• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

clostra

Habite Evry, quartier du Dragon, sous ensemble du Quartier des Pyramides - Membre fondateur de : Association des Habitants d'Evry1, Evry-Santé, "Vivre sa Santé à Evry1", AUA CH Louise Michel, RESHUS ... Formation scientifique (Neurosciences) - Dirige une TPE (multimédia) - Aime : Joël de Rosnay, Henri Laborit, Ivan Illich ...

Tableau de bord

  • Premier article le 03/03/2008
  • Modérateur depuis le 02/08/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 24 2313 346
1 mois 1 21 24
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 248 233 15
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • clostra 8 octobre 16:17

    @Self con troll
    Oui vous pouvez !

    Personne n’a empêché d’autres de venir s’exprimer sur ce fil. Je pense que la stratégie de protection est dans l’ensemble un secret bien peu partagé pour ceux qui sont conscients des dangers du web pour la vie privée. Les autres n’ayant rien à cacher n’ont aucune raison d’en avoir une.

    Les trolls font partie du monde ouvert et non manichéen, parfois ils font bien rire, souvent ils agacent, surtout quand l’objectif - qui ne me semble pas en être le premier, objectif, pour vous (?) - est de diluer une information importante qu’ils préfèrent voir disparaître des premiers commentaires. Ces trolls-là sont utilisés par les grandes marques (politiques) mais peuvent être utiles lorsqu’il s’agit de réputation ou de notoriété ... C’est que le web est imparfait. C’est que le web répond aux règles du marketing ...



  • clostra 7 octobre 17:19

    @tous les trolleux, les trollistes, les blessés de la toile, les boiteux du clavier, les sensibles du claviardage ...

    je vous adore. La marmite de riz au lait est sur le feu, y’en aura pour tout le monde !

    Une réflexion : c’est déjà assez difficile de se comprendre face à face, avec les mimiques, les gestes et autres détecteurs sensoriels de la présence de l’autre, alors, devant son window, je dis pas !

    Sans vouloir parodier quiconque, la devise pourrait être « aimez vous pour aimer les autres », on doit pouvoir puiser encore dans cette incroyable expérience qui consiste à communiquer aussi simplement avec des inconnus qu’avec - vie privée - ce fichu rouge-gorge qui a fianté sur mon pied de lampe mais avec tellement de naturel ! Lorsque je verrai arriver un faucon, je préviens Self con Troll pour qu’il prépare son bout de viande !



  • clostra 6 octobre 23:57

    @hervepasgrave
    initialement l’Internet n’a pas été créé pour le grand public mais pour/par l’armée américaine pour décentraliser ses données, pour qu’elles ne soient pas stockées dans un seul lieu fût-il un bunker.

    Il me semble que c’est en Suisse qu’a été créé le langage html permettant d’afficher des textes dans un logiciel de navigation (navigateur) ensuite ... qui est devenu un réseau de cache cache où on perd toujours (ou presque), en tout cas, les données décentralisées ne sont accessibles qu’à quelques uns pour une surveillance mais surtout (?) pour faire des sous sous couvert de gratuité.

    Maintenant, déménager le web est peut-être possible pour qu’il tienne ses promesses ... blockchain à suivre. Ce qui pourrait éviter ces énormités sur le web. En attendant, sur le web, sortons couverts , d’autant que l’Internet des objets amplifiera grandement cette surveillance généralisée.



  • clostra 6 octobre 19:12

    Va falloir sonner la fin de la récré, car c’est juste ce que donne le fait de (penser) être surveillé.

    On n’y comprend plus rien, ça trolle, ça brouille, ça embrouille, plus personne n’y comprend rien.

    Un jour il faudra déménager l’Internet ...

    Vous êtes au final la meilleure illustration de ce que va entraîner ce doute sur qu’est-ce qu’on sait de vous que vous ne puissiez plus récupérer, avoir sous votre propre contrôle, inscrire dans votre propre histoire, une dépossession aussi désastreuse qu’une possession, .simplement parce que c’en est une.

    Merci les zozos ci dessus pour cette illustration magistrale qui, je l’espère donnera du grain à moudre, faute d’avoir pu évoquer ensemble les éventuelles solutions avant qu’il ne soit trop tard. La guerre n’aura pas lieu. Janus referme la porte de son sanctuaire et offre le visage de la quiétude absolue.



  • clostra 6 octobre 15:50

    @Self con troll
    j’avais bien pris votre con dans ce sens-là.

    Lançons le débat : hier @Thomas (vous aviez bien raison d’ajouter à @ qui adresse, la notion d’identité numérique) contestait les chiffres du nombre de visites uniques sur le site Avox sous le prétexte qu’il se protégeait avec gohstery. Il concluait que ces chiffres étaient sous-estimés, ce que j’approuvais.

    Pourtant, ces statistiques s’effectuent (grâce aux IP fixes) sur les IP. Il est donc tout à fait possible de contourner les cookies ou leur désactivation pour vous suivre à la trace.

    la CNIL conseille une durée de conservation des IP « en clair ». Une durée qu’il n’est pas évident de déterminer si on veut par exemple qu’un internaute conserve son panier un certain temps. La CNIL préconise des durées qu’il faut connaître.

    Ensuite, pour les statistiques de visites, il est possible de programmer un dispositif qui, s’il est capable de reconnaître une IP, est capable également de la masquer, puis de l’effacer et/ou la crypter. On aura donc les statistiques de visites sans pour autant pouvoir dire qui.

    Vu sous cet angle, l’IP fixe serait intéressante pour donner des résultats exacts.

    Par ailleurs, lorsqu’on s’adresse à google analytic, un service gratuit, énergivore etc on ne peut pas garantir la confidentialité ni de la vie privée des internautes, ni sur l’utilisation stratégique de l’entreprise et/ou du « travailleur » et/ou du particulier. Sa puissance de calcul est immense (pour ne pas dire ... inégalée)*
     
    Comment ne pas communiquer son IP ?

    * ceci amène une autre réflexion : certains prestataires dont je fais parti n’utilisent pas de cookies, relèvent les IP « sans le savoir » qui leur permettent de bénéficier de statistiques à peu près correctes. Il semble que google (supposition ?) ne met aucun obstacle à leur référencement naturel, sans doute parce qu’il n’y rencontre ni Amazon, ni Microsoft en embuscade ... je soulève la question.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès