• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

baska

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1074 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • baska 15 mars 2012 14:33

    Nulle trace d’une quelconque lutte contre l’islamophobie sur le site de l’ONG Gherush92, elle lutte plutôt contre l’antisémitisme. C’est une ONG communautaire et le pompeux titre de « consultant auprès du Conseil économique et social des Nations Unies » ne veut rien dire, c’est juste pour épater la galerie.

    Comme notre hystérique monomaniaque est obsédée par l’Islam, elle se sert de cette revendication farfelue de l’ONG juive pour distiller une fois de plus sa haine contre les musulmans. Et ce avec la complicité de la modération de ce média dit citoyen, rien de neuf sous le soleil !  


  • baska 14 mars 2012 19:39

    Al west, pour vous quelqu’un qui a osé déclaré que « l’Occupation allemande n’a pas été particulièrement inhumaine » serait un patriote, vous avez une drôle de conception du patriotisme. Cette énième sortie lui a d’ailleurs valu une condamnation à trois mois de prison avec sursis et 10 000 euros d’amende, il a été poursuivi pour « contestation de crimes contre l’humanité ». Il a eu de la chance le vieux, sa peine est très clémente. A la sortie de la seconde guerre mondiale, sa déclaration l’aurait directement conduit à la potence ou bien il aurait connu le même sort que son maître à penser, le collabo Brasillac. 



  • baska 14 mars 2012 11:18

    Après la fin du vrai-faux suspense des parrainages, quel sera le thème de campagne de la pme familiale le pen ? Un retour aux fondamentaux : il ne lui reste plus que le fameux argument « votez pour nous et nous vous débarrasserons les immigrés », thème xénophobe qui rappelons le s’inscrit dans la tradition politique de l’extrême droite. L’héritière mobilise comme hier son père les mêmes ressorts : la peur et la stigmatisation de l’Autre, le rejet de l’étranger. Elle adopte une politique qui attise des peurs infondées, elle compte résoudre les problèmes de la France en expulsant tous les immigrés. Goebbels disait : « nous ne parlons pas pour dire quelque chose mais pour produire un effet », de la même manière le discours de l’héritière a pour objet de produire un effet. Sachant que l’effet évite la réflexion, la fille du vieux menhir agite cet épouvantail pour occulter les vrais problèmes comme le chômage ou la vie chère et épargner ainsi les vrais responsables de la crise.



  • baska 14 mars 2012 00:00

    Snoop alias jacob, le petit sioniste de merde veut savoir ce qu’il mange, voilà un qui a vraiment adopté la marque de fabrique d’une certaine clique, la dissimulation. Pendant plus de trois ans, ce simplet arborait comme picto l’étoile de David et vantait en permanence les mérites de la « seule démocratie du monde » (l’entité criminelle sioniste). Subitement, il endosse un nouveau costume : celui d’un nationaliste tendance mariniste et passe sous silence son philo-sionisme exacerbé. Pour combien de temps ? Lorsque l’héritière est allée valser à Vienne avec des néo-nazis, jacob a pleuré toutes les larmes de son corps et s’est promis de ne plus la soutenir si elle fricote de nouveau avec ces gens-là. Pauvre type !

    Sinon, si il y a une viande garantie 100% c’est celle dite casher. La shehita c’est à dire la méthode de mise à mort destinée à produire une viande casher est très stricte. Pourtant, la communauté juive s’oppose à l’étiquetage de la viande. Mystère ! Il y a peut être une explication à cette réticence à l’obligation de l’étiquetage, soulignons que la communauté musulmane se dit relativement favorable à cet étiquetage, qui aurait selon le directeur de l’Oeuvre d’assistance aux bêtes d’abattoirs et défenseur de l’étiquetage le mérite de clarifier la situation. Dans le rite casher, seule la moitié de la bête abattue, l’avant, est « cashérisée ». "Pour avoir l’équivalent d’un animal casher, il faut en abattre trois", explique ce responsable, Frédéric Freund. Les quartiers arrières de la bête et les carcasses jugées non casher sont écoulés dans les boucheries traditionnelles. Pas question de soulever ce problème, hein jacob ? Cela ne risque pas d’arriver car sarko him self qui claironne à qui veut l’entendre combattre le halal s’est engagé auprès de la communauté juive de protéger la filière casher. Il a chargé son ami Hortefeux de rassurer la communauté juive, le rouquin s’étant empressé de s’engager en faveur du casher et de promettre à cette communauté de faire échouer la loi européenne sur l’étiquetage de l’abattage rituel (promesse tenue, la loi a été abandonnée) : son discours prononcé à la synagogue de la victoire en 2010

    http://www.interieur.gouv.fr/sections/le_ministre/interventions/fetes-tishri4948/view .



  • baska 13 mars 2012 19:43

    Alchimie, l’héritière tout comme les faux amis de la cause animale savent parfaitement qu’aucune taxe prélevée sur la viande commercialisée dans les boucheries classiques n’est reversée au culte musulman encore moins à une quelconque mosquée. Seule la viande estampillée halal est taxée, souvent l’origine de cette viande est sujette à caution. Ces tartufes savent pertinemment que le commerce du halal est tenu par un lobby industriel très puissant qui n’a rien à voir avec l’Islam et leurs produits estampillés « halal » sont pour la plupart non halal. Déjà en 1996, le journal « courrier international » dénonçait ce qu’il faut appeler clairement une pratique commerciale trompeuse et affirmait que 95% de la viande halal était non halal. De la même manière, l’express se faisant l’écho d’un haut responsable de la place Beauvau écrivait en 2002 que 50% de la viande vendue à Rungis (non halal) finit das les boucheries islamiques. Ce magazine dénonçait également le climat de « mafia » qui gangrène le marché français de la viande halal (source : « L’argent de l’Islam » par Besma Lahouri et Boris Thiolay dans l’hebdomadaire L’Express du 21/11/2002).

    Récemment, canal + a fait un reportage sur les dessous du business halal :

    http://www.dailymotion.com/video/xfj1ms_halal-les-dessous-du-business-canal-partie-1-2_news. Après la diffusion de ce reportage, des élus locaux de confession musulmane ont demandé une commission d’enquête parlementaire sur le marché du halal. Personne n’a bougé : ni le gouvernement et le parlement, ni les spécialistes de l’indignation sélective.

    Je vous invite à consulter le site de Florence Bergeaud-Blackler qui démonte toutes les idées reçues sur l’abattage dit rituel :
    un blog très intéressant : /culturevisuelle.org/deusexmachina/">http://culturevisuelle.org/deusexmachina/ .

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité