• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Ils sont en train de tuer Terre et Mer

Ils sont en train de tuer Terre et Mer

Quelle est donc la motivation de ces humains qui prennent la planète pour une poubelle ?

Qui détruisent juste pour le plaisir ?

Qui gagnent tant d’argent qu’ils ne savent plus comment le dépenser ?

Ont-ils réalisé qu’ils sont en train, en condamnant la planète, de priver à terme toute chance de survie à leur descendance ?

Récemment, on a pu découvrir, à la veille des grandes vacances, la liste des plages les plus propres du pays, qui sont au nombre de 390, (lien) annonce on ne peut plus rassurante, sauf qu’il y a dans notre belle France près de 3000 plages…ce qui sous-entend que toutes les autres sont beaucoup moins propres, voire dangereuses.

S’il faut en croire l’association « Robin des Bois », Marseille, et sa belle bleue, semblent décrocher le pompon, le Vieux Port et les îles du Frioul sont reconnus comme de véritables pièges à déchets.

L’association a publié récemment l’Atlas de la France toxique, évoquant la pollution de l’air dans de nombreuses grandes villes, les sites contaminés, les eaux empoisonnées… lien

L’association a dénombré, du côté de Marseille, pas moins de 52 sites pollués, et rappelle que des usines d’acide sulfurique se sont installées sur le littoral dès le 19ème siècle, provoquant des seuils d’alerte dans les sols et les coquillages, avec comme conséquence, par exemple, des risques de saturnisme pour les enfants qui fréquenteraient la plage de Saména, car si la plage est interdite au public, la baignade ne l’est pas.

La situation n’est pas plus enviable pour le port de la Lave, ou l’anse de l’Estaque, polluée à l’arsenic et au mercure, faute à l’entreprise Metaleurop qui, jusqu’en 2001, produisait du trioxyde d’arsenic dans une usine juchée sur la falaise.

N’oublions pas, non loin de là, le site de Gardanne polluée par les boues toxiques de l’entreprise Altéo, puisque à ce jour, ce sont déjà 20 millions de tonnes de ces boues qui ont été déversées dans la mer…et que Valls, alors 1er ministre, contre l’avis de sa ministre de l’environnement, a autorisé l’entreprise à continuer sa funeste pollution. lien

On dénombre pas moins de 16 plages marseillaises envahies par les germes fécaux, car lorsque la pluie s’en vient, l’Huveaune déborde, et emporte la pollution sur une bonne partie du littoral. lien

Ajoutons pour la bonne bouche ces égouts qui se déversent directement dans la grande bleue, au large de Marseille.

C’est en effet à Cortiou, et sa belle calanque, que les excréments d’un million de marseillais se déversent directement dans la mer. lien

À Cap Martin, ou au Cap Ferrat, de discrètes bouches d’égout continuent de déverser directement dans la mer toutes nos déjections en parfaite impunité. lien

Au-delà de ces pollutions littorales, il faut prendre le large, découvrant de véritables iles flottantes faites des déchets de notre belle civilisation, et même aller au fond des choses, car les profondeurs marines sont tout aussi polluées : métaux lourds, vieux containers radioactifs rouillés et fissurés laissant fuir le poison nucléaire, mais aussi déchets de plastiques, réduits en micros déchets qui vont se retrouver dans les estomacs de toute la faune marine.

Il est globalement acquis par les administrations, que des milliards de becquerels reposent au fond des mers.

36 000 futs de déchets radioactifs ont été immergés à la fin des années 60 dont pas moins de 14 000 tonnes par la France.

Le Royaume uni, l’Allemagne, la Belgique, les Pays Bas, l’Italie, la Suède, la Suisse sont aussi impliqués.  lien

Le Japon, après la catastrophe de Fukushima, a déjà relâché plusieurs dizaines de millions de milliards de becquerels dans l’air et dans l’Océan Pacifique, et les gestionnaires de Fukushima, débordés par la situation, sont sur le point de déverser dans l’océan de l’eau radioactive dont ils ne savent plus que faire.

Ce rejet dans l’océan consiste en 770 000 tonnes d’eau radioactive, qui s’ajouteront aux milliers de tonnes déjà déversées. lien

Ajoutons pour faire bon poids, les déchets nucléaires que la France à immergé par 2000 mètres de fond, au large de l’atoll de Mururoa, et ils y sont pour longtemps.

Quittons la Mer pour la Terre

Les pesticides, largement utilisés depuis des dizaines d’années, ont imprégné le sol, et se retrouvent dans nos fruits, nos légumes, nos nappes souterraines, et ne sont pas prêts d’en être éliminés, d’autant que leur interdiction complète n’est toujours pas à l’ordre du jour, même si des avancées modestes sont faites, d’autant que la polémique entre les pro et les contre continue, les uns affirmant, preuves à l’appui, que ces produits sont cancérigènes, d’autre disant le contraire, soutenus par de puissants lobbys. lien

Ailleurs, pour produire l’huile de palme, et fabriquer entre autres, le Nutella, on déboise à tour de bras la forêt ancienne indonésienne, et pas seulement, provoquant la disparition des orangs outans. lien

Mais l’Indonésie n’est pas la seule concernée par le déboisement intensif : l’Amazonie, l’Afrique, et d’autres, font l’objet de cette pratique mortifère. pétition

Il y a moins de 4 siècles, les 2/3 des terres étaient recouvertes de forêts…aujourd’hui, ça ne représente plus qu’un seul petit tiers.

En 2014, le déboisement continuait à un rythme alarmant, puisque 13 millions d’hectares de forêts sont détruits chaque année dans le monde, même si le rythme diminue légèrement ces derniers temps. lien

D’une façon générale, les terres agricoles des pays dits « développés » ont surexploité les sols, terres devenues si stériles qu’elles ne peuvent produire qu’à l’aide d’engrais, la plupart du temps chimiques et dangereux, que l’on retrouve dans nos assiettes.

Comme l’écrit Batou, un bloggeur : « l’agriculture industrielle, à coup de dizaines de pesticides, consiste à faire pousser des végétaux malades sur un sol mort  ». lien

Bien sûr, le bio, la permaculture, et l’agriculture dite « raisonnée », connaissent un essor louable, mais ce n’est encore que très marginal, même si la croissance annuelle est de 8,4% par an, et que 118 000 emplois ont été créés jusqu’en 2016.

On compte aujourd’hui plus d’un million et demi d’hectares cultivés en bio en 2016 lien

C’est un progrès conséquent, bien sûr, mais il ne faut pas oublier qu’il reste 26,5 millions d’hectares encore cultivés dans notre pays de façon industrielle et donc dangereuse… lien

Alors faut-il jouer la carte de l’optimisme, en se disant que tout ça va dans le bon sens…ou se dire que c’est un peu trop tard, vu le chemin à parcourir pour retrouver un environnement propre ?

D’autant qu’au plus haut niveau, des dirigeants, et pas des moindres, aux USA et ailleurs, continuent de contester qu’il y aurait une crise environnementale mondiale et qu’ailleurs, en France par exemple, ne serait-ce que sur le sujet nucléaire, il semble bien difficile de tourner la page, et de choisir le chemin des énergies propres.

A part les propos lénifiants et les promesses de campagne, notre pays continue de perdre des milliards dans cette énergie mortifère, Areva et EDF, étant au bord de la faillite. lien

Ne serait-ce que pour l’EPR de Flamanville, le dépassement financier est déjà de 7 milliards d’euros.

Et quid de l’air ?

Ce sont les grandes villes et les pays dits développés qui sont aux premières loges…au Japon, en Chine, et ailleurs, c’est devenu une banalité de se promener avec un masque couvrant le nez et la bouche.

Alors que le seuil fixé par la norme est de 25 microgrammes, il n’est pas rare de dépasser les 600 microgrammes. lien

Mais la Chine n’est pas la seule dans ce cas, ce danger est réel un peu partout lorsqu’il y a concentration humaine…en France on en est réduit à limiter parfois la vitesse des véhicules ou à pratiquer l’alternance des numéros d’immatriculation.

Pire, la plus dangereuse des pollutions est celle qui ne se voit pas, et qui n’a pas d’odeur, et elle incrimine l’activité nucléaire.

À Canjuers, près de la zone d’activité militaire, des seuils catastrophiques de radioactivité ont été mesurés. lien

Chacun connait aujourd’hui les dangers de l’amiante, mais peu savent que l’asphalte de nos belles routes, et autoroutes, en contiennent, et lorsque nous roulons, nous dispersons dans l’atmosphère d’importantes et dangereuses quantités de poussière d’amiante. lien

On le voit, le danger est partout, et la liste de ceux donnés dans cet article est largement incomplète. 

Bien sûr, certains continuent de clamer : « il faut sauver notre belle planète bleue », manifestant, pétitionnant à tour de bras, mais ce n’est pas la Terre qui est en danger, c’est nous qui sommes menacés.

Si un jour nous disparaissons de la surface de la planète, la Terre mettra beaucoup de temps à se débarrasser de toutes ces pollutions, mais elle y parviendra, sauf que nous ne serons plus là pour le constater.

Comme dit mon vieil ami africain : « C’est tant que le vieux seau est encore là qu’il faut en fabriquer un neuf  ».

L’image illustrant l’article vient de http://dailygeekshow.com

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

A écouter : les conférences 2017 de Michel Onfray sur France Culture. (Brève encyclopédie du Monde)

Articles anciens

Nous sommes ce que nous mangeons

Des mures et des pas vertes

Les oasis du colibri

La couleur de l’espoir

Le fruit est dans le ver

Cop 21, de l’espoir au cauchemar

Pour toute l’eau du Monde

Le défi paysan du 21ème siècle

Des égouts et des douleurs

Rouges de boues et de colère

Le 7ème continent

La politique de l’autruche

Cacher la merde au chat

Un cancer sous le goudron

La grande bleue lave plus blanc


Moyenne des avis sur cet article :  4.21/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

85 réactions à cet article    


  • troletbuse troletbuse 25 juillet 10:31

    Heureusement Cabanel, grâce à vous et votre inventaire, nous serons sauvés  smiley
    Au fait vous ne m’avez pas répondu sur votre article sur le nez de cléopâtre. Bizarre


    • olivier cabanel olivier cabanel 25 juillet 10:53

      @troletbuse
       smiley


    • troletbuse troletbuse 25 juillet 10:55

      @olivier cabanel
      Mais vous venez de me noter  smiley Mauvais évidemment. Rancunier hein !


    • dominique 25 juillet 10:34

      Bonjour Olivier

      Triste constat, mais c’est bien la réalité. Plus on parle de la polution en général et plus elle augmente. Il y a 40ans commençait l’action Haut-Rhin propre. Quel est la réalité ? Contrairement a ce que l’on pouvait espérer la situation devient de pire en pire. L’humain n’apprend rien si ce n’est tirer des profits. On est en émoi devant un hérisson écrasé, mais combien de hérissons meurent étouffés par des gobelets de fast-food ? Ceux là personne ne les voit. Combien de tortures meurent avec des estomacs remplis de sacs plastique, etc...

      Le soucis de la Terre et de la Mer est bien la présence de l’humain, qui n’apprend rien, le seul animal nuisible de la belle Planete Bleue


      • olivier cabanel olivier cabanel 25 juillet 10:56

        @dominique
        oui, et la punition risque d’être à la hauteur des dommages que la terre subit.

        hier, sur fr culture, une émission sur l’île de sein...étonnant de voir l’aveuglement des populations.
        à un îlien a qui l’on demandait quelle solution trouver pour éviter le pire, il répondait, bah, on montera les maisons un peu plus haut...
         smiley

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 30 juillet 19:57

        @olivier cabanel
        Bonjour, ça ne va s’arranger, le gouvernement a décidé de supprimer les aides à la transition au bio, qu’en pense notre Ministre Hulotte ??


      • olivier cabanel olivier cabanel 31 juillet 11:23

        @Fifi Brind_acier
        oui, je sais, je vais proposer un article la dessus, probablement demain...


      • bob14 bob14 25 juillet 10:35

        ++++++++++

        La planète est condamné par la seule volonté des humains !
        Depuis le début de l’ere industrielle, rien ne va plus sur la petite boule bleu...
        Le temps qui passe ne changera rien à ce problème..une accumulation journalière de déchets qui débordent partout...
        Impossible de revenir en arrière...


        • olivier cabanel olivier cabanel 25 juillet 10:57

          @bob14
          hélas, on ne peut être rassuré...il faudrait un miracle.

           smiley

        • soi même 27 juillet 01:30

          @olivier cabanel, ( .il faudrait un miracle.) C’est quoi un miracle coco ?
           smiley Tien aujourd’hui tu as oublier ton sentencieux pote moraliste ?


        • sarcastelle 25 juillet 10:56

          Olivier Cabanel, ne dites pas que « des milliards de becquerels » reposent au fond des mer. Dites « des milliards de curies » ou « des milliards de térabecquerels », puisque becquerel est synonyme d’epsilon. 


          • olivier cabanel olivier cabanel 25 juillet 11:02

            @sarcastelle
            dites donc, chère utilisatrice de tondeuses volante, et ça change quoi ?

            si je dis de quelqu’un qu’il est un sinistre con...ou que j’utilise la langue de bois en disant plutôt que c’est un pauvre garçon« ...ou que je tente une explication du genre : »il a été bercé trop près du mur"...le résultat est le même ...non ?
             smiley

          • sarcastelle 25 juillet 12:53

            @olivier cabanel

            .
            Tonton, vos articles sont devenus inintéressants et bientôt vous ferez du Rosemar, alors que vous savez faire des trucs sur l’énergie que suivent quatre cents commentaires... reprenez-vous !!

          • olivier cabanel olivier cabanel 25 juillet 13:11

            @sarcastelle
            je ne sais pas si mes articles sont devenus inintéressants... si c’est le cas, pourquoi venez vous les commenter ?

             smiley
            allez donc faire un tour pour les articles « intéressants »
            çà me fera des vacances.
             smiley

          • sarcastelle 25 juillet 13:47

            @olivier cabanel

            .
            Le site vers lequel vous mettez un lien au sujet d’une inquiétante radioactivité à Canjuers est délectable. 
            Pour qui a des connaissances en physique, j’entends. 




          • olivier cabanel olivier cabanel 25 juillet 17:58

            @sarcastelle
            pour vous permettre de développer votre sens critique, et satisfaire votre insatiable sagacité, voici donc une autre source au sujet de Canjuers, qui confirme celle que j’avais donné dans mon article...et au cas ou vous douteriez encore, en voici un autre.

            bonne lecture

          • sarcastelle 25 juillet 19:54

            @olivier cabanel

            .
            Grand merci pour ces liens.
            Le second retourne au site délectable dont je parlais plus haut. Il est un peu militant, bon, voyons l’autre, de Médiapart.
            .
            Il vous a plus d’une fois été dit que vous aviez tendance à donner des liens sans réellement évaluer leur contenu, comme si la vue de quelques mots clef : « radioactivité », « danger », « cancer »... vous tenait suffisamment lieu de garantie. 
            .
            En renonçant à la physique de l’électricité parmentière pour lui préférer celle des manuels de science, vous pourriez évaluer vos liens. Cela semble pourtant vous intéresser médiocrement.
            .
            L’article de Médiapart commence en disant qu’on a trouvé à Canjuers trois fois la radioactivité naturelle et que la santé des militaires en est menacée. Si cela ne vous accroche pas l’oeil, c’est que les ordres de grandeur ne vous tourmentent pas. En l’occurrence 36 microsieverts à l’heure font 315 microsieverts par an, moindre que le millisievert admis pour la population générale mais avec lequel l’épidémiologie est impuissante à trouver quoi que ce soit. 
            .
            Je laisse tomber la suite. Merci M. Cabanel. 


          • Loo Min Loo Min 26 juillet 09:50

            @olivier cabanel

            C’est grave ?


          • olivier cabanel olivier cabanel 26 juillet 10:18

            @Loo Min
            mais non...dormez en paix !

             smiley

          • Loo Min Loo Min 26 juillet 10:24

            @olivier cabanel
            Vous me rassurez, mais je ne suis pas convaincu.
            Vous pouvez m’en dire plus ?


          • Loo Min Loo Min 26 juillet 11:25

            @olivier cabanel
            Votre silence m’inquiète !


          • olivier cabanel olivier cabanel 26 juillet 13:09

            @Loo Min
            bah vous savez, dans ces échanges internautes, il faut tenir compte d’une dimension, celle de l’humour, ce qui vous a manifestement échappé.

             smiley

          • troletbuse troletbuse 26 juillet 13:10

            @Loo Min
            La note « mauvais » que vous a collé Cabanel, c’est de l’humour  smiley


          • Loo Min Loo Min 26 juillet 14:34

            @olivier cabanel
            Vous ne souhaitez pas répondre.
            Peut-être est-ce parce que vous ne savez pas ou que vous ne voulez pas me répondre ?
            Je ne vois pas ce que l’humour a avoir dans notre échange !


          • Loo Min Loo Min 26 juillet 14:37

            @troletbuse
            Je ne sais pas si c’est de l’humour, mais en lisant les liens proposés par l’auteur, j’ai eu un gros doute sur la véracité et la qualité de leurs contenus.


          • Loo Min Loo Min 26 juillet 17:26

            @olivier cabanel
            Votre silence en dit long !
            Pouvez-vous expliquez à nous tous, sur les bases des liens que vous proposez, que leurs contenus sont exacts ?
            Je reste vraiment sur ma fin !
            Devons-vous faire confiance à ce que vous écrivez ?


          • olivier cabanel olivier cabanel 26 juillet 19:27

            @Loo Min
            je ne vois pas de quoi vous parlez !?

            les liens que je met ne sont pas des fakes, j’ai recoupé les informations, 
            maintenant à vous de faire votre propre enquête... et en aucun cas je ne vous demande de me croire.
            mais quand vous aurez fait cette enquête, vous constaterez le sérieux de mes informations


          • Loo Min Loo Min 26 juillet 19:38

            @olivier cabanel
            Mais pour vous, c’est quoi « recouper les informations » ?
            Dans ce cas, si deux sites distincts annoncent la même information. L’information est-elle juste ou fausse ?
            Si un site annonce une information, et un autre site une information contraire. Comment faites-vous le distinguo ?
            Quelle méthode utilisez-vous ?

            Excusez ma curiosité, mais je me pose des questions.


          • olivier cabanel olivier cabanel 26 juillet 21:27

            @Loo Min
            recouper les informations, c’est chercher une convergence pour les confirmer, éviter de tomber dans le piège du hoax, bref, comme je vous l’ai écris, faites votre propre enquête, ensuite vous aurez, ou pas, la conviction de la véracité de l’information.

            et comme vous affirmez être curieux, je suis sur que ce travail va vous passionner.

          • soi même 27 juillet 01:42

            @olivier cabanel ( recouper les informations, c’est chercher une convergence pour les confirmer, éviter de tomber dans le piège du hoax ) en même temps votre méthode est digne d’un collégien naïf, pour vérifier la véracité, il est important de ce bougé le cul et d’aller enquête, et comme visiblement vous travaillé dans le strounff, et que seul la notoriété de vos indices de lecture de vos article vous légitime dans votre pédanterie qui vous importe, on peut être sur qu’il a sur la totalité de votre production gargantuesque d’article, il y a seulement à peine 10% articles sincères, tout le reste n’est esbroufe d’un grand con qui se croit intelligent sensible et humain. 
             smiley 


          • Loo Min Loo Min 27 juillet 06:22

            @olivier cabanel
            Bref, vous me répondez à côté.
            Mon opinion est faite.



          • olivier cabanel olivier cabanel 27 juillet 09:43

            @Loo Min
            votre opinion est faite ?

            la mienne aussi.
            avec les poils que vous devez avoir dans la main, il doit y avoir moyen de se faire une belle brosse à cheveux.
             smiley

          • Loo Min Loo Min 27 juillet 15:51

            @olivier cabanel
            Juger les gens sur leur physique est d’un goût douteux.
            Bref, passons !
            Vous devriez regarder ceci : https://usbeketrica.com/article/la-machine-m-aide-a-savoir-ou-placer-mon-oeil-de-journaliste


          • Loatse Loatse 25 juillet 13:18

            Bonjour Olivier,


            Je te lis, puis j’imagine le gus né avant la révolution française dans un monde encore majoritairement paysan, te lire, voir les photos qui illustrent ton article...

            je ne sais pas s’il rirait ou pleurerait (sans doute les deux) en découvrant que ses petits fillots et fillotes, ACHETENT (déjà ne peuvent plus cultiver eux même sauf privilégiés, le monde à l’envers quoi), leurs légumes et qu’ils doivent débourser une bonne partie de leurs revenus pour avoir de la nourriture NORMALE soit naturelle....qui est donc devenue un produit de luxe, qu’on appele BIO (un comble !)

            Il s’étonnerait aussi sans doute que routes, champs, chemins de campagnes soient recouverts d’une espèce de carapace qui grignote tout l’espace (et à mon humble avis a quelque chose à voir avec l’augmentation des températures globales) bien qu’il soit familier avec les routes et rues pavées..

            Que ceux ci veuillent se baigner et traverse la france pour certains afin de se baigner... près des égoûts et donc dans les déjections des autres et que le tas de fumier -engrais- régal des poules- ait été interdit pour des raisons... d’ordre sanitaire..

            oui, là je pense que l’ancêtre il se roulerait pas terre de rire de nous savoir si couillons...

            Planté droit dans ses sabots (pas fabriqués en plastique fluo à l’autre bout du monde par des petits chinois mais l’hiver devant la cheminée dans une vieille souche) dans sa cuisine chaulée (quoi du gris perle c’est tendance ?) avec sa cuisinière à bois, ses chaises paillées, son matelas de crin, et ses draps de lin, les poules qui parfois vagabondent sur le sol de terre battu....son linge du dimanche ..

            Toutes possessions - sauf les poules bien entendu ;) - tenant largement dans un coffre...avé le vieux missel de famille, le crucifix seule chose que l’on accrochait au mur hormis les bébés et le lard et l’ail.... ;)

            Tchernobyl, il comprendrait pas, l’ancêtre, comment on peut etre aussi con pour utiliser une énergie qu’on ne maitrise pas, idem ces voitures sans chevaux, puantes et dangereuses, simplement pour aller travailler plus loin tout en « gagnant du temps ».... un paradoxe quoi...parcequ’à à ce défi « gagner du temps » on est toujours perdants en fin de compte...

            Lui son plaisir c’est d’aller aux écrevisses à la rivière (ou plutot ruisseau) qui bordent son champ, ou de récolter d’imenses champignons près des bouses de ses vaches après l’averse, le dimanche après la messe (enfin la messe pour la femme et le café pour lui) tandis que le curé rappele maman à ses devoirs de bonne épouse bonne mère et les bordilles de moufflets à l’obéissance...

            il a raté sa vie, diront certains, cinquantes balais, pas de rolex.... juste les heures qui sonnent au clocher non loin, un oeil aussi sur la hauteur du soleil dans le ciel qui lui sert aussi de repère...

            le silence, entrecoupé par le bruit des faux à la moisson, le sabot d’un cheval qui passe tirant la charette, le chant d’un oiseau, le bruissement de la rivière dans laquelle on a mit à rafraichir le vin coupé d’eau pour le repas de midi..

            accompagné d’une petite sieste au pied d’un arbre... parce que ces nuages là, ce ne sont pas des nuages de pluie, et qu’il fait bien chaud sous ce ciel sans avions et que grace à tous ces bras amis et familiaux, l’herbe commence déjà à sècher en meules... que l’on rentrera plus tard pour l’hiver...pendant lequel on reparera ce qui doit l’être

            en attendant les semailles...


            Mais voilà, il fallait le frigo, la machine à laver, les rideaux, et canapés, la radio et la télé, le tabac (pas du dimanche, de tous les jours), les verres en couleur, les assiettes en porcelaine, la nappe en plastique, le « linoléum » puis l’aspirateur et la serpillère pour nettoyer le truc...le produit vaisselle qui dégraisse tout, la lessive en poudre, la cire à linoléum, le sent bon pour les chiottes à l’intérieur, la douche chaude, et les déodorants à l’alu, les collants en synthétique qui filent et ne durent que l’espace d’un instant, les couches à jeter, les mouchoirs à jeter, les rasoirs à jeter, les conjoints à jeter..

            car inévitablement...

            et va lui expliquer à l’ancêtre que tout ca, on apppelera ca le progrès.... 
















            • olivier cabanel olivier cabanel 25 juillet 13:33

              @Loatse
              merci de ta contribution que je partage bien évidemment,

              amicalement

            • pallas 25 juillet 13:24
              olivier cabanel

              Vous faites une erreur, d’ailleurs j’ai pu l’expérimenter à maintes reprises en faisant conversation, devenant certes quelque peut divertissant, sa tue l’ennuie.

              L’humain n’est qu’un sous produit de l’évolution de la vie, une espèce comme les autres, n’y inférieur et en rien supérieur.

              Le faire croire de se penser une divinité est le sentiment individuel de chaque personnes peuplant cette planète.

              Et pourtant quand nous disparaissons, il ne reste pas la moindre pensée, juste du vent.

              La particularité du cerveau humain est que chaque nuit passant une partie de sa mémoire s’efface, à la longue sa mémoire tout cours s’efface.

              Ce faisant l’individu n’est pas maitre de lui, et n’existe tout simplement pas.

              Pour en revenir à l’article, il ne s’agit que d’un cycle naturel, la vie s’autodétruit et se nourrie d’elle même, donc la violence et le chaos est son principe, une regrettable tragédie dont peut on conscience.

              Un peut comme un aquarium, fonctionnant en cercle fermé, sans apports extérieur, sa n’est absolument pas viable et n’y fiable, mais une nécessité de survie élémentaire (un peut dur à comprendre, je le confesse).

              Les humains ne sont rien d’autres que des organismes multi cellulaires, abritant en elle, des milliards de bactéries, virus, parasites, donc des mondes à part entière.

              La vie ne disparaitra jamais de la surface de la planète, soyez en rassurez.

              Parcontre, il faudrait arrêter de croire a un soit disant Humain égalant les Dieux, tel le mythe d’Icare.

              Faire prompt de plus de sagesse et d’accepter la sagesse de Dédale (le labyrinthe).

              Salut


              • olivier cabanel olivier cabanel 25 juillet 19:29

                @pallas
                tout en la respectant, je ne partage pas votre théorie...ou du moins en partie.

                le problème, à mon humble avis, vient du fait qu’une grande majorité d’êtres humains ne vivent pas en harmonie avec ce qui les entoure, créant un déséquilibre fatal...croyant encore qu’il y a des « nuisibles », et s’il est un nuisible, c’est bien cet homme là.
                en prenant la terre pour une poubelle, en détruisant à tour de bras autour d’eux pour d’illusoires profits, il signe son arrêt de mort, ou du moins celui de sa descendance, 
                rien de plus.
                à+

              • pallas 25 juillet 20:28

                @olivier cabanel

                Ben voyons que d’ânerie.

                Lisez ou relisez Moby Dick, sa ne vous fera pas de mal.

                Que cherche le capitaine Achab ?, et que représente le cachalot blancs ?, c’est sa le but de votre existence.

                La discutions s’arrête là.

                Bonne nuit à vous

                Salutation


              • olivier cabanel olivier cabanel 25 juillet 22:15

                @pallas
                j’adore votre ouverture d’esprit

                 smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès