• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

BMD

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 158 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • BMD 1er septembre 2007 21:57

    @Stephane Klein, l’Allemagne fait certes 12% de son électricité avec du renouvelable, mais seulement 6% avec de l’intermittent,le reste est de l’hydraulique, du déchet, du biogaz etc.Nous faisons aussi bien rien qu’avec l’hydraulique.Quand je parle de 10 %,je parle de la capacité du réseau européen dans son ensemble, en moyenne annuelle à accepter de l’électricité intermittente. Pour votre gouverne, même le syndicat des énergies renouvelables ne revendique que 12 %, et c’est pourtant un groupe de pression puissant.



  • BMD 31 août 2007 13:17

    pcak, il faut s’ôter de la tête une bonne fois pour toute l’éolien et le solaire photovoltaïque considérés isolément, puisque, à l’exception de petites installations isolées, ils fonctionnent en réseau avec du thermique.Ce qu’il faut avoir en tête, c’est éolien +thermique ou solaire PV + thermique. Les effets écologiques ne sont alors pas très différents de ceux du thermique seul, c’est-à-dire mauvais.



  • BMD 31 août 2007 13:05

    @Stéphane Klein, si vous parlez en puissance ( watt) au lieu de parler en énergie( wattheure),puisque vous prétendez avoir une grande connaissance du sujet on peut vous soupçonner de truquer les bilans, et donc le débat. Un exemple est celui de la centrale de Brandis, qui produira en principe 40 GWh par an sur 112 ha de terrain, soit environ 35 kWh par m2 et par an.Pour produire avec ce type de centrale la production électrique annuelle de l’Allemagne,620TWh,il faudrait donc environ 18 000 km2. C’est une surface énorme, l’équivalent de 3 départements Français . Rien que l’ investissement en terrains, supposé agricoles, serait d’environ 15 milliards d’Euros, et cette « disparition » de 3 départements poserait quelques problèmes, je suppose, ne serait-ce que le relogement de leurs habitants. Mais pour moi l’essentiel n’est pas là : je suppose, étant donné que vous avez des compétences, que vous savez parfaitement qu’il n’est pas possible de produire toute l’électricité d’un pays avec du solaire parce que l’utilisation du solaire, à cause de son intermittence, requiert l’assistance de centrales thermiques. Nous ferons quelques économies de combustible, mais pas autant qu’on pourrait l’espérer car le rendement de ces centrales, obligées de travailler dans de mauvaises conditions, sera abaissé. La réduction de l’effet de serre sera faible. Nous sommes un certain nombre sur agoravox à alerter sur ces évidences,et nous connaissons également ces questions, mais comme on dit, il n’y a pire sourd que celui qui ne veut pas entendre ! Il devrait être possible d’atteindre avec éolien + solaire environ 10 % de l’électricité circulant sur le réseau européen en moyenne annuelle.Mais ce faisant nous nous lierons aux centrales thermiques. Le solaire et encore plus l’éolien, fixeront donc dans notre paysage les centrales thermiques et en l’état, leur destinée est liée à celle de ces centrales. Les centrales à concentration qui se construisent en Espagne n’échappent pas non plus à ces contraintes. Est-ce enfin clair ou faut-il encore des explications ? La seule façon de sortir de ce dilemme est de trouver le moyen de stocker l’électricité dans des dispositifs beaucoup plus efficaces que les actuels.Tous les stockages que vous décrivez sont soit saturés ( hydraulique) soit peu performants. Je suis prêt à admettre qu’avec les dispositifs existants, on puisse à grands frais arriver à se passer de l’assistance du thermique pour 5% de solaire et d’éolien circulant sur les réseaux . Reste à produire les 95 % restants. Comment ?



  • BMD 28 août 2007 16:30

    Pas de réponse de Messieurs Lhomme et Cabanel. Comme c’est bizarre !



  • BMD 27 août 2007 16:22

    @Cabanel, un âne, même après s’être roulé dans l’herbe pour s’habiller en vert, n’en reste pas moins un âne.Quand les militants et les représentants des partis dits écologiques arrêteront d’affaiblir leurs discours parce qu’ils les truffent d’âneries que seuls des ânes peuvent accepter, ils obtiendront l’aide d’un grand nombre de gens sensés que la pression excessive de l’homme sur la planète inquiète.Vous feriez bien d’y réfléchir, plutôt que de recourir constamment à l’anathème.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès