• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

barbarossa

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 12/08/2017
  • Modérateur depuis le 15/08/2017
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 20 181 532
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 362 289 73
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • barbarossa 12 avril 18:49

    @Garibaldi2
    L’enveloppe Soleau est un des moyens de preuve pour revendiquer l’antériorité mais ce moyen est loin d’être décisif. Au fait il est probant uniquement vis-à-vis d’une autre enveloppe Soleau. Rien n’empêche qui que ce soit de copier un procédé et de l’envoyer. Après c’est au tribunaux de se prononcer, et là vous n’avez pas fini de souffrir. Par ailleurs pour être brevetable une invention ne doit pas
    être rendue publique même par son inventeur avant la demande de brevet.



  • barbarossa 23 mars 21:54

    @leypanou
    j’ai lu avec intérêt l’article en référence qui a déclenché votre intervention et j’ose
    émettre juste une opinion (donc un sentiment qui n’est soutenu par aucune
    preuve ou certitude sinon la réflexion) : 
    au niveau de mes (pauvres) connaissances en la matière, un vaccin contre X renforce le système immunitaire spécifique mais ne l’affaiblit pas pour les autres maladies ;

    si vaccination de masse contre la méningite il y a eu, cela en principe devrait avoir concerné seulement les enfants scolarisés  population semble-t-il assez réfractaire au coronavirus ;

    les convois décrits pour la crémation me laissent songeur, le recours à la crémation étant en Italie peu répandu ; il est vrai que le confinement empêche la tenue des funérailles publiques traditionnelles, cependant il est malaisé de croire à un tel revirement de fond.
    Donc bien long propos (le mien) pour dire qu’en définitive je n’y connais rien.



  • barbarossa 23 mars 11:48

    @troletbuse
    s’est ébruitée bien sûr. Faute de plume.
    (ce pauvre monsieur Plume ! c’est toujours lui qu’on accuse)



  • barbarossa 23 mars 10:38

    @troletbuse
    la corruption existe partout, même dans les Pays les plus vertueux (je n’ai pas les noms). A des degrés divers. Mais en Italie elle est omniprésente et érigé en système, et tout le monde s’en accommode bon gré mal gré. La « bustarella » (enveloppe plus ou moins virtuelle, garnie de billets) est le passe-partout. Les bons sentiments sont détournés : les handicapés ont un droit de priorité sur les emplois de fonctionnaires ? Les faux certificats médicaux (payants) attestant un handicap compatible garnissent tous les CV.
    On a vu un député qui, pour récompenser une femme qui l’a secondé dans sa campagne électorale, a payé plusieurs milliers d’euros un médecin dans ce but pour lui obtenir un emploi. L’affaire s’est ébruité dans la presse car la dame en question au lieu de recevoir l’emploi auquel s’attendait a reçu à la place le fameux certificat médical lui permettant de l’obtenir. Le fameux député, interrogé, tombait des nues en répondant que c’était la pratique normale !!! ’



  • barbarossa 23 décembre 2018 01:45

    @Odin @Eric & consorts

    Flat tax, niches fiscales, imposition des dividendes ..... faux combats !!!

    Car toutes ses mesures, si elles étaient appliquées, n’amélioreraient en rien
    notre vie de contribuables, car les recettes ainsi récoltées ne serviraient qu’à
    augmenter les dépenses déjà fastueuses de ceux qui nous gouvernent
    (et de leurs amis envoyés pantoufler dans des structures créées et
    entretenues rien que pour ça). 
    TOUS nos gouvernants, et de tout temps, passent le clair de leur temps
    à excogiter des nouvelles méthodes pour nous faire les poches, au lieu
    de réfléchir à comment mieux gérer les finances publiques et mettre
    fin aux gaspillages.
    Rien que le taux de TVA à 20% c’est du vol.
    Je m’explique : admettons que vous êtes fabricant d’un banal verre à vin.
    Pensez à toutes les étapes de production, et à tous les frais, taxes,
    contributions qui vont peser sur le produit. Que vous allez vendre 
    disons à 0.125€ pièce (c’est à peu près la valeur), montant qui comporte
    votre marge qui, bien entendu, va être encore amputée de l’impôt
    sur le bénéfice.
    En passant par les circuits usuels ce prix va faire 3 fois la culbute
    (c’est souvent le cas), et il va donc être proposé à 1€HT, soit €1.20 TTC.
    Autrement dit l’Etat, sans rien faire et rien qu’en cette étape, va gagner
    plus de la valeur intrinsèque du produit. Sans compter tout ce qu’il a
    empoché durant tout le processus de fabrication et de distribution.
    Et cela sans investir le moindre sou et sans prise de risques.
    Ceci sur un produit banal. Si on prend des produits de marque comme
    un sac Vuitton (fabrication €40, vente €800) ou baskets Nike
    (fabrication €6, vente €230) la proportion est encore plus effarante.

    Et il y a des objets usuels où la TVA est plus de 1500 fois supérieure
    à leur prix de fabrication ! (je pense aux adaptateurs cartes SIM, vendus
    en boutique à €10 alors que leur coût est de 0.1 centime).

    La fabrication, le commerce, la vente de tous ces objets rapportent
    des sommes colossales et en cascade.

    Cela grâce uniquement aux investissements consentis par les privés.

    Et on voudrait encore taxer la capital, soit la source de cette manne ?

    Au risque de le voir migrer vers des horizons plus compréhensifs.

    Pour une plus juste taxation, je vous donne également une matière à réflexion.

    Disons que, grâce à un brevet que j’ai déposé, je touche 1 million de royalties
    par an.  Mon voisin, qui a acheté ma licence et qui donc me verse ce
    million, gagne par la fabrication et le commerce de mon produit aussi
    un million par an.
    Nous avons donc les mêmes revenus et la même taxation.
    Mais il y a une différence :
    moi, je n’ai plus aucun souci, je me la coule douce, je me lève à
    10h00 et je rentre au petit matin ; 
    mon voisin par contre il est obligé de se lever à 6h00 du matin,
    travaille tard le soir, emploie une centaine de personnes, paie des taxes,
    des contributions, des salaires et oeuvre de ce fait au bien être de tous.

    Ne devrait-il avoir une meilleure reconnaissance fiscale que moi ?
    En d’autres termes, ne serait-il pas juste de lui appliquer un abattement
    fiscal pour chaque employé (qui chacun va encore payer des impôts) ? 
    Qu’en pensez-vous ?

Voir tous ses commentaires (20 par page)



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Covid-19, Forza Italia !




Palmarès