• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Bernard Mitjavile

Bernard Mitjavile

Bernard Mitjavile Rédacteur indépendant, traducteur Ancien trésorier de l'Association de la Presse Étrangère 

Tableau de bord

  • Premier article le 22/12/2015
  • Modérateur depuis le 02/02/2016
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 27 663 2113
1 mois 1 23 44
5 jours 0 6 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 204 200 4
1 mois 9 9 0
5 jours 2 2 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 14 décembre 12:23

    @Bernard Mitjavile Le plus amusant si l’on peut dire, c’est que F Mitterrand avait créé Urba Gracco avec quelques comparses au nom de « la moralisation de la vie politique », pour que tout soit centralisé par le PS.



  • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 14 décembre 12:13

    Vous auriez pu monter un peu plus haut aux années Mitterrand où avec l’affaire Urba-Gracco et les fausses factures, il était clairement démontré que tous les élus socialistes (pas une minorité, pas quelques pommes pourries) à partir d’un certain rang (maire d’une ville) avaient participé à des affaires de rackets sur les contrats des différentes villes de France aux mains des socialistes. Ces braves gens se sont auto-amnistiés quelques années plus tard.



  • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 11 décembre 14:42

    Vous avez l’air de découvrir la lune : Les « petits cadeaux » du Président seront payés par les contribuables : soit en diminuant la dépense publique (et donc, les services publics), soit en augmentant ailleurs les impôts, soit en créant plus de dette. C’est ce qu’on fait depuis plus de 40 ans.

    Si l’on tape dans le portefeuille des Français les plus riches, ils iront à l’étranger (ce qu’ils ont déjà largement fait (voir nos sportifs et vedettes du show biz) si l’on s’attaque aux profits des grandes entreprises, elles s’installeront ailleurs ou délocaliseront, ce qu’elles ont aussi déjà largement fait.

    Peut-être faut-il faire des propositions intelligentes et pratiques avant de réclamer des sous, sinon on donnera pour reprendre après ou pour prendre à la catégorie sociale juste au dessus ou à côté, tout cela en oubliant les plus pauvres. Et sans oublier l’endettement des générations futures qui vont se lancer dans la vie avec une bonne dette par individu.

    Une piste de réflexion : la réduction des dépenses de l’Etat ainsi qu’une meilleure efficacité des « services publics ».



  • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 10 décembre 13:07

    Bravo de dénoncer ce genre de contradictions.



  • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 10 décembre 10:57

    Bon rappel intéressant mais insuffisant. Si l’on commence par citer la Bible, il faut ne pas choisir quelques citations qui vont dans le sens de sa thèse en oubliant les autres.. Jésus dit « Je suis le chemin, la vérité et la vie, personne ne va au Père sans passer par moi » ou « Quiconque croit en moi (Jésus) aura la vie éternelle.. »

    Vous citez Jacques, chef de l’Eglise de Jérusalem et présenté comme le frère du Christ par Paul, c’est bien mais Jacques avec ses déclarations sur les œuvres et la foi n’a aucun doute concernant sa foi « en notre Seigneur de gloire, Jésus-Christ ».

    Donc, il ne s’agit pas simplement d’une philosophie humaniste. Le problème est qu’il ne suffit pas de bonnes intentions ou déclarations pour aimer l’humanité. Il y a la question du mal en l’homme qui n’est pas si simple à résoudre.

    En d’autres termes, la Bible ne défend pas une foi en l’humanité mais une foi en un Dieu qui aime l’humanité blessée et veut la délivrer du péché sous toutes ses formes en coopérant avec l’homme.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès