• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Demesure

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 47 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Demesure 26 novembre 2009 08:45

    « Au contraire, à qui profite le fait que la Terre se réchauffe ? »

    @Martid
    Pas aux lobbies pétroliers. Il vaut mieux pour eux qu’elle se refroidisse pour que leur vente de fioul et de gaz augmente.
    D’ailleurs, leur croissance ne se fait plus en Europe mais en Chine, Inde, Brésil... La baisse forcée de consommation de chez nous ne fera que rendre plus disponible le pétrole dans ces pays qui n’ont aucune intention de se limiter.

    Ceux à qui le catastrophisme généré autour du réchauffement profite, mais que les médias évitent hypocritement de dénoncer c’est les politiciens et les bureaucrates, les traders des bourses de carbone, les vendeurs de compensation de CO2, les lobbies du nucléaires, de l’éolien, du solaire, les écologistes, les chercheurs en climatologie qui il y avait 30 ans était une discipline marginale ... C’est beaucoup de monde et beaucoup d’argent en jeux.

    Notez par ailleurs que les sceptiques ne nient pas le réchauffement climatique. Ils contestent la thèse que ce réchauffement soit causé « principalement par l’homme », ils nient que la climatologie actuelle puisse prédire le climat... à 50 voire 100 ans, et ils critiquent l’industrie du catastrophisme qui profite de cette théorie. Ce sont là des positions raisonnables que ceux du « consensus » cherchent à caricaturer par des qualificatifs excessifs comme « négationnisme du changement climatique » pour éviter le débat.



  • Demesure 24 novembre 2009 16:12

    Non, ces emails ne révèlent pas une « UNE SEULE EXPRESSION sujette à caution » mais des dizaines et dont le contexte est on ne peut plus clair  : http://skyfal.free.fr/?p=422
    Vous n’êtes pas crédible, et encore moins le journaliste que vous citez, même sur des faits simples et vérifiables.



  • Demesure 24 novembre 2009 10:42

    « mais cette bombe là n’est qu’un pétard malveillant. »
    hood,
    Au vu de la tempête médiatique, politique et sans nul doute judiciaire provoquée par cette affaire et qui est en train d’arriver en France (on est souvent en retard d’une guerre), il est très probable que vous soyiez dans le déni et/ou l’ignorance.
    Pas étonnant quand on voit le nombre de gens encore persuadés que Copenhague va réussir (ou qui ne savent pas ce que cela représente). Nos médias de masse nous informent très mal.



  • Demesure 23 novembre 2009 00:07

    GRUIKY,
    Les photos satellites montrent justement une stabilité remarquable de la banquise des pôles depuis qu’on a commencé à prendre ces photos (30 ans) : http://arctic.atmos.uiuc.edu/cryosphere/IMAGES/global.daily.ice.area.withtr end.jpg

    Mais les médias préfèrent ne parler que de la baisse de la banquise arctique en passant sous silence l’avance de la banquise antarctique. Avec ce genre de procédé malhonnête, on aurait pu tout aussi bien faire croire à un refroidissement global.



  • Demesure 22 novembre 2009 23:58

    @Amand,
    D’après Airparif et Citepa, rien ne permet de dire que le taux de particules serait en hausse, il est plutôt en baisse. Vous pouvez consulter les données par vous même.
    Quant à la « dégradation de la santé », supposons qu’elle est réelle, ce serait indéfendable de lier ça à une pollution en ... baisse.
    Mais si dégradation il y a, il faudrait expliquer pourquoi l’espérance de vie (indicateur précis et vérifiable et non un vague ressenti) s’allonge de 3 mois tous les ans ainsi que l’espérance de vie en bonne santé (statistique qui existe aussi).

    Idem pour le taux de cancer, il faudrait expliquer pourquoi il y en aurait plus alors que la pollution a baissé. Le dernier rapport à grande échelle (2007, disponible sur le net) montre au contraire que lorsqu’on corrige de l’allongement de la durée de vie et de meilleurs moyens de surveillance et de diagnostic, ce taux n’a pas augmenté mais baissé (il faut parler de taux et non de nombre de cancer pour tenir de la hausse démographique). Et bien sûr, rançon du progrès, la mortalité par cancer a énormément diminué.
    Si on s’en tient aux données objectives, vos craintes, contre la pollution en tout cas, sont difficiles à justifier.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès