• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Polybe

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 64 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Polybe 14 avril 12:16

    Actuellement notre démocratie peut être résumée en quatre classes :

    (1) La classe (très) aisée qui peut se protéger par les conseils d’avocats fiscalistes, qui place ses avoirs à l’étranger ainsi que les sièges sociaux de ses entreprises et qui entretient les lobbies.

    (2) Les classes populaires dites défavorisées qui constituent le parc électoral le plus important et qu’il faut donc flatter, amuser ou maintenir dans la dépendance ou l’assistanat.

    (3) Les élus qui bénéficient d’avantages certains, confortables et durables. Ils sont aidés dans leurs campagnes électorales et dans leurs réalisations par les lobbies. Ils assistent les classes populaires (et n’ont pas vraiment d’intérêt à faire évoluer la situation de cette classe) pour assurer leurs réélections en augmentant les dettes (principe de la planche à billets) et en prélevant des taxes toujours plus importantes sur :

    (4) la quatrième catégorie de classes : les classes moyennes.

     

    La formule consiste à maintenir un nombre plus important d’électeurs dans la dépendance ou le clientélisme, que d’électeurs faisant partie des classes moyennes qui paient la dépendance et le clientélisme des autres.

     

    Peut-être est-il nécessaire de le réformer car qui s’en sort ou faut-il continuer avec les lobbies qui rédigent les lois votées par nos représentants ?

    http://ec.europa.eu/transparencyregister/public/consultation/statistics.do?locale=fr&action=prepareView



  • Polybe 14 avril 12:11

    Il ne faut pas être défaitiste.

    Depuis quelques jours, on nous répète que la solution de l’enseignement passe par le hip hop.

    Nous allons donc remonter à la première place du classement PISA et la méthode singapourienne sera mise au placard.



  • Polybe 11 avril 11:51

    « L’effarante invisibilisation »

     

    Méthode qui fonctionne très bien et qui rend heureux.

    Moins on en sait, mieux on se porte.

    C’est ainsi qu’on a opté pour les impôts par prélèvement à la source.

    De même pour la feuille de salaire simplifiée.

    Ainsi on perd la conscience de ce qu’on paie.



  • Polybe 11 avril 11:43

    "il nous faudra inventer une méthode démocratique fondée sur la participation et le rassemblement.

    "

    On peut y croire...

    Tout comme pour la prise en compte des attentes des Français exprimées lors du Grand débat.



  • Polybe 6 avril 11:14

    " OK, mais moins de taxes, c’est moins de recettes pour l’État. Il faut donc aussi baisser massivement les dépenses. Lesquelles ? L’armée ? La police ? La justice ? "

    Il ne faut pas oublier que les impôts et taxes prélevés par l’Etat sont redistribués aux collectivités territoriales par des dotations ou subventions.

    D’un autre côté, les collectivités territoriales perçoivent une partie des taxes sur les carburants ainsi qu’une partie des amendes des radars.

    Après, il faut voir le montant des dépenses publiques par les collectivités territoriales et l’intérêt de ces dépenses, à fortiori en période de crise économique et de surendettement de l’Etat et de ces collectivités.

    A voir sur le site : https://www.journaldunet.com/business/budget-ville

    En suivant la presse régionale, on peut constater l’intérêt de ces dépenses pour beaucoup au titre du clientélisme ou du lobbying.

    Quelques exemples :

    5,5 millions d’euros de subventions annuelles aux associations de Tarbes,
    10 millions d’euros pour le musée des hussards de Tarbes,
    19 millions d’euros pour la médiathèque de Colomiers,
    31,5 millions d’euros pour le Complexe du Capitany de Colomiers,
    13 millions d’euros pour le musée Aéroscopia de Toulouse.
    70 millions d’euros pour réaliser une piste de ski entre Cauterets et Luz.

    12 millions d’euros pour Ordilib pour la région Midi-Pyrénées.

    153,9 millions d’euros pour la fibre optique et le Wimax dans les Hautes-Pyrénées par PPP (Partenariat Public Privé) avec un emprunt sur 22 ans. Ce qui, sur le dernier article qui a osé en parler, pour 5871 abonnés, représentait une dépense de 26213,60 euros par abonné.

    15 M € dont 7 versés par la ville de Toulouse pour la Maison de l’image.

    23 millions d’euros pour la médiathèque de Carcassonne.

    135000 euros de subvention pour le club de Football Club Lourdais XV

    4,484 M€ TTC alors que le coût initial avait été estimé à 3,395 M€ pour la médiathèque de Lourdes au lieu de les consacrer au développement de la zone industrielle

    2 700 000 euros pour les associations de Lourdes (article du 06/06/2015)

    516 millions d’euros pour un parc historique aux portes de Carcassonne… (article du 09/01/2016)

    81 millions d’euros dont 81% payés par de l’argent public pour le musée du vin de Bordeaux (31/05/2016).
    306 M€ Musée des confluences Lyon

    1 milliards d’euros (600 M€ de la ville de Marseille) Capitale européenne de la culture Marseille 2013

    Contournement d’Adé (65) : devis initial 30 millions d’euros passant à 68 millions d’euros du fait de la découverte d’amiante naturelle dans le sol. Etude préalable du terrain ?

    Cloison en verre autour de la tour eiffel : 20 millions d’euros (18/09/2017)

    700000 euros : feu d’artifice Paris 14/07/2015

    643.316 € HT pour la rénovation de la salle des fêtes de CAMPAN (1338 habitants) (article du 01/06/2018) avec une subvention du Conseil départemental de 45000 € au titre du FAR (fonds d’aménagement rural).

    50 millions d’euros pour le musée de la romanité à Narbonne (article du 30/01/2018) https://www.ladepeche.fr/article/2018/01/30/2731681-la-region-investit-50-millions-d-euros.html
    15,6 millions d’euros pour le pôle aqualudique de Carcassonne (article du 05/08/2018).
    581 900 € passerelle Mazamet :

    https://www.ladepeche.fr/article/2018/09/17/2869858-passerelle-balade-au-dessus-du-vide.html

    Acheté par Toulouse Métropole, le Minotaure coûte 2,4 M€ et le spectacle 2 M€. Ces quatre jours sont un préambule à l’ouverture de La Halle de la Machine, quartier Montaudran, un nouveau lieu culturel d’un coût de 15 M€, futur lieu de résidence du Minotaure, temple des créations de La Machine (article du 31/10/2018).

    qui ouvrira le week-end du 11 novembre. https://www.ladepeche.fr/article/2018/10/31/2898229-quand-la-compagnie-de-la-machine-envahit-toulouse.html

     

    Pour la construction d’une salle de tennis couverte, coût global 436 932 TTC. https://www.ladepeche.fr/article/2018/11/15/2906840-subventions-pour-requalifier-revitaliser-et-valoriser.html

     

    Coût des travaux de rénovation de la salle des fêtes de Lagrange : 337.917 € HT, financés à 50 % par des subventions du département, de la région, de l’Etat, de la réserve parlementaire (article du 16/11/2018).

    Boulodrome couvert d’Aureilhan : sur un montant total de l’opération de 317.739€ HT dont l’aide de la région de 29.000€, du conseil départemental à hauteur de 58.000€ et une aide substantielle de 87.400€ de l’Etat (article du 24/02/2019)

    508.446,00 € HT (rénovation et extension du bâtiment) avec une aide de 299.634 € soit 59 % salle multiactivité de Pujo (635 habitants) (article du 12/04/2019).

    Carcassonne : festival In 2019 : Cachets, frais, bénéfices : 2,9 millions d’euros à assurer pour le Festival In 2019

    Poueyferré : nouvelle Maison des associations, de la salle des fêtes agrandie et rénovée et de la mairie : « un gros budget pour ce lieu de convivialité ou de réflexion. Cet équipement a été pensé en termes d’économie d’énergie et d’accessibilité pour un coût global de 852.000 € TTC (710.000 € HT), auquel il convient d’ajouter 70.000 € de frais d’études et d’architecte. Le montant total des subventions est de 455.000 €. L’État a contribué pour 86.000 €, la région pour 84.000 €, sans oublier l’aide du département avec le FAR et 20.000 € de la communauté d’agglomération. » (article du 02/08/2019)

    Arrens Marsous : rénovation de la mairie : Budget total des travaux : 800.000 € HT (article du 04/12/2019).

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité