est à eux de payer leurs factures (peut être en partie avec mon argent). Donc ils travaillent (nous travaillons) tous pour soi-même et, dans la mesure où cela ne les contrarie pas, un peu pour les autres.
    Mais qui fait autrement ?  



  • barbarossa 23 décembre 2020 10:14

    @HELIOS
    Lorsque vous fondez une entreprise c’est dans l’espoir de gagner votre vie avec son activité. Le même but que quand vous recherchez un emploi. Car l’expression « chercher un travail » veut dire « chercher un revenu » qui nous permette de vivre. Nous tous on peut se passer de travail. Mais on ne peut pas se passer des moyens financiers qu’il nous procure. Le travail n’est pas inscrit dans le gêne humain, il n’anoblit pas l’homme, il le fatigue, le stresse, le tue. On nous l’impose depuis notre enfance, c’est un dressage « à la gamelle » comme pour les chiens.
    Malheureusement on n’a, pour la plupart d’entre nous, que ce moyen pour assurer notre existence. Tant qu’on aura pas trouvé autre chose.
    Imaginez un revenu universel qui nous permet de vivre sans travailler. Qui va produire ? A quoi vont nous servir ces billets de banque ? juste à tapisser les murs.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité