• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Olivier Perriet

Olivier Perriet

37 ans+1. S.A. pas encore S. dans une administration que la pudeur m'interdit de nommer. Ancien membre du Mouvement républicain et citoyen (Chevènement), ancien membre de Debout la République (Dupont-Aignan). J'ai trouvé maintenant mon nouveau maître, Vladimir P. , comme tous les Grands Résistants de la 25e heure, qui se réveillent vigoureusement avec 10 ans de retard, lorsque le vent de l'histoire a tourné depuis longtemps, que les USA ne sont plus l'hyper-puissance, et qui cherchent desespérément à se vendre à un autre "puissant".

Tableau de bord

  • Premier article le 09/11/2006
  • Modérateur depuis le 05/03/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 46 4892 1507
1 mois 0 78 0
5 jours 0 21 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 100 91 9
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Olivier Perriet Olivier Perriet 16 novembre 11:03

    @SPQR Sono Pazzi Questi Romani

    Bande de BOUFFONS .......TOUS POURRIS .....

    Vous voulez parler des poutiniens, qui nous expliquent que les guerres russes ou iraniennes ne tuent pas ?

    Je suis d’accord avec vous



  • Olivier Perriet Olivier Perriet 16 novembre 11:00

    @Montcale

    Les femmes sont connes, c’est bien connu. Et les Français sont des cons qui gobent la propagande médiatique, c’est bien connu aussi (ex : le référendum de 2005).

    Pourtant, l’affiche de Marine Le Pen une fesse sur le bureau, c’était pas mal pour le 2e tour, je ne comprends pas pourquoi la gent masculine ne s’est pas mobilisée pour elle comme un seul homme.



  • Olivier Perriet Olivier Perriet 15 novembre 13:38

    @Amaury Grandgil

    Oui, je sais, mais en dehors du fait que je vois pas très bien en quoi une monarchie maurassienne serait plus à l’image du pays réel et en dehors du fait que je n’ai jamais bien compris le caractère novateur de cette réflexion (par définition même, les dirigeants d’un pays constituent toujours « une élite » qui ne vit pas la vie de « M Tout le Monde »), je trouve que, si elle peut assez bien qualifier Macron (comme tous ses prédécesseurs d’ailleurs : j’ai encore en mémoire un Chirac qui tombait des nues lors du débat avec les jeunes en 2005), elle ne s’applique pas forcément bien à la protestation spontanée née du prix du diésel et à la grosse récup’ politicienne autour d’elle en particulier



  • Olivier Perriet Olivier Perriet 15 novembre 13:32

    @baldis30

    Commentaire futile de la secte de François Asselineau, pour qui tous les autres se valent, sauf moi.



  • Olivier Perriet Olivier Perriet 15 novembre 13:26

    @heber

    Macron aussi :

    Sa relance européenne, personne n’en veut, et c’était clair depuis le début. Son programme n’était pas plus crédible que celui de Le Pen, quoi qu’en aient dit les éditorialistes.

    Alors, pour la suite de son quinquennat, il n’y a pas 36 possibilités :

    1) soit une attentisme complet (façon François Hollande mettant un cierge pour que le chômage baisse). C’est pas forcément crédible, puisque Macron semble un peu plus volontariste que le précédent, mais pas impossible du tout. Donc encore 5 ans de perdus.

    2) soit autre chose, mais quoi ? Et pourquoi pas le retour du patriotisme ? (on peut toujours rêver, je sais smiley )

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès