• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Geneste

Jean-François Geneste
Ancien représentant de la CFTC à fédération européenne de la métallurgie.
J'ai un vif intérêt pour la science en général, les maths et la physique en particulier.
Auteur de 5 ouvrages :
"Logique de défense : 30 idées en 200 pages" Bénévent mai 2008
"Ainsi marchait l'humanité" Bénévent janvier 2009
"Physique : de l'esprit des lois" Cépadues novembre 2010
"Politique industrielle : des idées neuves pour demain", CFTC, novembre 2010
"Petit traité de philosophie moderne du libre arbitre" 2011 disponible uniquement sur Kindle

Tableau de bord

  • Premier article le 18/12/2008
  • Modérateur depuis le 10/01/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 57 244 1258
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 20 15 5
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Geneste 29 janvier 2013 09:33

    @mike gallatsay

    Vous commettez plusieurs erreurs dont voici un florilège... Non exhaustif.

    Tout d’abord, mon texte vise à expliquer que l’intangibilité ne peut être que transcendantale et je prends le cas juif comme exemple. J’aurais pu en prendre d’autres. La référence à Gödel est évidente, puisque si l’on veut un système d’axiomes complets et cohérents, ce n’est pas possible. Il faut donc un principe supérieur qui règle cela et la transcendance est une quasi-nécessité dans un tel cas. Enfin, les nombreux exemples tirés de la Bible que vous citez sont à considérer selon deux voies : la première est le contexte historique te religieux de l’époque qui considère que le peuple juif est le peuple élu. Dans de telles circonstance, ne pas appliquer le décalogue à un peuple exogène n’est en aucun cas contradictoire de quoi que ce soit. On peut le regretter au nom d’un morale chrétienne, par exemple, mais dans la logique du judaïsme de l’Antiquité, ce ne peut être quelque contradiction que ce soit. On remarquera la sagesse du christianisme qui, lui, a étendu l’application du décalogue à l’ensemble de l’humanité. la deuxième voie est celle, classique et souvent volontaire, de la confusion entre des principes transcendantaux intangibles et « bons » et les hommes ou les institutions qu’ils constituent et sont censés les mettre en œuvre. Oui, les hommes et leurs institutions ne suivent pas les principes intangibles à la lettre. Et on peut le leur reprocher. Mais les principes, eux, restent intangibles et ce, parce que, justement, ils sont transcendantaux.



  • Geneste 28 janvier 2013 21:23

    Je ne partage absolument pas votre avis sur la drogue. Pour cela, je me réfère à l’académie de médecine qui, en substance, explique qu’il n’y a pas des drogues dures et douces, mais des drogues, qui, quelles qu’elles soient, détruisent l’être humain. Votre argument de la légalisation pour arrêter le trafic est fallacieux. Si l’on veut vraiment arrêter le trafic, il suffit de s’en donner les moyens. Il y a bien des sujets sur lesquels on s’est donné les moyens, pourquoi pas pour celui-là ? Je partage donc en partie votre point de vue sur ce point très particulier : si l’Etat, de gauche ou de droite, ne lutte pas efficacement contre le fléau de la drogue en combattant sans merci les criminels qui la vendent, c’est que la majorité de ses constituants en profite en monnaie sonnante et trébuchante. Pour le reste, la drogue tue, vous le dites vous-même et il faut faire un guerre sans merci contre ce trafic ainsi que pénaliser lourdement les consommateurs.



  • Geneste 28 janvier 2013 21:17

    @JL

    Je pense que c’est effectivement une argumentation indiscutable. Dans une société dont le fondement quasi-religieux est la démocratie, qui reste l’ultime référence, si la majorité décide que tuer son voisin est bien, alors ce sera bien. Mon texte vise à démontrer que pour bâtir une société correcte, il faut des principes transcendants, ce qu’est en train d’oublier la nôtre. Je pense que vous êtes quelques peu passé à côté de mon texte...



  • Geneste 16 janvier 2013 20:55

    @Démosthène

    Vous me semblez faire une énorme confusion sur les causes. Sachez que la physique quantique aujourd’hui a porté sur les fonds baptismaux une physique non causale où le hasard est intrinsèque et donc la cause ultime. Au contraire, dans la vision de Laplace, il existe un ordre sous-jacent à l’univers, Dieu, et l’homme dans sa recherche, a pour visée de trouver le « mouvement de l’horloge ». A choisir, il vaut mieux être dans la lignée de Laplace, car, là au moins, le Dieu de l’univers est intelligent. Dans la science actuelle, il n’a aucune intelligence...



  • Geneste 16 janvier 2013 20:51

    @démosthène

    Croire est au moins aussi scientifique, comme attitude, que ne pas croire. Je vais même franchir un pas supplémentaire. L’argument du pari de Pascal reste toujours aussi valable compte tenu de nos connaissances scientifiques et le théorème de Gödel me semble être un pas supplémentaire significatif. En comparaison, la science athée n’a rien à proposer de scientifique en retour pour fonder ses dires. Donc...

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité