• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Icks PEY

Icks PEY

Oui, peut-être mais pas seulement.

Tableau de bord

  • Premier article le 21/12/2006
  • Modérateur depuis le 26/04/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 7 599 596
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 89 47 42
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique










Derniers commentaires



  • Icks PEY Icks PEY 5 novembre 2010 12:57


    @ l’auteur

    Pour la bonne foi, c’était juste une pointe d’humour qui vous a probablement échappé (un athée de bonne foi ... de bonne Foi ... athée ... humour !).

    Pour « l’homme est un loup pour l’homme », vous avez le droit de ne pas être d’accord, mais pitié, ne dites pas que c’est faux : vous tomberiez dans les travers que vous entendez dénoncer. Selon cette formule, l’homme est rempli de besoins et de désirs et il arrive inéluctablement un stade dans la relation entre deux individus où la satisfaction du besoin/désir de l’un se faire au détriment de l’autre. Je n’invente rien, cette vision pragmatique et réaliste de l’homme remonte, selon Wikipédia, à Plaute, auteur grec du IIème sièle AVANT jésus christ ; Il fut repris par Erasme, Hobbes, Rabelais, Shopenhauer, Freud ... qui ne sont pas réputés pour êtes des sots en matière de réflexion sur la nature humaine ...

    Il y a même cette phrase que je trouve délicieuse : L’homme est un loup pour l’homme, ce qui, vous en conviendrez, n’est pas très gentil pour le loup de Serge Bouchard



  • Icks PEY Icks PEY 5 novembre 2010 11:47

    @ l’auteur
    Votre article est intéressant, il a le mérite de poser le débat de façon sereine et, de mon point de vue, pas agressive.
    En revanche, vous vous méprenez sur les propos du Pape : vous y voyez une agressivité alors que, toujours de mon point de vue, il n’y en a pas.
    Le propos du Pape que vous rapportez peut surprendre car il procède d’un raisonnement global qui requiert d’être envisagé de bonne foi pour être compris. Comme je ne doute pas de votre bonne foi (ce qui ne manque pas de piquant pour un athée) je vous propose quelques pistes de réflexion.
    Je ne sais plus quel philosophe disait que « l’homme est un loup pour l’homme ». Et il est indéniable de constater que l’histoire de l’humanité se caractérisentavantage par les conflits incessants que par des phases de sérénité. pour faire un lien avec quelques émissions débiles de nos jours, il suffit de mettre une dizaine de nos concitoyens dans un loft pour que cela parte très rapidement en vrille et que les gens s’étripent. Et si nous n’étions pas aux XXIème siècle, ils s’étriperaient au sens littéral du terme et non au sens figuré.
    Le Pape Benoit XVI (et cette idée est loin d’être nouvelle) considère que l’homme a besoin, pour vivre en harmonie avec lui même et avec son prochain, d’une transcendance qui le dépasse et qui l’incite à maitriser ses émotions et ses pulsions. Selon Benoit XVI, seul le fait de croire à quelque chose d’immatériel permet de dépasser les vicissitudes humaines.

    A partir de là, vous avez le droit d’être d’accord ou pas d’accord avec lui : vous êtes libre. Et pour vous démontrer ma liberté de pensée à moi également, je vais vous dire ce qui me gène, moi, dans ces propos du Pape : de tels propos pourraient accréditer l’idée que Dieu existe pour la simple raison que l’homme a besoin qu’il existe. Nous touchons là un problème qui me semble important : de nombreux croyants croient en Dieu car cette croyance leur est utile (sens à ma vie, peur de la mort, surmonter des traumatismes de le vie, etc.). Or, il me semble erroné de justifier l’existence de Dieu par le seul fait qu’on ait besoin d’une transcendance.



  • Icks PEY Icks PEY 28 septembre 2010 17:26

    @ sleeping zombie
    Quel était le sens précis de votre critique du législateur ?



  • Icks PEY Icks PEY 28 septembre 2010 11:01

    @sleeping zombie
    Je reconnais bien là votre idéologie : le peuple maître de toutes choses. Ah bas des corps intermédiaires, vive la démocratie directe et dictature du prolétariat !
    Vous voudrez bien demander au peuple de Tien an Men (1989), à celui du printemps de Prague (1968) ou encore aux marins de Kronstadt (1921) ce qu’ils en pensent ...



  • Icks PEY Icks PEY 28 septembre 2010 09:59

    @ sleeping zombie

    Laissez tomber, vous devenez pathétique tellement votre ignorance est criante :
    - La contraception, c’est la loi neuwirth votée en 67 sous De Gaulle (vous savez, celui que vos aînés qualifiaient de fasciste en 1958 !),
    - la retraite, c’est De Gaulle en 1945, en encore, c’est la généralisation de dispositifs multiples qui préexistaient déjà dans diverses corporations dont certaines depuis le Moyen Âge,
    - la contraception, c’est la loi Veil,
    - l’égalité des droits, c’est l’assemblée constituante de 1789 (et non les protobolcheviques de 1793),
    - le suffrage universel, c’est encore De Gaulle en 1944 ...
    Apprenez l’Histoire, la vraie, pas celle qu’on vous assène dans vos réunions de propagande.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité