• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Icks PEY

Icks PEY

Oui, peut-être mais pas seulement.

Tableau de bord

  • Premier article le 21/12/2006
  • Modérateur depuis le 26/04/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 7 599 596
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 89 47 42
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique










Derniers commentaires



  • Icks PEY Icks PEY 22 septembre 2010 12:11


    @ sleeping-zombie
    Vous partez dans tous les sens, mon pauvre ami. Et tout les clichés y passent : les salaires des patrons du Cac 40, les loyers parisiens, les rentiers, les niches fiscales, les banques, ...
    Votre propos sent délicieusement la lutte des classes, avec d’un côté le gentil travailleur qui est toujours honnête et le patron qui est un vil profiteur.
    La chute va être sévère mais il faut que quelqu’un vous le dise : certains chômeurs sont des feignasses qui parasitent les système sociaux et certains patrons font dignement et honorablement leur travail. C’est finie la lutte des classes ! Même le dinosaure Castro l’a reconnu !



  • Icks PEY Icks PEY 21 septembre 2010 16:16


    @ Castor

    Si vous voulez bien, abordons le sujet différemment.

    Question 1 : est-il légitime d’accorder une prime financière en cas de mariage ?

    Si non (l’État n’a pas à subventionner un acte de la vie privée), alors le dispositif doit être supprimé purement et simplement.

    Si oui (l’Etat doit subventionner un acte de la vie privée), alors passons à la question 2.

    Question 2 : cette prime financière étatique pour cause de mariage doit-elle être identique pour tous ?

    Si oui, alors il faut créer un crédit d’impôt pour mariage, ce crédit étant soit imputé sur votre impôt soit remboursé si vous n’en payez pas.

    Si non (motif ?), passons à la question 3.

    Question 3 : en cas d’inégalité de cette aide financière, qui peut en être privé, qui doit en être bénéficiaire et à quelle hauteur ?

    Le dispositif actuel est le suivant :
    - une majorité de foyers fiscaux ne sont pas imposables et donc, ne bénéficieront pas de cette aide (valeur de l’aide : 0 euro)
    - parmi la minorité des foyers imposables, ce sont les plus riches qui en tirent le plus profit (jusqu’à 12.000 euros pour les titulaires de revenus supérieurs à 155.000 euros net annuels).

    Ma conclusion : ce dispositif est inéquitable et doit donc être réformé.



  • Icks PEY Icks PEY 21 septembre 2010 15:45

     @ liberta

    Le bouclier fiscal n’est pas l’objet de cet article.
    Néanmoins, je ne résiste pas à l’envie de vous répondre.
    Le bouclier fiscal est la concrétisation d’un principe général selon lequel un individu a le droit de conserver au moins 50% de ce qu’il gagne, quel que soit le montant de ce qu’il gagne.

    Il s’agit à mes yeux d’un compromis juste et honnête entre le droit dont chacun dispose de jouir des fruits de son travail / patrimoine et la nécessaire contribution de chacun aux dépenses publiques.



  • Icks PEY Icks PEY 21 septembre 2010 15:07

    @ cathy30

    Il est vrai que je pense qu’un dispositif globalement injuste pour 60 millions de Français doit être réformé, même si quelques dizaines de milliers de foyers de la classe moyenne (que je n’ai jamais traité de nantis) auraient à en souffrir.



  • Icks PEY Icks PEY 21 septembre 2010 14:59

    @ Castor
    Je suis d’accord avec ce que vous dites et c’est à ce point que je ne comprends plus où nous ne sommes pas d’accord.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité