• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Camille

Camille

Ma biographie, ma vie, n'importent pas vraiment, pas plus que mon égo.
Mes écrits ne sont qu'un don que je vous dédie, à chacun, avec joie, dans l'espoir de vous amener non pas à penser comme je le fais, mais à vous poser vous même de nouvelles questions, et en rechercher vos réponses... Et pourquoi pas, un jour, nous partager le fruits de vos réflexions et échanges.

Tableau de bord

  • Premier article le 10/08/2018
  • Modérateur depuis le 29/07/2020
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 7 18 354
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 56 54 2
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique










Derniers commentaires



  • Camille Camille 17 mars 08:12

    Bosch ne fait que s’adapter pour survivre, ce sont les humains maintenant et promouvant nos systèmes d’organisation, que ce soit activement, passivement, en travaillant, en décidant, ou en finançant via l’achat, qui sont responsables.

    L’entreprise si elle ne suit pas le mouvement, se fera balayer par la concurrence qui proposera aussi bien et moins cher. C’est le destin qui attend toutes les entreprises productives délocalisables où le travail/niveau social est moindre qu’en France, et ça durera tant que cette distorsion de concurrence voulue et acceptée continuera où que personne ne voudra regarder/aider le voisin pour niveler les niveaux de vie par le haut.

    L’entreprise n’est que le reflet d’humains qui s’en réclament en son nom, pour le reste elle n’est que fiction immatérielle, du papier, une idée, une marque.



  • Camille Camille 7 mars 11:35

    @Mélusine ou la Robe de Saphir.

    Je trouve vos propos indignes, Mélusine.
    Avez vous seulement accepté l’idée d’envisager que la victime puisse effectivement être cet homme (à qui les gens proclamant justice ont reproché d’être homosexuel), et ses enfants ?
    Vous lui donnez l’avis d’arrêter de se poser en victime, pour se placer en position de culpabilité, tout comme les plaignantes de viols se sont fait et se font encore rembarrer dans les commissariats de police !

    Le seul avenir de la dualité homme/femme, c’est de se rabibocher, de s’accepter, d’accepter que nous soyons différents, et de se respecter et considérer égaux face au droit naturel, et face au droit nommé « positif » (la fiction légale de l’État de droit).



  • Camille Camille 22 janvier 16:12

    @sylvain
    Donc vous rangez les gens qui reviennent dans les campagnes dans 3 cases uniquement

     ?
    Votre vision du monde doit-être tellement restreinte, c’est triste...



  • Camille Camille 22 janvier 16:09

    @sylvain
    "Par contre, l’idée de l’autonomie là dedans est tout a fait foireuse . Je suis maraicher depuis plus de dix ans et je peux vous dire une chose : les gens qui font de la production qui en vivent, qui font que tout le monde trouve des légumes et autres sur les étals à tout moment, ne suivent pas ce genre de principes, n’ont pas de chaines youtube .« 

    C’est faux, on en trouve, et ils partagent leurs connaissances, vous pourrez observer ce genre de choses avec la Ferme de Cagnolle par exemple, chez qui Brian a fait un reportage, et qui possède sa propre chaîne.
    L’initiative »Vers de terre production« partage sur sa chaîne également, la parole donnée à de nombreux agriculteurs et moults éléments techniques.

     »Il y a une chose qui montre que tous les auteurs de livres ou videos de permaculture ne font pas de production : ils ne parlent jamais du temps de travail, de l’économie du temps, ou l’évacuent d’un haussement d’épaule or tous les agriculteurs savent que c’est la variable clef .

    « 

    Ce n’est pas vrai, nombreux sont ceux à assumer que ça représente énormément de travail, tout du moins, à l’installation, les choses se tassant un peu ensuite. J’ai bien indiqué que ça demandait une énergie considérable.

     »Avec ce genre de principes vous ne produirez pas pour les autres, ou peu .« 

    Totalement subjectif comme vision des choses, j’ai une amie maraîchère qui produit sa pitance sur 500 mètres et revend ses surplus, ce dès sa première année. Et chacun peut avoir des fruitiers produisant des quantités dingues et partager/faire des échanges.

     »Mais vous pourriez ne pas en dépendre, être totalement autonome, sauf que l’auteur précise bien que tout ça c’est bien mais il faut quand même une connexion, et même la fibre s’il vous plait ."

    Et ? Comme dis dans un précédent commentaire, j’ai mis ça en avant avec le désir de certains de conserver une activité pro ! Et quand bien même, viser l’autonomie, sans jamais l’atteindre totalement, personne n’a à s’en justifier, chacun vis et avance comme il veut/peux, de même qu’autonomie ne suffit pas devenir ermite et vouloir se couper de tout et tout rejeter en bloc !
    Prière donc de ne pas projeter vos propres conception des choses sur les autres, qui ne les ont pas forcément.
    D’ailleurs concernant la fibre vous seriez surpris de la vitesse à laquelle ça avance dans le Tarn, en ce moment on peut observer des techniciens telecom (dont j’eu fait partie de ce monde il y a fort longtemps), tirer de la fibre dans les campagnes, partout. L’objectif du département totalement fibré en 2022 sera sans doute tenu. Et en ce qui me concerne, ce n’est pas parce que j’ai envie de viser un certain mode de vie, que j’aurais à me justifier auprès de vous, de vouloir pouvoir continuer d’accéder à internet, qu’est ce qu’il peut y avoir de choquant là dedans ? Le world wide web est un réseau mutualisé, collectif, décentralisé, pas d’autre choix que d’avoir une ligne.



  • Camille Camille 22 janvier 15:56

    @Opposition contrôlée

    Pour information, de nos jours, se monter une installation solaire est rentabilisée en quelques années... Quand à l’eau, entre la récupération et un puits... Là aussi, ça va vite !
    Pour les transports en commun par contre, là, effectivement... La voiture reste en l’état indispensable, et le GPL, l’éthanol ne sont pas la panacée.
    Peut-être la gazéïfication du bois brûlé pour se chauffer, si les stocks sont faits de façon intelligente l’hiver, mais collectivement...


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité