• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Thierry SALADIN

Thierry SALADIN

Médecin généraliste, depuis peu retraité. Je m'intéresse entre autres à l'Histoire, l'Astronomie, la Paléontologie, la Politique, la Défense de la langue française et la Communication internationale, donc à l'espéranto que j'ai appris et que j'enseigne. Je suis enseignant diplômé pour cette langue.
Comme Jean Dutourd, de l'Académie française, je pense que "la langue française n'est pas malade, elle est en guerre. Elle est victime d'une agression. Elle est envahie par les armées du sabir qui la ravagent comme les armées anglaises ravageaient la France pendant la guerre de Cent Ans."
Cette conviction m'a conduit à m'intéresser à l'espéranto qui, en cette époque de mondialisation, m'apparaît comme étant la seule solution raisonnable pour protéger notre langue maternelle et, de manière générale, toutes les langues. La construction européenne, qui est un formidable piège, posé entre autres à notre pays, aurait pu être l'occasion de montrer au monde la voie à suivre : adopter une langue neutre, équitable : l'espéranto. Et ce afin de faciliter la communication et un débat démocratique. Mais voilà, non seulement les esprits — ceux du peuple — sont actuellement "bloqués" contre cette langue pour des raisons touchant à l'ignorance et à l'irrationnel, mais les promoteurs de cette fichue Union Européenne, eux, ont une idée derrière la tête : imposer l'anglais. À petit feu, c'est-à-dire imposer de façon subreptice l'objectif d'une langue unique (comprendre l'anglais), et ce sans débat, jusqu'au moment où l'adoption de cette langue deviendra virtuellement inévitable.
Mais pour faire contrer de tels projets, autrement dit expliquer cet état de fait, même aux partisans du Frexit, il y a du pain sur la planche ! Ainsi sont les hommes...

Tableau de bord

  • Premier article le 26/01/2012
  • Modérateur depuis le 02/09/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 19 586 1112
1 mois 0 1 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 327 313 14
1 mois 1 1 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 10 décembre 17:58

    Bonsoir Ariane,

    Bravo pour cet article. Du reste, c’est toujours un plaisir de vous lire.

    Pour info, les passings (tirs en passant) de Connors n’étaient pas mal non plus.

    Cordialement.

    Thierry Saladin



  • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 26 septembre 18:37
    Bonsoir,
    La question de l’arabe à enseigner ou pas dans les écoles françaises est une diversion. Orchestrée par des journalopes comme Bourdin, pour ne citer que lui, elle avait pour but de ne parler que du brochet (= l’arabe) afin de ne pas parler du requin (l’anglais) qui mettra tout le monde d’accord en bouffant ET le gardon ET le brochet, donc toutes les langues.
    L’anglais, ou plutôt le globiche pour transformer en esclaves les génération futures.
    Triste réalité.

    Cordialement.

    Thierry Saladin



  • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 23 septembre 21:12
    @VICTOR Ayoli

    La citation exacte de Cavanna, est celle-ci : « Vous ne voulez pas de l’espéranto ? Vous aurez l’anglais. Bien fait pour vos gueules ! ».
    Ce qui est agréable avec vous, c’est que vous ne parlez pas pour ne rien dire. Vous vous êtes renseignés, notamment sur ce qui se passa en 1961.
    Mais Fergus et d’autres ne prendront même pas la peine de vous lire ou d’aller vérifier.
    Ainsi sont les hommes : la croyance passe avant le savoir

    Bien cordialement.

    Thierry Saladin


  • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 23 septembre 14:19
    @Doume65

    D’accord avec vous, en ce qui concerne celui que vous appelez « un certain FA ».

    Cela étant dit, il y a aussi le PRCF, le PEP, et le POI qui sont également pour la triple sortie. Et accessoirement S&P de Cheminade.

    Et puis il y a ceux, encore plus rares, qui sont pour la quadruple sortie.

    La quadruple sortie, kékséksa ?
    Eh bien, c’est la triple sortie (euro, UE et OTAN), plus la sortie de l’anglais.

    Et force est de reconnaître, hélas, que sur ce point l’UPR est vraiment dans le rétroviseur, mais alors très loin : en allant du président fondateur au moindre militant.
    Sauf peut-être vous, et certainement, à ce que je sais de lui, l’auteur de cet article.

    Cordialement.

    Thierry Saladin


  • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 23 septembre 13:59
    @Clouz0

    Pardon de dire ce que je pense, mais votre discours, transposé pendant la Guerre, était celui de ceux qui jusqu’en 1942 affirmaient dans ce pays quelque chose comme : « Notre avenir se situe dans la collaboration avec l’Allemagne qui de toute façon a gagné la partie ».
    On connaît la suite.`

    La seule différence avec ce qui se passait pendant la Guerre, c’est que seule une minorité de Français tenaient ce genre de discours. Aujourd’hui, le vôtre est partagé par beaucoup (= beaucoup trop) de nos compatriotes.
    Et pourquoi donc ? Parce qu’une propagande, savamment orchestrée par les EUA et leurs comparses, agit depuis l’époque de Roosevelt pour formater les esprits.
    Désormais, tout est public. Encore faut-il vouloir regarder la vérité en face.

    Pour le dire autrement, les partisans de ce que vous appelez la manière ringarde, sont les gaullistes de la première heure et aussi ceux qui sont entrés en résistance avant 1942

    Cordialement.

    Thierry Saladin
Voir tous ses commentaires (20 par page)



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Faites vos jeux, Mesdames et Messieurs !




Palmarès