• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Bodhi

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 153 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Bodhi 30 août 2011 14:16

    C’est pourtant simple à comprendre. Plus un individu est mis en avant, plus il a une présence médiatique et plus il est haut dans la hiérarchie d’une organisation plus il est sûr que cet individu participe à une manipulation politique. C’est la base de la compréhension d’un mouvement social. Parce qu’une personne non-intéressée ne serait ni à la tête d’une fédération syndicale ni dans les médias.



  • Bodhi 10 août 2011 21:29

    Une bande de gamin malmenés par la vie et nourris dès le biberon au capitalisme, et la possession du consommateur par l’objet que cela implique, et à la société du spectacle ça donne ce qui se passe en Grande-Bretagne.

    On voit bien deux tendances : une qui veut vraiment entrer en confrontation avec la police et l’autre qui est là pour piller. Dans la deuxième il y a ceux qui pillent les biens de surconsommations et ceux qui volent de la nourriture.

    Simple, net, précis comme analyse.




  • Bodhi 10 août 2011 21:20

    C’est tellement communautariste ( suivant ton sens du mot) que quand on voit la tête des émeutiers, c’est multicolore. smiley



  • Bodhi 25 juillet 2011 19:30

    Amusant ! Vous avez compris mon propos dans le sens opposé !
    Je serai plus précis la prochaine fois.

    J’ajoute donc des précisions : le système démocratique suisse n’est pas une démocratie directe. Elle est à qualifier de semi-représentative ou semi-directe (je dirais participative) car il y a toujours des élus jouant le rôle de représentants.
    En partant de là, je pense que l’on peut deviner que quand je dénonçais l’effet corruptible exercé sur l’individu face au pouvoir, je dénonçais évidemment la représentativité et par conséquent toute forme de « démocratie » qui en use.
    Donc d’après moi, le fait de négliger l’effet corruptible du pouvoir dans le cadre même d’une « démocratie » participative est causé par l’idéal de l’auteur et non par la réalité.



  • Bodhi 25 juillet 2011 18:08

    Mouais enfin bon Gandhi était quand même plus inspiré des idées libertaires que libérales.

    J’ai de manière globale apprécié votre texte même si quelques lignes m’ont fait grincer. Surtout celles la démocratie directe « à la suisse ». J’aurai personnellement mis les guillemets autour de directe. Je crois que la perception que vous en avez découle uniquement de vos inspirations idéologiques qui néglige selon les miennes le caractère corruptible de l’individu.

    La dernière partie qui essaye de faire le parallèle entre économie et internet est plutôt bon dans l’idée. Reste à faire une analyse plus profonde peut être.

    Cela me donne envie de vous répondre par un article.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité