• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > L’ÉNIGME des HÉBREUX : D’où viennent-ils ? Comment sont-ils (...)

L’ÉNIGME des HÉBREUX : D’où viennent-ils ? Comment sont-ils apparus ? Que leur devons-nous ?

On sait finalement peu de choses des premiers Hébreux !

Nos recherches historiques ne nous ont mené à rien de substantiel.

 

Je pense que c'est parce-qu’on ne les cherchait pas au bon endroit.

JPEG

image : «  L'armée de Pharaon engloutie par la Mer Rouge  » Peinture huile par Frederik Arthur Bridgman – 1900 – Source Photo : http://www.artrenewal.org/images/artists/b/Bridgman_Frederick_Arthur/large/Bridgman_Frederick_Arthur_Pharaoh%20s_Army_Engulfed_By_The_Red_Sea.jpg – Public Domain : This file has been identified as being free of known restrictions under copyright law, including all related and neighboring rights. - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Bridgman_Pharaoh%27s_Army_Engulfed_by_the_Red_Sea.jpg

 

 

Cet Article fait suite à celui intitulé :

> L'énigme des Hébreux (Ancienneté, Habirous, Shasous)

https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/etonnant/article/l-enigme-des-hebreux-sont-ils-un-225148

 

 

Voici le plan de la présente recherche :

> INVESTIGATIONS sur les PREMIERS HÉBREUX.

> L'APPARITION des PREMIERS HÉBREUX.

> CONCLUSIONS

 

 

>>> INVESTIGATIONS sur les PREMIERS HÉBREUX.

 

> Entrée en matière 

L'Encyclopaedia Britannica explique que le mot hébraïque « ibrim » (signifiant ''Hébreux'') pourrait dériver d'un autre mot hébreu « eber » (signifiant « autre côté »). Selon le contexte traditionnel, Abram serait ainsi arrivé au pays de Canaan depuis « l'autre côté » de l'Euphrate ou du Jourdain. (7)

 

«  Être en passage, telle est la signification de l'hébreu. (…) Du fleuve de l'Euphrate, pour Abraham à celui du Yaboq [affluent du Jourdain] pour Jacob, il s'agit ici et là de passage. » Pour Moïse, « Ce passage, est représenté dans le livre de l'Exode par celui de la mer des joncs [Mer Rouge]  » (8) [Ref. récit de Exode 13:18]

 

Mais, à l'époque supposée des Patriarches (et même bien longtemps après) on ne trouve nulle trace historique du terme « Hébreux » : les archives royales d' Égypte Ancienne, de Mésopotamie, de Syrie, d'Ougarit, etc sont muettes pour ce terme.

 

Aussi est-il surprenant et remarquable de noter que c'est d'abord dans l'Ancien Testament que ce terme fait son apparition. Mais, étrangement pourtant, «  le terme ''Hébreux'' apparaît presque toujours dans la Bible Hébraïque comme un nom donné aux Israélites par d'autres peuples, et non comme un terme utilisé par eux-mêmes. » (7)

 

Je suis allé chercher dans l'Ancien Testament et, effectivement, il apparaît que deux peuples étrangers y auraient mentionné les Hébreux : les Philistins (Genèse, Nombres, 1 Samuel) et les Égyptiens (Exode). En outre, l’Éternel (parlant à Moïse) et Moïse (parlant au Pharaon) mentionnent aussi le terme...

Sachant que, pour le Pentateuque, «  la rédaction et la réunion des différents livres (…) constituent un long processus qui s'est étalé sur plus de cinq cent ans » et « qu'aucun livre n'a été écrit d'un seul trait » (1) il devient intéressant de considérer les plages temporelles consacrées à la rédaction de ces derniers textes mentionnant les Hébreux (en siècles av. JC) : Genèse (VIII à III), Nombres (VIII à VI), 1Samuel (VI à V), Exode (VIII à VI), etc. (9)

Le Théologien Thomas RÖMER rappelle que, durant notre dernier demi-siècle, un grand changement s'est produit dans les études Bibliques quand on s'est rendu compte que les textes du Pentateuque étaient beaucoup plus récents qu'on ne croyait. En fait, les textes datent majoritairement du VII-VI ième siècle avant JC (soit : un peu avant et un peu après le règne du Roi Josias), et tout ce que l'on dit sur les origines a été inventé par les auteurs bibliques. (10)

Notons à ce propos que cette affirmation ne choque pas la plupart des religieux érudits. Ainsi, le rabbin Marc-Alain OUAKNIN dit que « Savoir que Moïse n'a pas écrit la Torah ne me gêne pas. Et l'existence ou la non-existence des patriarches Abraham, Isaac et Jacob me laisse indifférent. Car pour le mystique, même l'existence de Dieu n'a aucune pertinence. Même Dieu est un "peut-être", une hypothèse. Il a inventé le doute, enseigne un maître hassidique, pour que nous puissions douter de lui  » (13)

Aussi, nos efforts et nos espoirs de trouver des Hébreux à l'époque présumée des épopées de Moïse et d'Abram (XII ième siècle av. JC ou même bien avant ?) sont vains puisque le terme qui les désignent est d'abord apparu vers le VII-VI ième siècle av JC ! En fait, ''les Hébreux'' de la Bible ressemblent plus à ce qu'ils devraient être (selon les préceptes et prescriptions de l’Éternel qui auraient été reçus aux lointaines origines mythiques dudit peuple ; qui auraient été abandonnées par les Israélites ; et que la Bible leur enjoignait alors de reprendre) plutôt que ce qu'ils étaient effectivement au début de la longue période de rédaction/ modification/ ajouts du Pentateuque. (9)

D'où l'importance politique de la (prétendue) « découverte » de l'Antique Livre de Moïse par les prêtres du Roi Josias. (écrits avec des caractères qui n'étaient donc plus en usage depuis bien des siècles... en tout cas, livre que l'on n'a jamais retrouvé). Ce « Livre » sera le Deutéronome selon les uns, ou une première version du Pentateuque, selon les autres... Pour Thomas RÖMER, «  il est très possible que le Deutéronome avec lequel on a toujours identifié ce livre ait en effet été écrit, dans sa forme primitive, pour légitimer la politique [du Roi Josias] de centralisation et de monolâtrie, de vénération exclusive du dieu de Juda/Israël.  » (1) p. 31

 

> "Photographie"

Clôturons donc notre petite phase d'investigation par une « photographie » de la population vivant en Juda-Israël (Pays de Canaan), vers cette époque.

Le Pays de Canaan se trouve au milieu du Croissant Fertile, à la croisée des chemins entre la Mésopotamie, le pays des Hattis, les Phéniciens, l’Égypte, et la Mer. A l'époque, beaucoup de peuples du Croissant y étaient en partie nomades tandis que d'autres étaient de grands conquérants.

Bref, le résultat de tous ces mouvements commerciaux, militaires et culturels fait que le Pays de Canaan était devenu très cosmopolite : « (…) Par ton origine et ta naissance tu es du pays de Canaan ; ton père était un Amoréen, et ta mère une Héthienne.  » (Ezéchiel 16:3) (*)

« (...) en nous alliant à des femmes étrangères qui appartiennent aux peuples du pays. (...). » (Esdras 10:2) (*)

C'était une population polythéiste  : « Car tu as autant de dieux que de villes, ô Juda ! Et autant Jérusalem a de rues, Autant vous avez dressé d'autels aux idoles, D'autels pour offrir de l'encens à Baal... » (Jérémie 11:13) (*)

Le Culte de l’Éternel y était ''délaissé'' (ou n'avait pas encore percé) : « Puis Josaphat dit au roi d'Israël : Consulte maintenant, je te prie, la parole de l'Éternel. Le roi d'Israël assembla les prophètes, au nombre de quatre cents, (...) Mais Josaphat dit : N'y a-t-il plus ici aucun prophète de l'Éternel, par qui nous puissions le consulter ? Le roi d'Israël répondit à Josaphat : Il y a encore un homme par qui l'on pourrait consulter l'Éternel ; (…) c'est Michée, (…). » ( 1 Chroniques 18 : 4-7) (*)

L'archaïque/ primitive tradition des sacrifices d'enfants ''passés par le feu'' y était toujours pratiquée : « A cause de tout le mal que les enfants d'Israël et les enfants de Juda Ont fait pour m'irriter, Eux, leurs rois, leurs chefs, leurs sacrificateurs et leurs prophètes, Les hommes de Juda et les habitants de Jérusalem. (…) Ils ont bâti des hauts lieux à Baal dans la vallée de Ben Hinnom, Pour faire passer à Moloc leurs fils et leurs filles  : Ce que je ne leur avais point ordonné ; Et il ne m'était point venu à la pensée Qu'ils commettraient de telles horreurs Pour faire pécher Juda. » (Jérémie 32 : 32 & 35) (*)

 

 

>>> L'APPARITION des PREMIERS HÉBREUX.

 

Et voici pourtant que l'on commence à parler des Hébreux, vers les VII et VI ièmes siècles avant JC dans les textes qui deviendront le Pentateuque de la Bible. Que s'est-il passé ?

 

En fait, la zone Palestine/ Canaan s'était trouvée ''depuis toujours'' sous influences ou dominations principalement Égyptienne, Assyrienne, Babylonienne, puis Perse. Voir petit résumé en (2).

 

Le roi Josias, à la toute fin du VII ième siècle av. JC, a eu une intuition politique géniale. Intuition qui se trouvait aussi correspondre à certaines idées en germes chez ses théologiens. Le moment semblait également opportun : une Égypte moins pressante, et une Assyrie en déclin...

 

L'idée était d'arriver, comme l'avait fait la Grande Égypte quelques millénaires plus tôt, à unifier le royaume du Sud et celui du Nord. Ici : Juda et Israël. En ces temps-là, la loi de chaque contrée était liée au 'panier' de dieux qui y étaient vénérés. Le terme 'Israël' est construit avec le dieu Cananéen El. Et Yahvé, d'origine Arabe, était plus souvent honoré en Juda. Mais partout étaient aussi vénérées les divinités Baal et Ashéra, parmi d'autres...

L'unification effective des deux contrées devait donc passer par l'unification des croyances passant par un seul Dieu commun auquel on transférera les attributs de tous les autres. « Sache donc en ce jour, et retiens dans ton coeur que l'Éternel est Dieu, en haut dans le ciel et en bas sur la terre, et qu'il n'y en a point d'autre. » (Deutéronome 4:39) (*)

 

La Théologie monothéiste deviendra le premier pilier fondamental de la réforme du Roi Josias (après période transitoire en monolâtrie). Mais le second pilier est tout aussi essentiel : il s'agit de créer ''ex-nihilo'' un nouveau Groupe Ethnique formant une Nation, qui soit suffisamment homogène pour adhérer à cette théologie : ce seront les « Hébreux ».

 

 

> Nationalisme & appartenance Ethno-Culturelle

Yuval Noah HARARI explique que le nationalisme essaie de nous persuader que « des millions d'inconnus appartiennent à la même communauté que nous, que nous avons tous un passé commun, des intérêts communs et un futur commun. Ce n'est pas un mensonge. C'est de l'imagination. (…) les nations sont des réalités inter-subjectives. Elles n'existent que dans notre imaginaire collectif, mais leur pouvoir est immense.  » (3) p. 425

 

Cette vision de Harari s'intègre très bien dans la définition de ce qui constitue un Groupe Ethnique, énoncée par John Hutchinson & Anthony Smith (12). Définition que reprend Pekka PITKÄNEN (4) pour en appliquer les six éléments-clefs au Groupe Ethnique ''en devenir'' tel qu'il ressort de la lecture de la Bible (A.T.). Cette dernière devenant un instrument politique permettant d'avancer vers une homogénéisation idéologique de la population-cible.

 

L'intuition politique de Josias en vue de créer de toutes pièces ce nouveau Groupe Ethnique, à partir d'une population cosmopolite, a finalement été mis en œuvre, progressivement, à travers l'instrument des textes du Pentateuque, tels qu'ils auront été élaborés au fil des siècles.

 

Voici les six éléments-clefs caractérisant un Groupe Ethnique, et leur correspondance dans la Bible :

 

1 – Le Groupe a un Nom. On l'a vu : le Pentateuque a été le premier à utiliser ce terme : les Hébreux. Ce terme permet d'isoler conceptuellement ce Groupe comme différent, au milieu des autres groupes du pays de Canaan.

 

2 – Identifier une origine mythique commune. Bien qu'en Pays de Canaan les Cananéens soient Sémites, ils ne sont pas considérés comme faisant partie du nouveau Groupe Ethnique, puisque Canaan est fils de Cham et non de Sem : « Les fils de Cham furent : Cusch, Mitsraïm, Puth et Canaan. » (Genèse 10 ; 6) (*)

«  Il dit encore : Béni soit l'Éternel, Dieu de Sem, et que Canaan soit leur esclave !  » (Genèse 9:26) (*)

«  L'opposition que l'on trouve dans la Bible entre Israélites et Cananéens n'est nullement une opposition ethnique, mais une construction idéologique au service d'une idéologie ségrégationniste. » (…) « Le groupe ''Israël'' est d'abord une sorte de confédération clanique et tribale. » (1) p. 25

 

3 – Fournir une mémoire mythique d'un passé commun. Ce sont là principalement les récits relatifs aux Patriarches et aux épisodes liés à l'Exode hors d' Égypte. Des récits émouvants et à priori crédibles dans lesquels un peuple qui aurait été maltraité par Dieu (qui leur aurait envoyé les Babyloniens puis les Assyriens pour les vaincre cruellement, les soumettre et les exiler) et par les Égyptiens (qui les auraient réduits en esclavage) arrive à s'enfuir d’Égypte grâce à un Dieu sur-puissant et protecteur qui aurait confié à Moïse la mission (avec l'aide de prodiges réalisés en Mer Rouge et dans le Désert) de ramener ce peuple vers la Terre où coule le lait et le miel, terre qui lui avait déjà été préalablement promise par Dieu par l'entremise du Chaldéen Abram.

Sachant, comme il a été dit plus haut, que tout ce que l'on dit sur les origines a été inventé par les auteurs bibliques. (10)

 

4 – Donner un sentiment de Culture spécifique commune. Il y a un assez large consensus parmi les érudits sur le fait qu' « Il est essentiel de considérer la religion biblique comme un sous-ensemble de la religion Israélite, et la religion Israélite comme un sous-ensemble de la religion Cananéenne. » (M. D . Coogan) (5) Pourtant, le commun a souvent le sentiment qu'il y a eu dans la durée une grande continuité religieuse en dépit des évolutions structurelles fondamentales du polythéisme vers le monothéisme.

 

Pour les Hébreux, l'Alliance est un lien privilégié entre le Dieu Universel et Son peuple choisi :

« J'établirai mon alliance entre moi et toi, et tes descendants après toi, selon leurs générations : ce sera une alliance perpétuelle, en vertu de laquelle je serai ton Dieu et celui de ta postérité après toi. » (Genèse 17:7) (*)

« Car tu es un peuple saint pour l'Éternel, ton Dieu ; et l'Éternel, ton Dieu, t'a choisi, pour que tu fusses un peuple qui lui appartînt entre tous les peuples qui sont sur la face de la terre.  » (Deutéronome 14:2) (*)

Le sentiment de faire l'objet d'un traitement privilégié de la part du Divin est très valorisant, donne des ailes, et des responsabilités.

 

Par ailleurs, la tradition du ''signe de l'Alliance'' par la circoncision a été introduite pour les Hébreux. Ceci bien que cette pratique ait été alors commune en Égypte, depuis plusieurs millénaires (pour les prêtres, selon Hérodote) (en fait depuis les premières dynasties).

En outre, la multitudes d'injonctions spécifiques, alimentaires ou autres, aident à se distinguer au quotidien.

 

5 – Identifier une Patrie territoriale pour un peuple au passé en partie nomade. Elle est ''attestée''par la dizaine de promesses faites/ rappelées par Dieu aux Patriarches et, en particulier celle pour le Pays de Canaan (Genèse 17:8) à laquelle est jointe le commandement d'en chasser les habitants du pays  : « (…) Lorsque vous aurez passé le Jourdain et que vous serez entrés dans le pays de Canaan, vous chasserez devant vous tous les habitants du pays (…) Mais si vous ne chassez pas devant vous les habitants du pays, ceux d'entre eux que vous laisserez seront comme des épines dans vos yeux et des aiguillons dans vos côtés, ils seront vos ennemis dans le pays où vous allez vous établir. Et il arrivera que je vous traiterai comme j'avais résolu de les traiter. » (Nombres 33:50-56) (*)

Il y a aussi la promesse pour le ''Grand Israël'' du Nil à l'Euphrate (Genèse 15 : 18-21), avec une ''perspective'' pour toute la terre (Exode 19:5).

Le moins que l'on puisse dire est qu'il s'agit assurément d'un Dieu Tribal.

 

6 – Créer un Sens de Solidarité interne au Groupe. Je pense que, ayant intégré les cinq points précédents, la Solidarité vient naturellement, sans effort aucun.

 

 

> Autres points-clefs favorisant l'omogénéisation

En outre, je vois quelques autres aspects importants qui ont sûrement contribué au succès initial de l'entreprise du Roi Josias :

 

1) Yahvé, dans sa veste de Dieu Unique Universel Tout Puissant ET néanmoins Tribal :

En Égypte, Il est le maître : « Cette nuit-là, je passerai dans le pays d'Égypte, et je frapperai tous les premiers-nés du pays d'Égypte, depuis les hommes jusqu'aux animaux, et j'exercerai des jugements contre tous les dieux de l'Égypte. Je suis l'Éternel. » (Exode 12:12) (*)

Et rappelons ce ne sont pas les dieux des autres Nations qui ont massacré et vaincu les Israélites en Samarie et en Juda, mais c'est bien Jahvé lui-même qui l'a fait faire à ces Nations, pour punir les Israélites de ne pas avoir suivi Ses commandements et prescriptions.

 

Yuval Noah HARARI analyse : « Les Juifs anciens croyaient ainsi que (…) si le roi de Babylone Nabuchodonosor avait envahi la Judée et exilé son peuple, c'étaient là certainement des châtiments divins de leurs péchés. Et si le roi de Perse Cyrus avait triomphé des Babyloniens et permis aux exilés juifs de rentrer chez eux et de reconstruire Jérusalem, c'est que Dieu, dans sa miséricorde, avait dû entendre leurs prières de repentance. La Bible n'admet pas la possibilité (...) que Nabuchodonosor ait pu envahir la Judée pour servir les intérêts commerciaux babyloniens ; et que le roi Cyrus ait eu ses propres raisons politiques de favoriser les Juifs. (…) Cet égocentrisme caractérise les humains dans l'enfance. Dans toutes les religions et les cultures, les enfants se croient le centre du monde et s'intéressent assez peu aux situations et aux sentiments des autres.  » (6)

On l'a vu, Yuval Noah HARARI (Université Hébraïque de Jérusalem) souligne que « Le judaïsme (...) a soutenu que le maître suprême de l'univers a des intérêts et des partis pris, mais que Son principal centre d'intérêts est la minuscule nation juive et l'obscure terre d'Israël.  ») (3)

 

2) Il accepte la double appartenance Ethnique. Car c'est une voie vers l'assimilation : « Moïse les envoya du désert de Paran, d'après l'ordre de l'Éternel ; tous ces hommes étaient chefs des enfants d'Israël. Voici leurs noms.(...) pour la tribu de Juda : Caleb, fils de Jephunné ; (…).  » (Nombres 13 : 3-6) (*) Caleb était Kénite (Arabe)

 

3) Mais Il exige l'endogamie ethno-culturelle. C'est en effet une forme de ''clôture'' sociale qui évite la perte de substance pour le nouveau Groupe Ethnique en construction.

« Ceux qui étaient de la race d'Israël, s'étant séparés de tous les étrangers, se présentèrent et confessèrent leurs péchés et les iniquités de leurs pères.  » (Néhémie 9:2) (*)

« Car ils ont pris de leurs filles pour eux et pour leurs fils, et ont mêlé la race sainte avec les peuples de ces pays ; et les chefs et les magistrats ont été les premiers à commettre ce péché. » (Esdras 9:2) (*)

« Faisons maintenant une alliance avec notre Dieu pour le renvoi de toutes ces femmes et de leurs enfants, selon l'avis de mon seigneur et de ceux qui tremblent devant les commandements de notre Dieu. Et que l'on agisse d'après la loi. » (Esdras 10:3) (*)

Notons que, de nos jours, l'idée de l'existence d'une ''identité génétique'' du 'peuple Juif' existe et s'inscrit même dans les pratiques Israéliennes de Tests génétiques. Les Tribunaux Rabbiniques ont franchi le pas. Et la Cour Suprême Israélienne semble leur donner raison. (14) Ceci malgré les réticences des scientifiques du fait de la proximité du concept avec les théories racistes nazies.

Le journaliste Israélien Gideon LEVY a 'testé' ce Test ADN, lequel est réalisé aux USA. Gideon Levy est un homme admirable (nombre de ses Articles sont traduits en Français par l'Union Juive Française pour la Paix.) (17) Le résultat du Test suggère que Gideon Levy est « Juif Ashkénaze racialement pur à 100%  », bien que le Test permette aussi d'affirmer qu'aucun de ses ancêtres, dans les derniers 275.000 ans, « ne se sont jamais approchés de la Terre d’Israël »...

Peut-être sera-ce parcequ'on ne cherchait pas les Hébreux au bon endroit  !?...

 

 

>>> CONCLUSIONS

 

> En synthèse, je dirais que le ''peuple Hébreu'' a été initialement conçu comme une ''création'' Politique utilisant un ''instrument'' Théologique ad hoc visant à homogénéiser les croyances et les modes de vie de certains groupes de populations hétéroclites/ cosmopolites, afin de les amener à participer à la mise en œuvre du Projet Politique fédérateur du Roi Josias (et de ses théologiens), sur certains territoires.

« Les rédacteurs et compilateurs des textes de l'Ancien Testament ont entamé leurs activités scriptoriales en utilisant les matériaux empruntés ou hérités de ces cultures dans lesquelles ils baignent et sur lesquelles ils bâtissent une partie du socle culturel du futur Occident. » (15) p. 302

Ce Projet Politique est une œuvre qui s'intègre à un corpus pré-existant ou en formation, et a donc, progressivement et sur une longue période, largement dépassé les ambitions de Josias.

Au final, le Groupe Ethnique des Hébreux aura vécu durant l'une des toutes premières étapes-clefs d'un long processus syncrétique Judéo-Chrétien qui nécessitera plusieurs décisions politiques fondamentales pour pouvoir se poursuivre jusqu'à nos jours  : d'abord par celle du Roi Josias (à la fin du VII ième siécle av. JC), ensuite par celles des Empereurs Perses (VI ième et V ième siècles avant JC), et enfin par les Empereurs Romains (aux 1er et IV ièmes siècles de notre ère). (a) (b) (c)

 

> Les Israélites, les Hébreux, et les Juifs.

Avant que le stratagème de Josias ait porté ses fruits (bien après lui, donc), nous avions affaire à des Groupes Israélites polythéistes dotés chacun de son dieu Tribal. Pas encore les Hébreux.

 

En suite à l'initiative du Roi Josias, sans doute aussi inspirée par les théologies monothéistes (c) d' Akhénaton ou de Zoroastre (alors déjà vieilles d'au moins un demi-millénaire !), s'est progressivement formé le Groupe des Hébreux monothéistes qui avait conservé l'ancestral concept de dieu Tribal pour son Dieu unique.

 

Plus d'un millénaire avant l'époque du Roi Josias, tout Égyptien éduqué savait que chacun, à son décès et après jugement, pouvait avoir accès à la vie éternelle de son âme si, de son vivant, il avait respecté la Loi de Maât (Justice, Équité, Dignité) (d). Mais ceux qui ont écrit les récits relatifs à Moïse, ne le sachant pas, n'ont pas pu faire figurer cet aspect fondamental dans les révélations qui lui auraient été faites. 

 

Il faudra attendre l'époque Perse pour que le savoir relatif à l'Enseignement de Zoroastre commence, progressivement, à venir compléter la panoplie Théologique du Groupe des Juifs monothéistes. (c) En effet, « On ne peut parler de juif ou de judaïsme avant l'époque perse,voire avant l'époque hellénistique, car c'est seulement vers le IV ième ou III ième siècle [avant JC] que se met en place un système religieux qui ressemble à ce que l'on désigne aujourd'hui sous le nom de judaïsme. » (1) p.20

A mon sens, les Juifs ne sont plus les Hébreux, bien que l'on ait continué à appeler Hébreux des groupes qui avaient acquis une toute autre conception de l'Au-delà. En effet, les Hébreux vivaient dans un monde encore immuable où la vie s'arrêtait à la mort (au shéol) (d). Tandis que les Juifs (et les Chrétiens) allaient, après divers épisodes, vers un Futur très différent de vie éternelle de l'âme après la mort du corps.

 

Les Juifs étaient alors -et resteront- dotés de leur dieu Tribal. Et ce n'est qu'après la prise de Jérusalem par les Romains, au 1er siècle après JC, que les dogmes fondamentaux issus du Zoroastrisme (11) auront largement pris racine dans le Judaïsme et par-delà chez les Chrétiens : ce sont l'Au-delà, le Paradis, l'Enfer, le Purgatoire, le Sauveur de la Fin des Temps, l' Apocalypse, le Jugement, le Royaume de Dieu, la vie éternelle,... (a) (e) qui seront transposés quasi tels que reçus des Mages polythéistes, c'est-à-dire déformés par rapport à l'Enseignement originel de Zoroastre. (11)

 

 

> Les ''ressorts'' spécifiques de Josias

Il ne fait plus mystère que les aspects fondamentaux (Monothéisme, Eschatologie, mythes de la Création, etc...) des Religions Judéo-Chrétiennes ont été empruntés à (ou inspirés par) d'autres Religions et d'autres Cultures (Sumériens, Cananéens, Zoroastriens, Égyptiens, Arabes,…). C'est le lot ordinaire de toutes les religions que de se construire en utilisant aussi les 'matériaux' disponibles. (a) (b) (c) (d) (e) Tandis que les aspects favorisant la 'création' d'un Groupe Ethnique homogène et solidaire ont été bien inventés, et sont donc spécifiques et originaux dans la Bible.

 

Nombre d 'érudits affirment que tout cela importe peu. En effet, l'important reste la cohérence interne des textes et la Vision du monde et les Valeurs qu'ils véhiculent.

Et cette cohérence initiale, construite du temps des premiers Hébreux, est restée intacte : elle est fondamentalement celle actuelle, aussi pour les récits mythiques spécifiques relatifs au « Groupe Ethnique » privilégié vus plus haut. Rappelons que de grandes fractions du Christianisme (surtout aux USA) identifient fortement leur propre Histoire à certains aspects de ces récits mythiques. Ref. Article "Le Peuple de Dieu" ci-dessous (b)

Aussi, les ''ressorts'' Politiques qui ont été autrefois activés chez les Israélites par les Textes Religieux, y compris dans le cadre d'une relation privilégiée avec le Divin, pourraient fonctionner tout aussi bien aujourd'hui pour quiconque adhérerait à ces mêmes Textes.

En effet, comme le faisait justement remarquer Alexis de TOCQUEVILLE, « A côté de chaque religion se trouve une opinion politique qui, par affinité, lui est jointe. Laissez l'esprit humain suivre sa tendance, et il réglera d'une manière uniforme la société politique et la société divine ; il cherchera, si j'ose dire, à harmoniser la terre avec le ciel. » (16) p. 426 

Tous les éléments Théologiques de la Bible sont demeurés intacts dans les textes des Religions Judéo-Chrétiennes, et pourraient expliquer la fréquente homogénéité de vues politiques d’États ayant des populations de religions Chrétiennes attachés à certains récits émouvants et à priori crédibles du peuple des ''Hébreux'' de l'Ancien Testament, auxquels ils identifient leur propre Histoire car ils la considèrent similaire.

Cet état de choses, et le sentiment de responsabilité/ mission qui va avec la relation privilégiée, pourrait même encourager des Projets toujours plus larges d’homogénéisation politiques, philosophiques, commerciales, financières, éthiques, artistiques, etc etc étendus donc à tous les domaines d'activité humaine, dans une perspective Globale. Comme il ressort d'ailleurs déjà en partie de la Politique Extérieure US. (b) (f)

Nous sommes donc redevables aux Hébreux (et à leur 'coach' Josias) pour une partie du socle culturel de l'Occident. Une partie de socle qui semble bien réelle bien que pourtant fondée sur des récits inventés.

 

JPCiron

 

Quelques Articles sur des sujets connexes :

 

(a) > L'Arbre de Vie (de Sumer à Canaan à la Ménorah)

https://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/l-arbre-de-vie-son-extra-ordinaire-214692

 

(b) > Le Peuple de Dieu

https://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/le-peuple-de-dieu-223483

 

(c) > Le Monothéisme et la Bible

https://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/le-monotheisme-et-la-bible-les-223242

 

(d) > L' Au-Delà de nos Anciens (Morale, Résurrection, Vie éternelle)

https://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/l-au-dela-et-la-cosmologie-de-nos-218440

 

(e) > Zoroastre : une antériorité bien dérangeante.

https://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/zoroastre-une-anteriorite-bien-211845

 

(f) > L'Ordre du Monde

https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/extraits-d-ouvrages/article/l-ordre-du-monde-de-henry-207974

 :: :: :: :: :: :: :: NOTES :: :: :: :: :: :: :: :

 

.. (*) - Traduction de la Bible par Louis SEGOND 1910

 

.. (1) – Ouvrage « L'invention de Dieu » par Thomas RÖMER – Seuil – 2017

 

.. (2) – Petit résumé historique des quelques siècles ayant précédé et suivi le règne du Roi Josias.

 

La zone Palestine, qui était déjà sous influence de l’Égypte, passe sous son contrôle à partir de v. 1450 av JC. Vers 930 av. JC, les campagnes égyptiennes y confirment encore leur domination.

 

A partir de 730 av. JC, les Assyriens se font pressants sur Israël, qui cherche alors le soutien des Égyptiens pour s'en libérer. Mais bientôt, les Rois Sémites Assyriens auront détruit la Samarie (Israël). Travail terminé par Sargon II par la prise de Samaria en 722 av. JC. Les populations déportées sont remplacées par des populations Arabes déplacées d' Aram.

Sargon II prend aussi la Philistie et alentours. L'influence égyptienne est repoussée.

 

Le règne de Josias, roi de Juda, débute à l'âge de huit ans, en 640 av. JC. Vers l'an 621, il dira avoir 'trouvé' le ''Livre de la Loi''. Ce ''Livre'', resté sans trace aucune, serait le Deutéronome selon les uns, et le Pentateuque selon les autres. Esdras, le fonctionnaire Israélite du roi Perse a plus tard reçu pour mission de son Roi de rassembler les éléments constitutifs de la Loi des Israélites : ce travail de compilation deviendra le Pentateuque, vers 400 av JC ? 300 av. JC ?

Josias mourra lors d'un accrochage avec des troupes Égyptiennes, en 609 av. JC.

 

Bientôt Babylone renverse les Assyriens. Le Roi Sémite Nabuchodonosor II vainc la coalition Assyro-Égyptienne en 605 av. JC, et prend Juda et Jérusalem en même temps que d'autres États sur la côte.

 

Il s'ensuit plusieurs déportations successives des élites à Babylone de la Province Babylonienne de Jehud, de 597 à 581 av. JC.

 

Puis vient la domination de l'Empire Perse, sur environ trois siècles.

 

.. (3) – Ouvrage «  Sapiens. Une brève histoire de l'humanité  » par Yuval Noah HARARI – Albin Michel – 2015

 

..... (4) – Article « Ethnicity, Assimilation ant the Israelite settlement » par Pekka PITKÄNEN - Tyndale Bulletin 55.2 (2004) 161-182 - https://legacy.tyndalehouse.com/tynbul/Library/TynBull_2004_55_2_01_Pitkanen_EthnicityIsraelSettlement.pdf

 

.. (5) - Michael D. COOGAN – « Canaanite Origins and Lineage : Reflections on the Religion of Ancient Israel – in Ancient Israelite Religion : essays in Honor of Frank Moore Cross » – ed. Patrick D. Miller, Jr, Paul D. Hanson, and S. Dean McBride (Philadelphia : Fortress – 1987 – p. 115. Cité dans A History of Israel – John Bright – 2000. p. 477

« it is essential to consider biblical religion as a subset of Israelite religion and Israelite religion as a subset of Canaanite religion. »

 

.... (6)  - Ouvrage « Homo deus ; Une brève histoire de l'avenir » – Yuval Noah HARARI – Albin Michel - 2017

 

.. (7) – Terme « Hébreu » - Encyclopaedia Britannica - https://www.britannica.com/topic/Hebrew

 

But the term Hebrew almost always occurs in the Hebrew Bible as a name given to the Israelites by other peoples, rather than one used by themselves. For that matter, the origins of the term Hebrew itself are uncertain.

It could be derived from the word eber, or ever, a Hebrew word meaning the “other side” and conceivably referring again to Abraham, who crossed into the land of Canaan from the “other side” of the Euphrates or Jordan River.

 

.. (8) – Article « L'Hébreu et l'eau des fleuve » par Ariane KALFA, In : Revue française d'histoire d'outre-mer, tome 87, n°326-327, 1er semestre 2000. Les Juifs et la mer, sous la direction de Richard Ayoun. pp. 15-23. DOI : https://doi.org/10.3406/outre.2000.3764 - https://www.persee.fr/doc/outre_0300-9513_2000_num_87_326_3764

 

.. (9) – Article « Datation de la Bible » - https://fr.wikipedia.org/wiki/Datation_de_la_Bible

 

.. (10) – Article « La filature d'un théologien suisse pour connaître l'origine de Dieu  » - LE TEMPS - par Nic Ulmi – mars 2014

 

.. (11) – Ouvrage « LES GATHAS - Le Livre Sublime de Zarathoustra » par Khosro Khazai PARDIS - Albin Michel - 2011

 

.. (12) – Ouvrage «  Nationalism » par John Hutchinson & Anthony Smith – OUP Oxford Readers - 1995

 

.. (13) – Ouvrage « Mystères de la Bible » par le rabbin Marc-Alain OUAKNIN - Assouline Eds – 2008.

 

.. (14) – Articles du Journal HAARETZ sur le sujet de l'usage de Tests ADN en vue de trancher sur la Judéité d'une personne.

https://www.haaretz.com/israel-news/.premium-will-dna-testing-become-the-gateway-to-proving-jewishness-1.7772764

« Israel's Rabbinical Courts Begin to Recognize DNA Tests, Potentially Opening Gateway to Proving Jewishness. ''Scientists are reluctant to deal with this since it's reminiscent of what Nazis did,'' says researcher whose work paved path for use of DNA testing as proof of Jewish heritage. »

https://www.haaretz.com/israel-news/.premium-israeli-high-court-allows-dna-testing-to-prove-judaism-1.8439615

« Israeli High Court Allows DNA Testing to Prove Judaism. »

 

.. (15) – Ouvrage «  De Sumer à Canaan. L'Orient Ancien et la Bible. » par Sophie CLUZAN – Seuil/ Louvre - 2015

 

..... (16) - Ouvrage « De la Démocratie en Amérique » par Alexis de TOCQUEVILLE (1835) – Gallimard - 2014

 

.. (17) – Gideon LEVY est un Journaliste Israélien de renom qui travaille pour le journal Israélien HAARETZ.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Gideon_Levy

 

http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=26115

https://www.haaretz.com/israel-news/.premium.MAGAZINE-gideon-levy-s-dna-test-reveals-the-truth-about-his-ancestors-link-to-israel-1.7279258

 

Ses Articles traduits en Français par l'Union Juive Française pour la Paix : http://www.ujfp.org/spip.php?auteur4543

 :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: ::


Moyenne des avis sur cet article :  4.08/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • M. Porte-avions M. Porte-avions 23 juin 2020 10:08

    Approuvé politiquement correct !


    • il faudrait il faudrait 23 juin 2020 13:15

      merci M. Ciron pour tous vos articles fort érudits et que j’apprécie énormément, merci pour les références. C’est un sujet qui m’intéresse au plus haut point, et qui complète mes lectures de Finkelstein, Shlomo Sand, Römer, Nanine Charbonnel, Jens Schröter, etc. La foi n’est pas détruite, elle se transforme vers l’idéal proclamé par exemple dans le chapitre 4 de l’évangile de Jean (« on adorera Dieu en esprit et en vérité », « ni sur cette montagne, ni à Jérusalem ».


      • JPCiron JPCiron 23 juin 2020 13:27

        ch. 4 de l’évangile de Jean « on adorera Dieu en esprit et en vérité » >

        .

        Beaucoup est dit là en peu de mots. 

        Ce sont aussi là des axes fondamentaux du Zoroastrisme.

        Ce genre d’affirmations permettent aussi à des Athées d’adhérer à l’esprit de la religion !

        .



        • QAmonBra QAmonBra 23 juin 2020 16:51

          Merci @ l’auteur pour le partage.

          Très intéressant, en fait les hébreux ne seraient que des arabes comme les autres !?

          Je ne serais donc pas étonné d’apprendre que ce sont majoritairement les palestiniens, quelle que soit leur confession, qui répondent le mieux au fameux test de judéité exigé par les rabbins ultra orthodoxes. . .


          • Christian Slipenfer 1er 23 juin 2020 17:15

            @QAmonBra 
            l’on devrait faire le teste de judéité sur tout les palestiniens.
            Que se passerai t’il si positif,un lynchage,une expulsion,ou des suicides massif....


          • JPCiron JPCiron 23 juin 2020 17:16

            @QAmonBra

            les hébreux ne seraient que des arabes comme les autres !? >

            En fait, au Moyen Orient, qui peut raisonnablement prétendre être plus Sémite que les autres ?
            D’ailleurs, là-bas, quelle est la définition de l’Arabe (mis à part le ’non-Israélien’) ?

            Et les Palestiniens, sûrement, passeraient le test avec des résultats voisins des Israéliens ’’de souche’’. Par contre, pour tous ceux venant de contrées lointaines où leurs aïeux étaient établis depuis quelques poignées de siècles, c’est bien plus incertain.
            .


          • Christian Slipenfer 1er 23 juin 2020 22:52

            @Cadoudal
            Y parai que si je te parle je vais attraper une croix gammé sur la bite
            mais bon se sera une grosse croix en tous cas...



          • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 23 juin 2020 17:39
            « D’où viennent-ils ? Comment sont-ils apparus ? Que leur devons-nous ? »

            Alors là ! Non ! Désolé !

            Je vous ai déjà dit que, comme tous les peuples de langues sémitiques, ils venaient de la péninsule arabique. Comment ils sont apparus, ça c’est le fait du hasard des pérégrinations des peuples nomades et des routes de caravanes qu’ils suivent, mais à mon avis, ils sont apparus derrière une dune, un jour de tempête de sable.

            Mais en tous cas, moi, je ne leur dois rien.

            C’est pas la peine qu’ils viennent réclamer ! Un hébreu ? Je sais mêmes pas à quoi ça ressemble en fait ! Alors, je vois pas comment j’aurais pu leur emprunter quelque chose !



            • JPCiron JPCiron 23 juin 2020 17:54

              @Séraphin Lampion

              Toujours le ton juste...
              Merci !


            • Aimable 23 juin 2020 20:16

              @Séraphin Lampion
              D ’où ils viennent , perso je pense que ce sont des extra terrestre qui ont pris l’apparence humaine , ils ont des comportements bizarres , ils ont des rituels pas très catholique , il parait même qu’ils adorent un dieu , donc il faut se méfier des extra terrestres smiley


            • goc goc 23 juin 2020 17:53

              moi j’ai une théorie toute personnelle, à moi même et que je partage avec... moi !

              Pour faire court : les hébreux sont des égyptiens issus d’une communauté plus ancienne crée après le schisme religieux suite à la mort d’Akhenaton (-1350 avant JC) , qui prônait une religion monothéiste.

              Quand on voit l’énergie déployée par les égyptiens pour effacer toute trace du pharaon sur les monuments, on peut imaginer que les adorateurs du dieu ATON ont du se cacher et développer une théologie se détachant au fur et à mesure des croyances initiales, d’où la fabrication d’une « histoire » plus adaptée à ces nouvelles croyances.


              • Gollum Gollum 24 juin 2020 08:58

                @goc

                Il ne s’agit pas d’une théorie personnelle mais de celle de Roger Sabbah...

                Savez vous qu’il y a un dicton qui dit qu’il faut rendre à César ce qui appartient à César et rendre à Aton ce qui appartient à Aton ? smiley


              • JPCiron JPCiron 24 juin 2020 11:22

                @Gollum
                .
                rendre à Aton ce qui appartient à Aton >
                .
                Voilà qui fait plaisir ! Merci.
                Il est si rare de rendre hommage à d’autres Groupes Culturels dont on s’est approprié l’héritage, au fil des siècles, sans même avoir la décence de les nommer.
                .



              • goc goc 24 juin 2020 18:00

                @Gollum

                Il ne s’agit pas d’une théorie personnelle mais de celle de Roger Sabbah.

                Ça fait plaisir de savoir que Roger a repris mes idées. smiley

                Plus sérieusement n’ayant que peu d’attrait pour les religions, leurs sectarismes et leurs doctrines, je ne risquais pas de savoir que d’autres ont émis la même idée, sauf à savoir qu’elle n’est peut-être pas si bête que cela.


              • Rinbeau Rinbeau 23 juin 2020 19:43

                L’histoire est une tombe vide !

                Et plus tu creuses, plus tu t’enterres !


                • Christian Slipenfer 1er 23 juin 2020 21:29

                  @Rinbeau
                  rien beau ,ceinture gibot . smiley


                • Christian Slipenfer 1er 23 juin 2020 22:50

                  ça fait ty mal d’être hébreux.... ???


                  • Jean Keim Jean Keim 24 juin 2020 08:12

                    Je vous cite : « > En synthèse, je dirais que le ’’peuple Hébreu’’ a été initialement conçu comme une ’’création’’ Politique utilisant un ’’instrument’’ Théologique ad hoc visant à homogénéiser les croyances et les modes de vie de certains groupes de populations hétéroclites/ cosmopolites, afin de les amener à participer à la mise en œuvre du Projet Politique fédérateur du Roi Josias (et de ses théologiens), sur certains territoires. »

                    Ne peut-on pas en dira autant de tous les autres peuples ?

                    Pour créer un peuple il faut les ingrédients que vous citez dans votre intéressant article, notamment un chef charismatique, un territoire et une langue, le reste sera mis en place soit en puisant dans des mythes, soit en l’inventant, pas exemple le chef descend d’un dieu ou a été expressément choisi pas lui.


                    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 24 juin 2020 08:36

                      @Jean Keim

                      hier, j’ai regardé un document vidéo sur Attila.
                      En fait, il s’agissait d’une sorte de météore qui avait réussi à dominer un territoire flou au nord de l’empire romain en agrégeant des spécialistes utilisant des techniques inconnues des romains, dont les cavaliers mongols venus du Kazakhstan actuel étaient les plus redoutables. Mais on sait aujourd’hui que ce groupe appelé les « Huns » par les Romains était très hétérogène et fonctionnait en fait comme le gang d’Al Capone à Chicago.
                      Attila lui-même était un métis, fils d’un prince d’origine turkmène et d’une germaine, ce qui avait fait dire aux latins qu’il était le fils du diable et d’une truie. 
                      Si les Huns étaient un peuple, leurs caractéristiques socio-culturelles et ethniques étaient typiques d’un creuset aussi divers, injuste et inégalitaire que le « melting pot » américain actuel. 
                      Les habitants des Etats-Unis sont-il un peuple ?


                    • JPCiron JPCiron 24 juin 2020 10:32

                      @Jean Keim

                      Ne peut-on pas en dire autant de tous les autres peuples ? >
                      .
                      Pour commencer, il faut s’entendre sur ce qui fait qu’un peuple existe.
                      Les érudits que je cite sont arrivés à une définition de ce qu’est un « peuple » : c’est une entité qui satisfait à six critères.
                      Cette définition me semble solide, et c’est pourquoi je l’utilise.
                      .
                      Je constate dans l’Article que l’entité « Hébreux » satisfait à cette définition.
                      Les Bantous, les Papous, etc... satisfont sans doute aussi à cette définition.
                      .
                      La particularité des « Hébreux », c’est qu’ils ne sont pas le résultat d’une lente évolution, mais celui d’un plan mis en oeuvre par des humains, en vue de tirer profit politiquement des ’’avantages’’ apportés par une structure humaine de type ’’peuple".
                      .
                      C’est mon sentiment.

                      .


                    • JPCiron JPCiron 24 juin 2020 11:18

                      @Séraphin Lampion

                      Les habitants des Etats-Unis sont-il un peuple ? >
                      .
                      Sans doute pas. Tout au plus un « patchwork à trous ». Car les différences ’horizontales’ (Ethno-Culturelles) se complexifient par des différences ’’verticales’’ économiques. Ceux ’d’en bas’ des différences verticales se retrouvent tomber dans un ’’trou commun’’ dont le contenu, finalement, serait presque un peuple s’ils ne continuaient à se déchirer entre eux sur des bases ’horizontales’...
                      .
                      Pour Israël, c’est encore pire, puisqu’ils viennent de plus de 100 pays (pour les Israéliens). Les habitants Arabes formant un sous-peuple à part.

                      .


                    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 24 juin 2020 17:51

                      @JPCiron

                      « Les habitants Arabes formant un sous-peuple à part. »

                      .Le groupe des citoyens natifs ? Comme les « peuples premiers » au Canada et aux USA ? Dans des réserves ?

                      Au fait, un régime qui met une partie de la population « çà part », ça ne s’appellerait « apartheid » ?


                    • JPCiron JPCiron 24 juin 2020 18:16

                      @Séraphin Lampion

                      Oui, il y a pas mal de choses dérangeantes dans la situation actuelle.
                      .
                      Dans un monde complexe, il faut des règles communes. Et je ne remet pas en cause les décisions de la Communauté Internationale en 1947, tant dans la lettre que dans l’esprit.
                      Bien sûr, les modalités qui ont amené à cette décision et qui l’ont suivie sont hautement critiquables à mon avis. Je l’ai clairement exprimé dans plusieurs Articles. Ces modalités ne sont d’ailleurs à l’honneur d’aucune des parties directement ou indirectement impliquées.
                      .
                      A mon sens, la meilleure protection pour la pérennité de l’Etat d’Israël sont a) une harmonie intérieure, et b) son intégration régionale. C’est-à-dire l’esprit de 1947 mis en oeuvre selon la Vision exposée par le Président RIVLIN lors de sa prise de fonction en 2014-2015. Un de mes tout premiers Articles traite de cela.
                      .
                      Dès l’instant où l’on construit des murs, des discriminations, ... cela n’a pas d’avenir de long terme, à mon sens. Et beaucoup de souffrances dans l’intervalle, pour tout le monde.

                      .


                    • Clocel Clocel 24 juin 2020 18:31

                      @Séraphin Lampion

                      « un sous-peuple à part. » Untermensch !?!?


                    • Jean Keim Jean Keim 24 juin 2020 19:25

                      @Séraphin Lampion & JPCiron,

                      Il n’y a pas que des peuple pure souche.

                      Et bien parfois on entend parler du peuple américain, alors dire que l’on appartient à un peuple est un choix voilà tout, si les Huns avaient réussi à fonder un royaume durable, ils seraient devenus un peuple pour la plupart d’entre eux sans aucun doute.

                      Nous nous avons eu Clovis qui a la tête d’une bande de bagarreurs a fondé un royaume dont une partie serait devenu la France, mais nous faisons remonter nos ancêtres aux gaulois, c’est plus chic.


                    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 25 juin 2020 07:59

                      @Jean Keim

                      C’est surtout que Clovis, comme Charlemagne, parlaient Allemand, ce qui la foutait mal pour les hussards noirs de la République, des anti-cléricaux qui ont fait canoniser une Champenoise qui entendait des voix en faisant croire qu’elle était Lorraine pour justifier la récupération de l’ancienne province la plu récente du royaume, et qui ont inventé Vercingétorix en faisant croire qu’un titre militaire était un prénom...


                    • Gollum Gollum 24 juin 2020 09:04

                      Toujours aussi fondamentaux vos textes.. smiley

                      Ce qui m’interpelle, et ne cesse de m’étonner, c’est de voir l’absence des bigots habituels d’avon, pourtant si prompts à défendre leur Église et confession quand ils la sentent attaquée...

                      Pourtant vos textes en s’en prenant au mythe fondateur sont tout autant ravageurs qu’une attaque de scuds sur le Vatican.

                      Mais faire le dos rond, et faire comme si tout cela n’existait pas, et n’était pas censé intéresser un chrétien (ou juif ou musulman) ne serait-il pas la meilleure stratégie ?

                      Mais cela ne changera rien quant au temps long toutes ces découvertes fondamentales sont comme l’asticot qui bouffe lentement la pomme (d’Adam)..


                      • JPCiron JPCiron 24 juin 2020 11:44

                        @Gollum
                        .
                        Merci pour votre appréciation généreuse.
                        .
                        Mon intention n’est pas de taper sur les Croyants, bien que je comprenne que cela puisse être perçu ainsi (si ils restent uniquement à l’intérieur de leur ’bulle’).
                        Je suis moi-même Chrétien (par formation) et Athée (par émancipation). Marié à l’église (comme Athée déclaré) avec une épouse Croyante, depuis près de 50 ans...).
                        .
                        Il est difficile de couper le cordon. Si l’on est âgé, cela remettrait en question toute une vie... Je l’ai vécu ainsi, jeune. C’était moins dur jeune.
                        .
                        Maintenant que j’ai plus de temps, j’approfondis mes intuitions de jeunesse. Et je suis stupéfait de découvrir ce que je découvre.
                        .
                        Ce qui est dangereux, c’est qu’avec internet, les gens reçoivent (sans filtre) tout un tas d’informations qui contredisent ce que disent les Textes. Mais ils n’ont rien d’autre pour se structurer l’esprit. D’où de plus en plus de jeunes Athées ’’par protestation’’. Ce qui n’est pas constructif. Et délite le tissu social.
                        .
                        Pour ma part, j’ai découvert les principes du Zoroastrisme, qui sont compatibles avec l’Athéisme (dans ce bas monde) et moteurs pour l’Ecologie... c’est un truc à promouvoir pour ceux attachés à des Valeurs qui regardent l’Avenir...
                        .


                      • Gollum Gollum 24 juin 2020 14:21

                        @JPCiron

                        Moi j’aime bien taper sur les croyants.. smiley Bon, en douceur, plus par la moquerie que de l’agressivité réelle..

                        Il est difficile de couper le cordon.

                        Pas faux. Je n’ai réellement remis en cause mon passé culturel que depuis peu.

                        Et je suis stupéfait de découvrir ce que je découvre.

                        Idem. Mais on en avait déjà causé..

                        Mais ils n’ont rien d’autre pour se structurer l’esprit.

                        Oui c’est bien beau de se débarrasser de la religion d’antan, cela laisse un vide.. On est dans un entre-deux là, où l’ancien meurt et le nouveau n’est pas encore là.

                        Mais il faut se débarrasser de l’ancien monde chrétien, d’autant plus qu’il a été assez galvaudé. Trop usé.

                        Une spiritualité à base de philosophie antique, de sciences modernes, de pensée systémique (et d’ésotérisme reconstruit mais je ne l’évoque qu’à pas feutré je sais que vous êtes allergique) me semble une bonne chose pour le futur.


                      • Laconique Laconique 24 juin 2020 14:35

                        @Gollum

                        "Ce qui m’interpelle, et ne cesse de m’étonner, c’est de voir l’absence des bigots habituels d’avox"

                        Je n’interviens pas sur les textes de JP Ciron car je respecte son travail, sa démarche me semble honnête et rigoureuse. C’est intéressant à lire. Au contraire, j’aime bien tacler les tartines anti-chrétienes de P.-A. Teslier, parce que là c’est du pur délire, de l’ignorance crasse. Maintenant, cette obsession sur les Juifs et les Hébreux, partagée par beaucoup ici, me semble davantage révéler que démolir le fait qu’il y a quelque chose de spécial avec ce peuple et ses textes fondateurs. On peut tourner la question dans tous les sens, relever les influences égyptiennes et mésopotamiennes, cela ne retire pas le fait que ce peuple et son histoire ont quelque chose d’unique, qui continue d’inspirer et de fasciner bien du monde trois mille ans après.



                      • JPCiron JPCiron 24 juin 2020 17:54

                        @Laconique

                        Je n’interviens pas sur les textes de JP Ciron car je respecte son travail, sa démarche me semble honnête et rigoureuse. C’est intéressant à lire. >

                        Bonjour Laconique,
                        Vraiment, ce commentaire fait chaud au coeur. Grand Merci !
                        Car j’ai parfois des doutes sur la solidité de ce que j’écris.
                        C’est sans doute ce travers qui m’incite à ’border’ mon discours.
                        .


                      • Gollum Gollum 25 juin 2020 10:03

                        @Laconique

                        Ce qu’il y a de spécial n’est pas du tout ce que vous croyez..

                        C’est la victoire du christianisme par la coercition de l’empereur Constantin, puis par Rome, et ce sur des siècles, qui a donné de la visibilité à tout cela...

                        Les textes de l’Orient sont bien meilleurs mais il se trouve qu’il n’y a pas eu d’empereur et de coercition de masse pour imposer cela au reste du monde...

                        Et la Bible fascine de moins en moins.. D’ailleurs j’en suis sorti. smiley


                      • Emile Mourey Emile Mourey 24 juin 2020 09:47

                        Très intéressant. Oui, il s’agit d’une histoire très compliquée. Vous abordez des questions fondamentales et vous citez des textes. Je vais réfléchir car j’ai écrit moi-même quelques textes pour essayer de comprendre les origines de notre histoire et le mystère cananéen. Je viens de faire une lecture très rapide de votre article. Si j’en ai le courage, je prévois d’en faire une lecture plus approfondie. Vous écrivez : ce travail de compilation deviendra le Pentateuque, vers 400 av JC ? 300 av. JC ?

                        Vous accordez au roi Josias, fin VIIème siècle avant JC et à ses théologiens, un rôle fondateur à l’origine dans la rédaction des textes, ce que j’ai mis en doute dans un de mes articles : « Pour moi, il va de soi que Moïse est l’auteur des cinq premiers livres de la Bible. » https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/moise-a-t-il-oui-ou-non-existe-31555

                        Problème. 


                        • JPCiron JPCiron 24 juin 2020 13:29

                          @Emile Mourey
                          .
                          Problème. >
                          .
                          Effectivement, il y a potentiellement des ’’problèmes’’.
                          Au lycée, j’avais remarqué qu’en Philosophie, pour l’analyse d’une question, on peut arriver à une réalité multiple. En effet, il y a les différents éléments de base à prendre (ou non) en compte, selon d’éventuelles hypothèses implicites. Et il y a aussi plusieurs méthodes disponibles pour traiter ces éléments.
                          On en est à la « logique de la raison » qui comprend des hypothèses implicites, probablement.
                          .
                          Ainsi, considérant que l’on a sélectionné les bons éléments et choisi la bonne méthode, on arrive à une vérité. 
                          .
                          Mon sentiment est que l’époque de Josias (un peu avant et un peu après, en Exil et/ou en ’Palestine’) a dû être une époque d’évolution dans certains concepts-clefs. Sans doute y a-t-il eu une contribution importante à cette époque. Par simplicité je l’attribue à Josias. C’étai à la toute fin du VII ième siècle, puisqu’il est mort vers 609.
                          .
                          Ensuite, l’Empereur Perse Artaxerxès I (vers 450 ?) charge son fonctionnaire de confiance Israélite de rassembler les Textes de la Loi des Israélites, destinée à devenir la Loi de la province Perse de ex-Jehud.
                          On suppose que Esdras a rassemblé ce que l’on appellera plus tard le Pentateuque. Il y aurait eu des textes rédigés en différentes langues.
                          .
                          Plus tard, après ajouts/ modifications, un groupe de textes sera traduit en grec sous Ptolémée probablement au III ou II ième siècle av. JC. Les textes ayant servi à la traduction n’ont pas été retrouvés.
                          .
                          Il y a eu aussi des Codex en Hébreu, parus bien des siècles plus tard encore., il me semble
                          .

                          .


                        • Emile Mourey Emile Mourey 24 juin 2020 14:57

                          @JPCiron

                          En fait, je m’aperçois que j’ai écrit un nombre conséquent d’articles Agoravox sur le sujet que vous traitez. Et cela, pour réagir contre cette récente thèse que vous reprenez, à savoir une écriture/invention au temps du roi Josias. C’est rigoureusement impossible. Les auteurs de la Bible dévoilée se sont lourdement trompés. Leurs arguments ne tiennent pas dès lors qu’on explique ces textes sur le terrain, dans la logique militaire et dans l’esprit de leurs auteurs, auteurs qui sont, non pas des scribes du temps de Josias mais des scribes de Moïse et à condition de comprendre que Moïse est un pseudo que se sont donné des prêtres. Le Contre Apion de Flavius Josèphe est la référence avec les textes qu’il cite mais qu’il ne comprend pas toujours. Le peuple hébreu est né par la volonté d’un groupe de prêtres égyptiens frappés par la lèpre. Des prêtres condamnés mais qui ont quitté l’Égypte en se révoltant et en emmenant avec eux tout un ensemble de réprouvés et d’anciens immigrés tombés plus ou moins dans la servitude, tout un ensemble disparate dont ils ont fait une autre Sparte : le peuple hébreux, plus connu sous le nom de peuple de Dieu. De là, l’importance que ce peuple donnait à la sortie d’Égypte. Ces prêtres hébreux étaient des lettrés et comme scribes égyptiens il y a, rien d’étonnant à ce qu’il y ait des textes, textes qui étaient soigneusement conservés et transmis. Rien détonnant à ce que ces prêtres aient eu en leur possession dans les archives égyptiennes des textes antérieurs sur le pays de Cannaan et sur les troupes mercenaires sémites qui y maintenaient l’ordre, ce qui leur a permis de s’inscrire dans le prolongement de leur histoire.


                        • JPCiron JPCiron 24 juin 2020 17:34

                          @Emile Mourey

                          Les thèses que je propose sont en fait un travail personnel en vue de me construire ce que je crois être ma propre idée sur différents sujets que je n’avais pas approfondi jusque là. Comme je n’ai pas une excellente mémoire, je prends des notes. Et je structure ensuite un écrit. Ce que je publie ensuite est ce que j’avais d’abord fait pour moi.

                          .

                          Sur le sujet de cet Article, je ne puis péremptoirement affirmer que j’ai raison, puisqu’il est déjà arrivé que mon travail de recherche m’ait fait changer d’opinion sur tel ou tel sujet. Aussi, mon objectif n’est pas de convaincre sur tel ou tel sujet. Mais d ’exposer le résultat de ma recherche.

                          .

                          Je vois cependant dans vos propos que votre hypothèse se base sur d’autres hypothèses qui « comblent des blancs » non documentés pourtant intégrés dans votre récit..

                          .


                        • Jonas 24 juin 2020 10:10

                          Mon pauvre vieux ,JP.Ciron ! vous avez beaucoup de choses à apprendre pour parfaire vos connaissances, sur les hébreux et leur origine. 

                          Il y a bien longtemps que l’énigme des hébreux et de leur venue ont été résolues , par le professeur arabo-musulman palestinien , le docteur Omar Ja’ara , Maître de conférence à l’université Al-Najah de Naplouse.

                          << Nous devons faire comprendre au monde entier , que David de la Bible hébraïque n’est pas lié au David du Coran , Salomon dans la Bible n’est pas le Salomon du Coran, et que ni Saül ni Josué ne sont les fils de Nun , comme le raconte la Bible. 

                          Nous avons un grand chef Saül ( du Coran ) qui a vaincu la nation des « Géants » et a tué Goliath. « C’est une grande victoire musulmane » . Les musulmans sortirent d’Egypte sous la conduite de Moïse , et, malheureusement de -NOMBREUX CHERCHEURS -nient l’exode de ce peuple libéré par un grand chef , que fut ce musulman , ce leader croyant , ce grand musulman , succédé par Saül , à la tête de ces musulmans qui ont libéré la PALESTINE. Ce fut la première libération par la lutte armée pour libérer la Palestine de la nation des géants menés par GOLIATH, ceci est notre histoire .>> Alors mon pauvre JPCiron , revoyez vos connaissances et j’espère , que dans votre prochain article , vous teniez compte des lumières de ce professeur palestinien , qui mérite sans conteste un prix Nobel. 


                          • ETIENNE 24 juin 2020 18:25

                            Dites moi, l’énigme ont été résolues à quelle date exactement ?

                            Bon, faut que j’y va

                             smiley


                            • ETIENNE 24 juin 2020 18:26

                              @ETIENNE
                              question à Jonas


                            • Jonas 24 juin 2020 19:12

                              @ETIENNE

                              Les énigmes , vous voulez dire ? 

                              Cela, le professeur de l’Université de Naplouse , ne la pas dit dans son intervention. J’ai seulement rapporté fidèlement , un extrait de son intervention. 

                              Mais pour les arabo-musulmans ,( a part une minorité cultivée) )  la vérité historique n’a aucune importance, il ne s’adresse pas a des téléspectateurs , formés et cultivés , mais a des incultes et des illettrés , qui boivent ses paroles , c’est pour cela qu’il se donne le titre de « docteur » qui impression dans ses contrées.

                              Le « Frère musulman » le sultan turc , Erdogan a même déclaré dans une conférence , devant ses supporters , que ce sont les musulmans , qui ont découvert l’Amérique , avant Christophe Colomb , que les communautaristes écervelés veulent déboulonner 

                              Vous verrez que dans un siècle , les Arabo-musulmans diront que le premier homme qui a mis les pieds sur la Lune était un musulman.

                              Lorsque l’on parle des musulmans , il faut considérer le 1500 millions d’individus dans le monde , et non les quelques pourcentages , de musulmans qui ce sont installés en Europe , suite aux nombreuses immigrations avec leurs enfants. Uniquement l’Indonésie c’est plus de 220 millions d’habitants 


                            • Decouz 24 juin 2020 22:18

                              @Jonas
                              Adam c’est le ciel de la lune, Adam est musulman, il habite sur la lune.
                              Jésus quand même c’est le ciel au-dessus, Mercure, Hermès, l’interprétation.
                              Mais Adam descend sur la terre, au pic d’Adam (Ceylan), tandis que Eve descend à Djeddah (la grand-mère), après ils se retrouvent sur le mont Arafat, puis ils vont à Ceylan sur cette montagne.

                              "Le pic d’Adam (singhalais Sri Pada ou Samanala, tamoul Sivanolipatha Malai, arabe Al-Rohun) est un des sommets les plus importants de l’île du Sri Lanka. Conique et haut de 2 243 m, il est considéré comme un lieu saint par les hindous shivaïtes, les bouddhistes et les musulmans.

                              "

                              https://fr.wikipedia.org/wiki/Pic_d%27Adam


                            • ETIENNE 25 juin 2020 08:54

                              @Jonas
                              C’était pour rire, en réaction à ceci : «  l’énigme des hébreux et de leur venue ont été résolues » ; Mais j’en fais plein aussi

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité