• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Peretz1

Peretz1

Retraité, je fais dans la démocratie réelle avec une nouvelle constitution (www.citoyenreferent.fr) et dans l'économie avec "Pour une économie humaine, renversons la table (Amazon)", un livre qui vient de paraître vu par un informaticien diplômé de l'IAE, Paris I. Je réhabilite Keynes qu'on a eu tort de lâcher, si l'on en voit les conséquences mortifères actuelles. Vivant, il nous aurait permis de renflouer l'économie en la faisant revenir à une situation normale axée sur le plein emploi.

Tableau de bord

  • Premier article le 07/09/2012
  • Modérateur depuis le 29/04/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 16 521 308
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1 0 1
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Peretz1 Peretz1 16 juillet 2017 19:01

    Que l’Allemagne soit arrivée à l’équilibre budgétaire n’est pas une surprise. C’est au détriment des autres pays dont principalement la France avec qui elle commerce à ses avantages depuis longtemps. C’est le piège financier qui lui a permis de faire de l’U.E sa chose depuis sa création. 



  • Peretz1 Peretz1 30 mai 2017 16:04

    @Hecetuye howahkan Au début de la création de l’argent, la prédation était relativement faible : plus-values des producteurs et intermédiaires. Mais c’est devenu fort en devenant capitalisme avec la révolution industrielle. Voir Marx



  • Peretz1 Peretz1 30 mai 2017 16:00

    @julius 1ER Vérification sur Wikipedia, c’est bien en 1954 (avril) que la fameuse TVA a été instaurée. Suvie par les pays de l’U.E. Effet pervers : bon pour mes entreprises, mais pas pour la population désargentée.



  • Peretz1 Peretz1 24 mars 2017 23:49

    @julius 1ER Les investissements, grands travaux, entre autres, sont effectivement la clé d’une économie « normale ». C’est le dynamisme monétaire issu du travail que J.M. Keynes a toujours prôné en estimant nécessaire les incitations à la demande. Malheureusement, Milton Friedmann, a estimé que ce n’était pas à l’Etat de s’en occuper. L’Amérique étant la patrie du « business », il fallait laisser faire l’Entreprise. Le mal vient de là. Je le confirme dans un bouquin qui vient de sortir : « L’Economie humaine n’est pas un gros mot » qui reprend le monétarisme, mais vu par un informaticien et non par un économiste professionnel.



  • Peretz1 Peretz1 24 mars 2017 14:21

    @GASTON7864 Si j’ai bien compris votre CSEVA serait une TVA mais sans récupération. Donc une taxe sur le CA mais à un taux de 20 % ce qui est actuellement impossible car trop importante Ce que je propose c’est d’y arriver progressivement mais à un taux plus faible. Il était si j’ai bonne mémoire de 3 %. 

Voir tous ses commentaires (20 par page)



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. La prédation financière a commencé il y a 40 ans




Palmarès