• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

SEPH

SEPH

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 24/05/2010
  • Modérateur depuis le 02/08/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 34 1255 1741
1 mois 1 15 48
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 20 13 7
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • SEPH SEPH 11 janvier 12:18

    @Jonas
    Vous avez toujours l’insulte au bout de la plume.

    Revenons à notre sujet, l’ancien ministre français de l’Éducation soutient l’emploi d’armes par la police contre les manifestants : 

    "On ne donne pas les moyens aux policiers de mettre fin aux violences. Quand on voit des types qui tabassent à coups de pieds un malheureux policier... On ne donne pas les moyens aux policiers de mettre fin aux violences. Quand on voit des types qui tabassent à coups de pieds un malheureux policier... qu’ils se servent de leurs armes une bonne fois, écoutez, ça suffit !", a lancé le philosophe de pissotière sur Radio Classique, lundi 7 janvier 2019, dans sa diatribe haineuse sur les gilets jaunes.

    Et pourtant, la police français a été autorisée à recourir aux différents moyens de répression à commencer par Flash-ball ou encore taser. Des images insoutenables ont d’ailleurs été diffusées mettant en scène des agressions policières sur des personnes handicapées.

    Ainsi, Jacques Toubon préconise l’interdiction de l’usage des flash-ball, dans le cadre du maintien de l’ordre, en raison de leur « dangerosité » et des « risques disproportionnés » qu’il font courir.https://www.europe1.fr/societe/le-defenseur-des-droits-preconise-linterdiction-des-flash-ball-pour-le-maintien-de-lordre-3542798

    En décembre dernier, le principal journal de gauche français, Libération, a révélé que malgré un coup de semonce du Défenseur des droits Jacques Toubon, en tant qu’autorité administrative indépendante, le ministère de l’Intérieur avait vocation de commander 1 280 armes de type Flash-ball qui peuvent causer de graves blessures.

    Aujourd’hui s’opère en France une prise de conscience sur l’existence de deux polices : une police physique qui est payée pour réprimer, une police idéologique des consciences dans les médias dominant. Le système sécuritaire et médiatique fonctionne comme un appareil géant de contrôle social, une matraque physique et idéologique qui s’abat quotidiennement.



  • SEPH SEPH 9 janvier 18:48

    @Aita Pea Pea
    Luc Ferry appelle à tirer sur les gilets jaunes et veut l’intervention de l’armée !

    Luc Ferry n’est qu’un philosophe de pissotière. Il raisonne comme un tambour, mais il se croit intelligent, il suffit de l’écouter tous les lundi sur radio Classique (de 8h30 à 9h) : il hait le peuple.



  • SEPH SEPH 9 janvier 09:37

    @math
    Une augmentation de 12,9%, de 2017 à 2018, des dividendes versés aux actionnaires. C’est pas cochon comme disent les banquiers !!!

    Pourquoi n’augmente t-on pas le SMIG et tous les salaires aussi de 12,9 % ??????

    Où est l’équité ?. La distribution et/ou la répartition des richesses est bien le problème N° 1.



  • SEPH SEPH 8 janvier 20:15

    Excellent article qui dérange ceux qui ont voté pour les « marcheurs imposteurs ».

    En 2017, les dividendes versés aux actionnaires du CAC 40 s’élèvent à 51 000
    000 000 euros
    (51 milliards). C’est 2 000 euros de salaire annuel en moins pour les salariés.

    Les médias essaient de diaboliser le mouvement des gilets jaunes, mentent pour défendre la classe dirigeante,............ C’est affligeant.
     

    « SI VOUS N’ÊTES PAS VIGILANTS,LES MÉDIAS ARRIVERONT A VOUS FAIRE

    DÉTESTER LES GENS OPPRIMES ET AIMER CEUX QUI LES OPPRIMENT. »

    Malcom X



  • SEPH SEPH 4 janvier 17:42

    @titi

    Voici un exemple :

    Au sud de la Syrie, entre l’Euphrate et la frontière irakienne 50 000 à 60 000 personnes vivent dans cette zone, les civils y vivent n’ont pas d’endroit où se cacher ou se protéger des bombardements américains visant leurs villages.

    En effet, les villages contrôlés par Daech qui se situent le long de l’Euphrate sont bombardés par les avions américains depuis novembre dans le cadre de l’opération militaire Roundup. L’opération Roundup ne se borne pas uniquement au bombardement de cibles militaires, mais aussi de zones civiles, voire d’hôpitaux.

    Ainsi, Kevin Jon Heller (*) au sujet de l’hôpital de Yarmouk qui a été attaqué par les États-Unis, a déclaré à Al-Jazeera que les États-Unis ne pouvaient pas attaquer légalement l’hôpital à cause de la simple conviction que des éléments de Daech y sont présents. Cet hôpital était le dernier établissement public de santé de la région à traiter les civils, 

    « Les États-Unis ne peuvent pas attaquer l’hôpital sans prévenir et sans donner un délai raisonnable pour évacuer le personnel civil et les blessés  », a déclaré Heller,

    Kevin Jon Heller qui a déclaré que le bombardement d’un hôpital dans une zone de combat sans prendre en compte les victimes civiles ni émettre un avertissement est une violation fondamentale du droit international humanitaire, est-il lui aussi victime des fantasmes anti américain ?

    (*)  Kevin Jon Heller : professeur de droit international à l’Université nationale australienne et à l’Université d’Amsterdam -  spécialiste du droit international

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès