• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Mefrange

Formations de géographie, histoire, géopolitique. Adepte de la simplicité volontaire et de la vie gouvernée par les lois naturelles. Observateur et témoin lucide de l'Occident "fin de partie".
 
 

Tableau de bord

  • Premier article le 21/02/2012
  • Modérateur depuis le 23/03/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 50 348 1567
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 521 338 183
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Mefrange 27 septembre 2018 20:25

    Nous écrivions le 3 septembre2014 sur cette plateforme (ce n’est pas un journal) :

    D’où des tentatives pitoyables de Kiev de monter des opérations visant à montrer que les rebelles tirent sur des avions de ligne et sont donc vraiment des terroristes (pas de chance l’internet mondial a décodé la supercherie en une semaine environ : un avion de ligne détourné sur ordre de son chemin habituel, à qui on a demandé de descendre, abattu avec un missile air-air ukrainien tiré d’un avion ukrainien mais comme l’avion allait tenter un atterrissage d’urgence « fini » au canon de 30 mm. Encore raté. En échange de ces amabilités, les services secrets russes ont livré leur version du 11 septembre. Depuis le silence est assourdissant. On attend encore les enregistrements de la tour de contrôle. 

    Il ne fallait pas un QI de 200 pour comprendre que Kiev voulait faire mettre les séparatistes sur la liste des organisations terroristes. L’information invariable est l’apathie et le désintérêt des populations de l’ouest. Tant que ça ne vient pas chez moi, je crois BFM part confort. Ne pas chercher plus loin. 

    La période de l’ignorance est finie. On est dans la complicité passive de crimes de guerres.




  • Mefrange 27 septembre 2018 19:51

    Vous avez oublié la Bulgarie.L’UE ou Soros vous paient combien pour instiller la peur du retour de la peste brune ? Cette carte est gratinée !



  • Mefrange 27 septembre 2018 19:46
    Cet article ne cite aucune source. Note 1/5 = mauvais
    On en aura un autre demain . Un étudiant d’histoire a pourtant beaucoup à étudier
    On en dira pas plus.


  • Mefrange 27 septembre 2018 02:54
    Critiquer est plus facile qu’écrire mais je reste un peu sur ma faim. Je reconnais le caractère labile du hongrois dans un monde flop-flop, son intelligence pratique. Les hongrois se définissent eux-mêmes comme un peuple de type italien, avec sa versatilité, les grandes tirades oratoires. Vous nous dites en gros que Orban est un bon politicien. Le mot clef quand on a affaire aux hongrois est ugyès (habile). C’est un bon représentant de son peuple qui sait retourner sa veste habilement au bon moment et voir ou souffle le vent. On imaginerait bien un radical de la 3ème république (voulant dit tout sauf radical bien entendu), un Herriot ar exemple.. Vous n’arriverez pas à nous persuader que la peste brune est de retour.
    Entre Béla Kun et Horthy vous préférez peut-être Béla Kun qui exécutait au révolver les opposants en présence de leurs enfants. L’expérience Kun a été un traumatisme en Hongrie. Si vous êtes étudiant en histoire, vous devez savoir qu’il ne faut pas plaquer sur une époque passée les valeurs de l’époque de l’historien. Horthy n’est pas exceptionnel dans le contexte des années 20 et 30 en Europe. Êtes-vous allé en Hongrie ? Parlez-vous le hongrois ?
    La Hongrie est un pays très particulier en Europe. On ne sent pas cette irréductible spécificité dans votre article.
    Pour des raisons probablement politiciennes Orban a compris ou fini par comprendre ce qu’il fallait faire pour redonner envie d’exister au peuple hongrois. C’est beaucoup car ça commande le reste.








  • Mefrange 27 septembre 2018 00:47

    Rappel succinct de la doctrine catholique du libre-arbitre selon le concile de Trente.
    Le libre ou franc arbitre est la faculté que l’homme a de résister, s’il le veut aux mouvements et aux ordres de Dieu, la loi naturelle contenue dans les dix commandements.
    Le libre arbitre est exclusivement humain. Les animaux ne l’ont pas. Ils n’ont qu’une série d’instincts. « Il n’y a ni vertu ni mérite là où il n’y a de libre arbitre ». Entre deux maux, le libre arbitre doit choisir le moindre et celui qui a bombardé Hiroshima aurait pu rater légèrement sa cible.
    L’homme qui décide le mal ou se met délibérément en position de perdre son libre-arbitre (l’ivrogne par exemple) tombe dans la licence.
    Un animal ne peut tomber dans la licence. Il peut juste être dressé, être psychotique ou agir selon sa nature propre.
    L’Esprit Saint et la raison guidée par la saine doctrine permettent d’éclairer le libre-arbitre. Les passions l’obscurcissent..La liberté moderne (l’absence de contraintes allant jusqu’au « il est interdit d’interdire 68ard » est le contraire du libre arbitre, son retournement faussaire.

    L’homme, de par sa nature propre n’a pas le droit de vouloir la licence pas plus qu’un sportif n’a le droit de vouloir mal jouer. « La faculté de pécher n’est pas une liberté, mais une servitude »

    Jésus est celui délivre l’homme déchu et le remet à sa place d’homme. Il est appelé « le sauveur pour cette raison » - « sans moi vous ne pouvez rien » - La volonté humaine seule condamne l’homme à une série de rechutes lamentables. La loi seule même la plus sévère est un « fardeau que les hommes ne peuvent porter » sans les empêcher pour autant de tomber. La grâce est ce qui empêche de désespérer (foi, espérance, charité)

    L ;homme qui utilise son libre arbitre correctement (choisir entre plusieurs biens) peut être appelé « fils de Dieu ». 
     
    La sanction du bon ou mauvais usage du libre arbitre se fait dans le référentiel du concile de Trente à la mort de l’individu (jugement particulier) et de façon générale lors du retour de Jésus (Parousie) après le cycle évangélisation- apostasie et antéchrist. C’est ce qu’on appelle la psychostasie improprement appelée « pesée des âmes » (ce ne sont pas les âmes mais les actions/paroles/pensées qui sont pesées) . 

    Pour aller plus loin : Libertas (20 juin 1888)

    On précise que le but de ce commentaire est strictement informatif et ne vise en aucun cas à instruire ou empiéter sur quelque religion que ce soit.

    Dans ces matières, il ne faut jamais croire sur parole l’amateur ou l’autodidacte et se référer systématiquement à l’autorité indiscutable en la matière (prêtre, pasteur, docteur en théologie, rabbin, Ālim). Les dégâts causés par les amateurs ou charlatans sont incalculables dans ces matières surtout quand ils sont portés par de fortes personnalités d’illuminés. Les faux prophètes amateurs verront aussi l’étendue des dégâts qu’ils ont causés par leur amateurisme. 

    Catéchisme de Trente
    Encyclique libertas praestantissimum sur la liberté humaine de Léon XIII
Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité