• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

hurlevent

Ingénieur informaticien à la SNCF.
 

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 493 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • hurlevent 14 juin 2007 12:46

    N’importe quoi. Personne n’a jamais forcé un immigré à venir en France. Les clandestins sont maitres de leur décision, et ils ont choisis de venir illégalement. C’est bien le cadre législatif qui détermine ce qui est légal et ce qui ne l’est pas, et c’est aux immigrés de se conformer à ce cadre, c’est pas l’inverse.

    Si un clandestin veut vivre dans la légalité, il peut choisir de rentrer dans son pays d’origine. S’il choisit de franchir illégalement la frontière, violer nos lois sur l’immigration et travailler au noir en France, qu’il assume ses choix. Et c’est à la société de faire respecter les lois et de le renvoyer, de force, dans son pays d’origine.

    Il y a eu trop longtemps du laxisme à ce sujet. Cela a généré un nombre important de clandestins, exploités par des employeurs qui les font travailler au noir. Grace à Sarkozy, on peut espérer que du ménage soit fait et que les clandestins soient expulsés. Moins de clandestins, c’est moins de travail au noir.



  • hurlevent 14 juin 2007 12:23

    Dommage que l’article soit si court



  • hurlevent 14 juin 2007 11:52

    Très bel article.

    Je suis tout à fait d’accord avec cette explication de la cacophonie des partis hors-UMP. J’aime beaucoup la remarque sur DSK « Dominique Strauss-Kahn, seul espoir réel de transformer en profondeur le PS pour en faire un parti social-démocrate classique ».

    Bravo.



  • hurlevent 14 juin 2007 11:46

    Un article qui mélange de vrai problèmes avec de grossières approximations.

    « l’endettement espagnol est beaucoup plus important qu’en France, il représente plus de 110 % du revenu disponible brut en 2005. »

    Ca manque de précision. Un revenu, c’est rapport somme d’argent sur temps. Un endettement, c’est une somme d’argent. On ne peut pas comparer les deux. L’auteur parle-t-il de revenu mensuel ? annuel ? autre ?

    « Un ménage qui doit quitter son logement pour cause de divorce, chômage, mobilité professionnelle ou changement dans la vie familiale n’a plus qu’une solution pour se reloger : celui de s’endetter à nouveau pour acquérir un autre logement. Il se retrouve alors potentiellement surendetté. »

    Faux. Il suffit de revendre pour racheter.

    "Il peut donc y avoir des phénomènes de décote. Celui-ci frappent principalement des résidences acquises par des ménages modestes."

    Complètement farfelu. Pourquoi une résidence acquise par un ménage modeste subirait-elle plus une baisse de prix ? En réalité, c’est plutot le contraire, ce sont les biens de luxe qui subissent le plus les aléas du marché. En effet, la demande est la plus volatile. Plus on est dans le coeur du marché, et plus on est sur que la demande sera stable.

    Dommage que l’auteur manque d’objectivité.



  • hurlevent 8 juin 2007 15:24

    Merci de m’avoir fait connaitre cet article de Capital. Il est effectivement très intéressant. La population de fonctionnaire est chez nous énorme (5 millions, soit 21% de la pop active) comparée à nos voisins (4,1 millions en Allemagne, soit 15% de la pop active). Quand on connait tous les privilèges qu’ont les fonctionnaires, on comprend le montant exorbitant qu’ils nous coutent.

    J’espère que le gouvernement arrivera à supprimer 1,5 millions de fonctionnaires pour que nous arrivions au même taux que nos voisins Européens.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité


Agoravox.tv