• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

clostra

Habite Evry, quartier du Dragon, sous ensemble du Quartier des Pyramides - Membre fondateur de : Association des Habitants d'Evry1, Evry-Santé, "Vivre sa Santé à Evry1", AUA CH Louise Michel, RESHUS ... Formation scientifique (Neurosciences) - Dirige une TPE (multimédia) - Aime : Joël de Rosnay, Henri Laborit, Ivan Illich ...

Tableau de bord

  • Premier article le 03/03/2008
  • Modérateur depuis le 02/08/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 25 2348 411
1 mois 0 4 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 248 233 15
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • clostra 8 décembre 19:44

    @Serge ULESKI
    C’est bien ce que je dis : la référence est devenue « folle » 
    qu’est-ce qu’un « veau gras » ?

    Ce qui est intéressant ce sont les déformations avec le temps qui n’ont de sens que celui qu’on lui donne - significatif d’ailleurs - les dérives qui font que les textes ne sont plus du tout sacrés ...

    Alors, la référence ...

    Voyez-vous je m’attendais plutôt à ce que vous défendiez une forme d’humour dérivant un objet de son utilisation habituelle, de l’humour poétique.

    Bon ben je vois, en fait vous êtes Dieu. félicitations !



  • clostra 7 décembre 20:03

    Ah ! la culture judéo-chrétienne ...

    On a tous fait la confusion entre prodige et prodigue ...

    L’enfant prodigue de la Bible avait dépensé -en « conneries » ? - tout son héritage et démuni, il rentrait la tête basse dans la maison de son père.

    Dans la maison de son père, il y avait son frère qui ne l’avait jamais quittée, qui avait travaillé aux champs, élevé veaux et vaches, trimé, quoi !

    Aussi quand son père accueille son frère « prodigue » (qui a tout donné) à son retour en tuant le veau gras et belles ripailles, il n’était pas du tout, mais pas du tout content. Il ne comprenait pas.

    Oui, en réfléchissant bien parfois prodige et prodigue pourrait se ressembler, quoi que ...

    Autre chose : pas entendu une seule fois sur les ondes une superbe chanson de Johnny « Ne tuez pas la liberté »



  • clostra 5 décembre 00:32

    de cet article tous azimuts, je retiens l’invitation à l’imagination dont toutes ces références donnent une idée de l’ampleur de son champ ... ça me rappelle les Groupes Santé ... et on en tire profit toute sa vie ! (même si ...)

    Alors de l’ordre de l’imagination, l’aïl dont on connaît en effet ses propriétés que vous n’avez pas toutes citées (traitement des verrues plantaires - mais pas les autres ! une nuit suffit), alors que je vous lisais, m’est venue une propriété encore inexploitée : la prévention contre les virus hivernaux par l’éloignement formant un cercle respectable autour de soi. Il faudrait breveter après une étude minutieuse de la quantité à absorber pour une durée efficace de l’inhibition dans la zone de contagion mettant hors de portée des postillons ou autres réjouissances en société.

    Contre le froid c’est vrai qu’un bon champ d’aïl ...

    Allez ! bon hiver sans rhume !



  • clostra 22 novembre 20:28

    C’est ça c’est ça c’est ça

    et puis quoi encore ?

    Le problème est que sans y réfléchir (parce que les gens ont peur qu’« on » leur enlève du trafic) vous recrutez pour la plus grosse armée de Maques qui vont vendre sans aucun scrupule non pas le corps mais ce que les gens ont de plus cher : leur vie privée, ils prostituent leurs clients, leurs amis, leur famille et finalement tout le monde qui entre dans les catégories créées grâce à des malfaiteurs décérébrés comme vous !



  • clostra 15 novembre 00:33

    @pipiou
    vu la composition de l’air, ça m’étonnerait qu’on ait un tsunami avec le CO2 qu’on peut classer dans les « gaz plutôt rares » avec ses 0.04% du volume total de l’air. Il faut donc toute proportion garder.

    Surtout, n’y touchons pas !

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès