• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

SEPH

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 24/05/2010
  • Modérateur depuis le 02/08/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 26 1161 1129
1 mois 3 41 220
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 18 11 7
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • SEPH 11 février 11:54

    @maQiavel

    Kim Jong-un a insisté sur la nécessité de créer les conditions d’une amélioration des relations bilatérales avec la Corée du Sud. Il s’est prononcé sur la réunification :

    « Le Nord et le Sud ne doivent pas être ligotés par les événements du passé. Il est indispensable d’améliorer les relations bilatérales et de faire une percée en matière de réunification », 

    Il s’agirait non seulement d’une normalisation des relations entre Pyongyang  et Séoul, mais aussi d’une réconciliation et d’une réunification de la nation. Pour y parvenir, Kim Jong-un a souligné qu’il était important pour les deux parties de s’efforcer de communiquer et de coopérer.

     .



  • SEPH 10 février 14:57

    @Matlemat

    Une réserve, la Nuclear Posture Review (Étude sur la doctrine nucléaire) du gouvernement Trump, publié vendredi dernier, préfigure une telle attaque.

    Toute attaque nucléaire nord-coréenne, selon le document, contre les États-Unis ou leurs alliés «  est inacceptable et entraînera la fin de ce régime. Il n’y a aucun scénario dans lequel le régime de Kim pourrait employer des armes nucléaires et survivre ».

    Mais il y a le risque d’une confusion ou d’une erreur de calcul puisse amener Trump à ordonner la « destruction totale » de la Corée du Nord. Rappelons nous la fausse alerte du mois dernier à Hawaï sur un soit disant missile nucléaire.

    Par ailleurs, les USA ont une longue histoire de concocter des événements pour justifier ses guerres, comme l’incident du golfe du Tonkin en 1964 qui a été utilisé comme prétexte pour une intervention militaire américaine directe au Vietnam.



  • SEPH 10 février 11:44

    @lloreen
    Le personnage de votre vidéo est Riccardo Petrella qui est professeur émérite de l’Université Catholique de Louvain-la-Neuve. Six universités lui ont décerné le titre de Docteur Honoris Causa.

    Riccardo Petrella - La guerre, le business des riches - Interview ...
    15 déc. 2017 - Ajouté par X-treme
    LA FACE CACHÉE DE LA GUERRE - Interview de Riccardo Petrella « On fait la guerre parce que c’est ...
    La guerre est l’activité la plus rentable après l’industrie ... - YouTube
    15 déc. 2017 - Ajouté par AchBlog Ach
    Riccardo Petrella, politologue et économiste italien : »La guerre est l’activité économique la plus rentable ...

    Voir aussi cette vidéo très pertinente :

    Riccardo PETRELLA : Au nom de l’humanité. L’audace mondiale : https://www.youtube.com/watch?v=crhqL-zgCac


  • SEPH 9 février 14:48

    @JC_Lavau
    « le blocus est bien un acte de guerre » OUI, sauf pour les USA puisque le droit c’est eux et personne d’autre

    Les menaces de génocide sont toutes aussi graves :

    - Le 8 août 2017, M. Trump a déclaré que les menaces nord-coréennes « se heurteront au feu et à la fureur comme le monde ne l’a jamais vu auparavant ».

    - Son secrétaire à la Défense, James Mattis, a suivi en déclarant le 9 août que « la RPDC doit cesser d’envisager des actions qui conduiraient à la fin de son régime et à la destruction de son peuple ».


    - Mattis a ajouté un autre commentaire le 3 septembre  : « Nous ne cherchons pas l’annihilation totale d’un pays, en l’occurrence la Corée du Nord, mais comme je l’ai dit, nous avons de nombreuses possibilités de le faire. »

    - Pendant son premier discours à l’Assemblée générale des Nations unies le 19 septembre, M. Trump a déclaré  : « Les États-Unis ont beaucoup de force et de patience, mais s’ils sont contraints de se défendre, eux et leurs alliés, nous n’aurons pas d’autre choix que de détruire totalement la Corée du Nord. »


    Cette série de déclarations qui comprend une menace de destruction totale, constitue une menace de génocide. Menacer de génocide n’est sans doute pas un crime, mais une l’incitation publique au génocide.



  • SEPH 9 février 14:18

    @Matlemat
    Les menaces proférées contre la Corée du Nord sont dues à un seul fait : la République populaire démocratique de Corée refuse d’accepter l’hégémonie mondiale de l’Empire américain.
     
    Cela n’a rien à voir avec des armes nucléaires.
    En effet, il est désormais devenu rituel d’affirmer que tous les membres permanents du Conseil de sécurité sont armés d’ogives nucléaires.
    Les États-Unis les ont utilisées sur les villes de Hiroshima et de Nagasaki et ils ont continuellement menacé de les utiliser pour intimider d’autres nations depuis 1945.
    De plus, le Pakistan, l’Inde et Israël en ont, que les membres de l’OTAN en Europe les ont à disposition sous la direction des États-Unis.

    La Corée du Nord ne viole aucune loi internationale en les développant pour se défendre, pour assurer sa sécurité, exactement comme l’ont fait les autres pays, que la Corée ne menace personne et cherche seulement une paix complète et définitive avec les États-Unis.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès