• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Pierre

Pierre

Je suis passionné par l'Histoire des nations. Je pense qu'on ne peut pas trouver de solution à un conflit si on n'a pas profondément étudié l'Histoire des parties en présence.
Je suis l'actualité internationale depuis plus de 35 ans.
J'aime me ressourcer en montagne. Longs treks dans les Alpes ou dans l'Himalaya, seul ou avec des amis.

Tableau de bord

  • Premier article le 27/08/2011
  • Modérateur depuis le 01/12/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 75 2571 6824
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 374 357 17
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Pierre Pierre 28 avril 20:36

    Bonjour,

    J’avais lu une traduction de cette lettre parue dans « El Pais » et j’étais surpris que Zelensky avait choisi ce journal pour la publier. Vous m’avez ouvert les yeux, il a certainement envoyé cette lettre à toute une série d’autres journaux et elle a dû rester sur des coins de bureau, il y a d’autres priorités pour le moment.

    Ce président est pitoyable et publier cette lettre l’aurait révélé à toute l’Europe. C’est un chantage indigne du genre : "Si vous ne nous refiler pas du fric, les Ukrainiens vont être dans la misère et ce sera de votre faute." Je ne crois pas que beaucoup d’européens seront sensibles à ce chantage. Bien au contraire, les problèmes domestiques sont devenus prioritaires et la lassitude des conflits internationaux a même gagné les médias les plus engagés.

    J’ai jeté un coup d’œil sur « Ukrainskaya Pravda » et on ne parle pas de l’éventuelle défaut de payement de l’Ukraine. On lit des banalités du genre : l’Ukraine a inventé un nouveau radar qui détecte les drones à toutes les altitudes, le taux de change de la hryvnia s’est renforcé ou les Forces armées russes ont violé sept fois le cessez-le-feu en utilisant des mortiers de 120 mm et 82 mm interdits par les accords de Minsk.

    Il n’y a apparemment pas de panique dans les médias ukrainiens et en cas de défaut de payement, l’Ukraine fera comme l’Argentine et tant pis pour les créditeurs.

    En revanche, les médias russes sont plus diserts. Je lis que les villes de l’Est du pays prennent leurs distances avec Kiev. Odessa, Kherson, Nikolaïev veulent gérer leurs problèmes seuls et surtout, à Kharkov, on dit que Kiev est à 500 km et la frontière russe à 20 km. Ce sera à vérifier mais l’heure de vérité approche.

    On sait depuis longtemps que 2020 sera une année décisive pour l’Ukraine et j’espère que les faucons inspirés par des officines américaines ne vont pas se lancer dans une offensive désespérée.



  • Pierre Pierre 28 avril 08:33

    @Pic de la Mirandole
    Je pense que c’est exact mais je n’ai pas de sondage pour le confirmer. Orban comme Poutine joue sur la fibre patriotique et cela marche. Il faudra voir les résultats de leur lutte contre la pandémie en cours pour savoir s’ils confirment ces bons scores.



  • Pierre Pierre 23 avril 10:21

    @Spartacus
    Vous avez tout faux. Les médias d’opposition russes se donnent à fond contre le pouvoir (Dojd, Echo de Moscou etc) et le site de Navalny (et d’autres) accusent tous les dignitaires de corruption sur Internet sans problème. 
    La BBC peut librement dire ce qu’elle veut.
    Le centre analytique Levada dont les sondage font autorité en Russie et dans le reste du monde est considéré comme un agent étranger vu qu’il est associé à la Fondation Carnegie. Il donne les mêmes tendance pour Poutine.
    Pour Staline, voici un sondage de 2019. 
    http://www.slate.fr/story/175929/russie-sondage-staline-opinion-positive-regime-sovietique

    70% des Russes ont une opinion favorables de Staline (plus que de Poutine) alors de votre opinions, ils s’en battent...
    Vous êtes d’une mauvaise foi crasse. Ce n’est pas un obscur sultan qui est responsable de la famine de 1943 qui a fait 4 millions de morts au Bengale mais l’Empire britannique et son Premier ministre (Winston Churchill) qui ont pris toutes les réserves de riz et détruit tous les bateaux pour que cela ne tombe pas dans les mains des Japonais.
    Pour ma part quoique je condamne les responsabilités de Staline et de Churchill pour ces famines, j’ai plus d’empathie pour les pauvres Bengalis qui n’avaient rien demandé que pour les Koulak et les autres capitalistes libéraux russes qui exploitaient leur peuple.
    Le capitalisme a mis fin à la famine dans le monde smiley Non, c’est vous qui vous foutez du monde. Un enfant de moins de 5 ans meurt de faim dans le monde toutes les 11 secondes et ce n’est ni en Russie ni en Chine. Vous avez des indignations très sélectives.
    https://www.planetoscope.com/mortalite/778-nombre-d-enfants-mourants-de-faim-dans-le-monde.html

    C’est un compteur mais il y a des milliers d’articles qui évoquent ce crime du capitalisme.

     



  • Pierre Pierre 23 avril 09:42

    @sylvain

    • Un bref rappel historique. La guerre civile dure de 1917 à 1923 en Russie. Les puissances capitalistes interviennent pour combattre les « Rouges ».  https://fr.wikipedia.org/wiki/Intervention_alli%C3%A9e_pendant_la_guerre_civile_russe  Les troupes alliées sont lasses de cette prolongation de la guerre de 14-18 et avec la NEP (libéralisation partielle), Lénine n’est plus perçu comme un danger marxiste. Staline arrive au pouvoir à la mort de Lénine et entreprend l’équipement de la Russie en industrie lourde nationalisée en 1928. Pour lui, ce sont les puissances capitalistes vainqueurs de la guerre qui sont une menace et évidement pas l’Allemagne nazie qui n’existait pas encore.
    • Non seulement il n’y a aucune preuve de la volonté de Staline de volontairement tuer les Ukrainiens mais aussi on ne lui connaît aucun propos racistes contre un peuple de l’Union soviétique. Je conteste sa vision collectivistes de son pays et ses méthodes radicales mais je n’aime pas les contre-vérités historiques.
    • Dans les années 60, la Russie était en conflit territorial avec la Chine et à deux doigts d’une guerre ouverte.  https://fr.wikipedia.org/wiki/Conflit_frontalier_sino-sovi%C3%A9tique_de_1969  Il n’était alors pas question de venir en aide à la Chine pendant la famine que les Chinois ne reconnaissait d’ailleurs pas d’autant plus que c’était la disette en Union soviétique à cause de la catastrophique politique agricole que le pays avait hérité de Khrouchtchev.
    • L’Ukraine est un pays bien plus bigarré que ce qu’on croit. Le centre autour de Kiev peut être considéré comme l’Ukraine historique. Le Sud et l’Est (Odessa, Karkov, Dnepropetrvsk etc.) sont des régions russes qui ont été rattachées à l’Ukraine par Lénine. L’Ouest est historiquement zone d’influence polonaise et de tradition catholique. Il y a des régions conquises sur la Hongrie et la Roumanie aussi. Ce sont les régions ouest qui ont bien accueilli les Allemands et qui ont massivement collaboré. Le reste du pays a en général loyalement combattu au sein de l’Armée rouge. Il faut savoir qu’en 1941, à la veille de l’agression nazie, l’Union soviétique n’était pas en crise économique comme les puissances occidentales. Elle était en pleine croissance et la politique communiste commençait à porter ses fruits. Les contestateurs avaient été éliminés ou déporté et Staline était très populaire. Il l’a encore été davantage après la victoire.
    • A mon avis, une des raison pour lesquelles Staline est tellement détesté par nos élites libérales, c’est qu’il a complètement éradiqué le libéralisme avec les méthodes radicales qu’on connaît et ils ne le lui pardonnent pas. Je ne le justifie pas, je suis moi-même de tendance libérale, mais Staline partait d’une autre logique. Les libéraux russes lui mettaient constamment des bâtons dans les roues et recevaient un soutien des puissances capitalistes.
    • En quoi la politique russe a été meilleure pour l’Ukraine que l’américaine ? Avant 2014, l’Ukraine bénéficiait d’importantes réduction sur le gaz et le pétrole russe. Fin 2013, la Russie avait promis un prêt de 15 milliards de dollars sans condition et elle en a tout de suite débloqué 3. Après le Maïdan, le nouveau gouvernement a tout de suite pris des mesures anti-russes (interdiction de la langue dans tout le pays) et a signé l’Accord d’association avec l’UE. Comme l’Ukraine avait aussi un accord d’ouverture du marché avec la Russie, cela signifiait que les produits européens pouvaient entrer librement en Russie en transitant par l’Ukraine. La Russie a alors rompu ses accords avec l’Ukraine et l’a considérée comme un pays ordinaire qui doit acheter ses hydrocarbure au prix du marché. Poutine disait que si ma fiancée va au restaurant avec un autre prétendant, c’est à lui de payer l’addition. C’était bien vu. Ensuite, les sanctions et les contre-sanctions et on en arrive à la situation actuelle de rupture entre les deux pays. La Russie est au balcon et si vous alliez sur des sites russes, vous verriez que les commentateurs se réjouissent de la situation actuelle. C’est malsain et personnellement je pense que l’UE et la Russie devraient unir leurs efforts pour sortir l’Ukraine du marasme mais il y a les sanctions et les contre-sanctions...
    • Pour la menace des néo-nazis en Crimée, il y a une vidéo qui retrace la chronologie des événements mais je n’arrive pas à la retrouver. Je répondrai plus tard ou j’en ferai un article.


  • Pierre Pierre 22 avril 14:32

    @sylvain
    J’ai lu vos messages. J’y répondrai ce soir, je suis très occupé pour le moment.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès