• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

décurion

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 581 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • décurion 23 décembre 2009 17:49

    Mais je n’en attendais pas moins de vous, et vous pouviez éviter une réponse.
    Vous êtes de ceux qui n’aiment pas qu’on leur rende la monnaie, c’est en filigrane dans mon commentaire. je pourrais vous répondre que c’est réciproque, mais en valez vous la peine ?
    Alors qu’il y a tant et tant, plus important que votre pitoyable riposte.
    Franchement, j’ai un gros doute, donc je m’abstiens.



  • décurion 23 décembre 2009 16:50

    Philippe Sage,

    Arrogant, prétentieux, et con à la fois,

    Voilà un quelqu’un qui prend la peine d’écrire un article sur la Burka, et dont on, pourrait présumer qu’il s’est pris des coups de pieds dans le cul, des coups de lattes dans la gueule et des coups de savates dans la tronche, avant d’ abdiquer sous le nombre.
    Car comment comprendre, que quelqu’un comme lui, s’abaisse au niveau de ceux qui glaviotent, et tombent dans le panneau
    Je ne sais pas s’il y a vraiment tout un monde de « peigne-cul » qui se font avoir au jeu de la diversion, si les crevards oublient qu’ils ont faim, si les rmistes et les smicards, oublient les deux marches avant la chute, je ne sais pas tout, mais s’ils existent, l’auteur et quelques uns en sont les rois. Car , il faut bien constater que la plupart des articles, qui tournent autour de l’immigration, expriment le plus souvent le point de vue, de ceux qui crient haro à la distraction.
    Ils « prosélyte » pour les convaincus, mais malheur à celui, qui doute ou conteste, celui la est prié de s’occuper du chomage, de la misère, et de toutes choses qu’il ne peut maitriser.
    Voilà ou nous en sommes, personifiés par l’auteur, des personnes imbues, qui s’imaginent au dessus de leurs semblables, aveugles et incapables de se voir comme ils sont.



  • décurion 23 décembre 2009 14:14

    Chantecler,

    J’aurais apprécié, qu’après m’avoir qualifié de menteur par ignorance, vous preniez la peine de lire ma réponse.
    Je ne vois pas, quel démon vous pousse à vous imposer un choix cornélien ? Que nous soyons réduits à chaque élection à choisir, le moins pire, passe encore, mais dans la vie, dans la portion qui nous appartient ou nous pouvons exercer notre choix librement, il n’y a aucune raison de s’auto flageller, ou de choisir entre deux pires.
    Donc dans le cas, ou on me demande si je préfère mourrir par la corde ou par la balle, je n’ai pas l’intention de mourrir, et je fais cadeau du verre de rhum.



  • décurion 23 décembre 2009 13:10

    A ce jour, je n’ai encore jamais vu de femme en burka, mais par contre, des femmes voilées que l’on ne voyait pas il y a quelques années, sont de plus en plus visibles, et personnellement, cela me gène.En fait, je ressens cela comme une agression dans mon espace visuel. Je ne trouve pas d’autres termes qui conviendraient mieux.
    Je ne prétexterais pas vouloir libérer la femme musulmane de sa condition, puisque les lois déjà en ce sens, et je ne pense pas que l’on puisse faire le bonheur des gens contre leurs volontés, mais pour mon confort pesonnel, je ne peux que souhaiter, que les femmes se montrent à visage découvert.



  • décurion 23 décembre 2009 10:38

    Rakosky,

    Pourriez vous affirmer que vous avez abordé le sujet dans toute sa complexité ?
    Et pourtant vous aviez un article pour le faire.
    Donc la critique, sur l’unilatéralité de mon commentaire, vous devriez vous l’appliquez à vous même, avant de m’en servir une part. Parce que c’est vous l’auteur de l’ article, vous voulez convaincre, c’est votre droit, mais vous devez accepter les critiques de qui n’est pas convaincu. C’est le jeu.
    En ce qui me concerne, j’ai plusieurs certitudes, et la solution n’est pas dans les mots, ni dans les professions de foi, mais dans les actes, et ça commence par une appréciation de la situation en arretant les compteurs, tout de suite.On stoppe net l’ immigration, et on recense, les faits et les populations. On met fin aux situations illégales, en renvoyant chez eux les clandestins. On réduit les naturalisations, et on donne à ceux qui le sont les chances de s’intéger vraiment. Et en attendant on tient fermer les portes de la maison.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité