• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Internaute

Internaute

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3106 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Internaute Internaute 21 octobre 2010 12:13

    Regardez ce tableau.

    http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=0&ref_id=NATTEF08467

    On a 26,6 milliards d’euros de déficit commercial avec l’Asie, dont 22,6 avec la Chine. On n’importe rien d’Asie qui soit stratégique à part les terres rares pour les pots catalytiques. Autrement dit, si on n’avait fait aucun commerce avec l’Asie, on n’aurait pas vendu un seul Airbus ni une seule centrale nucélaire. Cela nous aurait permis d’investir 26 milliards d’euros dans l’achat de slips, de balais, de tire-bouchons, de vaisselles, de poil à gratter et de sparadrap fabriqués en France, de payer une quantité pharaonïque de cotisations pour les caisses de retraite et la sécurité sociale.

    Je me demande si les politiques regardent les statistiques de l’INSEE avant de prendre des décisions catastrophiques pour notre pays.

    Au passage, vous remarquerez que nus avons une balance positive avec l’Angleterre, pourtant l’un de nos fournisseurs de pétrole.



  • Internaute Internaute 21 octobre 2010 11:59

    Bien d’accord. Chaque fois que j’entend quelqu’un dire qu’il faut faire payer les riches je lui répond toujours « Ne vous y trompez pas, le riche c’est vous ».



  • Internaute Internaute 21 octobre 2010 11:54

    @xa

    « j’aimerai savoir comment vous différencier l’acheteur d’action spéculatif de l’acheteur non spéculatif. Selon la durée de détention ? »

    Lorsqu’une société fait appel au marché pour son développement elle procède à une vente d’actions dans le public, laquelle est faite par les banques. Si une personne achète 10 actions au cours d’une émission, peu importe ensuite qu’elle en achète 20 autres en bourse. Son compte contient 10 actions détaxées, et la plus-value des premières 10 ventes dans l’ordre chronologique ne rentrera pas dans ses revenus. De même, si elle ne vend rien et passe ses 30 actions en héritage, celle-ci ont toujours un lot de 10 libres d’imposition. Peu importe la durée de détention. Le système n’est pas compliqué à mettre en oeuvre, surement pas plus que l’avoir fiscal de Giscard.

    Dans le système actuel, une société qui fait appel au crédit bancaire pour avoir de l’argent frais a le droit de mettre le paiement des intérêts en charge, ce qui diminue son imposiiton. Par contre, le versement de dividendes aux actionnaires est compté après le calcul de l’IS et pas avant. Pourtant, d’un point de vue purement économique, le versement d’un dividende est le prix à payer pour la mise à disposition d’un capital, tout comme l’intérêt du crédit. Dans le système actuel, un dirigeant d’entreprise a tout intérêt à endetter sa société plutôt qu’à faire appel aux actionnaires. Cela induit un tas d’effets pervers.



  • Internaute Internaute 21 octobre 2010 10:18

    L’article est intéressant, je vois que avez de jolies pièces chez vous. Il passe cependant à mon avis à côté de l’essentiel en laissant croire que l’artifice technique de l’abandon de l’étalon or et de la création de monnaie par les banques serait la cause de la dévaluation du dollar.

    Tout d’abord, notons par l’absurde que donner de la valeur à un monnaie en or parcequ’elle est en or n’a plus de sens aujourd’hui. En effet, en supposant que Monaco découvre une énorme mine sous le palais d’Albert II, Monaco serait plus riche que les USA. Donc, oublions cette notion de valeur intrinsèque d’un matériaux.

    La raison principale de la chute du dollar (et de toutes les autres monnaies avant lui) est que les politiques promettent des dépenses qu’ils ne peuvent pas tenir. Pour financer le budget ils n’ont d’autres solutions que d’emprunter ou de payer les gens avec de la fausse monnaie. Ils utilisent souvent les deux système à la fois.



  • Internaute Internaute 21 octobre 2010 10:02

    L’assiette d’un impôt n’est pas là pour faire de la vengeance politique ni de l’égalitarisme mal placé. Il faut se débarrasser de ces notions socialo-communistes et voir l’impôt comme un moyen de remplir les caisses de l’état. Lorsque l’impôt s’incrit dans une politique d’augmentation de la richesse nationale alors il est efficace.

    Vous voulez taxer le patrimoine. C’est une ineptie anti-économique. Je vous prend au mot. Le plus grand propriétaire foncier français est l’Etat qui au travers de l’administraiton des domaines possède au moins le quart de la superficie du territoire. Taxons le, cela remplira les caisses de l’état et permettra de faire baisser les impôts payés par les citoyens. J’espère que vous voyez l’erreur de taxer le patrimoine.

    Vous souhaitez une France de pauvres. Il faut au contraire tout faire pour que l’accumulation du capital puisse s’opérer et cela demande des générations. On doit favoriser la constitution du patrimoine familial. C’est bon pour les retraites et bon pour la famille. Bien évidemment, ceux qui vivent sur le terreau des déracinés et sont contre la famille sont aussi contre le patrimoine familial.

    Il faut supprimer l’ISF, les droits de succession, supprimer l’impôt sur les sociétés (pas facile à faire vu le contexte européen) et supprimer l’impôt sur les plus-values de cession d’actions achetés lors d’une augmentation de capital. Ainsi, celui qui achète des actions pour investir ne sera pas taxé tandis que celui qui achète pour spéculer le sera.

    De cette manière, l’appareil productif peut prospérer et ceux qui se lancent dans la création de richesse seront récompensés au lieu d’être punis.

    Maintenant, je suis tout à fait d’accord qu’il n’y ait plus de plafond d’imposition sur les revenus et qu’il y ait un barême progressif jusqu’à 90% d’impôt selon la tranche à déterminer. Ainsi, ceux qui vivent de dividendes détaxés seront taxés un maximum sur leurs revenus, tandis que le même dividende qui reviendra à un famille plus modeste sera moins taxé.

    La TVA sociale est le nouveau nom donné par les anti-FN à la proposition du Front National de protéger nos marchés par des taxes à l’importation. Elle a l’immense avantage de favoriser la création d’emploi en France en permettant à des PME de s’installer et de produire en France.

    L’autre volet concerne bien entendu les dépenses. Le renversement des flux migratoires fera disparaître l’appétit sans cesse croissant des députés pour notre argent. Il y a des dizaines de commissions, de subventions d’associations et de privilégiés du régime qui n’ont aucune raison de se servir dans notre proche.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité