• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Charmord

Avocat allergique à la désinformation et aux abus de pouvoirs. 
 

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 655 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Charmord 18 août 2011 15:55

    Easy,


    Je vais essayer de ne pas être trop abrupte dans mes réponses.

    1. L’Etat fédéral, en tant qu’inquisiteur, devait instruire le dossier à charge et à décharge. Il lui revenait par exemple, compte tenu des phénomènes s’étant produit avant et pendant la ruine, d’investiguer si des explosifs ou accélérants avaient ou non été utilisés, ce qui incluait la tâche de les rechercher. Il ne le fit pas. Ni la Fema, ni le Nist ni personne d’autre ne l’a fait alors que les truthers ont mis à jour de nombreux indices d’utilisation potentielle d’explosifs qui ne trouvent pas d’explication dans les rapports scientifiques établissant la véracité de la théorie officielle. Rien qu’à ce titre, l’enquête doit être reprise car, en réalité, le rasoir d’Ockham tranche la théorie officielle dans le gras, contrairement à ce que soutiennent ces défenseurs.

    2. Je n’ai parlé de cet article de K. Ryan, lequel n’a rien à voir avec ton message/grief initial . J’ai renvoyé un lien permettant de prendre connaissance de ses recherches portant sur la question de « qui aurait pu avoir accès aux tours pour y poser des explosifs et/ou incendiaires ». 

    Ceci étant, pour répondre à ton sujet, les chaleurs résiduelles intenses constatées à Ground Zero posent effectiverment leur lot de question. Une opinion que je trouve claire à ce propos a été émise ici par une chimiste. Moi qui ne suis pas expert, je trouve son explication assez limpide. Le fait est que non, seulement Harrit et al mais d’autres labos indépendants ont trouvé des traces suspectes dans les poussières de Ground Zero et alentours et qu’aucune explication ne fut donnée en temps voulu par les rapports établissant la théorie officielle.

    3. Il va falloir mieux lire les articles de A. Monaghan car il n’en ressort nulle part que l’utilisation de la technique de prise de commande à distance supposait une absence de pilote dans les avions. C’est même absurde de le soutenir. Une chose me semble acquise : la fiabilité de cette technique me semble supérieure à celle que peut procurer le pilotage très approximatif de quelques apprentis pilotes ayant la chance extraordinaire de pouvoir apprendre à piloter dans les écoles rénommées US, malgré leur aptitude peu évidente.

    4. Les caractéristiques visibles de la ruine, c’est ceci notamment... Tu vois un bloc d’étages intact qui écrase les étages et la structure inférieure, dans les premiers instants de la ruine de la tour Nord ? 

    5. En quoi la présence d’un peu de béton dans les planchers obvie-t-elle au fait que le vérinage n’est pas applicable aux bâtiments à structure d’acier ? 

    6. Pour le WTC 7, je me vois contraint de reprendre mon passage puisque tu n’y réponds en rien :

    « (...) contrairement à ce que laisse entendre ton texte, selon le rapport du nist, les effondrements des tours jumelles n’ont produit aucun dégât structurel ayant influé sur l’initiation de la ruine du WTC 7. 

    Celle-ci est due uniquement aux feux qui s’y sont développés, ayant entraîné un phénomène d’expansion thermique d’une colonne, la 79. Le fait que cette colonne aurait lâché, entraînant dans son sillage, le penthouse est dont elle était un des soutiens, aurait provoqué une réaction en chaîne foudroyante durant laquelle en quelques secondes, les 47 colonnes assurant la portance de l’immeuble auraient lâché, cependant que les façades-treillis seraient restées en place. 

    C’est cela le miracle nistien et nombreux sont les scientifiques qui, attentifs à la question, ne peuvent l’accepter. 

    Tu as raison de souligner que la séquence de développement des feux et même la cause de l’initiation des incendies est très mal documentée. D’ailleurs, dans la partie du WTC 7 où se trouvait la colonne 79, le Nist décrit des incendies bien antérieurs au moment où cette colonne a cédé et affirme qu’ils se sont éteints... Ils auraient repris selon le Nist peu avant l’effondrement mais sans que l’on sache ce qui généra cette reprise des incendies.

    Pour des critiques très bien argumentées de la théorie Nistienne de l’effondrement du WTC 7, voiciquelques liens permettant à chacun de se documenter. »





  • Charmord 18 août 2011 13:58

    1997 et pas 2007 comme erronément indiqué dans ma dernière réponse.



  • Charmord 18 août 2011 13:57

    Il fallait lire 1997 en lieu et place de 2007, évidemment



  • Charmord 18 août 2011 13:55

    Mmarvin, tu prends l’interlocutrice de l’auteur pour une idiote ?


    Au passage, c’est pas la législation applicable en 2007 qui est relevante mais celle de 2001, à la date de la délivrance du duplicata du permis de conduire...

    Si la législation avait été différente en 2001, elle l’aurait soulevé. Si elle n’avait pas été certaine, elle émis des réserves...

    Prouve qu’elle se trompe et on en reparle !

    En attendant, le journaliste a correctement fait son travail en obtenant l’information selon laquelle CC Ross Lyles ne pouvait pas obtenir de duplicata de son permis de conduire, en raison de son changement de nom.

    Je pensais le contraire mais je m’incline car elle est le sait mieux que moi et que toi aussi...




  • Charmord 18 août 2011 13:10

    Tu as écouté l’interview, oui ou non ?


    Le truther italien a exposé exactement le cas de CC Ross Lyles.
Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité