• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

GRL

GRL

Citoyen en observation passionnée du comportement des masses sociales au travers de comportements individuels et de l’acte politique. Comment la masse s’approprie-t-elle une idée ? Peut on parler de physiologie de la societé lorsque la raison et le sens sont couverts par une poussée idéologique quasi "hormonale" qui occulte parfois le bon sens et bâtit ses murs et ses limites sur la désignation d’un " ennemi " ?

Activités : Musique / Afrique / Ecriture
 

Tableau de bord

  • Premier article le 10/11/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 332 9
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • GRL GRL 9 septembre 2008 20:42

    @Maggie

    De toute façon , mon propos ici se passe de tout jugement en la matiere. Toutes sortes d’hommes et de femmes arpentent le net. Tout le monde ne vient pas trouver l’âme soeur, tout le monde ne vient pas se faire valoir à tout prix , tout le monde n’a pas d’échanges exclusivement nétiques . Mais il est une sorte de gens , et dans ton exemple , de femmes , dont tu établis un portrait nétique , si on peut dire. Ce qu’on dit apres , c’est que ce genre de femme là a aussi un portrait social, et que ce portrait social , souvent , pas tout le temps , est en souffrance.

    Le danger d’un renoncement , l’illusion Titi , est pour une personne si seule " avec elle même ", en même temps , un moyen de sortir un instant de la difficulté , mais aussi le moyen d’y rester . En ce sens , la seule chose que j’avais envie de dire ici , est que le net n’est pas une solution .... à la solitude de celle qui freine tant et plus , c’est un palliatif temporaire. Et c’est justemnt le temps qui joue contre celle qui ne veut/peut pas inverser le processus.

    Important d’avoir une vie sociale , des amis , des gens que l’on touche aussi, que l’on embrasse , à qui on serre la main, des gens à qui on parle , et une place pour les autres , un rôle à jouer. Les femmes ne sont plus les assistantes de la vie des hommes . Elles travaillent, votent , ont des opinions et participent au décisionnel. Mais du coup, et c’est ce qui est important , les femmes ... ont alors un message.

    Quel est ce message ? Il est différent bien sur d’une individualité à l’autre , mais lorsqu’on parle comme ici de portrait , on se rend compte que les femmes qui aujourd’hui ont du mal à trouver leur place prônent souvent une vie de plaisir , de satisfaction immédiate du désir , et en societé , ce courant est devnu un véritable danger car il y a en lui , à ses extremités , une immense récupération.

    Danger parce que la culture du désir est une culture repliée dans l’instant présent, une culture qui se passe de projections temporelles. La femme enfant avance le plaisir comme seul but valable, justifie son égoïsme enfantin , son centrisme , de la sorte ( même si celui ci trouve racine dans des tas de raisons ...touchantes ) . Or les désirs ont un cout, ils ne sont pas simplement un vide à combler . Vivre sans travailler , vivre sans allié , vivre prétendument sans les autres , sans même un partenaire sexuel parce que les mecs ... etc ... ne se fait pas sans utiliser des milliers de produits de consommation et de structure qui sont l’oeuvre d’un collectif. En réalité , ce genre d’individualité surpuissante n’existe pas , ou du moins n’est pas viable. Or, si l’on a des oreilles pour entendre et des yeux pour voir , l’on se rend bien compte que cette nouvelle attitude d’ultra indépendance , est, à la fois une difficultés pour les femmes à prendre place dans un ... systeme qui aujourd’hui, a besoin de leur effort , d’une part , mais aussi et à contrario , un prémice de culture et une attitude dans laquelle elles sont encouragées . De vrais buisnesses se montent pour elles , des magazines expliquant comment tromper son mari comment larguer , dominer , mentir, jouir , comment se passer de l’autre et de l’homme , des produits de jouissance sexuelle en solo , bref , les femmes enfants sont aussi récupérées , manipulées ( parce qu’on veut aussi leur pognon qu’est ce que tu crois, ce sont des consommatrices ) en leur faisant croire que cette nouvelle attitude est une culture bien à elles , une culture basée sur l’assouvissement du désir et le bras d’honneur à la platitude.

    Et la publicité et les produits associés s’adressent à elles comme à des enfants . Et la réaction souhaitée survient sans attendre , la réponse est celle d’un enfant . Tous les produits que j’évoque ici ont marché , pas que dans ce contexte là , c’est dit , mais continuent à nourrir et à égarer la femme dans sa quete de place , de rôle.

    Pour finir , l’on voit des jeunes hommes qui ne savent plus aller à la rencontre de femmes . Les looks masculins vont alors vers l’androgynie , les looks féminins se font plus arrogants , plus sexX et plus durs ...
    Tout délivre des conséquences et la récupération de la souffrance des femmes pendant la transition qu’elles continuent à vivre peut parfois avoir des repercussios sur les aspects vitaux de la societé ; Le couple , la famille en est un exemple.

    Alors mon petit mot pour les jeunes femmes , est tout d’abord qu’elles ne doivent pas avoir peur de grandir , de se transformer , à l’adolescence comme apres leur grossesse , ne pas avoir peu de vieiilir. La societé a besoin d’hommes et de femmes adultes dans leur tetes, adultes dans leurs corps. Qu’elles ne tombent pas dans le piege de l’autosatisfaction par les compensations éphemeres du net. Elles ont besoin des hommes , et on a besoin d’elles. Le couple est une formidable alliance qui a toute une vie pour s’épanouir si l’on accepte simplement que le temps passe sur nous même, une vie pour echanger, de maniere privilégiée et protectrice. La solitude est une mort sociale et parfois une mort tout court. La culture du plaisir immédiat représente aussi un danger pour l’ensemble , pour les groupes tels que la famille et les femmes on,t un rôle à jouer , un rôle qu’une societé qui les a inclues en terme d’acteur les attend . Donc pas de jugement à donner ici mais bien plus une vision que je veux large car ton article est comme un témoin , la réaction des internaute une validation. C’est dans la rue , chez le boulanger , au café , au marché que l’on se rencontre , au milieu des odeurs , des couleurs et des gens. une jolie femme qui dégaine un téléphone portable pour s’isoler juste au moment où l’on se croise finit par devenir une peine à voir. La societé de consommation vous à et nous a aussi donné des tas de toys solo dans lesquels il est si automatique de vous voir , pour certaines d’entre vous , glisser des que l’autre est en vue , i pods et téléphones en priorité. 

    Alors osez , brisez la bulle de verre ! 

    Ne vous faites pas berner, c’est de la force que l’on veut vous voir prendre afin de refuser d’une part, l’exploitation qui est faite de votre état de transition dans la societé , et ne vous faites pas berner en croyant suivre le bonheur dans la solitude et sa panoplie de signifiants vendus comme de l’indépendance. Ceci est un buisness qui comme le porno , est fait par des hommes pour enrichir des hommes . Ne vous trompez pas de chemin. Psychologies vous ment , la presse people vous ment , les sex toys vous mentent meme si ils vous donnent du plaisir . L’illusion de l’indépendance et de l’immortalité vaut elle la peine de se retrouver dépendantes d’objets , de messages, de palliatifs et de substitus ? 

    Oui , j’ai élargi , profité du fait que quelques femmes sont ici sur ce site , autour d’un article , et que ce n’est pas courant. C’était l’essentiel de ce que j’avais à dire , merci de votre lecture

    GRL



  • GRL GRL 9 septembre 2008 17:03

    M’est avis que le problème reste le même en amitié ou en amour avec les gens autocentrés. Il faut les admirer pour les avoir en ami, ou aller plus mal qu’eux . Etre moins belle que la copine minaudière marche aussi elle plait avant vous et çà la rassure. Vous, vous ramassez les miettes, quand il en reste.

    Mais dès que vous faites quelque chose pour vous , où que la roue tourne , qu’il vous arrive quelque chose de bon, et bien sans vous en rendre compte vous la faites terriblement souffrir. L’enfant est ainsi jaloux dès que le centre se déplace ailleurs que sur sa personne , mais lui , c’est un enfant , il est structuré comme çà pour l’instant . La minaudière trouve alors tant de raisons de vous descendre. Elle seule mérite les attentions du bonheur et son apparente superiorité sur vous lui donne les raisons de vous garder en amie.

    Du coup , la minaudière ne minaude que pour conquérir , elle ne sait pas garder ( ce qui est le plus difficile pour tout le monde , du reste ). C’est parfois de la relation à sens unique qui se rompt brutalement dès que vous sortez de son ombre. 

    Bon , j’arrete là , parce que çà peut pas etre vrai à 100 % non plus ce truc, ce truc. Mais bon , il y a bien quelque portrait qui colle , c’est mon avis.



  • GRL GRL 9 septembre 2008 15:54

    Certes Tonton , mais çà ne fait pas de toi un Titi pour autant. Ce genre d’écueil de la vie ne fait pas de toi ... une sorte de minaudier. De fait oui , le net est une façon de pouvoir communiquer avec les autres , et l’anonymat dans les cas que tu évoques , est aussi nécessaire que celui de S.O.S amitié , antenne sur laquelle certains hurlent et se défoulent et d’autres annoncent un suicide ... oui ... le net est bien quand on a besoin. Apres il ne remplace pas , comme dans le cas de la minaudière , un bras autour des épaules ... tu vois ce que je veux dire ici aussi.

    Donc évidemment , le propos n’est pas exclusif concernant les gens. C’était , disons , plus un portrait style face cachée , de la minaudière plus qu’une indéniable rigidité valant pour tous et toutes.



  • GRL GRL 9 septembre 2008 12:23

    Le forum, permet toutefois de se protéger des limites relationnelles qu’engageraient une présence physique. La minaudiere est ainsi heureuse sur les forums , ce qui n’est peut etre pas le cas en societé. Les femmes " Titi " ne le sont pas que sur le net. Il y a des femmes enfants partout dans la vie, mais il y a surtout, une grande permissivité du net à faire parler l’enfant, du fait de la protection qu’il procure , par l’anonymat et par l’absence des expressions du corps , et plus en avant , par la non possibilité de passer à l’acte lors d’une discussion , ou encore de disparaitre dès que le climat devient insupportable. Une protection.

    Ainsi , la minaudière est parfois une femme ... peu gaie ... dans la vie , une femme qui n’exprime que peu de regard sur le monde, qui peut avoir des difficultés à aborder la part citoyenne de la vie en societé , la part adulte , mais qui sur le net , peut exprimer ce désir d’etre au centre des attentions , d’y établir une cour d’admirateurs et de continuer à vivre autour de schémas autocentrés comme une enfant. 

    Les admirateurs en question ne sont pas forcément des " clébards libidineux " , mais la réplique masculine de cette minaudiere là. A savoir , des hommes qui ne demandent qu’une chose , briller un peu pour une belle , en attirer les faveurs , parce qu’en societé , la concurrence est plus difficile, la femme semble inaccessible. Souvent le corps est la principale barriere que l’on saute lorsque la seduction se fait sur le net.

    Le net est en ce sens une énorme soupape à toutes les difficultés que rencontre l’etre humain en societé lorsqu’homme ou femme , celui ci n’est point fixé dans ses relations sociale, n’est pas à l’aise avec l’idée de grandir , avec les autres et par les autres , n’est pas à l’aise avec l’image qu’il a de son propre corps que la vie et les années façonne.

    Mais il permet aussi à Titi de ne pas entrer dans un monde d’adultes , un monde dans lequel on apprend un jour à " faire pour l’autre dans l’anonymat " . Ainsi , l’on ne prend également pas conscience d’un monde dans lequel nombre de choses sont faites pour nous et par d’autres ... dans le même anonymat. ( et çà , çà craint ... mais bon...)

    La minaudiere est interieurement , à l’image d’un adolescent, beaucoup plus violente qu’elle ne l’affiche puisque tout la valorise ou la dévalorise. Les themes de discussions sont ainsi détournés au profit de tentatives de recentrage autour de sa personne. elle expérimente la violence féminine qui consiste à " grosso modo " faire en sorte que des hommes s’affrontent pour elle ... Et lorsque celà réussit , elle jouit comme une enfant. Mais lorsqu’elle éteint son PC , ferme MSN , abandonne "Titi" ... Elle réunit ses peluches dans son lit , attrappe un sex toy , ou quelque fois un valium ... et " pleure" la vie d’adulte qui lui échappe chaque soir , au bout de la connexion. La nuit de Titi est peut etre parfois , noire et angoissante et les monstres qui la hantent , la bete qui va la piquer , le cambrioleur qui va rentrer , sont aussi venus pour elle ... comme les fantômes visitent les soirs des enfants.

    Titi est seule maintenant. Elle laissera peut etre la telé allumée toute la nuit....


    ...


    Tout ceci n’est .... bien sur qu’une image ..... qui ne correspond certainement pas à la réalité de qui que ce soit .... mais bon feeling ou pas , j’avais envie , là .

    GRL.







  • GRL GRL 8 septembre 2008 16:31

    Du reste , Chem , j’aurais vraiment souhaité avoir de votre part , une réaction à mon propos ,que je sens rejoint par nombre d’internautes , sous une forme plus ou moins affirmée .

    Qu’est ce que cette question pour vous même ?
    Qu’attendre d’une telle information lorsqu’on est musulman ?
    Qu’attendre de cette information lorsqu’on est Chrétien ?
    Quelle différence de ne pas connaitre ou de connaitre alors la " vraie " religion d’Obama pour vous ?
    Quelle différence de la connaitre pour les américains ?
    Quel lien entre la religion d’Obama une attente de la part des musulmans à propos de la question palestinienne ?

    En fait , devant un tel article , on a envie de vous poser des questions directement , c’est interessant pour nous . Alors qu’en pensez vous ?

    GRL

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Environnement Economie Société Ecologie

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité