• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

décurion

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 581 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • décurion 13 janvier 2010 11:58

    Cette situation dure depuis des decennies. Les élus, les « pouvoirs publics » sont parfaitement au courant de la situation, et ils n’ont jamais rien fait de concret pour y mettre un terme, lorsque les personnes concernées étaient peu nombreuses et les moyens disponibles. Aujourd’hui, avec moins de moyens, et plus de pauvres, ils ne feront pas mieux, et donc relayer les témoignages, ne sert à rien.
    Ce qu’il y a de pire dans la misère, c’est qu’elle coûte beaucoup plus cher que le minimum d’aisance matérielle. Aussi con, que cela puisse paraître, être pauvre, est un luxe qui coute cher.
    La solution, la seule valable à mettre en oeuvre, dépend des personnes concernées, et de nul autre. Il faudrait qu’ils s’acceptent pour ce qu’ils sont, qu’ils se persuadent de leur capacité à réussir, et qu’ils se fassent confiance entre eux.



  • décurion 13 janvier 2010 11:07

    Peachy Carnehan,

    Vous avez certainement, une trés grandes expérience de la pauvreté, pour juger que j’écris des salades. Par ailleurs, si j’écris, ce que j’écris, c’est donc que je suis un habitué des banquets de l’UMP. Ainsi donc, pour vous reprendre sur l’emploi d’un mot, je deviens tutoyable, sinon pire.
    Il est clair que nous ne sommes pas sur la même d’onde, et il me semble donc inutile de poursuivre. C’est dommage, parce que les actions concrètes sont souvent à l’image des mots employés en amont, aussi droites, ou aussi tordues.



  • décurion 13 janvier 2010 01:11

    Bien entendu, le meurtre est interdit, mais pour autant, si je tue mon voisin, j’aurais droit d’etre défendu par un avocat, même si je n’ai pas les moyens de le payer moi même. Pour autant, je ne suis pas libéral, mais je n’aime pas que l’on associe les droits et les devoirs, dans un lot commun pour l’ensemble des citoyens, car on passe vite de l’exemple global à l’injonction indivuel, pour demander au rmiste des « devoirs » à hauteur de l’allocation perçue.
    C’est une dérive assez banale, dont je ne vous accuse pas, mais si vous êtes anti libéral, vous devriez évitér les termes qu’ils utilisent souvent comme munitions.



  • décurion 13 janvier 2010 00:28

    « C’est d’ailleurs pour cette raison que les droits trouvent leur réciprocité dans les devoirs. »
    Il n’y a et il ne peut y avoir de réciprocité entre les droits et les devoirs. C’est même carrement anti constitutionnel.
    Je crois que c’est Pasqua, qui lança cette sentence à la tv il y a plusieurs années. Le fait qu’elle soit reprise année aprés année est incompréhensible, car il est trés simple de comprendre que dans l’aire ou la loi s’applique, les droits sont attachés à la la personne et au citoyen, alors que les devoirs sont liés à la capacité des individus à assumer la charge qui en résulte.
    C’est pourquoi, il y avait des éxemptés du service militaire, il y a des citoyens qui ne payent pas l’impot sur le revenu, et des étrangers qui s’en acquittent. etc , etc.....



  • décurion 12 janvier 2010 23:20

    Tu crois pas que c’ est nul comme réflexion, d’autant plus que tu pleures bien plus souvent qu’à ton tour.
    Si tu veux me croire, c’est quand tu bonimente à grosse gachée, que tu es toi même.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité