• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Thierry SALADIN

Thierry SALADIN

Médecin généraliste, depuis peu retraité. Je m'intéresse entre autres à l'Histoire, l'Astronomie, la Paléontologie, la Politique, la Défense de la langue française et la Communication internationale, donc à l'espéranto que j'ai appris et que j'enseigne. Je suis enseignant diplômé pour cette langue.
Comme Jean Dutourd, de l'Académie française, je pense que "la langue française n'est pas malade, elle est en guerre. Elle est victime d'une agression. Elle est envahie par les armées du sabir qui la ravagent comme les armées anglaises ravageaient la France pendant la guerre de Cent Ans."
Cette conviction m'a conduit à m'intéresser à l'espéranto qui, en cette époque de mondialisation, m'apparaît comme étant la seule solution raisonnable pour protéger notre langue maternelle et, de manière générale, toutes les langues. La construction européenne, qui est un formidable piège, posé entre autres à notre pays, aurait pu être l'occasion de montrer au monde la voie à suivre : adopter une langue neutre, équitable : l'espéranto. Et ce afin de faciliter la communication et un débat démocratique. Mais voilà, non seulement les esprits — ceux du peuple — sont actuellement "bloqués" contre cette langue pour des raisons touchant à l'ignorance et à l'irrationnel, mais les promoteurs de cette fichue Union Européenne, eux, ont une idée derrière la tête : imposer l'anglais. À petit feu, c'est-à-dire imposer de façon subreptice l'objectif d'une langue unique (comprendre l'anglais), et ce sans débat, jusqu'au moment où l'adoption de cette langue deviendra virtuellement inévitable.
Mais pour contrer de tels projets, autrement dit expliquer cet état de fait, même aux partisans du Frexit, et notamment que l'anglais imposé fait bel et bien partie d'un plan destiné à asservir les peuples, il y a du pain sur la planche ! Ainsi sont les hommes...

Tableau de bord

  • Premier article le 26/01/2012
  • Modérateur depuis le 02/09/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 33 661 1726
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 372 358 14
1 mois 1 1 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 31 octobre 2023 20:27

    @ l’auteur,`

    Bonsoir et merci pour cet article.

    Je voudrais néanmoins préciser un point que les médias se sont bien gardés de préciser. Et ce malgré un dossier de presse qui leur fut envoyé en son temps .

    À les en croire, ce projet de Cité internationale de la Langue française (LF) aurait jailli du cerveau d’Emmanuel Macron.

    Il n’en est rien.

    Ce projet remonte au 7 octobre 2001 : sur place au château de Villers-Cotterêts.

    "Devant de hautes personnalités françaises, belge, québécoise, haïtienne, au balcon, 250 personnes étaient venues dans la cour, surtout de Paris, à 74 km de là, représentant plusieurs dizaines d’associations françaises pour le français et la Francophonie. Un Comité de soutien avait alors été constitué, composé de hautes personnalités françaises et étrangères très diverses : anciens ministres, parlementaires, académiciens, diplomates, historiens, chefs d’entreprise, présidents d’associations concernées…« 

    Du haut du balcon du château »Mon plaisir", des responsables de (Avenir de la langue française : ALF) et du FFI (Forum francophone international) lancèrent un appel pour la création in situ d’une Cité internationale de la langue française et de la francophonie.

    Ce projet ne trouvant pas preneur pendant près de 17 ans, le couple Macron se laissa séduire en 2017 (Mme Macron joua un rôle non négligeable dans cette affaire déjà pendant la campagne électorale), mais bien sûr il ne fut jamais question de reconnaître les véritables initiateurs de ce projet. Ni de leur donner la parole hier, et encore moins de les inviter (du moins ceux qui aujourd’hui sont encore de ce monde).

    Et sans aucune explication il fut, entre autres, décidé de ne pas retenir la francophonie.

    Pourtant et au-delà de la petite dizaine d’associations de défense de la LF qui existent en France, il existe le HCILFF (Haut Conseil international de la défense de la Langue française et de la Francophonie), créé le 18 juin 2020, lui aussi systématiquement ignoré des médias, et donc de tous les communiqués qu’il a pu leur adresser régulièrement depuis cette date.

    Je vous livre un article tout récent, de ce matin :

    https://www.cermf.org/langue-francaise-lhostilite-de-la-france-a-legard-de-la-francophonie-en-12-points-ahurissants-sous-emmanuel-macron

    et aussi celui-là : https://www.initiative-communiste.fr/articles/culture-debats/pour-les-associations-de-defense-de-la-langue-francaise-la-politique-linguistique-demmanuel-macron-et-de-lunion-europeenne-enterre-lordonnance-de-villers-cotterets/

    Les auteurs de ces deux articles sont membres du HCILFF.

    et aussi cette émission de radio courtoisie (surtout au minutage 31’) https://www.radiocourtoisie.fr/2023/10/23/le-francais-en-partage-du-23-octobre-2023-nouvelles-du-combat-pour-la-langue-francaise-la-cite-internationale-de-la-langue-francaise/

    Bien cordialement.

    Thierry Saladin



  • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 28 octobre 2023 14:55

    @l’auteur,
    Pardonnez-moi pour cette question quelque peu hors sujet, mais que signifie exactement la qualification attribuée à quelque chose comme quoi « il serait 2.0 » ?

    J’entends et ou lis ça depuis une bonne dizaine d’années et ai fini par déduire que cela devait plus ou moins vouloir dire quelque chose de moderne, d’actuel, et ou de ce genre.

    Merci d’éclairer le vieux chnoque (de 68 ans) que je suis.

    Bien cordialement.

    Thierry Saladin



  • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 26 octobre 2023 16:59

    Bonjour Eric F,

    Merci pour cette intervention.
    Pardonnez-moi, mais je dois préciser certains points, qu’il me faudra un jour exposer dans un article. Je précise : sources à l’appui.

    « L’anglais
    NE s’est PAS répandu bien au delà de l’ancien empire colonial, par «  facilité »...« , mais a été répandu : ce qui n’est pas la même chose.
    Si facilité il y a (ou il y avait), c’était surtout du point de vue anglo-saxon, et rien d’autre. Churchill est très clair sur ce point dans son discours tenu à Harvard en 1943.

    D’ailleurs, tous les linguistes s’accordent pour dire que l’anglais est objectivement l’une des langues les plus difficiles au monde. Et du reste ce qui est parlé dans le monde est l’anglais mondial, du globish : mais pas vraiment de l’anglais.

    Il suffit de demander à un anglophone natif ce qu’il en pense. Il vous répondra qu’il comprend ce qu’on lui dit ou ce qu’il lit, mais qu’il ne s’exprimerait pas comme cela.

     »La langue véhiculaire des BRICS est l’anglais.«  Vous avez probablement raison.

    Depuis le temps (= la première moitié du XXème siècle) certaines pratiques sont apparues : du fait de certains réseaux d’influences, mais certainement pas par l’opération du Saint-Esprit. Autrement dit il n’y a rien eu de »spontané"

    Comme je vous le disais, il faudra que je m’attelle à la rédaction d’un article sur ce sujet. Mais le temps me manque en ce moment. Parce qu’il y a un paquet d’idées reçues sur ce sujet : si vous saviez...

    Bien à vous.

    Thierry Saladin



  • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 26 octobre 2023 00:27

    @ l’auteur,

    (...)En fait, les BRICS mettent la barre très bas pour ce qui est de la réorganisation des relations mondiales, contrairement aux rêves de leurs supporters occidentaux.(...)

    Sans doute. Ou bien leur faut-il du temps...


    Toujours est-il qu’un monde multipolaire, un vrai, donc plus juste, ne peut s’envisager en dehors d’un sujet qui reste pour l’instant complètement passé sous silence, même par les dirigeants des BRICS : c’est celui de la communication internationale.
    Autrement dit la remise en cause de l’ordre établi — parce qu’imposé par les EUA et le RU pour leurs seuls intérêts, et ce dans la première moitié du XXème siècle — avec le tout-anglais.
    Il y a plusieurs solutions à cela, notamment mais pas uniquement dans le cadre d’une nouvelle ONU.
    Pour ce qui est de la réorganisation des relations mondiales, les BRICS iront-ils jusqu’à être assez malins, pour ne pas dire suffisamment éveillés et ambitieux pour aussi désangliciser le monde qui est au bord d’une catastrophe culturelle à terme ?


    S’ils ont de sacrés atouts pour ce faire, la question reste néanmoins posée.


    Bien cordialement.


    Thierry Saladin




  • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 25 octobre 2023 23:19

    Bonsoir,

    (...) M. Poutine a salué la politique étrangère phare de Xi, l’initiative « la Ceinture et la Route », qui « vise à former un monde plus juste et multipolaire (...)

    Un monde multipolaire, un vrai, donc plus juste, ne peut s’envisager en dehors d’un sujet qui reste pour l’instant complètement passé sous silence, même par les dirigeants des BRICS : c’est celui de la communication internationale.

    Autrement dit la remise en cause de l’ordre établi — parce qu’imposé par les EUA et le RU pour leurs seuls intérêts, et ce dans la première moitié du XXème siècle — avec le tout-anglais.

    Il y a plusieurs solutions à cela, notamment mais pas uniquement dans le cadre d’une nouvelle ONU.

    Les BRICS iront-ils jusque-là ? Autrement dit outre la dédollarisation du monde seront-ils assez malins, pour ne pas dire suffisamment éveillés et ambitieux pour aussi désangliciser le monde qui est au bord d’une catastrophe culturelle à terme ?

    La question reste posée.

    Bien cordialement à tous.

    Thierry Saladin

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité


Agoravox.tv