• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Laurent Simon

Le beau projet AgoraVox de J. de Rosnay et C. Rovelli a donc été perverti : il a certes permis l'expression des plus minoritaires dans l'opinion (soit !), dont le cumul de votes aux élections ne dépasse pas quelques % :
- extrême gauche
- ou eurosceptiques/europhobes comme l'UPR
mais les membres très actifs et organisés de ces groupuscules ont pris le pouvoir, transformant Agoravox en une citadelle, où les plus minoritaires sont les plus nombreux à émettre des commentaires, souvent bien simplistes, agressifs et/ou niant certaines réalités (voir par exemple sur l'article "Décrochage de la France par rapport à l’Allemagne... les gaulois, mauvais perdants, se regardent le nombril et vivent dans le déni", dont l'auteur dit qu'il aurait voté Mélenchon !), qui ont découragé bien des auteurs.
D'autant que pour achever de décourager les auteurs d'articles exprimant des opinions différentes des leurs, ces quelques individus sectaires abusent du vote "pas d'accord" sur TOUS les articles de ces auteurs, même ceux avec lesquels ils sont d'accord... Exemple criant : mon 1er article de juillet "L’un des pères du F-16 attaque en règle le chasseur F-35" (6575 visites à ce jour) a été encensé à sa sortie (19 votes 'daccord' sur 19), mais depuis la parution de l'article "La faute à l’euro... depuis 40 ans ?!" 8 nouveaux votes, TOUS "pas d'accord"... Il reste 70% d'accord, pour cet article, mais la plupart de mes articles ont 'bénéficié' de ce traitement 'de faveur'..., avec env. 30% d'accord, ce qui dissuade le lecteur pressé de lire certains de ces articles.
Ces auteurs ont donc déserté Agoravox, qui du coup baisse d'audience année après année. Si cela continue ainsi, bientôt même les articles les plus intéressants, les plus documentés, ceux qui permettent une vraie réflexion, ne pourront plus être publiés, car le nombre de 'rédacteurs' se sera également fortement réduit, et quasi restreint aux seuls auteurs très sectaires.
C'est pour éviter d'en arriver là que j'ai déjà proposé plusieurs pistes et aimerais bien en proposer d'autres... mais la publication d'aucun de ces articles à ce sujet n'a été "approuvée" (au contraire de tous mes autres articles depuis juillet, qui ont d'ailleurs reçu un excellent accueil ici et dont nombreux ont été les plus lus de leur rubrique sur 30 jours).
Mais l'article 'Eloge de la rigueur intellectuelle !' a rejoint les deux autres sur Agoravox, également non publiés : tout en restant visibles aux rédacteurs.

 

Tableau de bord

  • Premier article le 03/07/2012
  • Modérateur depuis le 14/07/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 42 384 955
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 81 41 40
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Laurent Simon 7 juillet 18:19

    A ceux que l’aéronautique intéresse : ce forum
    http://avia.superforum.fr/t2030p25-simple-complique-complexe-la-difference

    où ces questions sont abordées, ce commentaire d’un pilote d’avion,
    suite à ma description du travail en équipe authentique :
    « A 2 mots près, c’est comme ça que fonctionne un cockpit, surtout en situation dégradée. » 

    Et je rappelle les travaux de la Nasa dans les années 1960, sur ces questions, pour pouvoir gérer les situations de crise dans un espace très réduit, avec 3 astronautes, pendant des jours (et voir Apollo 13 et l’excellent documentaire à ce sujet).



  • Laurent Simon 7 juillet 17:41

    @Le421
    pour ma part, j’ai de solides convictions. Mais ne vaut-il mieux ne plus avoir certaines convictions (et illusions), que des convictions qui envoient tout droit et invariablement au Goulag, ou au nazisme / fascisme ?! Ou tout simplement à la misère et à la ruine de tout un pays (Venezuela par exemple) ?



  • Laurent Simon 7 juillet 15:38

    @Le421
    « Avoir un second d’accord avec tout », c’est très confortable pour un dirigeant... mais c’est le plus sûr moyen d’aller dans le mur. Et « sans klaxonner », pour reprendre le bon mot de quelqu’un. Je redis que travailler en équipe signifie nécessairement des conflits, quelquefois forts, et qu’en « sortir par le haut » permet à la fois à tous d’oeuvrer dans le même sens et d’obtenir d’excellents résultats, de réussir ensemble, y compris de relever des défis qui semblent impossibles.
    Mais « Edouard Philippe, un rebelle qui s’ignore ? », je n’ai pas compris, merci d’éclairer ma lanterne.



  • Laurent Simon 6 juillet 12:03

    @baldis30 Je n’aime pas mettre les gens dans les cases, mais il est des cas où c’est très utile, à condition d’en bien comprendre les limites, de ne pas tirer des conclusions hâtives, et donc aberrantes.
    La ’trahison’ dont vous parlez a existé quasi nécessairement avec la 5e République, jusqu’à ces élections de 2017, car il fallait nécessairement plaire aux extrêmes de chaque bord pour se faire élire, et donc faire des promesses intenables, dans ce monde complexe et ouvert qui est le nôtre.
    Ces dysfonctionnements ont été renforcés du fait d’un PS et de la gauche française qui n’ont pas fait leur ’Bad Godesberg’ qui en Allemagne a reconnu l’économie de marché et en a tiré des conséquences fondamentales (co gestion, win win incontournable, temps important nécessaire pour trouver des accords qui ensuite peuvent être pleinement appliqués, etc.).



  • Laurent Simon 6 juillet 11:51

    @Jeussey de Sourcesûre
    état n’est pas égal à entreprise.. Mais les dirigeants d’un Etat peuvent ils se passer de manger ? De même certaines règles humaines, depuis la nuit des temps, s’appliquent également à des groupes, qui pour être efficaces devraient être des équipes authentiques, et qui n’en sont souvent que des caricatures.
    J’en profite pour signaler qu’une équipe est à la fois potentiellement plus que la somme des parties (les individus) qui la composent, et moins (« la partie est plus que la partie du tout », E. Morin) car il faut tenir compte de la spécificité de chaque individu (il est aussi parent, citoyen, etc.)
    De plus, une vraie équipe n’est pas le lieu de « consensus mou », mais au contraire celui de conflits, dont il sort d’excellentes décisions, le Win Win est incontournable, et hyper puissant.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès