Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Fillon, un plat qui se mange froid

Fillon, un plat qui se mange froid

Celui qui appelait avec condescendance François Fillon « mon collaborateur », celui qui opposait le peuple aux élites, celui qui trumpettait à tout va, vient de prendre une claque monumentale, claque qu’il faut bien mettre en partie sur le compte des électeurs de gauche, est finalement poussé à prendre vraiment sa retraite.

Un plat qui se mange froid...

Fillon est-il froid ?

Cet austère et taciturne catho déclaré n’est pas effectivement pourvu d’une grande chaleur humaine... mais Juppé ne semble pas plus chaleureux pour autant.

Fillon président alors en 2017 ?

Mais la messe est-elle dite pour autant ?

En tout cas, une chose est certaine, ils seraient 600 000 ou 700 000 électeurs, soit entre 12 et 15% des votants, issus des rangs de la gauche, à s’être déplacés pour faire barrage à l’ex-président, et cela pourrait bien suffire à le faire disparaitre de la scène politique.

Une autre certitude, si le second tour de la présidentielle oppose l’un ou l’autre des prétendants de droite à l’extrême droite, ils l’emporteront, même si la différence de points serait favorable à Juppé.

En effet, dans le cas d’un second tour opposant la candidate frontiste à Juppé, ce dernier l’emporterait à 70% contre 30%. lien

D’après d’autres sondages, Alain Juppé serait le seul, au 1er tour, à devancer Marine Le Pen, à 36% contre 29%...lien

Ceci dit, on sait combien les sondages peuvent être trompeurs... voire manipulés...

Les sondages ne seraient-ils pas finalement une posture destinée à influencer les électeurs, voire les candidats ?

Ils avaient mis Juppé sur un petit nuage, et celui-ci s’était mis finalement en tête qu’il était gagnant quoi qu’il fasse...

Quant aux électeurs, ils viennent à plusieurs reprise de faire mentir les sondages.

Du Brexit, à l’élection de Trump, en passant par la victoire surprise de Fillon, la liste commence à être longue, et finalement les électeurs pourraient bien ne plus faire confiance à ces sondages. lien

Comment les sondeurs ont-ils fait pour ne pas voir venir le profond désamour venant de la droite concernant Sarközi  ?

Mais qu’en sera-t-il pour la présidentielle à venir ?

François Fillon, par son positionnement nettement plus à droite qu’Alain Juppé, fragilise lui aussi les chances de succès de la patronne du FN. lien

D’ailleurs un élu frontiste du sud de la France a récemment déclaré : « Fillon, c’est le scénario le plus difficile pour Marine. Il valait mieux Juppé, qui est plus caricatural  ». lien

Mais revenons au second tour de dimanche...

Les électeurs ont le choix entre une droite dure, et une droite centriste... et si, une fois encore, une partie de l’électorat de gauche se déplace, cela pourrait profiter à Juppé.

Fillon incarne une droite dure, ce que confirme son programme : il lutte contre le « mariage pour tous », la suppression de 500 000 fonctionnaires, contre 200 000 « seulement » pour Juppé, laquelle menace surtout l’enseignement...

Pour autant, Fillon, tout en affirmant ne pas vouloir revenir sur le mariage des couples homosexuels, veut « réexaminer » la loi Taubira, notamment sur les règles fixant la filiation...alors que Juppé souhaite garder la loi en l’état.

Pour tenter d’y voir plus clair, tentons de voir les différences de programme.

Alors que Fillon se met délibérément dans le camp Poutine et Bachar el Assad, Juppé, au contraire dénonce cette guerre contre son peuple menée par le dictateur Syrien.

Au niveau de l’Europe, alors que Juppé prône une réforme de l’Union, Fillon veut limiter l’influence européenne à la création d’un gouvernement de la zone euro.

Retour aux 39 heures pour Fillon dans la fonction publique, Juppé se montrant plus prudent évoquant seulement une augmentation du temps de travail...

Sur l’islam, alors que Fillon veut interdire le burkini, Juppé ne le veut pas...

Ajoutons que Fillon veut mettre en place un quota d’immigration... Juppé ne s’étant pas exprimé sur la question.

Question environnement, alors que Juppé souhaite conserver le « principe de précaution », Fillon veut tout simplement le supprimer, le qualifiant de « dévoyé et arbitraire »... laissant donc aux OGM la possibilité d’un retour en force.

Le nucléaire fait l’unanimité pour les deux candidats, mais Fillon annonce plus clairement la couleur, consolider la filière nucléaire, et prolonger à 60 ans la vie des vieilles centrales.

Quant aux impôts, alors que Juppé souhaite alléger l’impôt sur le revenu à hauteur de 2 milliards, Fillon conditionne sa réduction aux particuliers investissant dans les PME à hauteur de 30% de leurs investissements.

En résumé, on pourrait dire que Fillon a clairement un programme plus droitier, plus conservateur que Juppé. lien

Quand à l’électeur, sera-t-il une fois de plus condamné à voter pour le moins pire... ou tentera-t-il de changer la donne ?

L’avenir nous le dira.

Comme dit mon vieil ami africain : « là où on s’aime, il ne fait jamais nuit ».

La caricature illustrant l’article est de ïoo

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

Primaires à droite, votez tous !

Ces dindes qui votent pour Noël

Une France mal à droite

FN, parti de l’Aine

Quoi ma gueule !

Une marée pas marrante

Dans le Doubs abstiens-toi

Une burqa dans la crèche

Coup de blouse à Béziers

L’Auguste et le clown blanc

Dérapages en mairies FN

Marine, un pied dans la porte

Les cocus de la démocratie

Les comptes de fées du FN

Ces français que l’on aime

Marine le Pen amène le pire

Ségo et Marine sont dans un bateau

Marine en eaux troubles

Les gagas de la Marine

Marine lève le voile

Un nouveau parti : le FNUMP

Si c’est ça la France…


Moyenne des avis sur cet article :  3.81/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

123 réactions à cet article    


  • fred.foyn 22 novembre 2016 08:53
    1. Un idiot à la tête d’une organisation ressemble à un alpiniste au sommet d’une montagne : tout lui semble petit mais il semble petit à tous aussi...

    • olivier cabanel olivier cabanel 22 novembre 2016 09:36

      @fred.foyn
      bien vu !

       smiley

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 22 novembre 2016 15:49

      @olivier cabanel



      Salut Olivier


      On vient d’annoncer un autre séisne.... à FUKISHIMA. Peut etre que le choix de Fillon au lieu de Juppé n’est pas ce qui marquera ce jour-ci dans l’histoire......


      Pierre JC




    • zygzornifle zygzornifle 23 novembre 2016 15:02

      @fred.foyn


       Fillon c’est l’image même du pisse vinaigre .....

    • gaijin gaijin 22 novembre 2016 09:22

      salut olivier
      bon j’ai perdu mon pari .....quoi il arrive ça ne sera pas sarko
      mais si c’est fillon il semble bien que l’on aura l’axe républicain que j’avais annoncé moins europeiste et plus poutinien que l’autre face de carême il aura la faveur de pas mal de gens .....
      et puis il s’appelle françois .....
      après françois mittérand françois hollande ça fera le troisième .......


      • olivier cabanel olivier cabanel 22 novembre 2016 09:35

        @gaijin
        oui, bien sur...ajoutons que le nouveau pape a le même prénom ! smiley

        moi, perso, bien heureux que le nain soit évacué.
        c’est déjà ça de pris.
        à+

      • Blondinette42 Daneel42 22 novembre 2016 09:41

        @olivier cabanel

        Salut l’ami. Alors t’as vu passer quelques chèvres hier qui ont selon toi vraiment la stature de blaireaux à même d’entrer au gouvernement qu’on n’avait parlé rien que tous les deux à différentes occasions lors de paquets de lunes passées ?


      • gaijin gaijin 22 novembre 2016 10:24

        @olivier cabanel
        oui espérons qu’on ne le reverra plus .......... smiley


      • olivier cabanel olivier cabanel 22 novembre 2016 11:51

        @Daneel42
        non, je n’ai vu que des blaireaux qui, sous prétexte de vouloir « sauver la France », veulent seulement le pouvoir d’emmerder tout le monde...

         smiley

      • Blondinette42 Daneel42 22 novembre 2016 11:53

        @olivier cabanel

        On s’en tape de toute façon, car on va arrêter notre chasse aux etbendindonettes en si bon chemin, n’est ce pas ?

        A très vite j’espère, c’est toi mon profileur, plus que jamais, buddy smiley


      • sarcastelle 22 novembre 2016 09:25

        Juppé et Fillon veulent tous les deux conserver le nucléaire !

        Maikyssonkonmaikyssonkonmaikyssonkon !
        Ils ont encore oublié de lire les articles d’Olivier Cabanel ! Ils ne connaissent ni le générateur à pommes de terre, ni prise de courant bouclée sur elle-même, ni le lisier de porc, ni le village autonome, ni le tourne-disque à manivelle pour écouter les succès de l’auteur ! 


        • njama njama 22 novembre 2016 09:29

          Le nucléaire fait l’unanimité pour les deux candidats, mais Fillon annonce plus clairement la couleur, consolider la filière nucléaire, et prolonger à 60 ans la vie des vieilles centrales.

          C’est juste que sur ce sujet Fillon est moins faux-cul que les autres, il ne le cache pas sous le tapis, c’est un secret de polichinelle car c’est déjà emballé le prolongement des centrales nucléaires. Le nucléaire fait l’unanimité de tous les candidats de droite et de gauche parce qu’il est incontournable en France, parce que c’est 82 % de la production d’électricité, et qu’en plus on en vend aux voisins européens. L’objectif de productivité de chaque centrale est si possible de faire turbiner au maximum ses réacteurs...

          Nucléaire : EDF veut remplacer tous ses réacteurs par des EPR
          EDF projette un renouvellement du parc nucléaire français actuel, qui devrait se traduire par le déploiement à terme de « plusieurs dizaines » de réacteurs EPR NM (nouveau modèle), avec le soutien éventuel de partenaires extérieurs, a déclaré vendredi son PDG.

          « A partir de 2028, 2030, ce n’est pas une science exacte, nous allons commencer à installer en France des EPR nouveau modèle. (...) Et puis en 2050, 2055, on n’aura plus de (réacteurs de) la génération actuelle. On aura les EPR NM : on en aura 30, 35 ou 40. On aura plusieurs dizaines qui seront le produit de remplacement du parc actuel », a précisé Jean-Bernard Lévy.
          ...
          Avant de commencer à renouveler son parc nucléaire, EDF prévoit d’investir environ 50 milliards d’euros pour prolonger jusqu’à 60 ans la durée de vie de la plupart de ses 58 réacteurs actuels, répartis dans 19 centrales.
          http://www.ledauphine.com/france-monde/2015/10/23/nucleaire-edf-veut-remplacer-tous-ses-reacteurs-par-des-epr

          Plus de nucléaire pour sauver le climat !

          La loi sur la transition énergétique, c’est le nucléaire en avant toute !
          COP 21 est une opération marketing, c’est le cap vers un 21° siècle nucléaire.

          Thème : CO2 et autres gaz à effet de serre

          Oser le nucléaire pour trouver la solution au problème climatique !
          [...]
          "Un fort développement du nucléaire permet de maintenir la consommation d’énergie à un niveau raisonnable, de stabiliser la concentration de CO2 dès 2060, de réduire considérablement sinon de supprimer les besoins de stockage de CO2, de supprimer complètement le recours aux combustibles fossiles plusieurs décennies avant la fin du siècle.

          http://www.sauvonsleclimat.org/clim...


          • olivier cabanel olivier cabanel 22 novembre 2016 09:38

            @njama
            bien sur...jusqu’au jour ou un accident nucléaire majeur frappera le territoire national.

            et là, on assistera a un beau retournement de veste.
            la patronne frontiste l’avait déjà fait juste après fukushima...avec quelques autres.
             smiley

          • njama njama 22 novembre 2016 10:11

            @olivier cabanel

            autant ne pas être dupes, c’est la réalité française, un choix des années 60 ... pour l’indépendance énergétique qu’ils disaient ... et qui nous collera à la peau encore un siècle au moins sauf accident ou découverte majeure qui ferait s’effondrer ce château de cartes radioactives. C’est à dire la promotion de l’énergie électrique ... 

            ni Fillon, ni Juppé ne veulent fermer Fessenheim, le nucléaire un atout climatique pour Fillon, un atout pour la France pour Juppé

            voir dans comparateur des programmes Juppé - Fillon de l’IFRAP
            paragraphe : Énergie, Agriculture & Transports >> Nucléaire / Énergies renouvelables http://www.ifrap.org/comparateur

            sinon d’après Agnès Verdier-Molinié, vice-présidente de l’IFRAP. les programmes de Juppé et Fillon étaient les meilleurs parmi les candidats de la primaire, et elle prévoit pour la présidentielles un mix de ces deux programmes donc les débats que l’on va nous servir cette semaine en attendant qui sera élu à droite ne seront que chipotages sur des chiffres, et gesticulations médiatiques car ces deux programmes sont très jumeaux sur de nombreux points.

            vidéo 15’58 http://www.boursorama.com/actualites/juppe-fillon-sarkozy-lequel-choisir-799f456376a72d2777eef7cccc72c004


          • Ooberreg 22 novembre 2016 09:37

            SONDAGE : Faut-il encore faire confiance aux sondages ?


            • Abou Antoun Abou Antoun 22 novembre 2016 09:42

              Ceci dit, on sait combien les sondages peuvent être trompeurs... voire manipulés...
              Alors pourquoi en faire état ???


              • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 22 novembre 2016 09:55

                Je vous cite :


                « Fillon est-il froid ? »

                Si c’est le cas, la cryoconservation a pour but de suspendre l’évolution des cellules et de pouvoir les remettre en mouvement par la suite. Elle est utilisée pour conserver le sperme, les tissus et comme dernier espoir pour les gens n’ayant plus d’espoir de guérison avec les techniques médicales actuelles. Elle fonctionne comme la cryogénie alimentaire mais elle est plus complexe à appliquer, car les dégâts que peuvent entraîner les très basses températures ne sont pas un problème en cryogénie alimentaire mais elles doivent obligatoirement être évitées pour la cryoconservation.


                • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 22 novembre 2016 10:09
                  Mon bon Cabanou,

                  J’aimerais vous rappeler quelques chiffres :

                  Primaire des verts ;
                  - 12582 participants
                  - gagnant 1° tour : Jadot 4395 voix

                  Primaire de la droite :
                  - plus de 4.100.000 particpants
                  - dernier 1° tour : Copé environ 12.000 voix

                  Fillon a remporté plus de voix en Aveyron que Cécile Duflop au niveau national smiley

                  Qu’en pensez vous ?



                  • eric 22 novembre 2016 10:19

                    @Sharpshooter - Snoopy86

                    Moi, je pense qu’il y a eu plus d’électeurs verts à la primaire de droite qu’à celle d’EELV. D’abord ces gens sont en tendance peu démocrate. A chaque fois, ils vendent quelques chose contre des postes au PS. Ils acceptent d’être surreprésentés par rapport aux suffrage populaire suite à ces magouilles. Ils doivent donc être assez nombreux à être prêt voter même en mentant.

                    D’électeurs ! Car les militants d’EELV sont des professionnels et des élus ; C’est un parti de notables. Un peu genre PRG ou Modem. Mais fonction publique et para publique. C’est ce qui explique qu’ils aient encore un sur moi marxiste révolutionnaire. Dans ces isolas sociologiques, les idées sont figées et changent avec les générations.

                    Mais c’est un piège. Ces gens ne sont pas très malins, et surtout, n’ont pas une grande confiance en eux même. C’est « l’esprit d’équipe » comme disait COluche. Ils veulent faire comme leur bande, se sentir reconnu par leur collectif, etc...

                    Regardez comme des années après, ils sont encore « quelque part » reconnaissant à Chirac d’avoir voté pour lui....

                    Les votes de gauche à la primaire de droite sont un déni de démocratie, mais aussi, un pas dans la bonne direction ? Ils admettent petit à petit que l’avenir du pays est à droite et souhaitent participer malgré tout.


                  • olivier cabanel olivier cabanel 22 novembre 2016 15:52

                    @Sharpshooter - Snoopy86
                    bah... vous savez, c’est pas parce qu’une minorité à une idée qu’elle est mauvaise pour autant.

                    regardez de plus près l’histoire du monde.
                    combien ils ont eu raison contre tout le monde, alors qu’ils n’étaient qu’une poignée ?
                    en 1970, j’étais candidat aux cantonales pour les écolos, et en affirmant qu’un accident nucléaire majeur provoquerait des morts dans un rayon de 500 km autour du site, j’ai essuyé pas mal de quolibets...
                    les mêmes riraient moins aujourd’hui.
                    bref, je n’ai fait qu’un peu plus de 7% des voix à l’époque (ce qui n’était pas si mal dans le fond), et pourtant j’avais raison.
                    alors, comme dirait mon vieil ami africain : « ce n’est pas parce que tu en as une plus grosse que tu es plus performant pour autant ».
                     smiley

                  • eric 22 novembre 2016 10:12

                    J’ai toujours trouvé les primaires débiles et anti démocratiques. Un collège électoral constitué de gens non responsables de leurs vote. La nécessité d’exhiber ses préférences apparentes contre le secret du vote. Un suffrage inégalitaire : dans mon village, pas de bureau de vote, trop petit, trop loin, etc...

                    Cependant, ici, il va y avoir un petit élément positif.

                    15 % des votant auraient été des électeurs de gauche sans foi ni loi, prêt à tous les sophismes pour s’auto justifier à leurs propres yeux de tenter d’éviter la fessée qui les attend et faire valoir leurs préférences dans le pays alors qu’ils ne représentent en ce moment que deux fois 15% des voix ou trois fois 10% suivant les lignes de fractures que l’on considère à gauche.

                    79% de ces tartuffes auraient choisit Jupé. De mémoire, celui ci aurait rassemblé 44% de vote d’adhésion....Fillon plus de 80% je crois, Sarko encore plus.

                    Ce sont donc effectivement eux qui auraient eu la peau de Sarko.

                    Tous cela est du déni de démocratie et c’est pourquoi j’irai peut être voter à la primaire de la « belle alliance ». Dès lors que tout est permis, qu’il n’y a plus de règle du jeu donc plus de vivre ensemble, pourquoi se gêner ? Il y a deux candidates PRG, dont les noms m’échappent mais qui ont l’air fort sympathiques. Ou alors choisir le plus délirant ? Cela ne va pas être facile...Le plus méchant serait sans doute d’essayer de leur coller « moi président » comme candidat.. On verra....

                    Il faut considérer que les sondages indiqueraient que 600 000 personnes seraient prêtes à voter à des primaires de gauche....Cela serait cohérent avec le succès d’EELV (12 000 votant, 2% des intentions de vote pour la primaire PS).
                    Beaucoup de sondages se trompent, mais on serait alors à un chouïa d’avoir plus d’électeurs de gauche pour les primaires de droite....

                    Rien qu’en cela, on aurait déjà un électorat reconnaissant que l’avenir de notre pays se jouera quoi qu’il arrive sur sa droite et qu’il est temps d’abandonner les chimères d’antan pour, soi aussi, se droitiser...

                    La participation de gauche à la primaire de droite est certainement une reconnaissance et peut être, le premier pas vers une adhésion au moins inconsciente...

                    En attendant, on sait que la frange de gauche qui a voté fait partie de sa composante anti démocratique. Les mêmes ou les proches de ceux qui cassent les abribus dans les manifs et qui manifestent contre les résultats incontestables d’élections démocratiques. ( Le Pen 2002, Trump, Brexit etc...)

                    On pourrait donc espérer que le fait d’avoir largement contribué par leurs prises de position et leurs suffrage à la victoire écrasante de Fillon au premier tour pourrait les calmer pour la suite. On voit ici Cäbänesle parler d’avoir choisit le « moins pire ».

                    En caricaturant à peine, on peu dire que pour le Brexit, comme pour Trump, comme pour FIllon, les gros bataillons de l’électorat choisissent exactement le contraire de ce que veulent ces gens...

                    C’est aussi le battage médiatico gaucho pro Jupé qui a déterminé la victoire de FIllon.

                    Ce sera un bon candidat car il a bossé vraiment et pas les autres. En particulier les journalistes.
                    Cela fait trois ou 4 ans que des tas de copains me disent, on a vu passer Fillon qui est venu nous demander ce qu’il faut faire, ce que nous pensons, voulons.

                    L’immense armée de la France démocratique est en route pour ramener à la raison la poignée de communards factieux putschistes et de pétroleuses incendiaires issu des bas fonds, qui est en train de détruire notre pays depuis notre capitale occupée par des armées de fonctionnaires et autres supplétif des gauches financés par l’état....

                    Car le programme de Fillon, c’est bien cela au fond. Hidalgo à la retraite à 52 ans à 75% après avoir toute sa carrière passé plus de temps à militer qu’à bosser et qui nous étouffe de CO2 en empêchant les prolos de dormir pour cause de bouchon, avec sa voie sur berge, pour sauver sa planète....

                    Souhaitons leur d’être cette fois ci capable d’entendre la voix du peuple avant qu’il ne soit trop tard....


                    • Attilax Attilax 22 novembre 2016 11:10

                      @eric
                      « Le plus méchant serait sans doute d’essayer de leur coller « moi président » comme candidat »

                      Sauf qu’à gauche, il y a déjà un candidat déclaré, qui se fout de la primaire et qui n’y participera pas. On peut ne pas l’apprécier, mais c’est le seul crédible, et tous les radicaux, verts, cocos qui vont jouer au jeu du PS vont se ridiculiser en espérant grappiller quelques sièges... Ils n’ont pas compris que le PS était mort, les pauvres. Cette « primaire » de gauche ne fonctionnera pas comme celle de la droite, où tous ont gentiment joué le jeu.


                    • eric 22 novembre 2016 11:39

                      @Attilax

                      Ben y a ka voter pour le plus gaucho des socialo, comme cela il concurrencera l’autre...

                      Bon, tirer ou pas sur les ambulances ? Je vis en Russie. Des adeptes de Montaigne.... « Quand je danse, je danse... ». Quand ils font la guerre, ils font la guerre...En Syrie, ils n’hésitent que le moins possible. Il vaut mieux en finir vite et une fois pour toute qu’avoir 20 ans de guerre civile comme au Liban ou en Yougoslavie. Plus vite on termine, plus vite on reconstruit.

                      Tous ce qui peut contribuer à la disparition des archaïsmes de gauche, paravent d’intérêts égoïstes destructeurs pour notre pays est une bonne chose. Plus vite on aura fait table rase, plus ces gens chercheront à reconstruire quelque chose qui tienne la route. Entre temps, nous auront pu, je l’espère, rétablir un peu de justice et de progrès dans notre pays.

                      Car je confirme vos aveux, dans l’ensemble, ) gauche, peu de « gentils... »


                    • ZenZoe ZenZoe 22 novembre 2016 10:35

                      Bonjour Olivier,

                      Je ne peux pas dire que je suis en accord avec ce que propose Fillon (enfin, pas tout), mais au moins je sais clairement ce qu’il pense et ce qu’il va faire. A priori il ne traine pas de casseroles derrière lui (enfin, rien n ’est sorti encore). Il tient bon en face de résistances (sa réforme des retraites notamment) mais sans agressivité. Il ne semble pas non plus animé par un désir de revanche. Bref, il est en complet accord avec ce que les Français attendent d’un chef d’Etat.

                      A comparer avec les faux-culs Hollande, Juppé, et Marine Le Pen. A comparer avec le cynisme écoeurant de Hollande, l’arrogance cassante de Juppé (qu’il arrive mal à maîtriser lorsqu’il est acculé), et le raccolage décomplexé de la Marine.

                      Si seulement le programme de Fillon était un peu plus « humain »...

                      Quant aux calculs « stratégiques » des électeurs, je les comprends mais ils me désolent. J’avoue que je préfèrerais que chacun vote selon ses convictions personnelles, la démocratie passe aussi et surtout par là au final, sinon on est dans le brouillard total et les accidents arrivent dans le brouillard c’est bien connu.


                      • eric 22 novembre 2016 11:00

                        @ZenZoe
                        « ils me désolent. J’avoue que je préférerais que chacun vote selon ses convictions personnelles »

                        Vous rigolez ? Vous imaginez donner le droit de vote aux patrons, à tous les patrons, y compris agriculteurs, TPME, aux élections syndicales ? C’est de cela qu’il s’agit...Compte tenu qu’il n’y a pratiquement plus que quelques fonctionnaires pour être syndiqués on aurait Gataz à la tête de la CGT.... ! PItorresque ? Oui ! Démocratique ? A voir ! Utile à la défense des intérêts des salariés...Je vous laisse seul juge....

                        Les élections, ce sont des convictions et des intérêts. Des primaires ouvertes, c’est inciter des gens à voter pour le plus mauvais candidat possible à leurs yeux. Celui qui va le plus contre les intérêt du camp concerné. C’est tout simplement débile.


                      • leypanou 22 novembre 2016 11:03

                        @ZenZoe
                        Bref, il est en complet accord avec ce que les Français attendent d’un chef d’Etat. : quels Français ? Certainement pas moi.
                         
                        Si seulement le programme de Fillon était un peu plus « humain »..
                        . : tiens, cela ressemble à du N Sarkozy qui parlait de moraliser le capitalisme.

                        On ne peut pas vouloir une chose et son contraire.

                        J’avoue que je préfèrerais que chacun vote selon ses convictions personnelles : si vous remplacez convictions par intérêts, ce serait mieux non ? Mais, là, le sans-dents va voter pour les intérêts personnels des autres à force d’abrutissement médiatique.


                      • eric 22 novembre 2016 12:33

                        @leypanou
                        « le sans-dents va voter pour les intérêts personnels des autres à force d’abrutissement médiatique »

                        Vous devez voter à gauche ou travailler dans l’administration pour avoir une si haute idée des sans dents ? Oui ?

                        Je vous rappelle que 80% des écoliers vont au niveau bac. Compte tenu de la frange d’enfant de migrant pouvant dans certains cas, notamment pour de raisons linguistiques avoir des résultats moins brillant, compte tenu que les filières professionnelles sont devenu des filières d’excellence dans bien des domaines, compte tenu de leur familiarité avec internet, nous avons des jeunes génération, ayant le droit de vote particulièrement immunisée contre l’abrutissement médiatique...

                        Du reste, il en existe une preuve, les jeunes après 24 ans, votent massivement Le Pen alors que l’ensemble des médias et en particulier les médias d’état leur serinent que c’est très mal...

                        Donc, l’électeur, homme de 50 ans et plus, classe moyenne sup, abrutis par la consommation des médias officiel ( France culture inter, France 2, etc... ) serait ce que vous décrivez. Mais il vote bel et bine en fonction de ses stricts intérêts. Allez trouver les stats internes su PS sur sa composition et les études externe, sur la même chose pour les autres gauches.

                        Les gauche ont un électorat de type Trumpiste....des militants encore plus caricaturaux ( allez voir les propriétaires d’ATAC

                        Au delà de leur mépris pour les soit disant sans dents, les gauches ont pour caractéristique d’’être ce qu’elles prétendent détester. C’est assez inquiétant...ON se souvient d’un certain Adolphe qui méprisait les petits bruns olivâtres....


                      • ZenZoe ZenZoe 22 novembre 2016 14:53

                        @eric
                        Je n’ai pas bien compris votre message plus haut concernant le vote des patrons. Je parlais de la primaire.
                        Convictions ou intérêts, mon propos reste le même. Les gens lisent un programme et voient s’il va dans leur sens ou pas, et votent en fonction. Les petits calculs au final ne mènent que rarement au résultat espéré. C’est ce que je voulais dire.

                        Quant au bien-fondé des primaires, on peut bien sûr penser qu’elles sont inutiles - mais elles sont populaires, alors pourquoi pas ?


                      • ZenZoe ZenZoe 22 novembre 2016 15:00

                        @leypanou
                        Je parlais de la majorité des Français.
                        Je parlais aussi de la personnalité de Fillon, pas de son programme. Que voulez-vous, après les louvoiements et retournements cyniques et désastreux de Hollande, on peut comprendre l’engouement pour quelqu’un qui a un cap clair, s’y tient, semble honnête et ne passe pas sa vie à bavasser sur tout et n’importe quoi avec les journalistes au lieu de bosser vraiment...


                      • olivier cabanel olivier cabanel 22 novembre 2016 15:54

                        @ZenZoe
                        je partage, chère ZenZoe,

                         smiley

                      • Blondinette42 Daneel42 22 novembre 2016 15:56

                        @ZenZoe

                        Est-ce qu’il y a du I dans le VP ici... ou pas ?


                      • eric 22 novembre 2016 18:44

                        @ZenZoe
                        Une primaire, c’est un vote ou un partie va choisir un candidat. L’ouvrir à des gens qui sont des adversaires politiques, c’est comme demander aux patrons de voter pour désigner les représentant des syndicats ou au CGTistes d’avoir le droit de vote aux élections du MEDEF. C’est débile...


                      • leypanou 22 novembre 2016 11:09

                        En résumé, on pourrait dire que Fillon a clairement un programme plus droitier : réactionnaire est mieux approprié je pense, même si en politique étrangère, je partage plutôt sa ligne.

                        Mais la casse sociale qu’il veut mettre en place nous touche plus directement que sa politique étrangère, sauf pour les agriculteurs qui sont touchés par les sanctions débiles contre la Russie de l’UE.


                        • Tall Tall 22 novembre 2016 11:18

                          François Fillon, par son positionnement nettement plus à droite qu’Alain Juppé, fragilise lui aussi les chances de succès de la patronne du FN

                           
                          Je n’en suis pas si sûr ... car il délaisse le centre au profit du FN, là où se trouve l’essentiel des salariés
                           
                          En fait, étant économiquement + à droite que le FN ... l’extrême-droite, c’est lui maintenant.

                          • Cadoudal Cadoudal 22 novembre 2016 23:54

                            @Tall
                            L’extreme droite économique et Bruxelles... 


                            c’est le candidat des retraités.

                            « Paradoxalement donc, c’est l’électorat non-productif qui joue un rôle déterminant de par la centralité sociologique qu’il occupe dans le jeu des partis, singulièrement chez les « Républicains ». Les inactifs pèsent 56% du vote Fillon51% du vote Juppé et 40% du vote Sarközy.

                            Dans ces conditions, aux confrontations sociales et ethniques qui ravagent déjà l’Hexagone, il faut ajouter la guerre générationnelle que mènent les baby-boomers aux actifs et aux jeunes. Ceux-là, largement désaffiliés idéologiquement, se réfugient massivement dans l’abstention et dans le vote Front National mais aussi, dans une moindre mesure, dans le populisme de gauche incarné par Mélenchon. Trois options aisément canalisées par le gouvernement français. »

                            http://breizatao.com/2016/11/21/primaires-le-peril-vieux/



                          • Gabriel Gabriel 22 novembre 2016 11:22

                            Bonjour Olivier,

                            Voilà un type qui nous promet de faire comme avant, c’est à dire avec les mêmes solutions mais en pire. Déjà, dans son programme il nous promet 500.000 chômeurs supplémentaires issus de la fonction publique. Que faire devant autant de bêtise ....

                            • olivier cabanel olivier cabanel 22 novembre 2016 13:15

                              @Gabriel
                              bonjour !

                              que faire ?
                              changer la donne, et redonner le pouvoir à la base, en privant les professionnels de la politique de leur poste...bah, on n’est plus à quelques chômeurs de plus.
                               smiley

                            • Pascal L 22 novembre 2016 17:16

                              @Gabriel
                              « Que faire devant autant de bêtise » Au contraire, c’est une idée de génie pour gagner les élections. La majorité des Français ne sont pas encore fonctionnaires et pensent que le poids de l’Etat est devenu insupportable, s’immisçant partout dans la vie quotidienne des Français. 500000 fonctionnaires de moins et l’Etat est obligé de se recentrer sur ses tâches indispensables. Le vote Fillon est en fait un vote contre l’Etat et contre l’influence de l’Etat sur la politique. Jamais aucun candidat n’avait osé attaquer ainsi le pouvoir de l’Etat, mais les fonctionnaires sont en position de faiblesse avec la quasi-disparition du Parti Socialiste.


                            • Gabriel Gabriel 22 novembre 2016 17:28

                              @Pascal L
                              Vous allez donc les indemniser au chômage avec vos impôts... Excellente et riche idée...


                            • eric 22 novembre 2016 19:03

                              @Gabriel

                              Vous n’avez pas compris grand chose Hein, ou vous répétez juste ce que vous entendez sur France culture. ou lisez ans l’Obs.... ?

                              Il s’agit de poursuivre le non remplacement des retraités.

                              Vous pensez inscrire les retraités au chômage ?

                              Malheureusement, Filon n’a pas les tripes, mais qui les auraient, pour réaliser une évaluation du travail des serviteurs du public et de ne garder que ceux qui sont vraiment utiles. On l’a fait un peu dans les années 30, cela se nommait la commission de la hache...

                              Mais à 5 à 7 millions d’emploi public plus les familles, ( et ils ne sont pas tous mariés entre eux), cela fait un sacré lobby de votant.

                              D’où la nécessité d’assumer une part d’injustice sociale dans les réformes démocratiques de l’État. Par exemple, sacrifier les jeunes pour maintenir les avantages acquis des agents publics en place ; C’est injuste, mais la vie est injuste...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès