• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Clavdio

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 116 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Clavdio 23 novembre 2011 11:26

    Surpris de votre réponse j’ai vérifié sur les pages blanches, y ai trouvé 83 réponses, toutes concernant des collèges, des salles ou même l’étal d’un boucher, mais aucun particulier.... Le nom était en extinction, seuls les deux frères pouvaient relevé ce défit, le sort en décida autrement puisqu’ils furent guillotinés sans descendance.



  • Clavdio 22 novembre 2011 19:10

    Je crois que c’est le cheminement normal de la culture. Il m’a fallu attendre pour savoir , comprendre, et surtout faire le tri des bons et mauvais auteurs, lire et encore lire.

    Pour ce qui concerne l’article de Holly_Crapp en réalité je lui donne raison sur un point, celui du constat des dérives, mais pas sur les vertus accordées par lui à cet assassin notoire. Par contre il aurait pris en exemple Rochefort, Franqui ou Louise Michel contre les Versaillais que j’assimilent à nos élites bourgico politicofinanciers actuels avec bobos réunis. J’aurai alors, applaudi.
    Il vous reste à lire « la commune » le livre de louise Michel, (les communards n’ont rien à voir avec les communistes) Bonne lecture



  • Clavdio 22 novembre 2011 18:47

    Seule la vérité suivie de son véritable patronyme confère le sérieux et la crédibilité.
    Faire des fautes d’orthographe ou pas, les gens intelligents trient.
    Quant au mot incriminé, il faisait partie du vocabulaire de mon père. Voici les ouvrages répertoriés sur le triste Robespierre.
    http://www.rondelot.com/spip.php?article48

    Au fait, nul n’a le droit de porter ce nom. Cherchez sur n’importe qu’elles listes vous ne trouverez aucun Robespierre ni Ravaillac .



  • Clavdio 22 novembre 2011 16:14

    Après avoir lu moult ouvrages sur Robespierre ainsi que la « Vendée vengé » je vacille quelque peu à la lecture de cet article. L’auteur a voulu faire un parallèle entre présent et passé, mais sait-il que le sujet principal était un schizophrène mort vierge, le contraire des politiciens d’aujourd’hui qui eux disparaitraient plutôt dans les bras de leurs maîtresses.
    Sans faire une longue liste des méfaits de ce détraqué à moitié fou, je pense avoir encore un peu de recul avant l’arrivée peu probable de la la terreur. Désolé.
    Claude SAINT ETIENNE



  • Clavdio 17 novembre 2011 11:56

    Je parlais bien évidement d’une traîne. Et celle-ci dure depuis plusieurs mois maintenant... Les gens sérieux ont su le lire eux

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité