• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Covid-19 : les thérapies proposées s’affinent. Le vaccin, seule voie (...)

Covid-19 : les thérapies proposées s’affinent. Le vaccin, seule voie de sortie politique ? Faut-il aller en justice pour avoir la vérité ?

 

En septembre 2020, le docteur Lee Merritt (ancienne président de l’Association of American Physicians and Surgeons) jette un pavé dans la mare : et si la vérité avait été étouffée pendant plus de 40 ans ? Le vaccin est-il la seule solution pour certains virus tels le SARS-CoV-2 ? Cette crise du Covid-19 pointe du doigt d’autres dogmes médicaux tels que les indications thérapeutiques et les prescriptions hors AMM. Dans quelle mesure peut-on débloquer temporairement en urgence épidémique l’utilisation d’un médicament déjà connu ? Du point de vue méthodologique, désormais on n’entend plus parler que d’essais randomisés. La médecine observationnelle et clinique, qui a permis de développer la très grande majorité des thérapies existantes, n’a plus voix au chapitre. Ainsi, à travers la cabale contre l’hydroxychloroquine, c’est toute la prise en charge thérapeutique précoce de l’épidémie de Covid-19 qui s’est trouvée étranglée. À dessein ? Les médias « mainstream » semblent porter leur part de responsabilité. De par le monde les propositions de prise en charge ambulatoire précoce de l’épidémie se multiplient. De nombreuses polythérapies apparaissent s’appuyer sur des antibiotiques tels l’azithromycine ou la doxycycline. Seraient-elles les pièces maîtresses contre le Covid-19 ? L’idée d’antibiotiques efficaces contre un virus serait-elle donc sacrilège à ce point ? La France, contrainte, semble avoir été territoire de nombreuses propositions thérapeutiques impliquant les antibiotiques. Toutefois la médecine de ville s’est retrouvée dans une position difficile : interdiction de prescrire, rupture de stock de médicaments, convocation devant le conseil de l’ordre, recommandations allant à l’encontre de l’usage d’antibiotiques, informations manquantes… Des collectifs tels que « Laissons les médecins prescrire » et « Azithro d’hospitalisation » œuvrent pour la vérité. La chimioprévention semble également totalement occultée. Le vaccin est-il la seule solution ? Comment sortir de l’impasse lorsque l’on n’encourage pas la prise en charge curative précoce ou la chimioprophylaxie qui sont sur la table depuis des mois ?

JPEG

La crise du Covid-19 a révélé qu’il était plus que délicat d’envisager la gestion de l’épidémie de SARS-CoV-2 en médecine de ville, par une prise en charge curative précoce[1][2][3][4][5][6][7][8].

Le 18 octobre 2020, sur France 3, le professeur Christian Perronne déclarait en substance que le couvre-feu instauré en France était « une mesure coercitive, une instrumentalisation de la peur, pour faire peur aux Français jusqu’à l’arrivée du vaccin qui ne va servir à rien… »[8b][8c]. Depuis le reconfinement est arrivé.

Le vaccin est-il la seule solution médicale et la seule porte de sortie politique ? Le refus d’adopter officiellement une politique de traitement curative précoce est-elle une impasse sanitaire et gouvernementale ?

Picorer la toile amène quelques questions…

 

Dogme du traitement des infections virales ?

En septembre 2020, le docteur Lee Merritt (ancienne président de l’Association of American Physicians and Surgeons, semble-t-il) a publié un article dans le Journal of American Physicians and Surgeons[9][10][11]. Dans cet article l’auteur se demande si la vérité dans le traitement des maladies virales n’a pas été étouffée pendant plus de 40 ans.

L’article présente le dogme, en vigueur depuis des décennies, qui consiste à rappeler que classiquement (avec des exceptions notables comme le Sida par exemple) les infections virales ne se traitent (généralement ?) pas et encore moins avec des antibactériens. Dès lors la seule réponse en terme de santé publique serait usuellement la vaccination.

L’utilisation possible de la chloroquine pour traiter les virus est rappelée par l’auteur[11]. Le potentiel antiviral de nombreux antibiotiques tels l’azithromycine, les tétracyclines, les macrolides, le metronidazole et la ciprofloxacine est également énoncé[11]. Dans la lutte contre le SARS-CoV-2, on entend beaucoup parler d’azithromycine (macrolide) et de doxycycline (tétracycline)[4].

La nature est complexe…et la médecine serait si simple, voire simplissime ? Serait-il décrété et enseigné qu’un antibiotique ne pourrait pas avoir également une action antivirale ? En revanche un antibiotique comme l’azithromycine a le droit d’avoir également un effet anti-inflammatoire et immunomodulateur[4], par exemple dans le cas des pneumopathies interstitielles diffuses[11b].

Que resterait-il du marché du vaccin antigrippe si la grippe était traitable par l’(hydroxy)chloroquine par exemple ? [11]

 

Indications, AMM et « off label ».

Le fait de prescrire un médicament hors AMM semble également délicat. Pourtant, dans le cas d’une épidémie liée à un virus nouvellement découvert, la prescription d’un médicament ne pourra être, dans un premier temps, que hors AMM. Comment pourrait-on disposer dès le départ d’un médicament ayant une indication contre un coronavirus inconnu il y a encore quelques mois ?

Le 1er octobre 2020, l’IHU Méditerranée-infection mettait en ligne une vidéo dans laquelle le professeur Stéphane Honoré parle des prescriptions hors AMM[12][13][14][15][16][17]. Il semblerait que 15 à 20 % des prescriptions de médicaments se fassent hors AMM[12][13]. 43 % des prescriptions en infectiologie adulte et 94 % en infectiologie enfant seraient hors AMM. Ce type de prescriptions serait fréquent en infectiologie. Le Covid-19 ne relèverait-il pas de l’infectiologie ? Alors…faut-il supprimer les 94 % de prescriptions en infectiologie pédiatrique qui ne correspondent pas à une indication ?

L’azithromycine par exemple est connue pour être prescrite au long cours, hors AMM, dans certaines pathologies : la dilatation des bronches (DDB) et la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) [18][19]. Cela ne semble pas poser problème, y compris à la Société Française de Pharmacologie et de Thérapeutique (SFPT)[19].

En Australie, le professeur Thomas Borody milite pour la trithérapie doxycycline/ivermectine/zinc contre l’épidémie de coronavirus[6][7][20]. Il précise que les médecins australiens pourraient très bien prescrire légalement cette trithérapie « off label » (en France on dirait hors AMM)[21].

En Allemagne, des sites web tiennent à jour des listes de médicaments « off label » qui peuvent être proposés contre le Covid-19[22][23]. Dans ce pays ne dit-on pas « "qui soigne a raison" (wer heilt, hat recht) » [5][8][24] ?

Pourtant les procédures d’autorisations temporaires d’utilisation (ATU) ou les recommandations temporaires d’utilisation (RTU) existent[12][25][26]. Ne serait-ce pas une solution politiquement concevable ? D’ailleurs, n’a-t-il pas été question d’une ATU pour le remdesivir[27][28][29] ?...

Le 3 août 2020, les professeurs Raoult et Brouqui ont demandé « à l’ANSM (Agence Nationale de la Sécurité du Médicament) de considérer l’élaboration d’une recommandation temporaire d’utilisation (RTU) de l’hydroxychloroquine dans le cadre de la prise en charge de la maladie Covid-19. », l’ANSM refuse[29b]. On peut lire que « l'avis de l'ANSM au sujet de l'hydroxychloroquine serait illégal »[29c]. Suite à ce refus, on est arrivé au stade du « recours au Conseil d’Etat et [d’] une plainte au pénal »[29d]. L’avocat Fabrice Di Vizio semble chargé du dossier.

En ce qui concerne les RTU, on entend parler de RTU pour le baclofène, dans la lutte contre l’alcoolisme, sur la base de témoignages et d’études observationnelles[29e][29f]. Inconcevable pour le Covid-19 ?

 

Dogme des essais cliniques randomisés ?

Les effets d’annonce concernant l’usage des corticoïdes contre le SARS-CoV-2 a récemment illustré la problématique des essais randomisés par opposition aux études observationnelles[30]. Triste épisode.

Le 23 septembre 2020, l’IHU mettait en ligne une vidéo dans laquelle le professeur Matthieu Million présente des publications comparant la pertinence des essais randomisés et celle des études observationnelles[31]. Ces études datent de 2000[32] et de 2014[33]. De cette présentation, les conclusions qui paraissent se dégager sont : que les études randomisées ne semblent pas présenter de supériorité par rapport aux études observationnelles, que des études randomisées sur le même critère peuvent conclure à des effets opposés (ce qui n’est pas le cas des études observationnelles), que les résultats des études randomisées apparaissent plus hétérogènes que ceux des études observationnelles, que les patients inclus dans les études randomisées pourraient être plus sélectionnés que ceux des études observationnelles[31]

Le soin existait avant les essais randomisés. Ces conclusions pouvaient être dégagées il y a déjà 20 ans. Politiquement, on ne peut plus traiter sans essai randomisé préalable ?

Le 15 septembre 2020, le professeur Didier Raoult était auditionné par le Sénat[34][35]. Dans le compte-rendu, on peut lire : « Pr Didier Raoult. - Je me méfie de toutes les modes, notamment les modes méthodologiques. Depuis vingt-cinq ans, la Cochrane Library analyse toutes les publications et les recommandations médicales. En vertu de ce que l'on appelle la médecine basée sur les évidences […] À ce titre, la Cochrane Library a analysé 250 méta-analyses, soit, en tout, plus de 4 000 analyses, pour déterminer s'il y avait une différence de résultat et de qualité entre les études randomisées et les études observationnelles. La conclusion, c'est qu'il n'y a pas de différence. On ne peut pas affirmer que les études randomisées sont l'alpha et l'oméga de la prise en charge thérapeutique : ce n'est pas vrai. Il en est de même pour les recommandations : quelqu'un a calculé combien de recommandations de la société américaine des maladies infectieuses étaient fondées sur au moins une étude randomisée. Je vous ai donné cette référence. Le résultat obtenu est 18 %. En d'autres termes, 82 % des recommandations thérapeutiques émises aux États-Unis face aux maladies infectieuses ne reposent sur aucune étude randomisée. » [34].

Sur le taux de recommandations de la société américaine des maladies infectieuses fondées sur au moins une étude randomisée, on peut par exemple retrouver la valeur de 14 % dans une publication de 2011[36]. Alors…les américains doivent-ils supprimer les 86 % de traitements de maladies infectieuses qui ne sont pas fondés sur des essais randomisés ? Ce serait une politique de santé publique originale… mais conforme à la méthodologie du moment.

Concernant l’audition de Didier Raoult au sénat, on pourra également noter son développement sur les essais de non infériorité[35]. On l’entend déclarer : « …tous les nouveaux médicaments, ils sont faits avec des essais de non-infériorité, parce qu'ils sont pas meilleurs que les autres, c'est pas vrai, on n'arrive pas à le démontrer… » [35]. Le compte-rendu disponible en ligne semble se contenter de : « je pense notamment aux essais de non-infériorité » [34]… Politique de compte-rendu succinct ?

 

La cabale (et donc le buzz) contre l’hydroxychloroquine afin d’étouffer l’idée d’une prise en charge précoce ?

Depuis la mi mars 2020, le professeur Didier Raoult a proposé la bithérapie azithromycine/hydroxychloroquine comme prise en charge thérapeutique ambulatoire du Covid-19[5][7]. C’est ainsi qu’une proposition de soin en pleine période épidémique est devenue polémique dans les pays occidentalisés. On aurait pu s’attendre à ce qu’elle soit porteuse d’espoir…

Dans son article Lee Merritt parle de guerre[11]. Elle décrit même le dispositif qui serait en place depuis 40 ans pour maintenir étouffée la possibilité de traiter certaines maladies virales : la censure, le silence des médias qui seraient achetés, les mensonges par omission dans l’enseignement de la pharmacologie, les mensonges de la part des compagnies pharmaceutiques, la mainmise sur les administrations et le mode de financement de la recherche.

En 2020, on a beaucoup évoqué les risques cardiaques et l’hydroxychloroquine[37][38]. On peut rappeler que ce médicament n’est plus disponible sans ordonnance depuis le début de l’année 2020[39]. Les raisons qui semblent être invoquées dans cette décision sont une potentielle toxicité pour le fœtus et non une potentielle toxicité cardiaque[39].

Pourtant entre 2015[40] et…2020[41], le résumé des caractéristiques du plaquénil® semble avoir évolué concernant les risques cardiaques et le devenu célèbre intervalle QT[42]. En 2015 le QT ne semble pas apparaître dans le résumé… Dans une vidéo de 2017 présentée comme extrait « de la matinée de conférences de l'Association Lupus Erythémateux (www.lupus.be) », on peut entendre en substance : « les patients doivent avoir du plaquénil®, parce qu'il est prouvé que ce traitement réduit le nombre de poussées, on l'aime bien entre guillemets aussi parce que finalement il a très peu d'effets secondaires moyennant un contrôle ophtalmologique régulier, parce que dans des cas exceptionnels il peut y avoir une toxicité au niveau de la rétine… »[42b][42c].

Que penser ?

Dans la prise en charge du SARS-CoV-2 par l’hydroxychloroquine, il y a tout d’abord eu l’épisode du Lancet[29]. Suite à la publication fin mai 2020 d’une étude très défavorable, quant à l’utilisation de l’hydroxychloroquine contre le Covid-19, de nombreux pays ont interdit ce médicament. Malgré la rétractation de l’article début juin, l’interdiction demeure dans certains pays. La période durant laquelle cet article est resté d’actualité apparaît pouvoir être corrélée à une augmentation de la létalité au niveau mondial[43][44].

L’Italie par exemple semble avoir pu endiguer la première vague épidémique, entre autre grâce à la prescription d’hydroxychloroquine en médecine de ville[45]. Fin mai, l’autorisation d’utilisation de ce médicament est suspendue. Aujourd’hui, des médecins italiens en viennent à lancer une pétition déclarant : « « Nous prescrirons de l’hydroxychloroquine malgré l’interdiction de l’AIFA [agence du médicament italienne]. Nous l’avons déjà administré en mars sans autorisation. Nous le ferons d’autant plus aujourd’hui, compte tenu des bons résultats obtenus par nous et de nombreux autres collègues et prouvés par diverses études scientifiques. » » [45]

Aujourd’hui encore les médias « classiques » savent relayer une méta-analyse qui conclurait sur l’inefficacité de l’hydroxychloroquine contre le Covid-19 et sa toxicité[46][47][48]. En revanche ont-ils relayé les critiques et échanges qui ont eu lieu depuis[49][50][51][51b][51c] ? Ont-ils relayé le commentaire de Didier Raoult[52] ? Ont-ils relayé la relecture méthodique de l'étude qui conclue que « l'hydroxychloroquine est efficace » ?[53][54] Aujourd’hui les médias « mainstream » alimentent la bataille[54b][54c][54d]…en se mélangeant les pinceaux entre une méta-analyse et une étude sur les macaques ?[54e][54f][54g]

Ont-ils relayé le travail de méta-analyse de l’IHU Méditerranée concernant les traitements impliquant l’hydroxychloroquine et dont les conclusions sont positives ?[55][55b]

Ont-ils relayé le travail de méta-analyse c19study.com/hcqmeta.com qui répertorie 134 études favorables concernant les traitements impliquant l’hydroxychloroquine ?[56][57] Ce travail de méta analyse affirme que 100% des études portant sur l’usage de l’hydroxychloroquine dans une thérapie de traitement précoce sont positives[57]. Les auteurs affirment que la probabilité que les traitements impliquant ce médicament soit inefficaces contre le Covid-19, avec 134 études qui concluent favorablement, est d’une chance sur 2 milliards[57]

Une chose peut sembler certaine, une certaine médecine (la médecine ?) ne sortira pas grandie de cette épidémie de SARS-CoV-2.

 

Au niveau mondial, les traitements précoces en médecine ambulatoire s’affinent.

Dès le mois de mars 2020, Didier Raoult proposait une bithérapie azithromycine/hydroxychloroquine. Depuis le zinc est venu compléter cette approche[7].

Dès mars également, le médecin américain Zelenko propose une trithérapie azithromycine/hydroxychloroquine/zinc. Il a depuis proposé la doxycycline en alternative à l’azithromycine[7].

En Australie, le Professeur Thomas Borody aurait déclaré que le Covid-19 est « soignable » et « plus facile à traiter que la grippe » [6][58]. Ce chercheur australien propose depuis août 2020 une trithérapie doxycycline/ivermectine/zinc[6][59][60].

Au Pérou, le Docteur Gustavo Aguirre Chang est sur la piste thérapeutique de l’ivermectine depuis des mois[6][61]. Désormais il propose d’associer ce composé à la doxycycline ou à l’azithromycine en prise en charge précoce[6][62][63]. Il associe également la bromhexine[6][62][63]. Sa proposition thérapeutique donne des indications pour toutes les phases de la maladie : prophylaxie, phase bénigne, modérée, sévère et critique. On retrouve également, selon la gravité, des anticoagulants, des anti-inflammatoires, des antibiotiques de la famille des céphalosporines de troisième génération (C3G) …

Une récente revue, parue en août 2020 dans The American Journal of Medecine [7][64], propose un schéma complet de prise en charge ambulatoire stratifiée. Cette prise en charge précoce a été complétée en octobre et est disponible sur le site de l’Association of American Physicians and Surgeons[65][66][67][68][69][70]. Cet algorithme implique d’abord le zinc, puis l’association d’un antibiotique (azithromycine ou doxycycline) avec l’hydroxychloroquine ou l’ivermectine ou le favipiravir. Si besoin, ce traitement peut être complété en ambulatoire par un anti-inflammatoire puis un anticoagulant.

En Floride, le protocole ICAM a été développé. Il associe de la vitamine C, du zinc, un corticostéroïde, un anticoagulant et un macrolide[70b][70c].

L’ivermectine est un médicament dont on parle de plus en plus contre le Covid-19[71][72][73][73b]. En France le docteur Gérard Maudrux présente ce témoignage en juin 2020 : « Mon attention est attirée par des publications australienne et américaine sur l’effet de l’Ivermectine, que je connais bien pour avoir traité deux épidémies de gale en maison de retraite et dans un centre de formation en 2019, avec succès et sans effet secondaire. Je commence à prescrire en dose unique le 6 avril. Satisfait des résultats, alors je continue : 27 patients. Les résultats à 48 heures sont stupéfiants avec disparition des signes cliniques pour tous. Trop content de partager ces résultats pensant rendre service j’en parle, ce qui me vaut de sévère reproches de confrères et d’une pharmacienne. Avec la mise en garde de l’Ordre, je me résigne à rentrer dans le moule et prescris du Doliprane. »[74]. La biotech montpelliéraine MedinCell semble s’intéresser à l’ivermectine. Toutefois ses investigations ne semblent pas être conduites pour proposer rapidement un traitement curatif à court-terme du Covid-19, mais pour développer un nouveau médicament préventif…dans le futur[75]. Politique du profit et non du soin ? Aujourd’hui il est question d’une requête devant le tribunal par l’avocat Jean-Charles Teissèdre « au nom de l’association Victimes coronavirus France » concernant l’utilisation temporaire de l’ivermectine dans la lutte contre ce coronavirus[75b][75c].

Le Favipiravir est un antiviral autorisé au Japon[76]. Il semble avoir été testé contre le Covid-19 avec une efficacité plutôt honorable au Japon[77], en Inde, en Chine et en Russie[78][79][80][81].

La bromhexine semble avoir donné des premiers résultats intéressants au Moyen-Orient[82][83][84][85]. Son potentiel curatif est discuté, ainsi que celui de l’ambroxol[86], un principe actif similaire[87][88][89]. On évoque la possibilité pour le SARS-CoV-2 de pouvoir pénétrer dans les cellules selon plusieurs schémas d’entrée. L’hydroxychloroquine pourrait agir sur un schéma d’entrée qui ne serait pas la voie principale d’infection. Tandis que la bromhexine et l’ambroxol pourraient être actives sur une autre voie d’accès qui serait majoritairement suivie par le virus[82][85][87][90]. Désormais certains proposent contre le Covid-19 d’explorer la bithérapie azithromycine/ambroxol[91].

Les traitements ambulatoires ne manquent plus : Ivermectine, vitamine C, quercétine, vitamine D3, vitamines B, zinc, mélatonine et aspirine pour le docteur Marik de l’Eastern Virginia Medical School par exemple[92][93].Des travaux mis en ligne sur la nitazoxanide[94] ou la famotidine[95] apparaissent également. À Volgograd on cite le favipiravir, l’arbidol® et la bromhexine[96]

 

Azithromycine et doxycycline : piliers du traitement précoce ? L’expérience française.

Toutes les propositions de prise en charge précoce n’impliquent pas un antibiotique macrolide ou tétracycline. Néanmoins l’azithromycine et la doxycycline sont très présentes dans les propositions thérapeutiques.

Entre fin mars[97] et juillet 2020[98], la prescription d’hydroxychloroquine en médecine de ville hors AMM est interdite en France. Dès lors ces deux antibiotiques sont mentionnés en médecine ambulatoire contre le Covid-19[1][2][3][4][5][6][7][8].

Courant mars 2020, le dermatologue Pierre Gandon soumet son avis à l’ARS (Agence régionale de santé) Nouvelle-Aquitaine concernant la doxycycline[99].

Fin mars le Docteur Sabine Paliard Franco semble proposer l’usage des antibiotiques macrolides, éventuellement complété par un second antibiotique de la famille des céphalosporines de troisième génération (C3G). En alternative aux macrolides, il apparaîtrait que ce médecin aurait utilisé des tétracyclines sur des tableaux cliniques covid, avec succès également[100].

Le 31 mars le médecin généraliste Pierre-Jacques Raybaud propose une trithérapie, en cas d’aggravation, à base de doxycycline, de corticoïdes (après J7) et d’anticoagulants[101].

Le 11 avril 2020, on entend parler de trois généralistes Jean-Jacques Erbstein, Denis Gastaldi et Olivia Vansteenberghe et de leur approche thérapeutique à base d’azithromycine, de zinc, d’un anti-inflammatoire et d’un anticoagulant[102].

Le médecin ORL Gilles Besnainou plaide le 13 avril 2020 pour l’utilisation de l’azithromycine et du zinc[103][104]. Son plaidoyer sera repris par quelques médias sur la toile : realites.com.tn[105], tuniscope.com[106], infos-israel.news[107] ou lesobservateurs.ch[107b] . Il sera longuement interviewé par le site covexit.com en juin 2020[108][109].

À la mi-avril, le docteur Sebastian Marciano apparaît avoir déclaré que l’azithromycine « semblerait efficace chez 85% des patients Covid » et que « de nombreux médecins de ville et hospitaliers le prescrivent »[110][111].

Le collectif « Laissons les médecins prescrire » a mis en ligne sa propre étude le 30 avril 2020[111b][111c][111d]. Il s’agit d’une « étude rétrospective chez 88 sujets avec 3 approches thérapeutiques différentes (traitement symptomatique / azithromycine / azithromycine + hydroxychloroquine) ». Cette étude sera publiée à la mi-juillet[111e]. Les médias « mainstream » semblent plus s’intéresser à la qualité de la revue dans laquelle l’article a été publié, qu’au contenu de la publication[111f][111g]

En mai 2020, on peut lire que le docteur Stéphane Arminjon semble également préconiser l’azithromycine[112][113].

Une contribution est publiée le 7 mai 2020 sur internet[3][114][115]. Elle est attribuée au Dr Claude Escarguel, microbiologiste et ancien président du Syndicat des praticiens des hôpitaux généraux. De la lecture de cette contribution, on apprend que quatre médecins généralistes du grand Est auraient compilé leurs résultats portants sur le traitement de 700 patients de tableau clinique covid. Claude Escarguel écrit que l’azithromycine serait à prescrire seule dans la première phase de la maladie. Elle éviterait à ce stade « la majorité des hospitalisations et 90 % des décès ».

Le 8 juillet 2020, sur la chaîne RT France, Jean Paul Hamon (ancien président de la Fédération des médecins de France, FMF) débattait avec Thierry Lardenois[8][116][117][118][119]. Jean Paul Hamon déclarait avoir prescrit lui-même « sans aucune recommandation […] systématiquement devant des gens qui présentaient des symptômes de covid » des macrolides (azithromycine, erythromycine…). Il rappelait également que dans l’Est, des médecins généralistes ont testé l’azithromycine, le zinc et l’hydroxychloroquine et qu’ils avaient constaté moins d’hospitalisations. Il regrettait qu’on n’écoute pas plus les « médecins de terrain ».

Le 21 septembre 2020 on pouvait lire : « Bertrand Legrand évoque rapidement les traitements utilisés (il a, par exemple, utilisé de l'azithromycine recommandé par le Dr Jean-Jacques Erbstein) »[120].

Le 28 septembre 2020 le médecin généraliste Thierry Lagrange parle de l’azithromycine, un médicament « qui marche très bien dès les premiers signes » et qui a « également une action antivirale » [121][122].

Fin octobre 2020, le docteur Bellaïche (Chef d’un service en gastro-entérologie) semble avoir parlé de l’efficacité de l’azithromycine (macrolide), de la clarithromycine (macrolide) et de la lévofloxacine contre le Covid-19[123][124][125][126][127]. Il indique avoir colligé des milliers de cas de patients avec des collègues. Il rappelle même, que lorsqu’il était jeune interne, il avait appris à traiter les grippes malignes avec des antibiotiques (macrolides de première génération à l’époque de son internat).

Le 25 octobre 2020, l’Union pour la Prévention et la Gestion des Crises Sanitaires (UPGCS) organisait une conférence sur la prise en charge du Covid-19[128]. Le docteur Christophe Brette présentait son expérience de soin de traitement en début de pneumopathie à l’aide de clarithromycine[129][130]. Dans son exposé il dégage une liste d’antibiotiques envisageables : macrolides (clarithromycine, azithromycine, spiramycine), cycline (doxycycline) et céphalosporine.

Et si l’ensemble de ces expériences françaises à base d’antibiotiques étaient colligées ?

Malheureusement, on trouve peu de publications concernant la prise en charge du Covid-19 par une thérapie essentiellement fondée sur des antibiotiques.

Dès fin avril 2020, sur la base de son expérience, le docteur Stricker (Californie) publiait des recommandations d’utilisation de cyclines (doxycycline, minocycline) ou de macrolides (azithromycine, clarithromycine)[11][131].

Mi-juillet, l’étude du collectif « Laissons les médecins prescrire » apporte des éléments sur la prise en charge précoce à l’aide d’azithromycine[111e].

En août 2020, une étude présentant des résultats sur la prise en charge ambulatoire par doxycycline est publiée[132].

On peut trouver trace d’un essai clinique en cours aux États-Unis évaluant l’azithromycine seule[132b] : en dose unique ?

Sur l’intérêt de ces antibiotiques, on peut relever sur la toile quelques informations.

Le 2 juin 2020, la généticienne Alexandra Henrion-Caude semble déclarer : « Il y a une trithérapie qui marche bien, d’autant mieux qu’elle est donnée tôt dans la maladie. Elle est faite d’un antibiotique de la famille des macrolides, de zinc, pour booster le système immunitaire, et d’un antiviral antipaludéen, sur lequel j’ai plus de réserves depuis le début. [...] cet antibiotique lutte bien contre les virus. Les médecins ou les chercheurs, qui comme moi ont travaillé sur les maladies respiratoires sévères, connaissaient son efficacité. »[133]

Le 24 juillet 2020 dans une tribune du professeur Harvey Risch (université de Yale), on peut lire que l’hydroxychloroquine « s'est révélé très efficace, surtout lorsqu'il est administré en association avec les antibiotiques azithromycine ou doxycycline et le complément nutritionnel zinc »[134].

Le 10 août 2020, on pouvait lire : « Quelle que soit l’explication scientifique, l’azithromycine est un élément clé de la bithérapie HCQ-AZM. » [134b]

Dans des études in vitro l’azithromycine apparaît comme plus efficace que l’hydroxychloroquine[135][136]. Les deux médicaments associés présenteraient une synergie[136][136b][137]. La doxycycline serait également active[138].

Le docteur Gérard Maudrux a suivi l’actualité dans son blog. Le 19 avril 2020, il écrit : « Merci aux médecins libéraux de ne pas abandonner leur mission, de tout faire pour donner une chance à leurs patients, forte ou faible, et d’avoir montré une chose : et si le bon protocole, ce n’était pas Hydroxychloroquine/Azithromycine, mais Azithromycine/Hydroxychloroquine. »[139]. Le 15 juillet 2020, on peut lire : « Par ailleurs, il aurait été préférable de donner des consignes claires, afin que cela ne conduise pas à occulter l’Azithromycine, primordiale dans le traitement actuel (compte tenu de l’absence de médicament possédant l’AMM pour la Covid-19) » [140]. Le 14 septembre, il déclare : « …les autorités ne donnant plus les chiffres de prescriptions. Même chose pour l’Azithromycine, totalement ignorée par la presse et les autorités depuis le premier jour, mais pas par les médecins. Nous ne devons pas savoir ni ce qui est fait, ni le résultat. »[141]. Le 10 octobre 2020, il questionne : « C’était pourtant peu de chose que de dire combien de boîtes d’Azithromycine étaient prescrites, est-ce que ce chiffre ne plaît pas à nos dirigeants pour qu’ils le cachent ? »[142].

Le microbiologiste Claude Escarguel a également suivi l’évolution des traitements du Covid-19[3][5][143][144][145][146]. Selon lui, dans la thérapie du professeur Raoult, la molécule efficace est l’azithromycine. Il plaide pour une thérapie à base d’azithromycine et de zinc. Il a rassemblé les résultats de nombreux médecins en France et est membre du collectif « AZITHRO D'HOSPITALISATIONS » [144][145][146].

Et pourtant le rationnel d’utilisation ne semble pas inexistant[4][146b][146c][146d].

Azithromycine pièce maîtresse ? Synergie des polythérapies ? Aurons-nous un jour scientifiquement la réponse ?

 

Le difficile exercice de la médecine de ville en France ?

Dès fin mars la prescription de certains médicaments en médecine de ville a été interdite[5].

Le 10 avril 2020, Gérard Maudrux confiait : « Mon successeur à la caisse de retraite, généraliste, me disait il y a 3 semaines que cela fait longtemps qu’il utilisait l’Azitrhomycine avec grande satisfaction de ses patients traités, pour certaines pathologies respiratoires, à tel point que la SS lui avait fait des reproches concernant ces prescriptions hors AMM, la réglementation étant plus importante que le résultat clinique. »[147].

Dès le mois d’avril on entend parler de médecins convoqués par le Conseil de l’ordre[1]. La parole publique des médecins semble s’étioler alors rapidement. Depuis, le passage devant l’ordre des médecins aurait donné lieu pour certains praticiens à des félicitations et un soutien de la part du conseil de l’ordre[148]. Récemment on a pu lire : « les Dr Jean-Jacques Erbstein et Denis Castaldi ont été blanchis par leur conseil départemental fin juillet. Et même félicités. »[149].

Début juin, on aurait constaté « une augmentation importante de la prescription des antibiotiques injectables et de l’azithromycine orale en France. Selon l’Agence nationale de sécurité du médicament, cette dernière a bondi de 217 % […]. »[150]. Le 9 juin 2020, France Soir titre : « Covid-19 : restriction de la liberté de prescrire de l'azithromycine, un déni de soin pour les patients ? »[151]. On peut lire : « Ce matin, médecins, sages-femmes et pharmaciens ont reçu une lettre par email du Directeur Général de la Santé, Jérôme Salomon, faisant référence à un avis du Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) restreignant la prescription d'antibiothérapie pour les patients atteints de COVID-19 […]. C'est clairement l'utilisation d'azithromycine qui est visée. »

Le docteur Violaine Guérin évoque le manque de disponibilité d’azithromycine en médecine de ville durant le pic épidémique[152][153]. Ce médicament aurait-il été préempté ? Pendant plusieurs semaines ? Pour quelle raison ? Le docteur Guy Bellaïche semble aller plus loin dans les déclarations : « Les ARS ont empêché certains de mes collègues de prescrire des antibiotiques, le Conseil National de l’ordre des Médecins les a même convoqués en vue d’une radiation. Ceci fut choquant, notre liberté de prescrire a été bafouée. […] l’efficacité extrême sur la charge virale en moins de 3 jours laissait penser que seule l’Azithromicine pouvait être “responsable” de cet effet direct sur le virus. Ceci était confirmé par mes lectures sur cet antibiotique très largement utilisé en Asie en cas de pneumopathies atypiques, en particulier virales. […] L’Azithromicine se retrouva en rupture de stock en IDF mais aussi à Strasbourg, l’ARS ayant décidé de « voler les stocks » pour nous empêcher de prescrire. Après quelques lectures scientifiques d’auteurs coréens, j’apprenais que la Clarythromicine était aussi efficace que l’Azithromicine dans ce contexte ; elle s’avérera même plus efficace que l’Azithromicine dans mon expérience. »[154].

On aurait pu avoir quelque espoir début juillet, à l’occasion de l’audition des syndicats de médecins devant la commission d’enquête parlementaire Covid-19…occasion ratée[8] ?

Sur le sujet de la consommation des médicaments, les rapports Epiphare sont intéressants. Un point de situation à la fin avril 2020 a été publié le 4 mai 2020[155]. Le 24 juin 2020 le docteur Gérard Maudrux écrivait : « Les preuves matérielles : elles sont données par les autorités et sont indiscutables : le nombre de boîtes de médicaments prescrites et remboursées. […] [Les] courbes montrent bien qu’il y a eu d’abord prescription de Paracétamol contre le Covid, selon les recommandations, puis abandon pour être remplacé par l’Azythromycine devant son inefficacité, les médecins n’acceptant plus de ne rien faire. Ces traitements ont entraîné une cassure dans la courbe de croissance des hospitalisations en réanimation, et un plateau. […] Les médecins continuent-ils de traiter malgré les injonctions et les menaces ? Je ne peux l’affirmer, les statistiques publiées par l’Assurance Maladie s’arrêtant le 16 avril, mais pour ceux que je connais oui, plus que jamais, et c’est plus que probable expliquant le mail récent du directeur de la santé, demandant de ne plus traiter à l’Azythromycine. S’il le demande après 3 mois, c’est que cela se fait toujours, et non de manière anecdotique. […] Ainsi, tous les faits et chiffres convergent vers le même résultat : les témoignages des médecins, les courbes de passage en réanimation, les statistiques de délivrances de médicaments, comme toutes les pièces d’un puzzle qui s’emboîtent parfaitement. Pour quel résultat ? Les traitements interdits pour le Covid marchent ! Pour ceux qui ne le voient pas, il manque une « étude scientifique randomisée » en ambulatoire, que nos autorités bloquent depuis le début. » [156].

Le rapport Epiphare publié le 9 octobre 2020 est également intéressant. Il s’agit d’un point de situation au 13 septembre 2020[157]. Le docteur Gérard Maudrux réagit à cette publication dès le 10 octobre 2020. Il met en ligne un article : « Traitement du Covid-19 : interdit de savoir. »[142]. Son constat et son analyse sont sans appel : « Nous attendions la suite avec impatience, vous ne l’aurez pas, car vous n’avez pas le droit de savoir ce qui est utilisé en France pour traiter le Covid, les médecins non plus n’ont pas à savoir ce que leurs confrères donnent, avec ou sans succès. […] 383 pages pour rien en ce qui concerne le traitement du Covid ! […] Le traitement du Covid a été volontairement occulté. […] Pire, au chapitre antibiotiques, l’Azithromycine a été soigneusement sortie des statistiques de prescriptions […] C’est le seul médicament expressément exclu dans ces 386 pages qui concernent tous les médicaments. Il n’y a aucune explication, pas un seul mot, concernant cette exclusion. On aurait pu penser que c’était pour faire l’objet d’un traitement à part car intéressant, et bien non, rien, absolument rien. Or ces chiffres sont connus, car le médicament a été étudié isolément, comme en avril, mais ces informations, ce n’est ni pour le peuple, ni pour les soignants. C’est une vraie manipulation de l’information, manifestement sur ordre politique. […] On a interdit aux médecins de communiquer sur les résultats de leurs prescriptions, on interdit aux organismes publics de communiquer sur ce qui se prescrit en bien ou en mal… » [142].

Au 9 novembre la position de la haute autorité de santé (HAS) sur les antibiothérapies ne semble pas avoir évolué[158].

Le 13 octobre 2020 on pouvait lire : « "on a tellement terrorisé les médecins de ville qu'ils n'osent pas la prescrire", quand ils ne sont pas l'objet d'interventions des Associations régionales de santé s'ils l'inscrivent sur une ordonnance. »[159][160]

On peut lire : « Un médecin en Ehpad se plaint sur Twitter de risquer son poste s’il prescrit de l’azithromycine qu’on prescrivait depuis des années dans les infections pulmonaires… »[160b]

Une récente polémique portant sur la majoration du montant de la consultation médicale, portée à 55 euros dans certaines situations covid, ravive le débat sur la condition de la médecine de ville[161][162]. Pourtant dès le mois de mai 2020 on pouvait lire à ce sujet « le coup de gueule d’un médecin » : « Quand j’ai lu ça, je me suis tout de suite dit, quelque chose ne va pas. Se faire payer le double pour une maladie en particulier ? Ça voudrait dire quoi, que pour d’autres maladies, on s’en fout ? Si on fait ça, on est vraiment des p… »[163][164]

La médecine de ville en position délicate ?

Sur l’azithromycine, le 24 avril 2020 on lisait déjà : « L'Azithromycine, un traitement antibiotique utilisé pour soigner les personnes atteintes du coronavirus (même si cette indication n'est pas encore validée par les autorités sanitaires), commence à manquer dans les pharmacies. » [165]. Le bon sens et l’évidence avaient-ils leur place dans cette crise ?

 

Et demain : chimioprophylaxie ? Vaccin ? Clofoctol ?

Depuis 2012, l’académie nationale de médecine recommande « d’assurer une supplémentation vitaminique D dans la population française »[166][167]. Le 22 mai 2020 elle publie un communiqué titré : « Vitamine D et Covid-19 » [166]. Le docteur Violaine Guérin indique avoir écrit à la présidence de la république dès le 13 mars 2020 à ce sujet[168][169]. Le rôle de cette vitamine ne semble aujourd’hui plus faire de doute[7][170][171]. Le 10 novembre on pouvait lire : « Les personnes âgées et vulnérables vont recevoir gratuitement de la vitamine D pendant quatre mois à partir de décembre au Royaume-Uni, a annoncé le secrétaire d'État à la Santé et à la Protection sociale britannique Matt Hancock le 7 novembre. »[172]. Et en France ? Et pourquoi se limiter aux personnes à risques ? La même interrogation concernant la vitamine D et la grippe peut être posée…chaque année[173][174][175][176]. Pourquoi n’entend-on parler que du vaccin ?

Le zinc apparaît également comme un élément clef dans la lutte contre le coronavirus[7][177]. Est-il nécessaire de présenter la vitamine C[7] ? Elle est même une pièce essentielle du protocole du docteur Marik de l’Eastern Virginia Medical School[92][93].

Les propositions de prophylaxie sont aujourd’hui multiples :

Le docteur Zelenko propose des associations quercétine/zinc/vitamine C ou EGCG/zinc/vitamine C ou hydroxychloroquine/zinc selon le niveau de risque de la personne[7].

Le Docteur Gustavo Aguirre Chang propose le zinc, les vitamines D/A/B12/C ainsi que la mélatonine[62][63].

Le docteur Marik propose la quercétine, un complexe de vitamines B, les vitamines C et D3, le zinc et la mélatonine[92][93].

Pourquoi nos états occidentaux n’organisent-ils pas une chimioprévention médicale du type vitamine D/vitamine C/zinc ? Et pas seulement pour le SARS-CoV-2…pour la grippe aussi ?

Le 31 octobre 2020, la presse titrait : « "Le Covid nous a coûté 186 milliards d'euros" »[178]. À quelques dizaines d’euros le traitement précoce, de quoi traiter la France entière ? À quelques euros la chimioprophylaxie, de quoi protéger combien de planètes TAIRE [179] ?

Et que penser du vaccin ?

Le docteur Merrit rappelle que souvent la forme d’immunité recherchée avec un vaccin est une réponse immunitaire incomplète[11][180]. Elle rappelle le risque de facilitation de l’infection par les anticorps[181][182][183]. Cette thématique est également abordée par l’AIMSIB (Association Internationale pour une Médecine Scientifique Indépendante et Bienveillante)[184][185], entre autres[186][187][188].

Récemment, avec 50 références à l’appui, le docteur Juan Gérvas écrivait sur l’exemple du vaccin anti-grippe : « Le vaccin antigrippal est un vaccin raté, inutile au mieux, qui discrédite les vaccins en général. »[189][190]. De plus en plus d’articles traitent aujourd’hui des doutes quant au vaccin antigrippe[191][192][193]. Où est le vrai ?

Entre la chimioprophylaxie et les traitements précoces, quelle est donc la place d’un vaccin contre le Covid-19 ? De permettre une porte de sortie politique (aux frais des états, donc des citoyens) ? Le vaccin contre le covid-19 : un château de cartes pour sortir de l’impasse ?

Sur le plan de la recherche, l’Institut Pasteur de Lille a fait parler de lui à la mi-octobre. On entend la rumeur d’un médicament potentiellement très efficace contre le SARS-CoV-2 : le clofoctol[194][195][196][197]. Ce composé s’apparente à un antibiotique (sacrilège ?)[198]. Les tests in vitro seraient très concluants. Grâce à des fonds privés, le laboratoire serait sur le point de lancer des essais sur les primates, puis « des strictes et très rigoureuses procédures d’évaluations in vivo (sur l’humain)… »[199]. « Saint Random, priez pour ceux que vous avez laissé tomber. »[200]. Avec une telle méthodologie, la France sera-t-elle prête pour… le SARS-CoV-3 ?

 

Depuis cet été la parole des médecins cherche à se libérer de par le monde : en Allemagne, Espagne, États-Unis, Italie, Belgique[45][201][202][203][204][205][206][207][208][209]

En France, sur le site web du Collège National des Généralistes Enseignants, on titre : « Décider selon les données de la science, y compris en période pandémique. Avis du conseil scientifique du 03 Novembre 2020 »[210]. On peut encore lire : « Dans le cadre d’une médecine basée sur les faits probants, et dans le respect du principe éthique de non malfaisance, l’absence d’évaluation d’un traitement conduit à ne pas le prescrire car ce serait faire supporter aux patients un risque de dommages supérieur aux bénéfices. »

Médecins généralistes enseignants d’aujourd’hui ? Médecins généralistes de demain ?

Dans cette crise nous avons entendu parler de médecins complotistes, alarmistes, négationistes, rassuristes…

Si on avait juste pu entendre parler de médecins qui soignent…

Où est la vérité ?

Le 14 avril 2020, Olivia Vansteenberghe confiait humblement : « C’est juste de la médecine »[211].

Nous avions la réponse.

 

Delphine Ménard - notafish, CC BY 2.0 FR <https://creativecommons.org/licenses/by/2.0/fr/deed.en&gt ;, via Wikimedia Commons

 

 

Précédentes tribunes

 

 

[1]https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/antibiotiques-azithromycine-223696

[2]https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/didier-raoult-collectif-laissons-223946

[3]https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-azithromycine-aurait-un-role-224216

[4]https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-france-avait-elle-les-moyens-d-224985

[5]https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-idee-brillante-que-didier-raoult-225482

[6]https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/covid-19-100-de-succes-en-quelques-226824

[7]https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/covid-19-le-traitement-du-dr-227378

[8]https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/commission-d-enquete-parlementaire-227725

[8b]https://planetes360.fr/ce-couvre-feu-est-une-mesure-coercitive-une-instrumentalisation-de-la-peur-pour-faire-peur-aux-francais-jusqua-larrivee-du-vaccin-qui-ne-va-servir-a-rien/

[8c]https://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/emissions/dimanche-en-politique-paris-ile-de-france

[9]https://www.prnewswire.com/news-releases/can-covid-19-revolutionize-the-treatment-of-viral-diseases-asks-the-journal-of-american-physicians-and-surgeons-301134808.html

[10]https://www.jpands.org/jpands2503.htm

[11]https://www.jpands.org/vol25no3/merritt.pdf

[11b]https://www.has-sante.fr/jcms/c_2802883/fr/pneumopathies-interstitielles-diffuses-de-l-enfant-pnds

[12]https://www.youtube.com/watch?v=7x9UeBtRQv0

[13]https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/Rapport_de_synthese_des_assises_du_medicament-4.pdf

[14]https://www.tandfonline.com/doi/full/10.1586/eri.12.137

[15]https://pediatrics.aappublications.org/content/135/1/49.long

[16]https://jamanetwork.com/journals/jamapediatrics/fullarticle/569828

[17]https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0003450915001091?via%3Dihub

[18]https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0755498214000992?fbclid=IwAR1S2EN3NSAv4lAeXNJAt64loiIzBkWQYxs56WiQ4EcSZJT_8yq_8BFYd4w

[19]https://sfpt-fr.org/covid19-foire-aux-questions/1215-123-je-suis-trait&eacute ;-e-au-long-cours-par-azithromycine-zithromax&reg ;-pour-une-pathologie-chronique-que-faire-en-cas-de-rupture-en-pharmacie-de-ville ?

[20]http://covexit.com/nous-savons-que-cest-soignable-cest-plus-facile-que-de-traiter-la-grippe-selon-le-professeur-thomas-borody/

[21]http://covexit.com/australian-gps-can-legally-prescribe-ivermectin-triple-therapy-protocol-professor-borody/

[22]https://www.apotheke-adhoc.de/nachrichten/detail/coronavirus/off-label-medikamente-bei-covid-19-uebersicht-moeglicher-therapien/

[23]https://www.gelbe-liste.de/nachrichten/off-label-medikamente-corona

[24]https://blogs.mediapart.fr/moni-pap/blog/210620/lheure-de-rendre-des-comptes-ou-comment-punir-les-medecins

[25]https://www.lemoniteurdespharmacies.fr/revues/le-moniteur-des-pharmacies/article/n-3083/quelle-difference-y-a-t-il-entre-atu-et-rtu.html

[26]https://ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/e33ec13085ef74248d927b51f15a5129.pdf

[27]http://www.francesoir.fr/societe-sante/remdesivir-lopinion-de-lagence-europeenne-du-medicament-met-elle-en-danger-la-sante

[29]http://www.francesoir.fr/politique-monde-societe-sante/en-italie-les-medecins-disent-nous-allons-utiliser-la-chloroquine-la

[29b]http://www.francesoir.fr/societe-sante/lansm-refuse-une-rtu-pour-lhydroxychloroquine-au-motif-que-lon-peut-guerir-seul-ou

[29c]http://www.francesoir.fr/societe-sante/covid-19-dapres-lavocat-di-vizio-lavis-de-lansm-au-sujet-de-lhydroxychloroquine-serait

[29d]http://www.francesoir.fr/societe-sante/didier-raoult-un-recours-devant-le-conseil-detat-contre-le-refus-dautoriser

[29e]https://twitter.com/Stalec_/status/1325351289509867520

[29f]https://www.youtube.com/watch?v=lNVTZi-dp_k&feature=youtu.be

[30]https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/covid-19-et-corticoides-pour-des-227104

[31]https://www.youtube.com/watch?v=WUNFua86icE&t=18s

[32]https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/nejm200006223422507

[33]https://www.cochranelibrary.com/cdsr/doi/10.1002/14651858.MR000034.pub2/full

[34]http://www.senat.fr/compte-rendu-commissions/20200914/ce_covid.html#toc3

[35]https://www.youtube.com/watch?v=RmGztcAo2O4

[36]https://jamanetwork.com/journals/jamainternalmedicine/fullarticle/226373?s=09

[37]https://www.prescrire.org/fr/203/1845/58619/0/PositionDetails.aspx

[38]https://www.prescrire.org/Fr/203/1845/58634/0/PositionDetails.aspx

[39]https://www.liberation.fr/checknews/2020/03/21/agnes-buzyn-a-t-elle-classe-en-janvier-la-chloroquine-dans-les-substances-veneneuses_1782466

[40]http://agence-prd.ansm.sante.fr/php/ecodex/rcp/R0271872.htm

[41]http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/affichageDoc.php?specid=67767535&typedoc=R

[42]https://twitter.com/Stalec_/status/1318561341427359750

[42b]https://twitter.com/Stalec_/status/1325537916312047619

[42c]https://www.youtube.com/watch?v=_7sXWqqN1Ns&t=665s

[43]http://www.francesoir.fr/societe-sante/covid-19-lhydroxychloroquine-marche-episode-II-effets-stupefiants-dans-53-pays

[44]http://www.francesoir.fr/societe-sante/covid-19-effets-significatifs-du-lancetgate-sur-la-letalite-nrcfr-mondiale

[45]http://www.francesoir.fr/politique-monde-societe-sante/en-italie-les-medecins-disent-nous-allons-utiliser-la-chloroquine-la

[46]https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/coronavirus-covid-19-meta-analyse-indique-hydroxychloroquine-augmente-mortalite-azithromycine-82660/

[47]https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/chloroquine/que-vaut-la-nouvelle-meta-analyse-sur-l-inefficacite-de-l-hydroxychloroquine-contre-le-coronavirus_4086719.html

[48]https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/33599-L-hydroxychloroquine-definitivement-jeu-traiter-Covid-19

[49]https://www.clinicalmicrobiologyandinfection.com/article/S1198-743X(20)30578-4/fulltext

[50]https://www.clinicalmicrobiologyandinfection.com/article/S1198-743X(20)30579-6/fulltext

[51]https://www.clinicalmicrobiologyandinfection.com/article/S1198-743X(20)30649-2/fulltext

[51b]https://www.clinicalmicrobiologyandinfection.com/article/S1198-743X(20)30613-3/fulltext

[51c]https://www.clinicalmicrobiologyandinfection.com/article/S1198-743X(20)30662-5/fulltext

[52]https://www.clinicalmicrobiologyandinfection.com/article/S1198-743X(20)30643-1/fulltext

[53]http://www.francesoir.fr/opinions-entretiens/apres-relecture-methodique-de-letude-fiolet-lhydroxychloroquine-est-efficace

[54]https://pubpeer.com/publications/52427B6ABF7FD1741994804A6B855B#9

[54b]https://www.liberation.fr/checknews/2020/11/10/francesoir-ceci-n-est-plus-un-journal_1803644

[54c]https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/%C2%ABfrancesoir%C2%BB-ceci-nest-plus-un-journal/ar-BB1aSwTm

[54d]http://www.francesoir.fr/societe-economie/reponse-liberationchecknews-libe-devient-il-le-boeuf-carotte-de-linfo

[54e]https://twitter.com/NicolasVdrines1/status/1326549628775325697?s=20

[54f]https://twitter.com/NicolasVdrines1/status/1326591321163915272?s=20

[54g]https://www.universite-paris-saclay.fr/actualites/une-etude-preclinique-montre-que-lhydroxychloroquine-na-pas-deffet-antiviral-contre-le-sars-cov-2-vivo

[55]https://www.youtube.com/watch?v=NIAosseY4fg

[55b]https://www.mediterranee-infection.com/meta-analysis-on-chloroquine-derivatives-and-covid-19-mortality-october20-2020-update/

[56]https://c19study.com/

[57]https://hcqmeta.com/

[58]http://covexit.com/nous-savons-que-cest-soignable-cest-plus-facile-que-de-traiter-la-grippe-selon-le-professeur-thomas-borody/

[59]https://www.biospectrumasia.com/news/91/16457/australian-develops-effective-triple-therapy-to-treat-covid-19.html

[60]http://covexit.com/australian-gps-can-legally-prescribe-ivermectin-triple-therapy-protocol-professor-borody/

[61]https://www.researchgate.net/publication/343683169_INCLUSION_OF_IVERMECTIN_IN_THE_FIRST_LINE_OF_THERAPEUTIC_ACTION_FOR_COVID-19_A_very_significant_decrease_in_the_Mortality_Rate_is_reported_with_its_use

[62]https://www.quora.com/profile/Gustavo-A-Aguirre-Chang

[63]https://qph.fs.quoracdn.net/main-qimg-c640c56e85b60fb726371c1464d1de01

[64]https://www.amjmed.com/article/S0002-9343(20)30673-2/fulltext

[65]https://covexit.com/outpatient-treatment-guidelines-for-covid-19-aim-at-reducing-the-risk-of-hospitalization-and-death/

[66]https://www.minds.com/newsfeed/1163301293449199616?referrer=covexit

[67]https://covexit.com/outpatient-early-treatment-algorithm-for-covid-19-a-webinar-with-dr-peter-a-mccullough/

[68]https://www.minds.com/newsfeed/1167874917079040000?referrer=covexit

[69]https://aapsonline.org/covidpatientguide/

[70]https://www.americasfrontlinedoctors.com/wp-content/uploads/McCullough-PA-Ambulatory-Treatment-of-COVID-Updated-Oct-15-2020-3.pdf

[70b]https://www.trialsitenews.com/advent-health-ocalas-icam-protocol-takes-on-covid-19-clinician-drives-real-world-evidence-breakthrough/

[70c]https://www.fox6now.com/news/covid-19-treatment-underway-in-florida-has-near-perfect-success-rate

[71]https://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/2020/09/14/covid-19-actualites-therapeutiques/

[72]https://www.thecompleteguidetohealth.com/ivermectinresearch.html

[73]https://c19ivermectin.com/

[73b]https://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/wp-content/uploads/2020/09/Ivermectine.pdf

[74]https://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/2020/06/12/covid-19-des-attitudes-criminelles/

[75]https://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/2020/10/21/covid-quand-livermectine-souligne-les-mefaits-de-la-politique-du-medicament/

[75b]https://lecourrierdesstrateges.fr/2020/11/03/resistance-judiciaire-au-reconfinement-une-nouvelle-procedure-est-lancee-contre-lansm/

[75c]https://lecourrierdesstrateges.fr/2020/11/05/covid-19-une-requete-pour-autoriser-livermectine-le-texte/

[76]https://fr.wikipedia.org/wiki/Favipiravir

[77]http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/bilan-des-politiques-sanitaires-internationales-anti-covid19-confinement-toxique

[78]https://www.lindependant.fr/2020/03/20/les-bons-resultats-dun-antigrippal-japonais-pour-lutter-contre-le-covid-19,8811051.php

[79]https://www.industriepharma.fr/covid-19-resultats-positifs-pour-l-avigan-de-fujifilm,112969

[80]https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1201971220322736

[81]https://papers.ssrn.com/sol3/papers.cfm?abstract_id=3696907

[82]https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7502909/

[83]https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7249615/

[84]http://www.immunopathol.com/Files/Inpress/ipp-14214.pdf

[85]http://joannenova.com.au/2020/09/even-cough-syrup-might-actually-work-against-coronavirus/

[86]https://en.wikipedia.org/wiki/Ambroxol

[87]https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7523101/

[88]https://www.clinmedjournals.org/articles/jide/journal-of-infectious-diseases-and-epidemiology-jide-6-135.php?jid=jide

[89]https://www.researchgate.net/publication/343588297_New_hope_for_treatment_of_respiratory_involvement_following_COVID-19_by_bromhexine

[90]https://www.biorxiv.org/content/10.1101/2020.07.22.216150v1

[91]https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0924857920303988

[92]https://www.evms.edu/media/evms_public/departments/internal_medicine/EVMS_Critical_Care_COVID-19_Protocol.pdf

[93]https://www.evms.edu/media/evms_public/departments/internal_medicine/Marik-Covid-Protocol-Summary.pdf

[94]https://www.researchsquare.com/article/rs-98106/v1

[95]https://pubs.acs.org/doi/10.1021/acsptsci.0c00140

[96]https://v1.ru/text/gorod/69515599/

[97]https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/decret-rivotril-compassion-223015

[98]https://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/2020/07/15/la-prescription-dhydroxychloroquine-elargie/

[99]https://www.lanouvellerepublique.fr/poitiers/covid-19-des-dermatologues-poitevins-se-mobilisent

[100]https://blogs.mediapart.fr/cathy-lg/blog/140420/covid-19-lespoir-par-des-traitements-antibiotiques

[101]https://blogs.mediapart.fr/pierre-jacques-raybaud/blog/310320/covid-19-proposition-d-un-nouveau-traitement-et-protocole-par-tritherapie

[102]https://www.estrepublicain.fr/sante/2020/04/11/un-medecin-mosellan-constate-l-efficacite-d-un-protocole-a-base-d-azithromycine?fbclid=IwAR2JVB4tnSYyfT8pbP32dsIKH-l5bVinlq1-DD0fmgWe2IboGGnTpJmJOfE

[103]https://www.youtube.com/watch?v=hiioRSM4Ohc

[104]https://blogs.mediapart.fr/laurent-mucchielli/blog/130420/chloroquine-protocole-raoult-liberte-de-prescrire-des-medecins-bilan-provisoire

[105]https://www.realites.com.tn/2020/04/un-medecin-tunisien-lance-lalerte-nhesitez-pas-a-prescrire-des-antibiotiques/

[106]https://www.tuniscope.com/article/200343/actualites/tunisie/medecin-franco-tunisien-202812

[107]https://infos-israel.news/&#128308 ;-message-despoir-du-dr-besnainou-les-chinois-nous-ont-menti-nous-pouvons-traiter-et-sauver-les-patients/

[107b]https://lesobservateurs.ch/2020/04/16/message-rassurant-du-dr-besnainou-la-pandemie-est-presque-finie/

[108]https://covexit.com/entrevue-avec-le-dr-gilles-besnainou-partie-1/

[109]https://covexit.com/entrevue-avec-le-dr-gilles-besnainou-partie-2/

[110]https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2631581-azithromycine-coronavirus-antibiotique-traitement-covid-19-efficacite-effets-secondaires-posologie-prix-dose/

[111]https://alcibiade.skyrock.com/3332093998-Azithromycine-et-coronavirus.html

[111b]https://stopcovid19.today/

[111c]https://stopcovid19.today/wp-content/uploads/2020/04/COVID_19_RAPPORT_ETUDE_RETROSPECTIVE_CLINIQUE_ET_THERAPEUTIQUE_200430.pdf

[111d]https://www.lequotidiendumedecin.fr/specialites/infectiologie/etude-lappui-un-collectif-de-medecins-plaide-pour-la-liberte-de-prescrire-en-ville

[111e]https://www.journalajmah.com/index.php/AJMAH/article/view/30224?__cf_chl_jschl_tk__=1d9f28e86f3499e5ac74e08e42805f3b705f5fb5-1604914289-0-Aan38fxTGNouXTe5JZeoImF5qQaRGphTnhBmocTo3kxYlmuZmFwCeWf6FB1n_3k0m7hdVx2a7GBTCdqY6_fZZ-g8fjnp7hrw9Zc6pvEmi4w9tsONtKxZU4MRP3SObdhYqZ8cy8EqszkYYWSp7S7uABp__Px5RMNBNp8NbEYiknxqgpuLopNBoB1HVtchlFvinEZzKO7LdCubVSoPD-_9bgYn05v5G5f5PFLrraIDtBXuLlXbouj2dhVr_xSzkl8-cro_njQHgUf2XweuL4inGIWw88mYXezwQI49si2dx4SwRIItGIlHqqDUxm1ZinJm5Q

[111f]http://www.francesoir.fr/tendances-eco-france/laccident-de-trottinette-de-france-info-et-des-medias

[111g]https://www.youtube.com/watch?v=ROIjMjgETNQ

[112]https://www.ecoreseau.fr/covid-19/se-premunir-et-se-soigner/2020/05/06/21282-ces-toubibs-de-lombre-qui-osent-prescrire-des-medicaments-courants/

[113]https://www.nexus.fr/actualite/news/conseil-de-lordre-medecins/

[114]https://www.lequotidiendumedecin.fr/specialites/infectiologie/un-traitement-efficace-contre-covid-19-existe-deux-etudes-vont-clore-la-polemique-raoult-estime-un

[115]https://blogs.mediapart.fr/gabas/blog/080520/le-quotidien-du-medecin-un-traitement-efficace-contre-covid-19-existe

[116]https://francais.rt.com/france/76708-face-face-hydroxychloroquine-debat-sans-fin

[117]https://www.facebook.com/watch/?v=604551883511596

[118]https://twitter.com/RTenfrancais/status/1280951635175448577

[119]https://www.youtube.com/watch?v=qFERTYvHHLA

[120]http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:KIqDWXOvfw8J:https://francais.medscape.com/voirarticle/3606372&client=firefox-b-d&hl=fr&gl=fr&strip=1&vwsrc=0

[121]http://www.francesoir.fr/societe-sante/covid-19-lappel-au-calme-et-la-raison-dun-medecin-generaliste

[122]https://www.youtube.com/watch?v=KWdz9tuAm-s

[123]https://twitter.com/Stalec_/status/1320629666135351297

[124]https://www.youtube.com/watch?v=n0CAim2kwQc&feature=emb_logo

[125]https://www.tribunejuive.info/2020/06/30/docteur-guy-bellaiche-covid-19-temoignage-dun-chef-de-service-en-gastro-enterologie/

[126]https://www.crashdebug.fr/le-conseil-de-l-ordre-menace-les-medecins-qui-declarent-guerir-les-malades-du-covid-avec-l-azithromycine-fawkes

[127]https://aulnaycap.com/2020/10/24/le-docteur-bellaiche-medecib-a-lhopital-ballanger-daulnay-sous-bois-explique-que-lon-doit-vivre-avec-le-covid/

[128]https://www.upgcs.org/le-blog/

[129]https://www.upgcs.org/2020/11/03/comment-aider-&agrave ;-lutter-contre-le-covid-19-documents-extraits-de-la-conf&eacute ;rence-du-docteur-brette-pour-l-upgcs/

[130]https://www.upgcs.org/app/download/7064967718/Comment+aider+&agrave ;+lutter+contre+le+coronavirus.pdf?t=1604700670

[131]https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7267552/

[132]https://www.cureus.com/articles/37354-clinical-outcomes-of-early-treatment-with-doxycycline-for-89-high-risk-covid-19-patients-in-long-term-care-facilities-in-new-york

[132b]https://clinicaltrials.gov/ct2/show/study/NCT04332107

[133]https://www.lemauricien.com/actualites/alexandra-henrion-caude-geneticienne-covid-19-fin-de-partie-reprenons-nos-esprits/353899/

[134]http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/la-cle-pour-vaincre-la-covid-19-existe-deja-nous-devons-commencer-lutiliser

[134b]http://www.francesoir.fr/societe-sante/covid19-la-bitri-therapie-connue-depuis-avril-2020-par-bigpharma-et-lap-hp-pourquoi-t

[135]https://www.nature.com/articles/s41598-020-70143-6

[136]https://twitter.com/guyla1ere/status/1278464070203650048

[136b]https://www.youtube.com/watch?v=Y2ABYlK7n4o

[137]https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0882401020305155?via%3Dihub

[138]https://www.mediterranee-infection.com/in-vitro-antiviral-activity-of-doxycycline-against-sars-cov-2/

[139]https://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/2020/04/19/covid-scandale-de-la-chloroquine-episode-4/

[140]https://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/2020/07/15/la-prescription-dhydroxychloroquine-elargie/

[141]https://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/2020/09/14/covid-19-actualites-therapeutiques/

[142]https://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/2020/10/10/traitement-du-covid-19-interdit-de-savoir/

[143]https://claude-escarguelvscovid19.com/

[144]https://www.upgcs.org/2020/11/08/le-co%C3%BBt-d-une-vie-covid-19-cherchez-l-erreur-claude-escarguel-d%C3%A9montre-l-int%C3%A9r%C3%AAt-de-l-antiobioth%C3%A9rapie-au-1er-jour-de-l-infection-covid/

[145]https://www.upgcs.org/app/download/7065215418/Pre%CC%81sentation+CEscarguel+V4+finalis%C3%A9e.pptx?t=1604860860

[146]https://papers.ssrn.com/sol3/papers.cfm?abstract_id=3712423

[146b]https://spiral.imperial.ac.uk/handle/10044/1/45432

[146c]https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0924857920303125

[146d]https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7167302/

[147]https://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/2020/03/17/covid-19-vers-un-nouveau-scandale-de-la-chloroquine/

[148]https://www.facebook.com/denis.gastaldi/posts/10223143378841822

[149]https://www.whatsupdoc-lemag.fr/article/covid19-le-dr-jean-jacques-erbstein-blanchi-par-le-cdom-moselle

[150]https://www.larevuedupraticien.fr/article/covid-19-recommandations-sur-lusage-des-anti-infectieux

[151]http://www.francesoir.fr/societe-sante/covid-19-restriction-de-la-liberte-de-prescrire-de-lazithromycine-un-deni-de-soin-pour

[152]https://www.youtube.com/watch?v=tPv-TASYuNw

[153]https://tprod.fr/project/hold-up/

[154]https://www.tribunejuive.info/2020/06/30/docteur-guy-bellaiche-covid-19-temoignage-dun-chef-de-service-en-gastro-enterologie/

[155]https://www.ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Usage-des-medicaments-en-ville-durant-l-epidemie-de-Covid-19-point-de-situation-apres-cinq-semaines-de-confinement-Point-d-information

[156]https://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/2020/06/24/confinement-ou-traitement-2/

[157]https://www.epi-phare.fr/rapports-detudes-et-publications/covid-19-usage-des-medicaments-de-ville-en-france-rapport4/

[158]https://www.has-sante.fr/jcms/p_3216523/fr/tests-isolement-traitements-quelle-prise-en-charge-en-medecine-de-ville-pour-les-patients-suspectes-de-covid-19

[159]http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/le-professeur-perronne-de-retour-dans-les-medias-nous-invente-une-deuxieme-vague

[160]https://www.sudradio.fr/societe/christian-perronne-on-a-tellement-terrorise-les-medecins-de-ville-quils-nosent-plus-prescrire/

[160b]https://ripostelaique.com/autopsie-dun-confinement-aveugle-epidemie-terminee-nayez-plus-peur.html

[161]https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vrai-ou-fake-covid-19-un-medecin-gagne-t-il-de-l-argent-en-declarant-qu-un-patient-a-ete-teste-positif-comme-le-dit-christian-perronne_4144267.html

[162]https://twitter.com/ViolaineGuerin/status/1317100526304219136?s=20

[163]https://www.estrepublicain.fr/edition-belfort-hericourt-montbeliard/2020/05/13/tarification-speciale-covid-le-coup-de-gueule-d-un-medecin-montbeliardais

[164]https://www.lequotidiendumedecin.fr/liberal/exercice/55-euros-la-consultation-covid-un-generaliste-denonce-une-tarification-absurde

[165]https://www.medisite.fr/coronavirus-plaquenil-paracetamol-quels-sont-les-medicaments-en-rupture-de-stock-en-france.5564086.806703.html?page=4#breadcrumb

[166]http://www.academie-medecine.fr/communique-de-lacademie-nationale-de-medecine-vitamine-d-et-covid-19/

[167]https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=&ved=2ahUKEwj36tHFrITsAhWrx4UKHU2zDFgQFjAAegQIBBAB&url=http%3A%2F%2Fwww.academie-medecine.fr%2Fwp-content%2Fuploads%2F2017%2F01%2Ftap-1011-10151.pdf&usg=AOvVaw10I2EJYqU9EsQA-C1S_SHi

[168]https://twitter.com/ViolaineGuerin/status/1312800101212073984

[169]https://twitter.com/ViolaineGuerin/status/1312801042548097026

[170]https://c19study.com/d

[171]https://pgibertie.com/2020/10/03/cette-molecule-tellement-connue-qui-rendrait-le-vaccin-contre-la-covid-inutiletreize-etudes-scientifiques-prouvent-les-effets-spectaculaires-de-la-vitamine-d/

[172]https://www.futura-sciences.com/sante/breves/coronavirus-coronavirus-personnes-vulnerables-vont-recevoir-gratuitement-vitamine-d-royaume-uni-3468/

[173]https://www.researchgate.net/publication/5475749_Use_of_vitamin_D_in_clinical_practice

[174]https://www.cambridge.org/core/journals/epidemiology-and-infection/article/epidemic-influenza-and-vitamin-d/C4D90C6E7CB127E6DF7A52D3A9EE2974

[175]https://academic.oup.com/ajcn/article/91/5/1255/4597253

[176]https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6121423/

[177]https://c19zinc.com/

[178]https://www.lejdd.fr/Politique/olivier-dussopt-ministre-delegue-aux-comptes-publics-le-covid-nous-a-coute-186-milliards-deuros-4002494

[179]https://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/la-planete-taire-227251

[180]https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=&ved=2ahUKEwjqldbNhv3sAhWKyIUKHZtxDEoQFjAAegQIBBAC&url=https%3A%2F%2Fwww.who.int%2Fbiologicals%2Fexpert_committee%2FClinical_changes_IK_final.pdf&usg=AOvVaw3uZvSY_SeknYBD7iGSEvp0

[181]https://fr.wikipedia.org/wiki/Facilitation_de_l%27infection_par_des_anticorps

[182]https://www.pnas.org/content/117/15/8218

[183]https://www.nature.com/articles/nrmicro775#ref-CR50

[184]https://www.aimsib.org/2020/08/23/covid-graves-admettre-lexistence-des-anticorps-facilitateurs/

[185]https://www.aimsib.org/2020/09/27/vaccin-anti-grippal-et-facilitation-de-linfection-par-les-anticorps/

[186]https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-jeu-des-tests-une-brique-de-225479

[187]https://www.mondialisation.ca/covid-graves-admettre-lexistence-des-anticorps-facilitateurs/5648707

[188]https://www.revmed.ch/covid-19/Anticorps-facilitants-et-pathogenese-du-COVID-19

[189]https://www.mondialisation.ca/quinze-questions-au-sujet-du-vaccin-contre-la-grippe-en-temps-de-crise-covid-19/5650202

[190]https://www.actasanitaria.com/influenza-flu-vaccine-in-times-of-covid19/

[191]https://ripostelaique.com/ne-vous-laissez-surtout-pas-vacciner-contre-la-grippe.html

[192]https://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/vaccin-contre-la-grippe-covid-19-227367

[193]http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/je-suis-medecin-jai-74-ans-et-je-ne-me-vaccinerai-pas-contre-la-grippe-cette-annee

[194]https://www.aefinfo.fr/depeche/637456-pasteur-lille-obtient-5-m-de-lvmh-pour-repositionner-un-ancien-medicament-l-octofene-sur-le-traitement-du-covid

[195]https://www.lavoixdunord.fr/878494/article/2020-10-13/le-medicament-anti-covid-19-repere-par-l-institut-pasteur-lille-pourrait-etre-un

[196]http://www.francesoir.fr/societe-sante/traitement-anti-covid-19-un-ancien-suppositoire-pourrait-etre-le-remede-tant-attendu

[197]https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/coronavirus-clofoctol-il-molecule-miracle-institut-pasteur-traitement-efficace-anti-covid-83743/

[198]https://fr.wikipedia.org/wiki/Clofoctol

[199]https://www.lavoixdunord.fr/876038/article/2020-10-07/l-institut-pasteur-de-lille-va-tester-son-medicament-contre-le-covid-19-sur-de

[200]https://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/2020/08/06/saint-random/

[201]https://ripostelaique.com/des-medecins-parlent-mensonges-covid-assassinats-de-vieux-masques-inutiles.html

[202]https://www.youtube.com/watch?v=TC9q4N7roA0&feature=youtu.be

[203]https://blogs.mediapart.fr/basicblog/blog/070820/covid-conference-des-medecins-pour-la-verite-traduction?utm_source=twitter&utm_medium=social&utm_campaign=Sharing&xtor=CS3-67

[204]https://www.nexus.fr/actualite/news/medecins-pour-la-verite-covid-19/

[205]https://covexit.com/americas-frontline-doctors-summit-attracts-huge-interest-and-more/

[206]https://covexit.com/second-white-coat-summit-in-washington-dc/

[207]http://www.francesoir.fr/interview-exclusive-simone-gold-medecin-urgentiste-censuree-par-facebook-licenciee

[208]https://omnij.org/Americas_Frontline_Doctors

[209]https://covexit.com/trois-lettres-ouvertes-de-medecins-belges-mecontents-des-mesures-gouvernementales-relatives-au-covid-19/

[210]https://www.cnge.fr/conseil_scientifique/productions_du_conseil_scientifique/decider_selon_les_donnees_de_la_science_y_compris_/

[211]https://www.lavoixdunord.fr/740735/article/2020-04-14/medecin-wormhout-elle-se-defend-d-avoir-trouve-une-solution-miracle-contre-le?fbclid=IwAR0pKE4-o_LTFCfFVsh2113nA8NQ-joS0FVS_ns-mMltkl1sp8szJeHRvfI


Moyenne des avis sur cet article :  4.79/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

71 réactions à cet article    


  • Francis, agnotologue Francis 13 novembre 2020 09:09

    Très bon article, informatif et qui pose des questions fondamentales. Merci à Dover63 pour ce magnifique travail.

     

    Je crois pour ma modeste part que en matière de dogme vaccinal, nous sommes à la veille d’un grand tournant de notre histoire.

     

    Pour l’industrie du vaccin, c’est le combat ultime. Mais pou nous aussi. Un combat dont les enjeux sont au-delà des questions de profits : ça passe ou ça casse.

     

    Si ça passe, adieu notre condition d’êtres humains libres : l’humanité ne sera plus jamais qu’un troupeau. C’est pourquoi j’ai à plusieurs reprises à ce sujet, évoqué un armageddon.


    • Super Cochon Super Cochon 13 novembre 2020 11:33

      .

      Vaccination OBLIGATOIRE !
      .

      .

      Que contient le Vaccin d’Oxford que les Firmes Pharmaceutiques produiront , et financé par Bill Gates ?

      .

      (1) —  Des Nanoparticules capable de réagir et d’interagir grâce aux champs électromagnétique afin d’identifier les personnes à distance par réseaux téléphonique 5G , et de pouvoir influencer les comportements et les émotions de ceux qui ont reçu l’injection . Ces Nanoparticules sont la propriété du Groupe Microsoft dont le brevet est PVT/US2019/038084 , ainsi que le numéro du brevet du vaccin WO 2020 060606 (*) . Comme l’indique le brevet de Microsoft , celui ci est un Système de Crypto-Monnaie utilisant des données d’activité corporelle . La traçabilité de ces Nanoparticules permettrons à l’avenir aux individus « vaccinés » d’êtres identifiés afin de ne plus avoir besoin de moyens de paiement et de faire disparaitre par la même occasion ceux existant (carte bancaire , liquide , chèques) . Vos données bancaires seront enregistrées et stockées dans une Blockchain nommée ID 2020 , cette Blockchain sera géré par l’ancienne banquière de la JP Morgan Blythe Masters et créatrice des Crédit Défault Swap (CDS) qui est en parti responsable de la Crise financière de 2007 . Ce système de paiement est identique à celui des cartes bancaire sans contact , sauf qu’il sera à l’intérieur de votre corps grâce au vaccin Covid-19 que l’on vous aura inoculé dans la peau , ce n’est pas de la Science Fiction , c’est juste de la Science inconnue du grand public .

      .

      Numéro du Vaccin ...... ChAdOx1 n-CoV-19

      .
      (2) — il contient également quatre fragments du VIH1 (Sida - immunodéficience pour ceux qui le contractent , c’est à dire , destruction de votre immunité naturelle)

      .
      (3) — des séquences du germe de la Malaria qui donne le paludisme aux personnes vaccinées .

      .
      (4) —  157 séquences de germe ADN et de protéines (voir brevet US 8,243,718 B2 dont la présence est leurs rôles sont inexpliqués) .

      .
      (5) —  des désinfectants , tels que le Thimerosal , le Formaldehyde et des antibiotiques .

      .
      (*) - Numéro de Brevet de Microsoft WO 2020 060606 ........ il est stupéfiant que le chiffre 666 succède à la date 2020 qui s’apparente à cette année , et les lettres WO peuvent signifier World Order , traduction , Ordre Mondial de 2020 pour la bête 666 .

      .
      .
      .


    • Super Cochon Super Cochon 13 novembre 2020 11:36

      .
      (*) - Numéro de Brevet de Microsoft WO 2020 060606 ........ il est stupéfiant que le chiffre 666 succède à la date 2020 qui s’apparente à cette année , et les lettres WO peuvent signifier World Order , traduction , Ordre Mondial de 2020 pour la bête 666 .

      .

      VOICI un lien anglophone expliquant la technologie Crypto-Monnaie du brevet de Microsoft WO 2020 060606 , je l’ai en parti traduit en français grâce à Google traduction .

      .

      " Une crypto-monnaie distribuée aux personnes en fonction de leur activité corporelle . Ce n’est pas un fantasme littéraire né de la plume fantaisiste d’Isaac Asimov et romancé dans certains de ses livres, mais c’est plutôt un projet sur lequel travaille Microsoft et pour lequel il a déjà déposé un brevet . La multinationale américaine a déposé le brevet pour développer une monnaie numérique de ce type . .... L’activité du corps humain associée à une tâche fournie à un utilisateur peut être utilisée dans un processus d’exploration d’un système de crypto-monnaie. Un serveur peut fournir une tâche à un dispositif d’un utilisateur qui est couplé en communication au serveur. Un capteur couplé en communication ou compris dans le dispositif de l’utilisateur peut détecter l’activité corporelle de l’utilisateur. Des données d’activité corporelle peuvent être générées sur la base de l’activité corporelle détectée de l’utilisateur. Le système de crypto-monnaie couplé en communication au dispositif de l’utilisateur peut vérifier si les données d’activité corporelle satisfont à une ou plusieurs conditions fixées par le système de crypto-monnaie, et attribuer une crypto-monnaie à l’utilisateur dont les données d’activité corporelle sont vérifiées. Une onde cérébrale ou une chaleur corporelle émise par un utilisateur, lors de l’exécution d’une tâche assignée et / ou prédéfinie, comme regarder des publicités ou utiliser certains services Internet, peut servir dans le processus d’extraction de crypto-monnaie.

      .

      Plutôt que de profiter d’un travail de calcul massif, les données de la preuve de travail seront générées par l’activité des individus et seront à toutes fins utiles une preuve du travail effectué, ce qui déterminera la réception d’un prix en crypto.

      .

      Un utilisateur peut résoudre inconsciemment et sans effort le difficile problème de calcul en faisant simplement les choses « recommandées » par un système central.

      .

      https://www.bitconio.net/blockchain/microsoft-cryptocurrency-system-using-body-activity-data/


    • Super Cochon Super Cochon 13 novembre 2020 11:37

      .

      .
      Quand les Firmes Pharmaceutiques TUENT et DÉTRUISENT volontairement des vies humaines pour de l’argent ! ...... Quand vous voyez ces mécanismes de manipulations et de corruptions que mettent en place les Firmes Pharmaceutiques vous comprenez rapidement que cette Crise du Covid à été organisée de A à Z !
      .
      .
      .

      Envoyé spécial. Antidouleurs : l’Amérique dévastée - 21 février 2019

      .

      VIDEO — Documentaire IMPORTANT — 52 minutes
      .
      https://www.youtube.com/watch?v=Kp6Y5rMhuVQ
      .

      .
      .


    • Super Cochon Super Cochon 13 novembre 2020 11:38

      .
      .
      Les Vaccins contiendront des Nanoparticules d’identification par marquage fluorescent !
      .
      .

      ARTICLE du journal Le Monde
      .
      .
      Des ingénieurs américains ont mis au point un marquage et une vaccination sous-cutanés encapsulés dans des nanoparticules .
      .
      .
      Le Kenya et le Malawi, zones test pour un carnet de vaccination injecté sous la peau
      .

      Des ingénieurs du Massachusetts Institute of technology (MIT) ont inventé des nanoparticules injectables sous la peau qui émettent une lumière fluorescente invisible à l’œil nu mais visible par un smartphone , et qui pourraient un jour servir à confirmer que la personne a bien été vaccinée.

      .

      La Fondation Gates, qui finance le projet, a aussi lancé des enquêtes d’opinion au Kenya, au Malawi et au Bangladesh pour déterminer si les populations seront prêtes à adopter ces microscopiques boîtes quantiques, ou préféreront en rester aux vieilles cartes de vaccination.

      .

      L’idée est d’inscrire sur le corps lui-même la preuve du vaccin, dans des pays en développement où les cartes de vaccination en papier sont souvent erronées ou incomplètes, et où les dossiers médicaux électroniques inexistants.

      .

      Le système, décrit mercredi dans la revue Science Translational Medicine, n’a pour l’instant été testé que sur des rats mais les chercheurs, financés par la Fondation Bill et Melinda Gates (partenaire du Monde Afrique), espèrent les tester sur des humains en Afrique dans les deux prochaines années, dit à l’AFP la coautrice Ana Jaklenec, ingénieure biomédicale de MIT.

      .

      Les ingénieurs ont passé beaucoup de temps à trouver des composants à la fois sûrs pour l’organisme, stables et capables de durer plusieurs années.

      .
      .

      Croix luminescente

      .

      La recette finale est composée de nanocristaux à base de cuivre, appelées des boîtes quantiques (« quantum dots » en anglais), de 3,7 nanomètres (nm) de diamètre, et encapsulés dans des microparticules de 16 micromètres (μm, 1 μm égale un millionième de mètre, et 1 nm égale un milliardième). Le tout est injecté par un patch de microaiguilles de 1,5 mm de longueur.

      .

      Après avoir été appliquées sur la peau pendant deux minutes, les microaiguilles se dissolvent et laissent sous la peau les petits points, répartis par exemple en forme de cercle ou bien d’une croix. Ces petits points sont excités par une partie du spectre lumineux invisible pour nous, proche de l’infrarouge.

      .

      Un smartphone modifié, pointé sur la peau, permet de faire apparaître, fluorescent sur l’écran, le cercle ou la croix. Les chercheurs voudraient qu’on puisse injecter le vaccin contre la rougeole en même temps que ces petits points. Un médecin pourrait des années plus tard pointer un smartphone pour vérifier si la personne a été vaccinée.

      .

      La technique est censée être plus durable que le marquage par feutre indélébile, pour lequel les chercheurs ont simulé cinq années d’exposition au soleil. Et elle requiert moins de technologie qu’un scan de l’iris ou que la maintenance de bases de données médicales.

      .

      La limite du concept est que la technique ne sera utile pour identifier les enfants non-vaccinés que si elle devient l’outil exclusif. En outre, les gens accepteront-ils de multiples marquages sous la peau pour chaque vaccin ? Et qu’adviendra-t-il des points quand le corps des enfants grandira ?

      .

      La Fondation Gates poursuit le projet et finance des enquêtes d’opinion au Kenya, au Malawi et au Bangladesh pour déterminer si les populations seront prêtes à adopter ces microscopiques boîtes quantiques, ou préféreront en rester aux vieilles cartes de vaccination.

      .
      https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/12/19/le-kenya-et-le-malawi-zones-test-pour-un-carnet-de-vaccination-injecte-sous-la-peau_6023461_3212.html


    • Super Cochon Super Cochon 13 novembre 2020 11:42

      .
      .
      IMPORTANT !
      .
      .
      Voir le Documentaire « Hold Up » qui commence à faire scandale !
      .
      .
      VIDEO Documentaire 2,40 heures
      .
      https://www.facebook.com/eveilspiritualite/videos/404939007419378/
      .
      .
      .


    • Ouallonsnous ? 15 novembre 2020 19:39

      @Francis

      « Très bon article, informatif et qui pose des questions fondamentales ».

      Ne pensez vous pas que la seule question fondamentale est pourquoi une caste « merdiatique », a t’elle pue faire naître dans l’esprit des gens l’idée d’un vaccin contre un « virus » fabriqué virtuellement par des procédés de matraquage publicitaire  ?


    • Laulau Laulau 13 novembre 2020 09:18

      Merci pour cet article.


      • xana 13 novembre 2020 09:23

        Bravo Dover63. Article extraordinaire !


        • rogal 13 novembre 2020 11:25

          Très bien.

          Attention à evidence based : evidence = preuves.


          • njama njama 13 novembre 2020 11:53

            La controverse porte sur le dogme des antiobio-résistances. Petit retour en arrière pour comprendre : Marseille : Trois chercheurs contredisent la campagne « anti » antibiotiques
            Publié le 08/10/2015
            Trois chercheurs marseillais, parmi les meilleurs spécialistes mondiaux de l’infection, vont à l’encontre du Rapport Carlet. Ce rapport d’experts, rendu public il y a deux semaines, énonce le problème de la résistance aux antibiotiques, en avançant le chiffre de 12500 décès par an en France.
            En se basant sur ce rapport, la ministre de la santé Marisol Touraine a lancé une alerte nationale avec deux objectifs : « réduire de 25 % la consommation globale d’antibiotiques et faire passer la mortalité liée à l’antibiorésistance au-dessous de la barre des 10 000 décès par an d’ici 2017 ».
            Les Marseillais opposés à ces conclusions
            (...) Face à ces alertes alarmistes, trois sommités de la recherche médicale internationale, de l’IHU Méditerranée Infections à Marseille, élèvent la voix.
            Il s’agit du Pr Didier Raoult, le directeur de l’IHU, de Pr Pierre-Edouard Fournier, président du Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales et du Pr Jean-Marc Rolain, spécialiste de la résistance aux antibiotiques à l’IHU
            (...) Les chercheurs marseillais estiment que l’utilisation de molécules d’anciens médicaments marcheraient tout à fait bien dans la lutte contre de nombreuses infections graves...
            Ils déplorent que les industries pharmaceutiques n’aillent pas dans ce sens...
            Voir Raoult en 2015 Vidéo (1’42) Extrait de « Marseille a le virus », dans « Enquêtes de régions » diffusée sur France 3 Provence Alpes en septembre 2015.

            https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/bouches-du-rhone/metropole-aix-marseille/marseille/marseille-trois-chercheurs-contredisent-campagne-anti-antibiotiques-825641.html



              • troletbuse troletbuse 13 novembre 2020 12:12

                @troletbuse
                Sud Radio le dit aussi
                https://www.youtube.com/watch?v=thnTHSiIEuY


              • njama njama 13 novembre 2020 12:01

                dans le même tonneau cuvée 2015

                Didier Raoult : « Il y a moins de bactéries résistantes aux antibiotiques qu’il y a dix ans »
                Nathalie Fredon / Marseille / 08/10/2015
                (.....) S’il y a 12.500 morts par an à cause des bactéries multirésistantes dans le rapport Carlet, nous avons eu « 33 infections » de ce type, « sachant que le CHU représente 2 à 3% de l’hospitalisation nationale » soulignait le Pr Fournier. Les équipes fournissent une centaine d’alertes par an à l’ARS « sur les phénomènes anormaux ». Un tiers concerne un épisode épidémique. « Hostile aux prédictions » le Pr Raoult préconise plutôt de répondre aux défis par « la gestion du patrimoine antibiotique » avec « un plan de réutilisation et de commercialisation » concernant le « 33 molécules antibiotiques ».

                La France en possède deux tiers mais n’a pas accès au tiers restant. L’IHU souhaite avoir « le panel et l’autorisation de les réutiliser toutes » pour orchestrer « le changement de paradigme ». En cause, l’abandon progressif de ce marché par l’industrie pharmaceutique car cela ne rapporte plus mais aussi « parce qu’il n’y a pas de cas » de résistance. La « niche » est devenue « trop étroite » pour susciter l’intérêt du marché, analyse-t-il. Alors faut-il consommer ou pas des antibiotiques ? Le débat, ouvert, doit concerner aussi les patients.

                https://www.lamarseillaise.fr/societe/pr-raoult-pas-de-quoi-s-alarmer-OFLM042419


                • njama njama 13 novembre 2020 12:05

                  Résistance aux antibiotiques – De nouveaux résultats qui réfutent les prédictions catastrophistes
                  Marseille, le 04/02/2019
                  Au début du mois de décembre, l’IHU Méditerranée Infection a publié l’analyse de 99.932 bactéries isolées chez des patients des hôpitaux de Marseille. Ces données avaient montré qu’en dépit de prédictions alarmistes, il n’y avait pas d’augmentation de la résistance aux antibiotiques depuis 15 ans (Le Page et al., No global increase in resistance to antibiotics : a snapshot of resistance from 2001 to 2016 in Marseille, France).

                  Aujourd’hui, une nouvelle étude menée par l’IHU auprès de centres de réanimation dans toute la France porte un nouveau coup aux thèses les plus catastrophistes.

                  En effet, depuis quelques années, des analystes ont mené des études basées sur des modèles mathématiques et des projections statistiques. Manquant de modération, ils attribuent à la résistance aux antibiotiques des milliers de morts, jusqu’à 12 500 rien qu’en France. Ces chiffres sont largement repris par médias et décideurs politiques, sans que leur validité ne soit questionnée. Une étude publiée en 2018 dans le journal réputé The Lancet Infectious Diseases attribuait à ces résistances 5543 morts par an en France (Cassini et al.).

                  Or, ces modèles, aussi complexes qu’ils paraissent être, ne sont pas assez confrontés à la réalité du terrain. Ils utilisent des estimations et des extrapolations dont la fiabilité est questionnable.
                  [……] https://www.mediterranee-infection.com/resistance-aux-antibiotiques-de-nouveaux-resultats-qui-refutent-les-predictions-catastrophistes/


                  • njama njama 13 novembre 2020 12:07

                    Résistance aux antibiotiques : fake news ?
                    19 nov. 2019
                    IHU Méditerranée-Infection
                    Bulletin d’information scientifique de l’IHU : nous avons le droit d’être intelligents
                    Pr Didier Raoult, Directeur de l’IHU Méditerranée Infection
                    Interview par Yanis Roussel,

                    (7’52) https://www.youtube.com/watch?v=nSMrEdp7KPY


                    • njama njama 13 novembre 2020 12:30

                      Limiter l’usage des antibiotiques car peu rentables pour l’industrie pharmaceutique !

                      RAPPORT DU GROUPE DE TRAVAIL SPÉCIAL POU LA PRÉSERVATION DES ANTIBIOTIQUES
                      Rapporteurs : Dr Jean CARLET et Pierre LE COZ
                      JUIN 2015

                      Page 4 - Synthèse du Rapport

                      (...) « Enfin, les industriels font face à une situation paradoxale : les antibiotiques sont des produits de haute technologie mais leur prix est peu élevé et leur utilisation doit être limitée. Aujourd’hui, investir dans l’innovation antibactérienne n’est plus rentable. Il est donc nécessaire de trouver un nouveau modèle médico-économique permettant un retour sur investissement suffisant, afin d’encourager à nouveau l’investissement dans le développement de nouveaux produits luttant contre l’antibiorésistance. »

                      https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/rapport_antibiotiques.pdf


                      • Clocel Clocel 13 novembre 2020 12:34

                        Justice... Vérité... Quand il y a un gros paquet de pognon sur la table et quatre fois plus en-dessous...


                        • Patrick Samba Patrick Samba 13 novembre 2020 12:46

                          Bonjour,

                          personnellement, et même s’il m’est évidemment possible de reconnaitre l’énorme travail effectué, contrairement aux avis formulés en début du fil de commentaires, je trouve cet article très confusionnant.


                          • Francis, agnotologue Francis 13 novembre 2020 13:19

                            @Patrick Samba
                             
                            il faut lire je pense, cet article très renseigné comme un plaidoyer, un argumentaire contre le cheval de bataille des vaccinateurs, à savoir qu’il n’existerait pas selon eux, de traitements alternatifs au vaccin, une condition incontournable à une éventuelle obligation vaccinale.
                             
                            Dommage que Dover63 ne réponde pas à ses articles ou si rarement, ce qui lui vaut peut-être de ne pas être beaucoup lu.


                          • njama njama 13 novembre 2020 14:00

                            @Patrick Samba

                            préventif vs curatif
                            Promouvoir un vaccin suppose qu’il n’y aurait pas d’autres options thérapeutiques, sinon qui en voudrait ?
                            et depuis le début de ce coronacircus, le mantra répété est c’est un virus nouveau contre lequel il n’existe pas de traitement,
                            il faut donc disqualifier tout ce qui pourrait entraver l’allégation.

                            Le pire aussi est que si un vaccin est reconnu, même si son efficacité est minable comme celle du vaccin contre la grippe, aucun crédit de recherches ne sera dégagé pour essayer des options curatives, donc un vaccin verrouille la recherche, la compréhension des maladies, des infections, et il défendra bec et ongles son pré carré, sa rente, sa poule aux œufs d’or


                          • Patrick Samba Patrick Samba 13 novembre 2020 14:22

                            @njama et Francis,

                            je connais très bien vos opinions, mais à mon avis il y a quelque chose que vous n’avez pas bien intégré : c’est un virus de rhume. Et le rhume est une maladie dite bénigne, même si comme toutes les maladies elle peut tuer. Ce que le rhume fait tous les ans. Tous les ans des personnes en fin de vie meurent du rhume.

                            Et le délire c’est de croire que c’est plus qu’un rhume...

                            Discuter de vaccins est absurde.
                            Discuter de de médicaments, ok, mais juste pour savoir s’il vaut mieux prendre de l’aspirine ou de la chloroquine en cas d’apparition de symptômes (et donc très mineurs au début). (cf réponse du Dr Gourvénec à Senvatropant)
                            En l’absence de symptômes ou si seulement rhinite : RIEN !
                            Au stade sup : antibiotique ?
                            Au stade encore sup : corticoïde ?
                            Avec anticoagulant si signes de thrombose.

                            Donc de manière générale : rien ou aspirine...
                            C’est un rhume.


                          • pemile pemile 13 novembre 2020 14:27

                            @Patrick Samba « Et le délire c’est de croire que c’est plus qu’un rhume... »

                            Dixit Mr Samba ou Mr Gourvénec ?


                          • njama njama 13 novembre 2020 14:33

                            @Patrick Samba
                            oui mais ce serait un coronavirus pas complétement d’origine naturelle comme l’explique la généticienne Alexandra Henrion-Claude. le SRZS-CoV-2 échappé d’un laboratoire ???

                            #NEXUS #Covid19 Origine du Sars-cov-2, brevet/scoop, actu 2e vague covid-19 & traitements.

                            début de la vidéo > 3’52 : « … l’originalité de placer ce gain de fonction de cette séquence qui peut être clivée par la furine, c-à-d en fait qui peut être reconnue par nos cellules, elle est mise au niveau de protéines membranaires [virales Si et S2], qu’est ce que cela veut dire, ça veut dire qu’elles sont à la membrane, ça veut dire, qu’est qu’on donne à cette « clé » reconnue par les cellules humaines, on lui donne la possibilité d’être accessible, donc c’est un peu comme si vous étiez devant une porte et que l’on vous met la « clé » près de la porte, et cette séquence a pour autre particularité, ce principe même de mettre une séquence clivable, qu’on peut couper par la furine au milieu de protéines membranaires virales n’est pas naturelle. Pourquoi ? je le sais. C’est parce qu’elle a fait l’objet d’un brevet, c-à-d qu’en fait on ne brevète pas les choses qui sont naturelles. On brevète à partir du moment où il y a eu un peu d’ingénierie humaine, un peu de réflexion,et, le Brevet US 7,223,390 B2 rapporte très exactement ce concept d’apporter cette petite séquence au niveau de…
                            (…) Cette séquence est idéalement située non seulement pour ouvrir la porte mais comme l’avait défini ce Brevet que j’ai pu retrouver… alors l’idée de porter la séquence que l’on clive à la furine dans une protéine membranaire virale est protégée par une Brevet, et applicable à différents virus, c’est véritablement un principe ! »

                            (19’25) https://www.youtube.com/watch?v=3jhLNKXprDk

                            Lien vers le brevet : US 7,223,390 B2 May 29, 2007
                            INSERTION OF FURIN PROTEASE CLEAVAGE SITES IN MEMBRANE PROTEINS AND USES THEREOF
                            https://patentimages.storage.googleapis.com/f9/34


                          • Patrick Samba Patrick Samba 13 novembre 2020 14:42

                            @njama
                            ok, mais trafiqué ou pas, à l’heure actuelle on a vu que c’est un virus bénin. C’est un rhume qui ne tue que les plus affaiblis, c’est pourquoi il ne tue quasiment aucun jeune (seulement ceux déjà très malades).

                            Aucune raison de flipper.
                            Sauf du délire, car celui-là par contre il est très dangereux.
                            Si on ne voit aucun mort dans les rues, en revanche on voit beaucoup de folie autour de nous. Et malheureusement beaucoup dans le gouvernement et dans l’administration.

                            Et chez Attali qui au moins un texte à se reprocher, et pas des moindres : Jacques Attali Confirme l’État d’Urgence Éternelle


                          • Francis, agnotologue Francis 13 novembre 2020 14:46

                            @Patrick Samba
                             
                             ’’c’est un virus de rhume.’’
                             
                            Je ne suis pas spécialiste loin s’en faut, mais quand les experts ne sont pas d’accords entre eux, alors il appartient aux non-experts de s’en occuper.
                             
                            Délires pour délires, pour ma part j’avance deux hypothèses :
                             
                            ce serait un virus de rhume trafiqué : très contagieux comme le rhume, et doté par manipulation d’une extrême virulence native mais pas héréditaire, je veux dire : les primos-infectés seraient plus malades que les « cas-contacts ».
                            des patients « conditionnés » par des vaccinations successives réagiraient exagérément à ce virus, ce qui en ferait des cas spectaculaires, hors du commun.
                             
                            Dans le premier cas, pour entretenir le délire, il faudrait créer au fil du temps des foyers en les infectant par des virus « neuf », créant ainsi des vagues artificielle maitrisables au gré des besoins.
                             
                            Deuxième hypothèse, non conspirationniste : un malheureux hasard ferait bien les affaires d’une industrie qui capitaliserait sur ses erreurs, si on appelle erreur la présence d’adjuvants tels l’alu ou le squalène lequel a pour effet de multiplier la réponse immunitaire ; cf. les orages de cytokines.


                          • Patrick Samba Patrick Samba 13 novembre 2020 15:01

                            @Francis
                            tu te compliques la vie pour rien, mais tu sembles aimer ça...

                            Par ailleurs nulle part et chez personne il n’y a volonté d’entretenir le délire, que nous ne sommes que très peu à admettre.
                            Vouloir entretenir une peur et vouloir entretenir un délire ce n’est pas du tout la même chose.
                            Si Macron est désormais au courant de l’existence d’un délire, alors il est complètement fou. Ce serait une fuite en avant suicidaire. Pourquoi pas...
                            Et il y a les grands pervers au crépuscule de leur vie (je me demande si je ne vais pas y classer Attali) ayant compris qu’ils peuvent assister à un enfer véritable et qui vont non seulement entretenir, mais verser de l’essence sur le délire...
                            Qui va arrêter ces fous ?


                          • Francis, agnotologue Francis 13 novembre 2020 15:14

                            @Patrick Samba
                             
                             si personne ne s’était compliqué la vie lors de la H1N1, les 90 millions de doses au squalène de Bachelot n’auraient pas fini dans les poubelles de l’histoire.
                             
                            ’’ nulle part et chez personne il n’y a volonté d’entretenir le délire, que nous ne sommes que très peu à admettre.’’
                             -> S’il n’y a pas cette volonté, il faut quand même admettre que ce délire arrange bien les affaires de l’agenda du NWO.
                             
                             ’’Si Macron est désormais au courant de l’existence d’un délire, alors il est complètement fou. Ce serait une fuite en avant suicidaire’’
                            -> Il a peut-être l’intention de surfer sur ce délire pour prolonger son mandat. Déjà il est question de reporter de 3 mois les élections régionales et départementales de 2021.



                          • Francis, agnotologue Francis 13 novembre 2020 16:13

                            @Patrick Samba
                             
                             inquiétant en effet, merci pour ce lien dont je n’avais pas connaissance.
                             
                             On n’est plus dans le conspirationnisme, là.


                          • troletbuse troletbuse 13 novembre 2020 16:22

                            @Patrick Samba
                            Et Facebook vous demande si vous voulez bien aller sur le lien. La dictature est bien là.



                          • Patrick Samba Patrick Samba 13 novembre 2020 18:13

                            @troletbuse

                            oh la la, pendant un temps on pouvait penser que le Sénat résisterait au délire. Quand les députés avaient tous adopté le masque, les Sénateurs persistaient à respirer normalement. Finalement ils ont succombé et voilà le résultat.

                            Constitutionnellement, c’est le Président du Sénat qui prend l’intérim en cas de démission du Président de la République. Mais s’il est désormais autant happé par le délire...

                            Il faut quand même bien mesurer que tous autant que nous sommes sur AV à observer le délire, nous serons les premiers à « être incarcérées ou transférées dans un établissement pénitentiaire à des fins de lutte contre l’épidémie de covid‑19 ».

                            Il va falloir trouver les moyens de rentrer en Résistance.


                          • Francis, agnotologue Francis 13 novembre 2020 18:27

                            @Patrick Samba
                             
                             ’’Finalement ils ont succombé’’
                             
                             Sans rire !!!


                          • Adèle Coupechoux 13 novembre 2020 18:28

                            @Patrick Samba

                            En fait, le conseil constitutionnel et l’assemblée générale n’ont plus aucun rôle.
                            Ces deux organes étaient censés éviter les dérives totalitaires. 
                            Les français ont tellement voulu lui donner sa chance à Macron : en lui donnant la majorité lors des législatives...
                            Certains qui avaient voté au 1er tour pour Hamon ou Mélenchon, ont voté au 2ème tour pour Macron pour éviter Le Pen et au 3ème tour, celui des législatives, ils ont voté à nouveau pour le parti de Macron...
                            Alors que nous avions le même choix qu’au 1er tour. Nous n’étions pas dans la situation du 2ème tour.

                            Aujourd’hui, nous n’avons ni opposition ni contre-pouvoir. En fait, nous n’avons plus qu’un état policier. Nous nous faisons contrôler sans cesse, et ça c’est quand même du tangible. 


                          • Patrick Samba Patrick Samba 13 novembre 2020 18:32

                            @Francis
                            Oui sans rire !
                            Ils n’ont pas porté de masques pendant un bon moment.
                            L’ironie dans la circonstance est plutôt déplacée.
                            Parce que là on ne joue plus à se faire peur (comme certains sur AV pour occuper leurs journées), ça devient vraiment très grave.


                          • Francis, agnotologue Francis 14 novembre 2020 09:07

                            @Patrick Samba
                             
                             ce qui devient sérieux et grave c’est ça :
                             
                             

                             
                            Projet de loi nº 494, adopté par l’Assemblée nationale, en nouvelle lecture, autorisant la prorogation de l’état d’urgence sanitaire et portant diverses mesures de gestion de la crise sanitaire

                             

                            « Article 4 ter
                            Par dérogation au premier alinéa de l’article 714 du code de procédure pénale, les personnes mises en examen, prévenues et accusées peuvent être affectées dans un établissement pour peines.

                             
                            Par dérogation aux dispositions du premier alinéa de l’article 717 du même code, les condamnés peuvent être incarcérés en maison d’arrêt, quel que soit le quantum de peine à subir.

                             
                            Les personnes condamnées et les personnes mises en examen, prévenues et accusées placées en détention provisoire peuvent, sans l’accord ou l’avis préalable des autorités judiciaires compétentes, être incarcérées ou transférées dans un établissement pénitentiaire à des fins de lutte contre l’épidémie de covid‑19.


                          • ZXSpect ZXSpect 14 novembre 2020 09:55

                            @Francis
                            .

                            «  « Article 4 ter


                            Par dérogation au premier alinéa de l’article 714 du code de procédure pénale, les personnes mises en examen, prévenues et accusées peuvent être affectées dans un établissement pour peines. Par dérogation aux dispositions du premier alinéa de l’article 717 du même code, les condamnés peuvent être incarcérés en maison d’arrêt, quel que soit le quantum de peine à subir. Les personnes condamnées et les personnes mises en examen, prévenues et accusées placées en détention provisoire peuvent, sans l’accord ou l’avis préalable des autorités judiciaires compétentes, être incarcérées ou transférées dans un établissement pénitentiaire à des fins de lutte contre l’épidémie de covid‑19. » »

                            .

                            et alors !

                            .

                            si pour des raisons sanitaires « à des fins de lutte contre l’épidémie de covid 19 » les personnes soumises à la détention provisoire ne la subissent pas comme habituellement dans une « maison d’arrêt » mais dans un établissement pénitentiaire

                            .

                            où est le scandale ?


                          • Francis, agnotologue Francis 14 novembre 2020 09:56

                            @ZXSpect
                             
                             j’hésite à classer votre questionnement : dans la catégorie bisounours ou la catégorie fascistes ?
                             
                             A votre avis ?


                          • ZXSpect ZXSpect 14 novembre 2020 09:59

                            @Francis
                            .
                            « j’hésite à classer votre questionnement : dans la catégorie bisounours ou la catégorie fascistes ?  A votre avis ? »
                            .
                            Dans la catégorie de ceux qui savent lire un texte et comprendre ce qu’il implique !


                          • Francis, agnotologue Francis 14 novembre 2020 11:10

                            @ZXSpect
                             
                             votre questionnement, un texte ?
                             
                             smiley


                          • Francis, agnotologue Francis 14 novembre 2020 11:14

                            @ZXSpect
                             
                             votre petite question cynique, un texte ? Pfiou.
                             
                             Pour un type qui a consacré un article à la fierté nationale, votre soumission au NWO, ça fait désordre !


                          • alinea alinea 14 novembre 2020 13:22

                            @Patrick Samba
                            Puisqu’il le dit, c’est que c’est vrai !! d’ailleurs avec toutes les conneries mortifères que l’intelligence humaine a distribuées partout, en tous domaines, nous serons bien obligés de nous mettre en état d’urgence pour y faire face, lutter, contrer, puis réparer.

                             smiley

                          • zygzornifle zygzornifle 13 novembre 2020 14:09
                            Faut-il aller en justice pour avoir la vérité ?

                            La justice ?
                            Quelle vaste blague .....


                            • zygzornifle zygzornifle 13 novembre 2020 14:12

                              La justice ?

                              25 yeux de crevés, 5 mains arrachées, une mémé abattue sur son balcon a Marseille, des arrestations qui étaient des rafles, des tabassages avec des milliers de fractures et de contusions, elle est ou la justice ????

                               


                              • Patrick Samba Patrick Samba 13 novembre 2020 14:27

                                @zygzornifle

                                oui très juste, on oublie un trop facilement les fractures. Parce que ça se répare.
                                Mais ça reste des fractures
                                Mais pas les visages défoncés, eux, ne se réparent pas vraiment... Combien de suicide chez les filles et les femmes estropiées ?


                              • zygzornifle zygzornifle 13 novembre 2020 17:12

                                @Patrick Samba
                                 Chuttttt

                                faut pas en parler pour ne pas se faire Darmaniser la gueule .....


                              • alinea alinea 14 novembre 2020 13:29

                                @zygzornifle
                                Vous avez remarqué, que les bons Français ont trouvé à redire, à condamner, les gouvernements qui ont lutté très fort contre les islamistes terroristes ; certes on passe à un niveau supérieur, mais les mêmes ont trouvé normal, ou assez normal pour ne pas s’offusquer, le traitement fait au GJ en France !
                                Ça donne à réfléchir, non ? Certes ce ne sont pas forcément exactement les mêmes, je ne dis pas ça, je ne le sais pas, mais... tout de même !


                              • Sinbuck Sinbuck 13 novembre 2020 14:33

                                Bravo, quel boulot de traçage chronologique des sources.

                                Bien sûr qu’ils veulent imposer le vaccin, le « papier vaccinal » qui va nous libèrer du confinement, mais comment faire pour s’opposer à une obligation vaccinale ?


                                • alinea alinea 14 novembre 2020 13:31

                                  @Sinbuck
                                  Fermer sa porte ? Se serrer les coudes ? Trouver le moyen de contrindications ? Renverser le gouvernement ? Changer de société ?...


                                • BA 13 novembre 2020 16:27

                                  Vendredi 13 novembre 2020 :


                                  L’INSEE vient de mettre à jour son graphique sur le nombre de décès en France, quelle que soit la cause de la mort. Sur ce graphique, nous pouvons voir que la première vague de COVID-19 a duré deux mois, du 1er mars 2020 jusqu’au 30 avril 2020 : c’est la courbe jaune.


                                  La deuxième vague a commencé environ le 20 octobre 2020 : c’est parfaitement visible sur le graphique ci-dessous :


                                  https://www.insee.fr/fr/statistiques/4923977?sommaire=4487854#graphique-figure1_radio1


                                  • I.A. 13 novembre 2020 17:11

                                    Excellente instruction à charge, qui devrait être lu par tous les internes, les PH, les chefs de clinique et les infirmiers occupés aujourd’hui en « réa-Covid » !

                                    A lire en fait par tout être humain qui se respecte un tant soit peu, et par tous ces soignants qui ânonnent aux sceptiques « ben y z’ont qu’à v’nir voir en réa, si les patients sont des faux ! »

                                    Il existe tant de chimioprophylaxies qui, si elles n’avaient pas été interdites, auraient pu, justement, diminuer le nombre de patients en réanimation — et partant, le nombre de morts...

                                    Parce qu’au final, ça nous prouve par A + B, qu’ils ont tué et continuent de tuer des patients.

                                    Merci également pour cette dernière suggestion  « Pourquoi nos états occidentaux n’organisent-ils pas une chimioprévention médicale du type vitamine D/vitamine C/zinc ? Et pas seulement pour le SARS-CoV-2…pour la grippe aussi ? »  accessible et réalisable par tous.


                                    • pierrot pierrot 13 novembre 2020 17:19

                                      La défiance en France et la force d’un courant obscurantiste antivax, malgré Jenner, Pasteur, Koch, s’explique par :

                                       défiance en France des autorités scientifiques du fait de la grande ignorance scientifique,

                                       nombreux fake news sur les réseaux dits sociaux catastrophique pour la pensée et l’intelligence où la parole d’un quasi anaphabête a autant de poids que celle d’un expert universitaire,

                                       pessimisme fort et constant en France générant une mentalité « on y peut rien »,

                                       crainte des adjuvants dont le rôle consistent à stimuler les systèmes immunitaires,

                                      courants mystiques, religieux et sectaires contre tout progrès médical non décidé par dieu,

                                       complexité du système générant des réactions des ignorants du type :« on y comprend rien, c’est que l’on nous trompe »,

                                      impact de l’épisode de la grippe H1N1 en 2009 dont les conséquences ont été, heureusement moins dramatiques que prévues,

                                       

                                       etc.

                                      non exhaustif


                                      • Francis, agnotologue Francis 13 novembre 2020 18:29

                                        @pierrot
                                         
                                         Pour que la confiance revienne il faudrait que les labos et les Pouvoirs public prouvent d’abord Cinq choses :
                                         
                                        1 - Que le taux de mortalité est inacceptable : or il est en dessous de nombreuses pandémies dont les hommes s’en sont sortis naturellement.
                                         
                                        2 - Que le vaccin prévient vraiment contre le covid et avec une durabilité suffisante, et n’interfère pas avec d’autres maladies : c’est pas fait.
                                         
                                        3 - Que les effets secondaires à court, moyen et long terme sont acceptables : ça n’est pas prêt d’être fait. cf. adjuvants dangereux, squalène, etc.
                                         
                                        4 - Qu’il n’existe aucun traitement contre cette maladie : or il en existe plein, et ce ne sont pas les dénis des vaccinologues covidistes qui font la vérité.
                                         
                                        5 - Enfin que l’on peut sans dangers traiter le peuple comme du bétail.


                                      • pierrot pierrot 14 novembre 2020 12:58

                                        @Francis
                                        Certes oui, mais le premier vaccin de Biotech est encourageant, d’autres plus performants et plus facile d’utilisation suivront (50 candidats vaccins en phase 3 actuellement.


                                      • gouzier gouzier 14 novembre 2020 14:08

                                        @pierrot

                                        « — défiance en France des autorités scientifiques du fait de la grande ignorance scientifique »

                                         
                                        Non, défiance des « autorités scientifiques » (c-a-d quelques collabos choisis par Macron, sur quels critères ?...) en raison de leurs « conflits d’intérêts » dans l’affaire. 

                                        Conflits d’intérêts est un euphémisme employé pour ne pas dire que ces « conseillers » sont corrompus jusqu’à la moelle.


                                      • Adèle Coupechoux 13 novembre 2020 18:03

                                        Article très fouillé. Merci.

                                        Le dernier hors-série d’Alternatives Economiques, faisait un état des lieux des dépenses en santé en 2018, en milliard d’euros :

                                        6,1 pour la prévention, c’est un des postes les moins bien financés. Par contre, les campagnes de communication sont légions et ne débouchent pas sur des actions concrètes, ex avec la pollution, avec l’obésité.


                                        • pallas 13 novembre 2020 18:06
                                          Dover63 ?

                                          .

                                          Bonsoir,

                                          Le covid 19 est surtout une maladie mental.

                                          Les morts ce comptent sur le bout des doigts comparé au sida, tuberculose et autres, mais est revelateur de la réalité sur les individus eux meme et leurs propres psychoses.

                                          Mais surtout sur leurs propres lâchetés.

                                          La vérité est que vous n’etes pas des humains, j’aime bien le qualitatif de « mouche a mer***e », en terme de comportement c’est exactement la meme chose.

                                          Pas besoin de tuer ou torturer un individu, simplement lui faire mirroiter sa propre peur et il ce dévoila.

                                          Orwell avait tout faux

                                          ha ha ha ha

                                          Le français serait il un etre peureux derriere son arrogance et perfidie légendaire ?

                                          ha ha ha ha

                                          Salut

                                          PS : plus de un million de mort de la tuberculose en 2019 dans le monde


                                          • Réago 13 novembre 2020 18:16

                                            Excellent article. A l’évidence les autorités ont imposé des modes désastreux de prise en charge de l’actuelle crise sanitaire du Coronavirus. Face à ce que qu’était l’urgence de la situation, interdire à des médecins d’utiliser des médicaments dont les effets secondaires étaient connus, au prétexte qu’ils n’avaient pas été validés par des essais randomisés, était déjà de la folie. Mais on est allé plus loin dans cette folie en menaçant de suspension ou de radiation les médecins qui avaient obtenus des résultats positifs avec leurs choix de médicaments non validés. A cet égard le témoignage du docteur Gérard Maudrux, cité par l’article, qui s’est vu contraint de revenir à la prescription du Doliprane après avoir obtenu des résultats remarquables en utilisant l’Ivermectine, peut faire rire mais jaune !

                                            Hélas on va continuer dans la folie car ceux qui ont le pouvoir de décision dans cette crise sanitaire ne devraient pas être remplacés et pourront donc continuer à imposer toute leur nocivité au détriment de la populace qui va devoir se résigner, selon les cas, à ne plus pouvoir gagner sa vie ou à mourir faute de traitements adaptés, etc.


                                            • ribouldingue ribouldingue 13 novembre 2020 18:47

                                              Regardez ce documentaire mis en ligne ce matin «  https://youtu.be/FNzqj8j1Fg4 » et diffusez le très largement avant qu’il ne soit censuré. Réveillons nos consciences, avant que cette bande de corrompu(e)s, criminel-les nous revêtent d’une camisole chimique sous couvert d’un vaccin contre un virus inventé de toutes pièces par les descendants des nazis . Le pire regardez à la 2 :14 13 le nazi qui nous promet l’extermination de 3,5 milliards d’êtres humains inutiles à son goût . Restez bien assis ce fumier est énarque médecin et le fondateur de doctossimo. Ce petit fils d’Hitler se présente dans les médias comme un vulgaire zemmour.


                                              • pallas 13 novembre 2020 19:11

                                                Bonsoir,

                                                Beaucoup crois en Dieu, d’autre a Iblis « Satan » (la franc maçonnerie).

                                                Ces divinités croient ils en vous autres ?

                                                Dieu est il le majordome de ceux qui le prie ?, tel un simple serveur de café ?

                                                Iblis épargnera t’il ceux qui le prie (les francs maçons)

                                                , il veut détruire l’humanité.

                                                Est ce que vous comprenez que cela est dans les deux sens ?.

                                                La qualificatif de «  »mouche a mer**e«  », me semble justifié.

                                                Salut


                                                • hocagi@1shivom.com 13 novembre 2020 19:20

                                                  Bon les gars a ce stade je vous propose un pacte , pas besoin de signer avec votre santé, plutôt la santé de vos enfants suffiront

                                                  Donc SVP faites vacciner toute la famille, moi je reste ds l’ ombre, j’observe si ds un an vous et vos enfants sont encore en vie, éventuellement en bonne santé, je pourrais éventuellement infléchir ma décision, mais moi je signe aucun pacte je les écris smiley merci d’avance pour votre entière collaboration avec l’autorité qui a forcément raison car la raison du plus fort est la meilleure, l’histoire est plein d’exemples, alors si vous voulez pas servir d’exemple d’ailleurs vous savez ce qu’ils vous restent à faire retrousser les manches de votre chemise, bordel, et maintenant, en file et que ça ne moufte pas bordel à cul de bordel à cul


                                                  • joletaxi 14 novembre 2020 13:14

                                                    @pierrot

                                                    ben voyons

                                                    c’est en vue du blackfriday que les danois ont liquidé 15 millions de visons,le manteau de madame à prix réduit

                                                    dans cette curieuse pandémie ,on est vraiment réduit au n’importe quoi

                                                    Fauci au début ne recommandait pas les masques,etc etc etc...


                                                  • Francis, agnotologue Francis 14 novembre 2020 14:38

                                                    @gouzier
                                                     
                                                     ’’ la considération de l’intérêt prophylactique d’un traitement arrive BIEN APRÈs celle de son intérêt financier.’’

                                                    Nous sommes bien d’accords. En régime capitaliste libéral, les industries qui fabriquent et vendent des vaccins ont le même impératif que les autres : faire du profit.
                                                     
                                                    S’ils se donnent la peine de nous vanter leur production ce n’est évidemment pas pour notre bien, mais pour celui de leurs actionnaires, donc aussi du leur.
                                                     
                                                     Les discours sur la santé ne sont que du baratin de vendeurs.


                                                  • Senvatropant 15 novembre 2020 09:55

                                                    @Dover63

                                                    Bonjour,

                                                    Consultant à l’instant une page du journal du CNRS intitulé « Quel vaccin contre le Covid-19 ? » ( nota : le ou la ..hihi !) on lit dès le début de l’article cet instructif rappel (?) que j’ai mis instantanément en rapport avec l’incompréhensible choix (?) fait d’utiliser des tests PCR à CT trop élevés.

                                                    Que rappelle l’article du CNRS ? Ceci : « En réalité ce n’est pas le pathogène en tant que tel qui déclenche la réponse immunitaire, mais des protéines bien particulières qui se trouvent à la surface du virus, les antigènes,

                                                    " ( en occurrence la protéine baptisée Spike )

                                                    Alors quel est le rapport ?

                                                    La somme des données récoltées à l’occasion de ces campagnes de test PCR donne moins une idée du nombre de personnes réellement malades qu’une idée de la diffusion de protéines, morceaux de protéines, issus du virus.

                                                    Si d’autres que moi arrivent à tirer du sens de ce rapprochement, tant mieux. Sinon : que s’oublie ce commentaire !

                                                    https://lejournal.cnrs.fr/articles/quel-vaccin-contre-le-covid-19


                                                    • pierrot pierrot 15 novembre 2020 10:27

                                                      @Senvatropant
                                                      L’article du CNRS me semble clair concernant les vaccins et les différentes techniques de fabrication.

                                                      Celle dite ARN messager est très novatrice et pourrait être étendue à d’autres pathologies, voire certains cancers.


                                                    • troletbuse troletbuse 15 novembre 2020 10:30

                                                      @pierrot
                                                      Je vous en prie Monsieur le mougeon, faites vous vacciner le premier !


                                                    • pierrot pierrot 16 novembre 2020 15:18

                                                      @troletbuse
                                                      Le personnel soignant sera prioritaire avec les personnes à risque.
                                                      Mais ensuite en 2022 j’accepterai volontier de me faire vacciner sous le conseil de mon médecin
                                                      Le virus est là et comme il s’est répandu au monde entier, il ne peut pas disparaître spontanément comme le virus Ebola (plus contaminant et plus mortel) mais qui a été répandu dans une petite zone d’Afrique.

                                                      Donc pour éradiquer le virus du covid, la seule solution est la vaccination.

                                                      Plusieurs vaccins sont déjà ou vont être disponible rapidement : 3 Chinois, 2 Russes,1 Allemand et Moderna qui semble le plus performant et facile à conserver.


                                                    • Le Sudiste Le Sudiste 15 novembre 2020 21:03

                                                      Incroyable ! L’auteur le dit : il est complotiste, il s’informe sur Internet !

                                                      C’est comme il a dit Bronner : il y a trop d’arguments, c’est un millefeuille argumentatif.

                                                      Trop d’arguments avec en plus des sources pour confirmer, c’est louche. C’est typique de celui qui a tort et qui veut embrouiller.

                                                      Quand on a raison, on n’a jamais besoin de le prouver. Il suffit de le dire. Encore et encore pour que ce soit bien compris.

                                                      Et, objectif premier de l’article, cela n’est dit qu’entre les lignes, l’auteur semble nier l’existence des chambres a gaz. Et oui, comme par hasard. Cet article est negationniste, antisemite, comme tous les propos complotistes d’ailleurs. Ils surfent sur les sujets d’actualite pour nier l’existence des chambres a gaz.

                                                      Et pourquoi aussi ne pas dire que la photo du massacre du Bataclan est un fake. Quelle honte. Et le respect pour les victimes ? L’auteur est un monstre.

                                                      Comble de l’horreur de cet immonde e-monde nous rappelant les heures les moins claires, l’auteur est soutenu par les pires d’entre eux.

                                                      Il est urgent d’agir.

                                                      Jack Rudy. 


                                                      • pierrot pierrot 16 novembre 2020 15:23

                                                        @Le Sudiste
                                                        Bonjour,
                                                        je ne pense pas que tous les complotistes soient antisémites, ou négationnistes, bien que beaucoup le soient.

                                                        Le principal contributeur au complotisme est l’ignorance, la bétise, l’obscurantisme qui comme les noirs nuages apportent la tempête.


                                                      • troletbuse troletbuse 16 novembre 2020 15:27

                                                        @pierrot
                                                        Et les constoutcourt, qu’est-ce que vous en pensez ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité