• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Thierry SALADIN

Thierry SALADIN

Médecin généraliste, depuis peu retraité. Je m'intéresse entre autres à l'Histoire, l'Astronomie, la Paléontologie, la Politique, la Défense de la langue française et la Communication internationale, donc à l'espéranto que j'ai appris et que j'enseigne. Je suis enseignant diplômé pour cette langue.
Comme Jean Dutourd, de l'Académie française, je pense que "la langue française n'est pas malade, elle est en guerre. Elle est victime d'une agression. Elle est envahie par les armées du sabir qui la ravagent comme les armées anglaises ravageaient la France pendant la guerre de Cent Ans."
Cette conviction m'a conduit à m'intéresser à l'espéranto qui, en cette époque de mondialisation, m'apparaît comme étant la seule solution raisonnable pour protéger notre langue maternelle et, de manière générale, toutes les langues. La construction européenne, qui est un formidable piège, posé entre autres à notre pays, aurait pu être l'occasion de montrer au monde la voie à suivre : adopter une langue neutre, équitable : l'espéranto. Et ce afin de faciliter la communication et un débat démocratique. Mais voilà, non seulement les esprits — ceux du peuple — sont actuellement "bloqués" contre cette langue pour des raisons touchant à l'ignorance et à l'irrationnel, mais les promoteurs de cette fichue Union Européenne, eux, ont une idée derrière la tête : imposer l'anglais. À petit feu, c'est-à-dire imposer de façon subreptice l'objectif d'une langue unique (comprendre l'anglais), et ce sans débat, jusqu'au moment où l'adoption de cette langue deviendra virtuellement inévitable.
Mais pour contrer de tels projets, autrement dit expliquer cet état de fait, même aux partisans du Frexit, et notamment que l'anglais imposé fait bel et bien partie d'un plan destiné à asservir les peuples, il y a du pain sur la planche ! Ainsi sont les hommes...

Tableau de bord

  • Premier article le 26/01/2012
  • Modérateur depuis le 02/09/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 28 610 1277
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 346 332 14
1 mois 2 2 0
5 jours 2 2 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 27 mai 15:29

    Bonjour chantecler

    "Où s’arrêtera la casse globale de nos sociétés au bénéfice d’une poignée de voyous qui ne voient dans ce système que la possibilité de s’enrichir très rapidement en mettant sous le joug la quasi totalité des populations ."

    Où ça s’arrêtera, dites-vous ? Mais à la mise en esclavage de 80 % de l’humanité (= 7 milliards d’individus), comme vous le dites vous-même, et ce en attendant de les faire disparaître purement et simplement, puisqu’ils sont inutiles désormais pour le capitalisme.

    "Quand on voit la puissance de feu des multinationales qui façonnent le monde selon leurs intérêts , c’est plus que du vertige , c’est la peur de réaliser les conséquences de ce système fou.

    « Je me dis qu’un jour nous atteindrons les limites : plus de consommateurs par manque d’argent , par misère et pauvreté . »

    C’est un peu ça. Mais il en restera toujours assez (= des con-sommateurs) d’ici deux ou trois décennies. Car l’oligarchie ne regarde pas plus loin.

    « Et probablement une guerre car une oligarchie ne peut continuer à régner que par la violence et la répression . »

    Et pour nous en sortir : pour nous délivrer des chaînes, nous les gueux, il y a bien mieux que les violences sociales, etc. Mais voilà, seul Étienne Chouard nous a dit ce qu’il fallait faire.

    Et, bien évidemment très rares sont ceux qui ont suivi. C’est ainsi.

    Bien cordialement.

    Thierry Saladin

    P.S. : Il y a quelques mois, j’ai essayé de décrire la situation actuelle. Une description à ma façon. Mais comme je vous lis, assez régulièrement, vous ne devriez pas apprendre grand chose.

    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/moi-milliardaire-premiere-partie-220250

    Quant aux solutions, je n’en vois qu’une : c’est que le peuple prépare dès à présent l’élection présidentielle de 2022. Mes premières impressions, c’est qu’autour de moi, personne ne semble prêt à vouloir aller dans ce sens. Tant pis. Tant pis pour nous.



  • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 15 mai 17:19

    Bonsoir,

    Entendu. Je vous renverrai mon message dès que votre page « Contact » sera de nouveau fonctionnelle.

    Cordialement.

    Thierry Saladin



  • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 14 mai 15:15

    Bonjour Jean Dugenêt,

    Je viens de vous mettre un message au-dessous de votre article sur AV présentant l’AGIMO.

    Bien cordialement.

    Thierry Saladin



  • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 14 mai 15:10

    Bonjour,

    Je crains que mon message déjà posté sur votre site AGIMO ne vous soit pas parvenu. Donc j’ai recommencé.

    Pareil : on lit Vérifiez que les champs soient bien remplis et que le message est sans erreur. Sinon revenez en arrière.

    Mais on ne voit jamais que le message est parti.

    Bonjour Jean Dugenêt,

    Nous avons échangé sur Agora Vox.

    J’ai pris connaissance du projet que vous proposez. Je n’ai rien à y redire,
    sauf une chose : pourquoi ne précisez-vous pas que cette Assemblée
    constituante devrait être tirée au sort, et non élue ?
    Est-ce par choix, par méconnaissance, pour une autre raison ?

    Bien à vous.

    Thierry Saladin

    Vous pouvez me répondre par courriel



  • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 5 mai 01:29

    @taktak

    « Nous disons exactement la même chose. A priori le numerus clausus n’est pas lié à des directives européennes. »

    Négatif : Nous ne disons pas la même chose.
    Les directives européennes sont une chose, certes, mais les médecins libéraux français en sont une autre.

    Vous avez bel et bien écrit dans votre commentaire du 4 mai à 12h20 que ce sont les médecins libéraux qui serAIENT à l’origine du numerus clausus, et même de son resserrement et ce pour des raisons que j’aurais bien aimé connaître. Vous avez même précisé que ces raisons aurait un rapport avec une volonté médicale de s’assurer une clientèle (sic).

    (j’ai mis ici le conditionnel puisque vous ne m’avez pas encore apporté la preuve de ce que vous affirmiez.)

    Or, je ne dis pas que votre argument serait faux, je vous demandais simplement vos sources. Ce que vous ne m’avez pas encore donné.

    Cordialement.

    Thierry Saladin

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès