• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

gdm

gdm

Je suis ingénieur, libertarien, de l'école autrichienne d'économie.

Tableau de bord

  • Premier article le 25/01/2008
  • Modérateur depuis le 23/01/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 5 382 391
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 45 31 14
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique








Derniers commentaires



  • gdm gdm 25 janvier 2008 16:03

    Votre premiere ligne résume bien un mécanisme monétaire classique. Toute creation de monnaie correspond nécessairement à une creation d’une dette d’un montant égal. Nul ne prétend donc "rembourser ses dettes en créant de la monnaie". Une "reconnaissance de dette" est une créance sur l’emprunteur. La masse des créances reste inchangée par une telle création monétaire.

    Je suis d’accord avec vous pour dire que la creation monétaire, ou plus précisement, l’octroi de credit bancaires, provoquent une tendance à l’augmentation de la demande, donc des prix. La propagation de cette augmentation des prix à chaque secteur de l’économie se compte en mois, voire parfois sur un an ou deux.

    Je ne partage pas votre propos sur le fait que certains s’enrichiraient "au détriment" d’autres. En effet, l’enrichissement provient d’une creation de valeur, de richesses nouvelles, et non pas d’un appauvrissement d’autres populations.

    Je vais plus loin. J’affirme, comme tous les économistes, que tout échange volontaire est avantageux pour les deux co-échangeurs, sinon, ils renonceraient à échanger. Tout échange volontaire crée donc de la valeur. L’échange volontaire est le principal moteur de la création de richesse dans le monde. C’est la raison pour laquelle, les livres universitaires d’économie rapellent ce principe fondamental dans leur premier chapitre.



  • gdm gdm 25 janvier 2008 15:43

    oui, vous avez raison. merci de cette correction. J’avais écrit un peu trop vite cet article.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Economie Economie Crise financière Politique






Palmarès