• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

BMD

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 158 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • BMD 26 août 2007 10:25

    @Thomas, le pétrole va bientôt entamer sa régression pour des raisons physiques : il va devenir impossible d’ici très peu d’années d’en accroître la production. Le problème principal est depuis un bon moment le charbon, pour des raisons climatiques, mais aussi de santé publique, déjà 100 000 morts par an au minimum.Et cela ne fait qu’empirer tous les ans. De celà les écologistes intégristes ne parlent pas N’est-ce pas Monsieur Lhomme, n’est-ce pas Monsieur Cabanel ? Comme c’est curieux !



  • BMD 26 août 2007 10:19

    J’ai cru comprendre que Monsieur Lhomme était un mathématicien, d’après la pleine page que lui a consacré « Le Monde » sous la signature d’Hervé Kempf. Je sais bien que les mathématiques ne doivent pas être confondues avec le calcul, mais quand Monsieur Lhomme se « trompe » dans les chiffres, n’est ce pas parce qu’il y trouve son compte. Vous avez donc peu de chance de le voir corriger ses propos.C’est bien dommage, car s’il reconnaissait qu’il fait des erreurs de calcul, la discussion entre pro et antinucléaires pourrait s’établir sur une base plus saine.



  • BMD 25 août 2007 23:28

    @Stéphane Lhomme, puisque vous participez à ce débat, pouvez-vous nous dire si vous approuvez le développement actuel du charbon comme source dominante de production d’électricité dans le monde et les constructions de centrales à charbon prévues en France dans les années qui viennent ; Pouvez-vous également nous donner votre estimation de la mortalité provoquée dans le monde et dans quelques pays européens, Allemagne, Danemark, Pologne, Ukraine par exemple par l’utilisation du charbon ?Ces questions s’adressent également à Monsieur Cabanel.



  • BMD 25 août 2007 22:35

    @Nico, j’ai oublié de préciser quelque chose d’extrêmement important.Pour faire fonctionner une centrale solaire thermodynamique, il faut une source froide, une circulation d’eau qui doit être en raison de la puissance de la centrale.Je vous laisse imaginer les torrents d’eau froide nécessaires à une production égale à la production mondiale actuelle. Le Sahara est donc un mythe« vendeur », car la personne peu informée se dit immédiatement:mais cela tombe sous le sens, on ne fait rien du Sahara, et comme il n’y a personne, çà ne gêne personne. Reste le bord de mer. Où peut-on couvrir une surface équivalente à la surface de la France en bord de mer autour de la Méditerranée ?



  • BMD 25 août 2007 22:17

    @Nico,Si l’on tient compte de l’autoconsommation énergétique de la filière, assez importante car il faut bien en produire tous les composants et la durée de vie ne doit pas être extraordinaire dans de telles conditions, il s’agit quand même d’une surface équivalente à celle de la France.Et les investissements seraient pharaoniques.Reste le problème politique : quels pays accepteraient de sacrifier ainsi une bonne partie de leur territoire ;quel serait le pouvoir acquis par ces pays sur la communauté internationale ?Quelle serait également la vulnérabilité de ces installations et quel risque cela ferait-il courir aux « clients » de ces centrales ? L’avantage des centrales à concentration sur les centrales photovoltaïques, me semble-t-il, est qu’elles transforment dans un premier temps l’énergie solaire en chaleur, puis cette chaleur en électricité à l’aide d’une machine à cycle de Rankine. Il est donc à priori possible de stocker une partie de la chaleur produite pour régulariser la production d’électricité mais bien entendu avec une perte de rendement étant donné que le stockage et le déstockage de la chaleur vont faire perdre une partie de l’énergie produite.Cela n’est pas possible avec une centrale photovoltaïque, sauf à transfromer l’électricité en chaleur puis la reproduire à partir de la chaleur stockée, ce qui ne semble pas très fameux !Mais je ne sais pas s’il existe à l’heure actuelle de centrale à concentration fonctionnant de cette façon. Celle de Kramer Junction en Californie est couplée au réseau et la régularisation de l’offre se fait grâce à des centrales thermiques du parc Californien. Du gaz naturel est utilisé sur place en appoint. Mais les centrales à concentration ne peuvent donner de bons résutats qu’en pays désertique, car si l’air n’est pas très sec, une grande partie de l’énergie solaire est reçue de manière diffuse et ne peut être concentrée.Il est donc a priori peu intéressant d’en construire en France, sauf peut-être dans les Alpes de Haute -Provence ou en Roussillon. La plus grande actuellement est celle de Kramer Junction, 300 GWh/an avec une production de 74 kWh/m2/an. Une plus performante est prévue en Espagne à Aldeira, 180 GWh et 93 kWh/m2/an. Pour les centrales photovoltaïques, Serpa au Portugal produit 20 GWh/an pour 33 kWh/m2/an. Brandis en Allemagne devrait produire 40 GWh/m2/an pour 36 kWh/m2 par an et le Portugal projette de construire Moura, 91 GWh/an pour 56 kWh/m2/an. A titre de comparaison, une centrale nucléaire possédant 4 réacteurs de 1 GW produit environ 30 TWh/an et 25000 kWh/m2/an.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès