• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

franco-chinois

Simple homo sapiens en cours d’hominisation ou de co-naitre, sur terre dans ce monde, avec les autres de la même espèce. Neanderthal ou l’homme universel, qui des deux est plus humain ?

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 100 0
1 mois 0 1 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • franco-chinois 30 juin 15:15

    https://www.aljazeera.com/opinions/2018/5/28/alas-poor-bernard-lewis-a-fellow-of-infinite-jest (ci-dessous, une partie de l’article, traduit à l’aide de DEEPL)

    « Hélas, le pauvre Bernard Lewis, un compagnon de plaisanterie infinie » Sur Bernard Lewis et « son extraordinaire capacité à se tromper sur tout », par Hamid Dabashi ( chaire Hagop Kevorkian d’études iraniennes et de littérature comparée à l’université Columbia )

    Il est inconvenant de rappeler les horreurs d’un homme horrible à sa mort. Mais Bernard Lewis n’était pas un voyou ordinaire. Il a contribué à causer d’énormes souffrances et à faire couler beaucoup de sang dans ce monde.

    Islamophobe notoire, il a passé une longue vie à étudier l’Islam afin de diaboliser les musulmans et de mobiliser contre eux les puissantes forces militaires de ce qu’il appelait « l’Occident » : Quel genre de personne passerait sa vie à étudier des gens qu’elle déteste ? C’est une proposition assez bizarre. Mais voilà, c’est précisément ce qu’a fait le regretté Bernard Lewis.

    Il était le principal idéologue de la politique de haine envers l’Islam et les musulmans après le 11 septembre.

    « L’amitié - et la parenté idéologique - du Dr Lewis avec le sénateur Henry M.  »Scoop« Jackson (D-Wash.), faucon de la guerre froide et partisan d’Israël, nous dit-on, lui a ouvert des portes importantes dans la capitale, lui conférant finalement un statut privilégié parmi les principaux planificateurs de la Maison Blanche et du Pentagone avant l’invasion de l’Irak en 2003.

    Voilà l’héritage le plus récent de Bernard Lewis. L’invasion, l’occupation et la destruction de l’Irak.

    Mais l’affiliation de Lewis avec les puissances de mort et de destruction allait bien plus loin que cela. L’Afghanistan et l’Irak sont aujourd’hui en ruines, des millions d’Arabes et de Musulmans ont été assassinés, marqués à vie, soumis à l’indignité de l’occupation militaire et des camps de réfugiés, en grande partie à cause de la dénigrement systémique des Musulmans que Lewis a mis en avant dans ses livres et ses articles, et qui ont informé des générations d’officiers impériaux.

    Pour eux, Lewis était la source de ce qu’est l’islam et de ce que sont les musulmans. Lorsque le président américain Donald Trump a déclaré »l’islam nous déteste« , c’est Bernard Lewis qui parlait. Lorsque le premier conseiller à la sécurité nationale de Trump, Michael Flynn, a déclaré »L’islam est... comme un cancer", c’est Bernard Lewis qui parlait...



  • franco-chinois 4 décembre 2012 13:50

    Bonjour Pierre.

    Pour vos réflexions, il est sans doute utile de jeter un coup d’oeuil sur le livre de Jack Goody, « Le vol de l’histoire ». http://www.amazon.fr/Le-vol-lHistoire-Comment-lEurope/dp/2070122387

    Voici la présentation du livre :

    " Une fois encore, comme hier à propos de la famille en Europe ou de la place de l’écriture dans notre civilisation, Jack Goody vient perturber la ronde des historiens emportés par leurs certitudes. A la question soulevée par l’anthropologue britannique, on devine déjà ce qu’argueront les esprits chagrinés par cette interpellation d’exigence : comparaison n’est pas raison. Or, c’est bien de cela qu’il s’agit.

    La question ? C’est le « vol de l’histoire », c’est-à-dire la mainmise de l’Occident sur l’histoire du reste du monde. A partir d’événements qui se sont produits à son échelle provinciale, l’Europe a conceptualisé et fabriqué une présentation du passé toute à sa gloire et qu’elle a ensuite imposée au cours des autres civilisations.

    Le continent européen revendique l’invention de la démocratie, du féodalisme, du capitalisme de marché, de la liberté, de l’individualisme, voire de l’amour, courtois notamment, qui serait le fruit de sa modernisation urbaine. Plusieurs années passées en Afrique, particulièrement au Ghana, conduisent Jack Goody à mettre aujourd’hui en doute nombre d’« inventions » auxquelles les Européens prétendent, sous les plumes de Fernand Braudel, Joseph Needham ou Norbert Elias notamment, alors que ces mêmes éléments se retrouvent dans bien d’autres sociétés, du moins à l’état embryonnaire.

    Économiquement et intellectuellement parlant, seul un écart relativement récent et temporaire sépare l’Occident de l’Orient ou de l’Afrique. Des différences existent. Mais c’est d’une comparaison plus rapprochée que nous avons besoin, et non d’une opposition tranchée entre le monde et l’Occident, au seul profit de ce dernier. "

    Cordialement.



  • franco-chinois 4 mars 2012 15:11

    Qu’est ce OSDH ?

    "We are all normal people, with normal lives, normal families. We don’t have an office. We work from home or from our jobs," said Abdel Rahman, 40, in a telephone interview from his home in Coventry, central England.

    The Syrian Observatory for Human Rights which he heads has burst onto the world stage as a primary source of information for the world media since his country’s anti-government revolt erupted in mid-March....

    http://www.middle-east-online.com/english/?id=47427



  • franco-chinois 17 février 2012 00:27

    Il était une fois un pays immense aux paysages bucoliques, rempli d’un milliard de paysans paisibles qui travaillaient fiévreusement la terre généreuse pour en tirer leur riz quotidien. Un jour d’infortune, suite à un pillage de palais d’été, orchestré par les deux bandits guidés par la noble mission civilisatrice du Grand Rabbin Laïque bien aimé, le pays sombra dans les ténèbres et la Chine, après révolutions et terreurs de toutes couleurs, se civilise...



  • franco-chinois 8 février 2012 17:34

    C’est à ces bouddhistes de Taiwan, qui ont, lancé une campagne dans le 4 plus grands journaux de l’ile et mené des manifestations dans les rues de Taipei, que vous devez adressé vos sages considérations : « des thèmes préférés des trolls du lobby pro-chinois ».

    D’ailleurs l’événement a été relaté sur la « Radio Free Asia ».

    lien « Radio Free Asia » (pour ceux qui comprennent la langue chinoise) : http://www.rfa.org/mandarin/yataibaodao/tai-12072011101028.html?textonly=1

    Selon vous, la « Radio Free Asia », financée par le NED ou la façade « honorable » de CIA, est aussi un troll du lobby pro-chinois ?

    Ou alors le NED nous cache vraiment des choses...

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité