• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Ecométa

Ecométa

Entre autre chose, notamment une expérience bancaire, j’ai vécu au cœur de la mondialisation financière, j’ai également compétence en matière de mise en place de système « qualité totale » dans les entreprises ; concept passé de mode et qui ne se pratique plus dans cette époque ou l’on préfère jeter plutôt que réparer, remplacer coûtant ! C’est de là qu’est parti toute ma réflexion, de la qualité et d’une impossibilité de pratiquer ce métier de qualiticien, pourtant tellement nécessaire ; de le faire en mon âme et conscience : tout simplement honnêtement ! En fait, les entreprises ne sont pas réellement intéressées par la qualité qui représente un coût : elles sont intéressées uniquement par le financier et la baisse des coûts systématique ! Nous sommes loin du rêve fordien qui voulait que les ouvriers puissent s’acheter les voitures qu’ils fabriquaient ; actuellement, il y a dans le monde des milliards de personnes qui sont incapables de s’acheter ce qu’ils fabriquent ! De revenir sur un concept d’aussi bon sens, sur un tel entendement : est-ce cela le progrès humain ?
 
 
 
Il n’y a que dans notre petite cervelle d’humain rationalo technoscientiste, désireux à la mode cartésienne de se rendre maître et possesseur de la nature, que les choses s’opposent à l’antagonisme. Pourtant, aucune chose, aucun système naturel, ni métaphysique humain, ni même artificiel humain, pas un gêne du vivant, pas même un humain... rien, absolument rien n’existe par lui-même et uniquement pour lui-même ; la politique pour la politique, le politisme, ou politique pure, tout comme l’économie pour l’économie, l’économisme, ou économie pure ; tous ces concepts paroxysmiques n’ont aucun sens, car, le plus naturellement du monde, tout participe, tout collabore : tout s’entretient !
 
 
 
Si au lieu de raisonner en termes exclusivement d’opposition, de compétition, d’antagonisme ; en termes de « dichotomie » sans nul doute vieille résurgence de l’antédiluvienne lutte entre le bien et le mal, voire du plus récent manichéisme, nous raisonnions en terme de complémentarité et d’entretient comme sont naturellement les choses !
 
 
 
Les difficultés auxquelles nous sommes confrontés, celles bien sûr environnementales, en fait de progrès durable, qui, visiblement intéressent beaucoup de gens, mais également celles sociétales, qui, visiblement, comme par fatalisme intéressent beaucoup moins ; ces difficultés sont de nature bien plus fondamentale que ce que pensent la plupart des gens, surtout que ce pense cette « Elite » en tout genre qui entend nous gouverner ! En fait nous avons développé un savoir en totale négation, même en total mépris de la « Nature » et des états de nature, dont la nature humaine, notamment celle sociétale : comment s’étonner alors de toutes ces difficultés ?
 
 
 
Il n’y a aucun doute : une sérieuse remise en cause épistémologique s’impose !
 
 
 

Tableau de bord

  • Premier article le 18/02/2008
  • Modérateur depuis le 28/01/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 10 1097 203
1 mois 0 12 0
5 jours 0 6 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 3 2 1
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Ecométa Ecométa 8 mai 14:39

    @Gérard Luçon

    Mon pauvre Luçon va !



  • Ecométa Ecométa 8 mai 14:36

    @alinea

    Pourquoi toute ces manipulations, prenant pour cause une soi-disant « pandémie » montée de toute pièce !

    Il suffit de relier les choses pour comprendre ce qui se passe... et en Chine ils ont le « modèle social » avec lequel « The Great Reset », la grande réinitialisation est possible !

    Après avoir imposé, leur économie de « capitalisme d’État », comme atelier du monde ; va désormais s’imposer, non pas par eux, mais par les Dirigeants en tout genre des autres pays, pourtant dits démocratiques !



  • Ecométa Ecométa 8 mai 14:26

    @Gérard Luçon

    Étant donné vos propos plutôt vulgaires ... deux fois c’est confirmé !



  • Ecométa Ecométa 8 mai 12:13

    @Gérard Luçon

    Pour un ancien « éducateur » puis « Directeur » au Ministère de la Justice. Ancien Directeur de Handicap International puis de « Le Chèque Déjeuner » en Roumanie...
     
    Je ne vous cacherai pas que votre propos sur les « travelos brésiliens » et leur « travail au bois de Boulogne », me surprend !
     



  • Ecométa Ecométa 8 mai 12:02

    Et la Chine serait le modèle à suivre !

    https://www.francesoir.fr/politique-monde/la-chine-etend-son-credit-social-linternational

    Il y a là des perceptives qui pourraient en séduire plus d’un, notamment dans :

    « Ce qui vous ferait gagner des points : » Très séduisant...mais l’enfer est très souvent pavé de bonnes intentions ! 

    Ce qui vous fera perdre des points : tout pareillement séduisant  ! 

    La liste noire :

    Il faut savoir que derrière ce système c’est la délation et la dénonciation qui opèrent : un enfer sociétal et non un paradis ! Qui plus est : il y aura toujours, dans un tel système, des « chefaillons » qui profiteront du système, gèreront le système, et ils vous mèneront la vie dure ! 

    Il faut arrêter de déconner ; entre un « capitalisme » ou un « financiarisme » sauvages privatifs, et un communisme ou un socialisme crétins tout aussi privatifs : il y a forcément, et moins radicale, moins versée dans le « paroxysme » (les mots en « isme » sont de « paroxysmes » ; il y a forcément une troisième voie au milieu. Celle de faire réellement, économiquement et politiquement, de manière simplement républicaine : « société » ! 

    Il nous faut revenir à notre culture européenne ! Non pas celle de l’Union Européenne, exclusivement économique, affairiste ; mais aux « Humanités gréco-latines ». Il nous faut en finir avec ces deux extrêmes, de cette acculturation américano-anglo-saxonne paroxysmique et un socialisme qui n’ rien de sociétal mais qui a tout d’un « fascisme » et d’un « nazisme » qui avance à grand pas : qui a tout de la dictature et rien de démocratique !

    Pour tout « dirigeant », quel que soit leur bord, car elle leur pose de gros problèmes, impliquant trop de « liberté » : la démocratie est une idée à abattre !

     

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité