• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Clavdio

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 116 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Clavdio 17 janvier 2012 19:31

    Même résultats en Polynésie ou de savant exemplaire un chercheur est devenu après son rapport, le pire des nuls. Comme quoi nos gouvernants devraient faire plus attention aux subventions qu’ils distribuent en notre nom à « ces incapables » ou mieux, peut-être devraient ils confier ces fonds aux banquiers qui sauraient eux, quoi en faire....
    Rien de nouveau dans cet ex beau pays qui n’a déjà plus la joie de vivre.
    la Hague, mais aussi toutes les centres de transformation de ces saloperies, sont de hauts pollueurs tueurs, ils dispersent leur poison sur tout le territoire, car bien évidemment, là aussi les chiffres montre une progression notable. D’ailleurs n’est-ce pas pour cacher, noyer ce constat que l’on se concentre tout près de la source.
    Le sujet que vous avez abordé est si sensible que vous avez droit à l’ensemble des pompiers du lobby pour nous faire comprendre, une fois de plus, que non seulement on a pas compris mais que eux seuls ont raison car ils savent.
    Rattrapé par cette cochonnerie sur les centres d’expérimentations sois disant propres, paroles de ces menteurs maintenant donneurs de leçons. Aucune moralité, mensonges, affirmations douteuses au kilomètre, dénigrement systématique. Ces gens rémunérés à la hauteur de leur savoir dévoyé à la cause, celle du lobby regroupant les affairistes/financiers/Politiques unis pour le meilleur(on devine lequel).
    Une seule solution, traîner nominativement ces gens la devant un tribunal international pour « complicité à empoisonnement », car il s’agit bien de ça.
    Bravo pour l’article et honte aux agents à la solde du lobby, on les reconnaitra quand ils vont répondre... A moins que selon leur bonnes habitudes ils changent de patronyme
    Claude SAINT ETIENNE



  • Clavdio 28 décembre 2011 18:23

    Je confirme que le lobby du nucléaire (état, industriels,banquiers) emploie comme communicant rémunéré pour manipuler l’opinion, y compris sur agora, un certain Krolick qui intervient aussi sous d’autres pseudonymes lorsqu’une énième faute a été par erreur portée à la connaissance du publique. Selon le principe, noircissez, affirmez, mettez le doute il en restera toujours quelque chose.



  • Clavdio 6 décembre 2011 19:10

    A 23h30 les agents qui géraient la « difficulté » cherchaient une clé nécessaire pour ouvrir un panneau d’alimentation électrique.
    Une réédition du tir gerboise, celui du 1er mai 62 ou la charge trop forte a fendu la montagne rejetant en l’air le magma et toutes les cochonneries que vous pensez, de plus le nuage formé en quelques minutes contamina immédiatement son dessous, puis, à petite vitesse et s’achemina sur la base vie. Je ne vous parle pas de la débandade au dessous avec les officiers qui foutaient hors du véhicule le seconde classe pour en prendre personnellement les commandes. Mais ! quel rapport avec la clé ? Tout simplement que le blockhaus, citadelle opérationnelle, point phare du dispositif, destinée à garantir la sécurité nucléaire des pontes, était bardée de matériels et d’instruments de tous genre. Seulement pour éviter le problème de l’étanchéité, les câbles d’alimentation avaient été passés par les soupiraux. La suite vous la devinez, comment fermer les soupiraux quand des câbles gros comme le bras passent par là... Quand ils ont été coupés (le temps de réaction) bien des gens avaient été contaminés y compris ceux qui étaient présent dans cet endroit sensé être hautement sécurisé.
    L’histoire se répète sans que jamais elle ne serve de leçon, bien au contraire des gens sont formés et payés par le lobby pour faire la désinformation. Comprenez vous pourquoi le lobby tient tant à son « secret défense » c’est tout simplement pour masquer ses forfaitures, ses mensonges et son incapacité à la maîtrise. Ces financiers sont avident, ils en veulent toujours plus, ils grattent sur les matériaux, sur les hommes, sur tout. Ici sur la sécurité, avant il y avait des maîtres chiens, des commandos en attente et des casernes en sécurité 24/24. Pour les centrale du PALUEL ou de PENLY on pouvait compter sur pas moins de 4 casernes capables d’intervenir du quart d’heure à l’heure et demie (Dieppe, Rouen, Oissel, Le Havre), maintenant toutes les casernes sont fermées, reste la CRS 32 de Sainte Adresse (Le Havre) mais les membres sont sur toutes les routes en opération PV, pardon, en opération de prévention routière.
    Le reste c’est du connu et débattu depuis de longue date sur les forums, à chaque fois les chiens de garde(comme joeletaxi, nous prouvent que nous n’avons pas raison (délire de notre part, peur, etc...) et bien voilà qui est maintenant prouvé, hélas, pour les avions également.
    Pour ceux qui connaissent l’histoire, souvenez vous de Nantes gardé par 5 000 Allemands en guerre, lors de l’opération chariot, 200 commandos Britanniques à eux seuls ont atteints leur objectif c’est à dire qu’il ont fait exploser les portes du bassin situé en plein cœur du dispositif de défense.
    Personnellement je pense qu’une centrale doit être gardée au minimum sérieusement. Un sérieux également que devrait avoir les responsables qui sont plus habiles à défendre leur place qu’à prendre leurs responsabilités. Ils devraient donner leur démission illico et s’ils ne le font pas, qu’on les foutent à la porte pour faute grave.
    Claude SAINT ETIENNE
    Cobayes de la république ignoré de tous et surtout des responsables



  • Clavdio 2 décembre 2011 09:59

    L’histoire du canon et des armes n’est qu’un prétexte puisqu’il avait été acheté par la commune de Montmartre pour équiper sa propre garde nationale et pour elle uniquement, Chaque commune à cette époque équipant ses représentants. Or, l’intention des bourgeois et des financiers Versaillais n’était pas de porter sus à l’ennemi mais au contraire de bien pactiser avec l’ennemi, la trame avait déjà jetée par les militaires et la noblesse de cour impériale. Ces choses étaient déjà comprises quand une délégation de militaires est venue prendre d’office le canon pour le mener à l’ennemi comme signe de soumission. De toutes les lectures et par recoupement le livre de Louise Michel reflète le mieux ce passage de notre histoire.



  • Clavdio 1er décembre 2011 17:18

    Bon, confirmation du guano et de l’histoire du gardien de phare, je connaissais mais certainement sous le nom d’île de la passion car je ne la mettait pas à Clipperton.
    Beau récit et complet, les deux volets s’imbriquent bien, bravo à l’auteur.
    Au vu des récits relatant la traversée de l’or Péruvien, transitant à dos de mulet par l’ isthme de Panama jusqu’à Carthage. Il semble que la présence des corsaires, loin très loin de Batavia (Java) ne doit pas avoir eu une présence assidue de ces derniers, et n’a causé que des égratignures aux galions Espagnols. Rien à voir avec l’autre coté, celui des Caraïbes ou la traque était régulière.
    La partie pêche m’intéresse également

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité