• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Christophe Hamelin

Christophe Hamelin

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 29/08/2014
  • Modérateur depuis le 10/10/2015
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 11 49 438
1 mois 2 0 46
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 8 1 7
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Christophe Hamelin Christophe Hamelin 7 janvier 00:17

    @Jonas
    Non, la France n’est pas une démocratie, c’est une oligarchie. Ce n’est pas une question d’opinion, c’est un fait. Je vous renvoie à la note 2 de l’article. Il n’est pas normal qu’il y ait des « leaders » comme vous les nommez, ni qu’il y ait un gouvernement, qui est une forme de pouvoir tout à fait antipolitique.
    Pour le reste de votre commentaire, je vois des marqueurs idéologiques (genre assimiler le Vénézuéla à une dictature) qui indiquent que vous êtes globalement d’accord avec l’ordre en place. Je ne sais que vous dire. Continuez de lire Agoravox mais en laissant ouvert la possibilité d’être convaincu.
    Quant à la citation d’Arendt que vous reprenez, très bien mais je ne vois pas le rapport avec notre discussion. L’analyse d’Arendt me semble des plus pertinentes pour juger la situation actuelle, qu’il s’agisse des Origines du totalitarisme ou de Condition de l’homme moderne.



  • Christophe Hamelin Christophe Hamelin 6 janvier 14:13

    @Jonas
    Je ne vois pas où j’ai manqué d’humilité mais j’attends avec impatience que vous m’expliquiez (attention, je suis rarement connecté mais généralement je réponds).
    Qu’est-ce qu’un peuple ? c’est le point le plus intéressant de votre message. Je répondrais avec l’aide d’une philosophe qui s’appelle Arendt et dirais que un peuple est un groupe qui partage ce qu’elle appelle un même « monde commun », j’utilise d’ailleurs l’expression dans cet article. Pour cela, il faut se parler et agir ensemble. Aujourd’hui, nous peinons à « faire peuple » car nous sommes régis par un pouvoir centralisé, donc qui nous désorganise, et que tout est procédurisé, donc il n’y a plus de spontanéité. On voit cependant que malgré toute la violence du système, notre capacité à exister ensemble est toujours là. C’est un des grands enseignements de ce mouvement des Gilets Jaunes.
    Autrement, je ne comprends pas où vous voulez en venir avec cette liste de revendications. Jetez un oeil au message très intéressant d’Amlaplacidus dans ce forum à propos de la Suisse.



  • Christophe Hamelin Christophe Hamelin 5 janvier 17:41

    @docneo
    Merci pour vos encouragements !



  • Christophe Hamelin Christophe Hamelin 5 janvier 17:40

    @Jonas
    Mais il me semble que la mère de toutes les revendications est le RIC ! Dans l’article j’essaye de montrer que revendiquer des droits ou des augmentations de salaire est un leurre, du court terme. La seule sécurité que nous puissions obtenir est dans la liberté, donc dans la souveraineté du peuple.
    Pour ce qui est de la violence, je vous renvoie à la note 5 de l’article.
    Courage, retournez dans le mouvement des Gilets Jaunes et enrichissez-le de vos apports sans vous désespérer. Dans le collectif, nous redevenons intelligents, nous apprenons à nous connaître, et nous donnons du sens à nos propres vies. Là, aujourd’hui, l’Etat cherche à mettre un terme au mouvement pour que tout le monde retourne à la niche, devant les écrans, à s’abrutir devant des marchandises culturelles. Nous n’avons pas le choix, il faut résister à cela et aller vers le collectif. Pas d’autres solution pour nos vies, pour ne pas les gâcher.



  • Christophe Hamelin Christophe Hamelin 5 janvier 17:29

    @Yann Esteveny
    Bonjour, j’ai un gros doute sur le fait qu’il n’y ait pas de fascistes aujourd’hui. Mais ils ne sont pas là où les antifas les cherchent, pas dans la rue. Je pense que la bourgeoisie est aujourd’hui profondément fasciste, que c’est son idéologie. Enfin, je pense qu’il faut travailler sur une manière d’actualiser ce qu’est le fascisme aujourd’hui et chercher, peut-être, du coté du management.
    Je télécharge la vidéo que vous m’indiquez et la regarde dès que possible.
    Cordialement

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès