• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

ticotico

ticotico

Je vis en Amérique Latine depuis 2015, d'abord parce que je m'y sens bien, entouré de gens excessifs et chaleureux, mais aussi parce que la France m'a lassé. Ce pays normalisé, pasteurisé, aspetisé, sécurisé, radarisé... ou la machine médiatico-industrielle décide chaque jour davantage de ce que nous devons penser, acheter, accepter... n'a plus grand chose à voir avec ce qui fût la patrie des idées nouvelles.
Le nihilisme néo-libéral est à l'oeuvre partout, mais la décadence du libre arbitre est plus atterrante en France qu'ailleurs. J'avais le choix entre rester et râler ou partir et respirer, d'accord, je râle encore un peu, mais au moins, je respire.

Tableau de bord

  • Premier article le 03/08/2018
  • Modérateur depuis le 21/04/2020
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 7 633 252
1 mois 0 4 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique










Derniers commentaires



  • ticotico ticotico 16 juin 16:09

    @Octave Lebel

    Le vote par internet a fait son apparition pour le premier tour des législatives, il m’a fallu insister pendant 4 heures pour finaliser mon inscription tant il y avait de bugs, pour voter au premier tour, ça m’a pris 90 minutes, pour les mêmes raisons et de façon étrange, au deuxième tour, c’était plié en moins d’une minute.

    Mais il y a eu de grosses différences selon les pays, à peine 20 % des français d’Argentine qui ont tenté le vote par internet au 1er tour ont réussi à voter... C’est à peu près la seule solution pour tous ceux qui habitent à des centaines de kilomètres de l’ambassade ou du consulat et veulent se sentir français le temps d’une élection. 

    Il est d’ailleurs à remarquer que les messages électoraux étaient rédigés aussi en espagnol et brésilien... à l’intention de ceux qui ont obtenu la nationalité par mariage ou filiation et ne maîtrisent pas le langage électoral.



  • ticotico ticotico 15 juin 17:19

    Il y a un truc que je retiens dans cette élection, c’est l’apparition du mot « circo ».

    Les candidats députés de tout bord ont une flemme syllabaire qui touche tous les partis quand il s’agit de parler de circonscription, mais cela est intéressant à un autre titre, en espagnol (et en italien aussi j’imagine) le mot circo signifie cirque.

    Sinon, les discours de tous me paraissent bien décalés par rapport à la réalité prévisible dans les mois et années à venir. Nos politiciens prétendent gérer cette période de grandes secousses comme s’il s’agissait d’une ballade en pédalo sur un petit lac, alors qu’il s’agit d’un parcours de rafting de haute intensité.

    Tous se rejoignent pour parler de comment gérer en mode « business as usual », alors que tous les indicateurs annoncent des tempêtes simultanées sur tous les fronts, économique, monétaire, politique, écologique, militaire, alimentaire...

    A part ça, j’ai déjà voté (sans conviction) aux deux tours, grâce au vote par internet qu’inauguraient cette année les « français de l’étranger ». Sans conviction car ce vote ne concerne pas les vrais décideurs, patrons de blackrock et autres maîtres du monde et sans conviction car les expat de ma « circo » sont à 80% des macronistes soucieux de préserver leurs salaires indécents et leurs privilèges de petits nantis...



  • ticotico ticotico 9 juin 19:49

    @Olivier Perriet

    Excellente remarque, merci, du coup je renonce à mon projet d’envahir l’Ukraine l’été prochain.



  • ticotico ticotico 8 juin 16:51

    Alors, Mme Rosemar, on se radicalise ?

    Pour inventer des trucs pareils, le Macron est vraiment en roue libre. Il a dû prendre un stimulant un peu plus fort que d’habitude et s’est mis à raconter ce qui lui passait par les narines.

    Le plus inquiétant, c’est que les médias « officiels » commentent cette sortie, oubliée dans 6 mois, comme s’il s’agissait d’une vraie proposition.

    J’imagine que ses conseillers en com’ sont trop larbins pour lui dire qu’il a perdu une bonne partie de son crédit.

    Après le one man show du grand dialogue et l’arnaque absolue de la convention citoyenne, qui peut encore accorder la moindre confiance à cet illusionniste ?

    ça commence à se voir qu’il vit dans un monde à part où il considère qu’il est le seul être capable de réflexion...



  • ticotico ticotico 27 mai 20:05

    article bâclé... par exemple, la principale mesure nouvelle est l’autorisation du regroupement familial, vu le nombre de cubains avec de la famille aux USA, ça ouvre des perspectives de départ pour beaucoup de monde. L’une des premières conséquences a été la baisse du dollar au marché noir à Cuba, un départ régulier et légal demandant beaucoup moins de devises qu’un voyage incertain par l’Amérique centrale, la filière illégale Nicaragua/Rio Grande a battu tous les records de fréquentation ces 6 derniers mois.

    Autre évolution : l’ambassade US rouvre ses portes à La Havane, ces derniers temps, les candidats cubains au visa devaient se rendre dans l’état de Guyana pour présenter leur docssier à des officiels des USA.

    Pour ce qui est de l’importation de nourriture, les USA n’ont cessé d’accroître leur part sur le marché cubain, ils sont de loin les premiers fournisseurs de poulet.

    Bizarrement, cet article (l’auteur est aussi collaborateur de Telesur, la télé vénézuélienne) ne mentionne pas la répression disproportionnée qui frappe les manifestants de juillet dernier. Il y a quelques jours, une jeune fille a été condamnée à 6 ans ferme pour être sortie avec une banderole « patria y vida ».

    A l’ère Biden, comme sous Trump, Cuba n’est un sujet que lors des campagnes électorales, le vrai centre d’intérêt est le pétrole vénézuélien. 

    La situation à Cuba continue de se dégrader, les coupures de courant ne cessent de s’amplifier... la version officielle est « problèmes techniques »...

    En aidant le gouvernement cubain à faire fonctionner la soupape de l’émigration, les USA espèrent-ils négocier l’achat de pétrole vénézuélien ? 

    Calcul alambiqué à première vue... Dans l’immédiat, ces nouvelles mesures ont été bien accueillies par le gouvernement et le peuple cubain, mais elles sont pluôt mal vues par la frange trumpiste (et majoritaire) des cubains de Floride.


Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre Cuba Emmanuel Macron LREM

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité