• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

wiztricks

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 97 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • wiztricks 22 mai 2008 14:34

    Comme il faut 3/5 des voix pour qu’un tel projet passe, l’UMP ne peut voter seul le projet... Cela donne matière à négocier les voix de certains députés PS si le président souhaite que la réforme passe.

    Après c’est un jeu de tractations : le gouvernement veut bien lacher des trucs sans conséquence alors que le PS aimerait qu’il y ait un peu plus de viande... Dans les deux camps, il s’agit de sauver la face...

    Nous pourrions réver d’un PS qui sache réunir ses députés dérrière une position dure... Genre :

    "Voilà, nous reconnaissons que le projet présente quelques avancées mais les conditions dans lesquelles vous réformez la France depuis un an font que nous ne pouvons pas vous faire une telle concession quelques soient les contreparties que vous nous proposez.

    Nous vous proposons de remettre l’examen de ce texte à l’année prochaine. Nous nous engagons à ne pas nous y opposer si des avancées signficatives dans les débats nécessaires aux réformes de la société que vous imposez."

    Pour autant qu’il soit motivé, cela n’en reste pas moins un ultimatum et la suite des évènements, c’est tous à la manif et une grève générale...

    Un projet et la force de le porter voilà ce qui fait défaut.

    - W



  • wiztricks 22 mai 2008 14:06

    Les 35 heures ont permis un tel assouplissement des conditions de travail que les abroger n’est pas très sérieux. La droite est au pouvoir depuis 2002. Elle aurait eu le temps de les abroger si elle l’avait voulu et ne s’est pas privé de les d’une grande partie de leur substance.

    Mais c’est un bon bouc émissaire avec lequel vont pouvoir ressortir les clivages droite/gauche sur le travailler plus contre le travailler tous, la compétition individuelle contre le collectif.

    Donc le monstre sort régulièrement histoire de braquer un peu tout le monde dans des postures bien maitrisées.. Cela évite de discuter des questions du jours qui pourraient facher beaucoup plus et qui mériteraient un vrai débat.

    La doite se sent obligée de mener des réformes mais elle ne doit pas oublier non plus qu’en démocratie faire passer les décisions importantes en catimini plutôt qu’oser les défendre et les expliquer laisse planer un sentiment d’entourloupe qui risque de dégénérer en violences regrettables.

    -W



  • wiztricks 22 mai 2008 13:46

    L’enjeu dérrière les réseau sociaux est de pouvoir vendre de la publicité beaucoup plus ciblée qu’un moteur de recherche classique.

    MySpace, Google et FaceBook sont donc en compétition pour drainer l’argent de la pub en montrant que leurs applications respectives sont bien meilleures et le nombre d’internaute qui les adopte sont la pour le ’prouver’.

    Comme toute innovation le modèle économique à des difficultés à se mettre en place. Le techniquement possible n’est pas financièrement souhaitable : normal.

    Ceci dit, le vrai problème est le piège que cela est côté vie privée... Les abus que permettront ce type de réseau et les ’gardes fous’ qui permettront de les rendre ’acceptables’ sont loin d’être compris et partagés par les utilisateurs et les protagonistes.

    - W

     



  • wiztricks 22 mai 2008 13:14

    Le succès de Google repose la notoriété et des effets de réseau qui lui permette une déconnexion complète des revenus qu’ils engrangent de leurs coûts de production réels. Dans ces conditions, ils peuvent effectivement se permettre quelques originalités dans le management et la gestion projet...

    Reste à savoir combien de temps cela peut durer... et si Google pourra s’adapter à de nouvelles réalités du marché. C’est une des raisons qui les poussent à innover, sortir de leur coeur de métier mais aussi à se décaler dans des domaines ou la compétition est plus importante et les contraintes financières plus délicates à gérer.

    -W

     



  • wiztricks 22 mai 2008 12:55

     

    Moins de poissons à pêcher et des coûts de l’energie qui grimpent sont des tendances structurelles auxquelles il va bien falloir s’adapter... Certes on peut temporairement subventionner les pêcheurs pour les aider à passer un cap difficile mais ces tendances lourdes ne permettent pas de présager un avenir meilleur...

    Au delà des subventions quel est le plan qui va aider à améliorer la productivité de la flotte et à reconvertir les pêcheurs trop nombreux ne pourront vivre décemment de leur travail ? La question reste entière et à défaut d’essayer d’y répondre nous pouvons taxer le ministre de manquer de courage ’politique’ pour aborder les vrais problèmes qui se posent.

    -W

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité