• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Thierry SALADIN

Thierry SALADIN

Médecin généraliste, depuis peu retraité. Je m'intéresse entre autres à l'Histoire, l'Astronomie, la Paléontologie, la Politique, la Défense de la langue française et la Communication internationale, donc à l'espéranto que j'ai appris et que j'enseigne. Je suis enseignant diplômé pour cette langue.
Comme Jean Dutourd, de l'Académie française, je pense que "la langue française n'est pas malade, elle est en guerre. Elle est victime d'une agression. Elle est envahie par les armées du sabir qui la ravagent comme les armées anglaises ravageaient la France pendant la guerre de Cent Ans."
Cette conviction m'a conduit à m'intéresser à l'espéranto qui, en cette époque de mondialisation, m'apparaît comme étant la seule solution raisonnable pour protéger notre langue maternelle et, de manière générale, toutes les langues. La construction européenne, qui est un formidable piège, posé entre autres à notre pays, aurait pu être l'occasion de montrer au monde la voie à suivre : adopter une langue neutre, équitable : l'espéranto. Et ce afin de faciliter la communication et un débat démocratique. Mais voilà, non seulement les esprits — ceux du peuple — sont actuellement "bloqués" contre cette langue pour des raisons touchant à l'ignorance et à l'irrationnel, mais les promoteurs de cette fichue Union Européenne, eux, ont une idée derrière la tête : imposer l'anglais. À petit feu, c'est-à-dire imposer de façon subreptice l'objectif d'une langue unique (comprendre l'anglais), et ce sans débat, jusqu'au moment où l'adoption de cette langue deviendra virtuellement inévitable.
Mais pour contrer de tels projets, autrement dit expliquer cet état de fait, même aux partisans du Frexit, et notamment que l'anglais imposé fait bel et bien partie d'un plan destiné à asservir les peuples, il y a du pain sur la planche ! Ainsi sont les hommes...

Tableau de bord

  • Premier article le 26/01/2012
  • Modérateur depuis le 02/09/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 32 632 1641
1 mois 1 2 49
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 360 346 14
1 mois 3 3 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 6 juin 13:35

    @Thierry SALADIN
    Je constate que logiciel d’AV m’a trahi :
    Par deux fois « le peuple » était rayé. Je réécris donc autrement :

    (...)ce serait plutôt Le gouvernement du peuple, par les riches, pour les riches.



  • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 6 juin 13:09

    Bonjour à tous,
    Toutes nos discussions sont, hélas, stériles : car nous, le peuple, n’avons pas le pouvoir.
    Depuis notre plus jeune âge on nous a expliqué que les élections c’était la démocratie (je simplifie). Or ce n’est pas vrai.
    Stricto sensu la démocratie, c’est le gouvernement du peuple par le peuple pour le peuple.

    Or chacun de nous aura un député le 19 juin prochain. Et ce dernier fera ensuite ce qu’il voudra pendant cinq ans. Sans nous demander notre avis.
    On appelle ça « la démocratie représentative ».

    Sans nous demander notre avis, voire en s’en fichant comme d’une guigne !
    On a vu en février 2008 comment les « représentants » se comportaient en approuvant un texte (le Traité de Lisbonne) copie conforme — dixit Giscard, le père du TCE — du texte qui avait été refusé le 29 mai 2005 par 54,5% des Français.

    Autrement dit et comme le dit fort bien Étienne Chouard : « élire c’est renoncer à voter. »

    La première étape serait déjà d’obtenir le RIC en toutes matières. Ou bien une assemblée constituante tirée au sort, et surtout pas élue.
    Surtout pas, car si élue, elle apportera un progrès, certes, mais bien moindre que ce que feraient des citoyens tirés au sort.

    Mais bien entendu, jamais nos « représentants » ne nous l’accorderont, et c’est bien humain.

    Si un temps on a eu de vrais hommes d’État, pour qui le souci du bien commun était quelque peu présent dans leur esprit, de nos jours, ce serait plutôt Le gouvernement du peuple, par le peuple les riches, pour le peuple les riches.

    Alors... ?

    Bien cordialement.

    Thierry Saladin

    NB : le RIC en toutes matières ? c’est-à-dire constituant, abrogatoire, révocatoire et législatif.



  • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 26 mai 01:06

    @pemile

    Voici le point de vue d’André Bercoff sur cette affaire
    https://www.youtube.com/watch?v=GmLaD0Q8kMc

    Cordialement.

    Thierry Saladin



  • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 25 mai 14:00

    à l’auteur,

    (...)Ce texte a été écrit trop vite, avec trop de passion, de subjectivité parfois. Il comporte certainement des raccourcis, des approximations, peut-être quelques erreurs… Mais l’essentiel y est, et l’essentiel, c’est qu’il ne faut pas se laisser influencer, intimider et même terroriser par l’écrasante machine de propagande occidentale, les chaînes d’info en continu, les artistes bien-pensants et toute la clique du « Camp du Bien » ; ne pas baisser les yeux et s’écraser devant toutes ces relations professionnelles, sociales ou familiales qui s’indignent de votre « soutien au génocide ukrainien », comme ils s’indignaient hier de votre opposition au passe sanitaire et au « vaccin » anti-covid (« Mais vous allez tuer nos grands-parents ! »).

    Vous êtes pardonné, et même félicité pour la qualité de cet article que je vais m’empresser de relayer autour de moi.

    Bien cordialement.

    Thierry Saladin



  • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 19 mai 21:01

    @rosemar

    Mea culpa, je n’avais pas remarqué les guillemets. Et pourtant je m’étais appliqué.

    Personnellement, si j’avais dû choisir ce genre de témoignage pour un article, j’aurais écrit (sic) juste après le mot background — puisque c’est une citation — avec un renvoi sur une petite note pour en expliquer le sens au lecteur : quelques lignes plus loin.

    Je ne parle pas pour vous, mais on voit de plus en plus souvent des articles avec des phrases entières en anglais. Et sans aucune traduction.

    Ce n’est pas ma façon de faire.
    Mais bien entendu, chacun fait comme il veut.

    Cordialement.

    Thierry Saladin

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité