• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Carl

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 209 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Carl 5 mars 2013 12:55
    Bien que je ne puisse nier faire partie d’une catégorie sociale privilégiée, je ne peux qu’être d’accord avec votre analyse.
    J’attends maintenant avec impatiente la réponse de l’auteur.


  • Carl 5 mars 2013 10:34

    @Gasty

    Non, j’habite en France...
    Vous, c’est apparemment de votre orthographe que vous vous êtes fait déposséder...


  • Carl 5 mars 2013 04:39
    @Rosaelle

    Ce n’est sûrement pas à moi que vous allez donner une quelconque leçon sur le racisme. Je suis pratiquement né au Maroc et ai été élevé en grande partie jusqu’à mes quatre ans par une femme marocaine. J’ai également vécu dix années en Allemagne ; pays où j’ai eu l’occasion de côtoyer et de lier des amitiés tout au long de ma scolarité avec des élèves de toutes origines géographiques ; pays où, aussi, je me suis malheureusement souvent fait insulté mais également plusieurs fois agressé par des jeunes néo-nazis ou autres racistes allemands parce que j’étais Français.
    Alors, vos petits couplets sur le racisme franchouillard et autre, vous pouvez bien vous imaginer ce que j’en pense. 

    Quant à vos abjectes insinuations portant sur la véracité de mes témoignages, le lien fonctionnant tout à fait normalement, je préfère ne pas y répondre.

    Je préfère me questionner sur ce que renferme votre commentaire :
    « La tuerie en Suisse a été le fait d’un kosovar mais comme je suis raciste, je n’en ai tiré aucune conclusion. »
    Avouez, c’est tout de même troublant comme lapsus clavis... Je serais plus que gêné à votre place...

    Enfin, je vous laisse à vos élucubrations péremptoires formulées dans un français des plus approximatifs et des plus déplaisants, vous m’avez déjà fait perdre assez de mon temps.

    @Wesson

    Je vois surtout que vous ne reculez pas même devant l’ignoble pour faire étalage de votre bien-pensance.

    Ma fille a malheureusement eu largement le temps d’identifier très précisément cet individu à la peau NOIRE, ce qui lui permis d’établir avec la police un portrait robot détaillé. De plus, l’analyse des bandes enregistrées par les nombreuses caméras vidéos situées tout le long du chemin que ma fille a emprunté avant d’être agressée ; du quai du métro, jusque dans le hall de l’immeuble ; sont venues confirmer ses déclarations.
    Seulement, malgré ces informations, les fichiers d’identification consultés par ma fille ainsi que les tests ADN effectués à partir de prélèvements, la police n’est à ce jour pas encore parvenue à identifier l’individu.
    Est-ce suffisamment clair pour vous ainsi ?

    - Concernant la locution d’origine d’Afrique subsaharienneje l’ai employée car c’est ainsi que la police a fait mention de cette caractéristique lors de la réception de la plainte ! Ma fille, elle, avait déclaré qu’il était NOIR.
    - Concernant l’emploi du terme origine, vous faites semblant de ne pas comprendre ce que cela veut dire ou avez-vous besoin d’un dictionnaire ? Allez-vous aussi prétendre que les NOIRS sont les autochtones de la France et que les BLANCS sont les immigrés ? Jusqu’où comptez-vous aller au juste dans le déni des réalités ?
    C’est quoi votre problème exactement ?



  • Carl 4 mars 2013 21:36

    Je dois tout d’abord dire qu’il me parait évident que ce journaliste à du mal à cacher le fond de sa pensée derrière sont petit doigt. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est invité, ça fait le buzz et je pense malgré tout que quelques journalistes ne sont pas totalement mécontent que certaines choses soient dites.

    Cela dit, la réalité qui m’intéresse c’est celle de mon quotidien, pas celle qui m’est racontée par les média.
    Et concernant la délinquance, voilà mon expérience de ces quatre dernières années, qui ne sont pas les pires...
    - En mai 2009, nous avons été en compagnie de ma compagne deux des victimes d’un braquage d’une supérette à Clermont-ferrand, l’un des braqueurs m’a mis, dans un état de grand stress, un couteau de boucher sous la gorge tout en me menaçant de la trancher si ma compagne ne s’asseyait pas. Le problème c’est que ma compagne était en état de choc et ne réagissait pas. J’ai juste cru que j’allais mourir... Les deux braqueurs d’origine maghrébine ont été interpelés quelques semaines plus tard. Prison avec sursis...
    Quant à l’appréciation de la violence qu’exprime le gérant de la supérette qui n’a eu, ni le couteau sous la gorge, ni le pistolet sur le front...
    - Il y a deux ans, ma fille alors âgée de 14 ans à été victime d’une violente tentative de viol en pleine journée, après avoir été suivie depuis le métro jusque dans le hall de l’immeuble. L’agresseur était un homme d’origine d’Afrique subsaharienne, toujours pas identifié.
    - L’année dernière, ma fille ainée, accompagnée d’amies, s’est faite alléger de son portefeuille en journée dans un parc du 13 ème arrondissement sous la contrainte explicite de deux charmantes demoiselles d’origines d’Afrique subsaharienne. Malgré le dépôt de plainte, aucune poursuite n’a été à ma connaissance engagée par la police.
    - Samedi dernier, ma fille qui a été victime de la tentative de viol, s’est faite arracher son sac en pleine journée, avenue de Choisy, (Paris 13ème), par un charmant jeune homme d’origine subsaharienne...
    Et je ne fais là état que des agressions qui ont fait l’objet d’une plainte auprès de la police.
    Voilà pour ma réalité, le reste c’est du verbiage et de la politique.

    Quant aux solutions à apporter à cette délinquance, elle sont effectivement beaucoup plus complexes qu’elles ne paraissent. Mais pour trouver les solutions il va quand même falloir regarder les choses en face.



  • Carl 3 mars 2013 23:11

    « pour venir ici juger... »

    Mais où donc croyez-vous que vous êtes ?
    Pour la messe et les condoléances, ça se passera à l’église, pas ici !

    S’il est vrai que j’ai formulé des critiques à l’encontre de M. Hessel, il est malhonnête de votre part de prétendre que j’ai déversé un quelconque fiel.

    Concernant mes activités, par choix, elles ne sont pas celles d’une personne publique, mais cependant tout à fait honorables. Sachez d’autre part que je ne nourris aucun complexe envers qui que ce soit et m’autorise à ce titre à dire ce que je pense de tout et de qui je souhaite, autant que vous vous le permettez à mon encontre. La libre expression n’est-elle d’ailleurs pas la raison d’être de ce site ?



Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité